L’angoisse de l’amour

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty L’angoisse de l’amour

Message par vbgass le Mar 19 Fév 2019 - 2:12

Bonjour tout le monde. Je ne sais pas trop pourquoi j’écris ça ici, je ne m’attends pas vraiment à ce qu’on solutionne ma situation, mais peut-être que j’ai juste besoin de partager là dessus, de me réconforter en découvrant que d’autres vivent quelque chose de similaire et arrivent à le gérer, qui sait...

J’éprouve une profonde aversion pour le sentiment amoureux au sens commun du terme. Chaque fois que je l’ai ressenti dans ma vie ça a été désastreux et je crois que j’ai développé une sorte de phobie. La dernière fois que j’ai été amoureux, la fille en question s’est moquée de moi en mettant en scène un faux accident pour me faire croire qu’elle était dans le coma. Elle m’a fait marcher pendant des mois tandis que j’étais trop aveugle pour envisager la réalité avant qu’elle ne m’éclate à la gueule. C’était il y a trois ans et depuis je n’ai été capable d’aucune relation amoureuse, j’ai fait une croix dessus pour ne me consacrer qu’à des relations strictement amicales et irréprochables de sincérité. J’ai ainsi pu vivre une période de stabilité émotionnelle très reposante. Je m’étais même promis de ne plus jamais laisser la passion interférer dans mes relations pour ne la laisser s’exprimer qu’au travers de mon art. Tout marchait pas trop mal, la qualité de mes relations amicales s’est améliorée et j’avais l’impression d’avoir franchi un cap et d’avoir gagné en maturité, de pouvoir éprouver un amour rationnel, désintéressé et serein pour toutes les personnes qui m’entourent. De ressentir ne forme d’amour singulière à chacune des personnes aimées, sans que mes émotions ne viennent m’oppresser. Je me suis trompé.

Je suis récemment tombé amoureux d’une amie extrêmement proche. Je craignais un peu que ça arrive avec elle mais je me sentais de taille à l’éviter. Je m’étais même interdit de développer pour elle des sentiments de cette nature. Je l’ai rencontrée il y a un an et demi, et nous sommes très vite devenus très proches. Entre nous c’est clair depuis le début, notre relation est platonique. Elle est en couple avec une autre fille que j’aime beaucoup, je les trouve parfaites ensemble, de plus elle a 8 ans de moins que moi et une confiance totale s’est installée entre nous. Autant de raisons sur lesquelles je m’appuie depuis le début pour imposer une certaine distance et éviter des idées de me monter à la tête. De plus nous évoluons dans des milieux très différents. Elle est universitaire à un très haut niveau, profil rat de bibliothèque extrêmement sérieuse et brillante dans ses études, tandis que je suis musicien, je fréquente surtout d’autres musiciens avec lesquels on reproduit un peu les clichés de la profession. Je sors souvent avec elle dans des parcs, des musées ou des troquets tranquilles, parfois je l’invite à des concerts mais on ne fait jamais de folies, je reste toujours sage comme une image en évitant de l’introduire trop dans mes fréquentations de peur qu’elle juge mes potes ou même moi du fait qu’on est un peu l’antithèse de son milieu habituel.
Ce week end je l’ai invité à deux concerts. Le premier pour écouter du jazz dans une toute petite salle assez tranquille, le deuxieme, samedi soir dans une très grande salle, le groupe d’un pote était sur scène et certains de mes meilleurs potes étaient là aussi. Juste avant que j’aille la retrouver sur place, un de mes potes m’annonce qu’il a plein de MDMA (pas bien) et des invitations pour une célèbre boîte de nuit à Paris, il me propose d’y aller après le concert. Je n’aime pas trop les boîtes de nuit mais je sais que chaque fois que je sors avec cette bande de potes là on passe des soirées d’anthologie. Je retrouve donc mon amie au concert, elle passe une super soirée avec mes potes et moi et à la fin lorsqu’il est question de poursuivre la soirée en boîte, je lui propose de nous suivre en m’attendant à une réponse du genre « ce n’est pas sérieux je dois étudier toute la journée demain ». Au lieu de ça son visage s’illumine comme si elle mourrait d’envie que je lui propose, elle fait semblant d’hésiter avant de lacher un « mouais pourquoi pas... » . Elle n’était jamais allée en boîte de nuit de sa vie et elle m’accompagnait là dedans avec deux de mes potes complètement déjantés et fermement décidés à faire la fête jusqu’au matin. J’avais un peu peur qu’elle s’ennuie, qu’elle soit réicéte à l’idée de se retrouver dans une grosse boîte de nuit parisienne avec trois lascars défoncés à la MDMA alors qu’elle ne boit même pas. Au lieu de ça on a dansé toute la nuit, elle s’est amusée au moins autant que nous, elle a été rayonnante toute la nuit. La drogue m’a rendu tactile, ce que je ne suis jamais en temps normal et je me suis autorisé avec elle une proximité que je m’interdis formellement d’habitude. Elle était totalement réceptive et ne m’a pas lâché d’une semelle toute la nuit. A la fermeture de la boîte on était épuisés mais elle voulait qu’on reste ensemble. On a alors discuté jusqu’à midi au moins et là c’était très tendu. Elle m’a dit qu’elle s’était rarement autant amusé de sa vie, qu’elle adorait mes potes et qu’elle voulait venir s’encanailler avec nous plus souvent. Elle m’a aussi demandé si elle pouvait m’accompagner en voyage à Berlin prochainement vu que je comptais y aller seul. Enfin elle m’a avoué qu’elle se sentait un peu prisonnière de son couple, qu’elle avait envie de liberté... sur le moment j’étais comme sur un nuage, j’étais en train de tomber complètement amoureux sans m’en rendre compte ou plutôt je profitais de chaque seconde sans y réfléchir. Je sens que cette soirée à changé quelque chose entre nous.

L’histoire semble belle sauf qu’aujourd’hui c’est complètement retombé. J’ai l’impression d’avoir merdé sur toute la ligne, d’avoir baissé ma garde au risque de bousiller notre amitié. Je ne pense plus qu’à elle mais ce que je ressens me rappelle des souvenirs extrêmement angoissants. Je pense aussi à sa copine que j’admire beaucoup en me disant que j’ai peut être en plus bousillé leur couple alors qu’elle (sa copine) avait confiance en moi. J’en viens à regretter cette soirée qui a pourtant été un de mes meilleurs moments depuis longtemps car j’ai l’impression que les conséquences m’échappent complètement. Je voudrais retourner en arrière, je me dégoûte de ressentir ça pour elle, j’ai le sentiment d’avoir tout gâché. Je ne sais pas quoi faire, j’ai besoin de réduire mes sentiments au silence pour retrouver ma sérénité d’avant. Je n’ai pas envie d’avoir envie d’elle. Je ne sais pas comment lui en parler, si je lui explique que si j’ai été si tactile et déshinibé l’autre nuit c’était juste à cause de ce que j’avais pris et que ça ne signifiait rien, je passerai vraiment pour un connard et elle ne me le pardonnerait pas. Si je lui dit que j’ai des sentiments pour elle qui sortent su cadre de l’amour platonique mais que je ne le supporte pas et que je veux prendre mes distances avec elle, ce serait déjà plus sincère mais tout aussi impardonnable. Si je ne fais rien je suis parti pour des mois d’angoisse totale et de pensées confuses, d’improductivité et de remords. Je ne sais vraiment pas quoi faire.

Vous allez surement trouver mon histoire ridicule et dire qu’à ma place vous fonceriez et vivrez les choses comme elles viennent mais j’en suis incapable sinon je n’écrirai pas tout ça ici. Je ne me sens absolument pas prêt pour ça. Je n’ai pas besoin de conseils pour gérer la situation avec elle, car le problème vient de moi, de mon incapacité à ressentir un tel amour sans le trouver illégitime, déplacé et répugnant. Je la connais suffisamment pour savoir que je suis tombé raide dingue et que ça risque de durer un moment. Je ne comprend vraiment pas pourquoi je ressens un tel malaise. Avez vous déjà vécu ce genre de choses? Avez vous réussi à vous en sortir par le haut? Merci pour votre attention.
vbgass
vbgass

Messages : 132
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Mentounasc le Mar 19 Fév 2019 - 4:02

Déjà ôte-toi un remords : vu qu'il ne s'est strictement rien passé entre vous, tu n'as pas à éprouver un sentiment de traîtrise à l'égard de la compagne de ta copine ! Et cette dernière n'a pas été trahie, quoi que tu puisses en penser (à moins que tu n'aies pas tout dit !).

Je me demande si tu ne pourrais pas t'arranger pour qu'elle vienne lire ce post.
Il faudrait que ça se fasse de façon naturelle.
Tout y est parfaitement compréhensible, à commencer par tes retenues, et il n'y a rien de honteux dans ce que tu exprimes.
Et en dehors de la MDMA - attention danger - tout est attendrissant.
Crois tu qu'elle puisse y être insensible et ne pas comprendre ce que tu ressens ?
Ca permettrait en outre d'éviter tout "non dit" malfaisant, et de permettre la continuation de votre relation, ne serait-ce que sous le signe de l'amitié.
Ce n'est que mon avis….
Mentounasc
Mentounasc

Messages : 214
Date d'inscription : 16/01/2019
Age : 62
Localisation : Autour de Monaco

https://www.jecontacte.com/profil/Mentounasc

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Gashadokuro le Mar 19 Fév 2019 - 7:59

Hello, merci pour ton témoignage.

Désolé de ruer dans les brancards, c'est un peu mon style, je ne le fais pas dans l'esprit de te blesser. Mais on ne peut empêcher un coeur d'aimer.

Le début de ton histoire, avec la fille pseudo-comateuse, ce n'est pas le genre de choses qui arrivent à tout le monde. Néanmoins, tu as été trompé, et tu en as souffert, ce qui est complètement normal. Vu nos particularités, les émotions fuzzent et vont dans tous les sens, ce qui peut faire encore plus mal. Du coup, tu as fait le choix de ne plus aimer, pour ne plus vivre cela. Mais aimer, c'est se lancer dans une aventure qui peut nous amener très haut, nous apporter énormément de choses, de la confiance, du bonheur... tout comme très bas, avec du rejet, de la tromperie, et des fois juste une trop grosse proximité de l'autre qui en devient étouffante ou gênante. Mais c'est cette part de "risque", de danger, qui rend l'amour précieux, et unique.

Pour la suite de ton histoire, et surtout le questionnement à la fin, il y a quelque chose qui relève, selon moi et de mon petit point de vue, de la "surmoralisation". Tu parles avec des mots forts, et assez sombres (déplacé, répugnant...) d'une chose pourtant belle, des sentiments pour une autre personne. Tu as passé une bonne soirée avec elle, dans une ambiance particulière (les potes, la zique, des substances), vous vous êtes rapprochés. Ce n'est pas un crime, on ne met pas les gens en prison pour ça. Smile Smile

Sinon tu as pas mal cerné le début du truc. Pourquoi trouves-tu cela répugnant ? Qu'est ce qui te révulse à ce point ? Est-ce vraiment une histoire de morale (ce n'est pas bien, ce n'est pas convenable, en plus je vais détruire un couple de deux gens que je respecte beaucoup), ou un mécanisme de protection (j'ai déjà été amoureux, j'en ai souffert, je ne veux plus revivre ça) ? Je pense justement que tu as besoin d'un peu de sérénité, mais aussi de faire la part des choses pour ne pas tout mélanger.

Déjà tu n'es pas responsable du couple des autres et de l'attitude de ton amie. Si elle a besoin de changer un peu d'air, c'est son envie à elle, son ressenti à elle.

Et tu l'es encore moins de sa réaction face à ton attitude. Cela ne t'appartient pas. Je pense que tu n'as aucun intérêt à prendre de la distance avec elle. Tu peux lui expliquer justement que tu as des sentiments mais que tu n'es pas à l'aise vis-à-vis de cela. Parce que c'est une super amie et que votre amitié est belle, parce que tu connais sa compagne et la respecte beaucoup, parce que cette situation te met mal à l'aise. Mais sois aussi à l'écoute de ce qu'elle elle peut te dire et ressentir.
Gashadokuro
Gashadokuro

Messages : 1913
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 37
Localisation : Préfecture de Kyoto

https://soundcloud.com/user-928448840

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Hirondelle78 le Mar 19 Fév 2019 - 9:37

Tu ne l'aimes pas si tu ne lui fais pas confiance.
Il n'y a qu'en lui disant ces maudits non dits que tu peux sortir de cette situation par le (très) haut.

Si ta musique est ton mode d'expression, sers-t-en.




Dernière édition par Hirondelle123 le Mer 20 Fév 2019 - 9:12, édité 1 fois
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 2578
Date d'inscription : 04/11/2018
Localisation : in good moods

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par isadora le Mar 19 Fév 2019 - 10:43

bref, lendemain de soirée, gueule de bois.

une bonne idée, Berlin ensemble. fais lui confiance, elle sait certainement ce qu'elle fait, si toi tu ne le sais pas.
isadora
isadora

Messages : 1393
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par vbgass le Mar 19 Fév 2019 - 11:36

Mentounasc a écrit:Déjà ôte-toi un remords : vu qu'il ne s'est strictement rien passé entre vous, tu n'as pas à éprouver un sentiment de traîtrise à l'égard de la compagne de ta copine ! Et cette dernière n'a pas été trahie, quoi que tu puisses en penser (à moins que tu n'aies pas tout dit !).

Je me demande si tu ne pourrais pas t'arranger pour qu'elle vienne lire ce post.
Il faudrait que ça se fasse de façon naturelle.
Tout y est parfaitement compréhensible, à commencer par tes retenues, et il n'y a rien de honteux dans ce que tu exprimes.
Et en dehors de la MDMA - attention danger - tout est attendrissant.
Crois tu qu'elle puisse y être insensible et ne pas comprendre ce que tu ressens ?
Ca permettrait en outre d'éviter tout "non dit" malfaisant, et de permettre la continuation de votre relation, ne serait-ce que sous le signe de l'amitié.
Ce n'est que mon avis….

Il ne s'est rien passé en dehors d'une proximité physique que j'évite en temps normal, que je n'ai pas avec mes autres amies. Mais je sais que sa copine a confiance en moi et m'apprécie beaucoup, elle n'aurait pas du tout apprécié, c'est certain. On s'est dit pas mal de choses aussi, je lui ai dit que la rencontrer a été l'une des plus belles choses qui me soit arriver et qu'elle me rendait meilleur, elle a viré rouge pivoine et m'a répondu que c'était réciproque. J'avais plus de choses à lui dire mais à ce moment de la matinée j'avais les idées un peu confuses.

Kingfisher a écrit:Hello, merci pour ton témoignage.

Désolé de ruer dans les brancards, c'est un peu mon style, je ne le fais pas dans l'esprit de te blesser. Mais on ne peut empêcher un coeur d'aimer.

Le début de ton histoire, avec la fille pseudo-comateuse, ce n'est pas le genre de choses qui arrivent à tout le monde. Néanmoins, tu as été trompé, et tu en as souffert, ce qui est complètement normal. Vu nos particularités, les émotions fuzzent et vont dans tous les sens, ce qui peut faire encore plus mal. Du coup, tu as fait le choix de ne plus aimer, pour ne plus vivre cela. Mais aimer, c'est se lancer dans une aventure qui peut nous amener très haut, nous apporter énormément de choses, de la confiance, du bonheur... tout comme très bas, avec du rejet, de la tromperie, et des fois juste une trop grosse proximité de l'autre qui en devient étouffante ou gênante. Mais c'est cette part de "risque", de danger, qui rend l'amour précieux, et unique.

Pour la suite de ton histoire, et surtout le questionnement à la fin, il y a quelque chose qui relève, selon moi et de mon petit point de vue, de la "surmoralisation". Tu parles avec des mots forts, et assez sombres (déplacé, répugnant...) d'une chose pourtant belle, des sentiments pour une autre personne. Tu as passé une bonne soirée avec elle, dans une ambiance particulière (les potes, la zique, des substances), vous vous êtes rapprochés. Ce n'est pas un crime, on ne met pas les gens en prison pour ça. Smile Smile

Sinon tu as pas mal cerné le début du truc. Pourquoi trouves-tu cela répugnant ? Qu'est ce qui te révulse à ce point ? Est-ce vraiment une histoire de morale (ce n'est pas bien, ce n'est pas convenable, en plus je vais détruire un couple de deux gens que je respecte beaucoup), ou un mécanisme de protection (j'ai déjà été amoureux, j'en ai souffert, je ne veux plus revivre ça) ? Je pense justement que tu as besoin d'un peu de sérénité, mais aussi de faire la part des choses pour ne pas tout mélanger.

Déjà tu n'es pas responsable du couple des autres et de l'attitude de ton amie. Si elle a besoin de changer un peu d'air, c'est son envie à elle, son ressenti à elle.

Et tu l'es encore moins de sa réaction face à ton attitude. Cela ne t'appartient pas. Je pense que tu n'as aucun intérêt à prendre de la distance avec elle. Tu peux lui expliquer justement que tu as des sentiments mais que tu n'es pas à l'aise vis-à-vis de cela. Parce que c'est une super amie et que votre amitié est belle, parce que tu connais sa compagne et la respecte beaucoup, parce que cette situation te met mal à l'aise. Mais sois aussi à l'écoute de ce qu'elle elle peut te dire et ressentir.

J'utilise des mots forts pour illustrer mon ressenti profond. Je ne ressens pas de culpabilité spécifiquement vis à vis d'elle, c'est juste moi qui n'arrive pas à gérer ces sentiments, qui voulait les éviter et qui n'y suis pas arriver. C'est plutôt un mécanisme de protection qu'une histoire de morale. Pour son couple c'est vrai qu'elle m'a dédouané d'emblée en parlant d'attirances pour d'autres garçons (au pluriel), de fait qu'elle avait envie de liberté. Ça fait un moment qu'elle me parle de tentations qu'elle a à droite et à gauche et des frictions que ça génère avec sa copine et clairement je n'y suis pour rien. Toutefois elle n'était vraiment pas à l'aise et très hésitante à me dire ça; j'ai l'impression qu'elle a pris des pincettes. Globalement avec elle la communication est extrêmement simple et je n'ai pas peur de lui dire ce que je ressens, mais je n'arrive pas à l'assumer envers moi même à a base. Je crois assez bien cerner ce qu'elle ressent de son côté à deux ou trois choses près.

Je pense qu'elle a aussi des sentiments pour moi, mais pas exactement ceux que je ressens, ou du moins elle ne les vit pas du tout comme moi. Elle a une manière de me regarder et de me toucher que mes autres amies n'ont pas. Elle m'appelle quasiment tous les jours, elle veut me suivre quand je sors, quand je pars en voyage, elle me dit qu'elle s'amuse beaucoup plus avec mes potes et moi qu'avec ses fréquentations habituelles. Elle n'est pas vraiment d'accord pour que je prenne des drogues mais elle m'a dit aussi que ça valait la peine car elle avait enfin pu danser avec moi (vu qu'en temps normal je reste statique, je ne danse jamais)...

Elle a l'air de vouloir dans le fond la même chose que moi, une amitié fusionnelle un peu améliorée avec des sentiments clairs et pas oppressants. Sauf qu'elle aime beaucoup les jeux de séduction alors que ça m'angoisse et j'ai l'impression qu'elle joue un peu avec moi. Ce n'est pas méchant de sa part, ça n'a rien de malsain, elle m'a déjà dit plusieurs fois qu'elle avant besoin d'aventures romanesques alors j'imagine qu'elle fait un peu exprès d'entretenir quelques zones d'ombres entre nous pour pimenter un peu la relation, peut être pour que je participe un peu. Jusque là ça se passait bien parce que mes sentiments restaient à leur place, je ne pensais pas à elle tout le temps et je voyais d'autres filles à côté. Aujourd'hui elle occupe toutes mes pensées et c'est ce que je vis le plus mal, je ne sais pas gérer ces émotions.

Parmi les zones d'ombre qui restent entre nous, qui font que je m'interroge un peu sur la nature de ses sentiments, il y a par exemple le fait que j'ai volontairement mis une barrière entre nous il y a quelques temps, justement pour nous prémunir du fait que notre relation ne dérive. Une fois où je lui racontais que j'avais rencontré un femme de 36 ans avec laquelle j'avais passé la nuit, elle s'est étonné du fait qu'elle soit si vieille. Je lui ai alors dit que j'avais 30 ans, que ce n'était pas une différence d'âge absurde, elle me répond alors qu'elle en a 22 alors 36 ans par rapport à elle c'est super vieux. Du coup j'ai rigolé en lui disant qu'elle n'avait pas vraiment à se comparer à elle en rajoutant que de toutes façons j'aimais bien les +30 ans que je trouvais plus expérimentées. Je n'ai pas menti, c'est effectivement le cas, mais j'avoue lui avoir dit pour ne pas qu'elle s'imagine trop de choses, pour mettre une distance entre nous. Elle n'a pas apprécié, elle me l'a dit, elle s'est sentie visée par ma remarque. Au cours de la soirée de samedi j'ai encore fait quelques références à son âge et elle déteste ça. Pourtant je ne pensais pas à mal, lorsqu'elle m'évoque des situations de sa vie actuelle et que je commence à répondre par "je me rappelle à ton âge..." ça la met en colère, elle m'a fait promettre de ne plus évoquer notre différence d'âge. Je pense qu'elle a compris que ça mettait une certaine distance qu'elle essaye de briser j'ai l'impression. Par contre lorsqu'elle m'a parlé de ses envies de liberté de sa manière de concevoir les relations, du fait qu'elle n'était pas à l'aise avec le concept de couple, j'ai eu l'impression de m'entendre et qu'elle choisissait vraiment ses mots. Je ne sais pas si ça fait partie du jeu. Lorsqu'elle me parle des tentations qu'elle a avec un tel ou un tel qui lui fait des avances (même avec mes potes!), je ne sais pas si c'est sérieux, si c'est une manière de tester ma réaction, si c'est en réponse au fait que je lui raconte mes aventures de célibataire à droite à gauche.

Bref, son comportement n'est pas vraiment contradictoire et l'idée d'une amitié un peu ambiguë ne me déplaît pas en soi, mais ce qui devrait être léger devient angoissant pour moi dès lors que je reconnais les sentiments que je ressens, des sentiments qui ont accompagné les pires moments de ma vie et qui ont toujours conduit au désastre émotionnel. Je voudrais reprendre le contrôle sur ces sentiments qui bouffent mon énergie et qui mettent notre relation en danger, je ne me sens pas du tout prêt. Je vais prendre quelques distances, le temps de trouver comment lui expliquer tout ça. Ce que je veux moi c'est qu'on reste proches mais que notre amitié perdure telle qu'elle est, je pense vraiment, même si elle déteste que je le dise, qu'à son âge elle doit vivre des expériences et je ne veux pas en faire partie. J'avais anticipé le fait qu'un jour de tels sentiments puissent naître car clairement je n'ai jamais rencontré de personne aussi rayonnante à tous les niveaux, mais j'aurais voulu que ça arrive bien plus tard, d'ici au moins quelques années.

Hirondelle123 a écrit:Tu ne l'aimes pas si tu ne lui fais pas confiance.
Il n'y a qu'en lui disant ces maudits non dits que tu peux sortir de cette situation par le (très) haut.

Si ta musique est ton mode d'expression, sers-t-en.

Si j'ai un problème de confiance ce n'est pas envers elle mais envers moi.
Je lui ai déjà dit que l'amour passionnel ce n'était pas pour moi, que ça m'angoissait et que j'essayais d'éviter. Après je ne lui ai pas exactement dit ce que je ressentais pour elle, c'est trop récent encore, j'ai besoin de clarifier les choses pour moi avant. Depuis ce week end, notre relation a clairement changé de registre, passant d'une amitié fusionnelle mais dépourvue de tensions à quelque chose de beaucoup plus tendre et ambigu. On ne s'est pas revu depuis alors je ne sais pas trop ce que l'avenir réserve. Quoi qu'il en soit notre futur voyage à Berlin risque d'être un peu étrange. A la base j'avais prévu d'y aller tout seul, puis quand elle m'a proposé de m'accompagner j'avais compris qu'elle viendrait avec sa copine, qu'on partagerait la location mais qu'on serait chacun de notre côté la plupart du temps. Mais finalement elle m'a dit qu'elle avait l'intention de venir seule avec moi et vu comment elle s'est amusée samedi soir, je n'ai clairement plus aucune appréhension à l'emmener partir à l'aventure dans les endroits les plus animés de la vie nocturne berlinoise. Clairement elle a envie de ça. Je crois que dans le fond elle veut la même chose que moi, un amour complice, désintéressé et dépourvu des aspects négatifs de la passion. Mais voilà, les émotions qui en résultent sont très douloureuses pour moi au point que je serais capable de tout saborder.

En ce qui concerne la musique, j'aimerai bien pouvoir l'utiliser pour canaliser toutes ces émotions mais en pratique ce n'est pas si simple, je dois avancer sur des compositions importantes inspirées par tout autre chose en ce moment.
vbgass
vbgass

Messages : 132
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Chuna le Mar 19 Fév 2019 - 12:03

Une fois où je lui racontais que j'avais rencontré un femme de 36 ans avec laquelle j'avais passé la nuit, elle s'est étonné du fait qu'elle soit si vieille.

Cherche pas, fuis, c'est une connasse.
Dent pétée

Plus sérieusement :
- la relation avec la comateuse est vraiment exceptionnelle comme dit plus haut. Dans l'absolu, ce n'est pas l'amour qu'il faut remettre en question, mais les compétences à choisir tes relations.
Si c'est régulier que tu tombes sur ce genre de personnes, il y a à creuser, pour comprendre pourquoi ça arrive, et ainsi trouver des solutions pour que ça n'arrive plus. Si c'est exceptionnel, ça ne doit pas te condamner au célibat. Si vraiment ça reste un traumatisme alors tu peux peut être tenter une thérapie en EMDR par ex (doit y avoir d'autres types de thérapie, mais je ne connais que celle là) pour évacuer ce traumatisme une fois pour toute.

- Pour la jeune demoiselle, tu sembles dire que ça papillonne dur depuis un moment.
Développer des sentiments pour quelqu'un, ça n'est pas mal, et c'est en effet beau. Ce qui est mal, c'est de forcer l'autre à ce que ce soit réciproque (et en plus ça marche pas).
M'est avis que tu fais de mauvaises conclusions...
Par contre, je ne sais pas quoi te dire quand à la difficulté de gérer ces émotions. Les comprendre m'aide, ceci juste en remettant le cerveau en marche deux minutes face au déferlement d'émotions diverses pour rationaliser un peu. Mais c'est pas toujours facile...

Courage à toi...
Chuna
Chuna

Messages : 14258
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Hirondelle78 le Mar 19 Fév 2019 - 13:31

vbgass a écrit:

Hirondelle123 a écrit:Tu ne l'aimes pas si tu ne lui fais pas confiance.
Il n'y a qu'en lui disant ces maudits non dits que tu peux sortir de cette situation par le (très) haut.

Si ta musique est ton mode d'expression, sers-t-en.

Si j'ai un problème de confiance ce n'est pas envers elle mais envers moi.
Je lui ai déjà dit que l'amour passionnel ce n'était pas pour moi, que ça m'angoissait et que j'essayais d'éviter. Après je ne lui ai pas exactement dit ce que je ressentais pour elle, c'est trop récent encore, j'ai besoin de clarifier les choses pour moi avant. Depuis ce week end, notre relation a clairement changé de registre, passant d'une amitié fusionnelle mais dépourvue de tensions à quelque chose de beaucoup plus tendre et ambigu. On ne s'est pas revu depuis alors je ne sais pas trop ce que l'avenir réserve. Quoi qu'il en soit notre futur voyage à Berlin risque d'être un peu étrange. A la base j'avais prévu d'y aller tout seul, puis quand elle m'a proposé de m'accompagner j'avais compris qu'elle viendrait avec sa copine, qu'on partagerait la location mais qu'on serait chacun de notre côté la plupart du temps. Mais finalement elle m'a dit qu'elle avait l'intention de venir seule avec moi et vu comment elle s'est amusée samedi soir, je n'ai clairement plus aucune appréhension à l'emmener partir à l'aventure dans les endroits les plus animés de la vie nocturne berlinoise. Clairement elle a envie de ça. Je crois que dans le fond elle veut la même chose que moi, un amour complice, désintéressé et dépourvu des aspects négatifs de la passion. Mais voilà, les émotions qui en résultent sont très douloureuses pour moi au point que je serais capable de tout saborder.

En ce qui concerne la musique, j'aimerai bien pouvoir l'utiliser pour canaliser toutes ces émotions mais en pratique ce n'est pas si simple, je dois avancer sur des compositions importantes inspirées par tout autre chose en ce moment.

Tu es ton propre geôlier qui aperçois la sortie.
Qui sait, Berlin aura peut être raison de Stockholm...

Ou peut être que Chuna a raison, "fuis c'est une connasse". Y a que toi qui sais au fond si elle en vaut la peine.
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 2578
Date d'inscription : 04/11/2018
Localisation : in good moods

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par vbgass le Mar 19 Fév 2019 - 17:06

J'envisage une expérience psychédélique assez poussée pour essayer de me poser les questions différemment et prendre un peu de recul.

Elle m'a appelé tout à l'heure, elle veut sortir à nouveau samedi soir. Je n'ai aucune vraie raison de m'angoisser comme ça mais je ressens quand même que ça m'affecte et que j'ai du mal à me concentrer sur autre chose. Je n'ai vraiment pas besoin de ça en ce moment. En plus j'ai commencé à lire son mémoire de philosophie de l'an dernier qu'elle insiste pour que je lise vite. C'est un genre de résumé bien écrit de ses réflexions, une sorte de manuel pour la cerner. Ça ne m'aide pas franchement à penser à autre chose mais je lui ai promis de lui rendre samedi.

vbgass
vbgass

Messages : 132
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par isadora le Mar 19 Fév 2019 - 17:58

fais tu exprès de ne nous dire que des choses négatives sur son comportement pour qu'on ne la trouve pas très sympa ?

isadora
isadora

Messages : 1393
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par vbgass le Mar 19 Fév 2019 - 18:36

Je ne crois pas avoir dit quoi que ce soit de négatif, c'est ironique?
vbgass
vbgass

Messages : 132
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Invité le Mar 19 Fév 2019 - 18:57

Au contraire, à mon avis il faut éviter l'expérience psychédélique pour prendre le moins de recul possible et juste vivre intensément les instants à venir. Ce que tu vis visiblement c'est le début d'une histoire d'amour que tu refuses intellectuellement pour des raisons pas forcément très bonnes. Ta précédente histoire continue de te marquer et c'est un problème que tu dois surmonter. Moins tu vas réfléchir plus tu seras proche de l'harmonie, et plus tu seras en harmonie plus les choix te paraîtront évidents et ça devrait naturellement t'amener là où tu dois aller. Le truc pour toi ici à mon sens, et c'est pas facile à faire, c'est de parvenir à éteindre ton cerveau pour laisser ton cœur te guider et lui il sait exactement où il veut aller, dans un sens ou dans l'autre. Tu peux pas décider ça à l'avance.

Si tu commences à biaiser ton cerveau pour trouver une solution, tu trouveras bien une solution mais elle sera biaisée.

Conserve toujours un truc en tête, une musique à écrire ou à apprendre, un mantra, n'importe quoi pour distraire tes pensées et ne surtout pas les laisser s'approcher du sujet. Juste un avis mais là pour toi les planètes s'alignent et le destin est en train de te sourire, c'est toujours très mal venu de lui faire la gueule.

Punk:

PS : continue de la taquiner sur son âge mais avec de plus en plus d'humour et de douceur dans l'humour.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Mentounasc le Mar 19 Fév 2019 - 20:08

J'ai l'impression qu'il faut te choquer pour que qqchose te marque.
Alors je vais te le dire comme on te le dirait "bassement " par chez nous : avec cette fille, tu es en train de tortiller du cul pour chier droit.
Autrement formulé, arrête la masturbation intellectuelle, et sois simple !
Fonce, mais en douceur.
Alim a raison, tu biaises trop ! Enlèves un i, ça ira mieux !
Mentounasc
Mentounasc

Messages : 214
Date d'inscription : 16/01/2019
Age : 62
Localisation : Autour de Monaco

https://www.jecontacte.com/profil/Mentounasc

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Hirondelle78 le Mar 19 Fév 2019 - 20:33

L'intelligence est comme le macramé : l'art d'emberlificoter des choses à l'origine simples pour en faire des nœuds...

Si elle et toi n'étiez pas aussi intelligents, à vous torturer les méninges, l'histoire que tu nous racontes serait celle de 2 personnes de sexe opposé dont la belle complicité amicale s'est naturellement muée au fil du temps et d'échanges en une relation amoureuse.
Et l'histoire raconte qu'"ils vécurent heureux et eurent tout plein de beaux enfants".... (et que parfois, après, ça s'est gâté)

Mais ces histoires là n'arrivent qu'à ceux qui ne sont pas intelligents.

Tu n'as qu'à te demander : que lui dirais si tu étais moins intelligent ?
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 2578
Date d'inscription : 04/11/2018
Localisation : in good moods

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par vbgass le Jeu 21 Fév 2019 - 0:30

Merci pour vos conseils, je vais m'en inspirer. A la base, mon projet d'expérience psychédélique ce n'est pas pour faire le point sur cette relation, mais sur ma manière de gérer mes émotions en général, et puis pour pas mal d'autres raisons. Mes précédentes expériences du genre m'ont beaucoup aidé à me débarrasser de certains poids et à retrouver davantage de sérénité.

Je ne peux pas m'empêcher d'imaginer que quelque chose m'échappe, que je suis à côté de la plaque et qu'il serait plus sage de refouler ces sentiments. Mais bon, cette relation va perdurer dans tous les cas donc il faudra bien que je m'y fasse. Je crois que mon subconscient me hurle que je ne peux pas être à la hauteur de cette personne, peu importe les faits. Je constate des choses qui me semblent assez évidentes dans son comportement, qui devraient me réconforter mais ça a l'effet inverse parce que dans le fond ça m'apparaît juste comme des incohérences qui rendent la situation encore plus compliquée pour moi. Même depuis dimanche je sens bien que quelque chose a changé, comme par hasard, juste après la soirée où on a été un peu borderline, elle m'appelle plusieurs fois par jour, souvent pour des raisons absurdes (comme hier où elle m'appelle parce qu'un ami à elle a claqué sa porte avec la clé chez lui et qu'elle voulait savoir si je n'avais pas un ami serrurier ou une technique de Mc Gyver pour crocheter une serrure...), elle me dit qu'elle n'arrive pas à se concentrer non plus sur ses études pour des raisons pas suer claires... J'ai bien conscience que quelque chose se passe mais j'ai cette voix qui me hurle de rester à ma place et de refouler ces sentiments. Le problème est juste dans ma tête mais comme c'est avant tout une amie très proche que je n'ai pas envie de décevoir, et bien c'est très compliqué car j'ai beaucoup à perdre si je ne gère pas ça correctement.

vbgass
vbgass

Messages : 132
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Zarbitude le Jeu 21 Fév 2019 - 7:08

Parfois, il est bon d'écouter ses intuitions....surtout quand elles hurlent ... Wink
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7199
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Mentounasc le Jeu 21 Fév 2019 - 14:38

Zarbitude a écrit:Parfois, il est bon d'écouter ses intuitions....surtout quand elles hurlent ... Wink

et parfois il faut aussi savoir écouter son cœur s'il dit le contraire !

Nous ne devons pas influencer VBGass dans sa décision
Mentounasc
Mentounasc

Messages : 214
Date d'inscription : 16/01/2019
Age : 62
Localisation : Autour de Monaco

https://www.jecontacte.com/profil/Mentounasc

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Saxifrage* le Jeu 21 Fév 2019 - 14:41

Gandhi a écrit:La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre.
Saxifrage*
Saxifrage*

Messages : 8801
Date d'inscription : 07/06/2018
Age : 36
Localisation : Entre les rochers

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par vbgass le Ven 22 Fév 2019 - 12:13

J'ai décidé de ne pas céder à mes sentiments. Je dois les laisser mûrir en quelque chose de plus approprié. Je pense que c'est plus sage, je ne vois pas la passion comme quelque chose de nécessairement positif et constructif et dans ce cas elle met en péril une amitié à laquelle je tiens énormément. Je ne pense pas qu'elle partage ces sentiments, à bien y réfléchir j'en ai même eu la preuve. D'ailleurs si c'était le cas je le saurais sans l'ombre d'un doute, je la connais bien, elle met un point d'honneur à assumer tout ce qu'elle pense et ressent. Elle m'aime beaucoup, mais d'un amour platonique, pas passionnel. Il faut que j'en fasse autant et j'y arriverai, ce n'est qu'une question de temps et de discipline. Je vais essayer de tirer profit de cet élan passionnel pour le réinvestir dans quelque chose de créatif le temps que ça durera, mais y céder serait une grosse erreur.

On doit passer l'après midi ensemble et je sens qu'on va avoir une discussion qui peut potentiellement amener le sujet sur le tapis. Je vais lui expliquer ce que je ressens ainsi que le fait que je préfère remettre une certaine distance pour ne pas encourager mes sentiments et retrouver la sérénité de notre relation qui ne doit pas se laisser pourrir par des passions qui relèvent plus de l'égoïsme que d'autre chose. Je pense qu'elle comprendra.


Dernière édition par vbgass le Ven 22 Fév 2019 - 12:44, édité 1 fois
vbgass
vbgass

Messages : 132
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Pola le Ven 22 Fév 2019 - 12:38

La passion, elle brûle, elle se consume et finit par s’éteindre

Pola

Messages : 6058
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Invité le Ven 22 Fév 2019 - 12:55

Zarbitude a écrit:Parfois, il est bon d'écouter ses intuitions....surtout quand elles hurlent ... Wink

Oui ça change pas mal de choses..! Bonne chance pour votre discussion cat

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Gashadokuro le Ven 22 Fév 2019 - 14:39

Oui bonne chance et tiens-nous au jus ! Very Happy

Et bon brasier si elle brûle du même feu que toi ! Ninja
Gashadokuro
Gashadokuro

Messages : 1913
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 37
Localisation : Préfecture de Kyoto

https://soundcloud.com/user-928448840

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par vbgass le Ven 22 Fév 2019 - 20:19

On s’est vu comme prévu mais l’occasion ne s’est pas présentée telle que je l’attendais de lui parler de mon problème. Comme je m’y attendais quelque chose a changé un petit peu dans son comportement, le fait qu’elle prenne ma main lorsqu’on marche côte à côte, ou qu’elle pose sa tête sur mon épaule lorsque nous sommes assis sur un banc ou dans le metro. Elle ne faisait pas ça avant le week end dernier. Elle a tout de même évoqué notre amitié, indirectement puisqu’au départ elle me parlait du fait qu’elle n’avait pas dormi de la nuit car elle était chez son meilleur ami, qui est aussi son ex amant, qu’ils avaient débattu philosophie toute la nuit, etc. Elle m’a ensuite comparé à lui en disant qu’avec moi elle se sentait vraiment libre, que j’étais au delà des questions philosophiques sur lesquelles elle s’écharpe d’habitude avec son ami et qu’elle trouvait qu’elle et moi nous étions très similaires (alors que je trouve qu’elle ne me ressemble pas du tout, qu’on est bien plus complémentaires que similaires). Bref elle était très tactile et élogieuse à mon égard, moi j’étais maladroit, je disais des choses dénuées de sens pour dissimuler mon malaise mais ça n’a pas fonctionné puisqu’elle me le faisait remarquer à chaque fois. C’était mignon quoi mais je ne suis pas plus avancé que ça du coup.
J’ai l’impression que la situation lui convient comme ça, qu’elle s’amuse un peu à mettre notre amitié à l’épreuve en y incorporant de l’affection et qu’elle apprécie le fait que je ne m’y oppose pas tout en ne cédant pas à la tentation d’en demander davantage. Si c’est effectivement le cas alors je suis un peu rassuré, ça veut dire que notre amitié n’est pas incompatible avec ce que je ressens, qu’elle même le provoque un peu et que ça peut être un moyen pour moi de réapprendre à le gérer.

Reste qu’en attendant je suis un peu prisonnier de mes sentiments et incapable de ressentir une attirance pour qui que ce soit d’autre et ça c’est un peu pénible.
vbgass
vbgass

Messages : 132
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Chuna le Ven 22 Fév 2019 - 21:31

C'est tout récent, laisse toi un peu de temps, non ?

Si tu commences à souffrir, à ce moment faudra clarifier les choses absolument.
Chuna
Chuna

Messages : 14258
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Invité le Dim 24 Fév 2019 - 2:40

Ok ma propre intuition est en train de hurler à cet instant précis. Elle prend ta main et après l'air de rien elle pose la tête sur ton épaule.

Oui.

Quoi qu'il arrive je te le dis jamais vous ne retrouverez exactement l'amitié d'avant. Vouloir la conserver est illusoire. Je te propose juste une courte longueur d'avance.

C'est ton titre qui aurait dû nous alerter.

C'est la peur de l'Amour qui te guide. Débrouilles toi tout seul avec cette information c'est la tienne. Tu refuses l'Amour et t'es doué pour faire ça faut le reconnaître

T'es bon. Mais tu pourrais être meilleur

Spoiler:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par vbgass le Dim 24 Fév 2019 - 3:31

Je ne sais pas si notre amitié est perdue ou si elle a simplement pris un chemin nouveau. Quoi qu'il en soit, tu as raison, on ne fera pas marche arrière, mais peut être qu'on peut se diriger vers quelque chose qui ne soit pas passionnel.

Ce n'est pas l'amour que je refuse mais la passion. Je vois l'amour comme quelque chose de très sain tandis que la passion est égoïste et destructrice, elle rend stupide et je ne veux pas retomber là dedans. Je dois oeuvrer à dissocier mon ego pour renvoyer cette passion d'où elle vient et retrouver un amour plus simple.
Elle m'a dit quelque chose il y a quelques temps qui m'est revenu. Elle m'a dit que l'amitié était ce qu'il y avait de plus fort, que seuls les amis avaient le potentiel de décevoir. Je ne veux pas la décevoir, je dois apprendre à gérer ce genre d'émotions, c'est l'occasion, tant pis si c'est difficile. Je ne suis pas non plus en souffrance, je suis inquiet et angoissé parce que j'appréhende une situation qui n'est pas réelle dans l'immédiat, mais c'est tout à fait gérable je pense.
vbgass
vbgass

Messages : 132
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Invité le Dim 24 Fév 2019 - 3:44

Elle a le droit de dire des conneries.

De toute façon j'ai décroché quand t'as parlé de passion comme bonne raison de fuir. Putain de rationnel. Je vois exactement ce que c'est.

Tu sais que normalement la passion c'est attractif ? Et de toute façon c'est même pas le sujet ça fait trop longtemps que vous vous connaissez.

Tu va épuiser mes chansons.



Maintenant pense à elle qui tombe amoureuse et choisit si t'en parles ou si tu la suis. Et en fait choisit pas tu vas mal choisir. Arrête de réfléchir. Suit-là c'est son bonheur à elle qui est en jeu. Son bonheur dépend de toi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Gashadokuro le Dim 24 Fév 2019 - 9:03

Hello, je passe en coup de vent.
Selon moi, tu bloques sur la notion d'idéal. Un idéal est ce que c'est : un concept à la fois beau, noble, parfait. Et vide.
Toi, tu es un petit zhumain (je dis petit affectueusement, avec respect, et en opposition à idéal). Justement imparfait, et heureusement car c'est ce qui te donne ta chance d'exister. Et tu me sembles "coincé" dans ta bulle d'idéal de ce que tu penses de l'amitié. Tellement dans ta bulle que tu refuses et "les signes" qu'elle t'envoie, et les émotions que tu portes en toi. Qu'es-tu prêt à sacrifier, à laisser de côté, à éviter, au nom de cet idéal ? Jusqu'à quel point pourras-tu aller ? Car je te préviens, si tu montes trop haut sur cette montagne, lorsque tu te retournes, tu ne verras que des regrets.
Gashadokuro
Gashadokuro

Messages : 1913
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 37
Localisation : Préfecture de Kyoto

https://soundcloud.com/user-928448840

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Invité le Dim 24 Fév 2019 - 12:54

Bjr bjr!
Je ne sais pas quoi te dire.
il y a quelques temps j'aurais été comme toi dès que je sentais que ce que je pouvais éprouver pour quelqu'un n'était plus de l'amitié je faisais tout pour saborder la relation par pure protection
parce que j'avais pas envie d'être moi-même de me dévoiler de paraître à la fois intelligente et idiote, belle et moche, agréable et désagréable....
mais j'ai appris depuis que l'amour chamboule-tout quand on tombe amoureux on a envie de sauter du 8e étage avec la personne de prendre des risques de faire des choses qui sont complètement débile des choses qu'on aurait jamais imaginé de le faire c'est un pari très risqué sur l'avenir il va falloir faire des concessions sourire aux autres et notamment à l'autre accepté de raisonner par le cœur et pas par la tête...
Ce que tu as fait quand tu as pris de la drogue puisque tu étais complètement désinhiber c'est le principe même de toute drogue que ce soit alcool cigarette ou autre.

de toute manière ta relation amicale avec elle est foutue d'après ce que j'ai lu vous ne retrouverai plus jamais à cette complicité que vous aviez avant. Alors t'inquiète foutu je te dirai de foncer sans drogue et sans alcool sans cigarette.

Récemment m'a appris et on m'a expliqué comment fonctionner le lâcher prise il ne faut se baser que sur les ressentis et oublier tout le reste juste dire que c'est agréable

Alors oui ça paraît un peu cavalier je débarque je te donne ce conseil qui n'en n'est pas en plus venant de quelqu'un qui n'arrive pas à trouver l'autre !
si jamais certains lisent ce que j'avais marqué ils diront que je ne suis pas dans mon état normal mais si j'assume il y a parfois du bon à laisser tomber la carapace et à se laisser porter par les sensations ressentis sans tout rationaliser derrière !
Mon petit côté romantique et manichéen m'interdis de penser que tout le monde est pourri sur cette terre il y a forcément des gens qui doivent nous correspondre !
Bon courage car ce que tu vis est un dilemme !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par vbgass le Dim 24 Fév 2019 - 13:01

J'ai repensé à un détail qui m'avait échappé. Il se trouve que, je ne l'ai pas évoqué dans ce fil, elle n'est pas la seule femme que je vois ces temps-ci, il y en a deux autres qui elles sont clairement dans une attitude de séduction vis à vis de moi. Elle le sait, je lui en parle, elle me demande des comptes rendus quand je passe du temps avec l'une d'elles. De son côté elle me raconte aussi ses aventures avec les nombreux prétendants qui lui tournent autour. On en parle vraiment comme des amis. Mais la dernière fois que j'étais avec l'une de mes prétendantes, je lui ai envoyé une photo marrante de son chat qui était vautré sur moi dans une position absurde et le lendemain, lorsque nous nous sommes vus (vendredi donc), elle m'a parlé du T-shirt que je portais chez la maîtresse de ce drôle de chat en me demandant pourquoi je ne le portais jamais avec elle. Bien sur c'était sur le ton de la rigolade mais elle se compare indirectement aux femmes qui sont très ouvertement intéressées par moi et ce n'est d'ailleurs pas la première fois. Une autre fois elle s'était étonné de leur âge, 33 et 36 ans en commentant le fait qu'elles était "très vieille", ce à quoi je lui avait rétorqué que j'avais 30 ans, qu'elles n'avaient pas non plus une grande différence d'âge avec moi, et elle m'avait alors répondu "je sais bien mais moi j'ai seulement 22 ans!". C'est évident qu'elle a des réactions troublantes qui ne s'expliquent pas de 36 manières différentes, donc je ne doute plus de la nature réelle de ses sentiments.

Vous allez surement me dire que c'est absurde que dans ma situation je passe du temps avec deux autres femmes qui sont clairement dans une démarche de séduction vis à vis de moi, mais je suis célibataire depuis des années, en temps normal les femmes m'ignorent totalement et je reconnais qu'au début je trouvais ça plaisant d’être sollicité de cette façon. En plus je les apprécie beaucoup toute les deux, clairement en temps normal j'aurais pu développer des sentiments pour l'une ou l'autre. Mais la situation m'a échappé. Maintenant que mes sentiments envers une amie beaucoup plus jeune qu'elles ne font plus aucun doute, il est clair qu'elles n'ont aucune chance. Je dois passer la nuit chez la propriétaire du drôle de chat ce soir. Elle me bombarde de textos débordants d'enthousiasme depuis des jours et je suis très gêné parce que je compte lui exposer clairement ma situation lorsque je la verrai, décevoir toutes ses attentes car c'est nécessaire. Ça m'attriste car c'est vraiment une belle personne avec laquelle j'aurais pu développer une relation amoureuse très saine, mais c'est absurde de la laisser espérer que ça arrive alors que toutes mes pensées sont occupées par une autre, même si cette dernière est inaccessible.

Ces histoires me prennent un temps et une énergie monstre, je n'ai pas l'habitude. J'essaye de bien faire mais ça finit toujours mal. Peut être suis-je nostalgique de l'époque où j'étais vraiment seul. Sans doute que je bloque effectivement sur la notion d'idéal, chose qui finalement semble aller de soi lorsqu'on est seul et qu'on n'est pas du tout confronté à des situations de ce genre. C'est vrai que j'idéalise quelque chose d'impossible, à savoir des relations saines et stables qui satisfassent tout le monde sous la forme d'un compromis entre raison et sentiment. Quand au sentiment d'angoisse que je ressens systématiquement associé au sentiment amoureux, il est lié à un passé traumatisant. C'est un résidus des émotions incroyablement sordides que j'ai ressenti lorsque j'avais appris que la fille que j'aimais à une époque était entre la vie et la mort avant d'apprendre quelques mois plus tard qu'elle avait tout inventé pour des raisons que je n'ai même pas cherché à comprendre. Ça m'avait tellement dévasté qu'une partie de mes cheveux ont blanchi à ce moment de ma vie. Celle que j'aime aujourd'hui n'y est pour rien, elle a gagné ma confiance en tant qu'amie depuis plus d'un an et demi, je la sais parfaitement saine d'esprit.

Finalement je vais laisser cette relation évoluer d'elle même en ne changeant rien. De toutes façons c'est elle qui a la main, qui est inaccessible. De mon côté je dois clarifier les choses pour les deux autres avant de provoquer une situation délétère pour tout le monde.

Merci vraiment pour vos conseils et point de vue, ça m'a vraiment aidé à mettre de l'ordre dans ma tête!
vbgass
vbgass

Messages : 132
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Mentounasc le Dim 24 Fév 2019 - 13:22

Kingfisher a écrit:tu me sembles "coincé" dans ta bulle d'idéal de ce que tu penses de l'amitié. Tellement dans ta bulle que tu refuses et "les signes" qu'elle t'envoie, et les émotions que tu portes en toi.

Kingfisher a écrit:Qu'es-tu prêt à sacrifier, à laisser de côté, à éviter, au nom de cet idéal ? Jusqu'à quel point pourras-tu aller ?


Kingfisher a écrit: si tu montes trop haut sur cette montagne, lorsque tu te retournes, tu ne verras que des regrets.

Oui, oui, et oui !
Mentounasc
Mentounasc

Messages : 214
Date d'inscription : 16/01/2019
Age : 62
Localisation : Autour de Monaco

https://www.jecontacte.com/profil/Mentounasc

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Invité le Dim 24 Fév 2019 - 14:45

Bonne chance pour la suite Courbette Un ange

Spoiler:


Dernière édition par Alim le Lun 25 Fév 2019 - 8:20, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Invité le Dim 24 Fév 2019 - 23:53

Bon désolé pour Sinsémilia c'est un peu trop cliché pour moi pirat (les bons sentiments toussa)

Pour cette histoire d'aimer être seul c'est un truc que je partage, et en effet c'est pas simple d'être un solitaire en couple, d'autant que passé la trentaine on a quand même largement eu le temps de s'habituer au plaisir de la vie indépendante... la césure est pas évidente mais après on s'habitue. Et il sera temps de trouver un équilibre temps-libre/temps-partagé un peu plus tard (mais en parler le plus tôt possible permet aussi à l'autre de s'habituer à l'idée).

Hésite pas à nous dire de temps en temps comment ça évolue Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Saxifrage* le Lun 25 Fév 2019 - 12:13

Mon expérience perso… Après mon divorce, je suis sortie avec… mon meilleur ami ! (oui j'avais une telle trouille de retomber amoureuse que je me suis rapprochée de celui que je connaissais le mieux, en étant persuadée que je n'aurai pas de sentiment de ce genre-là avec lui étant donné que je connaissais toutes ses ex, qu'on parlait de tout ce qui faisait que ça ne marchait pas, etc... bref. Je pensais connaître assez ses défauts pour ne pas me laisser trop attendrir…
Erreur. Parce que si, je me suis mise à éprouver des sentiments pour lui qui n'étaient plus de l'ordre de l'amitié. A penser que notre amitié de base nous sauverait des travers connus dans nos précédentes histoires. Sauf que. Nous n'avions finalement pas les mêmes attentes d'un couple. Et ça s'est TRES mal terminé. 2 ans qu'on ne se parle plus. Parce que j'ai trop souffert.
J'ai perdu mon meilleur ami en pensant trouver l'Amour.
Dommage.
Mais c'est la Vie, c'est comme ça. J'ai mis 2 ans à m'en remettre (en vrai, il a été la goutte d'eau qui fait déborder mais n'est pas la seule raison de ma perte-pied ^^). Je commence à accepter de m'être trompée. Je commence à accepter de ne plus m'enfermer dans la Peur à cause d'expériences négatives passées.
Je commence à grandir ! ^^

Bon, ceci n'a aucunement prétention à servir d'exemple, bien au contraire presque ^^, mais partager nos expériences permet parfois (souvent) de prendre assez de recul sur une situation pour dépatouiller tous les fils…

Bon courage ! flower
Saxifrage*
Saxifrage*

Messages : 8801
Date d'inscription : 07/06/2018
Age : 36
Localisation : Entre les rochers

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Gashadokuro le Lun 25 Fév 2019 - 13:38

Spoiler:
[mode humour foireux et nul ON]
On n'a qu'une vie. Fricote avec les trois !
[mode humour foireux et nul OFF]
Gashadokuro
Gashadokuro

Messages : 1913
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 37
Localisation : Préfecture de Kyoto

https://soundcloud.com/user-928448840

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Saxifrage* le Lun 25 Fév 2019 - 13:51

Kingfisher a écrit:
Spoiler:
[mode humour foireux et nul ON]
On n'a qu'une vie. Fricote avec les trois !
[mode humour foireux et nul OFF]
Oserai-je avouer que c'est justement parce mon ami a eu cette façon de fonctionner avec moi que je n'arrive pas à lui pardonner ?... Parce qu'on ne fricote pas avec les sentiments… Wink
Saxifrage*
Saxifrage*

Messages : 8801
Date d'inscription : 07/06/2018
Age : 36
Localisation : Entre les rochers

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par siamois93 le Lun 25 Fév 2019 - 14:11

On n'a peut-être pas peur de l'amour mais souvent on a des peurs que l'on préfère cacher. L'Amour qui n'est qu'un moyen de se fuir ne mène nulle part. Et trouver un/une partenaire qui accepte nos peurs, donc évidemment les siennes, eh bien je cherche toujours. Mais je crois que je n'ai toujours pas trouvé ce que je cache/fuis avec mes addictions.
Passions dangereuses, dévoreuses parfois.
siamois93
siamois93

Messages : 5112
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 52
Localisation : Somewhere over the rainbow

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Gashadokuro le Lun 25 Fév 2019 - 14:27

Saxifrage* a écrit:
Kingfisher a écrit:
Spoiler:
[mode humour foireux et nul ON]
On n'a qu'une vie. Fricote avec les trois !
[mode humour foireux et nul OFF]
Oserai-je avouer que c'est justement parce mon ami a eu cette façon de fonctionner avec moi que je n'arrive pas à lui pardonner ?... Parce qu'on ne fricote pas avec les sentiments… Wink

Ose, bien évidemment. Ma remarque était bien un trait d'humour foireux et nul. Cependant, pas totalement gratuit, car on a l'impression que Vbgass est surtout en position d'attente, ou passive. Il y a ces trois filles qui lui tournent autour, sans que lui ne demande rien, et il se sent dépassé. En une espèce de mouvement centrifuge. Or, il faudrait, dans l'idéal, plus facile à dire qu'à faire, qu'il écoute ses propres émotions, ces propres envies, et s'il a des sentiments pour l'une ou l'autre (ou pas). Dans un mouvement centripète, de son intérieur profond vers l'extérieur. Nous sommes d'accord qu'entamer une relation avec les trois en même temps n'est pas la solution. Comme il dit, clarifier les choses. Et cela peut-être en n'ayant aucune relation avec aucune des trois (je crois qu'il y a un sujet d'ailleurs sur être célibataire et heureux sur le forum ?).
Gashadokuro
Gashadokuro

Messages : 1913
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 37
Localisation : Préfecture de Kyoto

https://soundcloud.com/user-928448840

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Saxifrage* le Lun 25 Fév 2019 - 14:46

J'avais compris que c'était de l'humour, tu l'avais précisé d'ailleurs, et ma réponse n'était pas gratuite non plus Wink
Saxifrage*
Saxifrage*

Messages : 8801
Date d'inscription : 07/06/2018
Age : 36
Localisation : Entre les rochers

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par isadora le Lun 25 Fév 2019 - 15:19

Quand quelqu' un a un choix à faire et qu' il ne le fait pas, au final, ce sont les autres qui choisissent pour lui.
isadora
isadora

Messages : 1393
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Jérémy34 le Lun 25 Fév 2019 - 20:21

L'angoisse de la perte d'objet en psychanalyse.

J'en ai eu un cours samedi.

Intéressant.

Oui, je ramène souvent la psychanalyse sur la table, c'est que c'est tellement intellectuel !

Les 5 blessures de l'âme sont : rejet, abandon, humiliation, trahison, injustice.

Si tu reconnais au moins un de ces mots c'est que ton âme est touchée, reste à savoir comment et pourquoi.

Au sens psychanalytique c'est ton Moi, par l'intermédiaire du sur-moi qui n'arrive pas à gérer ton ça.

Si je devais te donner un conseil je te demanderais ce que tu en penses.

Comme un psy.

Parce que l'important c'est d'en prendre conscience.
Jérémy34
Jérémy34

Messages : 905
Date d'inscription : 07/08/2016
Age : 36
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par siamois93 le Lun 25 Fév 2019 - 20:29

«Parce que l'important c'est d'en prendre conscience.» Dès ce moment on ne subit plus ce que l'on ne percevait pas.
Expérimenter cela consciemment c'est ce qui permet d'être heureux.
siamois93
siamois93

Messages : 5112
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 52
Localisation : Somewhere over the rainbow

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par rené1 le Lun 25 Fév 2019 - 23:00

le titre du vainqueur
elle prend ta main
et l'air de rien
pose la tête
sur ton épaule

le souffle court
derrière un rire
l'ami d'antan
s'en est allé
tu es bon, elle attend
mais tu pourrais être meilleur
les remords que tu sens
vantent le titre du vainqueur....

(texte librement inspiré de ces échanges très touchants et dans lesquels on se reconnait sans forcer, moi y compris)

rené1

Messages : 36
Date d'inscription : 21/07/2018
Age : 48
Localisation : belgique

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par vbgass le Mar 26 Fév 2019 - 19:31

Kingfisher a écrit:
Saxifrage* a écrit:
Kingfisher a écrit:
Spoiler:
[mode humour foireux et nul ON]
On n'a qu'une vie. Fricote avec les trois !
[mode humour foireux et nul OFF]
Oserai-je avouer que c'est justement parce mon ami a eu cette façon de fonctionner avec moi que je n'arrive pas à lui pardonner ?... Parce qu'on ne fricote pas avec les sentiments… Wink

Ose, bien évidemment. Ma remarque était bien un trait d'humour foireux et nul. Cependant, pas totalement gratuit, car on a l'impression que Vbgass est surtout en position d'attente, ou passive. Il y a ces trois filles qui lui tournent autour, sans que lui ne demande rien, et il se sent dépassé. En une espèce de mouvement centrifuge. Or, il faudrait, dans l'idéal, plus facile à dire qu'à faire, qu'il écoute ses propres émotions, ces propres envies, et s'il a des sentiments pour l'une ou l'autre (ou pas). Dans un mouvement centripète, de son intérieur profond vers l'extérieur. Nous sommes d'accord qu'entamer une relation avec les trois en même temps n'est pas la solution. Comme il dit, clarifier les choses. Et cela peut-être en n'ayant aucune relation avec aucune des trois (je crois qu'il y a un sujet d'ailleurs sur être célibataire et heureux sur le forum ?).

C'est un peu ça, je me sens dépassé. Depuis toujours, les femmes me fichent une paix royale, je n'ai jamais vécu une situation comme celle là. D'habitude, non seulement je trouve les femmes que je rencontre trop peu intéressante pour être attirantes, mais je ne les intéresse pas du tout non plus. Là les trois sont vraiment intéressantes et attirantes dans leur genre, mais évidemment je suis beaucoup plus attiré par la plus inaccessible des trois. J'aimerai ne pas décevoir les deux autres, continuer de les fréquenter dans un registre amical car je les apprécie sincèrement, mais elles vont être déçues tôt ou tard, c'est certain. Pour l'instant je choisis de rester célibataire, c'est la solution la plus honnête.

Jérémy34 a écrit:L'angoisse de la perte d'objet en psychanalyse.

J'en ai eu un cours samedi.

Intéressant.

Oui, je ramène souvent la psychanalyse sur la table, c'est que c'est tellement intellectuel !

Les 5 blessures de l'âme sont : rejet, abandon, humiliation, trahison, injustice.

Si tu reconnais au moins un de ces mots c'est que ton âme est touchée, reste à savoir comment et pourquoi.

Au sens psychanalytique c'est ton Moi, par l'intermédiaire du sur-moi qui n'arrive pas à gérer ton ça.

Si je devais te donner un conseil je te demanderais ce que tu en penses.

Comme un psy.

Parce que l'important c'est d'en prendre conscience.

Je ne ressens ni rejet, ni abandon, ni injustice. Je crois en revanche que je ressens un écho très fort de l'humiliation et de la trahison que j'ai ressenti la dernière fois que j'ai eu des sentiments amoureux. A mon avis mon problème est là, j'ai associé ce sentiments à d'autres très négatifs lors d'un traumatisme vraiment violent intérieurement. J'angoisse de retrouver les conditions qui m'ont exposé à cette violence alors que ne pas être amoureux me garantissait une stabilité émotionnelle sécurisante. Je me suis toujours trompé lorsque j'ai été amoureux, ça a toujours mal tourné, au point que j'en vienne à juger ce sentiment totalement illégitime et à le rejeter de toutes mes forces. Je peux me dire que là c'est différent, j'aurais toujours une voix intérieure pour me rappeler que je pensais ça à chaque fois.
vbgass
vbgass

Messages : 132
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Lorelei le Mar 26 Fév 2019 - 21:11


vbgass ne se contente pas d'être un parfait prototype d'un homme qui peut rendre très amoureuse et désirante cette intellectuelle de 22 ans, il se comporte de manière à la rendre folle de lui. Embarassed

L'inconscient a souvent le dernier mot! I love you
Lorelei
Lorelei

Messages : 1193
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 31
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par vbgass le Jeu 28 Fév 2019 - 1:49

Je l'ai invitée vendredi soir à venir regarder Stalker, le chef d'oeuvre d'Andreï Tarkovski qui est aussi mon film de chevet que j'ai besoin de revoir absolument. Elle était déjà prise, elle avait prévu de voir son meilleur ami mais sans hésiter une seconde elle m'a dit qu'elle annulerait pour passer la soirée avec moi. Elle était particulièrement enjouée au téléphone, comme si nous n'avions pas parlé depuis des lustres.

C'est vraiment une étrange situation. Le lien qu'il y a entre nous est évident, il crève les yeux et il est très fort. Pourtant il y a manifestement une barrière, comme si il était convenu tacitement entre elle et moi que notre amitié passait avant tout. Peut être qu'elle a des sentiments de la même nature que les miens mais qu'elle ressent comme moi qu'elle ne peut pas les exprimer ouvertement. Peut être qu'elle n'est pas attirée par moi mais qu'elle apprécie énormément notre proximité intellectuelle. Peut être aussi qu'elle ne sait pas trop où elle en est et je pencherai plutôt pour cette option là.

Quoi qu'il en soit ça va un peu mieux du côté de mes émotions. Cette histoire me plaît plus que les précédentes car tout se passe en douceur au final, parce que j'ai l'impression que le temps joue en ma faveur et que je ne reçois strictement aucun signal négatif de sa part. Elle ne provoque pas mes angoisses, au contraire elle les désamorce. Lorsque je suis avec elle, je ne ressens jamais de stress ou de doute, je suis au contraire totalement serein et détendu. Je peux être moi même sans filtre et sans aucune crainte d'être jugé. Je peux même dire des âneries, me faire reprendre sans que cela ne constitue un drame. J'ai tendance (moins maintenant qu'il y a quelques années tout de même) à perdre mes moyens devant une femme qui m'attire mais là ce n'est pas du tout le cas car la confiance est totale. Je suis bien décidé à laisser cette relation évoluer là où elle doit aller car objectivement les chances qu'une telle rencontre se produise à nouveau sont proches de zéro. Et puis c'est l'occasion rêvée de me débarrasser d'un passé qui me pèse encore très lourd.
vbgass
vbgass

Messages : 132
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Mentounasc le Jeu 28 Fév 2019 - 3:43

vbgass a écrit:Quoi qu'il en soit ça va un peu mieux du côté de mes émotions. …/... Et puis c'est l'occasion rêvée de me débarrasser d'un passé qui me pèse encore très lourd.

Je crois que ça se voit

Mais tiens aussi compte de ça, qui est très juste à mon avis :

LoreleiSebasto a écrit:
   vbgass ne se contente pas d'être un parfait prototype d'un homme qui peut rendre très amoureuse et désirante cette intellectuelle de 22 ans, il se comporte de manière à la rendre folle de lui.  Embarassed
    L'inconscient a souvent le dernier mot! I love you
Mentounasc
Mentounasc

Messages : 214
Date d'inscription : 16/01/2019
Age : 62
Localisation : Autour de Monaco

https://www.jecontacte.com/profil/Mentounasc

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par vbgass le Sam 2 Mar 2019 - 12:12

On a dormi ensemble cette nuit. C'était une soirée assez étrange mais aussi très importante pour la suite. J'ai maintenant la certitude de la nature platonique de notre relation et plutôt que de la déception je ressens du soulagement. Je suis soulagé car je sais où va cette relation, je ne me pose plus aucune question et j'ai retrouvé une totale sérénité.

Evidemment je ressens un désir qui n'est pas partagé mais je le vis bien maintenant que je sais comment le traiter. L'amour en revanche est totalement réciproque et c'est ce qui m'importe. C'est un amour qui est très en phase avec mes conviction qui plus est. J'ai pu être troublé par le fait qu'elle soit tactile et d'une douceur à laquelle je ne suis pas du tout habitué, mais c'est simplement sa manière d'être.

C'est maintenant le moment de tourner cette page et de recentrer cette amitié sur sa substance plutôt que sur des fantasmes déconnectés du réel.
vbgass
vbgass

Messages : 132
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par Gashadokuro le Sam 2 Mar 2019 - 16:21

Fontaine, je ne boirai jamais de ton eau. Toussa. Very Happy
Gashadokuro
Gashadokuro

Messages : 1913
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 37
Localisation : Préfecture de Kyoto

https://soundcloud.com/user-928448840

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour Empty Re: L’angoisse de l’amour

Message par vbgass le Sam 2 Mar 2019 - 17:29

Il n'empêche qu'elle a été on ne peut plus claire donc peu importe mes désirs, si ils ne sont pas partagés alors ils n'ont aucune valeur et mieux vaut les oublier. Ça devrait bien se passer car il y a d'autres choses très positives dans ma vie en ce moment, sur lesquelles je vais pouvoir me recentrer maintenant. Ce n'est pas la première fois que je me trompe mais pour une fois c'est sans conséquence donc je vois le verre à moitié plein.
vbgass
vbgass

Messages : 132
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum