bonjour

Aller en bas

bonjour  Empty bonjour

Message par saturette le Lun 11 Mar 2019 - 14:54

bonjour,
je ne sais pas trop comment me présenter...
je suis une femme, j'ai 40 ans, et je ne travaille plus (suite à du harcelement moral et diverses épreuves de vie....) je n'ai plus de vie sociale...
je suis dans un état d'épuisement ,de souffrance ,de detresse, de depression, après 40 ans de suradaptation et d'épreuves en tout genre... je ne comprenais pas pourquoi je me suis toujours sentie différentes des autres, une extra terrestre trop sensible, toujours rejetée, humiliée, toujours incomprise et seule.... je ne suis pas allé voir de psys car j'avais essayé une fois il y a 15 ans et j'avais été mal reçue, et je n'en voyais pas l'interet, la sensibilité et l'inteligence n'étant pas une maladie, je me disais c'est comme ça faut vivre avec... et je ne peux pas prendre de médocs cause maladie au foie...

après mes lectures il y a quelques années j'ai enfin découvert que ma différence venait du fait que j'étais hypersensible... et je me retrouve aussi dans les symptomes de HP/zebre ou aspie féminin, mais je n'arrive pas à savoir ou penche la balance...
j'ai l'impression qu'il m'a fallu 40 ans pour comprendre qui je suis car je n'avais pas les bonnes cartes en main...

j'ai tous ces symptomes vu sur ces sites :
(édit : je voulais mettre des liens ici mais ce n'est pas autorisé aux nouveaux membres donc revenez dans 7 jours je les mettrais lol) :


pour l'instant je n'ai pas de diagnostique posé, j'aimerais justement bien voir un psychiatre pour faire un diagnostique (je n'ai pas les moyens de voir un psychologue non remboursé) j'ai essayé de trouver un psychiatre mais il y en a peu dans la région rurale ou j'habite actuellement, et ils sont tous complets ils ne prennent pas de nouveaux patients, j'ai quand même réussi à en voir 1 mais je suis tombée sur kkn odieuse qui m'a rit au nez et ne voulait pas m'écouter, juste m'abrutir de médocs, me dit que l'hypersensibilité n'existe pas....
d'après ce que j'ai lu vu l'état de la psychiatrie en france (rurale!!) avoir un diagnostique de HP ou aspie sur une femme de 40 ans est quasi impossible...
c'est un peu l'objet de mon inscription ici, j'aimerais trouver un psychiatre compétent, si vous en connaissez dans ma région ? (par MP)
après poser une étiquette ne m'interesse pas mais j'ai "besoin" de savoir qui je suis... (hypersensible, HP, aspie...) pour avancer...

je vais essayer de résumer mes symptomes, désolée si c'est un peu brut mais pas envie de rédiger un roman littéraire  :
hypersensible, je suis "hypertrop" tout, et trop affectée par les épreuves, incapable de prendre de la distance ou après beaucoup de temps
timide et pudique mais je porte un faux masque d'extravertie nerveuse et peux être très (trop) bavarde sur un sujet qui m'interesse
me sens mal à l'aise en groupe pas le sens de la repartie
je ne comprend pas les mentalités pourries des 'autres' (80% de la population) car je suis incapable de jeux de pouvoirs domination séduction manipulations calculs vices carriérisme je suis trop désinteressée et altruiste et incapable de mensonges arrogances et pas du genre fétarde alcool etc.
je me suis toujours sentie différente des autres, trop sensible, trop honnête, trop cérébrale, on me reproche tout le temps que je me pose trop de questions, je me sens inadaptée et incompatible à la societé, car pas assez superficielle individualiste arrogante et menteuse...
j'ai longtemps pensé que la norme était d'être gentil sensible bienvaillant et honnête, et que j'étais donc "normale", mais que j'avais juste la malchance d'être mal entourée, de personnes insensibles et malveillantes, qui m'ont toujours critiquée et humiliée, mais maintenant après avoir beaucoup expérimenté des milieux sociaux différents et vécu beaucoup de maltraitance, je prends conscience que la norme partout est d'être pourri hypocrite insensible égoiste ou abruti etc...
j'ai beaucoup souffert (maltraitance en milieu familial, médical et professionel, harcelement, épreuves, pbs santé, racisme) j'ai toujours été trahie déçue agressée ou laissé tombé, et j'ai prit beaucoup de recul sur la vie et l'humanité.. on m'a fait trop de mal et ça m'a provoqué une sorte de phobie sociale... je ne suis pas du genre insouciante fétarde arrogante quoi...
pourtant j'aime la vie, la nature, l'art, j'adore la musique, m'amuser avec des personnes bienvaillantes avec qui je peux être gaie...
j'ai un sens de l'humour particulier (cynique?)
je suis hyperangoissée
je suis traumatisée de la vie déprimée c'est limite stress post traumatique vu les épreuves que j'ai eu
je suis hyperlucide c'est prit pour du pessimisme... je vois tous les pbs avant qu'ils arrivent
dons de clairvoyance
je supporte pas de vivre dans le mensonge le déni cacher les pbs
ne supporte pas les codes sociaux chiants et hypocrites les discussions futiles sans interets ou l'arrogance ou la superficialité la surconsommation (mode shopping) ou les médisances et ragots, je me force porte un masque faux self de survie jusqu'au épuisement burn out ou au faux pas gaffe sociale qui me trahit le vernis cède les autres voient qui je suis et ma gentillesse et mon honneteté est prit pour de la fragilité et on m'agresse
je ne supporte pas la mentalité de la societé : dans plein de domaines j'ai une vie qui "sort de la norme" (par exemple j'ai enfant handicapé etc..) : mon entourage me demande de le cacher, nier et minimiser ma souffrance, puis me laisse tomber et me rejette je suis mise sur le banc de la société car différente
j'ai une grosse peur de l'abandon, dépendance affective,
mère pervers narcissique facho autoritaire et cruelle qui m'a toujours rabaissée et castrée je n'existe pas... on me traitait de chochotte quand j'étais petite
dans mon entourage CSP+ (avocat prof medecin) la sensibilité est considéré comme une faiblesse, une paresse, un laisser aller, une tare, un défaut, à corriger et à mater, car pour eux tout est question de volonté, quand on veut on peut, et l'intelligence est méprisée si elle n'est pas au service d'une carrière professionnelle qui rapporte un prestige social et financier
dans les autres milieux sociaux plus populaire que j'ai cotoyé l'inteligence est tout simplement à banir, il faut s'abrutir à la merdemedia hanouna
on m'a toujours prise pour une conne, humiliée,
impression d'être sans filtre trop naturelle et entière et de ressentir tout ce que pensent les autres
hautes valeurs morales éthiques, idéaliste, je ne supporte pas le manque de respect l'injustice la cruauté la malveillance le racisme les haineux l'intolérance la perversité le vice la loi du silence etc..
je suis indignée et révoltée et passionée
idéaliste romantique reveuse sentimentaliste fleur bleue etc... je me réfugie dans les livres et la fiction pour oublier ce monde de brutes
hyperempathique, je me mets trop à la place des autres
bienvaillante fidéle loyale, j'aime les relations sincères profondes et franches (mais je n'en trouve pas beaucoup)
centres d'interets différents des autres (sciences humaines philo écolo écologie nature etc..) j'étais pas du genre étudiante fêtarde alcolo
je m'en fou des apparences du fric et du pouvoir actuellement je m'interesse beaucoup aux pbs écologiques environnementaux et l'effondrement de la biodiersité et climatique. je suis scandalisée de voir l'homme détruite mère nature...
je suis perfectionniste supporte pas l'échec, fascinée par les grands esprits intelectuels (brillants mais pas arrogants)
j'ai toujours été victime de violence verbale maltraitance harcelements brimades humiliations exclusions et de pervers narcissiques. je n'arrive pas à avoir d'amis sincères,je n'ai pas de vie sociale, je souffre atrocement d'isolement, je me sens en "précarité sociale". je n'ai plus de famille (toxique). (actuellement j'ai juste 3 personnes sur qui compter : mon mari (qui lui même n'a pas de famille et d'ami non plus) et 2 copines qui habitent à 500km...)
je suis entourée de personnes toxiques, égocentriques, superficielles, incultes, aucune curiosité intellectuelle, aucune valeurs morales ou aucune empathie.

je cherche desesperement des personnes comme moi pour échanger, se soutenir, discuter, me sentir comprise, etc...  pourquoi pas ici?

pour le côté HP :
hypercuriosité intelectuelle hypercerebrale (surreficience mentale) je me pose trop de questions existentielles et je me lasse vite...
j'aime m'informer, de manière exhaustive (j'aurais voulu être journaliste mais je n'en ai pas les habiletés sociales)
j'étais 1ere de la classe de la primaire jusqu'en bac surtout dans les matières littéraires (les profs me suppliaient de faire fac de philo), grande facilité sans travailler, ça fusait, puis echec scolaire cause harcelement scolaire (intello) et phobie sociale puis harcelement moral au travail... inadaptée au monde de la com !!
je suis naturellement (sans forcer) très très bonne dans certains domaines et très très nulle dans d'autres malgré tous mes efforts...
j'ai de grosses difficultés en math, je pense avoir un QI hétérogène ininterpretable. d'après les tests QI en ligne j'avais 126.
je me suis jamais trouvé intelligente car trop envahie par mes pensée et surement quelques dys, impression d'avoir une pensée en arborescence ça fuse partout et des bugs blocages...
je préfère me définir comme intelectuelle et cérébrale plutot qu'inteligente.

dans ma famille, il y a des DYS (diagnostiqués) et aspie/HP qui s'ignorent (non diagnostiqués car trop vieux, 60 ans, mais tous les symptomes..)

j'ai parcouru le forum  et je copie des témoignages ou je me retrouve :

"on m'a dévalorisé, fait des choix à ma place, jamais vraiment laissé ma place, me laisser me construire... Donc zéro estime/confiance en moi... et ça, les autres le ressentent et ça n'inspire ni respect ni envie d'être mon ami(e) ou plus."

"au fond de moi persiste une grande souffrance...celle d'avoir rêvé le monde, d'avoir rêvé ma vie...je suis un bisounours, toujours en quête de chaleur humaine, toujours prête à tout donner pour les gens que j'aime...je voudrais tant être bien entourée!!!"
Je me sens inadaptée à ce monde de fous!

"une nécessité de se sentir reconnu, compris et accepté tel que l’on est, et surtout pouvoir le partager avec quelqu’un avec qui on se sent comme connecté. Cela permet d’avoir les ressources nécessaires pour supporter le monde et les personnes qui nous sont très différentes."


Dernière édition par saturette le Lun 11 Mar 2019 - 17:23, édité 2 fois

saturette

Messages : 12
Date d'inscription : 11/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

bonjour  Empty Re: bonjour

Message par Kingfisher le Lun 11 Mar 2019 - 16:38

Bonjour Saturette,

J'espère que vous pourrez trouver ici de l'aide, et peut-être un spécialiste à consulter.
Que l'on soit inadaptés à ce monde, c'est une certitude. Ce travail de "deuil" à faire ne doit pas nous fermer la porte à d'éventuelles rencontres positives.
Smile
Kingfisher
Kingfisher

Messages : 969
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 36
Localisation : Entre deux eaux

http://www.bloodsucker.ovh

Revenir en haut Aller en bas

bonjour  Empty Re: bonjour

Message par saturette le Lun 11 Mar 2019 - 16:54

Kingfisher a écrit:Bonjour Saturette,

J'espère que vous pourrez trouver ici de l'aide, et peut-être un spécialiste à consulter.
Que l'on soit inadaptés à ce monde, c'est une certitude. Ce travail de "deuil" à faire ne doit pas nous fermer la porte à d'éventuelles rencontres positives.
Smile

Bonjour kingfisher,
merci pour votre accueil
oui c'est ce qui me fait tenir : trouver un spécialiste professionnel compétent, compréhensif et respectueux des personnes atypiques
et faire des rencontres intéressantes, trouver des personnes "comme moi" avec qui échanger et nouer des amitiés. jusqu'à présent, malchance ou destinée, je n'en ai pas trouvé...
l'espoir fait vivre comme on dit, mais au bout de 40 ans, cabossée par les épreuves, je n'ai plus beaucoup de forces...

saturette

Messages : 12
Date d'inscription : 11/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

bonjour  Empty Re: bonjour

Message par Hélice le Lun 11 Mar 2019 - 18:19

Bienvenue et courage!

saturette a écrit:trouver des personnes "comme moi" avec qui échanger

Comme tu disais dans ton premier messages, tu as déjà trouvé des témoignages où tu te retrouves... j'espère que ensuite tu trouveras des bons conseils ou des échanges qui t'aideront à reprendre du poil de la bête!

A+
Hélice
Hélice

Messages : 300
Date d'inscription : 23/02/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

bonjour  Empty Re: bonjour

Message par saturette le Dim 28 Avr 2019 - 10:31

bonjour, je reviens ici car ma situation n'évolue pas, est bloquée, car je suis seule....

je ne sais plus vers qui me tourner pour avoir de l'aide, avoir du soutien psychologique, trouver un bon psy, (et trouver des amis et du lien social, mais ça ne revons pas). je pense que c'est vain d'esperer dans cette société individualiste, ou tout dépend de ta naissance et ton environnement social,  et je n'ai pas eu la chance comme certains d'être bien entourée de personnes bienvaillantes et empathiques (famille amis médecins) je suis SEULE et même pire : victime de cons qui m'ont mit plus bas que terre, donc double peine.
je ne pense pas trouver sur ce forum du lien, de l'amitié....
je suis au bout du rouleau, en détresse totale, la solitude me tue, je n'ai aucun soutien, je suis mal entourée, de cons qui font de ma vie un enfer, c'est très dur quand votre propre famille, votre propre mère, vous maltraite.

je suis désarmée face à la cruauté et méchanceté humaine.
en fait je me rends compte que je ne suis pas respectée !!!!
partout ou je vais , on me manque de respect, je suis la proie des êtres malveillants.
les gens biens (il y en a peu !!!) que j'ai croisé m'ignorent poliment, mais les êtres malveillants foncent immédiatement sur moi comme un vautour, pour m'agresser et ne me lachent plus, me bouffent jusqu'a l'os. ils s'en donnent à coeur joie. agressions verbales, brimades, bizutages, vexations, mesquineries, moqueries, insultes, rejet, exclusions, mépris, etc... sont mon quotidien, au mieux on me snob ou on m'ignore comme une merde,
je suis un paillaisson, on me marche dessus
on me casse, je suis prise pour une conne et je n'ai pas le droit de m'exprimer, je suis contrainte au silence et réprimée, et si j'ose me défendre, répondre, on me fait passer pour la méchante fautive, pour une folle susceptible ou parano qui s'ennerve.
c'est comme si il y avait écrit sur mon front "bouc emissaire, allez y tapez défoulez vous" je suis le jouet de tous les pervers psychopathes qui croisent ma route et il y en a plein!!!
parfois même avant que je puisse ouvrir la bouche on m'agresse, regards méprisants dans la rue, j'ai déja été insultée dans la rue, dans les files d'attente on me passe systématiquement devant, la postière ne fait la gueulle et ne me répond pas bonjour au guichet... bon ok je dois pas être la seule à vivre ça mais mon mari quand il va à la poste avec cette même postière a droit aux grands sourires...
déli de sale gueule? impression d'etre jean claude duss dans les bronzés.
pourtant j'ai déja vu des gens timides et polis comme moi mais ils sont respectés laissés tranquille personne les agresse on leur parle gentiment.
j'ai tout essayé pour me faire respecter : bien présenter, bien m'habiller, belle coiffure maquillage, d'avoir l'air cool détendue, sure de moi, ou snob hautaine, d'en imposer pour me faire davantage respecter, mais rien n"y fait, ça ne marche pas mieux; je ne dois pas avoir une tête qui inspire le respect.
ça m'épuise beaucoup de controler mon masque social en vain. j'ai toujours l'impression d'être à coté de la plaque.
par exemple lorsque mon mari m'avait presenté à toute sa famille élargie il y a 15 ans lors d"un mariage, en me voyant une cousine m'ignore, refuse de me dire bonjour et dit à mon mari "tu n'es plus avec ton ex c'est dommage elle était bien je la préferais" et une autre cousine est venue m'agresser devant mon mari "t'as pas interet à faire du mal à xxxx (mon mari) sinon tu auras affaire à moi car c'est mon cousin préféré."
mon mari, très timide, n'a rien répondu pour me défendre!!! mais il en a été autant offusqué que moi et a coupé les ponts avec sa famille pour me protéger.
inutile de dire que si j'avais osé répondre kkchose à ces atroces cousines, bien sur on me l'aurait reproché.
mais n'ayant aucun sens de la repartie, je ne sais pas quoi répondre, il est bien la le pb !!! je suis toujours bouche bée devant la méchanceté gratuite.
cette injustice (qu'elle me concerne ou que d'autres personnes victime de rejet le vivent aussi) me révolte.
voila le genre d'humiliation dont je suis victime !!!!

j'attire la haine et le rejet alors que je suis kkun de gentille et timide (pas grande gueulle connasse) alors je ne comprend pas. je pue ????
idem lors de mon 1er emploi, lorsque je suis arrivée le 1er jour le chef me présente à mes collégues, réaction des collégues : elles m'ignorent, pas un regard pas un bonjour, elles disent au chef "elle est partie xxx (celle que je remplace) dommage !!" sympa l'acceuil hein !!! je n'ai pas montré mon désaroi j'ai encaissé mais j'ai pleuré toute la nuit.

le desespoir et la colère me bouffe. car au fond de moi j'ai un caractère de guérière mais je n'arrive pas à le montrer, et si je m'ennerve c'est prit pour de l'hystérie; je suis kkn de nerveuse. donc kan on m'agresse j'ai tendance à me replier pour pas exploser.

je suis kkun de bienvaillante qui veut combattre l'injustice, aider son prochain, mais on me maltraite comme une merde. pourquoi??

bref les gens m'agressent sans même parfois me connaitre donc ça me confirme qu'on vit dans un monde de psychopathes !

je me demande sur quelle planete inhumaine je suis tombée je suis entourée d'etre pervers tordus, partout ou je vais et j'ai fréquenté de tout milieux sociaux.

j'en suis bien sur devenue phobique sociale mais on va dire que c'est de ma faute, que je suis trop sensible!!

je me retrouve complétement démunie face à ces comportements odieux je ne sais quoi répondre pour me faire respecter. moi qui suit incapable de faire du mal à une mouche, car je respecte toute forme de vie, je ne sais pas me défendre, je ne sais pas casser, retorquer, mettre des vents, et de tte façon ça m'interesse pas de consacrer ma vie à faire chier les gens comme le font les gens autour de moi !!!! si c'est cela être normal, ça m'interesse pas.
je pourrais raconter 5000 pages sur tout ce que j'ai vécu comme agressions insultes brimades gratuites dans tous les milieux (familliaux professionnel médical)
mais ce n'est pas que mon physique car j'avais participé à des forums généraliste de grossesse lorsque j'étais enceinte de ma fille il y a 10 ans et je m'étais fait agressée en ligne lorsque j'avais osé faire part de mes angoisses lors de fausse couche, apparement ce n'était pas politiquement correct d'en parler, il faut montrer une image de soit parfaite, être insouciante, hypocrite arrogante et cruelle. être "positive" comme ils disent. je ne comprends pas tous ces codes sociaux.
j'ai eu aussi beaucoup de reflexions odieuses déplacées lorsque mon fils est né handicapé du genre "moi à ta place j'aurais avorté" ou "tu t'en en fou ça se voit pas" (handicap invisible) si j'ose répondre pour me défendre on me traite d'agressive ou de parano !!! on me fait passer pour une folle !!!!!!
je ne dois pas être de la même race que ces "humains"
puisque je n'aime pas être dominatrice cruelle manipulatrice raciste narcissique comme eux et que je n'ai pas les memes aspirations et centres d'interet qu'eux (shopping, défonse à l'acool, sexe, fric et corruption) moi je ne suis qu'une pauvre intelo qui m'interesse à la nature, la philosophie, l'histoire, l'amour, la justice, j'ai trop d'empathie
on ne parle aux infos que des actes spectaculaires de racismes agressions attentats comme si c'etait quelque chose d'extraordinaire et pas banal mais ils sont déjà dans les paroles et actes de chacun au quotidien.

j'ai été martyrisée et brimée par une mère folle, pervers narcissique, cruelle et superficielle, bourge snob, mentalité de facho qui culpabilise les victimes et vit dans sa bulle, pour elle l'hypersensibilité n'existe pas, c'est de la paresse et de la faiblesse, il faut faire des efforts, tout est question de volonté, on a que ce qu'on mérite, quand je lui racontais que j'étais victime de harcelement scolaire elle me croyait pas, niait; minimisait ou me disait que c'est de ma faute me traitait de parano ou de chochotte et que j'ai qu'a apprendre à me défendre et reproches que je ne sais pas appliquer sa méthode de la psychologie positive (qui consiste à nier les pbs). je n'avais pas le droit de mettre du chauffage dans ma chambre pour m'endurcir et j'en passe...

-suite à une énième agression j'ai essayé de voir une psychiatre il y a 4 mois pour avoir du soutien moral et une reconnaissance de victime, un diagnostic de HP, TSA ou autre, mais je suis tombée sur une vielle conne odieuse méprisante, aucune empathie, elle s'est moquée de moi quand je lui ai dit que je ne travaillais plus depuis 10 ans suite à du harcelement moral, m'a dit que l'hypersensibilité n'existe pas que c'etait juste de la depression, elle m'a reprochée que j'étais trop affectée que je ne sais pas prendre du recul avec les événements (agressions stress post traumatique de pb de santé), et elle refusait que je parle, je ne devais répondre qu'a ses questions.

je n'ai pas les moyens de voir un psy libéral car je suis au chomage, je n'ai déja a peine de quoi me nourrir, et je ne connais pas de psy spécialisé dans ma région rurale, j'ai cherché sur le net en vain, j'ai essayé d'appeler 2 psys libéral spécialisés en stress post traumatique à défaut d'autre chose mais ça répond pas (répondeur disant complet) et les 22 autres psychiatres gratos de ma région sont tous complets (répondeur "je prends pas de nouvo patients") et je ne peux pas aller en CMP car mon fils handicapé y est déja suivi et ils ont mauvaise réputation on a eu des soucis avec eux
la psychiatrie est vraiment dans un état effroyable en france

je n'ai pas le courage de subir un 2eme psychiatre odieux qui m'agresse
de + à l'oral je ne sais pas exprimer tout ce que je vous dit à l'écrit je viens avec mes feuilles et la psychiatre n'a pas apprécié

je suis desespérée il n'y a pas de solutions je me casse la tête en vain depuis des semaines

il me faudrait l'adresse d'un psychiatre dans ma région, si kkun pouvait me renseigner... bien que je ne sais pas a quoi me servirait de poser une étiquette de HP ou TSA au point ou j'en suis rendue ma vie est foutue (pb de santé et solitude totale ) mais j'ai besoin d'une confirmation exterieure. je n'ai mit un mot sur ma "différence" qu'il n'y a que quelques années

pour me protéger je n'ai pas d'autre choix que de vivre reclue isolée chez moi comme une hikikomori, dégoutée de la cruauté humaine, refugiée dans des fictions de mondes imaginaires, des histoires sentimentales romantiques fleur bleue pour me rappeler que l'amour existe même si je n'y ai pas droit. moi qui avait besoin d'avoir une vie sociale affective, une reconnaissance sociale, être utile pour la société, avoir une famille et des amis j'ai bocou de mal à en faire le deuil et la souffrance est intolérable. je ne survis que dans l'espoir d'avoir justice un jour.

y a t'il d'autres personnes qui vivent la même chose ??? je me sentirais moins seule si je pouvais communiquer...

et si kkun pouvait me communiquer une adresse de psy aussi (mp pour la région)

merci cheers

saturette

Messages : 12
Date d'inscription : 11/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

bonjour  Empty Re: bonjour

Message par Ashak le Dim 28 Avr 2019 - 11:29

Coucou,

D'abord je suis désolée de ce que tu vis.

Alors déjà si tu as besoin non pas d'une étiquette mais d'une base, d'un mot je te conseille d'aller là si tu l'as pas encore fait sur un site qui s'appelle "16 personnalités" (je ne peux pas encore poster de liens externes Smile )

Le principe du test est expliqué par Woban ici : http://www.zebrascrossing.net/t12417-mbti-z-le-pourquoi-du-comment-ebauche-et-amelioration-du-schema

C'est bien plus rapide qu'un test HP et t'as déjà une réponse, tu n'as pas besoin d'être HP te sentir décalée du monde, il suffit d'être un profil de personnalité qui n'est pas beaucoup représenté dans la société. Il y en a 16 en tout répartis en quatre grande catégories, si tu ne fais pas partie de la catégorie principale (50% de la population), tu auras toujours un sentiment de décalage avec les autres. Tout simplement parce qu'ils ont un fonctionnement un peu différent et qu'ils ne peuvent même pas envisager le tient. Le QI n'entre pas en jeu à ce niveau.
Je dis pas ça pour pas que tu fasses le test HP, juste que tu aies une réponse gratuite et rapide en attendant de le passer.

ensuite :

Les gens sont plus cons et méprisants que méchants. Pour t'apprécier, ils ont besoin de pressentir ce que tu vaux mentalement et/ou physiquement. Sois ils pensent valoir plus que toi et ils t'humileront pour se mettre socialement en valeur. Les plus sympas t'ignoreront ou te feront un sourire en mode "je suis désolé que tu souffres. Par contre je mettrai pas mon rang social en jeu pour toi. Trainer avec toi ça craint"
s'ils pensent valoir la meme chose ils t'ignoreront ou seront amicaux.
s'ils pensent valoir moins que toi ils seront gentils, serviables et admiratifs.
Le jour où ils comprennent enfin que tu es capable de te foutre vraiment en rogne et de détruire leur égo et leur image sociale avec tes mots ou que tu es capable de les détruire physiquement (la majorité de ce genre d'imbéciles sont peureux physiquement) alors ils changeront de comportement.

Tu dois porter sur toi le fait que tu as été brisée et que tu es dans une spirale infernale, alors ils te catalogent directement dans la catégorie "vaut moins que rien" sans même te connaitre et ils n’essaieront pas appart évènement particulier.

Cet évènement là, toute ta vie tu seras en mesure de le déclencher, rien n'est perdu. Jamais.

Pour le CMP : ce n'est pas parce que les gens qui le dirige sont des quiches que le psy dedans est mauvais.


Est ce que d'autres gens vivent la même chose : J'ai vécu quelque-chose de semblable pendant la majorité de ma vie. Actuellement je cherche toutes les clefs pour que ça change et ça change.
Je serai contente d'échanger avec toi par mp si tu le souhaite

Bon courage clown
Ashak
Ashak

Messages : 13
Date d'inscription : 27/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

bonjour  Empty Re: bonjour

Message par saturette le Dim 28 Avr 2019 - 20:02

Ashak a écrit:Coucou,

D'abord je suis désolée de ce que tu vis.

Alors déjà si tu as besoin non pas d'une étiquette mais d'une base, d'un mot je te conseille d'aller là si tu l'as pas encore fait sur un site qui s'appelle "16 personnalités" (je ne peux pas encore poster de liens externes Smile )

Le principe du test est expliqué par Woban ici : http://www.zebrascrossing.net/t12417-mbti-z-le-pourquoi-du-comment-ebauche-et-amelioration-du-schema

C'est bien plus rapide qu'un test HP et t'as déjà une réponse, tu n'as pas besoin d'être HP te sentir décalée du monde, il suffit d'être un profil de personnalité qui n'est pas beaucoup représenté dans la société. Il y en a 16 en tout répartis en quatre grande catégories, si tu ne fais pas partie de la catégorie principale (50% de la population), tu auras toujours un sentiment de décalage avec les autres. Tout simplement parce qu'ils ont un fonctionnement un peu différent et qu'ils ne peuvent même pas envisager le tient. Le QI n'entre pas en jeu à ce niveau.
Je dis pas ça pour pas que tu fasses le test HP, juste que tu aies une réponse gratuite et rapide en attendant de le passer.

ensuite :

Les gens sont plus cons et méprisants que méchants. Pour t'apprécier, ils ont besoin de pressentir ce que tu vaux mentalement et/ou physiquement. Sois ils pensent valoir plus que toi et ils t'humileront pour se mettre socialement en valeur. Les plus sympas t'ignoreront ou te feront un sourire en mode "je suis désolé que tu souffres. Par contre je mettrai pas mon rang social en jeu pour toi. Trainer avec toi ça craint"
s'ils pensent valoir la meme chose ils t'ignoreront ou seront amicaux.
s'ils pensent valoir moins que toi ils seront gentils, serviables et admiratifs.
Le jour où ils comprennent enfin que tu es capable de te foutre vraiment en rogne et de détruire leur égo et leur image sociale avec tes mots ou que tu es capable de les détruire physiquement (la majorité de ce genre d'imbéciles sont peureux physiquement) alors ils changeront de comportement.

Tu dois porter sur toi le fait que tu as été brisée et que tu es dans une spirale infernale, alors ils te catalogent directement dans la catégorie "vaut moins que rien" sans même te connaitre et ils n’essaieront pas appart évènement particulier.

Cet évènement là, toute ta vie tu seras en mesure de le déclencher, rien n'est perdu. Jamais.

Pour le CMP : ce n'est pas parce que les gens qui le dirige sont des quiches que le psy dedans est mauvais.


Est ce que d'autres gens vivent la même chose : J'ai vécu quelque-chose de semblable pendant la majorité de ma vie. Actuellement je cherche toutes les clefs pour que ça change et ça change.
Je serai contente d'échanger avec toi par mp si tu le souhaite

Bon courage clown

merci de ta réponse ashak

j'ai déjà fait le test MBTI dont tu parles il y a kk années (8 ans précisement, je viens de vérifier, c'était en 2011 ça date!!) et j'avais eu le profil ISFJ mais il faudrait que je le refasse..
c'est vrai qu'en regardant la définition des ISFJ ça me ressemble beaucoup... altruiste généreux sentinelle défendeur... je veux aider les autres... bien qu'on m'ait jamais aidée !!!
par contre si il faut classer tout le monde.... dans quel MBTI tu classerais les violeurs les pédophiles les psychopathes les harceleurs les pervers narcissiques les manipulateurs les obsédés les charlatans de dérives sectaires les cons les racistes fachos nazis les validistes les malveillants les prédateurs les voleurs? car il y en a plein qui m'entourent...

sinon j'avais fait des tests de QI en ligne notamment le test mensa et j'avais obtenu 126 donc je suis au seuil.... mais je pense avoir un dys (comme mon fils) donc tests hétérogènes ininterpretables. et je suis pas en bonne forme mentale pour faire des tests (déprimée épuisée). je ne pense pas être HQI de toute façon, surtement aux alentours de 125/130. durant ma scolarité, j'étais excellente dans certains domaines (philo socio), et nulle dans d'autres (maths).
et j'avais fait des tests aspies en ligne dont le rdos et la encore je suis "borderline". j'ai beaucoup de symptomes d'aspie féminin en ce qui concerne la sensibilité et l'agenrée. mais par contre à force d'apprentissage je finis par comprendre les codes sociaux, l'implicite, l'ironie, les jeux de pouvoirs et séduction, mais je ne les approuve pas, ils n'entrent pas dans mon code de valeurs, je me force en vain.
.
ce qui est sûr à 100% c'est que je suis hypersensible.....

concernant le CMP je ne veux pas que mon dossier soit dans le même centre que celui de mon fils. il faudrait donc que je trouve un autre CMP...

tu résumes bien les différents types de relations, j'ai en effet eu affaire à tous ces cas de figures, j'ai même eu il est vrai parfois des gens serviables et admiratifs, même si c'est très très rare. et j'ai eu des gens sympas qui ont croisé ma route, comme une kiné ou un prof de musique cool, c'est juste un salut amical mais en effet ça ne va pas plus loin chacun sa vie.
mais la plupart du temps je tombe sur d'horribles personnes qui me prennent pour une conne, qui prennent mon honnetété ma politesse et ma bonté pour de la faiblesse (trop bonne trop conne) et qui m'écrasent, me cassent, me maltraitent et ensuite me font passer pour la fautive si je veux me défendre. toute ma vie j'ai été victime de maltraitance et d'harcelement. on ne me respecte pas et on me prend pour une conne on me persécute. alors que je suis kkun de bienvaillante et altruiste donc je ne comprends pas. les gens "biens" restent au loin en retrait et les pervers m'agressent et m'écrasent. mais j'ai beaucoup de malchance car mes pires bourreaux sont des personnes très proches que je ne peux éviter (famille (mère frère), beaux parents, chef, collégues, camarade de classe).  
j'ai été victime de maltraitance parentale grave confirmée par le psychiatre que j'ai vu il y a 4 mois : elle m'a dit que mes parents ne se sont pas comportés comme des parents. ils ne m'ont pas protégée et ne subvenaient pas à mes besoins (faim froid santé, me mettaient de force malade en classe avec fièvre, m'obligeaient à faire des choses comme un singe savant, et me disputaient si je me plaignais de douleurs quelconque et ne me croyaient pas quand je leur disais que j'étais victime de harcelement scolaire) de vrais sadiques, éducation à la dure , je n'ai jamais reçu aucune affection et je suis en manque affectif grave je vivais dans la terreur et la pression, en permanence rabaissée et humiliée.
mes parents eux mêmes ont été maltraités et battus par leurs parents...
j'attire, je suis la proie de tous ces pervers, et il parait que c'est un symptome aspie, beaucoup d'aspie sont victimes de harcelements scolaires et autres maltraitances.
et sinon les 9/10 du temps je tombe sur des personnes qui ne partagent pas ma mentalité ma sensibilité, mon indignation face à l'injustice et ma curiosité intelectuelle et qui me rejettent dès qu'ils me connaissent, car je me livre très vite pour ne pas perdre de temps et par honneteté (la encore symptome aspie). je les agace car je ne suis pas une mouton fetarde insouciante alcolo arrogante superficielle comme le veut la norme sociale.

quand je vais vraiment mal j'essaye de me rappeler qu'il n'y a pas que des cons abrutis arrogants et méprisants dans la vie et de repenser aux gens bienvaillants qui ont croisé ma route (ou aux personnes que j'admire, artistes scientifiques etc...) mais au quotidien je suis seule je ne les fréquente pas, c'est la que le bat blesse ...
enfin ça me confirme que tout est question de domination dans la vie, or j'ai horreur de ces jeux de pouvoirs et dominations (symptome aspie).
hormis les cons qui m'agressent sans raison ou sans me connaitre, il y a aussi ceux qui me connaissent trèèès bien (des très proches intimes (famille, ex amis, collégues, "camarades de classe" durant la scolarité) qui finissent par m'agresser car je partage pas leurs valeurs (mentalité racistes, insensibles, arrogants, etc...) ou tout simplement car ce sont des pervers narcissiques manipulateurs et cruels qui aiment dominer et casser, et qui se sentent plus fort que moi pour m'écraser car ils sentent bien que je ne suis pas comme eux et que je n'ai pas de répondant et que je suis sensible et "trop gentille" (mon coté aspie, incapable de méchanceté et ne supporte pas l'injustice). je suis une proie facile pour eux. c'est ceux la que je redoute le plus et de qui la trahison est la plus cruelle. comme je me laisse pas faire, ça les ennerve. et la seule solution face à ces pervers est la fuite.
il ne faut pas oublier qu'il existe des gens vraiment mauvais, détraqués, pervers, vicieux, psychopathes. et je les attire.... et j'en connais chez qui le mal est vraiment incarné. j'ai subi assez d'agressions pour en attester... j'ai des témoins (enfants mari et kk amis) qui peuvent en attester. le mal court...
et je parle pas des fous qui veulent m'enroler dans leur secte (j'en ai autour de moi dans ma famille..). je suis imperméable à leurs discours délirants et incorruptible donc ils se cassent les dents ça les ennerve lol

tous les événements particuliers que j'ai vécu ces dernières années, (épreuves et drames dont la naissance d'un enfant handicapé), ont pour l'instant plutot eu tendance a eloigner encore + qu'a attirer les gens, à me marginaliser. le maleur fait fuire. la différence fait fuire. mais c'est sur que si je gagne au loto demain ils vont tous rappliquer rabbit
mieux vaut faire envie que pitié comme on dit.
je ne sais pas ou rencontrer des gens comme moi qui partagent mes valeurs.
mon entourage proche avec qui j'ai coupé les ponts suite aux agressions (famille belle famille ex collégue) : je ne partage pas du tout leurs valeurs (racistes FN ou capitalistes individualistes arrogants, aucune empathie pour les handicapés). ceux là ne m'apprécieront jamais même si je deviens reine lol. et moi je ne les apprécierait jamais car on ne partage pas les memes valeurs. je ne peux pas apprécier kkn d'alcoolique qui tabasse sa femme toute les nuits et veut tuer des arabes. (j'en ai dans ma famille des cinglés comme ça..)


ok je serais contente d'échanger avec toi par mp aussi, quel est ton parcours?


Dernière édition par saturette le Lun 29 Avr 2019 - 9:10, édité 3 fois

saturette

Messages : 12
Date d'inscription : 11/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

bonjour  Empty Re: bonjour

Message par Invité le Dim 28 Avr 2019 - 20:20

Pas cool tout ça  Embarassed
J'ai une adresse d'un psy +++ à Lyon même, si tu es proche ou pas? (pas vu où tu étais situé?)
je ne sais pas ou rencontrer des gens comme moi qui partagent mes valeurs.
Il y en a pourtant, je suis moi même positivement étonné, en découvrant ma nouvelle région de voir combien de personnes sont "écolos sympas" (réellement écolos et réellement sympas) avec mode de vie en rapport...maintenant je comprends de ce que tu dis que tu te sens aussi victime de racisme...ou n'est ce pas la question primordiale?  (ma question est ouverte)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

bonjour  Empty Re: bonjour

Message par saturette le Dim 28 Avr 2019 - 23:28

FTC a écrit:Pas cool tout ça  Embarassed
J'ai une adresse d'un psy +++ à Lyon même, si tu es proche ou pas? (pas vu où tu étais situé?)
je ne sais pas ou rencontrer des gens comme moi qui partagent mes valeurs.
Il y en a pourtant, je suis moi même positivement étonné, en découvrant ma nouvelle région de voir combien de personnes sont "écolos sympas" (réellement écolos et réellement sympas) avec mode de vie en rapport...maintenant je comprends de ce que tu dis que tu te sens aussi victime de racisme...ou n'est ce pas la question primordiale?  (ma question est ouverte)

j'habite à 500km de lyon dommage... mais merci quand même Wink

je me "sens pas" victime de racisme, j'ai été "réellement" victime de racisme, d'actes d'agressions verbales et physiques, insultes, persécutions, discriminations et d'exclusions, de harcelement, en raison d'un physique "différent". mais je préfère ne pas en parler sur le forum, par mp si tu veux Wink
cela m'a permit de me rendre compte dès le + jeune âge de la cruauté humaine...
j'ai longtemps supecté que ça pouvait être la cause de mon rejet (si c'est cela dont tu parles) mais comme je l'ai raconté dans mon précédent message j'ai participé à des forums il y a 10 ans anonymes sans voir mon physique et j'étais aussi victime de rejet, car je n'avais pas les mêmes valeurs que les autres, ke je suis trop sensible angoissée. et il m'est arrivé dans ma carrière de travailler dans des endroits non racistes ou le physique comptait moins que l'intelect et j'ai été aussi victime de harcelement, pour la raison que je pense savoir maintenant : hypersensible et surement HP aux symptomes aspie, incapable de jeux de manipulations et de pouvoir necessaires dans le milieu ou j'évoluais. mais aussi car je ne suis pas fetarde alcolo superficielle compétitrice et dominatrice comme eux....
je ne doute pas qu'il y ai des gens bien, simplement je n'ai pas eu la chance de les rencontrer. malgré tous mes efforts.
je ne rencontre que des gens odieux et méprisants, cinglés, fachos, vicieux, pervers narcissiques, manipulateurs, menteurs, arrogants, insensibles, cons, fous, violents,agressifs, haineux, racistes, incultes, aucune empathie.... femmes et hommes... lors des épreuves que j'ai traversé j'ai été écoeurée du manque de soutien. on minimise ou nie ma souffrance, on se moque de ma sensibilité. j'aurais des milliers d'exemples, mais il faudrait 5000 pages pour tout raconter.... j'ai d'ailleurs commencer mes mémoires (en fait la liste de toutes les horeurs que j'ai vécues) ça fait déjà 60 pages en oubliant les 3/4 des faits (mon cerveau oublie pour survivre). mais j'ai cité kk exemples dans mon message avec les cousines odieuses, et les reflexions odieuses lors de la naissance de mon enfant handicapé... et des coups bas des trahisons à foison des calomnies etc...ça va de l'infirmière sadique qui refuse de me donner des médocs anti douleurs en salle de réveil post opératoire après césarienne car "c'est bien fait pour moi vu que j'ai pas voulu accoucher par voie basse" (maltraitance hospitalière) à ma collègue de bureau qui falsifie une commande que j'ai passé et prétend que c'est ma faute pour me faire virer par ma chef afin de prendre ma place.. ou du beau frère qui ne veut plus me parler depuis que j'ai arrété de travailler pour m'occuper de mon enfant handicapé, soit disant que c'est une fausse excuse et que je suis qu'une feignasse qui veut pas bosser... de kkun de ma belle famille qui me dit que c'est de ma faute si j'ai un pb de santé car je manges mal (elle me juge sans connaitre...) d'une copine rencontrée sur un forum amitié régional qui se révèle être une psychopathe alcolo sortie d'HP qui me téléphone la nuit menaçant de se suicider et le lendemain prétend ne m'avoir jamais appelé et m'accuse de mensonges.... et de la grand mère scandalisée car je bois pas d'alcool .... et je parle pas des milliers de reflexions jugements et critiques sur ma vie (mon métier, (actuellement mon absence de métier plutot!!) l'endroit ou j'habite, la taille de ma maison, mon mode de vie, mon alimentation, l'éducation de mes enfants, mon poids, ma santé, mon look, ma dentition (sisi!! c'est de ma faute si j'ai des caries!!!) mes gouts musicaux et culturels, le fait que je bois pas d'alcool, mes vacances (non méritées car je travaille pas....) moi je critique personne mais on se permet de me critiquer.

(je précise que si je bois pas d'alcool ce n'est pas pour des questions religieuse, je suis athée et famille catho). mais c'est tout simplement car je n'aime pas ça et que avec ma santé fragile (pb a l'estomac). je le supporte pas. mais il est très mal vu de pas boire d'alcool en france, lors de soirées étudiantes et de repas familiaux, j'ai été cassée à cause de ça).

jusqu'a l'âge de 30 ans je subissais tout ça sans rien dire mais depuis mes 30 ans je me laisse plus faire, je réponds je vais au clash, et j'ai donc coupé les ponts avec les 9/10 de mon entourage (familial et pro) qui s'avéraient être de gros cons cinglés et je pèse mes mots (lorsqu'on s'attaque à votre enfant handicapé ça donne des ailes).
j'ai kkun de ma famille, rentrée dans une secte qui m'a téléphoné la veille d'une grave opération me menaçant que je devais annuler mon opération que je ne devais pas croire aux médecins et rentrer dans sa secte car son gourou allait me guérir. si vous le croisiez dans la rue vous imagineriez pas une seconde qu'il fait partie d'une secte (ingénieur bobo dans le marketing digital).
voila le genre de gens qui m'entourent...
impression d'être entourée de fous, dans un mauvais film....
de + je souffre de déchéance, de déclassement social comme ils disent donc je ne suis plus respectée nulle part niveau social.
actuellement, mes moyens ne me permettant pas de loger ailleurs, je vis dans un village de baufs haineux sauvages incultes alcolo (kimberley dylan qui votent FN et frappent du kevin en classe) l'idiocratie totale et l'igorance crasse totale. ce n'est pas mon milieu socioculturel (universitaire, arts, cinéma, musées, bibliothéque) donc impossible de m'intégrer mais notez bien que je ne me sens pas plus à l'aise dans ce milieu cultivé que j'ai autrefois fréquenté avec les bobos cultivés arrogants donneurs de leçons déconnectés de la réalité, dans leur monde bisounours, à la mentalité néolibérale capitaliste individualiste qui constituent une bonne partie de mon milieu familial social d'origine. quant au reste de ma belle famille ce ne sont que des baufs alcolos cons fachos haineux dégénérés vulgaires et rustres (leurs cultures c'est beuveries de 3 jours dans les granges) et je reste gentille et polie en parlant d'eux (cousines pestes odieuses, cousins aux blagues salaces qui m'ont agressée) qui méprisent tout ce qui a du QI et se moquent de moi car je suis trop polie, je lis des livres, et boit pas d'alcool. la sensibilité et l'inteligence est prit pour de la faiblesse, une tare à abattre. les tuches bidochons bodins et cie font distingués à coté d'eux.
il y a un fort racisme anti intello en france....
je ne supporte pas tous ces cons.... ils n'ont aucune empathie et culpabilisent les victimes, les souffrants, les handicapés, les sensibles. lorsque je raconte que je suis victime de harcelement moral, on ne me croit pas, on nie le probléme ou on me rend fautive (culpabilisation de la victime). je me méfie des personnes malignes qui ont souvent l'art de savoir manipuler et de faire croire à la personne blessée qu'elle est fautive. ou alors on me reproche de ne pas savoir faire de la pensée positive, d'être trop affectée par les pbs. bah c'est vrai quoi je devrais m'en foutre d'avoir un enfant handicapé ou que la biodiversité se meure. seul compte la marque de leur future voiture ???!!!
parfois j'envisage en effet de partir vivre en ermite chez les écolos (ou faire comme une tante droguée marginale qui vit dans une yourte en foret, mais elle est dérangée mentale, parle aux arbres...). mais je ne suis pas une zadiste extremiste non plus et j'en suis venue à me méfier de tout le monde. everybody lies comme dirait dr house.
sinon j'ai songé a être eleveuse de chevres lol.

"je ne suis ni de chez moi ni de chez vous"

à défaut de rencontrer des gens comme moi, qui ont les mêmes valeurs que moi je prefere rester seule. je suis incapable d'être comme ceux qui m'entourent, arrogants superficiels et cons de toute sorte.
je n'ai pas trouvé d'autres solutions que de me retirer de la vie publique pour survivre, comme un ermite.
mieux vaut être seule que mal accompagnée. même si au final la souffrance est la même...

saturette

Messages : 12
Date d'inscription : 11/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

bonjour  Empty Re: bonjour

Message par cestfred le Lun 29 Avr 2019 - 20:51

Bonjour Saturette,
Bienvenue, tu es à peut près dans le même état d'esprit et de détresse dans lequel j'étais il y a 9 ans quand j'ai découvert mon fonctionnement atypique.
Et aujourd'hui je vis presque sereinement , il m'a fallu faire du ménage dans ma vie, apprendre à dire non et me dresser contre les autres, et vivre de l'autre coté des barrières qu'impose la société (juste à coté, là ou je suis différent pas pas entièrement un marginal), ce qui me permet de me jouer du système pour mon bien être . je me suis détaché du regard des autres.Tout cela ne s'est pas fait en un jour , mais essaye pas à pas , je t'assure ça en vaut le coup.
cestfred
cestfred

Messages : 507
Date d'inscription : 23/09/2014
Age : 47
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

bonjour  Empty Re: bonjour

Message par saturette le Lun 29 Avr 2019 - 22:52

cestfred a écrit:Bonjour Saturette,
Bienvenue, tu es à peut près dans le même état d'esprit et de détresse dans lequel j'étais il y a 9 ans quand j'ai découvert mon fonctionnement atypique.
Et aujourd'hui je vis presque sereinement , il m'a fallu faire du ménage dans ma vie, apprendre à dire non et me dresser contre les autres, et vivre de l'autre coté des barrières qu'impose la société (juste à coté, là ou je suis différent pas pas entièrement un marginal), ce qui me permet de me jouer du système pour mon bien être . je me suis détaché du regard des autres.Tout cela ne s'est pas fait en un jour , mais essaye pas à pas , je t'assure ça en vaut le coup.

j'ai déjà fait le ménage, enfin il s'est fait tout seul au fur et à mesure des années, et à force de subir maltraitance et harcélements je n'ai pas eu d'autres choix que de rompre et fuire mes agresseurs pervers narcissiques pour survivre, en général je subis pendant des années quand j'ai pas le choix (famille collégues) espérant qu'ils changeront un jour, puis quand ça devient vain et que les limites du tolérable sont atteintes (la cruauté humaine va très loin) c'est la goutte d'eau qui fait déborder le base je suis obligée de couper les ponts pour survivre.
le soucis est qu'il est quand même très dur de couper les ponts avec sa famille proche (parents, frères) quand tu révais d'avoir une famille donc le deuil est long. mais je n'ai jamais eu de famille car ils me maltraitaient, je vivais sur un leurre. c'est quand ils ont rejeté le handicap de mon fils je j'ai pas eu d'autre choix que de rompre car je ne pouvais pas laisser passer ça.
le ménage a commencé il y a 10 ans quand j'ai décidé de démissioner de mon emploi suite à du harcelement moral j'ai décidé de ne plus travailler prenant kk années de reflexion (car j'ai bien comprit que je n'étais pas faite pour leur système de jeux de pouvoirs corrompu). donc de vivre "hors norme" (sans travail, mère au foyer) ce qui a été mal vu par les 3/4 de mon entourage qui méprisent les mères au foyer, considérée comme ratées feignasses. puis à  la naissance de mon enfant handicapé j'ai décidé d'arréter définitivement ma carrière pour m'occuper de lui et j'ai eu des reflexions odieuses qui m'ont convaincu que j'avais affaire à des cons.
j'ai finalement décidé d'arrété de me laisser agresser par ma famille et belle famille donc j'ai coupé les ponts suite à une énième agression de trop (insultes, coup vaches, calomnies etc..) il y a des limites morales éthiques à ne pas dépasser et j'estime avoir été trop gentille de les laisser me martyriser pendant des années.
je précise qu'il y a certaines personne de ma belle famille proche qui, n'aimant pas mon mari et cherchant à lui nuire, m'ont agressée avant même de me connaitre et de me rencontrer, cherchant à me faire fuire, c'est à dire dès la 1ère minute de la rencontre en repas de famille j'ai été très mal acceuillie (bizutage, provocations, propageant de fausses rumeurs sur moi, m'obligeant à me resservir 3 fois d'un plat que je n'aime pas). ils n'étaient pas content que mon mari ramène kkun je n'étais pas bienvenue et ils voulaient briser notre couple. j'ai tenu bon 10 ans.
je ne comprends pas toute cette cruauté et méchanceté humaine, cette betise crasse, ces corruptions, ces manipulations et dominations, ça me dépasse. je suis trop honnete et idéaliste pour vivre dans ce monde.
j'ai essayé en vain de récreer un cercle social ces dernières années, mais je ne rencontre que de mauvaises personnes, des détraqués ou des dénués d'inteligence d'empathie de curiosité d'intelectuelle et de sensibilité, c'est desesperant toute cette médiocrité cette hypocrisie cette arrogance.
et maintenant je suis seule sans amis sans famille sans travail. SEULE juste 1 mari et enfants handicapé et 2 copines lointaines. je ne supporte pas la solitude le rejet l'exclusion d'autant plus que je suis altruiste et aime rendre service.
j'aimerais juste maintenant trouver des gens comme moi pour me sentir "moins seule" (même si je sais qu'en théorie je ne suis pas la seule à être comme ça). je pense que l'être humain n'est pas fait pour vivre seul on a besoin des autres. mais bien sur je ne veux pas d'autres "méchants" dénués d'intelligence et d'empathie, abrutis,cruels, dominateurs et manipulateurs j'ai déjà donné.

je ne peux pas être sereine car je souffre de pbs de santé, j'ai un enfant handicapé dont l'avenir m'inquiete et qui necessite bocou de prise en charge rdv médicaux faut se battre avec la mdph le personnel soignant etc..., et j'ai un stress post traumatique et depression suite aux agressions que j'ai vécue (harcelement scolaire, harcelement moral au travail, violences familiales et médicales) et que je repasse en boucle tant que je n'aurais pas réparation, pas justice, que je n'aurais jamais.
en + actuellement ma fille est victime de harcelements scolaires moqueries brimades à l'école et ça me rappelle ce que j'ai vécu.
je ne peux pas éviter certaines violences familiales et médicales (lors d'opération) je ne peux pas me couper du monde pour les éviter. ne serait ce que sortir acheter du pain vous expose.
je ne supporte plus la cruauté l'irrespect l'ignorance la haine qui m'entoure
j'ai besoin de tendresse et d'inteligence mais hélas il n'y en a pas autour de moi

saturette

Messages : 12
Date d'inscription : 11/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

bonjour  Empty Re: bonjour

Message par saturette le Ven 10 Mai 2019 - 7:02

SOS
le cauchemar continue, c'est au tour de ma fille collégienne (hypersensible et surement HP/zebre/aspie comme moi mais je l'ai pas testée) de subir de la maltraitance, par la voisine de son âge, une petite peste bauf conne méchante, arrogante et superficielle, la + populaire du collége, elle dicte sa loi, c'est la chef de clan des filles de son âge du quartier; son groupe d'admiratrices, et elle impose la façon d'être (look et mentalité). et ce n'est pas des intellos si vous voyez ce que je veux dire.... ma fille ne fait pas partie du même monde qu'elles (des gamines qui n'ont aucune curiosité intelectuelle et n'ont jamais mit les pieds en bibliotheque). elle n'arrête pas de se moquer de ma fille et empéche les autres filles du quartier de fréquenter ma fille, ma fille se retrouve seule isolée, sans amie, en dépression, et n'ose plus sortir de peur de les croiser (on habite un petit village bauf à ambiance familiale ou tout le monde se connait) moi même je suis exclue du village car je suis pas bauf comme eux (alcool FN). Il faut avoir un QI négatif pour aimer vivre ici. on vit pas dans le même monde.
je savais que ça finirait comme ça, c'est un collége de baufs au QI négatif qui se prennent pour des racailles et ma fille timide, sensible, HP, cultivée et bien élevée, donc différente, se fait bien sur mépriser et victimiser. on la rejette car elle est timide et ne cherche pas à être populaire ou à suivre les pestes, se fiche de la mode, préfere lire, étudier et faire des cours optionnels pour favoriser de longues études, va en bibliothéque, en musée en voyage, et qu'elle ne met pas des fringues de putes jennyfer et qu'elle n'écoute pas leur musique de cassos en classe en hurlant comme des sauvages, en ne respectant pas les profs. et je parle pas des sauvages qui frappent et font des dégradations, lors de sorties scolaires ils sont expulsés des musées et fuments de joints. elle n'a pas les mêmes centres d'interet qu'eux (nature, animaux, art créatif, lectures de science fiction)
telle mère telle fille je revis à travers elle ce que j'ai vécu petite
je n'ai pas les moyens d'habiter ailleurs, dans des beaux quartiers plus "instruits" (bourgeois) ou les codes sont différents même si je me doute que partout c'est les pestes superficielles arrogantes qui ont le pouvoir de tte façon (même en milieu bourgeois et universitaire, je l'ai vu lors de mes études). Et je ne connais pas de quartiers "intello HP" dans ma campagne lol. aller rejoindre une communauté marginale d'artistes hippie penseurs c'est ce qui me ressemblerait le +... mais ou en trouver, et des gens fiables pas camés? j'ai une tante hippie mais complétement ravagée par la drogue...
je souffre de "déclassement social", j'avais un grand père très intelelectuel (écrivain philosophe sorbonne, surement HP) qui fréquentait les hauts milieux intelectuels cultivés éclairés parisiens, loin de la médiocrité. je l'ai peu connu mais il est mon modéle, mais mes parents en rupture familiale m'ont élévé dans un autre milieu social, chez les baufs ruraux haineux incultes qui m'ont détruite petite, faisant de ma vie un enfer dont j'essaye en vain de sortir depuis 40 ans. enfin je ne raconterais pas ici des affaires de famille.
je ne supporte plus de voir souffrir ma fille de la même manière que j'ai souffert au collége.
j'ai du intervenir auprès de sa mère mais celle ci refuse d'entendre que sa fille puisse être méchante et accuse ma fille de mentir ou d'exagérer ou d'être trop sensible et susceptible aux "moqueries gentilles de sa fille",
bref c'est l'horeur.
entourée de cons je suis.
je voudrais être suicidaire pour que cette vie faite que de souffrances s'arrête
il n'y a que dans les films, les reportages-documentaires, le témoignage de mon grand père, et les livres que je vois des gens biens, intellectuels, bienvaillants, cultivés, sensibles, moi au quotiden je vis l'enfer, entourée de cons de baufs de racistes de pestes malignes, de pervers narcissiques manipulateurs sans empathie. j'ai pourtant beaucoup déménagé et fréquenté divers milieux sociaux réputés plus instruits et éduqués (notamment universitaire, médecin avocat) j'ai vu des horeurs partout ou je vais c'est les pourris qui prennent le pouvoir et font la loi, des gens malveillants arrogants manipulateurs racistes insensibles et cons. les gentils sont très rares et écrasés.
ou etes vous cachés les gens biens? dis moi ou etes vous cachés?
merci de me lire je me sens moins seule c'est le seul endroit ici qui me rattache à la vie même si je ne sais pas si kkun me lit ou s'interesse à moi puisque je reste seule. c'est impossible de se faire des amis sur les forums?
j'aimerais aller faire diagnostiquer (étiquetter) le zebre de ma fille et moi mais à quoi bon? ça empéchera pas les cons de continuer à nous agresser et de souffrir de solitude entourés de cons différents de nous...

saturette

Messages : 12
Date d'inscription : 11/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

bonjour  Empty Re: bonjour

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum