Journal d'un Hébété

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Journal d'un Hébété

Message par Kingfisher le Sam 20 Avr 2019 - 12:13

Pour le Poète, tout commence par une absence.
Pas un mot, pas un verbe, pas même une seule lettre.
Pas un sentiment, pas une émotion, pas même un indiscernable vacillement de l'âme.
Le premier pas est toujours enclenché par cette absence.



Dernière édition par Kingfisher le Sam 11 Mai 2019 - 9:03, édité 2 fois
Kingfisher
Kingfisher

Messages : 971
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 36
Localisation : Entre deux eaux

http://www.bloodsucker.ovh

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Kingfisher le Sam 20 Avr 2019 - 12:24

Pour ceux qui sont plus accrochés aux détails techniques,

Je vis à Lyon depuis bientôt un an, après des études en Isère, sur Lyon déjà, St-Etienne, quelques mois sur Brest et un retour dans mes terres natales foréziennes (s'il y a des Ségusiaves parmi vous...).
Je vais sur mes 37 bougies.
Je suis capable de m'intéresser à tout un tas de truc, voire prendre les "couleurs" et passions des autres sur le moment (en mode caméléon). Sans y mettre vraiment de passion ou d'âme, sans totalement me lâcher, peut-être par peur de renoncer ainsi à quelque chose et donc à une partie de moi-même.
Emergent cependant de ce bordel liquide primordial un intérêt pour la musique (je joue de la guitare, j'ai eu plusieurs expériences de groupes et espère repartir très vite sur un duo), l'histoire (antiquité en tête), l'écriture (un roman en mode journal d'un vampire bien avancé, un livre initiatique en préparation, des poèmes ridicules à l'occasion), l'ésotérisme (pas en mode croyance, plutôt en mode compréhension de systèmes organisés).
J'essaie de respecter les autres façons qu'ont les autres de voir le monde, de m'en nourrir quand c'est possible. Mais j'ai du mal avec les gens qui séparent, qui cloisonnent, qui se fixent sur des préjugés transformés en croyances. J'ai du mal avec les extrémistes de tout poil, qu'ils soient religieux fanatiques ou cartésiens scientifiquisés.
J'ai besoin de m'inscrire dans une démarche personnelle, spirituelle, une quête de sens. Cela se fait pour moi en dehors des voies tracées par les religions, par la recherche en soi, l'introspection. J'essaie depuis peu un cheminement initiatique, trop court et récent à ce jour pour savoir s'il collera à mes attentes.

Ceci étant dit...
Kingfisher
Kingfisher

Messages : 971
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 36
Localisation : Entre deux eaux

http://www.bloodsucker.ovh

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Mr météo le Sam 20 Avr 2019 - 15:16

Bonjour Kingfisher,

Merci pour ta présentation.

J'ai vécu à Lyon pendant 5 ans et je vais avoir aussi 37 ans. Cette formidable synchronisation spatio-temporelle mise à part, je me retrouve aussi beaucoup dans ta description.

Kingfisher a écrit:
Je suis capable de m'intéresser à tout un tas de truc, voire prendre les "couleurs" et passions des autres sur le moment (en mode caméléon). Sans y mettre vraiment de passion ou d'âme, sans totalement me lâcher, peut-être par peur de renoncer ainsi à quelque chose et donc à une partie de moi-même.

Mais j'ai du mal avec les gens qui séparent, qui cloisonnent, qui se fixent sur des préjugés transformés en croyances. J'ai du mal avec les extrémistes de tout poil, qu'ils soient religieux fanatiques ou cartésiens scientifiquisés.

Je pense qu'on ose pas se vautrer "corps et âme" dans une théorie car intuitivement on sait que c'est une erreur et qu'on se trompe ce faisant. Les vérités semblent être "transverses". Le malheur du monde provient d'un gros manque de nuances (si j'allais au bout de ça je dirais que c'est considérer ce qui nous entoure de manière discrète plutôt que continue). La passion est extrême et ne peux pas avoir le sens de la mesure. Agir avec passion ou avoir des certitudes, c'est surement tuer sa liberté.

Je retrouve un peu dans ta présentation le même rôle d'observateur bien présent pour moi. Un rôle inconfortable sans véritable identité, naviguant sur sa barque en perdition à la recherche d'une explication face à la réponse froide et biologique du monde.

Ne faudrait-il pas simplement vivre nos questions et rendre ringarde cette notion de sens ? En cherchant en permanence un sens, n'oublie-t-on pas de vivre notre vie ? (deux questions comme ça, qui ne demandent pas forcément une réponse Suspect )

Ton texte est magnifique.
Mr météo
Mr météo

Messages : 81
Date d'inscription : 25/10/2018
Age : 37
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par p2m le Sam 20 Avr 2019 - 16:04

Mr météo a écrit:Cette formidable synchronisation spatio-temporelle
Laughing

Bienvenue KingFisher tongue

ton thème m'a fait penser à "l'absence" de Pierre Fédida... qui attend désespérément dans ma bibliothèque...
Et oui, ton texte est très beau, en espérant que cette expression puisse un peu atténuer ta douleur

p2m

Messages : 3134
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 45
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Kingfisher le Sam 20 Avr 2019 - 16:37

Mr météo a écrit:Bonjour Kingfisher,

Merci pour ta présentation.

J'ai vécu à Lyon pendant 5 ans et je vais avoir aussi 37 ans. Cette formidable synchronisation spatio-temporelle mise à part, je me retrouve aussi beaucoup dans ta description.

Je pense qu'on ose pas se vautrer "corps et âme" dans une théorie car intuitivement on sait que c'est une erreur et qu'on se trompe ce faisant. Les vérités semblent être "transverses". Le malheur du monde provient d'un gros manque de nuances (si j'allais au bout de ça je dirais que c'est considérer ce qui nous entoure de manière discrète plutôt que continue). La passion est extrême et ne peux pas avoir le sens de la mesure. Agir avec passion ou avoir des certitudes, c'est surement tuer sa liberté.

Je retrouve un peu dans ta présentation le même rôle d'observateur bien présent pour moi. Un rôle inconfortable sans véritable identité, naviguant sur sa barque en perdition à la recherche d'une explication face à la réponse froide et biologique du monde.

Ne faudrait-il pas simplement vivre nos questions et rendre ringarde cette notion de sens ? En cherchant en permanence un sens, n'oublie-t-on pas de vivre notre vie ? (deux questions comme ça, qui ne demandent pas forcément une réponse Suspect )

Ton texte est magnifique.

Merci beaucoup pour ton message (et les compliments). Ouah, Spider Jerusalem pour avatar, déjà, tu as mon respect. Je prête un peu de respect à l'autre en attendant de le connaître, mais là je le donne. J'ai vraiment kiffé lire mes premiers tomes de Transmetropolitan il y a peu, pour "m'initier" aux comics.

Ce que tu dis des théories et des vérités me parlent. Pour moi, la vérité ultime, c'est comme l'horizon. On peut aller dans sa direction, pour vouloir l'atteindre, mais on ne fait que s'en approcher indéfiniment. Le plus gros danger au final étant de faire du sur-place.
Je ne pense pas que les gens soient extrêmes par choix. On vit dans un monde complexe, on est obligé de filtrer, de caser, de considérer, et de tomber dans un préjugé. Le plus gros danger est quand on transforme ces préjugés en vérité, quand on s'enferme dans ces schémas. Et la violence de notre monde, cette évolution sans sens profond à la vie des gens, fait que les-dit gens se sentent en danger, et se cristallisent donc sur ces choses pour en faire des certitudes.

Je me vois plus que dans un rôle d'observateur. J'ai l'impression d'être un "récepteur", parfois une éponge.

Pour ta dernière question, le sens ne se trouve pas. Il se construit. Et parfois dans des petites choses toutes simples comme mettre ses chaussettes ou faire la vaisselle.
Kingfisher
Kingfisher

Messages : 971
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 36
Localisation : Entre deux eaux

http://www.bloodsucker.ovh

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Kingfisher le Sam 20 Avr 2019 - 16:38

p2m a écrit:Laughing
Bienvenue KingFisher tongue
ton thème m'a fait penser à "l'absence" de Pierre Fédida... qui attend désespérément dans ma bibliothèque...
Et oui, ton texte est très beau, en espérant que cette expression puisse un peu atténuer ta douleur

Merci pour ton retour p2m,

je ne parlerais pas forcément de douleur. Toute évolution se fait via une crise, une transformation, et donc une forme de souffrance. Je ne connais pas ce texte hélas, mon inculture est un horizon sans nom. Very Happy
Kingfisher
Kingfisher

Messages : 971
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 36
Localisation : Entre deux eaux

http://www.bloodsucker.ovh

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par ludion le Sam 20 Avr 2019 - 16:55

Bonjour Kingfisher,

Dire bienvenue quand on est juste de passage comme moi est un peu bêta à mon sens. Mais être content de te lire est par contre réel. D'autant plus que je te rejoins complètement sur cet horizon inatteignable et sur les enseignements qu'il serait  qu'il serait utile d'en tirer.

Au plaisir Smile


Dernière édition par ludion le Sam 20 Avr 2019 - 17:48, édité 1 fois (Raison : répétition)
ludion
ludion

Messages : 1072
Date d'inscription : 08/04/2019
Localisation : Entre ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Kingfisher le Sam 20 Avr 2019 - 17:46

Bonjour Ludion,

Merci pour ton message. Tes interventions sont rares mais très pertinentes, très inspirantes, et ça me touche que tu retrouves cela un peu dans ce que je peux dire, entre deux bêtises.
Kingfisher
Kingfisher

Messages : 971
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 36
Localisation : Entre deux eaux

http://www.bloodsucker.ovh

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par ludion le Sam 20 Avr 2019 - 17:52

Je suis aussi touché de retrouver ici, élégamment résumé, ce que je ressens depuis longtemps Smile
ludion
ludion

Messages : 1072
Date d'inscription : 08/04/2019
Localisation : Entre ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Kingfisher le Sam 20 Avr 2019 - 23:37

Merci, je me sens un peu moins "imposteur" du coup.
J'ai pas mal de signes de zébritudes, mais aucune envie de me faire tester.
Kingfisher
Kingfisher

Messages : 971
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 36
Localisation : Entre deux eaux

http://www.bloodsucker.ovh

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par ludion le Dim 21 Avr 2019 - 0:04

Rien ne sert de courir... il faut partir à temps Wink
ludion
ludion

Messages : 1072
Date d'inscription : 08/04/2019
Localisation : Entre ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Chuna le Dim 21 Avr 2019 - 10:44

Hello toi Smile


Chuna

Messages : 12985
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Kingfisher le Dim 21 Avr 2019 - 11:26

Very Happy
Kingfisher
Kingfisher

Messages : 971
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 36
Localisation : Entre deux eaux

http://www.bloodsucker.ovh

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Kingfisher le Dim 21 Avr 2019 - 16:07

J'ai mis ce texte dans le topic Amour mais je crois que tout le monde s'en fiche...

Je voudrais me perdre en toi. Dévorer mon midi, ravaler mon septentrion. Bouffer toutes les cartes du monde. Pour un centimètre exploré, caressé, effleuré, du bout du doigt, sur ta peau. Casser ma boussole, tordre mon compas, et dégringoler le long de tes cheveux. En commençant cette quête, oublier où Il se lève, où il se couche, quel chemin suivent les oiseaux migrateurs. Pour survoler ton dos et contourner la chute de ton épaule. Tanguer le long de ce fil tenu, à en perdre l'équilibre, et la tête, raison incluse. Errer, tel un géographe pérégrin, tout autour de ton corps qui me sait là mais m'ignore superbement. M'arrêter, en pèlerin pieux, au pied du Mont de Vénus, devant le Saint des Saints. Attendre, contempler, laisser la beauté s'exprimer dans ce silence impeccable.
Puis, me réveiller.
Kingfisher
Kingfisher

Messages : 971
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 36
Localisation : Entre deux eaux

http://www.bloodsucker.ovh

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Mr météo le Lun 22 Avr 2019 - 21:39

Kingfisher a écrit:
J'ai vraiment kiffé lire mes premiers tomes de Transmetropolitan il y a peu, pour "m'initier" aux comics.

Oui j'adore cette série I love you !
J'avais mes habitudes à Lyon dans une petite boutique de BD près de la place Bellecour. L'Expérience, place Antonin Poncet.
Ne surtout pas rentrer dans ce magasin (sous peine de claquer une partie de son salaire) !
Une des petites choses qui me manque depuis que j'ai quitté Lyon Razz

Merci pour ton second texte. On le vit avec toi.
Mr météo
Mr météo

Messages : 81
Date d'inscription : 25/10/2018
Age : 37
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Kingfisher le Lun 22 Avr 2019 - 22:18

Moi je suis triste, mon magasin de BDs à moi vient de fermer. Il était rue St-Jean. Ca fait d'autant plus mal qu'il sera sûrement remplacé par une boutique attrape-gogos en tous genres...
Kingfisher
Kingfisher

Messages : 971
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 36
Localisation : Entre deux eaux

http://www.bloodsucker.ovh

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Kingfisher le Lun 29 Avr 2019 - 21:09

Et au fond, c'est quoi l'espoir ?

Une petite lumière ? Une bougie de rien ? Qui brille, brûle et persiste ? Malgré le vent, malgré la pluie, malgré le temps changeant ? C'est ce qui reste au milieu de l'Impermanence, malgré l'Impermanence ? Malgré l'Incertitude ?
Au nom de quelle prétention persiste-t-elle à briller ?
En vertu de quel pouvoir continue-t-elle à se consumer ?
Par quelle arrogance persiste-t-elle à se dévêtir de sa robe de cire ?
Par quelle foi s'entête-t-elle à ne pas sombrer dans le néant ?

Personne ne lui a donc dit que l'obscurité n'existe pas ? Que les ombres ne sont point ? Qu'il s'agit là uniquement d'une obstinée absence, d'une cruelle illusion, de l'envers d'un mensonge ? De l'implacable retrait de Dieu qui laisse, ainsi, par le vide de sa propre présence, la place à ce qui peut être ?
Kingfisher
Kingfisher

Messages : 971
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 36
Localisation : Entre deux eaux

http://www.bloodsucker.ovh

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par ludion le Lun 29 Avr 2019 - 21:11

L'espoir ? C'est la tentative d'aller plus vite que le temps...
ludion
ludion

Messages : 1072
Date d'inscription : 08/04/2019
Localisation : Entre ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Kingfisher le Lun 29 Avr 2019 - 21:31

ludion a écrit:L'espoir ? C'est la tentative d'aller plus vite que le temps...

Pourquoi je m'emm***e à faire du beau avec trop de mots inutiles quand tu résumes tout en une seule phrase ?

Merci...
Kingfisher
Kingfisher

Messages : 971
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 36
Localisation : Entre deux eaux

http://www.bloodsucker.ovh

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par ludion le Lun 29 Avr 2019 - 21:42

Parce que tu vois encore de la beauté où je ne vois que de l'inéluctable
ludion
ludion

Messages : 1072
Date d'inscription : 08/04/2019
Localisation : Entre ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Kingfisher le Lun 29 Avr 2019 - 22:06

ludion a écrit:Parce que tu vois encore de la beauté où je ne vois que de l'inéluctable

J'ai ma dose de calottes en ce moment. Mais merci pour la réflexion et pour m'éviter le monologue sur mon fils.
Kingfisher
Kingfisher

Messages : 971
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 36
Localisation : Entre deux eaux

http://www.bloodsucker.ovh

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par ludion le Lun 29 Avr 2019 - 22:14

Monologue ? Je ne crois pas. Je pense que tu es lu là ou tu postes. Si tu postes plus ici les interactions viendront. D'autre part l'absence de réponse n'est pas forcément une preuve de désintérêt, sans doute plus une retenue quand a la pertinence du possible apport, ou bien l'envie de respecter le moment le l'autre, ou encore une prise d'information, la simple capture d'un écho...

Tout fait sens, le silence même nous le dit...


Dernière édition par ludion le Lun 29 Avr 2019 - 22:32, édité 1 fois
ludion
ludion

Messages : 1072
Date d'inscription : 08/04/2019
Localisation : Entre ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Godzilla le Lun 29 Avr 2019 - 22:18

Je posterais bien sur ton fil mais la migraine n'aide pas l'inspiration ^^
Godzilla
Godzilla

Messages : 9038
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 41
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Chuna le Lun 29 Avr 2019 - 22:47

Moi je te lis.


Chuna

Messages : 12985
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Invité le Lun 29 Avr 2019 - 22:50

ludion a écrit:L'espoir ? C'est la tentative d'aller plus vite que le temps...

Impec !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Journal d'un Hébété Empty Re: Journal d'un Hébété

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum