un titre c'est impératif

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Dim 21 Avr 2019 - 12:08

ouiii, j'avais vu ça à l'époque. Tu as fait le lien avec quoi?

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Clive le Dim 21 Avr 2019 - 12:59

Je voulais juste le partager...

Clive

Messages : 2440
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Chuna le Mar 23 Avr 2019 - 10:32



Je n'ai écouté que peu de choses pour l'instant, de ce garçon, mais je m'interroge sur ce mode de communication.

Ce jeune homme est plutôt alarmiste. Catastrophiste, même.
Peut-être est-ce parce qu'il a déclenché une forte émotion chez moi que je n'ai pas retenu ce qu'il racontait de positif, ni les solutions qu'il proposait.

Dans cette vidéo, je me rends compte que je ne suis pas la seule à réagir ainsi.
Le découragement.

Je faisais mon truc dans mon coin, mais j'avais la motivation. Là, elle a été mise à mal. Et je ne suis pas certaine d'être en mesure de faire plus pour l'instant.

Il parle d'effondrement, est-ce un choix judicieux, ce mot ?
J'y entends mort et guerre.


Je m'interroge car j'ai des élèves en classe, et j'ai tendance à tenir un discours catastrophiste également, sans forcément mesurer l'impact que ça peut avoir sur eux. (le seul truc de rassurant c'est que la moitié ne m'écoutent pas Dent pétée )
Est ce une bonne idée de partir dans cette voie ?

Est-ce qu'un changement profond de la société est une "fin du monde" ? une catastrophe ? un "effondrement" ?
Une fin de notre monde, oui, de ce qu'on connait, oui, mais...

Sur cette vidéo, il parle de choses d'une façon que je perçois comme des catastrophes terribles annonciatrices de la fin (migrations, attentats, élection de trump...) Mais n'est-ce pas choses communes dans les sociétés humaines depuis la nuit des temps ?

Si on m'amène les choses en me présentant comme une modification profonde de la société, ça ne me fait pas le même effet que si l'on me le présente comme un effondrement, mot qui fait très peur, et résonne en moi comme chaos.
Mais ptèt est ce le fond de son idée ? et ce qu'il prévoit.

Je ne discute pas le fond de son discours, mais sa forme.

J'aurais bien aimé avoir ton avis.
Et Ludion si tu passes par là.

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Clive le Mar 23 Avr 2019 - 10:44

Hello,

Je n'ai pas accès à la vidéo à cet horaire.
Certains parlent de collapsing, d'effondrement.
Moi je parlerais plutôt de fin de cycle. Les civilisations, comme les hommes, naissent, grandissent, atteignent un zenith, puis la vieillesse... et ça repart sur autre chose. En mythologie, on emploie pour décrire cela la figure de l'Ouroboros. En physique, on parle plus facilement de "loi d’entropie".

Est-ce qu'il faut en avoir peur ?
J'ai envie de dire non, que c'est un fonctionnement "normal". Il faut faire le ménage et supprimer des choses pour en bâtir des nouvelles. Cela ne veut pas forcément dire qu'on va tous y passer d'un coup dans d'atroces souffrances. La vie continue, toujours. Elle trouve son chemin, toujours.

Que faut-il donc faire ?
A mon sens, il faut faire les choses pour soi. Pour ce que l'on a envie de construire, de développer, de voir grandir. Continuer comme si la vie ne s'arrêtait jamais. Tout en vivant comme si c'était le dernier jour.
Ce que je suis loin de pratiquer... Embarassed

Clive

Messages : 2440
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mar 23 Avr 2019 - 12:14

Je viens de regarder la vidéo: je me remets. Le gars est tellement touchant... Amoureux

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Chuna le Mar 23 Avr 2019 - 12:16

Pété de rire

Après, c'est une parmi d'autres. Celle que je regardais ce matin.

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mar 23 Avr 2019 - 12:47

.


Dernière édition par p2m le Mar 11 Juin 2019 - 7:00, édité 1 fois

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mar 23 Avr 2019 - 13:35

Kingfisher a écrit:Pour ce que l'on a envie de construire, de développer, de voir grandir.
Je sais pas toi, mais mes envies de construction ne peuvent se développer qu'en lien avec un certain sens global. Imbriqué, interconnecté, intriqué dans les lignes de force majeures du monde. Donc je suis globalement d'accord avec ton message sauf que je le trouve un peu "hors sol", qu'il m'y manque des éléments de connexion concrète avec "ce qu'il se passe".

A part ça:
Ce que je suis loin de pratiquer... Embarassed
Qu'est-ce que tu ne pratiques pas et que tu voudrais pratiquer, ou qu'il te semblerait idéal de pratiquer? Qu'est-ce qui t'en empêche?(S'il est besoin de préciser: je pose la question pour alimenter ma et la réflexion)

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Clive le Mar 23 Avr 2019 - 13:40

p2m a écrit:
Je sais pas toi, mais mes envies de construction ne peuvent se développer qu'en lien avec un certain sens global. Imbriqué, interconnecté, intriqué dans les lignes de force majeures du monde. Donc je suis globalement d'accord avec ton message sauf que je le trouve un peu "hors sol", qu'il m'y manque des éléments de connexion concrète avec "ce qu'il se passe".
Rien ne t'empêche de faire ces connections évidemment. Moi je pars de la base, et la base c'est soi. Mais tout faire tout seul en vase complètement clos me semble à la fois compliqué à initier et à développer. Sauf à faire de l'ascétisme évidemment.

p2m a écrit:
A part ça:
Ce que je suis loin de pratiquer... Embarassed
Qu'est-ce que tu ne pratiques pas et que tu voudrais pratiquer, ou qu'il te semblerait idéal de pratiquer? Qu'est-ce qui t'en empêche?(S'il est besoin de préciser: je pose la question pour alimenter ma et la réflexion)
Ce que je suis loin de pratiquer ? De vivre comme si c'était le dernier jour, et de construire comme si je ne devais jamais partir. Je fais plutôt l'inverse d'ailleurs. Tendance notamment à la procrastination. Mais ça travaille aussi en inconscient, en fond de tâche.

Clive

Messages : 2440
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mar 23 Avr 2019 - 13:49

Kingfisher a écrit:Mais ça travaille aussi en inconscient, en fond de tâche.
Oui, d'où l'intérêt, à mon avis, et à plus forte raison en tant que Z dont la moindre des caractéristiques n'est pas de rester bloqué dans une certaine mesure dans son monde de représentations, d'essayer de faire des liens avec des choses concrètes. En parler concrètement et de ce que cette thématique éveille en nous en est un aspect.

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Invité le Mar 23 Avr 2019 - 14:24

Hello tous Smile



Pablo Servigne parle d'effondrement de la civilisation thermo-industrielle, pas de celle du savoir (à ce propos, Idriss Aberkane fait des conférences sur l'économie du savoir. A écouter), ni celle de la culture (de la culture dans le sens "bibliothèque d'Alexandrie" s'entend...)

Comme le souligne à juste titre Kingfisher, tout ce qui existe suit une trajectoire en cloche, et notre époque se situe sur la pente descendante d'une de ces dernières.
Robert Brasillach disait, en 1944, "L'histoire est écrite par les vainqueurs". Cette phrase peut facilement décrire les fondements même d'une société, en plus que d'éclairer des phénomènes historiques telles que des modifications suite à une guerre. Que cela soit l'adoption d'une religion, la mise en place d'un système économique, la propagation d'une langue vernaculaire... tout part de la force d'un mythe auquel la victoire donne la puissance de s'épancher.
Et puis, temps faisant, ce mythe s'imprègne tant dans les mœurs et les esprits qu'il se matérialise sous la forme d'une réalité commune, devenant l'incontournable qui nous forge. L'éloignement temporel de ses racines ne nous permet plus d'envisager que ce dernier pouvait simplement partir d'une révolte contre un existant, qu'il soit oppressif ou non. le règne de l'effacement, puis du remplacement vient alors, et ceux qui ont vécu la charnière (le point d'inflexion, de basculement), qui ont recommencé un cycle, passent à la trappe de l'histoire, dans les limbes du temps...

C'est, à mon sens, ce à quoi nous allons être confrontés.  Si nous nous écartons un peu pour regarder hors champ, la structure sur laquelle repose notre société, ce qui se dégage est ceci :
- Utilisation à outrance des matières premières qui font ce que notre société est. Sans ces dernières, point de socle (à ce propos, l'argent n'est que le corollaire à la base, mais il est devenu la raison : transformation du mythe encore une fois...)

Ceci à amené des effets bénéfiques à première vue : médecine, savoirs, etc...
Examinons ça (ce que je vais écrire peut être perçu comme cynique):

Notre système limbique (striatum, noyau accumbens) chercher avant tout à préserver les fondamentaux qui nous permettent d'exister, et l'attachement à nos proches, facteur d'entraide et de survie en fait partie. la médecine offre donc ce moyen. Mais il y a des corollaires à cela :
1/ la population humaine n'arrête pas d'augmenter car les prédateurs que représentaient les maladies disparaissent
2// la sélection naturelle qui éliminait les plus faibles constitutivement parlant (et donc les gènes récessifs ou fragiles), n'assure plus sa fonction

Encore une fois, le mythe s'est imposé au dessus de l'infrangible réalité et ne s'inscrit plus dans la dynamique holistique globale.

Mais foin de digression. Pablo Servigne décrit simplement un inéluctable devenir, même si sa perception ne pourra jamais représenter un futur certain (ne serait-ce que parce que son action va l'infléchir). cependant il indique des lignes de force qui ont de tout temps, permis à l'humain de se sortir des ornières dans lesquelles il s'était mis : réappropriation du savoir utile, entraide et simplicité. Et avoir aussi le courage de la lucidité...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Chuna le Mar 23 Avr 2019 - 18:15

Qu'est-ce qui te décourage particulièrement? Qu'est-ce que tu as peur de perdre?

Je ne sais pas trop...
Je crois que ce qui m'angoisse fort, c'est de ne pas savoir, et ne pas être en mesure de prévoir. C'est flou, et le flou me fait peur.
Que dois je faire ???
Pour ce qui est des peurs ? Ptèt bêtement mon confort de vie ? Mais je suis pas certaine... Mes passions surtout (photo, et chevaux et chats, bien entendu).
Et le pire : mon chez moi, et les autres... Les miens.

Judicieux dans quel but?

De faire réagir les gens pour qu'ils bougent. Si on tombe dans l'aquabonisme, on laisse couler et on ne fait plus rien. Ni pour construire l'avenir, ni pour soi même. On tombe dans la dépression...

Le gros truc c'est que toute cette question t'amène à repenser ton monde, les priorités que tu as dans ta vie. Que préserver? De quoi prendre soin?

Oui, et je vais y réfléchir sérieusement.

Je crois que les enfants le sentent inévitablement, inconsciemment, cet état du monde et de sa dynamique et que ça doit leur faire du bien de sentir quelqu'un qui semble ouvert à leurs inquiétudes, quelqu'un chez qui leurs inquiétudes résonnent, ça ouvre un espace de parole. Un espace où exister avec ces peurs et donc la possibilité de les transformer. De rester vivant par et avec ces peurs.

Je ne sais pas. je ne les ai jamais vu spontanément formuler des inquiétudes de ce genre. C'est plus la peur de perdre ceux qu'ils aiment, et leur famille (divorce).
Mais après, je suis dans des conditions particulières (campagne).

"une autre fin du monde est possible" Vais aller l'acheter cet après-m

Tu l'as trouvé ? Tu me diras ?

L'interview de Vincent Mignerot sur thinkerview comporte des éléments "rassurants" aussi. Sur les mécanismes "protectifs", les boucles de rétroactions sociales "vertueuses". Qui existent aussi.

Je vais aller voir ça. J'en ai des choses à voir / finir de voir tongue


Merci d'avoir pris le temps de me répondre. Tu as mille fois raison, tout seul dans son coin, c'est pas une bonne idée.

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mar 23 Avr 2019 - 20:39

@chuna: oui, te dirai pour la tendance de ce bouquin.
Merci Ludion pour avoir développé ton point de vue. C'est intéressant.

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Invité le Mar 23 Avr 2019 - 21:09

Je m'immisce dans la conversation, parce que comme vous j'ai lu et écouté Pablo Servigne et commencé à m'intéresser à toutes les problématiques liées à l'effondrement. Ce qu'il dit, c'est que la réaction de peur, d'angoisse ou de perte est normale dans un premier temps, et qu'une façon de la dépasser, c'est aussi de s'engager dans les démarches de transition, dans des groupes, d'imaginer d'autres choses, de raconter des histoires. D'où l'importance des conteurs, des artistes, de la culture.

Il y a aussi des controverses, des personnes qui trouvent que les "collapsologues" s'improvisent savants et que ce qu'ils disent est contestable. Le débat reste ouvert, et l'important est qu'il y ait débat.

Sinon, dans la série tout n'est pas noir et nous pouvons aussi espérer, parce que si nous espérons, nous nous projetons dans un avenir moins sombre et de ce fait même, nous pouvons l'infléchir, il y a des ouvrages qui font du bien :

- Pablo Servigne et Gauthier Chappelle : L'Entraide, l'autre loi de la jungle
- Rutger Bregman : Utopies réalistes. Celui-ci est moins orienté écologie, mais il s'appuie sur des études et des expériences méconnues pour tordre le coup au idées reçues et au pessimisme ambiant.
-  Philippe Bihouix : L'âge des low techs.
- Bénédicte Manier : Un million de révolutions tranquilles. Celui-là, je l'aime particulièrement, il m'a fait un bien fou : ou comment des solutions simples, basées sur des savoir redécouverts, peuvent changer ce qui paraissait une fatalité en renouveau et abondance.
- Gilbert Cochet : Ré-ensauvageons la France. Ou comment dès qu'on fiche la paix à la nature, elle se débrouille très bien, même quand on part de loin.

L'idée principale pour lutter contre le désespoir d'un possible effondrement de la civilisation humaine actuelle, et de nombreuses espèces (car il ne s'agit pas de l'effondrement de la Terre, qui évoluera avec les nouvelles données), c'est la création de solidarité.

Enfin, tout ça pour dire que la prise de conscience est douloureuse dans un premier temps, mais qu'une fois admise l'idée d'un effondrement probable (mais pas forcément nécessaire, et personne ne peut dire comment les choses se passeront d'ici une dizaine d'années), on voit les choses autrement et on se met en route, chacun à son niveau (permaculture, zéro déchet, privilégier l'occasion pour presque tout, récup', groupes de transition, etc.).

Bon évidemment, devant l'obstination politiques et les pratiques de certains, on se dit que ce n'est pas gagné, mais les prises de consciences et les changements de modes de vie progressent. Je ne sais pas si le rapport de force s'inversera favorablement, il est possible que cela ne se fasse pas en douceur, mais par exemple, certaines enseignes de supermarchés commencent à perdre de l'argent, tandis que les magasins d'occasion progressent rapidement... C'est un signe, il me semble.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mar 23 Avr 2019 - 21:28

ah merci pour les références, Plouffe

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Invité le Mar 23 Avr 2019 - 21:30

J'ai fait des critiques pour un autre site, si ça intéresse, je peux les mettre à disposition.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mar 23 Avr 2019 - 21:39

oui, celles de "l'entraide l'autre loi de la jungle" et de "un million de révolutions tranquilles" m'intéressent

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Chuna le Mar 23 Avr 2019 - 22:02

Merci Plouffe Smile

Dans mon cas, ma "transition" est déjà commencé depuis un certain temps, avec des objectifs et des choses déjà mises en place.
C'est pour ça que je me serais bien passé de ce coup de déprime lol

Se pose aussi à moi la question de quoi dire à mes élèves, et quoi dire à mes collègues (les rares personnes que je fréquente).

Et l'angoisse de devoir fréquenter d'autres personnes IRL, mais c'est un autre souci tongue

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mar 23 Avr 2019 - 22:17

Chuna a écrit:Se pose aussi à moi la question de quoi dire à mes élèves, et quoi dire à mes collègues (les rares personnes que je fréquente)."
"bonjour" me semble un bon début

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Chuna le Mar 23 Avr 2019 - 22:22

lol

Un jour où on parait de catastrophes écologiques, et qu'ils disaient "mais pourquoi on fait pas ci ou ça ??? ", j'ai demandé : "qui ici est prêt à se passer de son téléphone portable ???"
J'ai eu un tollé général dans la classe Dent pétée

C'est pas gagné....

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Invité le Mar 23 Avr 2019 - 22:26

Sur L'Entraide :

Si vous avez l'intuition que le monde n'est pas une jungle, ou que l'explication de tous nos comportements, y compris altruistes, par l'égoïsme de nos motivations a quelque chose de faussé, mais que vous manquez d'arguments pour contredire ces idées largement répandues, ce livre est fait pour vous.
Bien documenté, clair et simplement écrit. Les auteurs démontrent que nous sommes interdépendants, et que nous ne pouvons pas ne pas l'être. Que les comportements égoïstes ou violents, s'ils rapportent plus qu'ils ne coûtent à court terme, sont néfastes à long terme, que ce soit au niveau individuel ou dans les groupes.
Les auteurs avouent en fin d'ouvrage avoir eu une vision naïve au début de leurs recherches. Ils se demandent si le discours sur la fatale compétition n'est pas une façon de perpétuer une domination au profit de ceux qui le tiennent et le propagent. Comment dire ? Oui, de toute évidence.
Sur Un million de révolutions :

"Feel good book", voilà une catégorie que je n'aurais jamais pensé à utiliser, mais je ne peux pas dire autrement. "Livre qui fait du bien", ça marche aussi.
Ou quand ce sont les "petites choses", les initiatives dont tout le monde doute, l'obstination contre la fatalité, l'utilisation de techniques simples font renaître un village, une rivière, des jardins, une ville industrielle sinistrée.
Les micro révolutions changent-elles le monde ? J'ai bien envie d'y croire mais mon côté pessimiste me dit que tant que ça ne se voit pas trop, ça peut marcher, tranquillement, en revanche, quand la révolution prendra de l'ampleur et menacera trop d'intérêts, que se passera-t-il ?
Peut-être suis-je trop méfiante, peut-être que les solutions passent par faire à son échelle, par petits groupes, qui transmettent, font tache d'huile, inspirent d'autres groupes et que de toute façons, nous n'avons plus trop le choix, sans vouloir insister.
Quoi qu'il en soit, l'avenir est aux low techs, à la débrouille, aux redécouvertes de techniques simples qui ont fait leurs preuves, à la collaboration.
Des expériences, des idées, des contacts et des adresses, de quoi s'inspirer et se lancer.
Je me rends compte que ces notes de lectures sont très générales, elles rendent plus compte de mon impression que du contenu précis, mais bon Very Happy

Quoi dire ? Et bien, personnellement parle de la disparition des espèces, la pollution plastique, le zéro déchet, les initiatives qui existent. Ça me vient comme ça, parce que j'ai lu des livres, articles ou entendu des émissions ou parce que j'ai testé de nouvelles façon de (ne pas) consommer. Le sujet me passionne, ou me désespère, les deux à la fois, alors ça me vient naturellement dans les conversations, et les gens sont souvent plus réceptifs que ce à quoi on s'attend, ou du moins ils écoutent poliment. On ne peut plus parler météo, de la pluie et du beau temps sans éluder le réchauffement climatique, tout le monde ou presque est au courant, et mine de rien, ça inquiète beaucoup.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Chuna le Mar 23 Avr 2019 - 22:36

Merci Smile

En fait, je crois que ce qu'on fait ne sert pas à grand chose, si ce n'est pouvoir se regarder dans la glace sans avoir honte.
Je suis super optimiste ^^

Je vais regarder ces bouquins de plus près.

Ce que tu dis, je le fais déjà.
Je suis plutôt catastrophiste avec toutes mes classes. En leur expliquant le pourquoi du comment.
Avec les 6ième, on a mis en place un tri des papiers (poubelles jaunes). Les gamins sont super impluqués. Et là, je me suis rendue compte que le vendredi, la femme de ménage met la poubelle jaune dans la poubelle noire et le tout à la benne Sad Bref, depuis, ils portent même la poubelle dans la benne jaune.
Je leur fait faire des recherches internet sur le tri, et en 5ième, cette année, ils ont eu à faire un exposé sur les espèces en voie de disparition, et ce que l'homme fait pour éviter ça.
On a parlé de faire une sortie ramassage de papier. J'ai pas le temps cette année, on verra ptèt en fin d'année.
quelques gamines ont voulu créer une association pour sauver la terre I love you
Je sais pas trop comment les aider...

Ils sont chouettes, ces gosses, plein de bonne volonté... jusqu'en 4ième.
Après, les hormones sont là, c'est plus compliqué lol

Une fois, j'avais passé le film "la terre vue du ciel" à des élèves de première.
Je pensais pas mais ça les avait assez marqué pour qu'ils en discutent à table.

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mar 23 Avr 2019 - 22:41

Chuna a écrit:Les gamins sont super impluqués.
tu peux préciser ta pensée?

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Chuna le Mar 23 Avr 2019 - 22:45

Rohhhh on vous pardonne rien, ici Laughing

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mar 23 Avr 2019 - 22:47

pardon, suis d'humeur badine.

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Chuna le Mar 23 Avr 2019 - 22:52

Chacun son truc, moi mon humeur est radine ce soir.

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Invité le Mar 23 Avr 2019 - 23:05

Chuna a écrit:En fait, je crois que ce qu'on fait ne sert pas à grand chose, si ce n'est pouvoir se regarder dans la glace sans avoir honte.
Je suis super optimiste ^^

Peut-être, ou pas. L'impact réel, on ne peut pas le mesurer car il est impossible de savoir si ce serait pire ou non, si on ne faisait rien. Dans le doute, hein...

Aider, c'est écouter, chercher ensemble les pistes possibles. A chacun de se déterminer, mais un peu d'écoute dans ce monde de sourds induit une différence énorme. Après, et bien, comment dire, renoncer à la toute-(im)puissance et à sa petite soeur la culpabilité, c'est un grand soulagement Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mer 24 Avr 2019 - 12:19


p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Invité le Mer 24 Avr 2019 - 21:12

On ne saurait mieux dire... J'avais déjà vu cette vidéo, Roland Gori me paraît toujours aussi juste dans ce qu'il dit. Ceci dit, c'est justement ce qui risque de ne pas se passer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mer 24 Avr 2019 - 21:27

oui, c'est tellement concordant avec ce que dit Stiegler sur le fondement du marketing dont la motivation première avouée(et c'est là où le serpent se mord la queue) est de dociliser les masses. Et donc de les spolier de leur capacité à être pleinement, à savoir de supprimer leur latitude à transformer "en plus de conscience et d'individuité(pour peu que le mot existe) possible" leurs pulsions en désirs.

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Invité le Mer 24 Avr 2019 - 21:39

J'aime particulièrement lire Roland Gori ("L'homme ingouvernable" par exemple). Et, à propos de la manipulation des masses et du marketing, regarder l'émission d'Arte qui date une peu (mais que l'on doit pouvoir retrouver en streaming) intitulée "Propaganda - la fabrique du consentement"

Edit : trouvé l'émission : http://www.entelekheia.fr/2018/06/09/propaganda-la-fabrique-du-consentement/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mer 24 Avr 2019 - 21:40

ludion a écrit: lire Roland Gori ("L'homme ingouvernable" par exemple)
oui, j'ai commencé à le lire sur tes excellents conseils

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mer 24 Avr 2019 - 21:50

ludion a écrit:http://www.entelekheia.fr/2018/06/09/propaganda-la-fabrique-du-consentement/
ton lien marche pas pour moi. Celui-ci, bien: https://www.dailymotion.com/video/x6kqf6i

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Jeu 25 Avr 2019 - 18:19

par nostalgie et parce que son discours résonne particulièrement en ces temps

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Ven 26 Avr 2019 - 13:16

note d'écoute de l'interview de Marc Luyckx sur Thinkerview:
"Tesla: l'éclair du génie" de Massimo Teodorani
Thomas Kuhn: "la structure des révolutions scientifiques"
Willis Harman, sur le changement de paradigme...
Pibram  "Brain And Being: At The Boundary Between Science, Philosophy, Language, And Arts (Advances in Consciousness Research, 58)"
à creuser, nassim haramein https://www.youtube.com/watch?v=uAiPY8evkNc
d'ansembourg "l'intériorité citoyenne"

next s01 e03:
ivan illich: la convivialité a écrit:"Si les outils ne sont pas dès maintenant soumis à un contrôle politique, la coopération des bureaucrates du bien-être et des bureaucrates de l'idéologie nous fera crever de "bonheur". La liberté et la dignité de l'être humain continueront à se dégrader, ainsi s'établira un asservissement sans précédent de l'homme à son outil." Dans ce texte phare, Ivan Illich amplifie et radicalise sa critique de la société industrielle. Dénonçant la servitude née du productivisme, le gigantisme des outils, le culte de la croissance et de la réussite matérielle, il oppose à la "menace d'une apocalypse technocratique" la "vision d'une société conviviale". Ce n'est que par la redécouverte de l'espace du bien-vivre, qu'Illich appelait la convivialité, que les sociétés s'humaniseront."

next s01 e07 "love in the age of ecological apocalypse: cultivating the relationships we need to thrive" carolyn baker
next s01 e09 martine capron
next s01 e10 dmitry orlov "les cinq stades de l'effondrement"
                   
isabelle delanoy \"économie symbiotique" a écrit:Ce livre porte une extraordinaire ambition. Celle de proposer une théorie économique radicalement nouvelle : l'économie symbiotique, capable de faire vivre en harmonie les êtres humains et les écosystèmes. Pour la première fois, Isabelle Delannoy propose une synthèse entre de nombreuses techniques et recherches mises en lumière ces dernières années : permaculture, économie circulaire, économie de la fonctionnalité, du partage - pair à pair -, économie sociale et solidaire, monnaies complémentaires... En associant les bénéfices de chacune d'entre elles et en en trouvant le principe commun, elle parvient à des résultats époustouflants. Dans de nombreux domaines nous pourrions réduire de plus de 90% notre utilisation de matière tout en redéveloppant les capacités productives des territoires. Nous pourrions remplacer l'utilisation du métal et des minerais par celle de plantes et éviter ainsi d'envoyer des êtres humains au fond des mines. Nous pourrions créer des cités autonomes en eau, en énergie, en nourriture fraîche, mêlant immeubles-forêts et jardins filtrants, cités numériques et jardins d'hiver, autoroutes à vélo et véhicules autoconstruits, agriculture, fablabs et manufactures locales. L'économie symbiotique s'appuie sur la symbiose entre l'intelligence humaine, la puissance des écosystèmes naturels et la technosphère (les outils). En trouvant le juste équilibre entre les trois, il est possible de produire sans épuiser les ressources, mais en les régénérant

                 paul hawken "Drawdown: The most comprehensive plan ever proposed to reverse global warming (Drawdown: Le plan le plus complet jamais proposé pour inverser le réchauffement climatique) "
                "l'espèce fabulatrice" nancy houston sur l'importance des récits dans la création de notre réalité

yuval harari "sapiens" a écrit:Il y a 100 000 ans, la Terre était habitée par au moins six espèces différentes d'hominidés. Une seule a survécu. Nous, les Homo Sapiens.
Comment notre espèce a-t-elle réussi à dominer la planète ? Pourquoi nos ancêtres ont-ils uni leurs forces pour créer villes et royaumes ? Comment en sommes-nous arrivés à créer les concepts de religion, de nation, de droits de l'homme ? À dépendre de l'argent, des livres et des lois ? À devenir esclaves de la bureaucratie, des horaires, de la consommation de masse ? Et à quoi ressemblera notre monde dans le millénaire à venir ?

Véritable phénomène d'édition, traduit dans une trentaine de langues, Sapiens est un livre audacieux, érudit et provocateur. Professeur d Histoire à l'Université hébraïque de Jérusalem, Yuval Noah Harari mêle l'Histoire à la Science pour remettre en cause tout ce que nous pensions savoir sur l'humanité : nos pensées, nos actes, notre héritage... et notre futur.


Dernière édition par p2m le Dim 28 Avr 2019 - 15:23, édité 13 fois

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Invité le Ven 26 Avr 2019 - 13:40

Si tu aimes les livres dont à parlé Marc Luycks Ghisi sans doute apprécieras-tu les suivants :

- "En recherchant Majorana" par Étienne Klein
- "Récoltes et semailles" par Alexandre Grothendieck (disponible librement en PDF)
- "Les carnets indiens de Srinivasa Ramanujan" par Bernard Randé

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Ven 26 Avr 2019 - 16:50

.


Dernière édition par p2m le Mar 11 Juin 2019 - 7:01, édité 1 fois

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Dim 28 Avr 2019 - 21:32


Yahoo !

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Clive le Dim 28 Avr 2019 - 22:27

Je sais pas si ça a sa place ici...


Clive

Messages : 2440
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Dim 28 Avr 2019 - 22:32

marrant, je suis tombé sur lui aujourd'hui, mais suis passé au-delà. Nos algorithmes sont impénétrables...
merci pour le partage!

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Dim 28 Avr 2019 - 23:34


p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Dim 28 Avr 2019 - 23:59


p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Lun 29 Avr 2019 - 21:18

je la remets ici parce que je l'adore. Merci, Fleur


p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Lun 29 Avr 2019 - 22:33



p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mar 30 Avr 2019 - 10:35


p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mer 1 Mai 2019 - 13:12

.


Dernière édition par p2m le Mar 11 Juin 2019 - 7:02, édité 1 fois

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Invité le Mer 1 Mai 2019 - 15:34

Superbe ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mer 1 Mai 2019 - 16:26

.


Dernière édition par p2m le Mar 11 Juin 2019 - 7:02, édité 1 fois

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Chuna le Mer 1 Mai 2019 - 16:31

C'est clair que C'est joli Shocked

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par p2m le Mer 1 Mai 2019 - 16:37

.


Dernière édition par p2m le Mar 11 Juin 2019 - 7:02, édité 1 fois

p2m

Messages : 3329
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

un titre c'est impératif - Page 3 Empty Re: un titre c'est impératif

Message par Clive le Mer 1 Mai 2019 - 16:51

Sad Smile

Clive

Messages : 2440
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum