Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par Labouclette le Jeu 27 Juin 2019 - 19:53

Bonjour,

Cela fait déjà un moment que je ne suis pas revenue sur le forum, mais ce sujet me "titille" et je brûle de connaitre vos impressions sur celui-ci Very Happy

Je suis cette étude depuis 2015, et on en parle beaucoup plus en ce moment, notamment depuis la parution du livre "Les Philo-cognitifs : ils n' aiment que penser et penser autrement" de Fanny Nusbaum, Olivier Revol et Dominic Sappey-Marinier.

J'aimerais beaucoup avoir votre avis si vous avez lu le livre (que j' ai moi même lu avec intérêt mais avec distance), ou même si vous vous êtes intéressés à l' étude.

Pour ma part je me suis pas mal reconnue dans certains aspects du "complexe" en gardant en tête que les auteurs parlent de dominante et pas de catégorie pure.

Merci pour vos partages si cela vous intéresse aussi
Labouclette
Labouclette

Messages : 57
Date d'inscription : 19/01/2017
Age : 34
Localisation : Compiègne

Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par isadora le Ven 28 Juin 2019 - 0:53

je ne pense rien ni autrement, mais si quelqu'un a le 06 d'Olivier Revol, je suis intéressée pour partager.
bounce
isadora
isadora

Messages : 1463
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par Invité le Ven 28 Juin 2019 - 6:52

Je l'ai lu.
En ce qui me concerne, je dois être complexe à quelque chose comme 95%.
Sinon, pour le livre, j'aurais aimé que l'aspect neurologique soit un peu plus développé, plutôt que l'aspect comportemental. Du coup, je suis un peu restée sur ma faim.
Je suis de ceux qui pensent que tout est une question de câblage, alors un bouquin qui va dans le sens de ce que je pense, pas certaine d'être vraiment objective. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par Invité le Ven 28 Juin 2019 - 10:43

N'aimer que penser c'est un peu triste non.
J'adore être en période de "pensation" active, mais j'aime autant pas mal d'autres activités.
J'aime regarder. J'aime écouter.

@WW : tu crois qu'il existerait un profil neurologique qui dessinerait la typicité des atypiques ? J'ai tendance à penser aussi que tout est question de câblages.
Et je dirais volontiers que les complexes sont des prototypes ratés par leurs concepteurs. Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par Charlo le Ven 28 Juin 2019 - 14:05

J'ai feuilleté le livre l'autre jour et je m'attendais à autre chose. Le livre est parsemé de citations un peu bateau, ça fait bizarre pour un livre soi-disant sérieux, écrit par une spécialiste en neurosciences. Après pourquoi pas, mais de ce que j'ai lu et des interventions que j'ai pu entendre de Fanny Nusbaum, j'ai l'impression que c'est un peu vague tout ça, alors que je m'attendais à quelque chose de vraiment solide. Personnellement, je me retrouve dans les deux profils, alors que pourtant, de prime abord, je me serais plutôt rangé dans le profil complexe, qui serait celui des personnes créatives et moins dans les sciences dures (si j'ai bien compris). En même temps, ce serait paradoxal quelque part car que l'on soit plutôt dans les arts ou dans les sciences, les capacités de raisonnement abstrait sont très hautes, ce qui est la caractéristique même du hp de mon point de vue. Mais encore une fois, je ne l'ai pas lu donc je suis peut-être juste à côté de la plaque...

Charlo

Messages : 51
Date d'inscription : 21/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par Invité le Sam 29 Juin 2019 - 7:05

Cuicui a écrit:@WW : tu crois qu'il existerait un profil neurologique qui dessinerait la typicité des atypiques ? J'ai tendance à penser aussi que tout est question de câblages.
Et je dirais volontiers que les complexes sont des prototypes ratés par leurs concepteurs. Dent pétée
... si je pensais qu'il n'y ait qu'une seule façon d'être atypique, je répondrais oui.
En revanche, pour chaque type d'atypicité, c'est pas impossible.

Ratés par leurs concepteurs ? encore la faute à maman ?  Laughing

Charlo a écrit:que l'on soit plutôt dans les arts ou dans les sciences, les capacités de raisonnement abstrait sont très hautes, ce qui est la caractéristique même du hp de mon point de vue
Si je comprends bien ce que tu veux dire : en fait, les deux profils sont hp, donc ton point de vue est ok, mais leur câblage étant différent, il s'exprime différemment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par Iron Spider le Mar 2 Juil 2019 - 21:19

Câblage différent… Equation différente… Résultat différent Wink

Je trouve le résultat de cette étude, que j'ai lu plusieurs fois avec grand intérêt, un peu binaire mais particulièrement novatrice. Des IRM fonctionnels montrent les particularités des philo-cognitifs et essaient de présenter ces deux profils "cousins".

Il y a trois ans, je me suis écarté des Zèbres après avoir clairement dénoncé ce concept vieillissant. En fait, je ne me reconnaissais pas chez la plupart des personnes rencontrées. Et j'avoue m' être un peu ennuyé avec la plupart des zèbres. J'attends un retour scientifique plus important et une connexion plus forte. Et je n'ai pas pu exprimer mes propres problèmes pour pouvoir avancer dessus… Au final, j'étais seul.
J'ai pensé que le THQI était à l'origine de ce décalage… Mais non. J'ai vécu en couple avec une "complexe" très rapide également, mais très différente de moi… Et du coup ça n'a pas été. Elle était plutôt dirigée vers les arts (peintre, coudre,... ) et moi vers l'Histoire et surtout l'Archéologie, l'Anthropologie... J'ai fait de très hautes études sans aucune difficulté et je ne comprenais pas les difficultés de certains zèbres face à leur sensibilité.
Je ne me suis jamais considéré comme un hypersensible. Ce que je ressens est puissant, voire violent. Mais j'ai une maitrise plus que correcte sur mes émotions, sentiments et ressentis.

Cette étude me laisse entendre que je suis laminaire. Avec ses avantages et ses inconvénients.
Du coup, je suis revenu vers vous et j'ai à nouveau rencontré d'autres zèbres. Dont une laminaire qui semble parcourir des chemins semblables… J'espère pouvoir à nouveau échanger avec elle, voire avec d'autres laminaires. Ca m'a fait beaucoup de bien.

Après, il serait intéressant de développer le concept, mais en sortant de cette image binaire, un peu trop simple, mais peut être nécessaire en première lecture.




Iron Spider
Iron Spider

Messages : 77
Date d'inscription : 12/06/2015
Age : 46
Localisation : Complètement à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Mar 2 Juil 2019 - 22:24

Je pense qu'on aura beau chercher des explications rationnelles et calculées à tout cela, il y a des alchimies qui ne s'expliqueront jamais par des catégories ou des statistiques...Pourquoi allez chercher l'échec d'un couple dans une histoire de laminaire ou complexe, plutôt que de réfléchir sur la globalité de la relation et peut-être de se remettre en question?

Miss aux yeux arc-en-ciel
Miss aux yeux arc-en-ciel

Messages : 1287
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 100
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par Invité le Mer 3 Juil 2019 - 7:37

Iron Spider a écrit:J'ai vécu en couple avec une "complexe" très rapide également, mais très différente de moi… Et du coup ça n'a pas été. Elle était plutôt dirigée vers les arts (peintre, coudre,... ) et moi vers l'Histoire et surtout l'Archéologie, l'Anthropologie...

J'ai un profil complexe quasi pur, mais j'adore l'Histoire, l'Archéologie, l'Anthropologie, et plus encore la biologie et les neurosciences... (après, j'ai peut-être mal compris ce que tu voulais exprimer)

Les incompatibilités portaient peut-être plus sur les centres d'intérêt en eux-même (ou d'autres aspects de vos personnalités) que sur le fonctionnement laminaire/complexe, me semble-t-il, en lisant ce passage. Non ?


Dernière édition par Wyrdwyn le Mer 3 Juil 2019 - 7:40, édité 1 fois (Raison : trop de "mais", ça faisait mais-mais-re... + précision ())

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Mer 3 Juil 2019 - 8:57

Oui mais même si on n'a pas les mêmes centres d'intérêts prioritaires, on peut être intéressé par ceux de l'autre non? Et aussi avoir chacun un espace d'intérêt sans l'autre? Tout ça dépend comment on le vit au quotidien finalement et l'espace que ça prend. Dans mon exemple précis, je suis laminaire, et principalement intéressée par les arts et la psycho, mais si quelqu'un me parle d'histoire, d'archéo ou de neurosciences etc...je peux écouter avec beaucoup d'intérêt et avoir envie d'en savoir plus. C'est plus par manque de temps que je ne connais mal certains domaines que par manque d'envies.

Après si on recherche une interaction intense dans notre domaine préféré avec la personne qui partage notre vie, évidemment, s'intéresser ne suffit pas. Mais il y a les amis/connaissances aussi pour ça, on n'est pas obligé de demander d'être "tout" à sa moitié.


Et puisque l'on parle de laminaire / complexe, de compatibilité ou pas, on peut aussi aller dans d'autres catégories: émotionnel/ rationnel, asocial /ou pas, riche/pauvre, cultivé/ pas trop cultivé, hautes études/ pas d'études, qui cuisine/ ne cuisine pas, hypersensible/ ou pas, empathe/ou pas, dans nos âges/ ou pas, tolérant/ou pas, altruiste/ou pas...

(mais je crois que je m'éloigne du sujet de départ donc... silent )


Dernière édition par Miss aux yeux arc-en-ciel le Mer 3 Juil 2019 - 21:55, édité 1 fois
Miss aux yeux arc-en-ciel
Miss aux yeux arc-en-ciel

Messages : 1287
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 100
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par RonaldMcDonald le Mer 3 Juil 2019 - 9:26

Et puis c'est aussi binaire, cette distinction laminaire-complexe, j'ai l'impression d'être au milieu. J'ai bien des traits laminaires forts(comme des facilités évidentes pour réussir mes études), mais aussi des traits complexes évidents(comme l'art de me brouiller avec tout le monde).
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 668
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par camdav le Mer 3 Juil 2019 - 15:15

J'aimerais bien lire ce livre quand même, histoire de me mettre à niveau dans cette histoire.

Mais pour le moment j'ai juste écouté beaucoup d'interventions de Fanny Nusbaum et ses acolytes sur cet ouvrage (et puis d'autres choses évidemment ! ).
A chaque fois ce qui ressort c'est "mais... Je suis vraiment à la fois complexe et laminaire en fonction des moments de ma vie et des situations..."

Donc pour moi c'est tout de même bien plus complexe que simplement un câblage justement, bien qu'il s'agisse de cela tout de même (c'est factuel grâce aux IRM).

La vraie question aujourd'hui c'est : est-ce que ça fait vraiment avancer notre cas ? Parfois j'ai l'impression que c'est l'avenir, et de temps en temps je me dis que c'est un peu vain et que c'est une piste qui ne nous mènera pas très loin.

Vos avis sur le livre en question m'inquiètent un peu... Un peu bateau, vraiment ? Mince. Je le lirai tout de même pas curiosité.
camdav
camdav

Messages : 109
Date d'inscription : 15/07/2012
Age : 24
Localisation : Moselle

https://www.camilledavidauteur.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Mer 3 Juil 2019 - 22:05

Par contre, si je comprends bien , d'après Nussbaum, ça n'aurait plus rien à voir avec les résultats du QI homogène/hétérogène comme je pensais l'avoir lu quelque-part?

On en parle ici pour les enfants: https://www.hauts-potentiels.ch/hauts-potentiels/haut-potentiel-intellectuel-sans-trouble-associe/

Et on rajoute ceci:

HP avec turbulences
Non conformiste
Créatif
Ne montre pas son HPI
Leader ou marginal
Refus du scolaire jusqu’à la phobie
Parcours chaotique; résultats au-dessous de ses capacités

HP avec trouble associé (TA )
Parcours difficile car il ne peut exprimer son potentiel à cause des difficultés liées au TA

HP adaptable
Sait être plus conformiste
Sait endosser l’habit « d’élève »…
S’en sort avec la moyenne….. mais n’est pas très heureux à l’école

HP fluide
Sait être élève
Prend du plaisir a apprendre
A souvent un parcours scolaire de haut niveau

Hum...finalement je ne sais plus où je me situe... mais ce n'est pas bien grave (pour moi).
Miss aux yeux arc-en-ciel
Miss aux yeux arc-en-ciel

Messages : 1287
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 100
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par RonaldMcDonald le Mer 3 Juil 2019 - 22:38

J'ai presque envie de dire que je suis un HP avec turbulences.....qui a forcé sa nature pour faire semblant d'être fluide.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 668
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par siamois93 le Mer 3 Juil 2019 - 23:45

Ces catégories ne m'aident pas. Je n'aime pas trop ces systèmes qui brisent le charme de la découverte de quelqu'un tel qu'il est.
siamois93
siamois93

Messages : 5795
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par Invité le Jeu 4 Juil 2019 - 8:35

RonaldMcDonald a écrit:Et puis c'est aussi binaire, cette distinction laminaire-complexe, j'ai l'impression d'être au milieu. J'ai bien des traits laminaires forts(comme des facilités évidentes pour réussir mes études), mais aussi des traits complexes évidents(comme l'art de me brouiller avec tout le monde).
C'est l'idée, justement : avec le cerveau, penser en binaire est une erreur.
Ce sont deux modes de fonctionnement, mais si j'ose une image, ce serait comme la latéralisation, tu n'est jamais 100% latéralisé droite ou gauche...

camdav a écrit:La vraie question aujourd'hui c'est : est-ce que ça fait vraiment avancer notre cas ? Parfois j'ai l'impression que c'est l'avenir, et de temps en temps je me dis que c'est un peu vain et que c'est une piste qui ne nous mènera pas très loin.
J'ai trouvé qu'il permettait une autre lecture de la question du QI justement.
je le vois comme un premier pas vers une appréhension différente de la question... et j'ose y voir une bonne chose.



Il y a aussi ce fil qui parle de l'étude :

http://www.zebrascrossing.net/t37886-profil-complexe-et-profil-laminaire-quelle-veracite-pour-le-monde-reel?highlight=laminaire

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par camdav le Jeu 4 Juil 2019 - 10:23

Wyrdwyn a écrit: J'ai trouvé qu'il permettait une autre lecture de la question du QI justement.
je le vois comme un premier pas vers une appréhension différente de la question... et j'ose y voir une bonne chose.

Je suis assez d'accord, j'aime le fait que ce soit une nouvelle lumière sur le sujet. Je vais clairement creuser la question avec enthousiasme (et plaisir niark !) !
camdav
camdav

Messages : 109
Date d'inscription : 15/07/2012
Age : 24
Localisation : Moselle

https://www.camilledavidauteur.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes Empty Re: Etude Lyonnaise Philo-cognitifs : laminaires et complexes

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Jeu 4 Juil 2019 - 19:06

siamois93 a écrit:Ces catégories ne m'aident pas. Je n'aime pas trop ces systèmes qui brisent le charme de la découverte de quelqu'un tel qu'il est.

Idem
Miss aux yeux arc-en-ciel
Miss aux yeux arc-en-ciel

Messages : 1287
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 100
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum