Les codes sociaux

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Les codes sociaux Empty Les codes sociaux

Message par Vénusia le Lun 13 Mai 2019 - 11:48

Bonjour,

Ca fait un bail que je suis inscrite sur votre forum. Je n'ai jamais été officiellement diagnostiquée HPE, c'est une amie de longue date qui travaille avec des enfants en difficulté et qui me connaît de par une passion commune, les chevaux, qui m'a relancée plusieurs fois à ce sujet.

J'ai toujours balayé cela d'un revers de la main, considérant que cela venait d'un égo un peu trop fort et que c'était d'une pédance outrecuidante, que de se considérer HPI ou HPE.

Mais, lors de mon dernier déboire professionnel (accusée d'un vol de recette), sachant que je n'y étais pour rien, j'ai cherché à comprendre pourquoi j'avais toujours des déboires avec les autres, et que systématiquement, on me nuisait.

L'amie m'a relancée et j'ai tout reconsidéré.

La chose que j'ai comprise, c'est au sujet des codes sociaux. Je n'ai pas ceux de tout-le-monde, et en fait ça se remarque... Et cette maladresse... Il y a longtemps, on me présentait mes collègues de travail, et une personne s'appelait Nina. Spontanément (car j'adorais ce cheval), j'ai dit "Oh, comme mon cheval !". Oh le malaise... Elle s'est sentie comparée à un vulgaire canasson (dans son cadre de référence). Hop, et une ennemie dans la place, une... 1 mois après, je démissionnais...

J'ai pas tous les codes, et je pense qu'ils sont importants. Je n'ai pas vu de thématique approfondie à ce sujet en parcourant le forum.

Connaissez-vous des liens, des livres, pour apprendre les codes sociaux ?

Ne pourrait-on pas créer une thématique réservée uniquement à cela ? Je réfléchis pour en faire de même sur mon Discord (non communautaire pour le moment, il est en construction).

Là, je suis trop dispersée pour écrire une présentation et je vous prie de m'excuser pour cette impolitesse, mais si je commence, ça risque d'être un monstrueux pavé sans queue ni tête, je suis encore trop affectée par ma rupture anticipée de CDD.

Au plaisir de vous lire. Je vais me poser un peu ici. J'ai besoin de souffler. study

Cordialement.

Vénusia

Messages : 6
Date d'inscription : 07/09/2016
Age : 53
Localisation : Libourne

https://discord.gg/bvmVsg

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Madame Picodon le Lun 13 Mai 2019 - 11:59

Hello. 

Perso j'ai laissé tomber les codes sociaux. 
Ça me gonfle !
Madame Picodon
Madame Picodon

Messages : 1627
Date d'inscription : 28/03/2019
Age : 42
Localisation : Ici ou là où partout et nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Invité le Lun 13 Mai 2019 - 12:13

Sauf à sortir de ma grotte, il me semble qu'il reste compliqué d'être officiellement diagnostiqué HPE.

Je ne maîtrise pas les codes sociaux, cela m'a valu quelques gifles (physiques ou métaphoriques), deux ou trois bagarres et surtout une solitude assez prononcée et maintenue comme tout un tas de lettres mortes.

J'aimerais un jour avoir une réponse autre que le haut potentiel. Je suis quoi ? Autiste, psychorigide, déshumanisé ou juste très con ? Je n'en sais fichtre rien.

Rendez-vous au prochain psy qui ne me parlera pas de ma mère.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par RonaldMcDonald le Lun 13 Mai 2019 - 12:20

Pour les codes, en tous cas au boulot, j'ai appris à faire gaffe. Truc idiot : quand des collègues m'ont rendu un gros service, je leur offre une boite de chocolats. Leur réaction m'a beaucoup appris. Il y a ceux qui distribuent à leurs collègues, ceux qui ramènent à leur famille, ceux qui goinfrent seuls, et celle qui fait une photo de la boite pour frimer sur Instagram(là ou les autres partagent les chocolats, elle en a partagé l'image. Les amateurs de symbolisme apprécieront).

Bizarrement, il y a un ordre de popularité de tous ces gens dans la boite, du plus apprécié au moins apprécié. Je n'aurais jamais pensé, dans le même cas, à partager avec mes collègues des chocolats qu'on m'aurait personnellement offerts. Je ne ferais plus l'erreur. Pareil pour les autres domaines. Dès qu'on est en non-productif(repas, café, discussion football.....), je passe en mode "sociologue", je la ferme et j'observe. C'est très instructif. Je ne suis toujours pas à l'aise, mais j'évite bien des gaffes grâce à cela.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 870
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Madame Picodon le Lun 13 Mai 2019 - 12:24

En plus, les codes sociaux different selon les sociétés. 
Je vais caricaturer mais bon tant pis.
Les codes sociaux de la bourgeoisie versaillaise ne seront jamais les mêmes que les codes sociaux de Marseille surtout dans les quartiers nord.
Donc après, si on évolue dans différents domaines, il faut être un super caméléon pour arriver à s'adapter à tous ses codes sociaux.

Regardez ne serait-ce  que les restaurants entre le boui-boui traditionnel qui brasserie est le restaurant gastronomique avec quatre ou cinq fourchettes....
Madame Picodon
Madame Picodon

Messages : 1627
Date d'inscription : 28/03/2019
Age : 42
Localisation : Ici ou là où partout et nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Madame Picodon le Lun 13 Mai 2019 - 12:26

Caecae a écrit:Sauf à sortir de ma grotte, il me semble qu'il reste compliqué d'être officiellement diagnostiqué HPE.

Je ne maîtrise pas les codes sociaux, cela m'a valu quelques gifles (physiques ou métaphoriques), deux ou trois bagarres et surtout une solitude assez prononcée et maintenue comme tout un tas de lettres mortes.

J'aimerais un jour avoir une réponse autre que le haut potentiel. Je suis quoi ? Autiste, psychorigide, déshumanisé ou juste très con ? Je n'en sais fichtre rien.

Rendez-vous au prochain psy qui ne me parlera pas de ma mère.

Au travail, je mange très rarement avec mes collègues dans la salle des profs je préfère bosser toute seule, je ne me mélange pas à leurs sorties mensuelles....

Je suis pour eux autiste !

Et ça me va, j'ai la paix royale !
Ils sont tous en bas en train de manger soit la cantine dégueulasse soit dans la salle des profs en tirant une tronche de tête de profs complètement désabusés. 
Et moi je suis dans mon petit labo d'histoire-géo avec la musique à fond bref la paix royale


Dernière édition par Madame Picodon le Lun 13 Mai 2019 - 12:27, édité 1 fois (Raison : Ortho)
Madame Picodon
Madame Picodon

Messages : 1627
Date d'inscription : 28/03/2019
Age : 42
Localisation : Ici ou là où partout et nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Vénusia le Lun 13 Mai 2019 - 13:16

Concernant les codes sociaux, il en est un qui est pénible : il faut regarder son interlocuteur dans les yeux, sinon, ça passe pour un désintérêt, voir une répugnance. Mais moi, j'ai besoin de regarder ailleurs pour pouvoir me focaliser sur ce qui est dit. Dans le regard, je vois souvent qu'il n'est pas en adéquation avec les paroles, et ça me déstabilise.

Lors du dernier entretien que j'ai passé, j'ai regardé le patron dans les yeux quand il parlait, je ne comprenais du coup pas tout, mais j'ai été embauchée...

Après, je me suis faite détruire par un collègue, mais je n'avais pas écouté les signaux qu'il renvoyait : fourberie et jalousie... Et évidemment, je n'ai pas adopté le comportement adéquat...

Je ne voulais pas encore une fois voir le mal partout, j'aurai dû...

Cordialement.

Vénusia

Messages : 6
Date d'inscription : 07/09/2016
Age : 53
Localisation : Libourne

https://discord.gg/bvmVsg

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Vénusia le Lun 13 Mai 2019 - 13:23

Caecae a écrit:

J'aimerais un jour avoir une réponse autre que le haut potentiel. Je suis quoi ? Autiste, psychorigide, déshumanisé ou juste très con ? Je n'en sais fichtre rien.

Rendez-vous au prochain psy qui ne me parlera pas de ma mère.

L'errance thérapeutique... J'arrête.

Cordialement.

Vénusia

Messages : 6
Date d'inscription : 07/09/2016
Age : 53
Localisation : Libourne

https://discord.gg/bvmVsg

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Invité le Lun 13 Mai 2019 - 14:00

Je comprends, mais je suis dans une impasse de vie aussi actuellement, alors il faut bien que j'ai une direction où aller. Pas forcément avec espoir.

Je comprends tout à fait le truc du regard que tu évoques, j'ai la même chose. Si je fixe mon attention pour fixer les yeux, je n'écoute plus ou plus vraiment. De temps en temps, je me force mais jamais plus d'une ou deux secondes à cause de ça.

Autre exemple assez annexe, mais peut-être symptomatique de ces difficultés dans l'usage des codes. Ton usage du cordialement, s'il se veut moderne et commun, formule de politesse nouvelle, ne m'en déchire pas moins (au sens figuré) les yeux à chaque lecture. Cordialement veut littéralement dire qui vient du cœur, c'est donc une formule que j'intègre et j'accepte venant d'amis intimes et sincères, mais que j'ai du mal à accepter des autres bien que je comprenne que l'intention soit polie. Mais jusqu'à preuve du contraire, je n'entretiens pas de relations amicales avec ma banquière, mon ancien propriétaire ou ma conseillère pole-emploi. Je serais probablement moins perturbé s'ils m'écrivaient "bises" ou "bonne bourre".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Vénusia le Lun 13 Mai 2019 - 14:06

Caecae a écrit:

Autre exemple assez annexe, mais peut-être symptomatique de ces difficultés dans l'usage des codes. Ton usage du cordialement, s'il se veut moderne et commun, formule de politesse nouvelle, ne m'en déchire pas moins (au sens figuré) les yeux à chaque lecture. Cordialement veut littéralement dire qui vient du cœur, c'est donc une formule que j'intègre et j'accepte venant d'amis intimes et sincères, mais que j'ai du mal à accepter des autres bien que je comprenne que l'intention soit polie. Mais jusqu'à preuve du contraire, je n'entretiens pas de relations amicales avec ma banquière, mon ancien propriétaire ou ma conseillère pole-emploi. Je serais probablement moins perturbé s'ils m'écrivaient "bises" ou "bonne bourre".

Oui, le cordialement est un code en correspondance par mail, c'est vrai que ce n'est pas approprié ici, une vieille habitude on va dire... Mais si ma conseillère PE écrivait "bises", je serai très surprise affraid

@ pluche Very Happy

Vénusia

Messages : 6
Date d'inscription : 07/09/2016
Age : 53
Localisation : Libourne

https://discord.gg/bvmVsg

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Ibtissem le Mar 14 Mai 2019 - 12:11

salut !

j'ai aussi un petit soucis ac e niveau la . Plus ou moins reglé car pdt mes etudes jmen suis pris plein la gueule et jcomprenais pas pk : bah j'etais a l ouest comme d hab.

Bon la je suis dans un nouveau service depuis un bout de temps et ca va . J4ai eu de la chance car j'ai une collegue qui est tres cash et ca m'a aidé meme si elle ne le sait pas.

Exemple : je ne fais jamais la bise, parce que...ya pas de raison en fait. Et surtout je ne fais pas la bise auxg ens que jconnais pas...parce que...y'a rien qui nous unit. Enfin c'est comme ca que jressens les choses.
Bon bah ds ce service tt lmonde se fait la bise , je me suis donc rapidement adaptée ( seulement parce qu'on me la vite fait remarquer j'ai eu le tps de corriger l'erreur)

Si jfais pas la bise c la fin du monde les gens se sentent rejetés. LOL


MEs proches collègues jleur ai dit que ct pas mon truc mais que ca mderangeait pas. Par contre une fois j'en parlais avec des collègues d'un autre service , et une collegue en particulier avec qui on se faisait la bise tt ltemps , bah vous savez quoi ??? elle ne me fait plus la bise.

Tout ca parce que j'ai dit que moi bah c pas mon truc mais que jle fais quand meme.

C'était un test, que j'ai raté bien sur. PArce que depuis qu'elle ne me fait plus la bise bah jle fais pas non plus, parce que je me suis dit ah elle veut pas me parler ( mais en fait elle voulait voir si j'allais aller vers elle et evidemment jme suis plantée en beauté)


enfin bref c'est un mini exemple parmi tant d'autres mais ca m'arrive pr plein de choses. en general je demande conseil aux gens pour savoir ce qu'il faut faire ds certaines situations.


en passant j'ai vu qlq un ecrire un truc sur les psy et la relation a la mere ,
SVP arretez d'aller voir des psychanalystes et ca ira mieux =)
Quand je consulte je consulte un psy TCC et c'ets bcp mieux, plus concret. ET le top du top c que la mienne connait aussi les hp ( meme si c est apres plusieurs mois que jlui en ai parlé )

Ibtissem

Messages : 28
Date d'inscription : 10/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Saxifrage* le Mar 14 Mai 2019 - 12:15

bah vous savez quoi ??? elle ne me fait plus la bise.
C'est peut-être par respect pour toi justement… Un sourire, un regard amical accompagnant un "bonjour" suffit après tout.
Peut-être également que tu lui as fait prendre conscience qu'elle non plus n'a pas d'obligation de faire la bise si c'est pas son truc non plus.
Smile
Saxifrage*
Saxifrage*

Messages : 10618
Date d'inscription : 07/06/2018
Localisation : Dans l'oeil du cyclone

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Madame Picodon le Mar 14 Mai 2019 - 12:22

Au l'ycee ou je travaille,  tous les collègues se font la bise......sauf à moi !
J'en ai déduit que j'ai pu être du bec ou que je puis tout court.... Lool

Un jour j'ai demandé à la collègue avec laquelle je m'entends le mieux pourquoi il ne me faisait jamais la bise le matin.
Réponse de la collègue on a pensé que tu n'aimais pas ça....

J'adore les gens qui pensent à ma place et qui se croient dans ma tête....
Madame Picodon
Madame Picodon

Messages : 1627
Date d'inscription : 28/03/2019
Age : 42
Localisation : Ici ou là où partout et nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par AnaSoul le Mer 15 Mai 2019 - 9:27

Perso
Je suis AVS dans un collège ... et j’ai travaillé dans le privé le reste de ma vie et ben là ... je suis perdue

Ils ont un mode “spécial profs” en pilotage automatique qui selon les jours soit m’intrigue ou desharconne ou me met mal alaise ou me hérisse le poil
Je sais pas tenir de conversation futile
Et quel que soit le milieu versaillais ou marseillais du nord, ben les neurotypiques se nourrissent de ça. Et moi je m’ennuie alors mon esprit s’enfuit
Et je dois consommer une énergie dingue pour rester présente essayer de comprendre si la discussion est drôle reposante ou que sais je pour adapter mon attitude
Parce que perso j’y vois des sujets de fond mais le groupe lui , il voit partage autre chose
Et c’est palpable pour moi mais je le choppe pas

Et cette histoire de regard
Moi j’ai le mien qui part dans le vide
Vous savez le nombre de fois où j’ai entendu du “pH oh t’es là ?”

Punaise un décodeur en live me sauverait la vie
AnaSoul
AnaSoul

Messages : 112
Date d'inscription : 28/03/2018
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par izo le Mer 15 Mai 2019 - 9:54

Madame Picodon a écrit:

J'adore les gens qui pensent à ma place et qui se croient dans ma tête....

mais les gens ne font QUE ça; vis à vis d'une personne ils empruntent le chemin le plus court, la ligne droite qui consiste à reporter leurs modes de penser sur autrui. Ils se figurent sans creuser. Pourquoi ? par manque d'envie, parce qu'ils ne sont possédés que par eux-mêmes et réduisent le monde à leur manière seule. C'est une question de dosage. Ils ignorent toute connaissance objective, celle qui considère les objets et le sujets eu égard à leur formes, à leurs qualités, à leurs quantités dont il faut déterminer la teneur et la connaissance qui se fonde sur la sympathie intersubjective. Autant le second est instinctif et donc prégnant, autant le premier, plus difficile est rarement utilisé. L'alter-ego se bâtit donc sur l'égo ce qui est réducteur et exclusif vis-à-vis de tout tiers.
izo
izo

Messages : 3270
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Chuna le Mer 15 Mai 2019 - 10:03

@Vénusia : ce que tu racontes me fait penser à ce que j'ai lu de la part de certaines personnes asperger. Elles parlent souvent en plus d'une énorme fatigue liée à la vie en société en général.
(et le fait qu'elles soient bouc émissaire est également récurent)

Tu as un cheval, donc tu es quelqu'un de bien ( Dent pétée ). Et tu as dû apprendre à lire le langage corporel des chevaux et t'y adapter.
Je me dis que ça ne doit pas être énormément plus difficile avec les humains.

Je ne connais malheureusement pas de site internet ou de livre sur le sujet (j'en ai des tonnes sur les chevaux par contre ^^)
Peut être qu'il serait intéressant avec ton amie de débriefer. Elle te connait en vrai, elle peut te voir interagir et ptèt repérer les impairs que tu fais.
Un peu comme qq1 qui va te montrer le moment où ton cheval te fait reculer alors que tu n'en a pas conscience.
Pourquoi ne pas passer une soirée entre copines à débriefer sur des films ?

Je reste persuadée que ça peut s'apprendre.

Pour les yeux, si ça te déconcentre, c'est plus compliqué.
Ptèt aller voir sur des sites d'asperger, ils ont ptèt des trucs à mettre en place (genre focaliser sur les sourcils, ou apprendre à regarder dans le vague mais en visant la personne en face)

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Chuna le Mer 15 Mai 2019 - 10:07

@Izo : ptèt aussi que l'humain est conçu ainsi, tout simplement !

Si on y réfléchit, 95% des gens ont un mode de fonctionnement similaire, alors tenter de se mettre à la place de l'autre là où finalement, on a assez peu de chances de se tromper, c'est simplement une perte d'énergie inutile, voire contreproductive...

On est des animaux, faut pas l'oublier.

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par izo le Mer 15 Mai 2019 - 10:19

Chuna a écrit:@Izo : ptèt aussi que l'humain est conçu ainsi, tout simplement !

Si on y réfléchit, 95% des gens ont un mode de fonctionnement similaire, alors tenter de se mettre à la place de l'autre là où finalement, on a assez peu de chances de se tromper, c'est simplement une perte d'énergie inutile, voire contreproductive...

On est des animaux, faut pas l'oublier.

C'est dommage de ne pas être continuellement cet Usbek et ce Rica, ces persans qui découvrent nos mœurs dans les lettres persanes, on s'économise en effet toute une vie à passer à coté de richesses et connaissances à portée de main et de regards. C'est épuisant mais hautement instructif sur l'être humain.
izo
izo

Messages : 3270
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Invité le Mer 15 Mai 2019 - 13:57

La comparaison avec les animaux, personnellement, je n'ai jamais compris en quoi c'était une insulte. Enfin, si, pour moi, ça peut être une insulte, mais uniquement pour l'animal. Ca m'a valu pas mal de rejet.

Pour le reste, je me souviens, petite, avoir beaucoup demandé "pourquoi ?" lorsque je ne comprenais pas la réaction de l'autre. Ca m'a valu pas mal de baffes, accompagnées de "tu le sais très bien". Ben non, je ne savais pas. Et je ne sais toujours pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par RonaldMcDonald le Mer 15 Mai 2019 - 14:21

Hortense a écrit:La comparaison avec les animaux, personnellement, je n'ai jamais compris en quoi c'était une insulte. Enfin, si, pour moi, ça peut être une insulte, mais uniquement pour l'animal. Ca m'a valu pas mal de rejet.

Tiens, tu as croisé ma femme.....

Plus sérieusement, j'ai l'impression que c'est une question d'image de soi. Quelqu'un qui a du mal avec l'image de soi réagira mal à toute comparaison qu'il(elle) jugera péjorative. Un guerrier fier n'aura aucun mal à se comparer à un Lion ou à un Ours, parce-que l'image qu'il a de lui, déjà positive, peut accueillir l'Ours et se sentir renforcé. Mais quelqu'un qui se sent menaçé par un système incompréhensible pour son intellect limité aura besoin d'éléments pour se sentir fort, et aura peur de ce genre de comparaison, symbolique ou pas.

Hortense a écrit:Pour le reste, je me souviens, petite, avoir beaucoup demandé "pourquoi ?" lorsque je ne comprenais pas la réaction de l'autre. Ca m'a valu pas mal de baffes, accompagnées de "tu le sais très bien". Ben non, je ne savais pas. Et je ne sais toujours pas.

Freud a raconté bien des clowneries, mais son passage sur la projection est quand même vachement bien vu : 95% des humains projettent ce qu'ils sont sur les autres, et ça marche avec 95% des autres, comme dit Chuna. Les 5% restants, ils passent par pertes et profits. Nous passons tous, nous zèbres, par pertes et profits.

Ca rejoint aussi ce que certains postaient dans le forum THQI : l'intelligence perçue monte avec le QI jusqu'à un seuil(135 pour les hommes, 120 pour les femmes, si ma mémoire est bonne), puis redescends. Quand on est au delà, on est perçu comme idiot parcequ'on a un mode de fonctionnement trop avançé pour être ne serait-ce que perçu. Et comme en plus on a pas besoin des béquilles dont les autres ont besoin pour fonctionner quand même, on ne les comprend pas non plus. Ce qu'ils ne comprennent pas, et ajoutent à nôtre dossier de "extraterrestre sans cervelle".
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 870
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Invité le Mer 15 Mai 2019 - 14:52

AnaSoul a écrit:Vous savez le nombre de fois où j’ai entendu du “pH oh t’es là ?”

Ça c'est sans doute parce que tu es trop neutre, ça.  Dent pétée

J'ai une sensibilité assez prononcée à mon environnement de manière globale quand je communique. C'est par la vue, je lis ce qui est écrit sous mes yeux, y compris les prises de courant, les ordis, les affichettes, etc. Ça m'évite globalement de partir dans mes pensées. Le son a un fonctionnement à l'opposé, il a un potentiel très fort pour miner ma concentration. Je n'arrive pas à filtrer les conversations extérieures globalement (Si on parle à 3 tables de moi, je suis quand même ce qui s'y dit), par contre tous les petits bruits annexes, grésillements, horloge, bruit de rue vont ruiner ma concentration, j'entends des bouts de phrases de chaque conversation encore mais je ne les ordonne plus — je suis à saturation. Je ne suis plus la mienne de conversation, comme avec les yeux, l'attention auditive est retenue par autre chose. Je parle très difficilement quand une télé ou une radio est allumée ou que quelqu'un téléphone à proximité (selon le volume vocal de la personne, la proximité peut aller jusqu'à 150 mètres, d'expérience, peut-être plus en vrai. ^^)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Lac-Thé-Rose le Mer 15 Mai 2019 - 15:09

Bonjour Vénusia,

En CE2, nous avons appris une comptine avec le prénom "Nina", pendant le cours de théâtre.
Les paroles sont douces, et quoique je ne sais pas te retranscrire ici la mélodie, voilà ce dont je me souviens :

"Nina, poumpala, korentekinne à (poumpala)".


etc.

Lac-Thé-Rose
Lac-Thé-Rose

Messages : 727
Date d'inscription : 18/07/2016

http://yopyyo.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Lorelei le Mer 15 Mai 2019 - 16:18

.
.
15O mètres? Shocked
Postule aux RG, devient agent secret!

  Impossible aussi pour moi de me concentrer sur un discours avec un contact visuel. L'anecdote de l'entretien d'embauche ci-dessus prouve que l'important pour celui qui fait passer l'entretien est souvent le partage d'un langage non-verbal plus que le sens précis échangé. Il faut trouver un compromis...

  Avec un homme, étant désormais à l'aise avec mon côté séducteur, je peux garder une pose montrant mon intérêt en ayant un contact visuel assez rare mais stratégique. L'idée de base est de montrer son intérêt en restant connectée, toujours parfaitement consciente du regard porté sur nous, de sa nature (même sans le voir), d'où il se dirige (ça se sent). Truc : faire ça pendant deux secondes en adoptant une pose adéquate : tête penchée sur le côté, regard vers le bas, et si l'homme est à hauteur (pas plus haut), tête légèrement penchée vers le bas. Ensuite se concentrer sur ce qui est dit si c'est important et lâcher cette attention si on ne peut pas faire autrement (on peut apprendre à la conserver). Régulièrement, bouger les yeux seuls pour établir un bref contact visuel, un peu mécanique (qui permet de rester concentrée sur ce qui est dit). A la fin des phrases, aux moments qui semblent importants (avant un silence), reprendre cette conscience du regard porté sur soi, et regarder vraiment dans les yeux son interlocuteur. Regard professionnel : tête droite. Regard "séducteur" : relever les yeux avant la tête et garder la tête un peu penchée vers le bas : jouer la timidité, ou la mettre en scène. Comme c'est aussi une attitude de soumission, normalement efficace avec un supérieur hiérarchique.

Ca fonctionne pareil avec une femme. Avec elle l'idée est surtout d'être mimétique dans les gestes, coordonnée dans les actions (bouger sur sa chaise, bouger un membre, se lever, prendre son sac...) : les exercices de théâtre ont dû m'aider. C'est assez valable dans un groupe féminin : se coordonner à la meneuse.
Avec un homme, l'idée est plutôt de suivre, d'attendre "passivement" (physiquement) un signal pour faire quelque chose --comme dans un jeu de séduction. Idem si c'est un meneur de groupe (= suivre le mouvement général).

Pour le reste... j'ai longtemps eu une attitude parfois inadaptée. Engueulée par les parents parfois, ça a régulièrement miné ma confiance en moi adulte (incompréhension en couple, jugements peu amènes). Paradoxalement, j'ai toujours été sociable voire séductrice. En fait, j'ai utilisé la séduction pour pallier mes gaffes et tenter de réparer mon ego. Ce qui n'est pas si mal (pas pour l'ego bien entendu), si cela reste conscient et contrôlé : après tout, il s'agit si l'on est différent d'être appréciés comme nous sommes... pourquoi ne pas mettre en avant ce qui peut plaire?
Par la suite j'ai développé de bonnes capacités relationnelles en face-à-face. Tout le monde a d'abord besoin d'être écouté, de se sentir compris : j'écoute et j'adopte le point de vue de tout le monde, je soutiens, je compatis, je donne un petit conseil assez neutre. Si affinités, un peu plus... Dans un groupe, du coup, je fais plutôt le liant, et je n'ai pas besoin de beaucoup participer, voire même, je peux m'éclipser. J'essaie juste de ne jamais rater les gros événements : ce qui semblent le plus important (pour les autres) : je fais bien partie du groupe --à part.
Lorelei
Lorelei

Messages : 1300
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 31
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Invité le Mer 15 Mai 2019 - 16:48

@Lorelei :
C'est surtout que la personne parlait vraiment très fort dans son téléphone... (Mais elle ne hurlait pas ou n'était pas en colère, mais j'entendais tout ce qu'elle disait malgré tout). Elle était de l'autre côté d'un stade de foot, derrière le parking. Je me suis dit qu'elle pouvait raccrocher son interlocuteur l'aurait quand même entendue. Si le stade avait été remplie ou la circulation intense, bien sûr le bruit l'aurait couverte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par AnaSoul le Jeu 16 Mai 2019 - 10:00

malgré tous mes efforts, je finis isolée ... je vous envie de réussir à maintenir une forme de statut quo ..
plus je vous lis plus j'envisage de faire un diagnostique autistique ...

J'adore votre humour mais j'arrive à y participer
c'est sympa de vous lire
AnaSoul
AnaSoul

Messages : 112
Date d'inscription : 28/03/2018
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par an.a.co.lu.the le Jeu 16 Mai 2019 - 10:31

hello,
t'inquiète pas trop vite quand même pour l'humour, on n'a pas tous le même. Sens juste les fils où tu te sens bien et tu t'y fondras sans souci.

Si tu crois que ce diagnostic peut t'aider, et je crois aussi que c'est une voie féconde, n'hésite pas et ne tarde pas à prendre les contacts : les listes d'attente rendent le processus un peu long, semble-t-il…

an.a.co.lu.the

Messages : 557
Date d'inscription : 02/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Invité le Jeu 16 Mai 2019 - 11:59

AnaSoul a écrit:malgré tous mes efforts, je finis isolée ... je vous envie de réussir à maintenir une forme de statut quo ..

Tu as un biais de perception aussi, l'isolement des autres paraît toujours moindre quand on se sent isolé soi-même. Où se place le statut quo entre la plénitude et le néant ? Je n'envie pas ta situation, mais je ne sais pas si tu envierais encore la mienne si tu la vivais. Je ne suis pas certain que cette approche de concours de misérabilisme soit la bonne. Il faut avoir conscience de ses écueils et ses blessures mais cela ne veut pas dire que la vie des autres est plus simple pour autant. Ce n'est pas parce qu'on ne voit pas ceux et celles des autres qu'ils n'en ont pas. Le rire c'est une facette, le rire sur internet plus encore, il y a tant d'autres choses à côté.

Réfléchis donc avant d'envier le sort des autres.

Par contre, je t'encourage dans ta démarche diagnostique si elle peut t'aider. Seul un psychiatre compétent sur la question pourra te donner une réponse juste sur ce point, impossible (et injuste pour les autistes justement diagnostiqués) de se prétendre sur ce point sans cela.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Invité le Jeu 16 Mai 2019 - 12:28

RonaldMcDonald a écrit:
Ca rejoint aussi ce que certains postaient dans le forum THQI : l'intelligence perçue monte avec le QI jusqu'à un seuil(135 pour les hommes, 120 pour les femmes, si ma mémoire est bonne), puis redescends. Quand on est au delà, on est perçu comme idiot...
Si on m'avait dit ça plus jeune (mieux vaut tard que jamais).
Doit-on s'étonner de la différence de seuil entre les hommes et les femmes ? Le préjugé femme = idiote a l'air encore bien présent...
Je garde mon avatar. Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Invité le Jeu 16 Mai 2019 - 12:30

Caecae a écrit: Il faut avoir conscience de ses écueils et ses blessures mais cela ne veut pas dire que la vie des autres est plus simple pour autant. Ce n'est pas parce qu'on ne voit pas ceux et celles des autres qu'ils n'en ont pas. Le rire c'est une facette, le rire sur internet plus encore, il y a tant d'autres choses à côté.
Très important. Courbette
J'ai mis bien longtemps avant d'en prendre conscience. On devrait apprendre ça aux enfants.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Invité le Jeu 16 Mai 2019 - 12:43

C'est le modèle patriarcal qui explique cette différence de seuil, je suppose. Surtout dans un couple fermé (c'est à dire marié) — décalage du droit de vote, de la scolarité, de l'IVG, de la contraception, du compte en banque). Ici même, des sycophantes du dézamour viennent parfois clamer l’assujettissement de la femme à l'homme et regretter qu'il se perde. Je suppose que c'est lié à un poids de la tradition et de la culture sociale (valeurs auxquels je suis très peu sensible, alors je ne peux en parler en connaissance de cause, juste en hypothèses).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par RonaldMcDonald le Jeu 16 Mai 2019 - 15:26

Caecae a écrit: Il faut avoir conscience de ses écueils et ses blessures mais cela ne veut pas dire que la vie des autres est plus simple pour autant. Ce n'est pas parce qu'on ne voit pas ceux et celles des autres qu'ils n'en ont pas.(.../...).

+1000 avec Hortense sur ce point là. C'est flagrant dans le monde professionnel. Chacun pense avoir le boulot le plus difficile, et que les autres ont la belle vie. Eh bien non. On peut parfois trouver quelques planqués, mais ils sont fort rares - même dans l'administration. Et oui, ça fait partie des choses que j'enseigne à ma fille(et à mon fils quand il aura l'âge de comprendre)

La nature des difficultés peut changer du tout au tout, mais tout le monde a une vie difficile. Quand j'étais au CHSCT, on avait fait une grande enquête sur le stress au travail, et tous nous ont balancé une liste de tâches interminables, apparemment infaisable. Tous. Beaucoup se sont plaints, aussi, de ne pas voir les autres bosser autant qu'eux. Souvent en croisé, d'ailleurs, A accusant B de fainéantise, et B faisant de même avec A. Alors que quand on fait les comptes, tout le monde est à 110% tout le temps.

Désormais, je pars du principe que tout le monde a une vie difficile, un boulot difficile, et je suis fort rarement dans l'erreur. Ce n'est pas du 100%, mais j'ai l'impression d'être globalement beaucoup plus exact quand je pense comme ça.

Pour la différence homme-femme, je ne sais pas si cette perception vient du patriarcat, ou si le patriarcat vient de cette perception. Je suis hélas d'accord avec le constat. Notre zébrette de l'accueil est souvent perçue comme une cruche incapable d'organiser un repas à 3 personnes(alors qu'elle a déjà organisé des événements complexes pour 100 personnes, sans la moindre faille). Et elle est bloquée à un poste subalterne. Ca me tue, parce-qu'on perd tellement de compétences qui pourraient être utiles, juste parce-que "ah oui mais elle est jolie, on en va quand même pas lui donner du vrai boulot!!!" (j'exagère à peine).
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 870
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par AnaSoul le Jeu 16 Mai 2019 - 15:46

CaeCae
Je t’avoue que j’ai du mal avec les jugements et les directives « évite de dire ça ou ça » alors que je n’avais aucune intention de blesser qui que ce soit.
Je suis désolée pour toi si c’est ainsi que tu l’as perçu
Sache que dans le « je vous envie » il y a aussi une admiration de ma part et que je mesure pleinement combien beaucoup d’entre nous dépensent une énergie énorme pour maintenir des relations sociales
Moi j’y échoue
Donc oui je vous envie mais avec douceur gentillesse admiration et envie. Pas d’intention de culpabiliser qui que ce soit ...
Les concours du plus malheureux très peu pour moi.

Effectivement je compte continuer cette démarche malgré le délai nécessaire
AnaSoul
AnaSoul

Messages : 112
Date d'inscription : 28/03/2018
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Invité le Jeu 16 Mai 2019 - 16:18

Mais tu ne le sais pas, et justement, c'est ce jugement que je pointais dans ta formulation (je n'ai que ça pour te connaître ou te comprendre, je ne sais pas qui tu es autrement) - tes propos disent directement qu'on arrive à maintenir des relations sociales à un niveau satisfaisant, alors que tu n'en sais rien. Ce n'est pas juste de le dire alors.

Alors non, le jugement n'était pas dans ma remarque, c'est une interprétation que tu en fais. Je n'ai pas utilisé : "Évite de dire", tu es libre de tes mots, alors je ne comprends pas pourquoi tu te réfères à une directive... Je t'invite seulement à ne pas être trop prompte à tirer des conclusions sur des impressions floues.

Ce que je remarquais c'est que tu ne connais pas l'état de nos relations sociales, comment peux tu les envier alors (même positivement). Je ne comprends pas comment tu peux y arriver. C'est une vraie observation, ce n'est pas un jugement. C’est pour ça que je parle de biais de perception, tu as l'impression que nos vies sociales sont épanouies (c'est le sens de ton propos), alors que tu ne le sais pas.

Encore une fois, je le dis sans jugement ou directive.

Je vais prendre un exemple vis à vis du peu que je sais de toi. Je ne comprends pas comment tu peux réussir à rester AVS dans un collège si tu ne t'y sens pas épanouie. C'est une chose que je ne saurais pas faire, que je n'ai pas su faire malgré des portes grandes ouvertes (réussite à un concours). Mais ça ne m'autorise pas à dire que c'est plus simple pour toi parce que tu sais garder ce boulot malgré tout, parce que tu as la patience de réussir à gérer — alors que j'en suis incapable malgré toute ma bonne volonté (je n'aime pas être une charge sociale...) J'espère que tu comprends où je veux en venir : on ne peut pas juger ce qu'on ne connaît pas (et encore une fois, nous ne nous connaissons pas — je ne sais pas à quel point tu dois engager tes ressources pour te maintenir dans cet emploi ; je n'en suis pas capable moi-même. Mais est-ce plus facile de ne pas en être capable ou d'y parvenir malgré tout ? Je ne sais pas et ce n'est pas la question. C’est peut-être aussi plus compliqué pour chacun de nous selon notre place et situation.

Ta souffrance est légitime, mais ne te trompes pas sur celle des autres. Tu peux exprimer tes difficultés sans penser que c'est automatiquement plus simple pour les autres. Je pense même (et c'est seulement un avis perso) que penser que c'est toujours plus dur pour nous que pour les autres (que ce soit avec hargne ou bienveillance), ce qui est un fonctionnement psychologique assez normal et commun, n'aide pas forcément à aller mieux ; bien au contraire, cela participe aux maux. Tu n'as pas grand chose à nous envier, même de bon cœur.

Ne vois aucune animosité dans mes propos, ce sont des remarques générales. Je m'étonne vraiment qu'on puisse envier ma vie sociale sans la connaître...

Spoiler:
... et plus encore si on la connaissait. Dent pétée


Dernière édition par Caecae le Jeu 16 Mai 2019 - 16:21, édité 1 fois (Raison : Petit ajout.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Saxifrage* le Jeu 16 Mai 2019 - 16:31

Nous n'avons zici qu'une image partielle des gens avec qui on échange effectivement.
Et le jugement est évidemment néfaste, qu'il soit dirigé contre les autres ou envers soi-même et l'envie est une sorte de jugement je pense, sur soi. On n'estime ne pas être à la hauteur en fonction de ce qu'on imagine des autres.). On est souvent plus exigeant avec soi-même aussi.
D'où le biais dont parle Caecae à mon avis (dis-moi si je me trompe Caecae ! ^^).
Saxifrage*
Saxifrage*

Messages : 10618
Date d'inscription : 07/06/2018
Localisation : Dans l'oeil du cyclone

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Invité le Jeu 16 Mai 2019 - 16:40

Non, c'est tout à fait ça.

Se dire que c'est plus simple/facile pour les autres, c'est s'accabler soi (sans que ce soit nécessairement juste ni même que ce concept de justice/justesse ait un sens).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Invité le Jeu 16 Mai 2019 - 16:45

Il y a de bien belles choses écrites ici, y compris sur la réserve à apporter à l'image que l'on projette de la vie des autres.
Me concernant, j'envisage les codes sociaux comme je conçois l'image d'un consensus mou : le plus petit commun dénominateur, auquel tient tant de monde comme à la prunelle de ses yeux, tellement la peur de se montrer se fait prégnante.

A ce sujet je citerai Friedrich Nietzsche :

La folie est quelque chose de rare chez l'individu ; elle est la règle pour les groupes, les partis, les peuples, les époques

Et Theodor W. Adorno :

Être sociable, c'est déjà prendre part à l'injustice, en donnant l'illusion que le monde de froideur où nous vivons maintenant est un monde où il est encore possible de parler les uns avec les autres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Lorelei le Jeu 16 Mai 2019 - 22:39

.
.
J'ai été un peu surprise de ce qui se dégageait de la première réponse de Caecae, car il m'est impossible de ne pas y lire une agressivité envers Ana Soul, notamment à cause des deux phrases :
"Je ne suis pas certain que cette approche de concours de misérabilisme soit la bonne."
"Réfléchis donc avant d'envier le sort des autres".
Bien sûr, j'ai compris qu'il n'y avait aucune intention d'agresser l'autre de la part de Caecae, mais un réflexe de défense vis-à-vis de ses propres émotions, mais cela ne change rien à ce qui en est perçu.

Je me suis dit que, pour des personnes qui rationalisent les choses pour éviter de vivre des émotions disons difficiles à traverser, ce qui est censément le cas des zèbres, ce genre de réactions et ses conséquences (incompréhension, dispute : "Tu m'as agressé! -Mais non! -Mais si! -Mais non, c'est toi là qui! -M'enfin c'est toi qui! ...etc, noms d'oiseau, brouille à mort) sont peut-être plus fréquentes que pour la moyenne des gens.
Il me semble qu'une personne "ordinaire", qui en lisant le commentaire d'Ana Soul se dirait qu'elle n'a aucune raison d'en être enviée, aurait la réaction spontanée d'exposer, plus ou moins clairement, ses propres malheurs ; quelque chose du genre "Ana, si tu savais, il n'y a rien à envier à ma vie en ce moment! Ma sociabilité, même sur le net, patati patata, et dans la vie réelle je ne te dis pas (en fait, si, éventuellement, tu te répands) ; et côté boulot c'est plutôt moi qui t'envies, blablabla... Enfin bref tu vois il y a toujours pire ailleurs, lol. (Je caricature à peine).
Ce "concours de misérabilisme", cette manière de se répandre peut-être critiquable, et c'est certainement aussi une manière de fuir ce qui est remué en nous en restant à la surface, presque en se complaisant dans une certaine négativité sans en creuser les fondements pour s'en libérer, mais : ce n'est pas agressif pour l'autre, c'est beaucoup plus sociable. Pas de jugement, pas de conseils, on partage à égalité, chacun raconte ses malheurs, chacun son monologue bien souvent, et basta cosi.

Moi-même grande utilisatrice de la défense intellectuelle, mais aussi adepte de la sociabilité creuse, j'essaie maintenant de prendre un peu de temps et de recul pour me demander :"Qu'est-ce que je ressens et pourquoi? Qu'est-ce que ça remue en moi, de présent, de passé? Pourquoi suis-je mal à l'aise d'être enviée alors que ma vie réelle n'est pas si folichonne? Pourquoi avoir l'impression que quelqu'un se trompe de cette façon sur mon compte me met si mal à l'aise que je me fais un devoir de devoir la déciller? Pourquoi ne puis-je pas laisser un personne avec une image de moi qui me paraît fausse, tronquée? Pourquoi quand l'erreur me semble être dans l'autre sens, cela me paraît moins grave, voire risible? (Je parle personnellement : si quelqu'un me croit stupide, superficielle, inculte --ça m'est arrivé récemment!-- je ne vais pas en faire un plat : je me dis que cette personne est bête, prétentieuse, pas à l'écoute. Mais pourquoi alors, si quelqu'un me voit comme un être exceptionnelle, devrais-je absolument la détromper?).
Tout ça pour, finalement, décider d'utiliser la sociabilité ordinaire pour rétablir la vérité. Parce que, quand même, moi aussi je souffre!
L'air de rien.


Dernière édition par Lorelei le Jeu 16 Mai 2019 - 23:29, édité 3 fois
Lorelei
Lorelei

Messages : 1300
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 31
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Invité le Jeu 16 Mai 2019 - 23:04

Ca remue, ici, dites donc ! Ca remue, et c'est passionnant.
La difficulté de répondre de manière rassurante à l'autre (qui pourrait se faire en lisant entre les lignes, en exposant son expérience personnelle...), avec la préférence pour une réponse logique, rationnelle me semble assez liée à des difficultés relationnelles. Du coup, ça peut paraître sec (j'en ai déjà eu l'expérience, Caecae) mais ça n'est en aucun cas méchant.

Mais là, il y a des choses à apprendre, quelle que soit la manière dont on communique.
En tous cas, merci à vous tous, j'ai compris plein de choses grâce à vous. Courbette

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Lorelei le Jeu 16 Mai 2019 - 23:34

.
.
Les "difficultés relationnelles" semblant généralement prendre racine dans notre communication avec nous-même...

Comment je me parle,
comment je ne m'écoute pas,
comment je me juge,
...
Lorelei
Lorelei

Messages : 1300
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 31
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Invité le Jeu 16 Mai 2019 - 23:45

Peut-être. Mais pas seulement. Ce qui peut nous sembler normal, logique peut sembler inconfortable à une autre personne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Invité le Ven 17 Mai 2019 - 1:52

Lorelei a écrit:J'ai été un peu surprise de ce qui se dégageait de la première réponse de Caecae, car il m'est impossible de ne pas y lire une agressivité envers Ana Soul, notamment à cause des deux phrases :
"Je ne suis pas certain que cette approche de concours de misérabilisme soit la bonne."
"Réfléchis donc avant d'envier le sort des autres".
Bien sûr, j'ai compris qu'il n'y avait aucune intention d'agresser l'autre de la part de Caecae, mais un réflexe de défense vis-à-vis de ses propres émotions, mais cela ne change rien à ce qui en est perçu.

Intéressant. C'est le propre de la difficulté à communiquer. Je pense que mes phrases sont peut-être plus faciles à aborder si on les considère avec un, non exprimé de ma part et j'en suis fautif : "Si tu te mets du point de vue de celui qui se lit." Cela ne change pas l'approche égoïste, évidemment, mais cela souligne peut-être que celle-ci est propre à notre nature. J'essaie de mettre de côté mon propre affect quand j'écris parce qu'il na pas à vous influencer. Mes douleurs sont miennes. Mais cela n'empêche pas d'exister au-delà de moi, dans mes mots, même si je pense être neutre. Je comprends dès lors que cela puisse paraître sermoneux - c'est toute la complexité de s'adresser à l'autre sans savoir qui il est, ni ce qu'il vit lui-même. C'est pour ça sans doute qu'il existe ces codes sociaux que nous maîtrisons ou pas. Il n'y avait pas d'agressivité dans mes propos, en effet, sans doute seulement une souffrance que je n'ai su masquer.

Lorelei a écrit:Parce que, quand même, moi aussi je souffre!
L'air de rien.

Hum, c'est sans doute profondément idiot, mais : Console Bisous
Et t'en fais pas, la sorcière va pig pig pig  les bêtes, les prétentieux et les sourds (de l'âme, pas de l'ouïe).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Lorelei le Ven 17 Mai 2019 - 12:08

.
.
Merci Caecae,
je vais plutôt bien en ce moment, la preuve : je n'ai en fait rien dit de moi! Wink Je voulais mettre une touche d'humour paradoxal, puisque je rationalisais à mort...
Mais dans le passé, ces histoires de codes sociaux incompris et conséquemment de jugements très déstabilisants sur moi et qui surtout me ramenaient à mes pires angoisses, et de la part de compagnons en plus, j'ai connu. Et aussi mes propos et conduites inadaptés... ce n'est sans doute pas fini, mais au moins je comprends que je gaffe assez vite et je tente de réparer et même d'expliquer --il y a souvent moyen-- le pourquoi du comment. Et là, paf! je mets une bonne grosse tartine de sociabilité misérabiliste --ça ne mange pas de pain!

    Alors je te rends tes bonnes ondes : Console     Bisous
Lorelei
Lorelei

Messages : 1300
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 31
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Vénusia le Lun 20 Mai 2019 - 13:29

Lorelei a écrit:.
.
Les "difficultés relationnelles" semblant généralement prendre racine dans notre communication avec nous-même...

Comment je me parle,
comment je ne m'écoute pas,
comment je me juge,
...

Désolée, je n'ai pas pu venir avant, j'ai du changer de PC...
Oui, ça, ça me parle, car je me traite très mal en ce moment, je mange mal (boulimie incontrôlée), donc, pour palier à ça, je ne fais pas de courses (j'ai assez de réserves "mode survivaliste on" Rolling Eyes ).

J'ai du mal à me laver. Heureusement que j'ai le chien, je le nourris, je le sors (presqu'en pyjama affraid ).

M'en fous un peu, je veux la paix... Le traumatisme du vol de la caisse à mon taff est encore bien présent, j'ai du démissionner...

Alors la communication, c'est pas le moment, les codes, je verrai plus tard du coup. Le reste aussi. Mais je vois que mon post a initié beaucoup de choses intéressantes et je vous lis avec grand plaisir. flower

Vénusia

Messages : 6
Date d'inscription : 07/09/2016
Age : 53
Localisation : Libourne

https://discord.gg/bvmVsg

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par SB.ABcube le Sam 25 Mai 2019 - 7:52

Les codes sociaux............une vaste plaine de désillusion euphorisante.

Je n'y arrive pas voilà le constat sur mon postulat face au monde des codes sociaux. Un peu triste me semble t'il mais bien réel.

Les gens et leurs codes me dépassent complètement. Je suis un bizarre qui est pourtant sociable.

Mon travail est par nature communicant et pourtant dans les pièges que sont les pauses, le déjeuner, les stages loin, les soirées, les pots,.... Je suis très souvent à coté de la plaque.

Je n'arrive pas à me saborder correctement et encore moins à me fondre dans le moule des codes sociaux.

Je vois les manipulations arrivées de loin même trop loin. Je n'ai confiance en personnes et avec raison. Ah le monde du travail!!! que du bonheur.

Alors, je prends soins de moi tout seul. J'évite le plus possible les lieux où il y a du monde qui parlent pour rien dire. Sauf que dans ces lieux où il se passe rien, tout se passe en fait.

Je suis obligé d'être ce que je suis. Sinon, je me rends malade assez vite. (la tête et le corps)

Par contre, il faut accepter d'être en retrait donc seul et donc exclut. Je me cache dans mon travail pour justifier mon comportement que je ne devrai pas justifier d'ailleurs.

Alors pendant un temps, je travaillai énormément et j'ai beaucoup trop brillé. Résultat promotion hiérarchique et jalousie.

J'adore mon job qui est plein de sens (coup de bol...) mais mon environnement est dur (pn, mytho, arriviste, etc...).

A l'heure ou je vous parle. Je n'arrive pas à être moi même à 100%

J'ai encore du mal à identifier mes forces et mes faiblesses. Je découvre tout les jours et tout les jours je souffre ou je suis heureux.

Si jamais tu est dans un état non communicatif tu est en dépression.

Il y a des gens qui fantasme sur la dépression. Je sais pas trop pourquoi ce n'est pas très drôle.

Le burn out aussi.... Le négatif, le négatif et le négatif en fait.

Comme beaucoup de Zèbre, je suis en dépression de vie permanente sans pour autant être en "vrai dépression".

Moi j'appel cela un état de conscience exacerbé. Etre conscient de soi, je trouve cela beau.

En fait quand je suis heureux, je suis heureux et quand je suis triste, je suis triste. Je ne parviens pas à cacher mes émotions.

Je m'égard comme d'hab...

Les codes sociaux sont difficile à vivre et presque indéchiffrable pour moi.

Alors j'ai appris, lu des livres, expérimenté le MBTI, etc...... J'ai perdu mon temps à essayer de comprendre.

Je ne sais pas identifier les plaisanteries des trucs sérieux par exemple.

Pour la vie perso, j'ai mon copilote depuis 20 ans maintenant (ma femme). Une chance énorme d'avoir trouvé mon âme soeur.

Dans le vie pro, j'avais un copilote qui s'avère être un PN de première. Je suis méga déçu d'ailleurs.

En ce moment, j'essais de me reconvertir professionnellement. Alors, je suis en plein feux sur les codes sociaux....

Tout y passe !!!! C'est un peu dur mais tellement marrant de voir tout ce petit monde patauger dans toute les directions.

La réalité et que je viens de me découvrir zèbre, que mes deux enfants viennent d'être découvert zèbre et que je souhaite faire un job plus en corrélation avec mon mode de fonctionnement. Tout simplement.

Impossible de parler de tout ça.....

Les codes sociaux, il faut en connaître un peu pour vivre en société mais il ne faut pas oublier d'être soi.

C'est une sorte d'équilibre, de contrat sociètal.

Moi j'ai trouvé mes explications dans la chimie en explorant le principe de Le Chatelier.




















SB.ABcube
SB.ABcube

Messages : 211
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 40
Localisation : Entre le froid et le chaud mais plutôt froid

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par zebrepat le Mar 19 Nov 2019 - 15:39

Vénusia a écrit:Bonjour,

Ca fait un bail que je suis inscrite sur votre forum. Je n'ai jamais été officiellement diagnostiquée HPE, c'est une amie de longue date qui travaille avec des enfants en difficulté et qui me connaît de par une passion commune, les chevaux, qui m'a relancée plusieurs fois à ce sujet.

J'ai toujours balayé cela d'un revers de la main, considérant que cela venait d'un égo un peu trop fort et que c'était d'une pédance outrecuidante, que de se considérer HPI ou HPE.

Mais, lors de mon dernier déboire professionnel (accusée d'un vol de recette), sachant que je n'y étais pour rien, j'ai cherché à comprendre pourquoi j'avais toujours des déboires avec les autres, et que systématiquement, on me nuisait.

L'amie m'a relancée et j'ai tout reconsidéré.

La chose que j'ai comprise, c'est au sujet des codes sociaux. Je n'ai pas ceux de tout-le-monde, et en fait ça se remarque... Et cette maladresse... Il y a longtemps, on me présentait mes collègues de travail, et une personne s'appelait Nina. Spontanément (car j'adorais ce cheval), j'ai dit "Oh, comme mon cheval !". Oh le malaise... Elle s'est sentie comparée à un vulgaire canasson (dans son cadre de référence). Hop, et une ennemie dans la place, une... 1 mois après, je démissionnais...

J'ai pas tous les codes, et je pense qu'ils sont importants. Je n'ai pas vu de thématique approfondie à ce sujet en parcourant le forum.

Connaissez-vous des liens, des livres, pour apprendre les codes sociaux ?

Ne pourrait-on pas créer une thématique réservée uniquement à cela ? Je réfléchis pour en faire de même sur mon Discord (non communautaire pour le moment, il est en construction).

Là, je suis trop dispersée pour écrire une présentation et je vous prie de m'excuser pour cette impolitesse, mais si je commence, ça risque d'être un monstrueux pavé sans queue ni tête, je suis encore trop affectée par ma rupture anticipée de CDD.

Au plaisir de vous lire. Je vais me poser un peu ici. J'ai besoin de souffler. study

Cordialement.

l'histoire du cheval c'est plutôt une maladresse qu'un code social

une facon d'etudier les codes sociaux c'est d'observer les gens
pour la cuture d'entreprise, on conseille d'ere reservé avant de la connaître, mais pour tout dire la culture d'entreprise est parfois debile dans certaines entrprises
(secte, grande famille tu parles etc). une entreprise c'est pas une famille ni une secte (cfr video accesoiriste auto Français). s'adapter a un systeme debile, c'est etre sain ?

les codes sociaux sont appris par les parents ou par la pratique. les codes sociaux varient selon culture, age, classes sociales, milieux etc
c'est pas toujours facile de s'adapter aux codes sociaux de milieux tres différents si tu les as jamais frequentés (idem expatriation), mais certains sont plus doués

les société de castes ont des codes tres codifiés
dans des sociétés comme le japon (société medievale de caste avec la devanture democratique) c'est tres difficile pour un etranger de s'integrer meme si marié avec un japonais/japonaise car les codes sociaux sont complexes et subtils en plus de la langue.
société indienne aussi, selon les castes ils bouffent pas ensemble et le chef est traité comme un dieu, j'ai compris que c'est assez compliqué

en grande entreprise, les codes sociaux sont assez simples par conte c'est "le chef a toujours raison", "cirer les bottes du chef permet l'avancement" "no profile comme a l'armée" etc
codes sociaux d'une bureaucratie typique.

en entreprise un autre probleme c'est que c'est tres hypocrite et tu peux pas etre direct (plutôt mon style) mais ce mode de fonctionnement ne me plait pas.
dans certains milieux professionnels tu peux etre plus direct, moins dans le tertiaire (ragots commerage surtout avec les femmes  etc)
meme avec des collègues féminins tu dois selon moi communiquer differamment, un mec par ex prend par une critique professionnelle personnellement, j'aime pas
travailler avec des femmes c'est dans le registre emotionnel directement.

le probleme duzebre c'est qu'il y a deja un decalage a la base, c'est pas comme le mouton de normopensant, donc ce sera plus dur pour lui
Les NPs fonctionnent plus par mimetisme social sans reflechir, cfr les neurones miroirs qui aident (ca ete prouvé) et la PNL, expressions du visages etc
Le zebre lui reflechit (pas de comportement moutonnier basique) ou les hypersensibles ils sont inondés d'infos et arrivent pas a trier si j'ai bien compris

j'ai appris a parfois fermer ma g* et faire ce qu'on me dit sans reflechir mais ca correspond pas du tout a mon temperament. beaucoup de videos sur le net sont utopistes par rapport aux réalités sociales (comportement moutonnier des gens)
au japon ils payent meme des gens pour faie la file devant les restos pour faire croire  l'affluence

zebrepat

Messages : 253
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Mulan n+1 le Mar 3 Déc 2019 - 20:19

Jonjour, je relance la discussion parce que j'ai encore des interrogations.
j'ai moi aussi du mal avec les codes sociaux,
Enfin pas tous. La plupart du temps je me comporte normalement, et puis contre toute attente certains jours je sors une reflexion, je fais quelque chose qui déclenche un malaise, des reproches, et la honte pour moi.
- Ne pas comprendre certaines choses sont elles vraiment liées à la physiologie du HP ? Ou bien je me demande seulement présente chez ceux qui ont connu le harcèlement et la solitude à l'école, et pour cette raison se sont moins confrontés aux relations humaines ?
- Comment rattraper le malaise ? Comment faire pour que les gens continuent à vous faire confiance et ne se disent pas "celui la il faut s'en méfier il a des réactons/ il est - inadapté.
Merci d'avance
Mulan n+1
Mulan n+1

Messages : 18
Date d'inscription : 22/11/2019
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Lotophage le Mer 4 Déc 2019 - 0:04

Dans un monde fou l'inadapté n'est peut-être pas celui qu'on croit.
Les codes sociaux 1%20(23)
Lotophage
Lotophage

Messages : 1389
Date d'inscription : 03/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par zebrepat le Mer 4 Déc 2019 - 11:19

Le probleme fondamental c'est que le zebre fonctionne differamment
pour un NP c'est plus facile de suivre les codes sociaux car ils fonctionnenet par mimetisme social et sont conformistes. La popularité c'est le conformisme.
C'est clairement une forme d'inadaptaion sociale mais ce n'est certainement pas de la faute du zebre.
Mais il semble que la nature qui ne donne rien pour rien et tout est calculé (algorihtme genetique coevoilutionniste qui tourne depuis des millions d'années) trouve un avantage évolutionniste dans certaines situations au fonctionnement du zebre.

De plus parfois le zebre est conscient du code social mais il passe outre. les codes sociaux c'est du domaine de la socio, en soi ca na pas d'interet ou de logique
Les codes sociaux font partie des codes d'appartenance. Une société fermée aura des codes plus complexes non et plus difficiles a dechiffrer non ?

creativité  va avec anticonformisme. le zebre ou atypique est plus creatif dans sa personnalité

En terme d'evolution de l'intelligence depuis la naissance, le zebre ne favoriserait pas d'autre schemas de connections neuronaux par rapport au NPs ou Neurotypiquess (qui eux favorisent neurones miroirs de PNL)  ?

d'ailleurs un jeu social que je conseille au zebres c'est d'essayer d'etre parfois le plus conformistes possible en société (100% FAUX SELF, c'est tres chiant pour un zebre !!) et d'autre fois anticonformistes , pour observer la reaction du groupe et des gens.

Dire que les gens et les zebres entre autres peuvent etre eux meme en société (sauf petits groupes selectionné d'individus tres ouverts ou autres zebres etc), c'est une vaste foutaise, car la société et les groupes n'admettent pas la difference. c'est de la psycho sociale

Quand tu peux pas choisir ton enviro social (typiquement on choisi pas ses collègues par ex) tu es obligé de t'integrer a la logique du groupe.
ca a ete prouvé meme chez les animaux sociaux (l'homo sapiens etant un singe tres social avec des sociétés tres complexes ) via diverses experiences
Comme certains specialistes de la douance le disent, le zebre doit donner un minimum au groupe pour etre toléré


je viens encore d'ecouter carlos  Tinoco sur les zebres, il est quand meme passionnant. Mais je suis en train de lire ses bouquins j'ai pas eu le temps jsuqu'ici. Si l'individu réprimait une forme d'intelligence (capacité de raisonnement abstrait individuel) et son donc individuation pour s'integrer plus tard dans le groupe car il y a un avantage evolutionniste a ceci.

zebrepat

Messages : 253
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Invité le Mer 4 Déc 2019 - 12:11

Pour "penser" plus loin que "les NP sont des chèvres" :

https://youtu.be/uSSFmNHgJQQ

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les codes sociaux Empty Re: Les codes sociaux

Message par Mulan n+1 le Mer 4 Déc 2019 - 21:07

[quote="zebrepat"]
" Mais il semble que la nature qui ne donne rien pour rien et tout est calculé" (...) Quand tu peux pas choisir ton enviro social (typiquement on choisi pas ses collègues par ex) tu es obligé de t'integrer a la logique du groupe.
ca a ete prouvé meme chez les animaux sociaux (l'homo sapiens etant un singe tres social avec des sociétés tres complexes ) via diverses experiences
Comme certains specialistes de la douance le disent, le zebre doit donner un minimum au groupe pour etre toléré "

***
Zebrapat j'aime beaucoup ce que tu dis sur les concessions obligatoires dans un milieu social non choisi.

Sur le reste de ton commentaire,  quel serait selon toi ou d'après tes recherches l'avantage donné par l'évolution aux zèbres ? (Si tant est que la théorie évolutionniste des pressions de selections est exacte)
Je trouve ça étonnant que le cerveau du zèbre normalement doué de grandes capacités de compréhension intuitive, de compréhension humaine rationnelle et émotionnelle, ne saisisse pas ce qui est une évidence pour un NP.

Merci pour le lien youtube je regarderai !

Et sinon je me rends compte que la question des codes sociaux est abordée à un autre endroit dans le forum http://www.zebrascrossing.net/t748-le-q-i-et-le-probleme-de-l-inadaptation-sociale
Pour l'auteur, la maladresse en société serait donc aussi, le produit d'une scolarité compliquée, faite de marginalisation et de solitude pour ceux qui l'ont vécue, et sans problème pour les autres surdoués.


Dernière édition par Mulan n+1 le Mer 4 Déc 2019 - 22:00, édité 2 fois
Mulan n+1
Mulan n+1

Messages : 18
Date d'inscription : 22/11/2019
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum