Hypersensibilité émotionnelle, hypersensibilité sensorielle et hypersensibilité à la douleur physique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hypersensibilité émotionnelle, hypersensibilité sensorielle et hypersensibilité à la douleur physique

Message par johndoe le Dim 4 Sep 2011 - 12:35

Salut à tous,

j'ignore la manière dont vous interagissez personnellement avec votre environnement, mais me concernant mes sens m'apparaissent comme particulièrement développés (surtout la vue et l'audition) ; j'essaie également de les "exercer" pour m'en faire des alliées, et je pense être aujourd'hui arrivé à une bonne maîtrise de ma vue (malgré une abominable myopie ^^). Ma question sera un peu latérale (what a surprise!) : je me suis fait opérer des dents de sagesse jeudi, et alors que l'autre patient dans la même chambre que moi ne ressentait aucune douleur je peux moi pouvoir dire que je l'ai correctement senti passer au réveil et ensuite... (et pour l'instant il me faut des antalgiques qui m'assomment pour que la douleur passe...) Cela m'a alors rappelé une autre opération que j'ai subi il y a une dizaine d'années, à la cheville, et qui m'a conduit à ressentir là aussi les douleurs dans des proportions assez considérables (j'aurai dû sortir de l'hôpital en pouvant poser le pied au sol mais un simple effleurement me faisait mal !). Je pense également être parvenu à réaliser une certaine forme de "vide intérieur" qui me permet d'être particulièrement à l'écoute de mon corps, à certains égards un peu à la manière d'un sportif de "haut niveau" qui connaît son corps par cœur ou presque (je n'en suis cependant pas là ^^).

Je me demande donc, d'abord, si je suis le seul surdoué à partager cette hypersensibilité à la douleur ? Est-ce également votre cas ? Et si oui, dans quelle mesure relieriez-vous cette hypersensibilité d'une part à la connexion que le surdoué entretient avec son univers extérieur au travers de ses sens, et d'autre part avec son empathie pour autrui qu'il pourrait "s'appliquer à lui-même" un peu comme j'ai l'impression de le faire ?

Merci pour vos réactions et avis Smile

Bon dimanche à vous tous.

Olivier

johndoe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 236
Date d'inscription : 15/06/2009
Age : 29
Localisation : Nancy

http://www.simardcasanova.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypersensibilité émotionnelle, hypersensibilité sensorielle et hypersensibilité à la douleur physique

Message par Invité le Dim 4 Sep 2011 - 12:52

Navrée, mais je crois que je ne suis pas particulièrement sensible à la douleur...D'ailleurs je vais très peu chez le médecin, quand j'ai un truc de travers j'attends que ça passe Wink

Mais je reste de toute manière assez circonspecte sur l'idée de sens plus développés : la perception relève pour quelle part du cerveau et des capteurs que nous avons ?

Un surdoué peut très bien avoir une vue, un odorat, une ouie, etc. défaillants, non ?

Ensuite je suppose qu'il s'agit de la question d'interagir plus intensément quand on est zèbre, et là je crois qu'il y a plus de sensibilité, d'émotivité, chez les gens qui s'interrogent (au contraire, quand on ne remet pas les choses en question, quand on pense les choses naturelles et immuables, dans l'ordre des choses, il me semble difficile d'être touché).


Dernière édition par Cherokee le Dim 4 Sep 2011 - 13:37, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypersensibilité émotionnelle, hypersensibilité sensorielle et hypersensibilité à la douleur physique

Message par bepo le Dim 4 Sep 2011 - 13:33

Idem personnellement je n'ai pas de sensibilité très marquée a la douleur. Au contraire j'ai plutôt l'impression d'être capable de l'ignorer complètement dans certaines circonstances.
Pour ne citer que la plus évidente, le sport : dans les moment d'enthousiasme (très liés probablement aussi aux conditions physiologiques) je peut arriver a ignorer une fracture ou une luxation. Par contre les douleurs lancinantes et répétitives telles celles ressenties lors de la course a pied insupportent.

Mais de toute façon la perception de la douleur est enfouie sous de nombreuses couches liées a l'interaction avec le monde extérieur.
Elle est très lié au fait de la communiquer à autrui. Très lié aussi a l'état de confiance dans lequel on se trouve.

Quand au lien avec la douance, je reste pour ma part très dubitatif. (je précise, dubitatif veut dire doute). J'aurais plutôt tendance a penser que les difficultés a gérer certaines perception représentent un frein potentiel dans l'expression de son intelligence, et que la douance devient par contraste plus frappante. (le fameux biais qui fait que le livre de JSF peut donner l'impression que mal être et douance seraient indissociables, qui peut d'ailleurs aussi faire penser de façon réactionnelle qu'ils seraient complètement indépendants).(ce qui ne veut pas dire que le sujet ne mérite pas un livre !)

Je me demande si concernant la douleur, il ne s'agit pas aussi d'une peur de l'imprévu, l'imparfait,l'incontrôlable, les aléas quoi. Ou un décalage entre les moyens de l'exprimer ou de le faire prendre en compte par autrui, et la perception que l'on en a.

Honnêtement résumer la complexité du traitement que fait le cerveau sur les perception a un récepteur plus ou moins sensible, ou une chaine de transmission plus ou moins arborescente et rapide me laisse sur ma faim. Probablement par manque de connaissance fine sur le fonctionnement du cerveau et les régulations qui y ont lieu.

Un autre truc aussi, quand je suis immergé dans une activité "intellectuelle", je deviens quasiment insensible a toute interaction extérieure.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypersensibilité émotionnelle, hypersensibilité sensorielle et hypersensibilité à la douleur physique

Message par johndoe le Dim 4 Sep 2011 - 15:07

Merci à vous deux pour vos réponses Smile

Cherokee a écrit:Mais je reste de toute manière assez circonspecte sur l'idée de sens plus développés : la perception relève pour quelle part du cerveau et des capteurs que nous avons ?

Un surdoué peut très bien avoir une vue, un odorat, une ouie, etc. défaillants, non ?

Je me suis déjà posé la question et l'explication qui me semble la plus simple quant au "sur"développement de nos sens est à chercher du côté de notre cerveau, dont on sait déjà qu'il fonctionne différemment des cerveaux "normaux". Je ne vois pas de raisons particulières pour qu'en plus d'un cerveau hyper développé nous ayons également des capteurs qui le sont (même si chez certaines personnes l'on peut peut-être avoir les deux).

Après je parle vraiment de douleur physique, c'est-à-dire de pure sensations : je comprends bien, comme l'explique qwerty, qu'au cours de certaines activités la douleur puisse disparaitre (les miennes se sont d'ailleurs calmées alors que j'étais au cinéma). Toutefois je me demandais, d'un point de vue purement biologique, si les raisons qui font que nous avons une hypersensibilité sensitive pouvaient, sous certaines conditions, conduire à une hypersensibilité à la douleur (je parle là surtout au niveau cérébral, puisque je réfute plutôt l'idée que nos capteurs soient eux-aussi différents).

Dans tous les cas lorsque je ressens de la douleur j'essaie systématiquement de l'écouter, car la douleur est un indicateur que le corps (ou parfois l'esprit) va mal. N'oublions pas que c'est avant tout un moyen d'alarme, pour le corps, qui sert à nous prévenir que quelque chose ne tourne pas rond et qu'il faut peut-être dès lors agir. C'est d'ailleurs en ressentant la douleur de la compression de mes dents que j'ai consulté un dentiste, qui m'a ensuite immédiatement envoyé chez un chirurgien buccal car la situation devenait urgente et menaçait de gravement détériorer mes gencives ainsi que l'alignement (pourtant correct) de mes dents.

Excellente fin d'après-midi à tous Smile

Olivier

johndoe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 236
Date d'inscription : 15/06/2009
Age : 29
Localisation : Nancy

http://www.simardcasanova.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypersensibilité émotionnelle, hypersensibilité sensorielle et hypersensibilité à la douleur physique

Message par LionnaLove le Dim 4 Sep 2011 - 18:11

Je suis personnellement, hypersensible à la douleur de manière extrême. Je fais du karaté et pendant longtemps je ne comprenais pas que les autres réussisent aussi bien à être aussi "froid" face à la douleur des coups...ce n'est qu'en me "battant" avec mon amoureux (qui en est mon prof personnel) que j'ai pu réaliser l'étendu de mon hypersensibilité, voyant que lorsque pour lui "il ne tape même pas" moi en face je souffre énormément et je deviens rouge en quelques secondes (pour de simples blocages par exemple, mes avant bras réagissent énormément). Même lui n'en crois pas ses yeux, il n'a jamais connu quelqu'un d'aussi sensible après plus de 20 ans dans de karaté.

Oreilles hypersensibles, j'ai besoin d'un calme absolue pour bien dormir, odorat extrêmement développé, goût aussi du coup, et le touché n'en parlons pas c'est encore plus extrême que les autres sens. Si l'on me touche un seul cheveux, je peux avoir la chair de poule qui me traverse tout le corps (avec réaction intense foudroyante, tel un plaisir extrême).

Je ne supporte pas l'air climatisé, même une caresse sur le bras peut (parfois) vite devenir "trop" sensible (se transformant en frottement inconfortable)...et puis bon je semble "capter" le ressentie d'autrui se trouvant à proximité (à moins que ce ne soit de la projection automatique).
Et je dirais que le plus étonnant c'est de m'apercevoir régulièrement de l'étendue de ses aspects, me voyant très surprise de découvrir que ce n'est pas ce que ressentent les autres ! C'est toujours impressionnant à mes yeux.

JE CROIS moi, à une "ouverture prononcée" à l'énergie de VIE. Une sorte de connexion plus intense, du à la reception du message davantage "accueillie" (si je puis dire!)

Chez le dentiste, alors qu'on m'avait précisé que l'effet durait 2 ou 3 h maxi, et que ça ne devrait pas faire mal, j'ai ressenti lune forte douleur et les effets ont durée plus de 6 h.

Comme on dit...le "monde commun" est mis en place à partir des besoins et réactions de la norme, donc ce n'est pas étonnant que ça ai davantage d'impact sur nous lorsqu'on reçoit le tout puissance 1000.

Pour l'empathie...je dirais oui mais uniquement dans ma façon de pouvoir ressentir la douleur de l'autre (qui n'est donc là plus que pure suggestion)...c'est peut être plutôt le fait d'avoir facilement accès à la douleur mise en mémoire en soi.

Donc non tu n'es pas le seul, et il y en a sûrement BEAUCOUP qui le vivent aussi ici (forum).

Je dirais que l'important, c'est de connaitre (prendre le temps de découvrir) les paramètres de tes sens, les respecter, et surtout ne jamais t'en vouloir (je sais que c'est tentant de se le reprocher lorsqu'on se retrouve dans une situation où devoir "supporter" quelque chose qui nous dérange au plus haut point !).

Et puis, garder à l'esprit cette "différence" de ta part, c'est indispensable pour la communication, et surtout la cohabitation ou le côtoiement.
Plus besoin d'essayer de "se faire comprendre" et au contraire, comprendre qu'on n'est pas compris mais qu'on en n'a pas forcément besoin !

Pour finir...j'ai envie de te dire que de te faire ta propre opinion du "pourquoi" est le cadeau que tu t'offrira à toi-même.
C'est ainsi que tu choisira de t'en sentir "victime" ou de t'en sentir "grâcieusement équipé".
C'est ce qui fait toute la différence.


LionnaLove XXXX

LionnaLove
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 57
Date d'inscription : 11/08/2011
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypersensibilité émotionnelle, hypersensibilité sensorielle et hypersensibilité à la douleur physique

Message par Colibri le Lun 5 Sep 2011 - 15:27

J'avais ouvert un post un peu sur le même sujet:http://www.zebrascrossing.net/t3258-zebritude-et-douleurs-physiques
Mon mari a une sensibilité terrible à la douleur. Et pourtant c'est quelqu'un de courageux et stoïque, mais chez lui une douleur genre contracture ou tendinite met un temps fou à passer, même correctement soignée. Un abcès le rend presque fou de douleur. Après une opération il lui faut une tonne de calmants....
Il est aussi très hypersensible au bruit.

Colibri
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypersensibilité émotionnelle, hypersensibilité sensorielle et hypersensibilité à la douleur physique

Message par bepo le Lun 5 Sep 2011 - 17:09

Une idée qui me vient après une discussion sur la tendance monomaniaque des surdoués.
Qui apparaît aussi comme une réponse à l'envie de tout justifier, expliquer, classifier.... Et donc une réponse paradoxale au fait de ne négliger aucun canal informatif.
La douleur reste une information extrêmement difficile à appréhender. Elle est totalement subjective.
Le problème (si il y en a un Wink ) ne vient il pas justement de l'impossibilité pour l'intellect de gérer et résoudre la douleur en développant une monomanie basé sur la douleur ?

Faut ilfaire un parralèle d'ailleurs avec toutes les canaux informatif intermédiaires entre conscience (néocortex) et corps ? Genre les angoisses, les comportements sociaux, les relations de dominance, etc....

Bon je Arrow

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypersensibilité émotionnelle, hypersensibilité sensorielle et hypersensibilité à la douleur physique

Message par La Loutre le Sam 30 Mai 2015 - 13:15

Je relance ce sujet... J'ai souffert de cette hypersensibilité sensorielle car je croyais que j'avais des hallucinations (auditives, visuelles, olfactives et même sensitives).  Shocked Bien sûr aucun psy n'a pu me "soigner" et j'ai eu une chance inouïe (et la prudence de ne pas avoir tout raconté non plus  Razz ) de ne pas avoir finie enfermée en HP...

LionnaLove a écrit:
Et puis, garder à l'esprit cette "différence" de ta part, c'est indispensable pour la communication, et surtout la cohabitation ou le côtoiement.
Plus besoin d'essayer de "se faire comprendre" et au contraire, comprendre qu'on n'est pas compris mais qu'on en n'a pas forcément besoin !

Quand personne de son entourage ne (re)ssent comme soi-même que penser?
Sans parler de mes expériences extrêmes avec les médecins qui me prenaient pour une sacrée simulatrice... (ou hystérique?)
En effet, il y a peu de gens qui me comprennent sur ce plan... Je suis tellement soulagée de vous avoir trouvés chers congénères.  Smile

LionnaLove a écrit:
Pour finir...j'ai envie de te dire que de te faire ta propre opinion du "pourquoi" est le cadeau que tu t'offrira à toi-même.
C'est ainsi que tu choisira de t'en sentir "victime" ou de t'en sentir "grâcieusement équipé".
C'est ce qui fait toute la différence.
LionnaLove XXXX

Actuellement, au lieu de remettre en cause tous mes ressentis, je les analyse. C'est super fatigant mais j'espère arriver à mieux m'en servir et arrêter de me laisser polluer le corps et l'esprit avec cela.

Et vous les amis? Avez-vous vous aussi cette boîte à outils si compliqués à gérer?

La Loutre
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 202
Date d'inscription : 17/03/2014
Age : 35
Localisation : Ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypersensibilité émotionnelle, hypersensibilité sensorielle et hypersensibilité à la douleur physique

Message par ShineFlower le Sam 20 Juin 2015 - 20:45

Je suis hypersensible à la douleur et aux chatouilles. Je crains aussi l'excès de bruit. Je gère cela en faisant de la méditation.

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypersensibilité émotionnelle, hypersensibilité sensorielle et hypersensibilité à la douleur physique

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:24


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum