Un bonjour à tous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un bonjour à tous

Message par eiiko le Mer 31 Aoû 2011 - 18:24

Bonjour,

Bien qu'un peu anxieux, je suis content de venir me présenter à vous.

Je m'appel Baptiste, et j'ai 23 ans. Je viens sur ce forum suite à la lecture de plusieurs articles sur internet portant sur la douance. Ainsi qu'à la lecture du livre de Jeanne Siaud-Facchin. Je me suis retrouvé dans bon nombre de signes que l'on peut retrouver chez les zèbres. Je viens ici aussi car j'ai aussi de gros doute sur la question et je me demande si je ne suis pas en train de me monter la tête en épingle.

En effet, après une lecture prenante du livre "Trop intelligent pour être heureux", je me suis demandé si chacun ne pouvait pas si retrouver et qu'il est facile d'écrire de façon abstraite pour laisser au lecteur le soin de faire le lien, de compléter le portrait, de s'identifier au propos en sommes.

Pour commencer un peu plus en amont, je commencerais par vous raconter mon entrée dans une école un peu particulière. Je suis rentrée dans une école d'art dont je ne citerai pas le nom car cela n'a pas d'importance. J'ai fait le choix de rentrée dans cette école car j'ai été séduit par la pédagogie et la philosophie de l'école qui mettait en avant le non jugement, la compréhension de ce que l'on fait par l'analyse.
En entrant dans cette école, j'ai vraiment ressentit un apaisement en moi et peu à peu j'ai pris confiance en moi, et je me suis remis en question.
Le travail principale que nous faisons à travail les cours était un travail d'explicitation. En résumé nous devions être capable d'expliquer notre démarche artistique. C'était la première fois, que j'avais l'impression de pouvoir m'exprimer en profondeur sans jugement.

Bref je ne sais plus où je veux en venir. Je me rend compte que c'est difficile pour moi de me présenter. Il y a tellement de chose qui me viennent en tête.

Ah oui, donc je disais. La première année a été pour moi une sorte de renaissance, de reconnexion avec moi même, tout était clair. A côté de ça, il y avait mes relations avec mes collègues de classe. Plus je suivais l'enseignement, plus je me rendait compte du jugement des autres. Je prend pour exemple d'une fille qui avait était exclu par un groupe pour je ne sais quelle raison (sa petite taille, sa fragilité, ses excuses permanentes). Cette fille, venant d’Angleterre, avait eu des problèmes de croissance et avait vécu une bonne partie de sa jeunesse en hôpital. Elle avait un rapport très différent avec les autres. Serviable, aimable, faisant beaucoup de chose pour les autres. Je penses que c'était trop à supporter pour des personnes centrées sur elle même. Pour moi, c'était incompréhensible de rejeter une personne. La deuxième année, de nouveaux étudiants sont arrivés. Il faut que je vous disent, dans cette école, nous étions 15 pour les 3 ans de formations. Durant cette année, j'ai fait la connaissance d'une personne dont je me suis tout de suite retrouvé. Je me rappel m'être dit, tient, il me ressemble. Il était très silencieux, distant, et à la fois très attachant par ces qualités d’analyses et de respect de l'autre. C'est lui qui m'a parlé de QI, et qui m'a dit qu'il avait été testé et qu'il était surdoué mais pour lui ce n'était pas une prédisposition mais un entrainement du cerveau.
Au fur et à mesure des discussions, mais aussi de recherches sur internet, je me suis posé la question si je n'était pas "surdoué" aussi.
Mais à vous dire vrai, je me suis aussi demandé si je n'était pas bipolaire, ou schizophrène.

En ce moment, je suis tiraillé par beaucoup de question. Je me demande qui je suis, je suis à la foi émotionnellement convaincu (vous savez ce pique dans le coeur, cette intuition, l'augmentation des palpitations) d'avoir un pied dans les caractéristiques de douance. Et je doute : peut être que je me créé un monde, une explication à mes problèmes personnelles. Cela fait un an que j'ai arrêté cette école et que je vis avec mes parents, en tentant de m'occuper par la peinture, la vente d'appareil photo ancien, et des projets audiovisuels que je fait avec un réalisateur. Il n'en reste pas moins que par ces questionnements que je me suis renfermé sur moi même et que j'ai perdu l'envie du contact avec mon entourage. Je m’efforce de garder contact avec un groupe d'ami où nous partageons des projets artistiques.

J'aimerai passer un test WAIS, mais je suis très stressé par cette démarche. En fait, sur énormément d'actes, je pèse le pour et le contre, j'anticipe les propos que l'on pourrait me dire, j'anticipe les événements. Il y a chez moi une grande volonté de contrôle. Ce n'est pas que je le veux, mais je n'arrive pas à lâcher prise, à stopper ces réflexions abstraites et irréelles, à accepter au final qui je suis, zèbre ou non.

Voilà une présentation qui ne me résume que très peu. C'est tellement dur d'écrire sans retour, sans question en retour, sans rapport à l'autre. Alors je vous laisse la parole et je vous souhaites une bonne fin de journée.

À bientôt

eiiko
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 28
Localisation : Hyperespace

http://www.eiiko.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par maurysky33 le Mer 31 Aoû 2011 - 21:06

Bonsoir et bienvenue sur le forum.
C'est déjà un premier pas vers le retour à la vie sociale. Ecris, échange, rencontre, cela te permettra de garder un pied dans le monde extérieur et te permettra de ne pas t'isoler davantage.

maurysky33
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 26
Date d'inscription : 24/08/2011
Localisation : TOULON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par eiiko le Mer 31 Aoû 2011 - 21:48

fanettelabelette a écrit:Bonsoir et bienvenue sur le forum.
C'est déjà un premier pas vers le retour à la vie sociale. Ecris, échange, rencontre, cela te permettra de garder un pied dans le monde extérieur et te permettra de ne pas t'isoler davantage.

Merci pour ton message. ça réchauffe le cœur de voir des personnes bienveillantes envers autrui.

eiiko
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 28
Localisation : Hyperespace

http://www.eiiko.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par des palmes et un bec le Jeu 1 Sep 2011 - 11:50

Cette fille, venant d’Angleterre, avait eu des problèmes de croissance et avait vécu une bonne partie de sa jeunesse en hôpital
La traversée de la Manche fait souvent cet effet! 2nd degré
Bienvenue à toi! Je suis à peu près au même point que toi. Ce forum me permet d'échanger sans le masque de la "normalité" si ennuyeux de la vraie vie et qu'est-ce que ça fait du bien! Je cherche (à reculons je l'avoue) un endroit pour passer le test car malgré mon intime conviction j'ai besoin d'un avis définitif. As-tu contacté un centre dans ta région? Au plaisir de lire!

des palmes et un bec
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 36
Localisation : à babord, furannement parlant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par ethocom le Jeu 1 Sep 2011 - 12:33

Bienvenue

ethocom
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 113
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 42
Localisation : Annecy - GENEVE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par eiiko le Jeu 1 Sep 2011 - 13:11

Non, cela fait un moment que j'y réfléchit et que je repousse au lendemain.

A vrai dire, celà ne m'étonne même pas. Je repousse tout ce qui peut m'aider à avancer. Je vais voir un psychiatre depuis près de 6 mois et il pense que le problème vient de ma situation actuelle (chez mes parents, sans emploi, sans activités extérieures ou très peu). Il m'a dit qu'il avait l'intime conviction que j'ai en train de "perdre ma vie". Je suis plutôt d'accord avec lui bien que je pense aussi que j'ai d'autres soucis dont je n'arrive pas à lui parler.

Cette difficulté pour parler aux autres de façon ouverte est un vrai problème pour moi.
Difficulté pour parler de sujet qui m'interpelle : comme la mort, la vie, l'amour, la souffrance, le sens du bien, du mal, de la justice et de l'injustice.
A vrai dire des sujets qui perturbe la plupart des personnes avec qui j'ai tenté d'en parler. Je ne ressent pas d'enthousiasme à se questionner, simplement une peur de se poser ces questions qui je le sait bien, n'ont pas de finalité en soi.

Et toi, as-tu fait une démarche ?

eiiko
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 28
Localisation : Hyperespace

http://www.eiiko.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par des palmes et un bec le Jeu 1 Sep 2011 - 13:26

J'ai juste envoyé un mail à une association pour qu'on me donne l'adresse d'un psy dans ma ville mais j'attends toujours la réponse... Et je n'ose pas relancer...
Tu parles de difficulté à parler de certains sujets. Où se situe cette difficulté? Dans le fait de puiser au fond de toi tes idées, de les exprimer, le retour que tu peux en avoir de la part de tes interlocuteurs?

des palmes et un bec
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 36
Localisation : à babord, furannement parlant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par eiiko le Jeu 1 Sep 2011 - 15:34

des palmes et un bec a écrit:J'ai juste envoyé un mail à une association pour qu'on me donne l'adresse d'un psy dans ma ville mais j'attends toujours la réponse... Et je n'ose pas relancer...
Tu parles de difficulté à parler de certains sujets. Où se situe cette difficulté? Dans le fait de puiser au fond de toi tes idées, de les exprimer, le retour que tu peux en avoir de la part de tes interlocuteurs?

J'ai une difficulté dans l'expression verbale de mes idées. Souvent trop abstraite pour mon entourage. Je peux partir dans une discussion avec une personne et au fur et à mesure perdre à l'esprit mon interlocuteur. Je part pour ainsi dire dans une sorte d'explicitation profonde des choses, des tenants et des aboutissants de chaque situations, une analyse des réactions de tel ou tel personne. Je suis pris par les connexions que je peux faire entre des souvenirs. La personne en face de moi (en général ma copine) est un peu perdu et ne me le dit pas.
Donc le problème vient dans le rapport à l'autre. Souvent déçu par un manque de retour, je n'ose plus parler. Car au fond ce que je recherche ses l'échanges d'idées et non me voir faire des monologues.

Je sais que j'ai une responsabilité importante dans cette situation et qui est le fait de ne pas lâcher prise.

Quand je suis en forme, j'arrive à m'adapter au personne en formulant mes idées de façon plus concrète avec un exemple à l'appui.

Mais il est vrai que je peux aussi appuyé mes propos avec un exemple concret mais pas forcément de ma propre expérience. Alors je me dit que peut-être je me perd dans de la théorisation et des concepts sans réel lien avec la réalité. Je prend pour exemple l'idée que je peux être doté de haut potentiel.

Pour finir, et ça se remarque dans ce post, je vais d'une idée à une autre, du situation à une autre et c'est clairement difficile pour mon entourage de me suivre.

Pourrais-tu me dire sur quel site associatif as-tu fait ta demande ?

eiiko
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 28
Localisation : Hyperespace

http://www.eiiko.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par des palmes et un bec le Jeu 1 Sep 2011 - 15:42

Je te l'envoie en MP

des palmes et un bec
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 36
Localisation : à babord, furannement parlant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par des palmes et un bec le Jeu 1 Sep 2011 - 15:54

Quand je suis en forme, j'arrive à m'adapter au personne en formulant mes idées de façon plus concrète avec un exemple à l'appui.
Tout pareil! Le problème c'est que quand on n'est pas en forme physiquement, psychologiquement, c'est très difficile de faire cet effort pendant une période plus ou moins longue (soirée avec des amis d'amis par exemple) et si on se "loupe" le regard des autres renvoie une image destructrice de soi. Alors j'utilise depuis toujours la méthode de l'évitement (uniquement quand je sais que je n'ai pas la force ce jour-là) mais dans ce cas on m'en veut parce que je ne fais pas assez d'"effort". C'est ce qui a provoqué ma colère depuis la découverte de la zébritude potentielle: moi, je les fais en permanence les "efforts". Je ne demande à personne d'en faire, je demande simplement qu'on me laisse la possibilité de rester en retrait quand je ne me sens pas capable de faire cet "effort". Qu'est-ce que ça fait du bien de ne plus se sentir coupable de quelque chose qu'on ne maitrisait pas, malgré tous les "efforts"!
Peut-être devrais-tu aller à une rencontre zèbre, je pense que tes idées sautillantes devraient trouver des pas sur lesquelles se poser (je dis cela mais je n'ai pas encore osé le franchir, ce pas, imposture tant que je n'aurai pas passé un bilan!)

des palmes et un bec
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 36
Localisation : à babord, furannement parlant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par lafeelicite le Jeu 1 Sep 2011 - 16:32

Bonjour eiiko,

bienvenu!
Je suis touché par ta présentation, j'y retrouve les difficultés que j'ai eu à écrire la mienne et la petite phrase à la fin, pour dire que bon, c'est un résumé, et c'est pas facile... Wink

Je me suis retrouvée aussi dans le fait de se questionner sans cesse suroudé/pas surdoué.
Personnellement, j'ai décidé sans trop réfléchir, j'allais devenir folle si je continuais à tourner en boucle.
J'ai demandé un nom, sur un forum de surdoué, de qqn pas trop loin de chez moi, spécialisé et habitué à tester des adultes surdoués.
Tu es dans quelle région? Tu peux peut-être demander aux membres de ce forum qui sont dans la même, où ils ont été testés.

Test passé hier, maintenant j'attends les résultats, avec une grande grande grande impatience Smile

Voilà, juste pour dire que tu trouveras du soutien et de l'écoute ici et que tu pourras aborder tous les sujets que tu gardes pour toi d'habitude Smile

lafeelicite
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 326
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par eiiko le Jeu 1 Sep 2011 - 16:50

lafeelicite a écrit:Bonjour eiiko,

bienvenu!
Je suis touché par ta présentation, j'y retrouve les difficultés que j'ai eu à écrire la mienne et la petite phrase à la fin, pour dire que bon, c'est un résumé, et c'est pas facile... Wink

Je me suis retrouvée aussi dans le fait de se questionner sans cesse suroudé/pas surdoué.
Personnellement, j'ai décidé sans trop réfléchir, j'allais devenir folle si je continuais à tourner en boucle.
J'ai demandé un nom, sur un forum de surdoué, de qqn pas trop loin de chez moi, spécialisé et habitué à tester des adultes surdoués.
Tu es dans quelle région? Tu peux peut-être demander aux membres de ce forum qui sont dans la même, où ils ont été testés.

Test passé hier, maintenant j'attends les résultats, avec une grande grande grande impatience Smile

Voilà, juste pour dire que tu trouveras du soutien et de l'écoute ici et que tu pourras aborder tous les sujets que tu gardes pour toi d'habitude Smile

Merci pour ton soutien. C'est bien ça, je devient fou et je tourne en rond. Je peint des toiles, et cela me permet d'avoir une sorte de feedback sur mon état d'esprit. Je peint des planètes et il en ressort un travail sombre, aux formes rondes. Et beaucoup d'insatisfaction.

Je suis content que tu es le courage de faire cette démarche qui est un exploit. Belle confrontation, bravo. N'hésites pas à me tenir au courant sur ton cheminement.

@des palmes et un bec : Merci pour ton lien. Je vais y faire un tour tout de suite.

Je suis de PACA (06).

eiiko
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 28
Localisation : Hyperespace

http://www.eiiko.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par Zupiter le Jeu 1 Sep 2011 - 19:44

des palmes et un bec a écrit:
Quand je suis en forme, j'arrive à m'adapter au personne en formulant mes idées de façon plus concrète avec un exemple à l'appui.
Tout pareil! Le problème c'est que quand on n'est pas en forme physiquement, psychologiquement, c'est très difficile de faire cet effort pendant une période plus ou moins longue (soirée avec des amis d'amis par exemple) et si on se "loupe" le regard des autres renvoie une image destructrice de soi. Alors j'utilise depuis toujours la méthode de l'évitement (uniquement quand je sais que je n'ai pas la force ce jour-là) mais dans ce cas on m'en veut parce que je ne fais pas assez d'"effort".
tout pareil aussi.
l'embêtant chez moi, c'est que la force (ça fait un peu guerre des étoiles de dire ça Laughing) peut être avec moi un moment, puis me quitter le moment d'après.
je peux partir à une soirée en étant enthousiaste, puis arrivée sur place dans l'ambiance, patatras je me sens complètement pas à ma place.
bref l'impression que j'ai aucun contrôle sur mon humeur et c'est très frustrant.

Zupiter
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 345
Date d'inscription : 20/08/2011
Localisation : chez moi, dés que j'aurai retrouvé la route.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par eiiko le Ven 2 Sep 2011 - 16:38

Zupiter a écrit:
tout pareil aussi.
l'embêtant chez moi, c'est que la force (ça fait un peu guerre des étoiles de dire ça Laughing) peut être avec moi un moment, puis me quitter le moment d'après.
je peux partir à une soirée en étant enthousiaste, puis arrivée sur place dans l'ambiance, patatras je me sens complètement pas à ma place.
bref l'impression que j'ai aucun contrôle sur mon humeur et c'est très frustrant.

Je connais bien ça, une indécision permanente pour agir dans tel ou tel sens. Je met ça sous le compte des émotions forte d'enthousiasme lorsque je visualise des situations agréables et des émotions forte d'angoisse lorsque j'imagine des situations désagréables (un vide dans la conversation, un ennui lors d'une soirée, des questionnements constant me faisant perdre de vue, le moment présent).

Rien ne coule de source dans les relations sociales et c'est un réel apprentissage au jour le jour. J'aimerai bien atteindre la spontanéité et le plaisir de l'instant présent. Oh que oui.

eiiko
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 28
Localisation : Hyperespace

http://www.eiiko.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par Zupiter le Sam 3 Sep 2011 - 14:09

eiiko a écrit:un vide dans la conversation, un ennui lors d'une soirée, des questionnements constant me faisant perdre de vue, le moment présent
s'accorder le droit de s'ennuyer ou d'avoir un blanc dans la conversation, ça permet d'être plus détendu et d'arrêter le questionnement douloureux.
j'ai testé avec quelques succés, mais des fois le naturel revient au galop, enfin tu dois connaître...

Zupiter
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 345
Date d'inscription : 20/08/2011
Localisation : chez moi, dés que j'aurai retrouvé la route.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par eiiko le Sam 3 Sep 2011 - 19:25

Oui, tu as raison. S'accepter, et accepter de ne pas vouloir tout changer tout contrôler chez soi. Je dirais que c'est le cercle vicieux de la pensée. Se dire : arrêtes de tout contrôler, détends toi, respires et profites, cela me déconnecte du moment. Je pense que l'observation, l'analyse de soi et des autres me déconnecte, me désengage, me dés-investit du moment présent.

Il y a peu être un piste à suivre dans l'action et l'engagement dans des activités manuelles.

Je fais de la peinture et c'est pour moi un moyen de canaliser cette pensée sur un sujet précis, la toile. Cela ne marche pas tout le temps, mais ça m'aide.

Sinon j'ai vu un livre chez un copain : "Savoir attendre : Pour que la vie change" de François Roustand

eiiko
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 28
Localisation : Hyperespace

http://www.eiiko.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par eiiko le Jeu 15 Sep 2011 - 19:33

Retour après 10 jours d’absence sur le forum.

J'ai eu 2 contact de psychologue faisant passer des tests sur Nice. Je ne l'ai pas appelé. J'ai eu une trouille bleu, puis les biens communes ruminations du "tu t'inventes des histoires, bla, bla, bla".

J'ai changé de psy. L'ancien partait dans ses propres interprétation sans réellement m'écouter et à cela j'ajoute le fait important que je m'adaptait à ses propos. De quoi tourner en rond et devenir fous. Suspect

Donc j'ai changé de psy et celle ci me convient beaucoup plus. Elle parle peu mais ces questions sont précises et me touche directement. Je lui ai donné un texte de ressentit que j'avais écrit le matin même. Elle m'a rapidement demandé si j'avais pensé à l'hypothèse d'une précocité intellectuelle.
Elle m'a conseillé de faire un test malgré le coût important. Cela pouvant m'être utile, que la réponse soit positive ou non.

Voici le texte :

Cette question posé me conforte dans l'idée de passer un test. J’appellerai demain. (lol, je suis sur que je le ferai pas demain avec la trouille qui monte et ma belle tendance à remettre tout à demain. Ca me fait penser à la série Bref sur Canal + : http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3848-c-bref.html?tab=1)

Spoiler:
Aujourd'hui, le 15 Septembre 2011, j'ai fuis une personne que je connaissais. Elle s'appel Alexandra et je n'ai rien contre elle. Elle est la mère de Marcia, une fille de mon ancien école. Je ne comprend pas pourquoi je me suis retrouvé, après l'avoir aperçu à attendre dans ma voiture le temps qu'elle parte.
Je n'ai rien à dire et je ne sais pas comment être dans une situation imprévu. Je suis paniqué par l'imprévu et pourtant je trouve que l'imprévu est source de vie.

Alors je ne comprend pas cette contradiction.

Je ne comprend pas non plus pourquoi je cache ce que je fais à mon entourage ce que je fais ce que j'écris. Par exemple en ce moment, ma mère fait des allers-retour vers la table où je suis. Elle signe des papiers, prépare des lettres. Et à chaque fois qu'elle vient, je cache ce que j'écrit. Je me masque aux autres, je masque ce que je pense. Et à chaque fois qu'elle vient je suis stressé comme si on allait me démasquer pour une erreur que j'aurai faite. Je ne fait que m'adapter aux autres dans la relation que j'ai avec eux.
Et pourtant je ne suis pas prêt à baisser mes défences. Est-ce une phobie sociale ?

Jusqu'à les plus lointain souvenir, je ne me rappel pas avoir fonctionner autrement.

Il est vrai que je m'ennui beaucoup avec les autres. Je penses que celà vient de deux choses. La première est que ce qu'il me dise, je l'ai déjà pensé, repensé, analyser, décortiqué et que j'en ai analysé les liens qu'il pouvait y avoir entre l'objet de la discussion et son environnement (pourquoi, comment, où, avec quoi, qui ?)
Surement des questionnements que je me pose à moi même et dont je ne peux ne pas y répondre. C'est plus fort que moi. Toutes ces questions ont besoins d'une réponse pour que je me sente apaisé.
La deuxième chose, est que le fait de tout analyser, de tout décortiquer, je dépasser mon interlocuteur qui n'a finalement pas eu le temps de me suivre. La discussion n'est plus une échange mais un monologue. C'est la déception pour moi.
Alors je n'ai trouvé qu'une seule chose à faire. Questionner les autres à la manière de Socrate, par la maïeutique.
Je ressent forcement une certaine impatience vis à vis de la naissance de la pensée de l'autre, car elle est beaucoup trop lente pour moi. Ce n'est pas l'autre qui m'ennui au final, mais ce décalage qui existe.
Au final, je m'essouffle, je m'épuise et je m'endors.
J'aimerais arriver à me poser, à relâcher cette pensée qui me fait défaut chaque jour. Cette pensée qui me perd dans un puit abyssal. Un puit souvent osbscure.
Je cherche des pistes, dans l'écoute de la musique, dans la lecture, dans l'écriture, l'art et le sport.

La musique est le langage des vibrations de l'âme, des vibrations du coeur. La musique classique me transporte. La musique dont on a mis le son très fort, me fait stopper ces pensées incessantes et fait battre mon coeur. Je ressent la musique à cet instant plus que je la pense. C'est dans ces moments où je me sent vivre. Lorsque le cerveau cesse de pensée et que c'est tout le corps qui réceptionne.

La lecture est pour moi une recherche vers les émotions. Je pense que je ne suis pas le seul à ressentir ce que je ressent et que des auteurs ont surement écrit avec puissance et spontanéité ce qu'il avait au plus profond d'eux même. Je suis sur qu'il est possible de trouver dans l'art de la littérature, l'art du dépassement de soi, de la sublimation de l'être dans sa souffrance. Cette littérature où ses auteurs n'auront eu de cesse d'écrire pour se comprendre et pour comprendre l'autre, sans envies ni ambition de vendre ou de récolter les mérites et la reconnaissance de toute une société.
Cette littérature où ses auteurs se mettent à nus.

L'écriture est un moyen d'exprimer ce que je ressent. Les mots ont une force insoupçonné lorsqu'ils sont choisis avec un regard sur le coeur. Le coeur qui guide les mots et donne une spontanéité à l'écriture, une puissance de vie. C'est ce coeur qui fait vivre l'oeuvre écrite.
Le poème est surement l'écriture dont je préfère. Elle ne demande pas d'être comprise en un instant, mais elle offre l'opportunité de se laisser transporter, de se questionner, de s'émouvoir.

Le sport donne l'occasion de se relâcher, de relâcher cette pensée abstraite et de fixer sont énergie sur un but précis. Comme un archer qui vise sa cible. Se concentrant sur les mouvements de son corps, les battements de son coeur pour attendre sa cible. Le regard tourné vers le calme intérieur.
Le VTT est une prise de risque. Prendre le risque de tomber, de déraper, de se faire mal au corps. Et pourtant le VTT est une envie d'avancer, de continuer un effort, de se dépasser et d'atteindre les limites du corps.

Bonne soirée à tous.

eiiko
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 28
Localisation : Hyperespace

http://www.eiiko.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bonjour à tous

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum