Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par isadora le Jeu 4 Avr 2019 - 10:01

actarus_71 a écrit:
L'Ovni tender a écrit:

Et qu’il ne rabat pas la lunette des chiottes Dent pétée

je me fais toujours engueulé, mais je refuse de m’asseoir pour pisser

oh, il ne faut pas s'engueuler pour ça. il suffit d'enlever définitivement la lunette des toilettes. les hommes comprennent vite : j'imagine que soit ils s'assoient, soit ils visent bien, soit ils nettoient après. je ne veux pas savoir.

une copine m'a dit : si tu ne fais pas d'effort, ça m'étonnerait que tu trouves un mec. euh ?

isadora

Messages : 1451
Date d'inscription : 04/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par actarus_71 le Jeu 4 Avr 2019 - 10:05

isadora a écrit:une copine m'a dit : si tu ne fais pas d'effort, ça m'étonnerait que tu trouves un mec. euh ?

quand une relation se traduit en "efforts" et plus en "plaisirs", c'est qu'il est temps d'aller voir ailleurs. Mais c'est que mon point de perso.
actarus_71
actarus_71

Messages : 450
Date d'inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Invité le Jeu 4 Avr 2019 - 10:12

actarus_71 a écrit:
isadora a écrit:une copine m'a dit : si tu ne fais pas d'effort, ça m'étonnerait que tu trouves un mec. euh ?

quand une relation se traduit en "efforts" et plus en "plaisirs", c'est qu'il est temps d'aller voir ailleurs. Mais c'est que mon point de perso.
Je plussoie! Impec !
Faut éventuellement passer par une phase de dialogue mais c'est pas toujours évident quand on en arrive à ce stade.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Wich le Jeu 4 Avr 2019 - 10:15

Ah l'effort versus le plaisir Very Happy
Peut être du plaisir dans l'effort ou de l'effort avec plaisir ?
Wich
Wich

Messages : 3080
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Hirondelle78 le Jeu 4 Avr 2019 - 10:25

.


Dernière édition par Hirondelle123 le Ven 5 Avr 2019 - 18:07, édité 1 fois
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 2932
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par potiron le Jeu 4 Avr 2019 - 11:09

En même temps quelqu'un qui ne fait jamais d'efforts c'est encombrant puisque la compatibilité parfaite n'existe pas et qu'il y a toujours quelques concessions à devoir faire. En fait c'est comme avoir un petit chat très mignon mais qui chie n'importe où chez toi. Du coup à moins de le laisser tout le temps dehors ou d'être bien bien masochiste, la relation est probablement mal barrée.

Cela dévoile une autre question intéressante : pour chacun d'entre vous, quels efforts seraient acceptables et inacceptables ?
Et de l'autre côté, quels seraient les plaisirs qui sont indispensables et dispensables dans une relation ?
potiron
potiron

Messages : 120
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 41
Localisation : Bruxelles

http://www.crocosmic.be

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Wich le Jeu 4 Avr 2019 - 11:16

J'ai du mal à opposer effort et plaisir...
La seule chose indispensable pour moi (c'est un préalable en tout cas) c'est l'envie, l'envie est par nature acceptable, ce qui est indispensable relève du besoin, non de l'envie, la satisfaction du besoin procure tel du plaisir ?
Wich
Wich

Messages : 3080
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par RonaldMcDonald le Jeu 4 Avr 2019 - 11:24

potiron a écrit:(.../...)Cela dévoile une autre question intéressante : pour chacun d'entre vous, quels efforts seraient acceptables et inacceptables ?
Et de l'autre côté, quels seraient les plaisirs qui sont indispensables et dispensables dans une relation ?

Une question superlarge. J'ai changé à ce sujet, d'ailleurs. Pendant des années, j'ai emmené ma femme à l'église parce-qu'elle ne concevait pas la relation autrement. Un jour, je lui ai dit : "plus jamais je perds une matinée par semaine là-dedans, toi tu est libre de faire ce qui te chante." Je ne pensais pas que ça passerait sans heurts. Eh bien si. D'ailleurs elle y a pris gout, elle suit la messe sur internet, maintenant, pendant que je cuisine. Tout le monde gagne. Parfois, faire une concession est mauvais pour les deux parties.

Une bonne partie des efforts à fare consiste la tenue de maison(à faire de toutes façons, même quand on est seul - ce qui change, c'est le rythme et l'organisation) et la gestion des enfants(une fois qu'ils sont là, de toutes façons, il faudra se les farcir). La question se limite plus au reste, est-ce que je l'accompagne à la plage alors que je ne supporte pas le soleil, ce genre de choses.

Pour les plaisirs indispensables, voir les enfants bien grandir, c'est quand même le plus important pour moi. Tout le reste vient après. Oui, tout, quoi que vous mettiez dans le "tout".
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 663
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Hirondelle78 le Jeu 4 Avr 2019 - 11:54

.


Dernière édition par Hirondelle123 le Ven 5 Avr 2019 - 18:07, édité 1 fois
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 2932
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par rené1 le Jeu 4 Avr 2019 - 12:39

"Une relation basée seulement sur l'amour, la confiance et le respect et l'envie d'être ensemble permet de construire autre chose de bien plus précieux. Les contraintes existent mais n'en sont plus, ça devient des détails insignifiants."
tout semble devenir une évidence, jusqu'au moment, comme tu l'écris, les bases s’effondrent, le doute surgit.A quoi peut tenir une relation sur la durée? au manque de doute?

rené1

Messages : 36
Date d'inscription : 21/07/2018
Age : 48
Localisation : belgique

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Hirondelle78 le Jeu 4 Avr 2019 - 12:48

.


Dernière édition par Hirondelle123 le Ven 5 Avr 2019 - 18:51, édité 1 fois
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 2932
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Wich le Jeu 4 Avr 2019 - 13:00

C'est moi où j'ai l'impression qu'on s'éloigne du sujet initial "bien vivre son célibat" pour reparler du couple et de comment le faire tenir ... Smile
A croire que le célibat n'est pas si bien vécu que ça ...

je remet le message initial:

Lyly Walker a écrit:Hello tout le monde,
en cette période de St Valentin où il semblerait que la réussite de vie passe par la sacrosainte vie de couple j'ai cherché et n'ai trouvé aucun sujet sur les zèbres et le célibat ; enfin rien de bien différent que les "moldus" : des filles qui demandent des conseils pour sortir du célibat et se demande si l'intelligence n'est pas un frein, des gens qui parlent de site de rencontre, des annonces pour sortir du célibat, les LGBTI qui demandent a exister. bref...

La société nous pousse à penser que vivre en couple est l'OBJECTIF de notre vie.

En temps que femme je dois savoir que le jour de mon mariage ou de mon accouchement seront les seuls et uniques jours de ma réussite ultime.
(je ne parle pas des hommes, je laisse le soin à ceux qui se sentiront légitime de le faire)


Hors... ma vie s'est passé différemment. J'approche de la trentaine et je n'ai pas d'amoureux avec qui construire ma vie. J'en avais. J'en n'ai plus. J'en trouve pas d'autre. J'ai cherché au début, chemin faisant j'ai construit ma vie "seule" (enfin "seule" ... C'est le mot qu'on emploie pour dire avec pleins d'autres gens, style famille, amis, collègues. Juste pas "l'amoureux".) et puis me voici quelques années plus tard à bien aimer ma vie remplie de plein d'autres choses. Je ne suis évidement pas fermée aux rencontres, mais comme je ne sens pas l'obligation de vivre en couple je ne me force pas. J'applique à ma vie le vieil adage : "mieux vaut être seul.e que mal accompagné.e".

Et plus je suis à l'aise avec cette idée, c'est-à-dire moins je me fait polluer par les visions sociétales sur le fait qu'une femme n'existe qu'à travers sa réussite affective et de construction de famille, plus la majorité des gens me paraissent complètement "fous".

C'est quoi cette course au couple à tout prix ? C'est quoi ce truc de se remettre en question si une personne n'est pas amoureuse de vous, comme si vous n'existiez que si quelqu'un vous valide ? C'est quoi ces couples qui ne sont heureux que dans la démonstration ? C'est quoi cette dépendance affective qui devient le style majoritaire du couple ? C'est quoi ces gens qui détestent leur corps ou leur intelligence parce que ça ne leur permet pas d'être baisé Shocked

Alors en cette période de Saint Valentin, je n'écris pas ce poste pour revendiquer le célibat comme un étendard ; non, j'écris ce post pour dire : être amoureux c'est bien mais c'est pas tous les jours, et c'est sans doute ça qui fait que c'est si magique. Partager des tranches de vie ça se fait avec plein de gens et pas que les amoureux. On peut vivre sans amoureux.se. On peut vivre très bien sans amoureux.se. On peut aussi vivre heureux.se avec un.e amoureux.se (enfaite ça n'a pas de rapport direct et total) Soyons heureux.ses de ce que l'on a aujourd'hui.


Voila... c'était pour contrebalancer avec la masse de topic sur le forum qui parlent d'un besoin viscéral de vivre en couple ; n'hésitez pas à réagir sunny
Wich
Wich

Messages : 3080
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Hirondelle78 le Jeu 4 Avr 2019 - 13:03

Godzilla a écrit:
Hélice a écrit: comment vous faites pour être célibataires et heureux ?

"Quand on pas ce qu'on aime, on aime ce qu'on a"
(Le grand sage Chaipuki)

@wich le grand sage chaipuki ayant parfaitement répondu à la question et dit ce qu'il y a à dire, on se permet de diverger un peu Courbette
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 2932
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Wich le Jeu 4 Avr 2019 - 13:07

Ah, merci Hirondelle, c'est pas souvent les sujets où a très bien répondu...
Surtout si après il y a diverge (ce qui n'est pas peu quoi que tu en dises) Dent pétée
Wich
Wich

Messages : 3080
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Hirondelle78 le Jeu 4 Avr 2019 - 13:12

Wich a écrit:Ah, merci Hirondelle, c'est pas souvent les sujets où a très bien répondu...
Surtout si après il y a diverge (ce qui n'est pas peu quoi que tu en dises) Dent pétée

Dent pétée Dent pétée


Dernière édition par Hirondelle123 le Ven 5 Avr 2019 - 18:06, édité 1 fois
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 2932
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Zarbitude le Jeu 4 Avr 2019 - 13:19

My_illusion a écrit:@ Hélice : bien sûr que ta liste se satisfait sans être en couple. La plupart se remplit par soi-même et ce qui a besoin d’un miroir on peut le trouver via les amis et la famille. 

Le couple n’est pas un état indispensable. C’est vraiment important à intégrer. On sous-estime son potentiel... 

@ Actarus: la définition de l’asexualité est simple: absence de désir envers autrui. Ça n’empêche aucunement d'apprécier l’acte sexuel, il n’y a pas une désactivation sensorielle. C’est le désir qui est absent. Aucune abstinence, aucune carence, c’est comme d’être devant un aliment qui ne fait pas saliver mais une fois sur les papilles gustatives, le goût est apprécié. La plupart des asexuels sont en réalité des hyposexuels. Et il n’est pas impossible que le désir s’éveille lorsque la personne tombe amoureuse. Ce n’est lié à aucun traumatisme. On naît comme ça, comme les homosexuels et les pédophiles... c’est en soi et on ne peut pas changer son orientation sexuelle. Bref, je n’espère pas que ce soit compris... je ne m’y attends pas même. Et ça n’a rien à voir avec la douance.

Tout à fait d'accord avec toi My I, comme d'hab en fait Very Happy
Croire que l'on a besoin de quelqu'un d'autre pour être heureux, c'est avoir la croyance qu'on ne peut pas l'être tout seul.
Moi je pars de la croyance opposée : je peux être heureuse toute seule.
Dans les deux cas, on va vivre l'expérience selon sa croyance de base.
Faites gaffe à vos croyances ! Very Happy
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7326
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Hirondelle78 le Jeu 4 Avr 2019 - 13:38





Dernière édition par Hirondelle78 le Mar 9 Avr 2019 - 14:24, édité 2 fois
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 2932
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Zarbitude le Jeu 4 Avr 2019 - 13:46

Ouaip je te connais Wink
Et puis, tu sais remuer ton nez, jolie petite sorcière Razz

Avoir une vie de merde, pour moi, ce serait de perdre de vue que j'ai en moi tout ce qu'il faut pour être heureuse.
L' "autre" est parfois un plus à ma joie innée.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7326
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Godzilla le Jeu 4 Avr 2019 - 13:48

Ce sketch est une excellente addition aux propos du sage chaipuki Smile
Bon, on peut fermer le fil maintenant ^^
Godzilla
Godzilla

Messages : 10976
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 41
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Pureté le Jeu 11 Juil 2019 - 1:18

My_illusion a écrit:
rené1 a écrit:je suis partagé quand je lis certaines réflexions vantant le plaisir de la solitude. j'hésite entre la jalousie et le sentiment d’égoïsme. Personne solitaire de nature et marié depuis 22 ans, j'ai le sentiment d'avoir trouvé un certain équilibre, vécu avec une personne qui me correspondait, me comprenait. Finalement, tous ces avis ne dépendent que de nos propres expériences. Celui ou celle qui aura connu que déboires conjugaux louera les bienfaits du célibat, celle ou celui qui n'aura vécu que seul(e) enviera les couples avec enfant ou non. Sujet vraiment intéressant alors que je suis arrivé à un moment de ma vie où je remets tout cela en question. je ne regrette rien de toutes ces années, elles furent très belles, remplies majoritairement de joies , parfois de déceptions, mais surtout faites de sérénité.
aujourd'hui le célibat, l'ailleurs me tente, poussé par la curiosité et la découverte de soi.
 
Pourquoi ressentir de la jalousie? La vie est faite de choix. 
Je n’ai connu aucun déboire, je suis juste asexuelle et je n’ai besoin de personne pour me débrouiller, où est le mal? 
Si le célibat et l’ailleurs te tente, tu peux y aller, je ne comprends pas ce qui coince. L’ailleurs c’est quoi? Coucher avec d’autres homme ou voyager? 

Mon intervention est juste de dire « non on ne souffre pas forcément en vivant sans partenaire de vie! » pour ma part, c’est un choix raisonné, non regretté. Que je sois asexuelle est peut être une aide mais si j’étais sexuelle, je pourrais très bien me contenter de plans Q irréguliers ou réguliers, là aussi il n’y aurait pas de mal si c’est consentant. 

Pas de ma faute si ma conscience s’est éveillée très tôt et que je sais toute seule ce qui est bon ou pas pour moi sans écouter les conneries que l’entourage assène sans cesse ... du courage oui... le doute fut présent mais personne à part moi ne sait ce qui est réellement bon pour moi!

Je voudrais que ceux qui doutent se fassent davantage confiance!

Pareil, je suis également asexuel.

Je sais que certains asexuels vivent en couple ou du moins aspirent à vivre à deux, mais pour moi ces histoires ne représentent rien.

Je ne me sens pas "célibataire" au quotidien, car ce terme n'a aucun sens pour moi-même.

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par My_illusion le Jeu 11 Juil 2019 - 9:32

Les asexuels peuvent vivre les mêmes émotions d’attachement, affection, respect et besoin de proximité physique, c’est juste le besoin de sexe qui ne s'éveille pas ou peu. Les couple qui ont passé les trois années de passion (3 ou 2 ou 6), sortent de leur hormones addictives au sexe et sont alors devant le réel « est ce que j’aime vraiment mon partenaire ou est ce que j’aime juste l’émoustillement? » ça passe ou ça casse à partir de ce moment. 

On ne peut pas cracher sur la relation sincère qu’unit deux asexuels. Que le sexe soit dit être le ciment du couple, ça ne vaut que pour une grosse frange de la population. Mais ce n’est pas une vérité absolue. 

On y ajoute le vocable de « romantique » ou « aromantique » pour préciser l’asexualité. Il y a encore d’autres ajouts car plein de diversité. Je suis évidemment aromantique. Autant j’aime la bienveillance, le respect, le fait d'être qqn de bien, autant je n’accepte pas d'être un objet de désir. Dégoût total. Je ne connais pas narcisse je crois. Trouver flatteur de donner envie à l’autre? Euhhhh physiquement ou charismatiquement? C carrément insipide pour moi. Je préfère mille fois inspirer pour guider vers le droit chemin (Jsuis pas une gourou ou croyante lol) de par les enseignements que je tire et que j'applique. J’en ai rien à foutre que mon cul fasse de l’effet aux mecs (ou aux nanas) c’est primaire et sans valeur profonde. 

Du coup, j’aurais bien aimé qu’on s'intéresse à moi pour autre chose que mon enveloppe charnelle mais ça n’est pas arrivé. Enfin, depuis qqes années, y’en a un qui aime qui je suis aussi mais soit il est arrivé trop tard soit je n’y crois pas vraiment. 

Je fuis les gens narcissiques, je les trouve ridicules, sans intérêt, lol. 

Je suis attirée par les gens qui sont complexes, malins et humbles. Mais Jsuis pas sapiosexuelle. Juste sapio tout court. 

Pour moi non plus le mot célibataire n’a pas de sens. Il faudrait avoir été en couple avant pour pouvoir être ensuite célibataire, lol. 

Les gens en couple ont rarement appris à pouvoir se débrouiller seuls, dommage pour eux! C’est un apprentissage essentiel pourtant.

My_illusion

Messages : 1322
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Pureté le Jeu 11 Juil 2019 - 11:16

My_illusion a écrit:Les asexuels peuvent vivre les mêmes émotions d’attachement, affection, respect et besoin de proximité physique, c’est juste le besoin de sexe qui ne s'éveille pas ou peu. Les couple qui ont passé les trois années de passion (3 ou 2 ou 6), sortent de leur hormones addictives au sexe et sont alors devant le réel « est ce que j’aime vraiment mon partenaire ou est ce que j’aime juste l’émoustillement? » ça passe ou ça casse à partir de ce moment.

Les asexuels ont des profils très variés d'après ce que j'ai pu voir par moi-même, cela vient sûrement du fait que l'asexualité se définit par un négatif, quelque chose qu'on n'est pas. Donc l'interprétation est un peu plus "personnelle", même si les hétéros et les homos sont loin de former un bloc monolithique.


On ne peut pas cracher sur la relation sincère qu’unit deux asexuels. Que le sexe soit dit être le ciment du couple, ça ne vaut que pour une grosse frange de la population. Mais ce n’est pas une vérité absolue.
C'est évident, de toute façon une relation est personnelle donc unique.
Mais bon après il n'y a pas que l'aspect sexe, même pour les sexuels, c'est juste que personnellement, aucun aspect d'une relation ne m'attire, et quand je dis aucun c'est vraiment aucun.

On y ajoute le vocable de « romantique » ou « aromantique » pour préciser l’asexualité. Il y a encore d’autres ajouts car plein de diversité. Je suis évidemment aromantique. Autant j’aime la bienveillance, le respect, le fait d'être qqn de bien, autant je n’accepte pas d'être un objet de désir. Dégoût total. Je ne connais pas narcisse je crois. Trouver flatteur de donner envie à l’autre? Euhhhh physiquement ou charismatiquement? C carrément insipide pour moi. Je préfère mille fois inspirer pour guider vers le droit chemin (Jsuis pas une gourou ou croyante lol) de par les enseignements que je tire et que j'applique. J’en ai rien à foutre que mon cul fasse de l’effet aux mecs (ou aux nanas) c’est primaire et sans valeur profonde. 
Oui, c'est vrai que cet aspect primaire a de quoi laisser perplexe. Des fois je trouve ça drôle, d'autres fois juste navrant.
Mais dans tous les cas il y a comme un "antagonisme" entre cet univers et moi.

Du coup, j’aurais bien aimé qu’on s'intéresse à moi pour autre chose que mon enveloppe charnelle mais ça n’est pas arrivé. Enfin, depuis qqes années, y’en a un qui aime qui je suis aussi mais soit il est arrivé trop tard soit je n’y crois pas vraiment. 

Je fuis les gens narcissiques, je les trouve ridicules, sans intérêt, lol. 

Je suis attirée par les gens qui sont complexes, malins et humbles. Mais Jsuis pas sapiosexuelle. Juste sapio tout court.

"S'intéresser" dans l'éventualité de vivre avec quelqu'un d'autre ?

Pour moi non plus le mot célibataire n’a pas de sens. Il faudrait avoir été en couple avant pour pouvoir être ensuite célibataire, lol.
Je ne sais pas, pour moi le mot "célibataire" se restreint simplement à une case que je coche sur les documents administratifs.
Au quotidien... ça ne veut rien dire pour moi. Puisque ce mot n'a de sens que par rapport à un "autre", et comme cet "autre" n'a aucun sens non plus, du coup il y a une réciprocité.

Les gens en couple ont rarement appris à pouvoir se débrouiller seuls, dommage pour eux! C’est un apprentissage essentiel pourtant.
Pour moi c'est pas forcément qu'ils ne savent pas se débrouiller seuls, c'est juste que beaucoup d'entre-eux donnent une valeur trop importante au mot "couple".
Je veux dire, c'est très bien s'ils vivent une relation harmonieuse, mais des fois on se demande s'ils aiment vraiment la personne où s'ils sont simplement contents d'être "en couple" (ou de ne pas être célibataire, ça marché dans les deux sens).
Un peu comme s'ils n'étaient rien du tout sans partenaire.

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par My_illusion le Jeu 11 Juil 2019 - 11:49

Sorry je suis sur le gsm (mobile hum) du coup difficile de citer les parties comme tu le fais. 

Loin de moi l’idée de tout réduire. Je fais des raccourcis mais ce ne sont pas des vérités absolues. 
Bien sûr que le couple est un ensemble d'ingrédients et comme toi pratiquement aucun des aspects ne m’intéresse. Il y a néanmoins quelques petites choses que je ne peux pas m'apporter comme un massage du dos ou de craquer mon dos (scoliose), ça doit être cool aussi d’avoir la surprise d’avoir la baraque propre ou un repas cuisiné ou un confident à qui tu peux tout dire et qui a les mots et ou les gestes rassurants. Également, pouvoir lui transmettre tout ce que tu es. Car même si je ne m’aime pas, je peux transmettre du bon et cela me fait plaisir d’agir avec bonne volonté, avec effort pour un mieux (certainement pas si on m’impose de l’absurde), de soulager la peine et les charges de l’autre, sans attendre un retour, juste pour la sensation d’avoir fait le bien. Être honnête et loyale, ce sont des qualités que je peux offrir. Je les offre aux amis... à quelques membres de la famille. 

Quand je dis que je m'intéresse aux autres c’est que c’est la base pour déjà donner un début de confiance et m’investir dans le lien. Mais je ne pense pas que je puisse vivre avec qqn non. Je suis trop exigeante. (Ou bien les autres le sont plutôt trop peu). j’aime la qualité. Je parle pas de garder une baraque nickel propre et rangée (là dessus je suis très pragmatique) mais de qualité morale. L’autre doit avoir la même honnêteté, la même loyauté, le même courage, des besoins sobres. M’inspirer en fait pour qu’on s’inspire mutuellement, lol. Je me suis pas cassée le cul à faire de moi, un être courageux pour accepter un assisté, un parasite, un flemmard, un addict (alcool, cig, jeux, sexe, bouffe, médocs, ...). On peut penser de moi que je suis trop sévère. Je ne demande personne dans ma vie. Donc je ne me plains pas. 

En clair, je cherche la perle rare, mdrrrr. Ma sœur m’avait dit ça y’a peut-être 10 ans, dans le métro « l'homme qui aura la chance de toucher ton cœur aura trouvé une perle rare » et la réaction que j’ai eu fut du rejet « mais nan, n’importe quoi! ». On me pense prétentieuse en virtuel et en réel je m’auto-sabote sévèrement. Pour ça qu’en virtuel on m’aime rarement et en visu on m’adore looooool. Mais en visu on abuse trop de moi alors je deviens un savon qui glisse des mains, je m’éloigne. 

Tu as raison célibataire juste pour la paperasse. 

Et oui, aussi, les couples croient que ça leur donne de la valeur de ne pas être célibataire, lol. Je n’ai jamais compris cette façon de penser, moi je trouve ça triste. A 17 ans, une camarade de classe avait dit qu’elle devait perdre sa virginité avant ses 18 ans. Et pourtant c’était une fille intellectuelle et c’est là qu’en j’ai compris que l’intelligence était très relative. Elle est resté avec le garçon longtemps, je crois même qu’ils ont eu des gosses ensemble puis séparés. Je suppose que la pression est très culturelle. Ça m’a valu aussi bcp de critiques. Et de paroles cinglantes du genre « un bon coup de **** ça te ferait du bien », « t’es une brouteuse de minou en fait? » « t’es tarée ? » « tu vas finir none? » « comme les petites vieilles entourée de chats » « ton trou va se refermer ». Enfin des tonnes. Mais ça glissait sur mon indifférence, je pardonnais leur étroitesse d’esprit en les rangeant en humains pas intéressants pour ma vie. Le plus étonnant qu’on m’ait dit c’est de la part d’une grand mère « je suis triste pour toi que tu ne vives pas avec qqn ». Ça n’a strictement rien de triste, je suis un être triste mais pas du tout pour cette raison, i swear !

My_illusion

Messages : 1322
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Zarbitude le Jeu 11 Juil 2019 - 12:26

Savoir vivre seul, c'est la base pour moi. Un homme qui ne saurait pas se débrouiller seul et vivre seul en étant heureux ne saurait pas me plaire.
Si j'entends " j'ai besoin de toi", je prends mes jambes à mou cou Very Happy
Je préfère de loin entendre " j'ai envie de toi".
Beaucoup de gens pensent qu'on ne peut être heureux qu'en couple et bien souvent ceux qui le disent ne le sont pas !
Moi, ça ne me dérange pas qu'on me trouve attirante, pourvu que ce ne soit pas uniquement au niveau sexuel.
Beaucoup de critères doivent "matcher".
Dans un couple, il est vrai que le côté sexuel est important mais si il n'y a que ça, le couple ne durera pas.
Moi, ce que je veux, c'est que ça dure.
Alors il faut que beaucoup de critères soient remplis.
Si quelqu'un se nourrit mal, ça va me poser un problème. Les adeptes de Mc Do and Co, très peu pour moi.
Si quelqu'un aime braver les lois, ça n'ira pas.
Si quelqu'un n'a pas les mêmes valeurs, ça n'ira pas.
Si quelqu'un a de nombreux problèmes relationnels dans son entourage, ça n'ira pas.
Liste non exhaustive, malheureusement.
Au final, je suis seule et j'aime ça.
Et comme dit le chat de Geluck, mon bonheur augmente encore selon qui n'est pas là LOL
La perle rare, comme son nom l'indique, est rare Very Happy
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7326
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par My_illusion le Jeu 11 Juil 2019 - 19:49

Na mais toi zarbi’ je comprends pas pourquoi tu ne trouves pas chaussure à ton pied. Y’en a qd même des hommes biens qui prennent pas la femme pour leur mère Razz. T’es qd même tolérante, t’as plein d’amour à donner, vraiment il manque quoi? 
Car si l’homme il a les critères, ça te rendra encore plus heureuse nan? Mindview cherche sinon mais il abandonne un peu trop facilement LOL.

My_illusion

Messages : 1322
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Zarbitude le Jeu 11 Juil 2019 - 20:51

My_illusion a écrit:Na mais toi zarbi’ je comprends pas pourquoi tu ne trouves pas chaussure à ton pied. Y’en a qd même des hommes biens qui prennent pas la femme pour leur mère Razz. T’es qd même tolérante, t’as plein d’amour à donner, vraiment il manque quoi? 
Car si l’homme il a les critères, ça te rendra encore plus heureuse nan? Mindview cherche sinon mais il abandonne un peu trop facilement LOL.

Tu as raison, il manque quelque chose. L'ennui, c'est que je ne sais pas quoi... affraid
Je me sens si bien toute seule. Tu comprends sûrement ça Razz
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7326
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Pureté le Ven 12 Juil 2019 - 0:08

My_illusion a écrit:Sorry je suis sur le gsm (mobile hum) du coup difficile de citer les parties comme tu le fais
Je suis également sur mobile, mais j'ai sélectionné la version ordinateur.


Loin de moi l’idée de tout réduire. Je fais des raccourcis mais ce ne sont pas des vérités absolues. 
Bien sûr que le couple est un ensemble d'ingrédients et comme toi pratiquement aucun des aspects ne m’intéresse. Il y a néanmoins quelques petites choses que je ne peux pas m'apporter comme un massage du dos ou de craquer mon dos (scoliose), ça doit être cool aussi d’avoir la surprise d’avoir la baraque propre ou un repas cuisiné ou un confident à qui tu peux tout dire et qui a les mots et ou les gestes rassurants. Également, pouvoir lui transmettre tout ce que tu es. Car même si je ne m’aime pas, je peux transmettre du bon et cela me fait plaisir d’agir avec bonne volonté, avec effort pour un mieux (certainement pas si on m’impose de l’absurde), de soulager la peine et les charges de l’autre, sans attendre un retour, juste pour la sensation d’avoir fait le bien. Être honnête et loyale, ce sont des qualités que je peux offrir. Je les offre aux amis... à quelques membres de la famille
Je n'ai pas dit que tu faisais des raccourcis, on a tous nos opinions tranchées de toute manière.

Je comprends ce que tu veux dire, ça peut être des choses sympathiques pour certaines personnes.


Quand je dis que je m'intéresse aux autres c’est que c’est la base pour déjà donner un début de confiance et m’investir dans le lien. Mais je ne pense pas que je puisse vivre avec qqn non. Je suis trop exigeante. (Ou bien les autres le sont plutôt trop peu). j’aime la qualité. Je parle pas de garder une baraque nickel propre et rangée (là dessus je suis très pragmatique) mais de qualité morale. L’autre doit avoir la même honnêteté, la même loyauté, le même courage, des besoins sobres. M’inspirer en fait pour qu’on s’inspire mutuellement, lol. Je me suis pas cassée le cul à faire de moi, un être courageux pour accepter un assisté, un parasite, un flemmard, un addict (alcool, cig, jeux, sexe, bouffe, médocs, ...). On peut penser de moi que je suis trop sévère. Je ne demande personne dans ma vie. Donc je ne me plains pas.

Oui c'est logique, quand on mène un certain mode de vie, vivre avec quelqu'un qui est aux antipodes de nos valeurs, c'est juste pas possible.
De l'exigence, oui, disons que ce sont des critères comme les autres. Mais en soi c'est pas plus "exigent" qu'une nana désirant un homme grand, musclé, romantique, bricoleur, etc.
Si la personne ne respecte pas nos valeurs, dans ce cas il est préférable de rester en solo.

En clair, je cherche la perle rare, mdrrrr. Ma sœur m’avait dit ça y’a peut-être 10 ans, dans le métro « l'homme qui aura la chance de toucher ton cœur aura trouvé une perle rare » et la réaction que j’ai eu fut du rejet « mais nan, n’importe quoi! ». On me pense prétentieuse en virtuel et en réel je m’auto-sabote sévèrement. Pour ça qu’en virtuel on m’aime rarement et en visu on m’adore looooool. Mais en visu on abuse trop de moi alors je deviens un savon qui glisse des mains, je m’éloigne.
Ah donc tu aimerais bien trouver quelqu'un. Après c'est vrai que le facteur "asexualité" n'aide pas, un peu comme lorsque l'on effectue une recherche avancée dans un moteur de recherche : plus on rentre de critères, moins on obtient de résultats.

Tu as raison célibataire juste pour la paperasse.
Oui et encore, car célibataire a tendance à être regroupé avec union libre, ça s'oppose davantage au mariage en fait.

Et oui, aussi, les couples croient que ça leur donne de la valeur de ne pas être célibataire, lol. Je n’ai jamais compris cette façon de penser, moi je trouve ça triste. A 17 ans, une camarade de classe avait dit qu’elle devait perdre sa virginité avant ses 18 ans. Et pourtant c’était une fille intellectuelle et c’est là qu’en j’ai compris que l’intelligence était très relative. Elle est resté avec le garçon longtemps, je crois même qu’ils ont eu des gosses ensemble puis séparés. Je suppose que la pression est très culturelle. Ça m’a valu aussi bcp de critiques. Et de paroles cinglantes du genre « un bon coup de **** ça te ferait du bien », « t’es une brouteuse de minou en fait? » « t’es tarée ? » « tu vas finir none? » « comme les petites vieilles entourée de chats » « ton trou va se refermer ». Enfin des tonnes. Mais ça glissait sur mon indifférence, je pardonnais leur étroitesse d’esprit en les rangeant en humains pas intéressants pour ma vie. Le plus étonnant qu’on m’ait dit c’est de la part d’une grand mère « je suis triste pour toi que tu ne vives pas avec qqn ». Ça n’a strictement rien de triste, je suis un être triste mais pas du tout pour cette raison, i swear !
A ce point ? Je trouve ça vraiment malsain et déplacé.
Personnellement je n'oserais pas faire de commentaires sur la vie sexuelle d'une personne, ça ne me regarde pas.

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s - Page 4 Empty Re: Célibataire et heureux.se - ode à la vie avec ou sans chéri.e.s

Message par Godisgood le Ven 12 Juil 2019 - 12:19

Pour moi, la vie à 2 et la vie en solo sont directement liées et se complètent l'une avec l'autre, comme les 2 faces d'une même pièce.

Elles me sont toutes les 2 nécessaires pour me sentir bien dans ma peau et être heureux de vivre.

S'il fallait que je choisisse l'une ou l'autre, je me sentirais certainement frustré, triste et probablement aigri, bref pas relié à la Vie, pas vivant quoi !

Pour définir en un mot, la vie à 2, c'est le moment où j'expérimente, et la vie en solo, celui où j'intègre :

Pendant la vie à 2 et son partage d'activités communes, c'est le moment où l'autre me montre sa propre façon d'appréhender et de ressentir les choses.
C'est donc l'occasion unique et magique de pouvoir observer la Différence et de m'y confronter, dont certains de ses aspects me seront très agréables et d'autres beaucoup moins.

Puis lorsque cette expérience de vie à 2 se termine, la vie en solo qui en découle permet de me remémorer les moments délicieux qui ont pu être vécu, partagé et ressenti Rolling Eyes , tout ce qui me nourrit en profondeur et ces souvenirs qui ne pourront jamais m'être retiré !
Et c'est aussi et surtout le moment où je peux définir patiemment ce que je ne souhaite plus revivre ou recopier, ce que je suis prêt à revivre, et ce que je souhaiterais dorénavant expérimenter dans ma prochaine vie à 2...

C'est ma boucle évolutive, ma spirale vertueuse !I love you

Y a t-il ici des personnes qui fonctionnent de cette façon là ? Smile
Godisgood
Godisgood

Messages : 360
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 46
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum