Colère rayée = colère exacerbée ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Mindview le Lun 17 Juin 2019 - 13:23

Votre hypersensibilité a t'elle une incidence sur votre colère ?

Je m'aperçois que mon seuil de tolérance à la bêtise diminu année après année. Plutôt du coté flegmatique de la force à la base, certaines choses me mettent à présent hors de moi. J'arrive encore à me contrôler tant bien que mal face à certain(e)s profils / situations qui m'insupportent, mais ça devient de plus en plus compliqué. Ce matin je n'ai pas pu m’empêcher d'éclater ma poubelle après une altercation avec un voisin, c'est toujours mieux que d'éclater le voisin vous me direz, mais quand même, ça ne m'était jamais arrivé.

Je crains un peu de devenir une bombe à retardement.
Mindview
Mindview

Messages : 633
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Saxifrage* le Lun 17 Juin 2019 - 13:44

Bonne question…
Je suis dans une période justement "bombe à retardement imminent"...
Mais j'ai pas de réponse. En fin si, je répondrais bien "oui" mais je n'ai pas d'argument en fait.
Saxifrage*
Saxifrage*

Messages : 10487
Date d'inscription : 07/06/2018
Localisation : Dans l'oeil du cyclone

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Clive le Lun 17 Juin 2019 - 14:39

Bonne question effectivement.

Je distingue un peu la colère que je dirige contre moi (de ne pas être assez bien, à la hauteur, de ne pas oser, de ne pas être moi-même, de ne pas avoir le moindre courage... liste non-exhaustive) de ma vision des "autres".

Le premier point, ma colère, m'est totalement personnel.

Le second, comment je vois les autres (et notamment la "meute" au sens de Charles Bukowski), ben ça dépend notamment de mon état de fatigue. Plus je suis en forme, plus j'arrive à avoir du recul face à cela. Plus je suis crevé, plus je suis intolérant, à un niveau qui me fait parfois peur.
Ca me provoque de l'énervement (sans parler de colère), d'autant plus que je sais que je dois passer par plus d'acceptation et de tolérance pour améliorer ma conscience du monde, et évoluer.

Clive

Messages : 2507
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par RonaldMcDonald le Lun 17 Juin 2019 - 15:03

Le rôle de la fatigue me parait important. J'ai eu un coup de calgon vendredi après-midi, au boulot, alors que j'étais épuisé.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 850
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par isadora le Lun 17 Juin 2019 - 15:36

je trouve complètement normal de manifester mon énervement. surtout quand je vis la situation comme injuste.

c'est dans le regard des autres que je lis que ce n'est pas normal. je suis la seule au bureau à me mettre en colère. à croire que les autres sont sous lexomil en permanence. ou ont une mentalité de victime ou n'ont pas le courage de dire quand ça ne va pas, ou préfèrent la fuite à l'affrontement.

dernière "colère" contre mon assistante qui m'explique tout bonnement comment faire moi-même ce qu'elle est censée faire pour moi. je lui ai répondu d'une voix forte : ok, et toi, tu prends mon boulot en échange. il parait qu'il ne fallait pas répondre comme ça.

colère exacerbée par le manque de fer, chez moi et bien sûr les contraintes de temps. quand je manque de temps pour expliquer les choses, je vais être plus directe et plus incisive.
isadora
isadora

Messages : 1596
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par My_illusion le Lun 17 Juin 2019 - 16:06

Serait ce lié à la sensibilité à la frustration? 

Qd on est pas heureux, on s’énerve plus vite? 

Quand on a manqué de respect-amour-considération ? 

Je m'énerve grâce à tous les abus et injustices, même s’ils ne me concernent pas. Et je juge, toujours dans un but constructif. J’aime pas les comportements néfastes alors je les relève et bim ça plait rarement, lol. Au final, ça m’épuise mais je ne peux faire autrement car ça m'énerve trop.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1732
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Inanna le Lun 17 Juin 2019 - 19:08

bonsoir
j'aurais tendance à dire que j'ai toujours été facilement en colère, soupe au lait comme on dit mais j'ai horreur de cette expression...puis avec le temps l'âge? je me suis trouvée plus patiente? non pas vraiment, mais disons que j'apprends à m'en foutre vite et ne pas ruminer, ressasser de la colère violence frustration. Bon là j'avoue qu'il m arrive de souhaiter la mort de mes voisins ^_^ parce qu'ils sont irrespectueux comme tellement de gens dans le fond. ils laissent leur foutu chien aboyer et partent et c est souvent le weekend ,youpiiii, je me tape des samedis soirs avec aboiement jusqu'à pas d heures!!!c 'est quand même abusé?Donc oui s'ils pouvait crever, bon allez pas leurs enfants les pauvres ils n'y sont pour rien... mais je suis assez sans coeur en fait quand les gens en ont rien à foutre des autres! J ai beau depuis le décès de ma mère être moins dans l empathie etc je me comporte avec respect des autres, civisme etc enfin ça me semble juste normal... donc au final en ce moment colère exacerbée mais la plupart du temps je n'y pense pas je m'en fous c est juste quand le chien m'emmerde que je pète un peu un câble selon ma fatigue/humeur.
Inanna
Inanna

Messages : 150
Date d'inscription : 24/05/2015

https://erratticblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Invité le Lun 17 Juin 2019 - 19:20

Parce que notre vie ressemble un peu à ça...

Spoiler:
(enfin dans mes fantasmes)


Dernière édition par Lamorak le Lun 17 Juin 2019 - 19:22, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Z3lL le Lun 17 Juin 2019 - 19:21

Oui.
Un connard m'a refait le pare-choc arrière de ma voiture ce matin pendant que j'étais au travail.

Je m'en suis aperçu que plus tard dans la journée.

En l'espace d'un instant, je suis passé en quelques mots pour décrire ce sombre sentiment de colère:

connard - irrespect - j'men-foutisme - porter plainte - encore payer pour de sombres sots - les gens tous pareils - je le revois je brûle sa voiture - le monde c'est de la merde - allez tous mourir - peine perdue - fascisme - destruction de tous les parasites

Bref à la fin je vivais sur les cendres d'un monde meilleur car purifié.

Et puis je suis allé nager 2km, et j'étais toujours aussi énervé.

Injustice quoi.
Z3lL
Z3lL

Messages : 118
Date d'inscription : 29/11/2016
Age : 35
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Chuna le Lun 17 Juin 2019 - 19:37

Lamorak : Shocked Shocked Shocked looool!!!!!

je sais pas si la colère est exacerbée à cause du HP. J'en suis pas persuadée, pour voir des gens en colère non HP.

Moi aussi ça m'arrivait des colères fugaces et terribles, à avoir envie de tout péter. Sans comprendre pourquoi un détail anodin les déclenchaient.
Depuis quelques mois yen a plus. Et je vais pas les pleurer.

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Mindview le Lun 17 Juin 2019 - 19:50

K***fisher a écrit:Bonne question effectivement.

Je distingue un peu la colère que je dirige contre moi (de ne pas être assez bien, à la hauteur, de ne pas oser, de ne pas être moi-même, de ne pas avoir le moindre courage... liste non-exhaustive) de ma vision des "autres".

Le premier point, ma colère, m'est totalement personnel.

Le second, comment je vois les autres (et notamment la "meute" au sens de Charles Bukowski), ben ça dépend notamment de mon état de fatigue. Plus je suis en forme, plus j'arrive à avoir du recul face à cela. Plus je suis crevé, plus je suis intolérant, à un niveau qui me fait parfois peur.
Ca me provoque de l'énervement (sans parler de colère), d'autant plus que je sais que je dois passer par plus d'acceptation et de tolérance pour améliorer ma conscience du monde, et évoluer.

C'est vrai que la distinction doit être faite, j'ai posté ici en ayant davantage en tête celle provoqué par les autres, du coup titre pourri.

RonaldMcDonald a écrit:Le rôle de la fatigue me parait important. J'ai eu un coup de calgon vendredi après-midi, au boulot, alors que j'étais épuisé.

Comme K tu pointes la fatigue, ça fait un moment que je suis franchement faiblard ... Mais cette fatigue ne vient elle pas de mon hypersensibilité ?..
Ok, titre tout pourri. La colère provoquée par les autres ?

isadora a écrit:je trouve complètement normal de manifester mon énervement. surtout quand je vis la situation comme injuste.

c'est dans le regard des autres que je lis que ce n'est pas normal. je suis la seule au bureau à me mettre en colère. à croire que les autres sont sous lexomil en permanence. ou ont une mentalité de victime ou n'ont pas le courage de dire quand ça ne va pas, ou préfèrent la fuite à l'affrontement.

dernière "colère" contre mon assistante qui m'explique tout bonnement comment faire moi-même ce qu'elle est censée faire pour moi. je lui ai répondu d'une voix forte : ok, et toi, tu prends mon boulot en échange. il parait qu'il ne fallait pas répondre comme ça.

colère exacerbée par le manque de fer, chez moi et bien sûr les contraintes de temps. quand je manque de temps pour expliquer les choses, je vais être plus directe et plus incisive.

Merci pour ton retour Smile Mais cette colère atteint elle un degré qui frise la perte de contrôle ?

My_illusion a écrit:Serait ce lié à la sensibilité à la frustration? 

Qd on est pas heureux, on s’énerve plus vite? 

Quand on a manqué de respect-amour-considération ? 

Je m'énerve grâce à tous les abus et injustices, même s’ils ne me concernent pas. Et je juge, toujours dans un but constructif. J’aime pas les comportements néfastes alors je les relève et bim ça plait rarement, lol. Au final, ça m’épuise mais je ne peux faire autrement car ça m'énerve trop.

Tu t'énerves "grâce à" ? scratch
Encore une fois on est raccord, c'est toujours à but constructif, je suis incapable de me taire face à un comportement de merde ou injuste, ça me joue des tours, ça me coûte une énergie folle (compte tenu de mes petites réserves), mais c'est comme ça je ne peux pas faire autrement, et plus je prend sur moi plus l'inévitable explosion sera virulente.
Le truc c'est que ce matin, la virulence (même si avec le recul j'aurais pu faire pire) a failli se transformer en violence, et ça, ça ne m'était encore jamais arrivé.

Ceci dit quand je dis que ça me joue des tours, je dis aussi qu'il y a parfois de belles surprises, petite anecdote :

Je débarque à Paris pour ma première année d'apprentissage chez un éditeur de bande dessinées en tant que graphiste multimédia pour le service marketing.
Ça se passe pas trop mal, enfin, coté relationnel, pas vraiment de gros con à l'horizon. Pour le reste je me suis vite retrouvé à bosser à une cadence certaine tout en étant saoulé par le manque de profondeur du job, mais bon positivons.
Il y a quand même un truc qui a fini par me gonfler sérieusement. La cadence, le manque d'intérêt, je peux faire avec, c'est ma première expérience, y en aura d'autres.
Mais là où ça coince c'est quand je vois qu'à coté du fait que je me coltine du 9h-souvent19h pour que dalle, et bien le directeur marketing, avec qui je bosse directement (me file les boulots, les deadlines, bref il gère mon temps), arrive quasi systématiquement à 11h, passe 1h à dire bonjour à tout le monde et à déconner à droite à gauche, pendant que j'attends depuis 9h qu'il me file le boulot. Résultat il se fout à bosser à 14h, me file les trucs qui doivent être faits dans la journée
, puis n'a aucun scrupule à partir avant moi, qui doit carburer jusque tard pour finir sa merde. J'ai pas tenu longtemps, quelques mois.

A l'époque j'avais 22 ans, il avait la quarantaine, de la bouteille dans le métier.
Un matin suivant une soirée de boulot tardif par sa faute, alors que je le vois entrer dans son bureau à 11h puis partir faire son petit tour, alors qu'à nouveau il y a un délais à tenir (pour moi en tout cas), le jeune ours s'est réveillé.
A son retour dans son bureau je suis aller le voir, sans détour.

- Hervé (de son prénom), plus jamais ça Râleur
-  Shocked
- J'en ai marre que tu commences à bosser à 14h et que ça soit moi qui doive assumer derrière.
-  Shocked
- Franchement c'est pas normal et je veux pas continuer comme ça.
- Mais tu te prends pour qui ? Conteste
- ...

S'en suit une diatribe que je vous épargne, "c'est un comportement inacceptable blabla de quel droit blabla ...". Tout le monde a entendu ce qui s'est passé, personne ne comprend, et pour cause je suis d'habitude du genre timide / réservé.
Je prends un BLAM par email avec la direction en copie, mais je fais avec et continue le job. Quelques jours plus tard, pendant lesquelles les choses se sont relativement bien passées compte tenu du contexte, instant de grâce.
Je le vois débarquer vers 9h45 et se mettre à son PC après un tour rapide dans les bureaux.  Horreur
A partir de là les choses n'ont cessées de s'améliorer, sur le plan relationnel, le boulot était toujours aussi chiant. A la fin de mon apprentissage il m'a proposé un CDD de 1 an, que j'ai accepté principalement car il y avait une petite nenette qui me faisait craquer  Embarassed A la fin de ce CDD il m'a dit qu'il était content de m'avoir eu comme apprenti et qu'il souhaite que l'on reste en contact (ajout Facebook ATTENTION).

Bref, j'ai gueulé comme un petit merdeux, mais j'étais dans le juste. Cet homme a eu la sagesse de savoir l'entendre, une fois le choc encaissé  Laughing
C'est tout con mais bien trop rare à mon gout et ça a suffit à lui faire gagner tout mon respect  Courbette
Mindview
Mindview

Messages : 633
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par isadora le Mar 18 Juin 2019 - 6:02

je réfléchis : pas de réelle perte de contrôle, j'accueille ma propre colère, et je l'exprime, en général je trouve les mots qui font mouche. quitte à dire calmement et avec un sourire après avoir balancé mon skud : tiens, je crois que vous avez réveillé le dragon en moi.

sinon, je paie le prix pour ma dernière colère, pourtant légitime. l'assistante en fait encore moins... donc, ai je bien eu raison de me mettre en colère ? n'était ce pas contre-productif ?
isadora
isadora

Messages : 1596
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par My_illusion le Mar 18 Juin 2019 - 6:22

Remplace le Grace par grave, le gsm modifié svt les mots, me faisant passer pour une illettrée lol. 

C super ce culot que tu as. J’en ai bcp aussi et heureusement ça ne m’a pas joué de mauvais tours, svt je fais de l’humour piqué à la hiérarchie, c’est taquin en fait et ça les fait sou(rire). J’aurais fait comme toi, paf les faits dans la tronche, hiérarchie ou pas, chacun doit faire sa part et faire du bon leadership. Soit les employés ferment leur bouche, travaillent peu et mal et/ou abusent. Soit les employés sont des gens vrais et honnêtes dans leur travail et aspirent à une équité entre travailleurs. Avoir le beurre et l’argent du beurre ça ne fonctionne jamais. On a au final les employés qu’on mérite. Faut prendre soin des bons éléments. Sinon on a un service qui finira tout ou tard par faire de la merde. Les bons éléments montrent l’exemple. Et c’est la meilleure arme éducationnelle. Valoriser le juste et le droit. 

Qqn sur ce forum (dont g oublié le pseudo, car au fond je m’en fous de qui ça vient, c’est le comportement que je regarde) disait qu’il avait un ami qui fraudait et irait probablement en taule et il expliquait que ce mec ne le trahirait jamais et que c’était pour ça qu’il restait son ami. Et bien, je trouve ça très choquant. Car c’est ainsi qu’il cautionne ses fraudes, parce qu’elles ne le concernent pas directement, ce n’est pas grave? Si on souhaite un monde meilleur, on se comporte en cohérence. Et bcp aiment le montrer sur le papier mais dans les faits ce sont des petites merdes. Vla c’est dit, un peu de colère en moins. Lol. Je juge mais je ne vise personne. Pour moi, c’est sain de faire ça donc je ne m’en prive pas.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1732
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par RonaldMcDonald le Mar 18 Juin 2019 - 6:27

Mindview a écrit:(.../...)
RonaldMcDonald a écrit:Le rôle de la fatigue me parait important. J'ai eu un coup de calgon vendredi après-midi, au boulot, alors que j'étais épuisé.

Comme K tu pointes la fatigue, ça fait un moment que je suis franchement faiblard ... Mais cette fatigue ne vient elle pas de mon hypersensibilité ?..(.../...)

Bien possible que ça joue. En ce qui me concerne, j'ai un coupable tout trouvé : je suis devenu père passé 40 ans, et on récupère moins bien qu'à 30 ans(ne parlons même pas de mes 20 ans). Mais tu as quand même probablement raison aussi : quand on est hypersensible, il est plus difficile de trouver le repos. Un lien indirect qui me parait possible. A creuser.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 850
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Mindview le Mar 18 Juin 2019 - 7:39

Inanna a écrit:bonsoir
j'aurais tendance à dire que j'ai toujours été facilement en colère, soupe au lait comme on dit mais j'ai horreur de cette expression...puis avec le temps l'âge? je me suis trouvée plus patiente? non pas vraiment, mais disons que j'apprends à m'en foutre vite et ne pas ruminer, ressasser de la colère violence frustration. Bon là j'avoue qu'il m arrive de souhaiter la mort de mes voisins ^_^ parce qu'ils sont irrespectueux comme tellement de gens dans le fond. ils laissent leur foutu chien aboyer et partent et c est souvent le weekend ,youpiiii, je me tape des samedis soirs avec aboiement jusqu'à pas d heures!!!c 'est quand même abusé?Donc oui s'ils pouvait crever, bon allez pas leurs enfants les pauvres ils n'y sont pour rien... mais je suis assez sans coeur en fait quand les gens en ont rien à foutre des autres! J ai beau depuis le décès de ma mère être moins dans l empathie etc je me comporte avec respect des autres, civisme etc enfin ça me semble juste normal... donc au final en ce moment colère exacerbée mais la plupart du temps je n'y pense pas je m'en fous c est juste quand le chien m'emmerde que je pète un peu un câble selon ma fatigue/humeur.

Tu leur en as parlé et ils n'ont pris aucune mesure ? Si oui il y a effectivement de quoi vriller.

Lamorak a écrit:Parce que notre vie ressemble un peu à ça...

Spoiler:
(enfin dans mes fantasmes)

lol un classique cette vidéo ! Tellement bon.
Ceci dit je rappelle que perso ma colère est toujours ciblée, constructive, jamais gratuite.
Je met un point d'honneur à ne pas faire aux autres ce que je n'aimerais pas que l'on me fasse/
Vraiment s'il y a UN principe qui guide ma vie c'est celui là, c'est pas facile, mais je tache de m'y tenir en toutes circonstances (ce qui a tendance à décontenancer pas mal de personnes) ...
1. car avec ces comportements on voit où on en est
2. je reconnais que c'est en partie par fierté, je refuse de m'abaisser à ce niveau.

Z3lL a écrit:Oui.
Un connard m'a refait le pare-choc arrière de ma voiture ce matin pendant que j'étais au travail.

Je m'en suis aperçu que plus tard dans la journée.

En l'espace d'un instant, je suis passé en quelques mots pour décrire ce sombre sentiment de colère:

connard - irrespect - j'men-foutisme - porter plainte - encore payer pour de sombres sots - les gens tous pareils - je le revois je brûle sa voiture - le monde c'est de la merde - allez tous mourir - peine perdue - fascisme - destruction de tous les parasites

Bref à la fin je vivais sur les cendres d'un monde meilleur car purifié.

Et puis je suis allé nager 2km, et j'étais toujours aussi énervé.

Injustice quoi.

Désolé mais tu m'as fais rire Laughing
Je m'y reconnais ... J'ai failli inviter le petit vieux d'en face (qui vit seul, probablement veuf) à retourner crever seul dans son coin.
Je me suis abstenu.

Chuna a écrit:Lamorak : Shocked Shocked Shocked looool!!!!!

je sais pas si la colère est exacerbée à cause du HP. J'en suis pas persuadée, pour voir des gens en colère non HP.

Moi aussi ça m'arrivait des colères fugaces et terribles, à avoir envie de tout péter. Sans comprendre pourquoi un détail anodin les déclenchaient.
Depuis quelques mois yen a plus. Et je vais pas les pleurer.

Tu m'étonnes ... mais qu'as tu changé ?

isadora a écrit:je réfléchis : pas de réelle perte de contrôle, j'accueille ma propre colère, et je l'exprime, en général je trouve les mots qui font mouche. quitte à dire calmement et avec un sourire après avoir balancé mon skud : tiens, je crois que vous avez réveillé le dragon en moi.

sinon, je paie le prix pour ma dernière colère, pourtant légitime. l'assistante en fait encore moins... donc, ai je bien eu raison de me mettre en colère ? n'était ce pas contre-productif ?

Hum ... J'aimerais avoir ton self-control, une fois l'ours réveillé c'est foutu.

My_illusion a écrit:Remplace le Grace par grave, le gsm modifié svt les mots, me faisant passer pour une illettrée lol. 

C super ce culot que tu as. J’en ai bcp aussi et heureusement ça ne m’a pas joué de mauvais tours, svt je fais de l’humour piqué à la hiérarchie, c’est taquin en fait et ça les fait sou(rire). J’aurais fait comme toi, paf les faits dans la tronche, hiérarchie ou pas, chacun doit faire sa part et faire du bon leadership. Soit les employés ferment leur bouche, travaillent peu et mal et/ou abusent. Soit les employés sont des gens vrais et honnêtes dans leur travail et aspirent à une équité entre travailleurs. Avoir le beurre et l’argent du beurre ça ne fonctionne jamais. On a au final les employés qu’on mérite. Faut prendre soin des bons éléments. Sinon on a un service qui finira tout ou tard par faire de la merde. Les bons éléments montrent l’exemple. Et c’est la meilleure arme éducationnelle. Valoriser le juste et le droit. 

Qqn sur ce forum (dont g oublié le pseudo, car au fond je m’en fous de qui ça vient, c’est le comportement que je regarde) disait qu’il avait un ami qui fraudait et irait probablement en taule et il expliquait que ce mec ne le trahirait jamais et que c’était pour ça qu’il restait son ami. Et bien, je trouve ça très choquant. Car c’est ainsi qu’il cautionne ses fraudes, parce qu’elles ne le concernent pas directement, ce n’est pas grave? Si on souhaite un monde meilleur, on se comporte en cohérence. Et bcp aiment le montrer sur le papier mais dans les faits ce sont des petites merdes. Vla c’est dit, un peu de colère en moins. Lol. Je juge mais je ne vise personne. Pour moi, c’est sain de faire ça donc je ne m’en prive pas.

Je suis tout à fait d'accord avec toi.
Je nuancerai tout de même le point sur le fraudeur, ne connaissant rien de cette personne, je m'abstiendrai de le juger.
Il a peut être de "bonnes" raisons / une vie qui fait que ... Le moins qu'on puisse dire c'est que la fiscalité françaises pose certains problèmes, donc bon.

Mindview
Mindview

Messages : 633
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Caveman le Mar 18 Juin 2019 - 11:33

Oui, mon seuil de tolérance diminue chaque année mais également le temps de réaction. (surtout quand il y a peu de conséquences comme me mettre un con à dos)



Contradictoirement, je prends aussi plus de distance sur certains truc lorsque je sens qu'il vaut mieux ne pas relever, j'ai l'impression d'être un spectateur dans une sale de cinoche et je me dit: "purée celui la c'est un abruti de compétition", "c'est incroyable" "étudions cela de plus prés". Parfois aussi, tellement éberlué du niveau, que les bras mentaux m'en tombent et que je ne réagis même plus. (ton histoire de voisin pourrait tomber dans cette catégorie, pou moi, peut être)

autre contradiction (selon moi), mon acceptation augmente en même temps que mon intransigeance, si vous y pigez quelque chose.

je crois avoir compris que cela dépends aussi très largement de mon état émotionnel, de ma dynamique type positif / négatif, de l'usure de la journée, de si je sais que y a rien de récupérable, a la fin d'une journée de challenge émotionnel, je dégaine le gourdin plus vite que lucky luke.
Caveman
Caveman

Messages : 431
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : N'interprete pas, demande des explications

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Chuna le Mar 18 Juin 2019 - 11:43

Tu m'étonnes ... mais qu'as tu changé ?

Je me suis tapée 4 ans de thérapie. ça fait un an que j'ai arrêté, mais des choses continuent à bouger, tout seul, ou bien parce que j'ai la chance d'avoir des contacts avec des personnes plein de sagesse (rencontrées ici).
je pense que du coup, les casseroles se font de plus en plus légères. Je les sens moins.

J'ai aussi pris conscience du pourquoi de mes colères, et que des fois, ce sont les dommages collatéraux d'autres choses.

Puis j'ai beaucoup réfléchi sur moi, pourquoi, comment, toussa. Du coup quand ya une colère, une fois qu'elle est passé, je réfléchis aux vraies causes, et aux éléments déclencheurs; j'ai ainsi identifié ce qui me fait réagir (pas tant la situation que ce à quoi ça me renvoie - par ex, mon manque de reconnaissance).

Quand ça m'arrivait de péter seule dans mon coin dans ma maison, souvent, c'était juste un débordement de plus de choses, dont mon sentiment de solitude, et fallait que ça évacue d'une manière ou d'une autre.
ça va que je vis seule, alors mes chats m'entendaient gueuler un coup, se planquaient et revenaient plus tard récupérer leur dose de câlin. J'ai beaucoup culpabiliser de leur faire peur, mais bon, c'est ainsi, elles ne semblent pas m'en vouloir (puis bon c'était pas tous les jours non plus, et pas forcément en leur présence)

Bref, pas de solution véritable...

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par My_illusion le Mar 18 Juin 2019 - 15:41

On est d’accord, il y a fraude et fraude. Bosser un peu en black pour s’en sortir c’est la routine en tant qu'indépendant. Voler un peu les multinationales c’est aussi pas une fraude très méchante. Se faire du blé en vendant de la drogue dure, ou en incitant des jeunes crédules ça c’est une fraude qui ne peut pas être tolérable, dans mon référentiel. Et vouloir toujours plus choper du fric de façon frauduleuse ça ne  passe pas non plus. Y’a d’la nuance à apporter oui. La personne qui en parlait accentuait sur le côté délictuel, ce n’était pas anodin. Moi je dénonce les connards, même pas peur d’abord. Dans la vingtaine, j’ai assisté à une scène publique qui m’a bien monté la moutarde. Deux ado incitaient un plus jeune à casser une poubelle sur un quai de gare. Ne supportant pas ça, je les interromps en face de leur quai « hey, si vous avez besoin de vous défouler, utilisez un punching-ball » et un des plus âgés de me répondre « c’est toi qui va être notre punching-ball «  je n’ai montré aucune peur, quand je suis énervée y’a rien qui me fait peur. Ce n’étaient que des mots, ils ne m’ont pas frappée, et ils ont laissé la poubelle tranquille. Sales mioches! En fait ce qui m’a le plus énervée, c que les plus âgés traitaient le plus jeune de faible, qu’il devait frapper plus fort etc. Insupportable pour ma conscience. C’est d’une débilité sans nom. 

Un jour j’y perdrai probablement des plumes mais tant pis. Une âme propre a davantage de valeur.


Dernière édition par My_illusion le Mar 18 Juin 2019 - 16:55, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1732
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Caveman le Mar 18 Juin 2019 - 16:05

malheureusement tous nos sursauts éparses de réaction à la connerie ou à l'injustice ne changent pas la programmation de la machine
Caveman
Caveman

Messages : 431
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : N'interprete pas, demande des explications

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par My_illusion le Mar 18 Juin 2019 - 16:56

Caveman a écrit:malheureusement tous nos sursauts éparses de réaction à la connerie ou à l'injustice ne changent pas la programmation de la machine
Si au moins on réagissait un minimum, ça laisserait déjà moins de liberté pour faire des conneries, non? Qui ne dit mot consent.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1732
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Caveman le Mar 18 Juin 2019 - 20:13

Je ne comprends pas. J'ai dit que malheureusement ça ne changeait rien de réagir (ou si peu) au fonctionnement / la marche de... Je n'ai pas dit qu'on ne réagissait pas? non?

Caveman
Caveman

Messages : 431
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : N'interprete pas, demande des explications

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Mindview le Mer 19 Juin 2019 - 8:00

My_illusion a écrit:On est d’accord, il y a fraude et fraude. Bosser un peu en black pour s’en sortir c’est la routine en tant qu'indépendant. Voler un peu les multinationales c’est aussi pas une fraude très méchante. Se faire du blé en vendant de la drogue dure, ou en incitant des jeunes crédules ça c’est une fraude qui ne peut pas être tolérable, dans mon référentiel. Et vouloir toujours plus choper du fric de façon frauduleuse ça ne  passe pas non plus. Y’a d’la nuance à apporter oui. La personne qui en parlait accentuait sur le côté délictuel, ce n’était pas anodin. Moi je dénonce les connards, même pas peur d’abord. Dans la vingtaine, j’ai assisté à une scène publique qui m’a bien monté la moutarde. Deux ado incitaient un plus jeune à casser une poubelle sur un quai de gare. Ne supportant pas ça, je les interromps en face de leur quai « hey, si vous avez besoin de vous défouler, utilisez un punching-ball » et un des plus âgés de me répondre « c’est toi qui va être notre punching-ball «  je n’ai montré aucune peur, quand je suis énervée y’a rien qui me fait peur. Ce n’étaient que des mots, ils ne m’ont pas frappée, et ils ont laissé la poubelle tranquille. Sales mioches! En fait ce qui m’a le plus énervée, c que les plus âgés traitaient le plus jeune de faible, qu’il devait frapper plus fort etc. Insupportable pour ma conscience. C’est d’une débilité sans nom. 

Un jour j’y perdrai probablement des plumes mais tant pis. Une âme propre a davantage de valeur.

D'accord, effectivement celui là n'a pas d'excuse !

Caveman a écrit:malheureusement tous nos sursauts éparses de réaction à la connerie ou à l'injustice ne changent pas la programmation de la machine

Du coup on a pas d'autre choix que subir, suivre le mouvement ou créer sa bulle de renoncement ... Mais pourquoi ?
Quand on a quelque chose à préserver, des perspectives d'avenir ou projets à long terme, d'accord, mais dans le cas contraire.
Ma colère, ma résilience et mon intégrité sont tout ce que j'ai. Baisser les bras c'est accepter la défaite, j'en suis pas encore là.

My_illusion a écrit:
Si au moins on réagissait un minimum, ça laisserait déjà moins de liberté pour faire des conneries, non? Qui ne dit mot consent.

Exactement, over my dead body, comme ils disent.
Mindview
Mindview

Messages : 633
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Chuna le Mer 19 Juin 2019 - 8:21

On peut aussi réagir sans partir dans la colère, c'est généralement plus productif, et on a de meilleures chances de se faire entendre.

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Mindview le Mer 19 Juin 2019 - 8:42

Chuna a écrit:On peut aussi réagir sans partir dans la colère, c'est généralement plus productif, et on a de meilleures chances de se faire entendre.

Bien sur, encore faut il (continuer à) y parvenir, c'est tout le problème.
Mindview
Mindview

Messages : 633
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Chuna le Mer 19 Juin 2019 - 8:47

C'est pour ça qu'il est plus sain de ne pas réagir et de s'éloigner du sujet de la colère si on ne maîtrise pas un peu...

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Caveman le Mer 19 Juin 2019 - 9:59

De nos jours, quand on voit des histoires de gonz qui se font poignardé à mort pour une place de parking au supermarché devant leurs enfants dans la voiture. Rien qu'en y repensant ça me donne la gerbe.

Tu vas t'énerver et surement t'emporter jusqu'à gueuler au minimum, tu imposes des limites à ta violence (tu vas pas cogner un gars pour ça (l'exemple)). le problème c'est la limite que va s'imposer le con d'en face, face à ta violence envers lui.


N'as tu pas également autre chose que ce que tu veux fortement préserver intérieurement, un avenir potentiellement épanoui (on en a tous l'espoir non?), pleins de choses à découvrir, ta prochaine moto? t'éclater en longboard une session de plus, etc.. etc...
Caveman
Caveman

Messages : 431
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : N'interprete pas, demande des explications

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Mindview le Mer 19 Juin 2019 - 10:36

Non, je ne vois pas, je ne me projette plus nul part.
Je hais l’espèce humaine, du coup en tant qu'animal social me voilà perdu.

Je suis écartelé entre les besoins primaires à assouvir et mon désamour de l'humanité.
"L'enfer c'est les autres", comme disait l'autre.

Moto, voiture & co sur circuit sont encore des choses qui me motivent et me procurent du plaisir, mais ce sont des activités coûteuses (et condamnées), il faut que je me prépare à une vie minimaliste, pas le moment de "flamber". Malheureusement une journée piste tous les 4 mois ne suffit pas à maintenir l'équilibre sur la durée.
Mindview
Mindview

Messages : 633
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Caveman le Mer 19 Juin 2019 - 11:49

OUI

mais tu te projettes dans une relation si j'ai bien compris?

En recherche de sensation plus quotidiennes? Prends un skate lance toi dans une rampe, c'est pas cher et ça peut rapporter GROS Wink

Ya de quoi faire.

Te laisse pas avoir par toi même. J'ai perdu des années comme ça, surement comme tous içi chacun dans son style.
Caveman
Caveman

Messages : 431
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : N'interprete pas, demande des explications

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par My_illusion le Mer 19 Juin 2019 - 16:07

Je m’étonne que tu détestes autant l'espèce humaine, du mal à cerner quand et ce qui t’a fait shifter? Et surtout comment tu peux ressentir du désir physique/intime pour un humain si fondamentalement tu le détestes. Est ce juste un besoin mécanique ? Mais est ce vraiment ça? Tu as été blessé et ça t’a apporté cette colère. Je comprends bien, j’ai la même mais je suis très étonnée que tu aies acquis ça sur le tard. Comment un/des humains a/ont pu à ce point là te rendre dégouté? 

Une petite phrase que j’aime bcp sortie de la série de film Saw « trompe moi une fois honte à toi, trompe moi deux fois honte à moi! »

Pardon d’avance pour ma mémoire mais as tu expliqué comment s’exprimait ta colère exacerbée ? 

Je comprends ce que tu ressens et ça fait chier de recevoir des réponses qui te disent « profite de la vie mec! » ou de la morale à trois sous.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1732
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Caveman le Mer 19 Juin 2019 - 18:18

oui non mais c'est vrai, my_illusion à raison, profiter de la vie c'est une connerie, ça fait chier quand on te le dit pis c'est même super chiant quand on le fait.
Caveman
Caveman

Messages : 431
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : N'interprete pas, demande des explications

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Mindview le Mer 19 Juin 2019 - 18:25

Caveman a écrit:OUI

mais tu te projettes dans une relation si j'ai bien compris?

En recherche de sensation plus quotidiennes? Prends un skate lance toi dans une rampe, c'est pas cher et ça peut rapporter GROS Wink

Ya de quoi faire.

Te laisse pas avoir par toi même. J'ai perdu des années comme ça, surement comme tous içi chacun dans son style.

Me projeter est un bien grand mot, j'ai toujours eu beaucoup à donner en matière d'amour / affection et j'ai globalement peu reçu, le manque est double et l'envie / besoin toujours présent(e).

My_illusion a écrit:Je m’étonne que tu détestes autant l'espèce humaine, du mal à cerner quand et ce qui t’a fait shifter? Et surtout comment tu peux ressentir du désir physique/intime pour un humain si fondamentalement tu le détestes. Est ce juste un besoin mécanique ? Mais est ce vraiment ça? Tu as été blessé et ça t’a apporté cette colère. Je comprends bien, j’ai la même mais je suis très étonnée que tu aies acquis ça sur le tard. Comment un/des humains a/ont pu à ce point là te rendre dégouté? 

Une petite phrase que j’aime bcp sortie de la série de film Saw « trompe moi une fois honte à toi, trompe moi deux fois honte à moi! »

Pardon d’avance pour ma mémoire mais as tu expliqué comment s’exprimait ta colère exacerbée ? 

Je comprends ce que tu ressens et ça fait chier de recevoir des réponses qui te disent « profite de la vie mec! » ou de la morale à trois sous.

Alors c'est là que ça se complique probablement, je hais l'humain à l'échelle de l'espèce, je suis bienveillant à l'échelle de l'individu.
Y a "plein" de gens biens ! Ces personnes sont simplement noyées dans la masse (en majeure partie un peu bête mais pas méchante, puis le reste, les déchets humains) donc quand j'interagi avec un(e) inconnu(e) et ne sachant donc pas à qui j'ai à faire, dans le doute et toujours suivant mon principe numéro 1, je suis un bisounours par défaut et sincèrement.

Par contre à l'échelle de l'espèce, plusieurs choses se mélangent ... Est ce qu'elles tiennent plus du couple perfectionnisme / idéalisme ou de la frustration pure (l’œuf ou la poule), je suis pas sur.
Ce qui est sur c'est que j'ai un sentiment d'immense gachi, le potentiel et les possibilités seraient quasi infinis si on était pas si cons collectivement, ça m'attriste profondément.

Le couple tristesse / frustration engendre alors la colère, je vous refais pas le topo sur l'hyper lucidité & co, mais j'ai fais le tour de la mécanique humaine.
Je ne peux que constater que le "mal" a triomphé du "bien" depuis belle-lurette (cf un de mes topics pour mes "définitions", and feel free to change my mind), et ça me fout la haine.
Je hais cette partie / facette de l'humanité toxique qui nous condamne tous, qui conditionne nos vies. Je hais le fait que cette majeure partie un peu bête mais pas méchante se soit laissée endormir / conditionner / corrompre / dominer si facilement, cette faiblesse fondée (consciemment ou pas ) sur le fameux "à quoi bon se torturer / se faire chier, on y peut rien" et ce laisser aller général, cette fuite en avant à coup de méthode Coué et de technique de l'autruche car "on a qu'une vie il faut en profiter". Ca me gonfle que des millénaires soient passés mais que notre espèce, en tant qu'entité, n'ait absolument pas mûrie car encore et toujours gangrenée par la filsdeputerie. Il y a des esprits de plus en plus brillants, mais aux mains des plus vils ils ne permettent que d'améliorer la façade du bousin, au fond c'est toujours la même merde. Je hais le fait que l'on soit arrivés au point de non retour, que tant de choses qui devraient être considérées comme inacceptables soient devenues la norme, que les personnes qui ont été "éduquées" soient incapables de se rendre compte que tout est à refaire dans leur soit disant éducation.

Voilà, une espèce tellement naze qu'elle est incapable de se réguler, de se préserver.
Les dégats sont trop importants, tout est à refaire. Quelle tristesse.

J'aime pas qu'on m'oblige à marcher sur la tête.
Je refuse de m'inscrire dans cette médiocrité.
Je prends sur moi et je fais des efforts à m'en rendre littéralement malade.
Ca me frustre et m'énerve de constater que si peu de gens en font autant.
Pire qu'on vienne me dire hé ho pète un coup.

Tu pètes un coup > tes fesses s'écartent > l'enculé en profite > tu l'as dans l'cul lulu > infinite loop > on l'a dans l'cul lulu.
(j'attends les tomates)
Mindview
Mindview

Messages : 633
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Caveman le Mer 19 Juin 2019 - 18:39

Ne m'en lance pas , hein?

Mais j'ai envie de te dire.

OUI, je partage ton point de vue globalement, mais et après?

ON / TU fait quoi?, tu te positionnes comment? Pour le monde / pour ta vie?

Que peut on faire d'autre que d'accepter ce sur quoi on n'a pas de contrôle, ou ce sur quoi on ne peut en avoir vraiment? J'attends sincèrement que l'un de vous me fasse réaliser un truc sur ce point.

ya quoi comme options?
Caveman
Caveman

Messages : 431
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : N'interprete pas, demande des explications

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Chuna le Mer 19 Juin 2019 - 18:50

Vomir sur tout et tout le monde en oubliant de se regarder dans la glace ?

C'est bien, ça donne un semblant de bonne conscience.

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Mindview le Mer 19 Juin 2019 - 19:13

Tu fais erreur Chuna, je mets un point d'honneur à ne pas être ce que je dénonce, ça serait trop facile ... Comme ce raccourci.

Cette manie d'inventer des vies aux gens sur ce forum.

Mais dis moi, pourquoi tu choisis cette option par défaut ?
Vraiment je suis curieux de savoir qu'est ce que tu vois / lis qui t'amène à conclusion type encore un con qui s'ignore ?

@Caveman, je ne sais pas, y a un conflit moral.
Mindview
Mindview

Messages : 633
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Chuna le Mer 19 Juin 2019 - 19:15

Tu n'es pas celui qui m'inspire, en fait.

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Mindview le Mer 19 Juin 2019 - 19:21

Mokay, c'est bien ça fait avancer le schmilblick.
C'est pas la première fois que j'ai senti cette méfiance teintée d'animositée à mon égard, je sais pas bien pourquoi, j'aurais aimé savoir.
Mindview
Mindview

Messages : 633
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Chuna le Mer 19 Juin 2019 - 19:25

Je te mp plus tard.

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Caveman le Mer 19 Juin 2019 - 19:28

Is it me ?
Caveman
Caveman

Messages : 431
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : N'interprete pas, demande des explications

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Mindview le Mer 19 Juin 2019 - 19:47

Chuna a écrit:Je te mp plus tard.

Hâte de te lire study
Mindview
Mindview

Messages : 633
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par My_illusion le Mer 19 Juin 2019 - 20:47

N'écoute Pas chuna, elle pense pouvoir tout comprendre et avoir un avis avisé sur tout mais un seul humain ne peut pas surfer sur toutes les ondes. En plus, ... je te dirai le reste en mp, vaut mieux parler dans le dos des gens, c’est comme ça que le monde aime fonctionner. Je n'apprécie pas sa façon de faire. 

Je te comprends totalement si ça peut te rassurer. Comme me dirait une personne bienveillante de ce forum, c’est parce que tu aimes vraiment que tu es si frustré/déçu de l'espèce Humaine. Les misanthropes sont juste déçus, profondément attristés. Parce que la tristesse est une émotion non tenable à long terme, elle est transformée en colère. 

Alors oui, que faire ensuite? Continuer à être vrai avec ce qu’on ressent, sans se mentir, sans s’anesthésier avec de fausses bonnes idées, au positivisme forcé et puant. C’est en étant toi que tu attireras à toi les bonnes personnes. Si je n’étais pas asexuelle, j’aurais été très probablement intéressée par te rencontrer car tu sembles avoir des valeurs similaires aux miennes. Le comment elles s’expriment, c’est la partie émergée de l’iceberg. Pour les âmes averties, la lecture de la partie immergée est plus évidente. 

Le but n’est pas d’être aimé du nombre, de plaire au nombre. Mais de plaire aux quelques personnes qui peuvent nous comprendre. 

En simple lecture, on peut facilement croire que des discours misanthropes tirent l’humanité vers le bas. Il est qd même normal d’attendre du monde d'évoluer vers du plus sain. Accepter sans révolte c’est une résignation qui ne peut certainement pas mené au bonheur. Les êtres entiers versus les résignés qui au fond y trouvent leur compte. Vivre dans l’inconfort est un vrai épuisement mais ça nourrit l’âme. Ça te parle ? 

Souffrir pour pouvoir s’accorder un minimum de respect. Ceux qui profitent de la vie en argumentant que de toute façon y’a pas d’autre choix, je ne les écoute pas, ils n’ont rien à m’apprendre. J’aime que les gens courageux. Ceux qui choisissent le chemin le moins facile parce qu’ils ne peuvent pas manquer à leurs valeurs. La parcimonie je la laisse aux égoïstes, fainéants et geignards. 

Fiou, ça fait du bien de se défouler un peu!
My_illusion
My_illusion

Messages : 1732
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Caveman le Mer 19 Juin 2019 - 20:57

Tu me parais bien sûr de toi sur pas mal de choses... Ya ptet trois bricoles a tempérer non ?
😱
Caveman
Caveman

Messages : 431
Date d'inscription : 21/05/2019
Localisation : N'interprete pas, demande des explications

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Invité le Mer 19 Juin 2019 - 21:25

Hum... :
Prochain topic : Le zèbre est-il paranoïaque ?

Je dis ça, je dis rien...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par My_illusion le Mer 19 Juin 2019 - 22:39

Vous êtes agaçants en fait à pas prendre les gens au sérieux. Respecter un peu les autres et ce qu’ils ressentent, vindiou
My_illusion
My_illusion

Messages : 1732
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par ortolan le Mer 19 Juin 2019 - 22:51

.


Dernière édition par ortolan le Jeu 14 Nov 2019 - 19:42, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13427
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par I am just Nath le Mer 19 Juin 2019 - 23:25

Mindview a écrit:Votre hypersensibilité a t'elle une incidence sur votre colère ?

Je m'aperçois que mon seuil de tolérance à la bêtise diminu année après année. Plutôt du coté flegmatique de la force à la base, certaines choses me mettent à présent hors de moi. J'arrive encore à me contrôler tant bien que mal face à certain(e)s profils / situations qui m'insupportent, mais ça devient de plus en plus compliqué. Ce matin je n'ai pas pu m’empêcher d'éclater ma poubelle après une altercation avec un voisin, c'est toujours mieux que d'éclater le voisin vous me direz, mais quand même, ça ne m'était jamais arrivé.

Je crains un peu de devenir une bombe à retardement.

Souvent c'est le signal qu'il faut prendre du recul et sur les sujets logiquement qui t'ont contrarié bien avant et mis sous tension que l'histoire du voisin.

C'est souvent le signe qu'il faut réorganiser ta vie autrement.

La bombe humaine. Téléphone. Musique.

Si des choses en amont sont faites, ça permet du moins ça fonctionne pour moi, ça anticipe. Par exemple dans l'exemple que tu donnes si tu vas faire de la boxe ou si tu tu achètes un poutching ball ou un sac de frappe, si tu as déjà évacué d'éventuelles tension dessus, ça doit logiquement te permettre de ne pas avoir cette fameuse expression de la goutte qui fait déborder le vase puisque en fait j'ai beaucoup lu souvent et partout qu'un HP peut donner l'impression de péter un câble pour rien et je ne vois pas tout à fait les choses comme cela. Et la même chose dans l'autre sens à savoir que si quelque chose me gonfle je ne sais pas si c'est faisable pour tout le monde mais je vais vivre la scène qui me gonfle en me projetant par exemple dans les 2h de balades que je vais faire à tel autre moment paysages compris et dans le cas d'un voisin bien évidemment il devient immédiatement insignifiant par rapport à ce à quoi je pense.

En fait c'est un ensemble de choses déjà prêtes pour "m'eteindre".

Dans les grandes lignes si ça peut te servir en adaptant si c'est utile tout cela à ta sauce personnelle bien évidemment.
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13168
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Invité le Jeu 20 Juin 2019 - 0:52

My_illusion a écrit:Une petite phrase que j’aime bcp sortie de la série de film Saw « trompe moi une fois honte à toi, trompe moi deux fois honte à moi! »

On peut saluer la version de George W. Bush du 27 avril 2008 :
« Il y a un vieux dicton dans le Tennessee – je sais que ça se dit au Texas, probablement dans le Tennessee – qui dit : trompe moi une fois, honte sur… honte sur toi. Trompe moi – tu ne peux pas me tromper à nouveau. »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par crocuscorax le Jeu 20 Juin 2019 - 1:51

Ah purée Mindview, la rage des paresseux au boulot, c’est l’histoire de ma vie. Enfin ça m’est vraiment arrivé qu’une seule fois et ça m’a décidée à ne pas recommencer parce que ça aide pas.

Pour la petite histoire on faisait une expo avec une treintaine d’étudiants, moyenne d’âge 23 ans. Diplôme de Master. Tout le monde est vert de stress, moi compris. Après comme c’est l’occasion de profiter de l’endroit pour faire un truc bien je me dis qu’il faut faire un catalogue, avec les textes et les noms de tout le monde, parce que l’école elle ne faisait jamais rien. On monte un groupe de travail avec trois potes, et… je me suis retrouvée avec tout sur le dos. Le jour du jury je me tape un truc catastrophique, je me fais déchirer par deux crétins d’historiens de l’art mysogynes, puis je continue de bosser sur les cartels morte d’angoisse pendant que les autres passent leur tour assez bien. Je me dis qu’ils viendront m’aider mais ils partent aller boire un café en me plantant là à tout faire. L’ordi qu’ils m’ont prêté pour que je fasse les cartes qu’ils étaient supposés faire la veille tombe en panne, et ils sont partis avec le chargeur.

Enfin je te fais pas un dessin, les hyènes c’est pas des animaux peace. Je sais pas, pendant une seconde j’ai vu que du noir et j’ai pété un câble. Je crois que j’ai fait une grande tirade un peu théâtrale où j’ai du avoir l’air complèment fou. Heureusement il n’y avait  que la régisseuse qui était dans le coin et qui m’a donné un gâteau, ça allait tout de suite mieux :-)

Bref, maintenant j’applique le tit-for-tat, œil pour œil, dent pour dent. Tu bosses pas? Je bosse pas. Tant pis. J’ai pas envie de souffrir parce que les trois crétins avec qui je suis flanquée n’ont pas le sens des responsabilités. Du coup pendant que je bossais en bureaux ben je me suis mise à faire comme ton boss, à faire le tour de tout le monde et faire des blagues. Et tout le monde t’aime alors que c’est toi qui est occupé à leur coller du taf sur le dos. Si tu prends le taf à leur place, ils le savent et ça les fait culpabiliser du coup ils vont te haïr parce que ça leur rappelle qu’ils sont irresponsables et paresseux. Je caricature un peu mais je vois ça partout.

Après c’est super relou parce que quand on est de bonne volonté et travailleur, le naturel c’est d’en faire le plus possible. J’essaie de m’entourer qui ont un peu le même état d’esprit, ce qui n’est pas évident mais au moins n’est pas impossible dans mon milieu. Il y a une vraie question d’investissement émotionnel dans le travail, et c’est comme en amour: t’en as qui foncent comme des fous et d’autres qui restent en surface. Du coup faut négocier pour pas se blesser, tout en sachant que c’est possible de végéter dans la médiocrité pour toujours si on ne prend pas de risque.

En tout cas il faut arriver à trouver une sortie de la spirale. Mon pétage de câble était arrivé à un moment où non seulement j’étais psychotique de stress depuis des mois, mais les autres l’étaient aussi. Ça rampait depuis longtemps. Honnêtement ça me colle encore la rage cette histoire alors que c’est vieux, je peux comprendre que c’est chiant et impressionnant à la fois. Et que c’est éreintant si ça se produit à des fréquences régulières.

Du coup moi j’essaierais de trouver les raisons qui font qu’un truc anodin comme le voisin con devient infernal. C’est peut-être pas de l’hypersensibilité, mais une dynamique sociale qui joue en ta défaveur, qui te fatigue, et qui baisse ton seuil de tolérance.

Bon après ça m’a beaucoup soulagé de regarder The Thick of It. Je sais pas si ça existe en sous-titré FR, c’est une sorte de parodie du cabinet de Tony Blair avec Peter Capaldi qui hurle comme un vélociraptor enragé sur des bichons qui frisottent de trouille pendant 5 saisons. En plus comme il est pas vilain garçon c’est nettement plus supportable. M’enfin c’est triste ce qu’il raconte.



Pour ceux qui parlent pas anglais avec l’accent écossais grave grave:
En gros il dit ah ouais, tu veux prendre ma place (liste d’insultes) tu sais pas ce que c’est (liste de méchancetés) en fait ce job hein, c’est de vous mordre le cul en permanence parce que vous êtes pas foutus de changer vos couches, y’a un problème: Malcolm! Ça va pas? Malcooooolm! Malcooolm! Malcoooolm! Mais tu sais quoi, est mort, Malcolm. Il est plus là, Malcolm. Ce que tu vois la, moi, la, c’est un putain de zombie ; ce truc, ce job il grossit en toi un peu plus chaque jour, ça te mange ton âme de l’intérieur. Et puis jour, quand il t’a tout à fait mangé, tu fais juste ce qu’il te dit.
crocuscorax
crocuscorax

Messages : 393
Date d'inscription : 08/06/2019
Age : 27
Localisation : Londres/Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par My_illusion le Jeu 20 Juin 2019 - 6:27

Oh oui le manque de sens des responsabilités c’est excessivement irritant. Je le vis constamment. J’essaie de me rassurer par « vaut mieux que je le fasse pour que ce soit pas trop mal fait » mais évidemment ça aide pas à apprécier les glandus. 

Cela dit, souvent les gens ne font pas leur part car ils ne sont pas à la hauteur et comme ça fait mal à admettre, ils utilisent de fausses excuses : j’ai pas le temps ou je savais pas qu’il le fallait pour cette date, ou j’ai trop à gérer en même temps, ou bien j’ai d’autres problèmes en ce moment. Au lieu de dire la vérité : je ne me sens pas à la hauteur mais je veux bien essayer si on s’entre-aide. La politique de l’autruche a malheureusement davantage de succès que la sincérité. 

@ ortolan: je n’ai pas besoin de lire la charte lol. J’avoue ne l’avoir jamais lue, je fais confiance au bon sens. Attaquer gratuitement est interdit, ça tombe sous le sens non? Je défends ceux qui se font injustement traiter. Parce que la détresse de Mindview est réelle, il n’est pas en train de jouer. Donc qu’on vienne lui sortir des « tu ne m’inspires pas » « regarde toi dans une glace avant de vomir sur les autres » ou plus subtilement « t’es trop con pour juste kiffer la vie » Bé ça titille ma colère d’hypersensible. Chacun a le droit de s’exprimer, mais quand c à côté de la plaque, je me dois de le dire. En soutien à la personne qui est déjà à terre, qui a besoin qu’on comprenne vraiment le sens de ses messages. J’aime aussi l’humour pour dénoncer ce qui est harassant oui : parler dans le dos des gens. Je n’ai pas de doute qu’on le fasse à mon encontre et pas de problème, c’est une tare humaine que je peux encore autoriser. Car on peut pas tous s’entendre. Et verser un peu de venin en off permet de libérer de la tension. Du moment que c’est pas pour se faire bien voir par devant, ok ça reste cohérent.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1732
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par RonaldMcDonald le Jeu 20 Juin 2019 - 7:11

My_illusion a écrit:(.../...)Cela dit, souvent les gens ne font pas leur part car ils ne sont pas à la hauteur et comme ça fait mal à admettre, ils utilisent de fausses excuses : j’ai pas le temps ou je savais pas qu’il le fallait pour cette date, ou j’ai trop à gérer en même temps, ou bien j’ai d’autres problèmes en ce moment. Au lieu de dire la vérité : je ne me sens pas à la hauteur mais je veux bien essayer si on s’entre-aide. La politique de l’autruche a malheureusement davantage de succès que la sincérité. (.../...)

Tout simplement à cause de l'effet "messager". Celui qui porte les mauvaises nouvelles se fait couper la tête. Un excellent article à ce sujet - en anglais : http://brucefwebster.com/2008/04/15/the-wetware-crisis-the-themocline-of-truth/

Bruce Webster a écrit:managers (including IT managers) like to look good and usually don’t like to give bad news, because their continued promotion depends upon things going well under their management. So even when they have problems to report, they tend to understate the problem, figuring they can somehow shuffle the work among their direct reports so as to get things back on track.

(.../...)upper management tends to reward good news and punish bad news, regardless of the actual truth content. Honesty in reporting problems or lack of progress is seldom rewarded; usually it is discouraged, subtly or at times quite bluntly. Often, said managers believe that true executive behavior comprises brow-beating and threatening lower managers in order to “motivate” them to solve whatever problems they might have.

(.../...)Sometimes, even then management may not be willing to hear or acknowledge where things really are but instead insist on a “quick fix” to get things done.

Pour les non-anglophones, ce vétéran de l'informatique(il a commencé en 1974 et cet article date de 2009) a systématiquement constaté que les gens avaient peur de rapporter des retards ou problèmes, que cette peur était justifiée par la réaction des grands chefs qui punissaient systématiquement les porteurs de mauvaises nouvelles - quel que soit la réalité sur le terrain - et qu'ils en étaient parfois à refuser la mauvaise nouvelle même quand elle était sous leur nez, quitte à demander une correction rapide pour faire semblant. Pire, les grands chefs considèrent que cette manière de fonctionner est la bonne, parce-qu'elle motive les gens à bosser plus dur.

(l'article complet est une mine d'or, mais je ne me sens pas le courage pour une traduction complète)
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 850
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Colère rayée = colère exacerbée ? Empty Re: Colère rayée = colère exacerbée ?

Message par Mindview le Jeu 20 Juin 2019 - 7:30

Tain le con j'ai édité et effacé ma réponse de tout à l'heure ... Sad

Lamorak a écrit:
Hum... :
Prochain topic : Le zèbre est-il paranoïaque ?

Je dis ça, je dis rien...

Laughing oui ?

I am so sure a écrit:Souvent c'est le signal qu'il faut prendre du recul et sur les sujets logiquement qui t'ont contrarié bien avant et mis sous tension que l'histoire du voisin.

C'est souvent le signe qu'il faut réorganiser ta vie autrement.

La bombe humaine. Téléphone. Musique.

Si des choses en amont sont faites, ça permet du moins ça fonctionne pour moi, ça anticipe. Par exemple dans l'exemple que tu donnes si tu vas faire de la boxe ou si tu tu achètes un poutching ball ou un sac de frappe, si tu as déjà évacué d'éventuelles tension dessus, ça doit logiquement te permettre de ne pas avoir cette fameuse expression de la goutte qui fait déborder le vase puisque en fait j'ai beaucoup lu souvent et partout qu'un HP peut donner l'impression de péter un câble pour rien et je ne vois pas tout à fait les choses comme cela. Et la même chose dans l'autre sens à savoir que si quelque chose me gonfle je ne sais pas si c'est faisable pour tout le monde mais je vais vivre la scène qui me gonfle en me projetant par exemple dans les 2h de balades que je vais faire à tel autre moment paysages compris et dans le cas d'un voisin bien évidemment il devient immédiatement insignifiant par rapport à ce à quoi je pense.

En fait c'est un ensemble de choses déjà prêtes pour "m'eteindre".

Dans les grandes lignes si ça peut te servir en adaptant si c'est utile tout cela à ta sauce personnelle bien évidemment.

Donner l'impression de péter un câble c'est un classique pour ma part, beaucoup ne comprennent pas comment je peux passer du Bisounours inoffensif à l'ours qui t'arrache la tête en un claquement de doigt. Les moins éclairés pensent que c'est une forme de fausseté, que je cache mon vrai visage, alors que c'est les 2 faces d'une même pièce.

Je suis pas sur d'avoir compris ce que tu voulais dire quand tu parles de vivre la chose en te projetant [...].
Tu veux dire que tu dissous la contrariété dans une activité / quelque chose de positif ?
Je sais pas si j'arriverais à dépasser le stade du ressassement dans une configuration pareille  Laughing


crocuscorax a écrit:Ah purée Mindview, la rage des paresseux au boulot, c’est l’histoire de ma vie. Enfin ça m’est vraiment arrivé qu’une seule fois et ça m’a décidée à ne pas recommencer parce que ça aide pas.

Pour la petite histoire on faisait une expo avec une treintaine d’étudiants, moyenne d’âge 23 ans. Diplôme de Master. Tout le monde est vert de stress, moi compris. Après comme c’est l’occasion de profiter de l’endroit pour faire un truc bien je me dis qu’il faut faire un catalogue, avec les textes et les noms de tout le monde, parce que l’école elle ne faisait jamais rien. On monte un groupe de travail avec trois potes, et… je me suis retrouvée avec tout sur le dos. Le jour du jury je me tape un truc catastrophique, je me fais déchirer par deux crétins d’historiens de l’art mysogynes, puis je continue de bosser sur les cartels morte d’angoisse pendant que les autres passent leur tour assez bien. Je me dis qu’ils viendront m’aider mais ils partent aller boire un café en me plantant là à tout faire. L’ordi qu’ils m’ont prêté pour que je fasse les cartes qu’ils étaient supposés faire la veille tombe en panne, et ils sont partis avec le chargeur.

Enfin je te fais pas un dessin, les hyènes c’est pas des animaux peace. Je sais pas, pendant une seconde j’ai vu que du noir et j’ai pété un câble. Je crois que j’ai fait une grande tirade un peu théâtrale où j’ai du avoir l’air complèment fou. Heureusement il n’y avait  que la régisseuse qui était dans le coin et qui m’a donné un gâteau, ça allait tout de suite mieux :-)

Bref, maintenant j’applique le tit-for-tat, œil pour œil, dent pour dent. Tu bosses pas? Je bosse pas. Tant pis. J’ai pas envie de souffrir parce que les trois crétins avec qui je suis flanquée n’ont pas le sens des responsabilités. Du coup pendant que je bossais en bureaux ben je me suis mise à faire comme ton boss, à faire le tour de tout le monde et faire des blagues. Et tout le monde t’aime alors que c’est toi qui est occupé à leur coller du taf sur le dos. Si tu prends le taf à leur place, ils le savent et ça les fait culpabiliser du coup ils vont te haïr parce que ça leur rappelle qu’ils sont irresponsables et paresseux. Je caricature un peu mais je vois ça partout.

Après c’est super relou parce que quand on est de bonne volonté et travailleur, le naturel c’est d’en faire le plus possible. J’essaie de m’entourer qui ont un peu le même état d’esprit, ce qui n’est pas évident mais au moins n’est pas impossible dans mon milieu. Il y a une vraie question d’investissement émotionnel dans le travail, et c’est comme en amour: t’en as qui foncent comme des fous et d’autres qui restent en surface. Du coup faut négocier pour pas se blesser, tout en sachant que c’est possible de végéter dans la médiocrité pour toujours si on ne prend pas de risque.

En tout cas il faut arriver à trouver une sortie de la spirale. Mon pétage de câble était arrivé à un moment où non seulement j’étais psychotique de stress depuis des mois, mais les autres l’étaient aussi. Ça rampait depuis longtemps. Honnêtement ça me colle encore la rage cette histoire alors que c’est vieux, je peux comprendre que c’est chiant et impressionnant à la fois. Et que c’est éreintant si ça se produit à des fréquences régulières.

Du coup moi j’essaierais de trouver les raisons qui font qu’un truc anodin comme le voisin con devient infernal. C’est peut-être pas de l’hypersensibilité, mais une dynamique sociale qui joue en ta défaveur, qui te fatigue, et qui baisse ton seuil de tolérance.

Bon après ça m’a beaucoup soulagé de regarder The Thick of It. Je sais pas si ça existe en sous-titré FR, c’est une sorte de parodie du cabinet de Tony Blair avec Peter Capaldi qui hurle comme un vélociraptor enragé sur des bichons qui frisottent de trouille pendant 5 saisons. En plus comme il est pas vilain garçon c’est nettement plus supportable. M’enfin c’est triste ce qu’il raconte.



Pour ceux qui parlent pas anglais avec l’accent écossais grave grave:
En gros il dit ah ouais, tu veux prendre ma place (liste d’insultes) tu sais pas ce que c’est (liste de méchancetés) en fait ce job hein, c’est de vous mordre le cul en permanence parce que vous êtes pas foutus de changer vos couches, y’a un problème: Malcolm! Ça va pas? Malcooooolm! Malcooolm! Malcoooolm! Mais tu sais quoi, est mort, Malcolm. Il est plus là, Malcolm. Ce que tu vois la, moi, la, c’est un putain de zombie ; ce truc, ce job il grossit en toi un peu plus chaque jour, ça te mange ton âme de l’intérieur. Et puis jour, quand il t’a tout à fait mangé, tu fais juste ce qu’il te dit.

Tu dois être plus sociable que moi, le tour des bureaux sur fond de small-talk, j'y arrive pas ... Et même sans ça ça me pose problème, je suis là pour faire le boulot avant toute chose, une fois qu'il est fait si j'ai du temps en rab alors je vais me laisser aller, pas l'inverse.

Concernant l'épisode du voisin, je pense que mon seuil de tolérance à tous ces comportements nombrilistes est effectivement dépassé, overdose générale. Le fossé est tellement grand entre ce que je m'impose et ce que certains se permettent de faire, la gâchette devient hypersensible et ça ne peut que partir en sucette.

My_illusion a écrit:Oh oui le manque de sens des responsabilités c’est excessivement irritant. Je le vis constamment. J’essaie de me rassurer par « vaut mieux que je le fasse pour que ce soit pas trop mal fait » mais évidemment ça aide pas à apprécier les glandus. 

Cela dit, souvent les gens ne font pas leur part car ils ne sont pas à la hauteur et comme ça fait mal à admettre, ils utilisent de fausses excuses : j’ai pas le temps ou je savais pas qu’il le fallait pour cette date, ou j’ai trop à gérer en même temps, ou bien j’ai d’autres problèmes en ce moment. Au lieu de dire la vérité : je ne me sens pas à la hauteur mais je veux bien essayer si on s’entre-aide. La politique de l’autruche a malheureusement davantage de succès que la sincérité. 

@ ortolan: je n’ai pas besoin de lire la charte lol. J’avoue ne l’avoir jamais lue, je fais confiance au bon sens. Attaquer gratuitement est interdit, ça tombe sous le sens non? Je défends ceux qui se font injustement traiter. Parce que la détresse de Mindview est réelle, il n’est pas en train de jouer. Donc qu’on vienne lui sortir des « tu ne m’inspires pas » « regarde toi dans une glace avant de vomir sur les autres » ou plus subtilement « t’es trop con pour juste kiffer la vie » Bé ça titille ma colère d’hypersensible. Chacun a le droit de s’exprimer, mais quand c à côté de la plaque, je me dois de le dire. En soutien à la personne qui est déjà à terre, qui a besoin qu’on comprenne vraiment le sens de ses messages. J’aime aussi l’humour pour dénoncer ce qui est harassant oui : parler dans le dos des gens. Je n’ai pas de doute qu’on le fasse à mon encontre et pas de problème, c’est une tare humaine que je peux encore autoriser. Car on peut pas tous s’entendre. Et verser un peu de venin en off permet de libérer de la tension. Du moment que c’est pas pour se faire bien voir par devant, ok ça reste cohérent.

Chuna et moi avons un peu échangé du coup, il n'y a pas de problème.
D'une part elle s'est emportée, d'autre part j'ai l'habitude que les gens aient du mal à appréhender ma petite personne dans sa globalité, y compris ici (quand je pense que certain(e)s m'ont par exemple perçu comme étant un macho demeuré quand on parle féminisme, simplement car j'ai un discours un brin différent et plus nuancé que d'autres ... le degré d'incompréhension est déroutant). Comme je lui ai dis, je ne peux pas leur en vouloir au fond, ces personnes en me connaissent pas après tout.

RonaldMcDonald a écrit:
My_illusion a écrit:(.../...)Cela dit, souvent les gens ne font pas leur part car ils ne sont pas à la hauteur et comme ça fait mal à admettre, ils utilisent de fausses excuses : j’ai pas le temps ou je savais pas qu’il le fallait pour cette date, ou j’ai trop à gérer en même temps, ou bien j’ai d’autres problèmes en ce moment. Au lieu de dire la vérité : je ne me sens pas à la hauteur mais je veux bien essayer si on s’entre-aide. La politique de l’autruche a malheureusement davantage de succès que la sincérité. (.../...)

Tout simplement à cause de l'effet "messager". Celui qui porte les mauvaises nouvelles se fait couper la tête. Un excellent article à ce sujet - en anglais : http://brucefwebster.com/2008/04/15/the-wetware-crisis-the-themocline-of-truth/

Bruce Webster a écrit:managers (including IT managers) like to look good and usually don’t like to give bad news, because their continued promotion depends upon things going well under their management. So even when they have problems to report, they tend to understate the problem, figuring they can somehow shuffle the work among their direct reports so as to get things back on track.

(.../...)upper management tends to reward good news and punish bad news, regardless of the actual truth content. Honesty in reporting problems or lack of progress is seldom rewarded; usually it is discouraged, subtly or at times quite bluntly. Often, said managers believe that true executive behavior comprises brow-beating and threatening lower managers in order to “motivate” them to solve whatever problems they might have.

(.../...)Sometimes, even then management may not be willing to hear or acknowledge where things really are but instead insist on a “quick fix” to get things done.

Pour les non-anglophones, ce vétéran de l'informatique(il a commencé en 1974 et cet article date de 2009) a systématiquement constaté que les gens avaient peur de rapporter des retards ou problèmes, que cette peur était justifiée par la réaction des grands chefs qui punissaient systématiquement les porteurs de mauvaises nouvelles - quel que soit la réalité sur le terrain - et qu'ils en étaient parfois à refuser la mauvaise nouvelle même quand elle était sous leur nez, quitte à demander une correction rapide pour faire semblant. Pire, les grands chefs considèrent que cette manière de fonctionner est la bonne, parce-qu'elle motive les gens à bosser plus dur.

(l'article complet est une mine d'or, mais je ne me sens pas le courage pour une traduction complète)

Super article ! Merci Wink
Mindview
Mindview

Messages : 633
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum