L'intelligence et le cœur

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'intelligence et le cœur

Message par Invité le Mer 7 Sep 2011 - 21:10

En chinois, l'idéogramme pour dire intelligent est : (Les sinologues plus compétents que moi me corrigeront, si besoin : je n'ai que de vagues notions)
Cet idéogramme est composé dans sa partie supérieure de 2 idéogrammes représentant des plantes qui croissent ; dans sa partie médiane, d'un idéogramme représentant une main et sa partie inférieure est l'idéogramme désignant le coeur. C'est là que je voulais en venir : dans la Chine de l'antiquité (et on en retrouve une très forte imprégnation de nos jour) l'intelligence ne provient pas du cerveau, mais du coeur.
Un vieux médecin vietnamien m'expliquait qu'un bon médecin chinois traditionnel se devait d'être généreux, dévoué, honnête, mais aussi un peu poete ou musicien. Sinon il ne progressait pas correctement dans son savoir. C'est dire si, de son point de vue (qui est le point de vue de toute la médecine traditionnelle chinoise), les qualités intellectuelles et les qualités "humaines", émotionnelles, sensibles, sont liées. En fait, pour un chinois de l'antiquité, c'est la même chose.

Il n'y a que nous, occidentaux, qui séparons aussi scandaleusement l'intelligence et le coeur. Il n'y a que chez nous que l'on puisse concevoir un grand savant qui soit aussi un humain minable, ou un homme bon et généreux qui soit en même temps complètement stupide. Mais cette différence provient de notre culture.

A ce propos (c'est une parenthèse, Fata, ne me saute pas dessus !) l'explication la plus satisfaisante que j'ai pu trouver serait que ce divorce entre qualités humaines et qualités sinon causé au moins aggravé par la position de l'église au cours du premier millénaire (j'en livre une version très synthétique et compacte) : incapable de mettre en application le message d'amour qu'elle véhiculait (puisque obligée de jouer férocement des coudes dans l'arène du pouvoir), pour esquiver les reproches d'incohérence qu'on aurait très justement pu lui adresser, elle incita ses fidèles à sentir, au moyen de la foi, (qui est un sentiment), les vérités célestes, mais en aucune manière à chercher à les comprendre au moyen de la raison. Ce faisant, elle se mit à l'abri des critiques (il n'y a rien à comprendre avec sa tête).

Nous sommes les enfants de cette culture là, qui oppose les facultés intellectuelles et la sensibilité. Cela se retrouve dans bien des témoignages sur ce forum. Comment vivez-vous cette opposition ? Y'en a-t-il parmi vous chez qui cela ne s'oppose pas, ou ne s'oppose plus depuis certains déclics (psychothérapie, découverte de la douance, ...) ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Gigi le Mer 7 Sep 2011 - 21:23

Ceci dit, la prise en compte de l'intrication émotions-raison fait son chemin dans les esprits depuis quelques temps :
Être rationnel, ce n'est pas se couper de ses émotions. Le cerveau qui pense, qui calcule, qui décide n'est pas autre chose que celui qui rit, qui pleure, qui aime, qui éprouve du plaisir et du déplaisir. Le cœur a ses raisons que la raison... est loin d'ignorer. Contre le vieux dualisme cartésien et contre tous ceux qui voudraient réduire le fonctionnement de l'esprit humain à de froids calculs dignes d'un superordinateur, c'est en tout cas ce que révèlent les acquis récents de la neurologie : l'absence d'émotions et de sentiments empêche d'être vraiment rationnel.

Gigi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Invité le Mer 7 Sep 2011 - 21:29

L'Eglise ancienne (actuelle encore parfois) a longtemps aussi rejeté le Diable sur les pratiques de coeur.
Ou si ce n'était le diable, alors rejet simple et net.

Aujourd'hui encore, les Eglises accueillent difficilement des divorcés.
Ou alors, il faut être celui qui a été quitté, battu, et encore...
De même pour quelqu'un souhaitant se faire avorter,etc...

Voilà un peu en caritature malheureuse, mais réelle.
J'ai pris ces exemples au hasard dans la pioche. Le reste du temps, c'est très agréable et convivial, plus que dans d'autres groupes sociaux parfois, car l'entraide est très présente. Mais entraide entre pairs, et pas toujours envers ceux qui en auraient aussi besoin, ou qui voudraient juste participer aussi.



Dans ces cas-là, le coeur donne au contraire l'élan pour écouter l'autre, le remettre sur pied si besoin s'il touche le fond trop longtemps en tendant une petite main. Ou un simple sourire, regard... Et là on retrouve le message d'origine de la Bible, pas celui véhiculé par l'Eglise ensuite.




Un médecin chinois m'avait aussi expliqué cet aspect qui manquait en occident: le coeur, qui n'était pas pareil que l'âme ou l'intelligence. Si je me souviens bien, il distinguait les trois aspects et les différenciait.



Je suis curieuse des deux plantes qui croissent sur l'idéogramme.
Pourquoi deux ?
Et pourquoi plante? (bien que j'en ai une hypothèse)
Je suis bien intriguée. Tu sais pourquoi ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par synapse le Mer 7 Sep 2011 - 21:41

De mon côté point d'antagonisme entre facultés intellectuelles et sensibilité, pour reprendre ton propos.
J'ai du me créer des filtres pour me protéger, je me suis dès fois perdu car trop éloigné de ma personalité.
Je me refuse à trop intelectualisé et je lutte contre mon côté rationel dans mon jardin ou ne pousse que les fleurs de mon efficience.
Pourrai-t-on parler de défaut de régulation de notre affect, d'hypertrophie de notre empathie? La peur de l'autre?
Le coeur est le seuil de l'élévation des points energetiques dit "supérieurs"(parrallèle avec l'idéogramme que tu présente?), passage obligatoire vers les chakras /siddhis supérieurs et vers l'omniscience.

Le quatrième chakra, « chakra du cœur » (VC n° 17), est en lien avec le cœur, le système circulatoire les poumons et le thymus. Le lien avec le thymus est important pour le travail avec les enfants car cette glande s’atrophie rapidement avec l’âge, il a pour fonction la production des lymphocytes au début de la vie. Point maître du foyer supérieur.

L'inteligence du coeur est indipensable pour continuer à s'elever dans son mode de penssée et dans ses rapports aux autres.

synapse
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 821
Date d'inscription : 17/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par LionnaLove le Mer 7 Sep 2011 - 23:51

Moi tout ce qui "sépare" je ne trouve pas ça très harmonieux.
C'est plutôt dommage, car ça entraine toujours un manque, un conflit, une illusion.

Perso je suis une femme intelligente et sensible tongue ...et les deux apprécient leur symbiose Razz

LionnaLove
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 57
Date d'inscription : 11/08/2011
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par TheCorsican le Jeu 8 Sep 2011 - 12:29

@Cher Monsieur,

Je suis précisément aujourd'hui dans la réconciliation de cette dualité que j'ai subie dans mon milieu professionnel : en simplifiant à l'extrême, dans mon milieu, tout ce qui est émotionnel devrait être évacué au profit du rationnel. En la matière, il existe pourtant de nombreuses personnes faisant autorité en matière de psychologie qui expliquent que l'intelligence émotionnelle doit être remise au centre des dispositifs permettant aux entreprises de mieux fonctionner. Mais entre cette affirmation parfois reprise dans les différents stages et séminaires que j'ai suivis, et la réalité que j'ai vécue, il y a un monde. Je n'ai cessé de cotoyer des personnes dans ce milieu professionnel qui m'expliquaient que laisser parler ses émotions "nuit" à l'efficacité au travail.
Aujourd'hui, j'ai la profonde conviction que ces personnes se trompent.
Je suis en train d'effectuer un gros virage professionnel depuis que cette conviction, qui s'est déjà imposée à moi il y a quelques années, a été renforcée par un burn-out.

Descartes avait du bon. Mais on peut aussi (surtout) penser avec son coeur et ses émotions.

TheCorsican
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 291
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 52
Localisation : En transit

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Fata Morgana le Jeu 8 Sep 2011 - 13:09

Paul: " La science enfle, la charité édifie". 1Cor 8-1


Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Dark Feu-Nixe le Jeu 8 Sep 2011 - 13:25

@Cher Monsieur
Comment vivez-vous cette opposition ? Y'en a-t-il parmi vous chez qui cela ne s'oppose pas, ou ne s'oppose plus depuis certains déclics (psychothérapie, découverte de la douance, ...) ?

Cette opposition n'a jamais existé depuis mon enfance, les livres ayant été mes premiers et plus fidèles amis, la connaissance ayant tenu de lien profond et de soutien moral face à une effrayante solitude intérieure et une affectivité assoiffée, assortie d'un imaginaire sans bornes. Je ne jouais plus, je m'inventais plusieurs vies, j'oubliais de vivre sinon pour étudier et travailler.

Cependant, au niveau de mes connaissances amicales, je ne trouve pas souvent des personnes qui assument sur le même plan leur rationalité et leur émotivité et s'en servent comme outil intellectuel. En tant que pédagogue, la façon d'enseigner avec passion, agit sur la volonté de l'autre d'apprendre et d'entrer dans le même univers que le vôtre. Ce processus ressemblerait à de la séduction.

Un ancien directeur de collège, au cours de son pot de départ à la retraite , m'a expliqué que, quand il avait appris à lire, ce ne fut pas tant la méthode qui lui avait importé, mais la personne qui lui avait offert ce merveilleux outil de la lecture.

La personne, non la méthode. Voilà de quoi faire réfléchir.

Stella Baruk dans Echecs et Maths, explique combien une affectivité perturbée peut empêcher un enfant d'apprendre les mathématiques, de les accepter dans son inconscient.

Oui, Cher Monsieur, en quelque sorte, avec votre merveilleux exemple d'idéogramme, vous me confortez sur mes choix de vie, la plupart du temps et avec la plupart des personnes, incompris. Merci.



Dark Feu-Nixe
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 999
Date d'inscription : 04/06/2011
Localisation : Avant de partir au fond des échos, sous le bitume des rues mortes, j'aimais au fil des mots la fêlure sanguine au lent déballage. Limite: 999

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Fata Morgana le Jeu 8 Sep 2011 - 14:07

J'ai un doute certain sur le fait que tout ce qui viendrait d'Asie serait emprunt de sagesse et d'intelligence cordiale. Comme j'ai un doute sur le fait que le christianisme a séparé le cœur de la raison. D'abord parce qu'en Occident on appelle leur unité "la sagesse" et qu'il y a eu et qu'il y a en Occident une recherche permanente de sagesse à travers les âges et cela quelques que soient les contextes politiques et sociaux qui se sont présentés. L'union du cœur et de la raison (au passage je ne vois pas par où passe la ligne de démarcation entre les deux) a été la source d'inspiration d'un Augustin et d'un Thomas d'Aquin et d'une foule d'autres personnages qui ont su s'intéresser à Platon et à Plotin, entre autres, pour traduire leur foi.
Il suffit de lire Auguste Comte pour s'apercevoir que le positivisme en une génération a beaucoup plus fait pour générer cette disjonction et pour la promouvoir que le christianisme en toute son histoire. Malgré ses brebis galeuses (et il y en eu en Orient aussi) c'est la charité qui est le but ultime du christianisme, ce qui est d'ailleurs sa spécificité. (Et même mieux, là où l'orient veut ramener les chakras à ce qu'ils sont au départ, le christianisme cherche à les diviniser! Mais ça c'est pour les initiés..)
Je ne suis pas certain que les armées Chinoises ou autres en Asie lors de leurs conflits avec leurs voisins aient fait preuve de plus de sagesse que ce que nous avons connu en Occident. Cette vision idéalisée de L'orient est étrange à une époque où tout entier il se lève pour devenir au gré de guerres économiques sans pitié supérieur aux USA économiquement si faire se peut.
Je suppose que l'ignorance de leur propre tradition incite des personnes (qui n'ont peut-être pas dépassé le stade du coup d'œil superficiel et sous l'influence, qui a cru sous nos cieux depuis les sixties, de gourous venus d'Asie) à embellir considérablement ce qui nous vient de là-bas sans s'être réellement donné les moyens de se pencher vraiment sur les trésors que le christianisme recèle. Ce n'est pas parce qu'une sagesse est séduisante et exotique qu'elle a raison, ça se saurait...
Je crois donc que ce n'est pas le christianisme qui est la cause de cette disjonction, mais au contraire le matérialisme. Quiconque lirait Feuerbach, Nietzsche et Auguste Comte pourra s'en convaincre. Ce n'est pas par hasard que précisément le christianisme est très méfiant vis à vis du matérialisme - au point de condamner officiellement le libéralisme par exemple...
Je pense que l'étude sérieuse et approfondie de nos traditions laisseraient plus d'un orientaliste sidéré, s'il voulait se donner la peine de ne pas relayer le "discours officiel" qui prévaut chez nous depuis quelques décennies pour y aller voir de plus près.
Si la plupart du temps je ne réponds pas à toutes les remarques qui impliquent une conception sous influence de philosophies orientales, c'est que j'en aurais tellement à dire que finalement, je laisse tomber. Je suis démoralisé même par le consensus mou que je trouve autour de cette thématique, et c'est d'ailleurs à cause de ça que j'interviens moins sur le forum. On peut être surdoué sans être un bon petit soldat du new-âge, mais bon...
J'ajoute que la médecine orientale est teintée d'occultisme et que la SOURCE de ses connaissances et de ses pratiques ne laisse de m'inquiéter


Dernière édition par Fata Morgana le Jeu 8 Sep 2011 - 21:04, édité 2 fois (Raison : fote)

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par fleur de nacre le Jeu 8 Sep 2011 - 14:59

...


Dernière édition par fleur de nacre le Ven 9 Sep 2011 - 23:33, édité 1 fois

fleur de nacre
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 148
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par jmd le Jeu 8 Sep 2011 - 16:42

Intelligence = Intelligere = comprendre

Pourquoi le coeur ne nous permettrait-il pas de comprendre le monde qui nous entoure et notre situation dans ce monde ?

J'ai trouvé que l'indifférence de X. était blessante. Est-ce que ce ressenti ne nous dit pas beaucoup sur l'attitude de X., sur ma relation à X., sur le fait que X. compte ou pas pour moi, sur le nombre d'alternatives que j'ai par rapport à X., sur mon propre historique par rapport aux relations ? En cela, le coeur est vecteur d'intelligence, de compréhension.

Je distinguerais pas intelligence et coeur, mais logique et coeur ou logique et émotions. La logique s'exprime à partir de ses prémisses, le coeur s'exprime à partir de ma situation dans le monde.

jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Gigi le Jeu 8 Sep 2011 - 18:37

Au fait, disponible en ce moment en kiosque :

Gigi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par V.Lady le Jeu 8 Sep 2011 - 18:57

Très beau sujet, Cher Monsieur, merci. Je n'ai fait que survoler les réponses, étant peu disponible, j'y reviendrai.
(et je reviendrai aussi pour mettre mon grain de sel)

Quant à moi... sensibilité et intelligence liée... cela ne fait qu'un, cela n'a pas toujours été le cas, je me suis longtemps coupée de moi-même (principe de survie).

Aujourd'hui, je ne conçois qu'une approche holistique de la personne Wink

V.Lady
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2238
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 41
Localisation : Nord vraiment au nord.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Invité le Jeu 8 Sep 2011 - 19:55

Supposition perso: pour l'idéogramme...
Monter du bas vers le haut...
Ce qui fait que le coeur (1), crée l'action (2, avec la main), qui va engendrer à son tour la vie, à la fois yin et yang (3): les deux plantes donc.



J'ai pu vérifier sur des sites que le bas est la terre, le haut est le ciel dans un idéogramme.
Que chaque côté gauche/droit est yin ou yang.


Engendrer et créer. ^^
ça me plaît bien cet idéogramme. S'il peut s'interpréter ainsi...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par isadora le Jeu 8 Sep 2011 - 21:07

toute nouvelle membre, après avoir vaincu mes fortes réticences envers les relations virtuelles, je me félicite de mon inscription en vous lisant !

merci à vous tous !

isadora
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 491
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Fata Morgana le Jeu 8 Sep 2011 - 21:17

En ésotérisme chrétien , on lirait plutôt à l'endroit, c'est à dire de haut en bas.

Il y a là aussi trois signes; un croissant de lune dont les extrémités pointent vers le haut- Intelligence seule.
Un point (solaire)figurant la sagesse,
et ce point recueilli dans le croissant de lune en forme de coupe: l'intelligence recevant la sagesse, c'est à dire l'inspiration.
Il y a trois niveaux à l'intérieur de ce système:
La vision - ce qui descend d'en-haut.
L'intuition- qui monte de bas en haut.
et l'inspiration qui est l'union des deux simultanément.
La recherche de l'inspiration est une constante dans le monde chrétien. L'union de ce qui est haut avec ce qui est bas.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Philippe le Jeu 8 Sep 2011 - 22:09

Merci FM pour ce dernier message, c'est fort intéressant.
Personnellement je distingue les instincts (« intelligence » animale/corporelle) des intuitions (« intelligence » spirituelle ?), mais ton vocable me plaît bien.

Il est remarquable que le verbe méditer qui signifie actuellement plutôt contempler (sous l'influence des pratiques asiatiques) signifiait auparavant plutôt réfléchir, mais réfléchir avec tout son être, dont le « coeur » (le cerveau émotionnel ?) et la part de sagesse (hum, c'est localisé dans le cerveau, ça?).

(Digression.)
Ah oui, tant que j'y suis, FM tu évoques « nos traditions » en parlant du christianisme. Pour moi « nos traditions » sont celtes, ou germaniques à la rigueur, et n'ont pas une origine moyenne-orientale, orientale ou améridienne.
(Et je ne suis toujours pas convaincu de l'historicité de Jésus, trop de ressemblance avec d'autres mythes dont celui d'Osiris/Horus, entre autres.)

Mais bon, bien des chemins différents mènent au même sommet (sachant qu'il y a néanmoins plusieurs sommets atteignables, et que l'extase des yogis n'est pas mon but personnel).
(Fin de la digression.)


Dernière édition par Philippe le Jeu 8 Sep 2011 - 23:27, édité 1 fois (Raison : Horrible erreur d'ortho.)

Philippe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1937
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 39
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Fata Morgana le Jeu 8 Sep 2011 - 22:55


Voilà l'idée griffonnée à la hâte.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Philippe le Jeu 8 Sep 2011 - 23:15

(Marrant, j'aurais mis intelligence et sagesse à la base du triangle, et l'inspiration, résultante des deux, en haut. Bref.)

Philippe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1937
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 39
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Invité le Jeu 8 Sep 2011 - 23:25

@Kara et @Synapse : je suis partisan d'une lecture très terre à terre des idéogrammes. Les plantes (du bambou en fait) sont à voir simplement (selon moi) comme ce qui croît. Et le fait qu'il soit répété 2 fois indique qu'il s'agit d'une généralité. Il n'y en aurait qu'un, ce serait "la plante en particulier", il y en aurait 3 on changerait de concept (ex : l'idéogramme composé de trois bouches = la dispute, 3 femmes = le mal, eh oui, pas des grands féministes ces chinois de l'antiquité). Et plus de trois... je ne sais pas si cela existe dans un idéogramme. Je me méfie tellement de notre propension à interpréter dans un sens qui nous arrange que je préfère rester simple. Donc dans ce cas l'intelligence = quelque chose qui croit depuis le coeur.

@Fata : Je ne me fais pas le porte parole d'une spiritualité orientale, encore moins new-age . Je montre simplement à travers l'étymologie du mot intelligence en chinois, que la séparation que nous opérons entre facultés intellectuelles et émotion est en fait culturelle, et donc ne va pas de soi dans d'autres cultures. Quant à l'hypothèse que j'ai mentionnée pour expliquer le divorce émotion/raison en occident (et sur laquelle je ne veux pas trop m'appesantir), elle ne remet pas en cause le christianisme, mais l'église. Je t'invite à relire mon message.

@jmd : L'étymologie d'Intelligence est en fait Inter-Ligare : établir des liens. Comprendre, c'est autre chose.

Il y a, selon moi, dans la compréhension un phénomène qui est d'abord émotionnel. Ensuite, et seulement après, les mots et les idées affluent. Je vous renvoie à la découverte de la douance, pour ceux qui l'ont vécu comme un événement soudain, ou à tout autre phénomène de compréhension : d'abord le choc émotionnel, ensuite, un flot d'idées nouvelles qui semble, sur le moment, inépuisable.

On pourrait distinguer deux formes d'intelligence : l'une purement intellectuelle, qui se soucie d'exactitude et d'explication et l'autre, supérieure, qui comprend et se soucie de vérité, la vérité ayant une dimension "émouvante" que ne possède pas l'exactitude.
J'aime bien cette phrase toute simple : "Aimer c'est comprendre, comprendre c'est aimer"
(d'ailleurs, @ZinZin&Co, un prof qui aime sa matière, qui s'enthousiasme pour elle la comprend plus profondément et l'enseigne mieux. )

Notre culture occidentale, me semble-t-il, ne distingue pas bien ces deux formes d'intelligence, voire privilégie la première au détriment de la seconde. Ce qui n'est pas étranger aux crises que nous traversons actuellement : les solutions que l'on apporte à nos problèmes étant à la fois de plus en plus exactes et de plus en plus fausses.

Le dilemme du prisonnier ( http://www.zebrascrossing.net/t1962-dilemme-du-prisonnier-vs-dilemme-du-tyran-vs-troiseme-voie-l-evade?highlight=prisonnier) illustre bien cette forme d'intelligence "sans coeur" où un raisonnement logique débouche sur la pire situation, collectivement parlant : c'est la solution la plus exacte qui se révèle la plus fausse.





Dernière édition par Cher Monsieur, le Jeu 8 Sep 2011 - 23:50, édité 1 fois (Raison : Doublon avec d'autres post sur le dilemme du prisonnier, gentiment signalé par Philippe dans le message suivant.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Philippe le Jeu 8 Sep 2011 - 23:30

Nous avons déjà évoqué la théorie des jeux et le dilemne du prisonnier sur d'autre(s) topic(s).
Demande à l'un-e des guides pour le retrouver si besoin.

Philippe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1937
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 39
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Invité le Jeu 8 Sep 2011 - 23:46

Philippe a écrit:Nous avons déjà évoqué la théorie des jeux et le dilemne du prisonnier sur d'autre(s) topic(s).
Demande à l'un-e des guides pour le retrouver si besoin.

Rhoo oui dis-donc : y' a même deux topics.
ici : http://www.zebrascrossing.net/t1962-dilemme-du-prisonnier-vs-dilemme-du-tyran-vs-troiseme-voie-l-evade?highlight=prisonnier
et ici : http://www.zebrascrossing.net/t703-le-dilemme-du-prisonnier?highlight=prisonnier

J'édite mon post.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par jmd le Ven 9 Sep 2011 - 7:30

Cher Monsieur, a écrit:

@jmd : L'étymologie d'Intelligence est en fait Inter-Ligare : établir des liens. Comprendre, c'est autre chose.


Selon le Wikidictionnaire :

Du latin intelligentia, « faculté de percevoir », « compréhension », « intelligence », dérivé à intellĕgĕre (« discerner », « saisir », « comprendre »), composé du préfixe inter- (« entre ») et du verbe lĕgĕre (« cueillir », « choisir », « lire »).

http://fr.wiktionary.org/wiki/intelligence

jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Fata Morgana le Ven 9 Sep 2011 - 8:56

Et qu'est-ce que le"cœur"?
Pour moi le cœur est le principe moteur de la pensée. On peut penser avec un cœur chaud et humble, ou avec un cœur prétentieux et froid.
Cher Monsieur, je ne m'adressais pas particulièrement à toi. Mais aussi à ceux qui liraient par-dessus notre épaule. Mais je me trouve très seul à avoir cette "philosophie" et c'est très frustrant à la fois de ne pas pouvoir partager sur certaines choses et de se le voir plus ou moins explicitement reproché. D'autant que je ne parle pas de choses que je "sais" mais dont j'ai l'expérience. Ma foi...Je suppose que c'est le lot normal de ceux qui marchent sur ce chemin là... What a Face
Cher Philippe, pour le dessin, il y a trois "lieux"; au centre en haut la sagesse, à gauche dans la colonne de la rigueur (justice), l'intelligence seule et à droite (Grâce) la colonne de la miséricorde.
Il y a deux piliers sur lesquels reposent le temple, Yakin et Boas, d'après Ezéchiel, respectivement à gauche et à droite. D'où cette logique là et pas une autre.
Traditionnellement le gauche représente le mal et la droite le bien. (Rien à voir avec la politique hein !)
On considère que ce qui est à droite du lecteur est à droite. Ainsi la main gauche d'un personnage tourné vers soi est considérée comme étant à droite.



Dernière édition par Fata Morgana le Ven 9 Sep 2011 - 9:28, édité 4 fois (Raison : justify)

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Invité le Ven 9 Sep 2011 - 9:05

jmd a écrit:
Cher Monsieur, a écrit:

@jmd : L'étymologie d'Intelligence est en fait Inter-Ligare : établir des liens. Comprendre, c'est autre chose.


Selon le Wikidictionnaire :

Du latin intelligentia, « faculté de percevoir », « compréhension », « intelligence », dérivé à intellĕgĕre (« discerner », « saisir », « comprendre »), composé du préfixe inter- (« entre ») et du verbe lĕgĕre (« cueillir », « choisir », « lire »).

http://fr.wiktionary.org/wiki/intelligence

On trouve aussi inter ligare comme étymologie, j'insiste. (l'étymologie n'est pas une science exacte).
Et compréhension possède une étymologie très différente.
Je n'aime pas cette manière de définir un mot par des synonymes car cela efface bien des nuances capitales, particulièrement dans ce domaine des "mouvements de l'esprit", où l'on manque de mots (je trouve !). Entre "établir des liens entre des choses", c'est à dire intelliger et "saisir dans leur ensemble", c'est à dire comprendre, il y a deux opérations très différentes. La première relève plutôt d'une démarche intellectuelle, scientifique (lien de cause à effet par exemple), alors que la seconde procède plus de la révélation, de la vison d'ensemble, et est accompagnée d'une émotion.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et le cœur

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:20


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum