amitié égoïste ?

Aller en bas

amitié égoïste ? Empty amitié égoïste ?

Message par Berelex le Lun 1 Avr 2019 - 17:45

Enchanté, chers inconnus
J'ai la terrible impression que ma conception de l'amitié est égoïste.
Je me présente, Berelex, zèbre de 19 printemps, légèrement exubérant, heureux. Ayant comme tant d'autres été exclu dans ma prime jeunesse, j'ai appris à vivre de mon côté, et ai développé, particulièrement l'année dernière avec le début des études supérieures, un certain optimisme qui jusque là semble inattaquable. Mais là où le bât blesse est que à cause de cela je n'ai pas particulièrement besoin d'amis, et mon rapport aux autres semble en être teinté d'un certain égoïsme, il me semble. Je détaille :

Le soucis est qu'à part pour quelques rares individus, il y a peu de personnes que j'estime vraiment. J'apprécie la compagnie de tout le monde, mais j'ai tendance à ne pas tant apprécier les personnes pour ce qu'elles sont (car j'ai l'impression qu'elles se ressemblent toutes, là encore à de rares exceptions près), mais plus pour les interactions que j'ai avec elles, ce qui signifie la plupart du temps que je m'enflamme avec les autres. Je me passionne pour telle lubie de l'instant, je pars sur un délire quelconque, je cherche à enchaîner jeu de mot sur jeu de mot, je parle politique... peu importe en fait, le tout étant que c'est surtout là que je me sens vivant. D'où mon problème : j'ai l'impression que j'en fais trop et que c'est mal pris - peut-être aussi à cause de mon manque d'intérêt pour la vie des autres (et pour la mienne également d'ailleurs, je n'aime pas parler d'anecdotes) et de mon tact qui laisse à désirer. D'où mon interrogation : est-ce que je ne poursuivrais pas un idéal égoïste ? Car autant j'essaie d'amuser/de paraître intéressant, autant j'ai aussi tendance à monopoliser si ce n'est la parole du moins l'attention, et ça m'a déjà nuit.
Car le soucis est qu'à l'extrême inverse, quand une personne m'intéresse particulièrement (prenons l'exemple d'Artémis, une fille que j'estime tout particulièrement, sans la moindre attirance amoureuse) j'ai, toujours dans cet objectif de m'enflammer (du moins je le vois comme ça avec le recul), une tendance déraisonnable à rompre le silence, à susciter le débat, tenter d'avoir son avis sur tout et n'importe quoi, et dans son cas tout du moins ça a été plutôt mal pris, allant jusqu'à rompre tout contact.

Donc je me demandais si c'est une situation fréquente, et quelle vision avez-vous de vos amitiés le cas échéant ?
Berelex
Berelex

Messages : 2
Date d'inscription : 19/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

amitié égoïste ? Empty Re: amitié égoïste ?

Message par Hirondelle78 le Lun 1 Avr 2019 - 18:59

Je me fais souvent les mêmes reproches dans le sens où ayant le contact très facile, parlant beaucoup et vite et étant plutôt de nature spontanée, je me dis à chaque fin de soirée que j'ai du saoûler mon auditoire qui lui, a été patient par politesse ..Embarassed

Pourtant, mes amis ne me le reprochent pas, au contraire, j'anime souvent les débats et je crois qu'ils m'aiment aussi pour cette sorte de folie exubérante car elle est communicative. "Avec moi, on ne s'ennuie jamais au moins" me disent-ils et tant qu'ils en redemandent, et bien ils savent qu'ils peuvent compter sur moi.
A côté de ça mes meilleurs amis savent que je peux être aussi la plus sincère des confidentes (car cash) et quand ils vont mal, c'est sur moi qu'ils savent compter pour au moins les divertir.

Après, on ne peut pas plaire à tout le monde.
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 3945
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

amitié égoïste ? Empty Re: amitié égoïste ?

Message par zebrisse le Mer 3 Avr 2019 - 17:36

Je dirais que chercher à s'enflammer, c'est rechercher de l'excitation, ce qui, par définition, ne dure pas. Dans ma propre expérience, ce qui arrive toujours, c'est que cette excitation retombe à court terme ou long terme, et alors on vit un coup de dépression voire de souffrance.
C'est AMHA ce que tu as vécu quand ton amie s'est finalement détournée de toi.

Je pense que tu as une vision idéalisée de l'amitié : l'amitié parfaite pour moi n'existe pas, c'est-à-dire que fatalement à un moment ou à un autre, deux personnes qui étaient amies vont se séparer (si ce n'est de leur vivant, ce sera par la mort de l'un d'eux), et là, on souffre, si on attachait trop de valeur à ette amitié.
C'est pas pour dire qu'il ne faut pas chercher à avoir d'amis, mais simplement savoir à quoi s'en tenir sur le fait que sur le long terme l'amitié n'est pas la valeur ultime.

Je rajouterais, que, à mon âge (presque 40 ans), j'ai arrêté de cherché à m'enflammer (avec des amis ou pour quoi que ce soit : amour, loisirs, nourriture, etc ...) : plutôt que l'excitation, je recherche avant tout la sérénité, la paix de l'esprit. Parce que je veux avant tout éviter la souffrance.
zebrisse
zebrisse

Messages : 79
Date d'inscription : 16/07/2015
Age : 40
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

amitié égoïste ? Empty Re: amitié égoïste ?

Message par Berelex le Mer 3 Avr 2019 - 18:52

Je ne suis pas sûr d'avoir encore ton aisance (ou d'être si bien vu), hirondelle, mais content que tu y arrives, et c'est en effet ce vers quoi j'espèrerais tendre. Mais oui, loin de moi l'idée de plaire à tout le monde, l'objectif étant cependant de plaire au moins à ceux qui m'intéressent.

Et Zebrisse... ben disons que justement que je semble être particulièrement peu sensible à ce contrecoup (à l'exception de cette Artémis, j'ai tendance à faire très vite mon deuil), et que dans l'idée je trouve ça dommage de se priver de vivre par crainte d'en souffrir.
En fait plus que de l'excitation liée au fait de voir untel/unetelle, c'est plus tenter d'improviser autant que possible une fois cette rencontre venue, de m'amuser en fait, que ce soit en cherchant des jeux de mots, en élaborant une stratégie poussée dans un jeu de société ou en parlant politique. Et échouer fait de toute façon partie de ce grand jeu, et je ne vois pas pourquoi je m'en priverai par crainte d'une hypothétique dépression, ce qui revient presque à ne pas vouloir vivre par crainte que cette vie fasse mal. Il est très possible que j'aie des facilités pour gérer cette souffrance, et ton choix est peut-être tout à fait juste pour ta situation. Mais c'est quelque chose auquel je ne supporte pas de me résigner
Berelex
Berelex

Messages : 2
Date d'inscription : 19/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum