La honte des zôtres

Aller en bas

La honte des zôtres Empty La honte des zôtres

Message par Invité le Mer 7 Sep 2011 - 13:05

Après de gros doutes et d'énormes hésitations, j'ai passé un test. Qui a mis en lumière mes rayures multicolores. Au fond, j'ai été soulagée. Fini, je ne suis plus bizarre, juste différente. Fini, mes perceptions ne sont plus bizarres, mais normales-pour-moi.

Mais, après 3 mois à avoir forcé le désapprentissage de la honte de cette différence, je me heurte à une difficulté que je n'aurais jamais imaginée : ce sont les Zôtres - les rares à qui je l'ai dit - qui ont honte.

Ca a commencé avec Maman chérie. Qui m'a d'abord déconseillé de passer un test : « Ca te servira à quoi ? On le sait que tu es intelligente. ». Ensuite, elle m'a conseillé de garder ça secret. Là j'ai vu rouge : c'est pas une maladie ni une tare !!

J'ai - avec ma naïveté naturelle et mon optimisme de principe - considéré l'incident réglé. Mais ce matin, c'est mon concubin qui s'y est mis. Mon bilan me sert de tapis de souris. Sa mère venant, il m'a demandé de le ranger : « Si tu laisses ça là, ça sera lu. » Je me suis écrasée parce que j'étais pressée, mais ça me perturbe.

Qu'est-ce qui dérange les Zôtres dans le fait d'être surdoué ? Je pensais - toujours ma naïveté naturelle - que Maman chérie et Chéri seraient contents pour moi. Finalement, force est de constater que ça dérange.

Et le problème, c'est que je suis une abominable emmerdeuse. Que j'ai un caractère "fort" et que je ne suis pas du genre à me laisser faire. D'où mon envie d'acheter 10 t-shirts estampillés : « JE SUIS SURDOUÉE ET JE L'ASSUME ». Histoire que ça soit clair pour tout le monde : je n'en ai pas honte.

Pour le moment, c'est juste une envie. Mais si ces incidents se multiplient, ça ne me posera aucun problème. Ca pourrait d'ailleurs être un marché :
- je suis roux et je l'assume
- je suis nain et je l'assume
- je suis étudiant en lettres et je l'assume
- je vote FN et je l'assume... (si tant est que ces électeurs aient cet humour)

Bref, création du topic pour ceux qui ont un Zôtre qui a honte de son surdoué.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Lysange le Mer 7 Sep 2011 - 13:45

Salut!

Le problème est la vision qu'en ont les autres.

Dire "je suis surdoué" c’est souvent passer pour prétentieu(se). C'est quelque chose qui ne se dit pas comme ça, seul, comme une définition telle que "je suis roux". Parce qu'être roux c'est juste avoir les cheveux couleur feu. Etre surdoué c'est plus complexe et amène facilement de faux jugements, des préjugés. A moins d'expliquer en profondeur ce que c'est. J'ai testé avec certaines personnes qui me sont proches et peu comprennent vraiment. J'ai donc décidé moi aussi de garder le "secret" afin de ne pas laisser les gens aller à ces jugements et préjugés infondés, à part envers les personnes très proches (amis, famille) susceptibles de me comprendre mais aussi par sincérité envers elles.

Je pense que c'est aussi quelque chose qui peu être assez intime, pas comme la couleur des cheveux qui en soit ne change pas une personne. Je ne pense pas que les autres en aient honte, je pense que soit ils veulent te protéger en évitant que ça se sache de peur des réactions extérieures, soient ils pensent que c'est quelque chose que la pudeur impose de ne pas exposer publiquement.

Je ne sais pas si je suis claire dans mes propos. Ça l'est pourtant dans ma tête!
Lysange
Lysange

Messages : 805
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : entre la chaise et le clavier

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Invité le Mer 7 Sep 2011 - 14:04

Bonjour,

Je pense que tes proches anticipent les réactions des autres vis à vis de toi.
Surtout quand on sait comment bon nombre de personnes voient les surdoués.
Il est possible aussi qu'ils craignent le regard des autres vis a vis d'eux même et de ressentir un sentiment d'infériorité.
Rien n'est a négliger.

Un peu comme toi j'ai eu envie par deux fois d'en parler a deux amies très proches puisqu'elles sont sensée me connaitre je voulais qu'elles aient accès a toute ma personnalité.
J'étais étonnée de leurs réactions, j'avais vraiment prit le temps d'expliquer les choses avec beaucoup de détail et j'ai parlé des rencontres aussi.

L'une me dit : '' Vous parlez de quoi? Vous comparez vos QI ? Vous devez beaucoup vous moquer de nous qui sommes pas intelligent pour vous.

L'autre me dit : '' Mais le fait d'être surdouée ne fait pas tes particularités, ça n'a rien avoir''

Donc grande discussion mais elles sont restées sur leurs pensées.

Je ne sais pas si je m'y suis mal prise et ce qui ne m'a pas plut après coup, c'est que pour les mettre à l'aise, je me suis énormément rabaissée...

Cela pour te dire que les regards changent lorsque pour eux : '' on affiche nôtre intelligence'' ça leurs renvoi qu'ils ne le sont pas assez !
C'est ce que j'en ait déduis au cours de ces deux discussions.


PS = T'es pas dispo Vendredi soir ?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Wise le Mer 7 Sep 2011 - 14:17

moi il y a certaines personnes, c'est parceque ça contredit leur jugement qu'elles s'étaient fait sur moi. et que je ne leur plait définitivement pas, elles n'ont pas envie de changer d'avis quitte à considérer que cette intelligence est un défaut répugnant que l'on devrait rejetter.
les rares non-z à qui je l'ai dit ne m'ont pas mieux considérés (ils avaient une image minable de moi, de quelqu'un de faible, qui ne fait rien, qui ne s'impose jamais...).
et puis la gêne pour eux que je puisse prendre plus de pouvoir, certains ont voulu me rabaisser, des gens qui veulent continuer à avoir de l'autorité, ils veulent continuer à décider et que je continue à la fermer.

ça les emmerdes que quelqu'un comme moi puisse être "plus" quelque chose, alors que je leur renvoyais une image de quelqu'un d'inférieur. ils n'arrivent pas à remettre en cause leur vision et à l'accepter.
à mon avis ils veulent des leaders charismatiques, grande gueules, qui parraissent forts et sur d'eux, surtout pas quelqu'un d'hésitant qui doute...
Wise
Wise

Messages : 2153
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 33
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Invité le Mer 7 Sep 2011 - 16:27

Probablement que vous avez raison. Ca fait partie de cette immense incohérence du monde actuel. On dit qu'il va trop vite, alors que le mentalités changent trop lentement...
Que faut-il faire pour qu'ils comprennent que l'afficher, c'est juste pour faire un pied de nez aux difficultés quotidiennes ?

@ Diana : Vendredi soir normalement rien. Je prie que ça continue. Un pote aura le résultat du test que je lui ai conseillé de passer. Je n'ai pas réussi à lui dire pourquoi un test QI l'aiderait à trouver « ce qui cloche ». Une sortie de dernière minute ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Prosopeion le Mer 7 Sep 2011 - 16:42

Cærulea a écrit: Ca fait partie de cette immense incohérence du monde actuel. On dit qu'il va trop vite, alors que le mentalités changent trop lentement...
Que faut-il faire pour qu'ils comprennent que l'afficher, c'est juste pour faire un pied de nez aux difficultés quotidiennes ?

Je pense que le monde actuel n'est pas trop en cause, les humains sont ainsi faits qu'ils ont besoin, tous, nous y compris, de préjugés pour ne pas avoir à (re)penser toute situation avant d'agir : une compréhension fine du monde n'est pas nécessaire dans la plupart de nos actes quotidiens. A certaines occasions on approfondira un sujet et on changera d’opinion dessus, mais cela ne sera pas la règle.

Afficher que tu es surdouée, c'est amener un cas de figure rare dans la vie de tous les jours, alors les gens font d'autant plus référence à leurs préjugés. Si tu ajoutes à ça que ça pose pour eux une notion de hiérarchie (je suis donc plus intelligente que la plupart des gens) c'est comme si tu avais besoin de faire savoir à des gens qui ne le sont pas que, toi, tu es riche.

Edit : ce qu'il faut faire ? Si tu en as l'énergie, informer, discuter, encore et encore, et être prête à affronter l'incompréhension malgré tout.


Dernière édition par Prosopeion le Mer 7 Sep 2011 - 20:40, édité 2 fois
Prosopeion
Prosopeion

Messages : 1054
Date d'inscription : 04/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Invité le Mer 7 Sep 2011 - 19:20

J'ai le sentiment qu'il s'agit d'un problème un peu comparable à celui vécu par les homosexuels ; n'étant pas une caractéristique bien acceptée socialement (pour l'instant), ceux qui disent être surdoués ou homos essuient les plâtres.

Et pourtant, j'ai l'impression qu'il n'y a pas vraiment le choix : il faut en parler pour que ça soit plus visible et à terme mieux accepté et compris, que ça sorte du tabou.

Ensuite, l'afficher, s'en revendiquer...ça dépend si on a une âme de militant(e) à mettre là-dedans. Mais il y a des chances pour que ça se tasse avec les années non ? Pour le moment tu dois être encore dans le contre-coup du test, la digestion Wink

HS : Pff, avec tout ça j'en reviens à me demander si je dois passer ce fichu test ou pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par synapse le Mer 7 Sep 2011 - 21:59

@ quand la surdoué pride? Razz
Nous avons un humour pourri et on vous emmerde ! rendeer
On fait pleins de trucs en parralele, rapidement (avec ou sans les mains... ;-) et alors.
Hyper triste heureux envahi par nos sens devant une mangue ou autre chose et alors.
Ma mere je suis ton fils accepte moi comme je suis!
- Mais que va dire ton pere?
J'aime m'abiller en chemise rose, short jaune et basket verte, hum wouaip c'est cool ça.
On est comme ça nous!


Dernière édition par synapse le Sam 10 Sep 2011 - 10:19, édité 1 fois (Raison : pmanque de u dans mange, je lui devait le respect ortographique apres le bonheur qu'elle m'a donnée!)
synapse
synapse

Messages : 821
Date d'inscription : 17/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Invité le Jeu 8 Sep 2011 - 7:37

synapse a écrit:@ quand la surdoué pride? Razz
Nous avons un humour pourri et on vous emmerde ! rendeer
On fait pleins de trucs en parralele, rapidement (avec ou sans les mains... ;-) et alors.
Hyper triste heureux envahi par nos sens devant une mange ou autre chose et alors.
Ma mere je suis ton fils accepte moi comme je suis!
- Mais que va dire ton pere?
J'aime m'abiller en chemise rose, short jaune et basket verte, hum wouaip c'est cool ça.
On est comme ça nous!

C'est ce que je voulais dire. Les gens ne comprennent pas, même après explications. Alors, à défaut de leur faire comprendre, j'aimerais juste les faire réagir. Les choquer pour les forcer à penser. Le monde n'avance pas avec des paroles douces et des explications qui durent, mais - c'est triste à dire - avec des attentats et des révolutions.

En plus, j'avoue que c'est mon côté emmerdeuse qui s'exprime. Plus on essaie de me cacher, plus je vais l'afficher. Un peu comme les homosexuels effectivement. Certains ont dû se dire qu'il était préférable d'expliquer et que les mentalités changeraient. D'autres ont enfilé un bikini rose et ont défilé dans les rues. Personne ne se souviendra des premiers, mais les autres ont régulièrement des encarts dans les journaux...

tongue Je n'ai pas honte, je n'ai pas envie de me cacher ni de me justifier. Je ne suis pas un alien, mon problème ne relève pas de la psychiatrie, ce n'est pas contagieux et ça peut même avoir des bons côtés. Alors merde, les Zôtres ils font chier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Bonkers le Jeu 8 Sep 2011 - 10:54

Cærulea a écrit:Le monde n'avance pas avec des paroles douces et des explications qui durent, mais - c'est triste à dire - avec des attentats et des révolutions.
Pas d'accord. La violence n'a jamais servi à faire progresser une cause juste, elle ne sert qu'à assomer les esprits et empêcher la réflexion.

Mais je crois qu'il y a une différence entre s'affirmer, afficher sa différence, et en venir à une action violente. Ce que tu proposes n'est pas violent, même si des gens se sentent déstabilisés ou choqués si on leur parle de HQI.
Gandhi par exemple prônait la non-violence, il n'empêche que son message et son action avaient tellement d'influence qu'il a dérangé beaucoup de monde (jusqu'à le faire assassiner).
Bonkers
Bonkers

Messages : 244
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Zupiter le Jeu 8 Sep 2011 - 11:05

Cærulea a écrit:Alors, à défaut de leur faire comprendre, j'aimerais juste les faire réagir. Les choquer pour les forcer à penser.
[...]
En plus, j'avoue que c'est mon côté emmerdeuse qui s'exprime. Plus on essaie de me cacher, plus je vais l'afficher. Un peu comme les homosexuels effectivement.
afficher son homosexualité, c'est afficher une différence, ça n'a donc rien de choquant aux yeux de gens un tant soit peu ouvert.
afficher sa surdouance, c'est afficher non seulement une différence, mais aussi une forme de supériorité. à mon avis, le tabou vient de là.
c'est un peu comme avec l'argent, tu peux en parler avec des proches qui sont dans une situation similaire à tienne (et encore pas toujours) mais de là à afficher son compte en banque sur son t-shirt, ça devient plus périlleux.
Zupiter
Zupiter

Messages : 345
Date d'inscription : 20/08/2011
Localisation : chez moi, dés que j'aurai retrouvé la route.

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Rus In Urbe le Jeu 8 Sep 2011 - 12:09

Zupiter a écrit:
Cærulea a écrit:Alors, à défaut de leur faire comprendre, j'aimerais juste les faire réagir. Les choquer pour les forcer à penser.
[...]
En plus, j'avoue que c'est mon côté emmerdeuse qui s'exprime. Plus on essaie de me cacher, plus je vais l'afficher. Un peu comme les homosexuels effectivement.
afficher son homosexualité, c'est afficher une différence, ça n'a donc rien de choquant aux yeux de gens un tant soit peu ouvert.
afficher sa surdouance, c'est afficher non seulement une différence, mais aussi une forme de supériorité. à mon avis, le tabou vient de là.
c'est un peu comme avec l'argent, tu peux en parler avec des proches qui sont dans une situation similaire à tienne (et encore pas toujours) mais de là à afficher son compte en banque sur son t-shirt, ça devient plus périlleux.
Oui, je pense aussi que le problème vient de la supériorité.

Je pense que mon meilleur ami est zèbre. J'en suis convaincu : il en présente toutes les caractéristiques (il n'a pas encore lu le livre de JSF, mais je vais lui prêter ce w-e).
Mais pour moi, c'est une autre affaire, j'ai des doutes...

Dans le cas où des tests confirmeraient mes soupçons, je pense que j'aurais un complexe d'infériorité vis-à-vis de lui...
N'est-ce pas d'ailleurs une raison évoquée pour ne pas faire le test ? --> La peur d'y "échouer" et se sentir nul ?
A ce moment-là, est-ce que j'irai crier sur les toits qu'il est surdoué mais pas moi ?!? J'aurai honte de moi, pas de lui.

Donc les zôtres, plutôt que d'avoir honte de toi Cærulea, est-ce qu'ils n'ont pas surtout honte d'être moins intelligents que toi ?
Et n'essayent-ils pas simplement, par réflexe, d'étouffer l'affaire pour éviter les efforts de communication, etc. ? Je ne sais pas...
Rus In Urbe
Rus In Urbe

Messages : 359
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 39
Localisation : 70ème quartier administratif de Paris

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Invité le Jeu 8 Sep 2011 - 12:42

Donc les zôtres, plutôt que d'avoir honte de toi Cærulea, est-ce qu'ils n'ont pas surtout honte d'être moins intelligents que toi ?
Et n'essayent-ils pas simplement, par réflexe, d'étouffer l'affaire pour éviter les efforts de communication, etc. ? Je ne sais pas...
Ce qui m'a fait penser que c'était plus l'étiquette que la comparaison qui effrayait c'est que plusieurs personnes m'ont déjà dit que j'avais des facilités par rapport à eux, que j'étais plus intelligente qu'eux, d'eux-mêmes d'ailleurs. Ca n'est pas si effrayant pour l'individu de s'avouer moins doué qu'un autre sur un plan ; ça ne reste qu'une facilité de compréhension, non le pouvoir d'avoir toujours raison et une supériorité générale Smile

Mais j'ai déjà tenté d'aborder la question de la douance avec l'une de ces personnes, qui était mon amie, et l'étiquette par contre, l'inconnu, ça lui a fait peur. Elle a complètement esquivé et je n'ai pas insisté.

Ca n'est que mon expérience, évidemment Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par kooper le Jeu 8 Sep 2011 - 12:50

On se croirait dans les X-men...
kooper
kooper

Messages : 164
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 44
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par synapse le Jeu 8 Sep 2011 - 20:18

Mais non c'est mieux camarade !
synapse
synapse

Messages : 821
Date d'inscription : 17/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Philippe le Jeu 8 Sep 2011 - 20:33

Cærulea a écrit: tongue Je n'ai pas honte, je n'ai pas envie de me cacher ni de me justifier. Je ne suis pas un alien, mon problème ne relève pas de la psychiatrie, ce n'est pas contagieux et ça peut même avoir des bons côtés. Alors merde, les Zôtres ils font chier.
C'est peut-être là le problème: la non-contagiosité de la douance ! Wink
D'ici à ce qu'on nous sorte un vaccin anti-douance pour devenir « normal-e-s » (cf. X-Men)...
Ah non, j'oubliais, ça existe déjà ! TV ça s'appelle (Terrible Vaccin?). Razz
Philippe
Philippe

Messages : 2021
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 42
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty surdoué pride et tee shirts

Message par florence33120 le Ven 9 Sep 2011 - 10:04

Bonjour,

Je trouve qu'il y a plein de bonnes idées ici !

Moi, je suis pour la surdoué pride et les tee-shirts !

S'il y a moins d'homophobie aujourd'hui, c'est parce que les homos ont osé se montrer !

Alors, moi je dis qu'on n'a qu'à tous porter un tee shirt "JE SUIS SURDOUE ET JE L'ASSUME", on pourrait même se rendre plus visibles que ça et utiliser tous les médias pour se faire voir et pouvoir expliquer au public.

Quand ce sera devenu " à la mode", les gens réagiront mieux et on pourra faire des choses pour nos enfants surdoués, ils seront enfin reconnus et on obtiendra sûrement des fillières spécifiques de l'éducation nationale.

Moi, je dis : REVENDIQUONS NOTRE DIFFERENCE !

Mettez-moi une dizaine de tee-shirt car ma famille a plein de surdoués et ils ont beaucoup d'humour.
florence33120
florence33120

Messages : 21
Date d'inscription : 21/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Invité le Dim 11 Sep 2011 - 16:12

Rus In Urbe a écrit:Oui, je pense aussi que le problème vient de la supériorité.
Zupiter a écrit:afficher sa surdouance, c'est afficher non seulement une différence, mais aussi une forme de supériorité.
Peut-être que c'est ainsi que les Zôtres le comprennent, et c'est justement pour ça que j'estime qu'il faut le revendiquer.
Un QI supérieur ne signifie pas une intelligence supérieure. Nous le savons tous : le QI est un potentiel.
D'abord, il ne montre que la moitié intellectuelle du package : on a aussi l'hypersensibilité qui, au quotidien, est handicapante.
Ensuite, un potentiel mal ou pas utilisé ne sert à rien.

Pour les homosexuels c'était la même chose : on considérait qu'ils souffraient d'une maladie mentale (dans le meilleur des cas) et qu'ils étaient dans la dépravation (dans le pire des cas). Le revendiquer a fait changer les mentalités. Et il est grand temps que les mentalités changent à propos des surdoués.

NON, on n'est pas des petits génies en devenir.
NON, on n'est pas toujours tête de classe.
NON, la précocité ne se perd pas en grandissant.
NON, on ne se résume pas à de l'intelligence.
Et surtout : NON, on n'est pas supérieurs sous prétexte qu'on a un QI supérieur.

Votez pour moi ! 2nd degré

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par ♥ Kiss Jong-il ♥ le Sam 24 Sep 2011 - 16:10



Ouais bon, j'ai honte de l'admettre, mais il se peut que ton avatar, Cærulea, soit plus joli que tous ceux que j'ai fait miens depuis mon arrivée ici.

Il sort d'où ?


Smile


♥ Kiss Jong-il ♥

Messages : 1266
Date d'inscription : 12/07/2011
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par fleurdesel le Sam 24 Sep 2011 - 16:38

je suis perplexe avec la comparaison avec l'homosexualité. Car j'y vois une différence très importante avec la douance : alors qu'on peut devenir homosexuel tard dans la vie, on ne peut pas devenir surdoué. On le découvre, mais c'est depuis tout petit qu'on l'est.
Sue l'homosexualité, les zôtres peuvent ainsi se dire un minimum : "je pourrai le devenir ou certains de mes proches", ce qui est impossible avec la douance.

Je trouve que la crainte ou le rejet provoqués par la douance sont bien particulières par rapport à d'autres formes de différence. Elle n'est pas visible ou tout au moins nous pouvons choisir de nous confondre avec les zôtres (contrairement au sexe ou à la couleur de peau) et elle ne peut pas nous "tomber dessus" à n'importe quel moment de la vie (comme un cancer ou comme l'homosexualité donc)
fleurdesel
fleurdesel

Messages : 956
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 40
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Foreigner le Dim 25 Sep 2011 - 15:28

What a Face


Dernière édition par Foreigner le Dim 7 Avr 2013 - 12:28, édité 2 fois
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Invité le Dim 25 Sep 2011 - 17:09

@ Kiss : Des zébrures en noir & blanc trouvées sur Google que j'ai consciencieusement coloriées sous Gimp.

@ Fleurdesel : Je ne suis pas d'accord. Le parallèle avec l'homosexualité est volontaire, parce que pour moi ceux qui "deviennent" homosexuels l'ont en réalité toujours été, sans jamais se l'avouer avant le jour où ils le deviennent.
De même qu'on peut être dans le déni de la douance pendant de nombreux mois ou de nombreuses années (que celui qui n'a jamais été dans le déni me jette la première pierre). On ne devient pleinement soi-même qu'en l'assumant, et je ne veux pas vivre dans la peur ou dans le secret. On n'est plus au temps de l'Inquisition ! Je ne vois aucune raison objective de me fondre dans la masse en reniant ma personnalité. On ne demande pas aux Noirs de se tartiner de fond de teint blanc sous prétexte qu'ils sont minoritaires ! Pourquoi est-ce que je me tartinerais de normo-pensée alors que je suis atypique ?
[De toute façon, ce n'est pas la peur qui m'empêchera de vivre. Et si je meurs pour m'être affichée surdouée, je mourrai en martyr.]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Invité le Dim 25 Sep 2011 - 17:18

De ce point de vue, oui, ce sont toutes des minorités, pas forcément visibles dès le départ (y compris par la personne concernée), mais en tout cas potentiellement actives-présentes dès le départ.
Parfois en mode latence, mais présentes.

Après, possible que certaines homosexualités ou bisexualités (pour ces miorités) ne soient pas dès le départ innées, aussi. Mais il semble que oui, beaucoup soient bien innées, mais enfouies en mode latent avant d'émerger plus tard.

Dans ce cas, la comparaison avec la minorité de douance, pour le vécu, peut logiquement se rejoindre sur certains points de vécu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Betapi le Dim 25 Sep 2011 - 21:01

Les autres ne comprennent pas et en sont incapables, la zébritude ne peut être que (partiellement) comprise que par les zèbres eux mêmes. C'est la raison pour laquelle nous sommes isolés du reste du monde et on ne peut rien contre cela. C'est terrible, déprimant, mais c'est la réalité, nous vivons dans un monde qui n'est pas le même que celui des "normaux". Ils sont incapables de comprendre notre réalité car ils n'en fond pas partie.

Je suis désolé pour toi mais dans cette histoire il n'y a ni martyres ni bourreaux justes dans gens qui vivent sur des planètes différentes.

La séparation invisible entre notre monde et le leur est ainsi essentiellement constituée de l'incompréhension qu'il y a entre nous et les les autres.
Betapi
Betapi

Messages : 2153
Date d'inscription : 15/03/2011
Age : 30
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Boq-Boq le Lun 26 Sep 2011 - 11:06

@ betapi

Je ne suis pas d'accord : je suis certain que des non-zèbres peuvent comprendre notre fonctionnement, même si c'est seulement sur un mode intellectuel. Forcément, il ne peuvent pas le ressentir de l'intérieur (inversement, perso je suis incapable de ressentir un fonctionnement intellectuel linéaire, même si je peux le concevoir).

Par ailleurs, même si tous ne peuvent pas le comprendre, ils peuvent quand même l'accepter. Je poursuis le parallèle avec l'homosexualité : on peut avoir un enfant homosexuel, ne pas "comprendre" cette manière d'être mais l'accepter quand même, parce qu'on aime son enfant.

Quant à revendiquer la zébritude, j'en suis loin (peut-être trop adapté ?) mais je suis d'accord que ça ne ferait pas de mal que notre existence soit plus prise en compte, en particulier pour trouver des aménagements à l'école et au travail. A l'école c'est relativement identifié, même s'il faudrait peut-être en faire plus ; par contre au travail, j'ai lu divers fils sur ce sujet ici, clairement il y a du pain sur la planche.
Boq-Boq
Boq-Boq

Messages : 69
Date d'inscription : 30/08/2011
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Invité le Mar 27 Sep 2011 - 21:56

A l'école comme au travail, on est quand même 2% dans ce cas. Alors ça se voit certes moins qu'un fauteuil roulant, mais ça peut être handicapant. Sauf que voilà, les linéaires étant majoritaires, ils voudraient qu'on ait tous un parcours linéaire.

On a beau être adaptés et faire "comme si" tout allait bien, il n'empêche qu'on est différent. Personnellement, je suis objectivement très adaptée. J'ai eu un parcours scolaire presque sans heurt, je pars sur une bonne réussite sociale (enfin j'espère), j'ai bien réussi ma vie sentimentale (enfin je crois) et je ne vis pas trop mal d'être un peu asociale. Mais quand même. Ca serait bien si je pouvais décider que je travaillerais de 12h à 16h, puis de 18h à 22h. Sauf qu'encore une fois, je devrai m'adapter aux autres, me justifier si je ne veux pas travailler avant midi, ou avoir un travail en horaires décalés comme dans la restauration.

On est 2,2% mais on compte pour du beurre. Alors que les grossesses représentent 18 mois dans une vie (2 fois 9 mois) pour un salarié sur deux. Soit 1,7% d'une carrière (hommes et femmes inclus). Et les femmes enceintes, elles, ne comptent pas pour du beurre. Nous, avec notre lucidité, notre intuition, notre empathie, notre curiosité et nos idées lumineuses, on pourrait faire gagner un fric fou aux entreprises françaises... si tant est qu'elles prennent ce risque, qu'elles nous supportent et acceptent nos petits caprices de stars, nos horaires décalés, nos crises de nerfs, notre volonté de changer de service tous les trois mois...

Je veux dire, on nous fait porter notre différence comme une tare. Mais ça n'en est pas une. Au lieu de nous brimer, de nous faire rentrer dans un moule, si on nous laissait nous exprimer, on aurait sûrement des choses à dire et à faire qui feraient avancer les choses, et dans le bon sens en plus !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par \Alex/ le Mar 27 Sep 2011 - 22:34

Je ne pense pas qu'il y ai ni a cacher ni a revendiquer. Si tu veux revendiqué, que tout le monde le sache, peut-être est-ce le contre-coup de la découverte, le passage de "je suis bizarre" a "bin non merde je suis surdoué"?
L'équilibre personnel, n'est-il pas de s'accepter dans toute sa complexité, avec ses qualités et défauts qui font qui on est, sans pouvoir le résumer en 1 mots, pour finalement se revendiquer juste d'être soi sans autre étiquette?
Et pour le travail, a chacun de prouver qu'il le vaut bien, les cadeaux c'est le père noel qui s'en occupe.

PS: Proud to be yellow Smile

\Alex/

Messages : 160
Date d'inscription : 20/10/2010
Age : 43
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Foreigner le Mer 28 Sep 2011 - 12:19

What a Face


Dernière édition par Foreigner le Dim 7 Avr 2013 - 12:29, édité 2 fois
Foreigner
Foreigner

Messages : 641
Date d'inscription : 24/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Lysange le Mer 28 Sep 2011 - 19:13

Foreigner a écrit:
betapi a écrit: [Les "normaux" ] sont incapables de comprendre notre réalité car ils n'en fond pas partie.
Oui mais les plus ouverts d'entre eux comprennent facilement que la zébritude n'est pas simplement une différence ou un handicap mais bien une profonde différence. Certains parviennent même à cerner cette différence, à plus ou moins non pas se la représenter mais comprendre quand même les problèmes et décalage qu'elle pose.
A nous aussi de savoir communiquer lorsque nous rencontrons un interlocuteur ouvert.

S'il m'arrive de parler clairement de la zébritude, mon meilleur "discours" consiste à les y immerger en traitant avec eux n'importe quel sujet en lâchant progressivement mais assez vite les chevaux. Tout repose sur le choix du moment pour le faire ! Et aussi bien sûr de savoir ne pas aller trop loin pour ne pas les décrocher.
En constatant le décalage entre ce qu'ils appelaient une opinion sur le sujet et mon discours beaucoup ( Very Happy ) plus riche et surtout structuré et construit (en direct live !), c'est là qu'ils réalisent la différence d'échelle de raisonnement et de niveau de considération des choses. C'est alors un peu comme si la petite troupe de mercenaires qu'étaient leurs idées se retrouvait brusquement projetée dans une légion romaine, vaste, entrainée et bien équipée.
Mon argument massue est le "Mais ça c'est un autre sujet" que je vais sortir plusieurs fois dans la conversion pour l’empêcher de s'éparpiller ("Hé non, je ne suis pas à fond là !"). Ben oui, une armée n'est pas constituée que d'une seule légion et elles peuvent toutes manœuvrer ensemble.

Étrangement, quand cela arrive (sinon il ne faut pas insister) la "puissance intellectuelle" passe alors au second plan et c'est un moment très sympa car le dialogue est établit et ma zébritude devient fédératrice, une sorte de catalyseur. Il n'y a alors aucune gène ou honte ni d'un côté ni de l'autre.
Cela ne leur permet pas de comprendre ce que c'est que d'être zèbre mais d'au moins pour une fois toucher du doigt l'extérieur de la zébritude, commencer à deviner ou entrevoir ce qu'il peut y avoir derrière et constater que ce n'est pas qu'une idée, un concept ou une légende urbaine. (MDR ! J'y ai eu droit à celle là !!! Bien entendu le gars ne savait que j'étais une de ces légendes urbaines.)

C'est marrant parce que pour moi ça marche jamais. Le peu de personnes à qui j'ai parlé de mes rayures (déjà trop à mon gout), ont voulu savoir concrètement ce qui me rendait différente. J'ai tenté de leur expliquer un peut tout ce que tu décris là. Mais la plupart des personnes à qui j'ai eu affaire m'ont dit "mais il y a plein de gens comme toi". Je pense que c'est parce que tout comme je ne peux pas saisir leur façon de voir le monde, leur échelle de pensée et tous plein d'autres choses, simplement parce que je ne suis pas comme eux, ils ne peuvent pas saisir ce que j'entends vraiment par là, ils comparent donc à ce qu'ils connaissent, à leur échelle, et trouvent que finalement ce n'est pas si loin.

Quand à se lancer dans un dialogue en m'exprimant comme je le pense (en gros en enlevant la censure "non-zèbre), je n'oserais même pas parce que j'ai toujours eu peur du regard des autres, et savoir que par ce dialogue une personne pourrait juger la crédibilité de mes propos, ça me fait terriblement angoisser de ne pas être à la hauteur. Donc c'est vrai que je ne sais pas si ça permet de pouvoir évaluer la différence...

Toujours est-il que j'ai choisi de n'en parler qu'à mes proches, et surtout de ne pas entrer trop dans les détails pour ne pas laisser comparer les gens à leur échelle. Après, ils font l'analyse si ils veulent. Si ils ne trouvent rien de bien particulier ils se diront que c'ets pas un truc qui se voit. Si ils trouvent quelque chose de particulier ils se diront peut être "ah tiens c'est donc ça". Peut être que dans les deux ca ils se planteront, mais après tout, quelle importance? Je suis une personne avant d'être un zèbre...
Lysange
Lysange

Messages : 805
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : entre la chaise et le clavier

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Fata Morgana le Mer 28 Sep 2011 - 20:42

Tout dépend de la proximité intellectuelle commune. Selon moi je trouverais logique que plus l'écart sera grand, plus l'incompréhension le sera aussi. A titre personnel, j'ai renoncé, sauf envers mon entourage immédiat, à décrire ce en quoi cette différence consiste. D'ailleurs dans mon cas, le retour que j'en ai c'est qu'elle se voit; se voit, mais n'est pas interprétée réellement pour ce qu'elle est. C'est la solitude à mes yeux qui définit profondément le surdoué. je la vois comme un fatum contre lequel on ne peut presque rien faire. Elle est le signe tangible d'une différence subtile mais essentielle. Je suis assez d'accord (expérience faite) avec l'idée que le non-surdoué ne se représente pas, ne visualise pas cette distance, n'est pas en mesure d'utiliser un référentiel valide pour l'évaluer. Ce n'est ni bien ni mal, c'est un fait de nature.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par ♥ Kiss Jong-il ♥ le Sam 8 Oct 2011 - 15:22


D'ac, merci pour le renseignement, concernant l'avatar.

Il est drôlement joli joli et bien fait, alors !

De belles couleurs, franches sans être fluos.

Des zébrures colorées, c'est cooool.

C'est pour cette raison, que j'avais choisi ça, moi, comme avatar.

http://www.zebrascrossing.net/u1038

Je tenais à mort aux couleurs, quitte à en oublier les rayures.

Intéressant n'est-ce pas ?!


♥ Kiss Jong-il ♥

Messages : 1266
Date d'inscription : 12/07/2011
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par Invité le Lun 10 Oct 2011 - 12:22

Kiss ! a écrit:De belles couleurs, franches sans être fluos.
Des zébrures colorées, c'est cooool.
(...)
Je tenais à mort aux couleurs, quitte à en oublier les rayures.
Merci Smile

C'est parce que j'ai une relation "particulière" aux couleurs. Disons qu'entre la douance et la synesthésie, je suis la 3D couleurs sur écran géant face à des normo-pensants qui ont une mini-télé en noir et blanc ! Ce que mon copain prend pour une marque de mépris, alors que c'est simplement pour montrer le côté indescriptible de la chose. Encore un bel exemple de décalage... Je prends une image parce que je n'ai pas les mots, et elle est interprétée différemment de ce que j'entendais.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La honte des zôtres Empty Re: La honte des zôtres

Message par moise le Mar 11 Oct 2011 - 22:25

je ne crois pas possible de nier ce que l'on est... nous sommes nombreux à en avoir fait déjà l'amer expérience... comme je disais dans un autre post un peu plus haut aujourd'hui on m'a carrément demandé si j'étais un extra terrestre... j'ai pris ça avec beaucoup d'humour... dans la vie personnelle ça peut passer pour bien pire... je crois que s'affirmer tranquillement pour ce que l'on est, est la seule solution... ne rien dire serait mentir et ouvre la porte justement à des interprétation du genre ''manipulation'' ... il ne s'agit pas de se faire passer pour supérieur... nous ne le sommes pas... nous pensons plus vite et sommes souvent plus sensibles en beaucoup de points je vous passe la litanie des hyper, syn et kin ... ça n'a rien à voir avec de la supériorité... nous parlons d'une différence qui, comme toutes les différences au cours de l'histoire, est mal perçue car minoritaire ... pour autant je crois qu'en s'affirmant comme tel... les autres non Z, nous regarderont autrement... ils sauront que ce n'est ni de la prétention, ni du mensonge... c'est une différence que nous devons marquer... sinon nous nous condamnons éternellement à nous déformer... franchement je remercie tous les jours le créateur de ce site... quelle chance j'ai eue de le trouver... (enfin, ...j'ai cherché quand même)

moise

Messages : 37
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 42
Localisation : quebec

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum