seul contre tous

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Aller en bas

seul contre tous - Page 8 Empty Re: seul contre tous

Message par hobb le Mar 19 Mar 2019 - 8:52

Rien à voir entre le boson de Higgs et le fait que la lumière soit impacté par la déformation de l'espace-temps...

hobb

Messages : 200
Date d'inscription : 06/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

seul contre tous - Page 8 Empty Re: seul contre tous

Message par Nolimit le Mar 19 Mar 2019 - 9:54

hobb a écrit:Rien à voir entre le boson de Higgs et le fait que la lumière soit impacté par la déformation de l'espace-temps...

Je me permet d'appuyer Hobb sur ce point et vous invite sur la vidéo d'Etienne Klein sur le boson de Higgs qui lève cette confusion (gravité/Photon de masse nulle) 53:32.

Nolimit
Nolimit

Messages : 954
Date d'inscription : 29/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

seul contre tous - Page 8 Empty Re: seul contre tous

Message par ortolan le Mar 19 Mar 2019 - 10:21

J'avais parlé du champ de Higgs en tant qu'élément de la "trame" de l'Univers qui "confère" une masse à l'énergie qui le traverse en précisant que c'était distinct de la déformation de l'espace-temps ; c'est ce qui me semblait se rapprocher le plus de la "résistance" dont Jeane-Mary avait l'intuition. J'aurais dû préciser que le photon n'entre pas en interaction avec lui et donc n'accrète pas de masse à son passage.

Bon, là j'ai de quoi creuser pendant un paquet d'années, merci à vous pour les explications et les liens Courbette
ortolan
ortolan

Messages : 12650
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

seul contre tous - Page 8 Empty Re: seul contre tous

Message par Nolimit le Mar 19 Mar 2019 - 10:25

Pour Jean Mary. Peut être que ta vision est faussée par la vision que nous avons "naturellement" de la géométrie ?

Peut être qu'un regardant du côté des géométries courbes, tu auras une vision différente des choses liés à la relativité
Espaces courbes

Personnellement, je n'ai plus le temps de faire les maths associées à cet exposé mais les concepts exposés permettent de revoir différemment les notions de distances (vitesse) tel que nous avons l'habitude de les comprendre.
Nolimit
Nolimit

Messages : 954
Date d'inscription : 29/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

seul contre tous - Page 8 Empty Re: seul contre tous

Message par Invité le Mar 19 Mar 2019 - 11:10

Vision faussée sur quoi ?

Je ne fais ici que des suppositions d'amateurs, rassurez-vous je n'irais pas raconter et dire qu'il est vrai que ma théorie des aplatissements et que le boson etc... Ni non plus que j'y crois au point que l'on puisse dire que ce soit ma vision.
D'ailleurs je me doute bien que le boson ne freine pas la lumière (photon) on s'en serait bien rendu compte.
J'apprends et on apprend beaucoup en s'amusant, enfin moi j'apprends beaucoup mieux en m'amusant et avec une certaine légèreté, quand c'est trop lourd, je ne bouge plus. Il est vrai que je ne maîtrise pas la science dure comme on dit, mais j'aimerais tout de même rappeler qu'en science de l'homme, si tu dis a quelqu'un que c'est très très dur holala, qu'il faut des années avant qu'il ne comprenant une seule petite broc, qu'il dit que des conneries et j'en passe, il est fort à parier que l'on risque de créer chez lui, une démoralisation qui entraîne un décroissement de la volonté, ce qui n'est pas très bon non plus pour sa santé.
Il y a celui qui n'osera même plus poser une question, celui qui en posera une petite en s'excusant d'être con (prévoyance non pas tant de sa connerie, mais une sorte de protection anticipé), et puis t'as les idiots qui, soit par dégoût de tout ça , soit qu'ils ignorent même tout ça, viennent tambouriner contre les portes.

Je regarderais pour les espaces courbes, il me semble en avoir déjà entendu parler, du fait que a plat ou courbé ce n'est plus la même géométrie et que les ensembles d'angles ne peuvent pas donner combien ? 90? 180? , je sais plus.
Du coup, Einstein travaillait avec de la géométrie non-euclidienne.
Je sais pas si c'est ça ce que je raconte, mais je vais regarder.
Mais je ne peux pas tout regarder d'un coup, et il est temps que je passe à quelques ouvrages.
Je suis plutôt intéressée dans l'immédiat par les ondes gravitationnelle, les trous noirs, et une approche de la géométrie, et la théorie de la relativité restreinte, ensuite plus tard la générale, le boson etc..
Du coup, si vous avez des idées d'ouvrages, c'est bienvenue.


Dernière édition par Jeane-Mary le Mar 19 Mar 2019 - 11:19, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

seul contre tous - Page 8 Empty Re: seul contre tous

Message par Nolimit le Mar 19 Mar 2019 - 11:19

Faussé : Sauf si j'ai mal interprété ton message précédent sur la déviation des photons et de leur masse nulle.

Je ne suis pas physicien et je n'ai pas la science infuse. J’essaie juste de répondre à des questions qui m'interpelle et je partageais juste des vulgarisation qui permettent de toucher du doigts ces sujets sans rentrer trop fort dans les maths.
J'ai compris, je n'interviendrais plus et je te laisse à tes recherches.
Nolimit
Nolimit

Messages : 954
Date d'inscription : 29/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

seul contre tous - Page 8 Empty Re: seul contre tous

Message par Invité le Mar 19 Mar 2019 - 11:28

Nolimit a écrit:Faussé : Sauf si j'ai mal interprété ton message précédent sur la déviation des photons et de leur masse nulle.


Ah, non mais je me réveille, alors.. (oui je sais il est tard !)
Du coup, en quoi mon interprétation de la déviation des photons est faussée par ma vision géométrique ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

seul contre tous - Page 8 Empty Re: seul contre tous

Message par AcideMatt le Mar 25 Juin 2019 - 18:27

Invité a écrit:Si l'espace-temps est constitué de deux "axes", un d'espace et un de temps, et qu'une vitesse spatiale nulle implique un écoulement maximal de la vitesse du temps, une vitesse spatiale maximale devrait impliquer un écoulement nul du temps ?

On peut essayer de coller quelque chose de physique sur cette intuition. Smile

Tu peux créer ce que l'on appelle la quadri-vitesse d'un objet en relativité restreinte, en dérivant sa quadri-position par rapport à son temps propre. C'est la tangente à sa ligne d'Univers. Vu que c'est bien un vecteur, sa norme est un scalaire (Lorentz-invariante). Elle a donc la même valeur dans tous les référentiels, et par application du principe de relativité (i.e. l'absence de référentiel privilégié), dans un référentiel donné elle est la même quelle que soit la vitesse de l'objet. Et dans les unités "de laboratoire", cette valeur est c.

Tous ces détails techniques pour dire qu'en 4 dimensions, la "vitesse" d'un objet est toujours celle de la lumière quoi qu'il fasse ! Smile Entendons-nous bien, je parle bien de la norme de la quadri-vitesse, pas de la vitesse tridimensionnelle qui est, elle, toujours inférieure à c quel que soit le référentiel pour un objet massif (et toujours c pour un objet sans masse au repos, quel que soit le référentiel).

Dans un référentiel dans lequel l'objet est au repos, ce c est effectivement intégralement dans la composante temporelle de la quadri-vitesse, la "vitesse spatiale" est nulle et, si cela aide l'intuition, la "vitesse temporelle" (que je ne définis pas parce que ce terme n'existe pas à ma connaissance, on raisonne ici avec les mains, comme on dit) est maximale et le temps propre de la particule est égale à celle du référentiel qu'on considère.
Plus l'objet va aller vite, plus sa "vitesse spatiale" va augmenter, et sa "vitesse temporelle" (si j'ose dire) va diminuer, le temps propre de la particule s'écoulant plus lentement que le temps du référentiel.

Dans le cas limite du photon, "vitesse spatiale", son temps propre s'annule en effet. Le moment de sa naissance correspond à celui de sa mort. Ce point est cohérent (car la RR est cohérente ! Smile ) avec la vision spatiale de la chose : dans un référentiel lié au photon (qui n'existe pas mais que l'on peut extrapoler par le calcul), toutes les distances sur son axe de propagation sont contractées à l'extrême et deviennent nulles. Dans l'hypothétique référentiel du photon, son point d'émission et celui d'absorption son confondus, donc qu'il mette un temps nul pour parcourir une distance nulle marche parfaitement.

Vu de chez lui (là encore, si j'ose dire), le photon ne se propage pas, son champ électromagnétique n'oscille pas (c'est d'ailleurs une des origines historiques du problème : un raisonnement "classique" dirait que vu depuis le photon, le champ électromagnétique devrait osciller sur place, ce qui n'existe pas dans les équations de Maxwell, montrant déjà qu'elles ne répondent pas à la symétrie de Galilée mais à celle de Lorentz, mais passons). Il est. Du début à la fin de son trajet. Hors du temps. Smile
AcideMatt
AcideMatt

Messages : 114
Date d'inscription : 09/07/2014

http://www.acide-ici.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum