cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Catre le Mar 20 Sep 2011 - 19:53

Avez-vous des chevaux? Prenez-vous des cours d’équitation? Moi, ça fait un peu plus de 3 ans.

Heureusement que j’ai une professeure qui me permet de ne pas faire comme les autres durant ses cours. Heureusement que les autres m’acceptent et même que (oh joie) certains d’entre eux essayent de faire comme moi.

En sortant des sentiers battus de l’équitation dite « normale », on en apprend plus sur son cheval et on s’amuse beaucoup aussi. C’est beaucoup de travail quand même.

J’ai lu aussi quelques livres de « horse whisperer », comme Henry Blake « Je parle aux chevaux, ils me répondent » par exemple.

Je vais vous raconter une expérience personnelle.

William, une vrai patate (on dit ça d’un cheval qui n’avance pas vite, qui n’a pas l’air bien motivé) a peur des petits obstacles (1 pied ½ ou 2 genre). Quand il sait qu’il va devoir sauter, il part en fou pour le passer le plus vite possible, il n’écoute plus son cavalier. Ça fait très désorganisé quand on fait un parcours de sauts avec lui et c’est même dangereux.

Normalement, le seul fait de passer une pôle entre les pieds d’un cheval ne devrait pas le déranger. Mais William, il panique. Alors j’en ai fait mon défi. Durant ½ heure environ, je l’ai désensibilisé (pas complètement, mais il faut se contenter de peu au début).

Ce n’est pas une méthode dont j’ai entendu parlée. J’ai seulement suivi mon instinct. J’ai commencé par faire sentir un petit bâton en bois à William. Ensuite j’ai caressé ses pattes et son ventre avec le bâton et mes mains. William sait que le petit bâton ne mors pas alors il relaxe très vite. Je laisse tombé le petit bâton et j’en prends un plus gros et je recommence le même manège. Cette fois, William est plus nerveux, et je dois attendre qu’il arrête de bouger pour enlever le bâton de sa fourrure. S’apercevant que le bâton ne le dérangeait plus quand il arrêtait de gigoter, et qu’en plus le bâton ne mors pas, il comprenait plus vite qu’il n’avait pas à avoir peur. Même chose avec une pôle cette fois. À la fin, j’ai réussi à lui faire accepter la pôle entre les pattes sans qu’il ne se sauve pendant plusieurs secondes.

Au cours suivant, il ne paniquait déjà plus quand on lui demandait de sauter et c’était un beau parcours bien organisé et calme.

Malheureusement, avec les chevaux d’école, ce n’est jamais complètement gagné. Car d’autres élèves peuvent, à cause d’une simple erreur, faire revivre au cheval son ancienne peur. Et dans le cas de William, ça n’a pas été long avant que mon (notre) travail soit à recommencer.

Avez-vous déjà vécu semblable expérience?


Dernière édition par cathoo le Lun 27 Fév 2012 - 16:20, édité 1 fois (Raison : changer le titre)

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Asaka le Mar 20 Sep 2011 - 21:51

Au final, nous sensibilisons ou désensibilisons le cheval à chaque fois que nous sommes en contact avec lui...oui, j'ai débourré une jument Pottock descendant de sa montagne, l'an dernier, une sauvageonne, une vraie. Je n'ai jamais lu un livre de "horse whisperer". J'ai la chance d'avoir un moniteur formidable, qui me connaît, qui connaît ses chevaux aussi, et j'ai la chance d'avoir pu être au contact de ces animaux pendant maintenant une dizaine d'années.

Je ne sais pas ce que pense mon cheval (je veux dire, celui que je monte, je n'ai pas de cheval attitré) et je ne cherche pas à le savoir. Je pense que "lire dans ses pensées" n'est pas vraiment possible...attention, je ne dis pas qu'il est impossible de communiquer avec un animal. Ou un humain. Je dis juste que le comprendre parfaitement, c'est un mythe...

Pour en revenir à Pétilla, la Pottock, j'ai dû aller la chercher au pré. Un grand pré, une ponette semi-sauvage. Imaginez la danse...elle me fuit. Je la suis. Je m'arrête, elle fuit. Je pose mon licol sur mon épaule, je m'accroupis, je lui parle, à elle, qui se tient à vingt mètres avec méfiance mais me surveille, je le vois à ses oreilles, ses yeux, sa posture. Je lui parle, de tout, de rien, je me fiche qu'elle comprenne, je veux juste qu'elle sache que je suis là, toujours là. Pendant trois quarts d'heure j'ai bavardé toute seule, fredonné, l'ai traité de tous les noms quand j'étais à deux doigts de perdre patience. Mais toujours doucement. Toujours à mi-voix et d'un ton apaisant. Je me levais, la suivais un peu, elle s'éloignait, s'arrêtait...et de dérobade en dérobade, je me suis retrouvée à trois mètres d'elle. Je me suis avancée doucement, sans foncer, juste comme si...chaque geste "coulait", découlait du précédent, tu vois ce que je veux dire? Et elle ne s'est pas enfuie, un peu tendue quand je l'ai touchée, puis détendue. Elle s'est laissée passer le licol, on a marché toutes les deux dans le pré et elle a fini par comprendre qu'il fallait me suivre quand je le demandais. Sans bagarre, juste en attendant. On est redescendues à l'écurie, premier pansage...j'avais pris trois heures.

Trois mois. Trois mois au cours desquels je n'ai jamais eu à courir après Pétilla dans un pré. Trois mois où j'arrivais, lui passais le licol après m'être gentiment approchée, la pansais, gratouilles, câlin, le tapis et la selle à portée de naseaux. Trois mois, puis le tapis sur le dos, la selle sur le dos, le mors entre les dents...à chaque fois, doucement. Si elle avait peur je stoppais. En bavardant. En la laissant comprendre. C'est pas bête un cheval...et puis, les premières balades, en main, sans étriers, avec étriers, en agitant les étriers, en trottant...je pense qu'elle me faisait confiance. Elle venait vers moi avec un hennissement bas de gorge au pré, tendait sa nuque aux gratouilles, puis le nez au licol et hop, balade en main, pansage...j'ai fini par pouvoir lui panser le ventre, prendre les pieds. Par monter dessus et lui apprendre à avancer, tourner, freiner. Et puis il a bien fallu la laisser partir...

Je n'attends pas d'elle qu'elle me reconnaisse. Je viens une fois par semaine, elle a trois mômes par jour sur le dos. En attendant c'est une bonne mémère d'instruction et quand je vois les gamins enchantés, je me dis que c'est un peu grâce à moi. Mais elle, elle a un peu changé, forcément. Elle ne m'appelle plus en venant vers moi au pré, mais je n'ai jamais eu de mal à l'attraper, contrairement à certains mômes. Elle ne tend plus sa nuque aux gratouilles et quand quelqu'un est à la porte de son box, elle couche les oreilles. Il faut dire aussi qu'elle en a, du débutant sur le dos...il en faut bien, mais ça ne semble pas lui plaire et je peux le comprendre. Mais j'ai débuté aussi, je ne peux pas en vouloir à ces gosses.

Et puis parfois je la reprends un peu, on bosse elle et moi, une, deux semaines, je suis seule à la monter, aux vacances, et elle recommence à me montrer des signes d'attachement. Bien sûr, d'autres élèves peuvent défaire ce que je fais, comme je peux défaire ce qu'ils ont fait avec elle...mais au moins, moi, je me souviens de ce que j'ai vécu avec elle, même si les "bons principes" qu'on leur enseigne s'effacent parfois avec un jeune cavalier sur le dos =)

Asaka
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 22
Localisation : Seine et Marne/ Paris en semaine

http://wildhorses.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Lysange le Mar 20 Sep 2011 - 22:07

Je pense que quelle que soit l'équitation pratiquée, on peut (et on doit) communiquer avec le cheval.

Aussi étonnant que ça paraisse les chevaux avec lesquels je me suis sentie le mieux (en 14ans d'équitation) sont ceux qui m'ont posé le plus de problème. Parce qu'on apprend à se faire une confiance réciproque, et qu'une cheval tout gentil qui fait tout ce qu'on lui demande, on ne crée pas de lien avec lui.

Évidemment l'éthologie c'ets le pied, mais il faut pouvoir avoir un suivi du cheval.

Mon rêve étant de récupérer un pur-sang anglais réformé des courses et de pratiquer l'éthologie avec.

J'ai toujours eu un lien particulier avec les animaux, notamment les chevaux. Je n'ai pas peur, j'ai l'impression quelque par de percevoir leurs émotions : peur, confiance... Ainsi au comportement du cheval au box ou en carrière dès le début de la leçon, j'ai une idée de la façon dont ça va se dérouler.

Je pense que ce don est en partie du à l'empathie naturelle envers les animaux que je possède, mais aussi le contact que j'ai toujours eu avec les animaux et surtout les chevaux. D’ailleurs ils sont très connus pour avoir les capacités de ressentir la peur. Chez moi ils doivent se rendre compte que ce n'est pas le cas, alors peut être que je leur inspire confiance!

Avez-vous cette relation particulière avec nos amis les équidés?

Lysange
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 770
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : entre la chaise et le clavier

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Catre le Mer 21 Sep 2011 - 15:44

wow Asaka!
Je suis sûre qu'elle a une excellente mémoire et qu'elle ne reconnaît très bien. C'est une belle histoire! Mon rêve, c'est de débourrer mon propre poulain.

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Catre le Mer 21 Sep 2011 - 15:46

Enkelilya, je ressens souvent ce que les animaux ressentent moi aussi. On dit qu'ils sont très perméable à nos émotions, mais il semble que toi et moi le soyons tout autant! Ça fait partie de la communication extra-sensorielle.

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Asaka le Mer 21 Sep 2011 - 22:52

cathoo a écrit:wow Asaka!
Je suis sûre qu'elle a une excellente mémoire et qu'elle ne reconnaît très bien. C'est une belle histoire! Mon rêve, c'est de débourrer mon propre poulain.

C'était pas mon premier débourrage, et le moniteur gardait quand même un oeil. Disons que jusque là j'avais géré les différentes étapes en "fractionné", en montant pour la première fois sur Untel, en apprenant le licol à un autre...Pétilla, ça a été le premier "débourrage de A à Z". Et j'y ai reconnu ce que disait mon mono...c'est une relation vraiment intense, et qui m'a énormément servi ensuite. Car, monter un cheval d'école qui comprend plus ou moins le langage maladroit qu'on lui parle, et un cheval dont on est le premier cavalier...c'est si différent.
Au passage, je m'attache moi aussi beaucoup plus aux chevaux "durs". A la fois pour le côté un peu "défi" (allons-nous trouver un terrain d'entente? Comment le convaincre de travailler de concert avec moi?) et parce que les progrès que je fais avec eux et que, je pense, ils font (un peu^^) avec moi sont gratifiants...et la remise en question, toujours nécessaire face à un cheval difficile, me permet de ne pas me reposer sur mes maigres lauriers.

Asaka
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 22
Localisation : Seine et Marne/ Paris en semaine

http://wildhorses.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Catre le Jeu 29 Sep 2011 - 18:27

Une question comme ça, avez-vous la sensation que votre cheval est parfaitement conscient de vos attentes? Même que souvent il "répond" avant même que vous ne lui demandiez (de galoper par exemple) juste parce que vous êtes en train d'y penser?

Cela dit, plusieurs études scientifiques démontrent que beaucoup d'animaux sont parfaitement conscients de ce qu'ils sont, de façon différente, certain se reconnaîtront dans un miroir, d'autre non, mais le fait qu'ils lisent dans nos pensés, je ne crois pas que ce soit seulement une impression et que c'est peut-être même une preuve de leur (hyper-)conscience.

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Asaka le Jeu 29 Sep 2011 - 20:50

Je ne sais pas s'ils lisent nos pensées ou nos corps, nos attitude, nos tensions...je ne nie pas qu'ils soient extrêmement perceptifs, j'en ai eu un certain nombre de preuves, entre le cas "classique" du cheval qui intimide le débutant un peu stressé et file doux face au cavalier qui ne s'en laisse pas conter, en passant par celui qui fait des blagues aux bons cavaliers et ne bouge pas un poil quand il a un moins expérimenté sur le dos...Et même sans ça, comme tu le décris cathoo, le cheval qui fait ce qu'on lui demande...avant qu'on le lui ait demandé, ou du moins, qu'on le lui ait demandé consciemment!
...Parce qu'au final, quand je pense "on va galoper", je suis sûre que ma position se modifie, que je redresse un peu les épaules, que donc, la sensation sur les rênes s'en ressent, que ma jambe intérieure vient un peu plus à la sangle, que ma jambe extérieure bouge un peu...avant que je ne fasse tout ça volontairement. A peine, sûrement, mais la sensibilité des chevaux est surprenante...comme ils pourront sentir, en balade, le moment où on va partir au trot, au galop, en percevant, peut-être, des tensions différentes ou notre excitation...
Je ne pense pas qu'ils lisent dans nos pensées, ou du moins, pas au sens "littéral" du terme. J'aurais plutôt tendance à dire qu'ils nous lisent comme un livre ouvert, et qu'ils agissent en conséquence...et leur finesse en la matière vient sûrement, comme de notre côté, de l'expérience et de l'observation.
J'en connais un comme ça, un "grand pataud", toujours à regarder ce qu'on fait, curieux comme un trou de serrure, touche-à-tout...le genre qui attrape le balai et donne des coups de tête après nous avoir regardé balayer, voyez? Et c'est vrai que ce cheval là a tendance à "anticiper" mes actions...et à ne se tromper que rarement. Mais je pense que c'est surtout puisqu'il est, assurément, encore plus sensible que la moyenne, et la plupart du temps "branché" sur nous autres humains, apparemment un peu plus que ses congénères. Serait-il un zèbre parmi les chevaux? x)

Asaka
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 22
Localisation : Seine et Marne/ Paris en semaine

http://wildhorses.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Catre le Ven 30 Sep 2011 - 0:22

C'est possible qu'il soit un "zèbre" en effet! lol Ou bien il est juste passionné par les humains.

À un moment donné, j'ai fait le test avec un cheval très réceptif. J'ai pensé à galoper, j'y pensais très fort, mais je me forçais à ne pas changer ma position du tout et même à faire en sorte que mon corps "ait envie de rester au pas" (ne pas modifier de position). Et ce petit cheval d'amour tournait une oreille par en arrière vers moi de temps en temps et levait la tête et accélérait juste une ou deux seconde le pas... comme s'il se demandait "on reste au pas ou on part?".

Il était sensible à mon sentiment ambivalent de vouloir galoper ou de rester au pas. Par communication avec l'esprit ou parce que je n'ai pas réussi à ne pas modifier quoi que ce soit à ma position, ou pour les deux raisons? Il aurait fallu filmer et avoir un oeil d'expert pour vérifier.

Une chose que j'aimerais essayer bientôt, c'est la télépathie. Dans le livre de Henry Blake "Je parle aux chevaux, ils me répondent", ces expériences de perceptions extra-sensorielle et celles de télépathies sont tentantes, bien qu'elles ne peuvent être une preuve.

Qui sait, je pourrai un jour avancer, développer plus l'ouvrage qu'il a commencé.

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Asaka le Dim 2 Oct 2011 - 0:49

Oui, c'est pas impossible, c'est un incorrigible curieux. Quand on fait quelque chose, il nous dévore des yeux et il a le nez dessus, littéralement...les autres disent qu'il est "bête" mais à mon avis, c'est loin d'être un cheval idiot ce grand pataud là (il sait pas où mettre son mètre 80, ça fait des "noeuds de jambes" parfois)...

Il aurait fallu filmer et avoir un oeil d'expert pour vérifier.

...Je me demande si même un film permettrait de remarquer ça, car enfin, le cheval est sensible, et on peut le vérifier chaque jour, et il est capable de percevoir un simple frémissement, une tension qui se modifie ici ou là...

J'avais lu quelque chose sur la télépathie auparavant...pour l'instant, je me contente de mon intuition avec les animaux, je me trompe rarement, c'est vrai, mais je ne cherche pas plus loin, et ça marche mieux quand je connais bien l'animal (et son espèce). Bref, tiens moi au courant de tes expériences en la matière, ça m'intéresse.

Asaka
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 22
Localisation : Seine et Marne/ Paris en semaine

http://wildhorses.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Catre le Ven 18 Nov 2011 - 13:40

Asaka a écrit:Bref, tiens moi au courant de tes expériences en la matière, ça m'intéresse.


Presque 2 mois déjà et je me demande encore quand est-ce que je vais les faire ces expériences justement...

Dire qu'avant je passais une à deux fois par semaine aux Écuries et maintenant c'est de plus en plus difficile; travail à temps partiel, transport, disponibilité des chevaux d'école, autres projets en même temps... Si je me trouverais un cowboy aussi passionné que moi, ça me motiverait peut-être un peu mieux... I love you tongue

Je me sentirais un peu mal d'avoir ouvert ce post pour ensuite dire que ces expériences vont attendre quelques années, question d'être mieux organisée, mais je pense que c'est ça que je vais faire. Neutral

Ce n'est peut-être qu'une petite pause, mais comme à chaque pause dans ma vie, j'ai l'impression que le temps presse et que je me trahie en n'allant pas plus vite dans ce que j'aimerais expérimenter... D'un autre côté y a un petite voix qui me dit "CALME TOI BON SANG LA VIE SUR TERRE NE S'EST PAS FAITE EN 3 JOURS". Rolling Eyes

Ces temps-ci, vu le peu de temps que j'ai à consacrer à ma passion, je préfère jouer avec les chevaux au lieu de "travailler". C'est aussi agréable et j'ai moins l'impression de patiner dans le beurre. Razz Qu'est-ce que je ferais sans mes amours de p'tit chevaux?

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Danie le Ven 18 Nov 2011 - 14:38

@cathoo et asaka: ce sont vraiment de belles anecdotes. Pour ce qui est de reconnaître un ancien cavalier. Une amie monitrice à qui j'avais confié ma déception à l'idée que ma jument préférée ne me reconnaisse pas après plusieurs années d'absence du club m'avait dit que notre odeur était infaillible. Une jument l'avait reconnue au bout de plusieurs années. Elle était juste perplexe au début et couchait les oreilles parce que mon amie avait son bébé dans les bras, et donc, une odeur différente. Mais après, elle a vite été beaucoup plus affectueuse.

La jument que j'aimais bien était une baie brun un peu plus petite que la moyenne. La première avec qui j'ai réussi à galoper (et il m'a fallu bcp de temps pour arriver à tenir sur un cheval). J'ai appris sa mort au bout d'environ 8 ans, longtemps après avoir quitté le club. Je l'ai montée enfant et ado. Je ne suis plus remontée sur un cheval depuis plus de quinze ans. Parfois ça me manque. Je me rappelle qu'elle répondait à son nom en avançant vers nous quand on venait la chercher au pré.

Un jour je l'ai vue frotter sa monitrice de haut en bas avec l'encolure. Je me suis demandé ce qu'elle fabriquait et elle m'a expliqué que c'était en quelque sorte comme ça qu'ils faisaient des câlins mais que c'était assez rare. J'étais très attachée à elle et elle a dû le sentir parce qu'en dehors de sa propriétaire, qui était la patrone du club, j'ai été la seule à y avoir droit.


Danie
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 249
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 31
Localisation : Courbevoie/Paris/Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Asaka le Ven 18 Nov 2011 - 19:32

Ah, j'ai connu un cheval qui faisait ça, les câlins avec l'encolure! Après, j'ai l'impression qu'ils ne le font pas tous. Enfin, il y en a tout de même de plus "tactiles" que d'autres, certains n'aiment vraiment pas les contacts, et d'autres les recherchent clairement.
C'est bien triste, avec la prépa j'ai dû restreindre le temps passé aux écuries. Enfin, je peux encore monter une fois toutes les deux semaines et selon mon travail, passer du temps au club, bonheur! Enfin, passer du temps, une fois que j'ai fini de roucouler avec les chevaux, je file faire les boxes (avec l'éternelle guerre de "qui aura la belle fourche?"), tenir un cheval qui doit se faire soigner, ou bien expliquer aux p'tits comment on met la selle. Pour la n-ième fois, mais pas grave, j'aime bien et puis, qu'est ce que j'avais du mal à harnacher quand je débutais!

Asaka
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 22
Localisation : Seine et Marne/ Paris en semaine

http://wildhorses.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Lysange le Lun 21 Nov 2011 - 18:00

Hop, je m'incruste un peu pour partager une expérience.

Je suis allée faire un stage d'initiation à l'éthologie.

Mais faut remettre ça dans le contexte (me faut toujours raconter le contexte c'est maladif):

J'ai repris l'équitation récemment après avoir arrêté pendant deux ans. La reprise a été dure, en particulier parce que j'ai repris dans un nouveau centre équestre qui n'a pas du tout les même méthodes. Je montais avant mon arrêt avec un niveau proche du galop 6, quand j'ai repris dans ce centre le prof m'a clairement pris pour une nulle prétentieuse. Et il m'a mise dans le cours débutant. Du coup ça fait un moment que je me sens lamentable et que je me dis que mon niveau doit pas être bien mieux qu'un galop 3. C'est frustrant.

Donc pour en revenir au début j'ai fait un stage initiation à l'éthologie. J'ai trouvé la partie éthologique pure très intéressante. la communication qu'on peut avoir avec le cheval, sans le contraindre, est vraiment exceptionnel. Tout ce dont j'avais toujours révé!

Mais ce qui m'a parut le plus impressionnant c'est que ce centre équestre fait aussi de la monte classique. Sauf que les cours se font au licol étho. Et pour avoir participé à ses cours, d'un niveau galop 5 à peu près, le licol étho est aussi précis que n'importe quel filet. Alors pourquoi on continue à utiliser des mors? Qui plus qu'une contrainte physique, font véritablement penser à une soumission forcée, voir sont humiliants, même si les chevaux ne doivent pas avoir cette notion là...

Et puis ça m'a permis de voir que tous les défauts que ma prof me voit, tout ce que je n'arrive pas à faire, ce n'est pas du qu'à moi. Je remets aussi maintenant en cause les chevaux, pauvres bêtes devenues froides à la jambe à force d'être montées avec des éperons, et dure de la bouche à force qu'on leur tire dessus, des selles pourries en plastiques dans lesquelles on tient tellement pas qu'on peut difficilement trotter ou galoper assis, et de la prof qui se focalise sur des tous petits détails qui n'ont pas beaucoup d'importance.

Le dernier cours ne s'est pas passé très bien, et j'avoue que depuis ce stage j'ai beaucoup de mal à accepter ça (déjà que avant j'avais toujours rêvé de monter au licol ou en liberté). Mais en même temps j'aime tellement les chevaux et l'équitation... C’est un dilemme difficile!

Lysange
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 770
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : entre la chaise et le clavier

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Catre le Lun 21 Nov 2011 - 18:18

"Licol étho", je ne savais pas que ça s'appelait comme ça, je prenais juste un licol normal et prenait une laisse en guise de rênes. Smile

Je comprends ton dilemme. J'ai demandé à la FEQ (Fédération Équestre du Québec) pourquoi après toutes ces preuves que les chevaux écoutent souvent mieux et ont plus de plaisirs au travail sans mors, on continu quand même à mettre un mors. Ils ne m'ont jamais répondu et une professeure m'a dit un jour que "c'est parce que ce n'est juste pas dans leur mentalité". confused

Ma prof d'équitation aussi trouve qu'on devrait enlever tous les mors de dans les bouches (surtout avec les débutants)... mais elle est coincée parce que si elle veut continuer à enseigner l'équitation classique et aider ses élèves à aller en concours équestre, il semble qu'elle est obligée de se conformer aux règles de la FEQ, que les cavaliers savent comment conduire en faisant attention parce que le cheval a un mors...

Compliqué la vie des fois... Je rêve d'un parcours de sauts d'obstacles où le règlement est "SANS MORS" (et sans éperons bien sûr), là il y aura vraiment du MÉRITE si le cheval et le cavalier font une bonne équipe!

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Catre le Lun 21 Nov 2011 - 19:21

Mon idole: cette femme est sourde et muette, elle monte ce jour-là pour rendre hommage à son père décédé.

À cru, sans filet, sans éperon, sans mors, c'est du reining (monte western). J'ai l'intention de faire aussi bien qu'elle, mais en CSO (classique).


Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Invité le Lun 21 Nov 2011 - 20:08

wouaaahh je n'y connais rien à l'équitation,je n'avais meme pas lu ton commentaire concernant ton "idole"...et pourtant,ils m'ont filé les larmes aux yeux tous les deux dis donc,merci Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Catre le Lun 21 Nov 2011 - 22:18

Ayaaaahh: de rien Razz

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Erebia le Mer 23 Nov 2011 - 17:52

Coucou!

Moi aussi j'ai débourré nos deux ponettes... A la maison, sans personne, et en toute liberté vu que je n'avais de comptes à rendre à personne! Tout au feeling, en m'inspirant sur la fin des bouquins que je recommande fortement si le sujet vous intéresse: les "Savoirs d'équitation éthologique" du haras de la Cense. Dans le pré, sur les chemins, mais jamais en carrière ou en rond de longe.

La mienne étant née chez moi, j'ai toujours été très proche d'elle. Elle m'obéit au doigt et à l'oeil, se couche sur commande (pour que je puisse monter dessus Wink) et je la sors 100% en licol nylon (pourquoi certains licols seraient-ils "éthologiques"?) et souvent à cru. Alors voilà, ma poon's est exactement comme je la voulais (façon de parler, hein!), mais d'autres personnes à qui je la prête peuvent être assez déstabilisés car elle ne réagit en rien comme un cheval de club Wink

Erebia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 30
Localisation : Nomade... Actuellement dans le 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Erebia le Mer 23 Nov 2011 - 17:53

PS: si on sait leur parler on peut faire pareil avec les rats... voici un exemple avec ma ptite Mulette: http://www.dailymotion.com/isboub38#videoId=x63gv7 (et ya pas de trucages héhé)

Erebia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 30
Localisation : Nomade... Actuellement dans le 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Catre le Mer 23 Nov 2011 - 19:15

Je trouve les rats géniaux! Dommage qu'on ne puisse les monter... lol! Merci pour la vidéo. Smile

Moi aussi je me pose la question pourquoi certains licols seraient éthologiques et d'autres pas...?

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Asaka le Mer 23 Nov 2011 - 20:40

Mon moniteur nous fait assez régulièrement monter "autrement".. Il est tout à fait capable de nous laisser (sur des chevaux réceptifs, n'allons pas quêter l'accident...) en licol, ou bien effectivement d'organiser une séance en licol...voire de nous dire: "Aujourd'hui on ne monte pas, on bosse en liberté/ on longe..." ou de nous faire travailler à cru.
Enfin bref, il varie le travail, n'est pas un partisan des éperons (certains les mettent avec leurs propres chevaux mais ils finissent vite par abandonner en fait), même s'il insiste pour que nous montions avec des cravaches dès le stade de débutant, enfin, dès qu'on arrive à tenir rênes et cravache, il aime à dire qu'il nous apprend "à ne pas en avoir besoin!"...quoi, je l'adore? Qui a dit ça? x)

C'est vrai que côté licols...enfin, je suppose qu'il s'agit peut-être d'une certaine finesse du lien constituant le licol, quelque chose comme ça, non? Pour ma part, quand nous montons en licol c'est en licol nylon "classique", mais c'est vrai que nous ne le faisons pas tous les jours. Et seulement en carrière, pas dans les champs^^

Asaka
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 22
Localisation : Seine et Marne/ Paris en semaine

http://wildhorses.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par AlphaCentauri le Ven 25 Nov 2011 - 19:54

Le cheval est ma passion depuis probablement avant mes 10ans. Il a été très vite mon unique sujet de dessin (aux côtés des dinosaures^^), mon école de vie, mon confident. J'ai d'abord fréquenté plusieurs manèges avant l'arrivée de Nelly à 13ans. Elle fait toujours partie de ma vie et "dieu" seul sait combien je vais souffrir atrocement le jour où elle partira. On a partagé tant de ballades, rallyes, bivouac, leçons, joies, peines, le tout basé sur une belle relation mutuelle réciproque. Elle est devenue une échappatoire à mon décalage vis à vis des humains, une peluche vivante laquelle j'adore sentir les poils d'hiver filer sous les doigts, son odeur, un sujet de discussions interminables, une partenaire de jeux et courses folles, un symbole de ma chère liberté.
Aujourd'hui, je ne possède pas de cheval chez moi, mais il est qu'en ce moment j'ai la possibilité d'en avoir. Mais ce n'est pas donné à tout le monde : il faut du temps pour s'en occuper entièrement, de la place et de l'argent. Choses qui manquent un peu avec ma situation actuelle.
Voilà j'en parlerai plus en détail les prochaines fois.
Smile

AlphaCentauri
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 139
Date d'inscription : 29/09/2011
Age : 34
Localisation : Luxembourg, Belgique

http://ovnieteva.france-forum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Catre le Ven 25 Nov 2011 - 22:45

@Doucelune: ton témoignage est touchant.

Ce que tu ressens envers Nelly, c'est un peu pareil pour moi avec Mélodie (ma vieille chatonne). J'aurais bien aimée avoir un cheval aussi, mais elle m'a apporté presque autant.



J'ai bien hâte d'en lire plus sur vos aventures, à toi et Nelly. Razz

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par geronimo le Jeu 1 Déc 2011 - 17:38

D'autre zèbre monte des cheveux Very Happy !
J'ai monté ado en vacances avec ma tante qui avait des cheveux pour faire des ballades. Elle m'avait dit que j'était très doué et que j'avais un très bon contact avec les chevaux. J'ai donc demandé à mes parents d'en faire. Mais ce fut réservé à mon grand frère pour le motif que c'était trop onéreux de payer pour deux. Sad
Puis j'ai oublié ...
L'année dernière ont à cherché un sport pour notre petit zèbre qui avait besoin de ce dépenser. On a trouvé que l'équitation qui acceptait un enfant de 5 ans autour de chez nous.
Et je me suis souvenu ! Ce fut comme une révélation.
Hé mais je veux en faire moi !
Depuis c'est un des seuls domaines de ma vie ou je m'épanoui. La relation avec l'animal est extraordinaire.
Et vu que je suis super motivé je met toutes mes capacités de zèbre en action pour progresser. En plus je suis dans un petit club où il y a que deux cours adulte dans la semaine donc je suis avec des g4-g5 et la monitrice me laisse essayer les truc difficiles.
Le vendredi soir après le travail rien que de panser le cheval me fait du bien. Si j'y vais pas une semaine je suis malade.
bounce


geronimo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 39
Localisation : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheval et équitation - NOS expériences personnelles

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:52


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum