Je passe ma jeunesse à souffrir

Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par amaryllis311 le Lun 10 Juin 2019 - 4:23

Bonjour je voulais échanger ca je ne connais aucun zèbre autour de moi. Je vais sur mes 17 ans et j'ai l'impression d'en avoir 30. Je me sent seule, incomprise, je n'ai pas d'amis tres proches, j'ai l'impression de "matcher" avec personne. Je souffre. Je ne suis pas proche de ma famille, il ne me comprennent pas. Les gens de mon lycée me trouvent bizzare. Je me sent différente et décalée. J'ai énormément besoin d'affection mais je ne sors avec personne car je souhaite attendre le mariage et je crains de ne trouver personne qui supporterait ca. J'ai peur de finir seule. Je pense sans cesse à mon futur je ne fais que reflechir. Je souffre

amaryllis311

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2019
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par ♥ Kiss Jong-il ♥ le Lun 10 Juin 2019 - 4:46

Saluuu,

Je ne comprends pas le lien entre "ne sortir avec personne" et le fait de "attendre le mariage".

Veux-tu dire que tu ne "flirteras" avec aucun garçon tant que tu ne seras pas sûre que "c'est l'homme de ta vie" ?

Peut-être que le fait d'avoir différentes expériences permet précisément de "trouver le bon", même si je reconnais que ça va contre un certain idéalisme.

Qu'en penses-tu ?

♥ Kiss Jong-il ♥

Messages : 1266
Date d'inscription : 12/07/2011
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par Clive le Lun 10 Juin 2019 - 9:29

Bonjour Amaryllis,

Tu trouveras ici plusieurs témoignages de personnes qui vivent les mêmes choses que toi, à peu près.
Je pense qu'il est important de trouver un "milieu" où tu puisses te sentir bien. Dans l'idéal, rencontrer d'autres zèbres. Être accompagné par un thérapeute (et quelqu'un de formé sur la douance, ou assez tolérant) peut également apporter une aide, un autre point de vue, et "supporter" la vie "normale".

Pour ce qui est du côté sentimental, je suis assez mal placé pour donner des leçons. Par contre (et il va sûrement pleuvoir des pingouins et des disques de Francis Lalanne vers chez moi, mais) je suis pour une fois d'accord avec Kim-Kiss. Je comprends ta recherche d'idéal. J'ai raisonné comme toi, recherchant inconsciemment à reproduire et l'histoire et le couple de mes parents (toujours ensemble et paisibles aujourd'hui). Pour ma part, ça n'a pas marché. Alors sans aller jusqu'à dire de faire n'importe quoi et de sortir avec n'importe qui, peut-être déjà t'engager dans une relation en disant que tu veux quelque chose de sérieux, de solide, sans forcément coller le mot mariage dessus ?

Clive

Messages : 2440
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par RoyJade le Lun 10 Juin 2019 - 9:33

Bienvenue Amaryllis !

Pour le point que soulève Kiss, je ne t'encouragerai pas à trahir ton idéal. Personnellement j'avais décidé d'attendre de trouver quelqu'un dont j'étais amoureux, ça m'a fait attendre mes 22 ans, et même si on s'est séparé (c'est désormais ma meilleure amie) je ne l'ai jamais regretté.
C'est vrai que les expériences peuvent aider à trouver le bon, mais techniquement pas besoin de la partie intime pour cela.

Pour le décalage permanent, malheureusement c'est courant. Tu as bien fait de venir échanger, on est plusieurs ici à pouvoir t'offrir une oreille et une attention, et j'espère franchement que cela t'aidera à avancer Smile
RoyJade
RoyJade

Messages : 482
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 28
Localisation : Généralement chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par Sept le Lun 10 Juin 2019 - 17:20

♥ Kiss Jong-il ♥ a écrit:Saluuu,


Hum ! Ya pas un truc blizzard là ?

Salut Amaryllis et bien venu !

RoyJad je ne pense pas que le mariage soit un idéal ! Mais plutôt un truc sociétal ! Et peut être conditional oups conditionné !

Je suis pour la première fois d'accord avec Kim-kiss !

Une copine de 24 piges m'a raconté que ça maman, lui a dit, les mecs tu les essayes et ensuite tu fais un choix ! C'est exactement ça !
J'ai deux filles je leur dirait la même choses quand elles auront l'âge, mais j'ai déjà commencer à les conditionner au déconditionnement.
Soit indépendante, trouve toi des stimulus fait du sport (combat box française c'est cool) ya plein de nanas qui pratique !
Oubli les mecs pour le moment et pense a toi, la solitude n'est pas une maladie !
Sept
Sept

Messages : 62
Date d'inscription : 04/04/2019
Age : 48
Localisation : -)o(-

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par amaryllis311 le Lun 10 Juin 2019 - 19:09

Kiss jong-il c'est un peu ca l'idée, mais on peut rarement être sûre de quelque chose, c'est encore une chose qui me fait du mal, j'ai aussi la peur de me tromper. Je n'ai jamais vraiment pu m'ouvrir donc aucune expérience ou quoi que ce soit

amaryllis311

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2019
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par Clive le Lun 10 Juin 2019 - 19:23

C'est bête mais des fois il faut essayer pour savoir...

Pas avec n'importe qui, mais avec quelqu'un qui te fait éprouver des sentiments !

Clive

Messages : 2440
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par amaryllis311 le Lun 10 Juin 2019 - 19:34

K***fisher Je pense que tu as raison, ma vision de l'amour est tres fragile, comme je l'ai dit plus haut, j'ai peur de finir seule, pas parce que les mecs ne s'interessent pas à moi mais parce que je me sent toujours bloquée avec eux, comme si j'avais peur de quelque chose. J'ai bien compris ton message, il faut " Prendre le risque ou laisser passer sa chance" ?

amaryllis311

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2019
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par amaryllis311 le Lun 10 Juin 2019 - 19:35

Je suis heureuse de me sentir écoutée, merci beaucoup pour ce temps que vous m'accordez ☺☺

amaryllis311

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2019
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par crocuscorax le Lun 10 Juin 2019 - 19:41

Coucou Amarylis! Ah, quand on est jeune on se sent souvent seul et incompris. J’étais moi-même assez fleur bleue à cet âge. Je le suis toujours un peu il faut le reconnaître, mais différemment.

Après quand on est ado il y a cette pression des adultes aigris qui t’expliquent que c’est la meilleure période de ta vie. On se dit ouh la la, après ça va être encore pire??? Rassure-toi: C’EST PAS VRAI!!! Plus j’avance dans la vie, plus je m’y sens bien. Je me souviens de la mère d’une copine qui disait qu’elle ne s’était jamais aussi bien sentie qu’à ses 57 ballets et son divorce.

Au plaisir de te lire
crocuscorax
crocuscorax

Messages : 393
Date d'inscription : 08/06/2019
Age : 27
Localisation : Londres/Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par amaryllis311 le Lun 10 Juin 2019 - 20:02

Crocuscorax "ce sont les plus belles années de ta vie" et "c'est pire après" ces phrases me parlent tellement ! C'est exactement ce que j'ai entendu et c'est le genre de discours qui me restent en tête, j'avoue que je me sent un peu rassurée de savoir que ce n'est pas une vérité incontestable ☺

amaryllis311

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2019
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par RoyJade le Lun 10 Juin 2019 - 20:18

C'est vrai pour certains, qui aiment bien que tout coule pour eux et qu'ils aient juste à se laisser porter. Dès que tu réfléchis un peu et que tu te rends compte de tout ce que tu peux faire, ça devient l'une des périodes les plus fade. Je confirme, le meilleur est à venir Wink
RoyJade
RoyJade

Messages : 482
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 28
Localisation : Généralement chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par amaryllis311 le Lun 10 Juin 2019 - 20:37

Merci RoyJade ☺

amaryllis311

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2019
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par ♥ Kiss Jong-il ♥ le Lun 10 Juin 2019 - 20:43

Sais-tu ce que tu aimerais faire, plus tard ? (professionnellement parlant)

Et pourquoi ?

Smile

PS : en tout cas ne te presse pas artificiellement, pour les rencontres amoureuses. Peu importe la pression que tu peux ressentir en voyant les parfois faux couples de circonstance dans l'entourage. Quand ton tour viendra, avoir attendu une bonne personne (pas forcément le mari) ne rendra les choses que plus chouettes, je crois.

♥ Kiss Jong-il ♥

Messages : 1266
Date d'inscription : 12/07/2011
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par isadora le Lun 10 Juin 2019 - 21:07

à 20 ans, j'avais fait mienne cette maxime de Paul Nizan : "J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie."


isadora
isadora

Messages : 1568
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par Lorelei le Lun 10 Juin 2019 - 21:11

.
.
 Bonjour Amaryllis,

  bienvenue!

 Es-tu allée sur la partie salon les Z'ados pour échanger, et pour vois si tu peux participer à une éventuelle rencontre entre jeunes zèbres?

    Quelles sont tes centres d'intérêt, passions, études envisagées?
   Est-ce que tout cela ne te donne pas l'occasion de (très bientôt?) rencontrer d'autres personnes de tous âges avec qui mieux et plus échanger? (y compris via d'autres forums, sites, youtube, etc...)
Lorelei
Lorelei

Messages : 1270
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 31
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par amaryllis311 le Lun 10 Juin 2019 - 22:51

Kiss jong-il Il y a effectivement une pression qui s'exerce mais si j'ai tant besoin d'une relation amoureuse, c'est pour combler le vide que je n'arrive pas à combler avec l'amitié ou la famille

amaryllis311

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2019
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par amaryllis311 le Lun 10 Juin 2019 - 22:54

Bonjour Lorelei, au niveau des études, entre lettres et psychologie j'hésite encore et pour ce qui est de rencontrer d'autres zèbres, j'ai connu ce forum seulement hier alors je ne sais pas trop comment m'y prendre

amaryllis311

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2019
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par RoyJade le Lun 10 Juin 2019 - 23:32

amaryllis311 a écrit:Kiss jong-il Il y a effectivement une pression qui s'exerce mais si j'ai tant besoin d'une relation amoureuse, c'est pour combler le vide que je n'arrive pas à combler avec l'amitié ou la famille

Alors dans ce cas, je te conseille de faire très, très attention. De mes nombreuses observations, une relation amoureuse pour combler un vide (surtout aussi important) est souvent nocive voir piégeuse. Il est aisé de se voiler la face, de se faire manipuler (y compris par soi même), ou de se coincer dans une relation qui nous rend malheureux et dont on arrive que difficilement à se défaire par peur de se retrouver dans la situation d'avant.
Mon ex en avait beaucoup souffert, et c'est une blessure qu'elle n'a pu panser que quand elle a trouvé l'attention dont elle avait besoin dans une relation qui n'a été ni amoureuse ni sexuelle : elle a trouvé une famille et des amis qui l'accueillait comme elle était, simplement. Ce n'est qu'après qu'elle a trouvé l'amour, alors qu'elle ne le cherchais plus et qu'elle n'en avais plus besoin (du moins plus de manière vitale), et le bonheur qu'elle y a trouvé n'avait plus aucune commune mesure avec celui qu'elle avait connu dans ses précédentes relations.

Après, si tu tombes amoureuse et que tu es sûre de l'aimer, c'est autre chose. L'important, c'est que la base de la relation ne doit pas être de combler un vide, même si ça peut en être un effet secondaire.
RoyJade
RoyJade

Messages : 482
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 28
Localisation : Généralement chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par Lorelei le Mar 11 Juin 2019 - 0:55

http://www.zebrascrossing.net/f34-les-zados

        (Certains zèbres ne seront sans doute pas d'accord, mais je trouve que psycho à la fac c'est beaucoup de temps pour ne pas étudier rationnellement le fonctionnement de la psyché, c'est survoler un amoncellement de théories peu utile en soi, qui ne se justifie que si l'on a déjà un objectif bien défini de recherche ou de formation à une technique particulière après la licence. Lettres ne débouche pas sur beaucoup de métiers (et prof, c'est une vocation), sans poursuivre ensuite sur quelque chose de pointu ou d'autres études. Dans tous les cursus, étudier en option au moins une langue étrangère demande du temps et de l'assiduité, mais cela vaut vraiment la peine. J'ai mis au moins parce que choisir une autre langue que l'anglais est un grand atout, à condition en général d'avoir un anglais solide en plus.
Un peu plus "fun" que psycho est pour moi anthropologie/ethnologie, qui permet d'aborder la psychologie par le comparatisme, le décentrement, l'ethnopsychiatrie... (Tobie Nathan : L'influence qui guérit, Psychanalyse païenne, Eric de Rosny : Les yeux de ma chèvre, etc...).
Lorelei
Lorelei

Messages : 1270
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 31
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par amaryllis311 le Mar 11 Juin 2019 - 1:44

Lorelei, je ne suis pas completement focalisée sur les lettres ou la psycho, je me suis aussi interéssée à l'histoire, je ne comprends pas vraiment en quoi consiste l'anthropologie ou l'ethnologie mais je me renseignerai sur le sujet, merci à toi 😉

amaryllis311

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2019
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par amaryllis311 le Mar 11 Juin 2019 - 1:47

RoyJade, je vois la dépendance affective et la dépendance à l'autre arriver, et je sais à quel point je m'attache vite, as-tu des idées pour éviter ca ?

amaryllis311

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2019
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par RoyJade le Mar 11 Juin 2019 - 7:36

Difficile question. Je pense qu'arriver à être consciente du fait peut t'aider, et venir discuter aussi (cela peut combler en partie variable le manque affectif, donc diminuer le risque). Mais pour le reste, je ne sais pas trop. Rencontrer une personne bienveillante qui va te permettre de t'appuyer sur elle pour construire tes propres bases marcherai évidemment, mais c'est toujours dépendre de quelqu'un (même temporairement et même avec seulement de la bienveillance) et surtout dépendre d'un hasard bien peu contrôlable qui te placerai dans un rôle passif. Il ne faut pas y compter donc.
À voir si d'autres ont des réponses plus efficaces ou des expériences plus instructives ; moi je n'ai connu que la partie spectateur et besoin d'amour (avec l'attachement rapide), j'ai toujours eu la partie affective via ma famille. En attendant tu peux utiliser ce forum pour te construire un peu : après tout, si tu t'y fais des amis sincères, cela ne peux que t'aider !
RoyJade
RoyJade

Messages : 482
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 28
Localisation : Généralement chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par Sept le Mar 11 Juin 2019 - 15:59

amaryllis311 a écrit:Bonjour Lorelei, au niveau des études, entre lettres et psychologie j'hésite encore et pour ce qui est de rencontrer d'autres zèbres, j'ai connu ce forum seulement hier alors je ne sais pas trop comment m'y prendre

Salut Amaryllis,

Y'a pas photo Psychologie ! Avec la Psychologie du sera aussi nourri en Lettre, Mikhaïl Boulgakov était médecin.
Vu ton profile psychologique, ça va t'apporter des réponses et tu sera plus a mème de te comprendre et de comprendre les autres.
Commence avec Alfred Adler 1927 (Connaissance de l'homme) Etude de caractérologie individuelle, pour l'introduction.
Ceci ne se lit pas comme un roman, prends ton temps pour bien saisir !

Dr Alfred Adler
Ancien professeur au long Island Medical College de New York, est avec Freud et Jung l'un des pionnier de la psychologie contemporaine.

Dans connaissance de l'homme, Dr Adler désir montrer au grand public quels sont les fondements de la caractérologie individuelle, leur valeur pour une authentique connaissance de l'homme et leur portée pour une meilleure organisation des relations entre individus au sein de la société.

Né en 1870 dans un faubourg de Vienne, ALFRED ADLER est avec C.G. Jung l'un des principaux disciple et dissident de Freud.
Il est mort en 1937 à Aberdeen, en Ecosse, où il était venu faire des conférences.
Connaissance de l'homme est un ouvrage plus accessible au grand public que certains travaux spécialisés d'Alfred Adler. C'est une sorte de petit traité de "caractérologie existentielle" . Petit traité de 175 pages Very Happy , où le lecteur découvrira les principaux thème de la psychologie adlérienne. Il fait parti d'un de mes livres de chevet, avec Gustave Le Bon :
Loi Psychologique de l'évolution des peuples, Pshychologie des foules, Le déséquilibre du monde...
Je les utilises pour comprendre et créer !  

Je te propose de lire en parallèle des Romans dont les auteurs son des médecins mais pas seulement Milan Kundera avec L'Insoutenable Légèreté de l'être, La Lenteur.

Adler et Gustave Le bon en PDF sur le Web.
Sept
Sept

Messages : 62
Date d'inscription : 04/04/2019
Age : 48
Localisation : -)o(-

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par Sept le Mar 11 Juin 2019 - 16:02

amaryllis311 a écrit:RoyJade, je vois la dépendance affective et la dépendance à l'autre arriver, et je sais à quel point je m'attache vite, as-tu des idées pour éviter ca ?

Amaryllis, tu es futé effectivement tu y mets le doigt dessus, ajoute le manque de confiance en toi ! Et tu vas trouver les solutions tout seul.bounce
Sept
Sept

Messages : 62
Date d'inscription : 04/04/2019
Age : 48
Localisation : -)o(-

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par Lorelei le Mar 11 Juin 2019 - 16:19

.
.
J'ai oublié que le combo anthropologie + langue "exotique" + anglais (ou espagnol) laisse ouvertes plus de portes avec une (bi) Licence : soit vers la recherche et l'enseignement, dans ces disciplines + sociologie et vers tout ce qui relève de la psychologie, soit dans le monde de l'entreprise ou dans des emplois publics, pour tout ce qui relève de l'inter-culturel : échanges culturels et commerciaux, politiques ou touristiques... Ainsi qu'une possibilité de travailler à l'étranger plus grande.
Lorelei
Lorelei

Messages : 1270
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 31
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par Clive le Mar 11 Juin 2019 - 16:30

Hello,

Pour ma part, j'ai fait sciences du langage. C'est le côté "technique" des lettres, pourrait-on maladroitement dire. Mais j'aurais aimé faire anthropologie, qui selon moi donne un point de vue "global" sur l'homme et une approche pluri-disciplinaire.
Je ne sais pas si psycho est très pertinent à la fac, la France a malheureusement plusieurs trains de retard sur le sujet (on fonctionne encore au charbon, c'est dire).

Pour ce qui est du lien créé "trop facilement", je t'invite à zieuter ce sujet (et évidemment participer si tu le souhaites), où est abordée la différence entre "fusion" et "relation".

A te lire, et au vu de ton âge, il me semble que l'on peut avoir facilement la peur de. Peur de mal faire. Peur de se tromper de route. Peur de manquer une étape qui nous ferait foirer "toute notre vie". Peur de ne pas être dans les clous. Peur de ne pas coller aux attentes (des parents, famille, amis, professeurs, petit ami, <ajoute qui tu veux>).
Pour "rassurer" cette peur, c'est facile de suivre et les injonctions, et les modèles que l'on a. Sur le plan amoureux, j'ai voulu reproduire la même histoire d'amour que mes parents, ce qui était un plantage en beauté car chaque histoire est différente et unique.
Pour ce qui est études, orientations, je te rassure, on vit dans une société où c'est relativement facile de changer de voie. Notamment avant les 25, et si c'est un peu plus dur après, ce n'est pas impossible.
Pour le reste, à part gros évènement de vie (faire un enfant toute seule...) ou grosse dérive (usage de drogues dures...) je pense que tu as le droit de t'accorder la liberté d'essayer, de te tromper, et d'apprendre. Tant que tu protèges ton intégrité personnelle et physique, et que tu suis tes envies.

Une piste possible : t'accorder une année sabbatique pour vivre à l'étranger (au pair, woofing, etc.) et mieux te connaître, et donc connaître ce que tu veux faire.

Et une question pour les angoisses de couples et le besoin fusionnel : as-tu connu les "joies" du trilili et du tralala ? Si ce n'est pas le cas là aussi, rien ne sert de se mettre la pression. Et ça vaut la peine d'attendre un être pour qui tu aurais vraiment sentiments et désirs, et pourrais partager de belles choses.

Clive

Messages : 2440
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par Sept le Mar 11 Juin 2019 - 16:48

K***fisher a écrit:Hello,

Je ne sais pas si psycho est très pertinent à la fac, la France a malheureusement plusieurs trains de retard sur le sujet (on fonctionne encore au charbon, c'est dire).


Malheureusement Fisher a raison ! En France on est à la ramasse et pas que là dessus !


Science du langage Linguistique ?
Sept
Sept

Messages : 62
Date d'inscription : 04/04/2019
Age : 48
Localisation : -)o(-

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par Sept le Mar 11 Juin 2019 - 17:15

K***fisher a écrit:Hello,


Pour ce qui est études, orientations, je te rassure, on vit dans une société où c'est relativement facile de changer de voie. Notamment avant les 25, et si c'est un peu plus dur après, ce n'est pas impossible.
Pour le reste, à part gros évènement de vie (faire un enfant toute seule...) ou grosse dérive (usage de drogues dures...) je pense que tu as le droit de t'accorder la liberté d'essayer, de te tromper, et d'apprendre. Tant que tu protèges ton intégrité personnelle et physique, et que tu suis tes envies.

Une piste possible : t'accorder une année sabbatique pour vivre à l'étranger (au pair, woofing, etc.) et mieux te connaître, et donc connaître ce que tu veux faire.

Et une question pour les angoisses de couples et le besoin fusionnel : as-tu connu les "joies" du trilili et du tralala ? Si ce n'est pas le cas là aussi, rien ne sert de se mettre la pression. Et ça vaut la peine d'attendre un être pour qui tu aurais vraiment sentiments et désirs, et pourrais partager de belles choses.

Fisher est de bon conseil ! Enfin pour les étude oriente toi quand même vers les sciences !  Twisted Evil Psycho avec orientation neuroscience IA ^^ Il va nous falloir des connaisseurs et des guerriers pour ce qui va arriver.

Les civilisations modernes se présentent sous deux faces, tellement dissemblables, tellement contradictoires, que vues d'une planète lointaine, elles sembleraient appartenir à deux mondes entièrement différents.

Un de ces mondes est celui de la science et de ses applications. Des édifices qui le composent rayonnent les éblouissantes clartés de l'harmonie et de la vérité pure.

L'autre monde est le ténébreux domaine de la vie politique et sociale. Ses chancelantes constructions restent enveloppées d'illusions, d'erreurs et de haines. Des luttes furieuses le ravagent fréquemment.

Cet éclatant contraste entre les divers domaines des grandes civilisations tient à ce que chacun d'eux est formé d'éléments n'obéissant pas aux mêmes lois et n'ayant pas de commune mesure.
La vie sociale est régie par des besoins, des sentiments, des instincts légués par l'hérédité et qui pendant des entassements d'âges, représentèrent les seuls guides de la conduite.
Dans cette région, l'évolution progressive demeure très faible. Les sentiments qui animaient nos premiers aïeux : l'ambition, la jalousie, la férocité et la haine, restent inchangés.
Durant des périodes, dont la science révèle l'accablante longueur, l'homme se différencia peu du monde animal qu'il devait tant dépasser intellectuellement un jour.
Restés les égaux des animaux dans le domaine de la vie organique, nous les dépassons à peine dans la sphère des sentiments. C'est seulement dans le cycle de l'intelligence que notre supériorité est devenue immense. Grâce à elle les continents ont été rapprochés, la pensée transmise d'un hémisphère à l'autre avec la vitesse de la lumière.
Mais l'intelligence qui, du fond des laboratoires, réalise tant de découvertes n'a exercé jusqu'ici qu'un bien faible rôle dans la vie sociale. Elle reste dominée par des impulsions que la raison ne gouverne pas. Les sentiments et les fureurs des premiers Âges ont conservé leur empire sur l’âme des peuples et déterminent leurs actions.

Gustave Le Bon 1918 Le déséquilibre du monde.

Faire des erreurs donnent de la maturité si on est bien dans ça tête, essaye d'éviter les pièges comme les drogues dures, l'idée de faire un enfants seul, même pas qu'elle t'effleure, c'est pas cool pour l'enfant !

Fisher a totalement raison dès que j'ai un peu de temps je vais développer sur les peurs, c'est peur son la base même de notre conditionnement, t'es peur actuelle ce n'est pas vraiment toi, un enfant qui arrive au monde n'a peur de rien il est en colère surtout ! Putain j'étais au chaud pépère et là vous me changer d’environnement ! En grandissant certains on même peur de changer d’environnement.

Sept
Sept

Messages : 62
Date d'inscription : 04/04/2019
Age : 48
Localisation : -)o(-

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par Sept le Mar 11 Juin 2019 - 18:20

Pour finir sur ce fil, la peur n'est pas un mal en sois, d'ailleurs le fait que tu viennes en parler ici démontre que tu es capable de gérer.
N'est pas peur d'être différente, de sentir et de voir autrement, débarrasse toi des peurs conditionné de se que les autres peuvent penser, amis, famille etc.
Reste en accord avec toi même !

Sept
Sept

Messages : 62
Date d'inscription : 04/04/2019
Age : 48
Localisation : -)o(-

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par Clive le Mar 11 Juin 2019 - 19:19


Clive

Messages : 2440
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par amaryllis311 le Mar 11 Juin 2019 - 20:16


Je me suis toujours sentie différente, mais ce n’est que maintenant que cette différence m’inquiète réellement, on m’a toujours dit que j’étais bizarre, mais venant d’amis ou de bonnes conaissances on le prend à la rigolade, par contre, venant de mes camarades de classe à qui j’adresse à peine la parole ( j’ai changé de lycée pour faire ma première, un choix que j’ai énormément regretté ) ce n’est pas aussi drôle. J’ai aussi remarqué qu’avec les autres ( je comprends maintenant que ce sont les moyennement doués) je n’arrive jamais à avoir de relation “normale”. Je dois porter un masque, les immiter, ce qui m’épuise à la longue et qui me force à les éviter pour conserver mon énergie. Masque qui d’ailleurs est parfois défectueux car je finit toujours par amuser les autres, certains en rigolent, d’autres en sont intrigués, et d’autres cherchent gentillement à mieux me connaitre Smile c’est toujours un plaisir de tomber sur ce genre de personnes plutôt curieuses. Ce sont dans tout les cas de relations fatiguantes, je rêve depuis tres longtemps de trouver une personne qui puisse me comprendre ( sans savoir que j’étais zèbre, ca aurait été assez compliqué).



amaryllis311

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2019
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par amaryllis311 le Mar 11 Juin 2019 - 20:19

Merci pour ces suggestions d'ouvrages, ils ont attiré ma curiosuté de lectrice, je les lirais dès que possible. Les sciences du language pourraient aussi m’interesser, j’ai juste peur du côté trop “technique” je suis tres litteraire, linéaire et beaucoup moins scientifique , sinon, je suis en L et je m’en sort plutôt pas mal en langues( plus en anglais qu’en espagnol ) donc pas de souci pour les langues étrangères

amaryllis311

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2019
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par Clive le Mar 11 Juin 2019 - 20:35

Amaryllis, que penses-tu de la possibilité de partir à l'étranger, au moins six mois, pour te découvrir vraiment ?

Clive

Messages : 2440
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par amaryllis311 le Mar 11 Juin 2019 - 20:54

C'est envisageable mais étant donné que je vais encore au lycée, ce ne sera surement pas pour maintenant, mais est-ce que c'est essentiel de changer d'air pour se découvrir soi-même ?

amaryllis311

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2019
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par Clive le Mar 11 Juin 2019 - 21:04

Il n'y a pas une seule voie. Mais prendre une année pour toi (ça peut être autre chose, un service civique par exemple) ça peut peut-être t'aider. A mon époque, c'était moins désavantageant de faire cela juste après le bac, maintenant avec vos trucs bizarres d'inscription sur internet je sais pas comment ça marche par contre.

Clive

Messages : 2440
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par amaryllis311 le Mar 11 Juin 2019 - 21:55

Je n'avais pas du tout pensé au service civique, il me reste un an avant le bac, ca me laisse le temps d'y reflechir, je comprends l'idée de "pause" pour me centrer sur moi même et prendre du temps pour moi , je vis chez mes parents et mon départ est prévu juste apres mon bac, ca risque d'être violent pout moi, mais c'est aussi un bon exercice d'adaptation et vu comment j'ai mal vécu mon changement de lycée, j'en ai peut-être besoin

amaryllis311

Messages : 15
Date d'inscription : 10/06/2019
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par Invité le Mar 11 Juin 2019 - 23:25

♥ Kiss Jong-il ♥ a écrit:Saluuu,

Je ne comprends pas le lien entre "ne sortir avec personne" et le fait de "attendre le mariage".

Veux-tu dire que tu ne "flirteras" avec aucun garçon tant que tu ne seras pas sûre que "c'est l'homme de ta vie" ?

Peut-être que le fait d'avoir différentes expériences permet précisément de "trouver le bon", même si je reconnais que ça va contre un certain idéalisme.

Qu'en penses-tu ?


RoyJade a écrit:Bienvenue Amaryllis !

Pour le point que soulève Kiss, je ne t'encouragerai pas à trahir ton idéal.

RoyJade a plutôt raison ! L'idéalisme a des vertus I love you


amaryllis311 a écrit:C'est envisageable mais étant donné que je vais encore au lycée, ce ne sera surement pas pour maintenant, mais est-ce que c'est essentiel de changer d'air pour se découvrir soi-même ?

Changer d'habitudes peut suffire jocolor mais pas dit que ce soit plus facile !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je passe ma jeunesse à souffrir Empty Re: Je passe ma jeunesse à souffrir

Message par siamois93 le Mer 12 Juin 2019 - 14:16

L'avenir est toujours incertain, seul le changement est sûr, qui nous procure de nouvelles expériences.
Je te souhaite, quand tu seras très vieille, de regarder ton chemin avec le sourire.

Pas facile évidemment de ne pas être comme les autres, mais pour moi c'est encore pire d'essayer d'être comme eux. Smile Maintenant j'ai arrêté d'essayer, enfin je crois. Y a-t-il un bon modèle, à part le bon D.ieu (ou quelque chose d'apparenté selon tes convictions) ?
siamois93
siamois93

Messages : 6456
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum