L'arborescence de la pensée.

Page 16 sur 16 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par abou le Sam 24 Aoû 2013 - 17:56

Lucile11 a écrit:
Dans le livre de JSF, l'auteure dit que ce n'est pas la quantité de neurones qui fait l'intelligence mais le nombre de connexions entre les neurones (de mémoire, reprenez-moi si je me trompe).
Comme le zèbre a un esprit ouvert, qu'il s'intéresse à une variété de sujets, variété plus grande que la norme (reprenez-moi si c'est faux), cela crée des interconnexions plus nombreuses, et l'information circule plus vite dans le cerveau. Si nous n'avions qu'une seule interconnexion entre deux neurones, chaque autre neurone serait isolé. Comme nous en avons davantage, l'information circule d'un neurone à un autre. Plus il y a d'interconnexions, plus l'information circule, s'enrichit, et plus l'intelligence se construit, ce qui crée une pensée en activité constante et rapide.
Pour ceux qui s'y connaissent bien, reprenez-moi si je me trompe. J'expose ce que je ressens.
En ce qui me concerne, ce que j'avais lu avait plus rapport avec la vitesse de connexion entre les neurones que le nombre de connexions... M'enfin, je présume que plus il y a de connexions plus ça va vite... Finalement, cette intervention était totalement inutile bounce ...

abou
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 120
Date d'inscription : 22/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Gerominou le Mar 1 Oct 2013 - 9:35

Pour moi la pensée en arborescence c'est comme une martingale... Marabout bout de ficelle, selle de cheval cheval de course......

Gerominou
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 63
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Invité le Mar 1 Oct 2013 - 18:38

abou a écrit:En ce qui me concerne, ce que j'avais lu avait plus rapport avec la vitesse de connexion entre les neurones que le nombre de connexions... M'enfin, je présume que plus il y a de connexions plus ça va vite... Finalement, cette intervention était totalement inutile bounce ...
C'est même la principale différence entre un cerveau et un ordinateur (en termes d'architecture) : l'information se propage beaucoup plus lentement dans un cerveau que dans un processeur mais de manière *massivement* coopérative/parallèle.

Sinon, le cerveau (comme à mon avis la pensée des zèbres), ce n'est pas un arbre, c'est un réseau/graphe !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Plurebati le Dim 16 Fév 2014 - 17:08

O tempura o morilles a écrit:
abou a écrit: Sinon, le cerveau (comme à mon avis la pensée des zèbres), ce n'est pas un arbre, c'est un réseau/graphe !

C'est aussi comme cela que je représente ma pensée.
J'ai une autre image : j’attrape des bouts de fil dans des pelotes d'idées, de connaissances, parfois plusieurs dans le même coin et parfois des idées très éloignées, et je les tire, en essayant de ne pas les faire craquer, je les attache entre eux, et à partir de ces nouvelles pelotes je tire d'autres fils, à l'infini si rien ne me stoppe. Ce que j'appelle réfléchir, c'est examiner tout un ensemble de pelotes, retrouver ces fils (au besoin en les suivant en marche arrière) pour n'en conserver que les lignes principales, pour les communiquer d'une manière compréhensible à autrui.
Cette communication peut prendre l'aspect d'un schémas heuristique (cité comme représentant la pensée arborescente), mais je ne vois pas la différence avec la présentation par parties et sous parties, sous sous parties etc : c'est toujours une représentation linéaire, avec un point de départ et différentes lignes qui bifurquent mais ne vont pas à la rencontre les unes des autres, elles s'étalent, branche après branche, indépendamment, jusqu'à composer un chapitre, qui peut s'insérer dans un livre, puis dans une cotation de bibliothèque.... c'est à dire rangé sur des critères limitatifs et excluants. C'est comme cela que je comprends ma scolarité : apprendre à organiser ma pensée pour la rendre communicable, apprendre à retrouver mes pelotes ou même à trouver les pelotes faites par d'autres (les citations), le nœud à l'origine de la pelote, qui permettraient de justifier ce que je pense. Lorsque je suis fatiguée (manque de sommeil récurrent) ou enthousiaste, c'est ce travail que je n'arrive plus à mener, je deviens incompréhensible par mon entourage.
Il y a moins de deux semaines (à 55 ans ! que cela parait ridicule !) que j'ai compris que ma manière de penser n'est pas partagée par la majorité des gens. Que ce n'est pas seulement parce que j'ai des idées trop originales, trop extrêmes, trop exigeantes que je suis souvent en décalage avec autrui,  mais aussi par la manière dont ces idées me viennent, en particulier lors de discussions passionnées, mais aussi lorsqu'on me demande de justifier et que je n'y arrive pas. Il faut dire que mon entourage familial fonctionne de la même manière...
J'ai une question : est-ce des non HQI pensent aussi de cette manière ?

Plurebati
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 173
Date d'inscription : 24/01/2014
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Pouet le Dim 16 Fév 2014 - 18:11

Pour garder la notion d'arborescence, je vois ça comme un écureuil qui gambade de branche en branche de façon tout à fait aléatoire pour ajouter une feuille au raisonnement (=> je poursuis plusieurs branches à la fois), puis à la fin, quand c'est fini, les branches sont garnies. Pareil pour la découverte, j'ai juste 4 années de moins....
D'après les livres lus sur les hauts potentiels, non, ils partent d'un point A, déroulent un raisonnement puis arrivent à un point B.
Pour ma part, je pars d'un point A, je saute à D ou E, en passant par 1, 6 8 et 24, puis en revenant à B.... et ainsi de suite. C'est vrai que l'école a bien tenté de formater ma pensée pour tenter de la rendre linéaire. Je me souviens toutefois d'un devoir de math ou j'avais fait des comparaisons entre 2 notions et j'avais eut comme réponse "ah non, c'est pas possible de faire des comparaison".... bon. tant pis.

Pouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 486
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 51
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Fifibrindacier le Sam 4 Oct 2014 - 22:58

Bonsoir,
J'avais trouvé un fil plus récent où ce sujet était abordé mais je ne le retrouve plus Rolling Eyes
Mes pensées peuvent être inhibées en partie par un système de défense sur lequel je n'ai aucun contrôle en position de stress par exemple.
Quand les émotions prennent le dessus, je me mets en automatique, sans le vouloir, il y a une déconnection, c'est terrible.
Dès que je me sens en confiance ou en marchant dans la nature, mes mes pensées s'animent et vivent avec les sensations comme si j'avais des puces électroniques avec des milliers d'informations que je ressens toutes intuitivement, physiquement, émotionnellement (bien qu'en général je ressente dans ces moments une sorte de détachement, de sérénité).
C'est comme si toutes les strates de ma conscience recevaient des infos et je m'amuse à tirer les fils pour analyser avec méthode ce qui arrive intuitivement.
J'ai donc un travail de décodage à faire si je dois restituer les infos.
Je vois un arbre avec des branches, des rameaux, chaque branche se divisant, rameaux aussi c'est quasiment infini.
C'es très frustrant de ne pas pouvoir restituer cette richesse, je n'ai trouvé que la musique ou la danse.
Ou alors avec les animaux, un langage télépathique, de vibrations, d'échange d'énergies.
Désolée, je ne suis pas douée pour l'écriture, j'ai lu de si beaux témoignages.
A bientôt

Fifibrindacier
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 30/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Pouet le Dim 5 Oct 2014 - 7:25

Bonjour Fifibrindacier

J'ai beaucoup aimé ton témoignage et je m'y retrouve pas mal. Peut-être trouverais-tu des échanges qui te parlent dans le salon des intuitifs.

Je suis aussi envahie pour tout ce qui m'entoure et mon cerveau sautille d'un sujet à l'autre et si 'est trop fort, soit je pars en vrille, soit je me bloque (ou en automatique, effectivement, ça me parle bien Wink ). Depuis que j'ai pris conscience de ça, que j'arrive à rester centrée et surtout que j'arrive à faire le tri entre les émotions qui m'appartiennent et à les traiter et à évacuer celles qui ne m'appartiennent pas, ça va beaucoup mieux. Cela me demande toutefois une grande vigilance.

Pouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 486
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 51
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Fifibrindacier le Dim 5 Oct 2014 - 15:11

Bonjour Pouet et merci.

J'irai jeter un œil dans le salon des intuitifs, je découvre ce forum et il me reste beaucoup de parties à explorer, chouette !

Fifibrindacier
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 30/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Invité le Lun 13 Oct 2014 - 16:20

Alors au risque de secouer le cocotier, je ne me reconnais pas du tout dans la pensée qui se subdivise.

Mais je n'ai pas non plus une pensée linéaire.

Ma pensée serait plutôt représentée par... disons une carte routière, avec plein de croisements et de bifurcations, je peux arriver à la même conclusion en passant par un nombre infini de raisonnements... ou arriver à la conclusion contraire avec la même quantité de raisonnements.

Par raisonnements, j'entends des arguments plus ou moins structurés, sans forcément être cohérents ou avoir un point commun.
Comme une route : si je pars de Bordeaux, je peux me retrouver à Marseille ou Paris... ou encore à New York ou Tokyo.
Dans tous les cas, je peux faire une escale en Afrique ou sur Mars, ou revenir à mon point de départ après avoir fait le tour du monde.

Et donc non seulement je peux avoir plusieurs pensées en même temps, mais je peux aussi les regrouper, les croiser, les opposer sur certains critères ou d'autres, les regarder de plus près en prenant les petites routes de campagne, ou passer très vite en optant pour l'avion...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par justemoi le Sam 30 Mai 2015 - 15:18

Bonjour,

Je ne sais pas si ce qui suit a déjà été évoqué ici (après une lecture en diagonale, il me semble que non), si c'est le cas je vous présente mes excuses.

Je vous invite à lire la retranscription de l’intervention du Professeur Michel Habib , neurologue à La Timone à Marseille au premier congrès virtuel de la précocité (mai 2011).

http://planetesurdoues.fr/index.php/2012/09/17/penser-differemment-a-manier-avec-precaution/
(en bas de page)

à suivre ...

justemoi
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 8
Date d'inscription : 25/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Invité le Mer 17 Juin 2015 - 5:21

J'ai aussi du mal à me représenter la pensée arborescente par ce que j'en lis. Difficile de se dire qu'on pense pas comme la majorité, j'ai longtemps crue être comme tous le monde d'où bien de malentendus...

Par contre j'adore l'idée de la carte routière, ça me correspond, ça me fait aussi penser à Sherlock What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Floranna14 le Mer 17 Juin 2015 - 6:10

Bonjour

J'ai une pensée en arborescence.

Pour moi, je le compare à un soleil qui est l'idée principale et des rayons. Les rayons sont tous les aspects que peuvent avoir un sujet, un problème. Tous les points qui peuvent amener à la compréhension de la chose.

Floranna14
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 46
Date d'inscription : 13/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par RobertaM le Ven 16 Oct 2015 - 15:27

Bonjour, j'ai pas tout lut mais le sujet m’intéresse depuis un moment.
Comme je m'intéresse depuis cet été seulement au monde HP, qu'après quelques livres engloutis ou je me reconnais à 80% et après avoir été diagnostiquée et bien la première fois que j'ai entendu parler de pensée en arborescence ça m'a fait tilt. C'est mon cas, j'ai ce genre de pensée. Si je dois imager mon mode de pensée ce serait très précisément un arbre. Il y a d'abord le tronc qui est le sujet central. Puis il y a les racines qui sont les informations existantes, stockées dans mon cerveau qui me ramènent ou que j'associe à ce sujet central. In fine il y a les ramifications de branches qui sont le dédoublement des idées que cela suscite et chaque feuille étant les idées.
En plus c'est constamment comme ça et je pense tout le temps. Je me souviens que petite je me posais souvent la question si il était possible de ne pas penser.
Aujourd'hui je ne sais toujours pas, mais je me pose toujours la question. En revanche j'ai compris que ce type de pensée n'est pas donné à tout le monde. Mais j'aimerais tout de même savoir le sentiment qu'on a lorsqu'on a une pensée linéaire.

RobertaM
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 05/10/2015
Age : 36
Localisation : Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Laiyn le Ven 30 Oct 2015 - 1:10

Je ne dispose pas du temps que je souhaiterai accorder à la lecture de toutes les idées développées dans cette rubrique, et peut-être cela a-t-il déjà été décrit ou exprimé d'une manière ou d'une autre, mais de manière spontanée je m'imagine une multitude de petits personnages besogneux, dans l'esprit du dessin animé "Il était une fois la vie", s'échangeant des feuillets, des dossiers - plus ou moins épais en fonction des connaissances réquisitionnées, plus ou moins colorés selon les connotations émotionnelles liées aux expériences, - de la main à la main, ou en train de communiquer par téléphone filaire, avec un facteur de stress plus ou moins important selon l'humeur de l'instant, comme on peut se représenter une scène dans les bureaux de Wall Street en période de crise d'après les clichés cinématographiques.
qu'en pensez vous ?

Laiyn
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 21/09/2015
Age : 28
Localisation : besançon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Laiyn le Ven 30 Oct 2015 - 1:27

Après relecture, je ressens l'obligation de pointer la mise en abyme évidente du fait que ces petits bonshommes on eux aussi une pensée Smile

Laiyn
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 21/09/2015
Age : 28
Localisation : besançon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Laiyn le Ven 30 Oct 2015 - 2:13

Sur une autre thématique, j'imagine également un faisceau au départ "laser" qui s’élargit, s'étend, se disperse et se déploie, se tord, se replie sur lui même, et exécute des circonvolutions dans un volume de dimensions infinies. Ce qui impliquerai l'émergence d'une forme de périodicité, une sorte d'algorithme complexe de la pensée mais dont le résultat tend aux mêmes problématiques qui reviennent de manière immuable, comparable à une modélisation d'un ou plusieurs univers interconnectés, et par univers j’entend le cosmos aussi bien que imagination.

Laiyn
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 21/09/2015
Age : 28
Localisation : besançon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Laiyn le Ven 30 Oct 2015 - 2:17

l'imaginaire, pardon, je corrige.

Laiyn
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 21/09/2015
Age : 28
Localisation : besançon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Invité le Ven 30 Oct 2015 - 10:47

les schémas heuristiques ou mind map sont un bon moyen de visualiser ou de mettre par écris ce type de pensées en 2d

https://fr.wikipedia.org/wiki/Carte_heuristique

on peut même passer à la 3d avec certains logiciels et voir le schéma comme une molécule chimique en 3d ou un réseau neuronal

pour ma part si j'ai un sujet à aborder , je vagabonde sur le sujet et autour du sujet mais la logique primaire demeure malgré les digressions et comme je disais sur un autre topic sur le même sujet , plus on est doué plus on est capable d'envisager des branches en même temps tout en gardant le fil principal

la mémoire y compris la mémoire de position des informations dans le réseau mental au moment t sont des facteurs de gestion et d'avancée

rien n'empêche de déplacer les branches ou même le tronc et de voir le schéma sous un autre angle et ce en temps réel

l'arborescence de la pensée peut aussi inclure la notion d'espace et de temps, amenant des souvenirs, des associations , en réalité le schéma n'a aucune limite , il est juste un reflet du réel sous un angle particulier à un moment donné

on est donc loin de la pensée séquentielle, on est sur plusieurs pensées séquentielles simultanées et dans des déroulements spatio temporels décalés ou potentiellement décalés et y adjoignant en plus les sens

cela explique souvent la complexité de parler à des normo pensants, car il faut faire l'effort de comprendre qu'ils sont sur une branche pendant qu'on étudie l'ensemble de l'arbre et son histoire y compris son futur et l'implantation d'arbres proches de la même manière

et parfois on se focalise sur une seule branche pendant que le normo pensant voit l'arbre dépouillé, mais on examine la branche dans ses plus petits détails à tel point que cette seule branche devient elle même un arbre

il existe deux dimensions spatiales en quelque sorte, la taille de l'arbre et celle de l'échelle du regard

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dans le quotidiens

Message par Anodin le Dim 24 Jan 2016 - 23:54

Pour moi un bel exemple d'arborescence ou d'abscence de dans une journée est le suivant:

La personne normale parle d'un sujet, l'épuise. Marque une pause, ensuite démarre un autre sujet.
L'"arborescent" parle d'un sujet, en insere un autre, retourne au premier sujet, et est surpris que l'entourage n'arrive pas a suivre.

En classe:
L'"arborescent" pense toujours un pas plus loins que la matièere enseignée et pose souvent des questions qui concerne la matière qui sera enseignée plus tard.

Enfant:
Parfois les enfant avec "arborescence" vont demander s'il existe des pilules pour arrêter de réfléchir.

Pour l'expliquer spécifiquement, il faut entrer dans un jargon médical, et neuropsychologique plutôt élaboré.

Bien a toi!
Anodin

Anodin
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 31/03/2014
Localisation : Montréal Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Herakleitos le Ven 5 Fév 2016 - 10:19

Je suis "neuf" ici et n'ai pas encore été testé. Ma description sera donc à prendre avec des pincettes.

Cependant, le concept de pensée en arborescence constitue l'un des éléments qui m'a mis sur la voie d'une éventuelle douance comme réponse à un sentiment de décalage face à l'autre qui est constant.

Je prends deux exemples personnels :

1) seul, mon cerveau bouillonne sans réelle fin. Des associations d'idées qui m'emmènent dans tous les sens. J'ai cherché la meilleur métaphore, et pour l'instant j'adopterais celle du trajet sur une carte routière. Je n'ai pas l'impression d'avoir une série d'idées explosant d'un seul coup, mais plutôt de voyager de concept en concept, d'idée en idée, très rapidement et en passant parfois par des raccourcis que je ne ressens pas sur le moment(mais que je peux facilement décomposer après coup).

2) avec quelqu'un d'autres, deux possibilités :
- pas en confiance : blocage total du système du point de vue de la conversation, surtout si stress. J'ai l'impression que 90 % du cerveau ne fonctionne plus. Où alors, je réfléchis seul, mais sans partager la moindre pensée (j'en serai incapable).
- en confiance : je souhaite bon courage à la personne qui parle avec moi Laughing. Je parle comme je pense, en passant facilement du coq à l'âne sans lien logique apparent. Ainsi d'une discussion où je suis passé tout seul d'idées sur l'apprentissage d'une langue à l'archéologie, puis de l'archéologie à l'histoire des Etats, et de l'histoire des Etats à la symbolique dans les arts martiaux. Pas d'indice sur le lien entre tout cela pour mon interlocuteur, qui a dû s'accrocher pour suivre Shocked Pour moi, liens logique imperceptibles, mais explicables sans problème.

Problème : dans l'état actuel de mes connaissances sur le sujet, j'ai encore beaucoup de mal à intégrer que l'on puisse penser de manière linéaire

Herakleitos
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 10
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 31
Localisation : Septentrion

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par licorneau le Sam 6 Fév 2016 - 1:17

Et si au lieu d'une pensée en arborescence, on avait simplement une pensée hyper rapide, avec les idées voisines mises en attente inconsciemment dans cette mémoire de travail que l'on dit sur-efficiente. Je retrouve là la notion de neurones et de connections en plus, pour amener les idées en mémoire de travail, il y a aussi une notion de ce qui peut amener les intuitions. Pas les pensées magiques, les intuitions.

Ces idées semblent se bousculer mais arrivent à grande cadence et séquentiellement dans la conscience. Je crois qu' O.Revol en parle dans une vidéo.

licorneau
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1443
Date d'inscription : 02/07/2014
Localisation : A l'arrière du front, entre mes oreilles.

http://www.zebrascrossing.net/t22633-revisions-d-un-homme-parmi-

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par sashamira le Ven 5 Aoû 2016 - 10:00

gemini a écrit:
Phedre a écrit:Est-ce que parfois vous avez eu cette impression, après les arborescences, ou pendant...d'une sorte de "révélation" : comme si votre cerveau avait fait des recoupements "par delà votre conscience" ?? Comme si brusquement des choses sont "digérées et comprises, recoupées et écloses" d'un coup ? Vous donnant une idée "fulgurante" ou une compréhension qui "semble" totale, d'une chose ? Un flash, une bonne idée, une phrase "magnifique" ?
Ce moment est beau. C'est précisément là qu'il faut avoir de quoi noter sous la main, histoire de ne pas oublier. Je pense que la plupart des idées créatrices (dans l'art notamment) trouvent leur origine dans ce moment.

Tout à fait d'accord, ce moment, c'est l'ampoule qui s'allume, c'est le Eurêka d'Archimède...

sashamira
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arborescence de la pensée.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:44


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 16 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum