Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Invité le Sam 27 Aoû 2011 - 21:34

°


Dernière édition par ° le Mer 9 Mai 2012 - 0:47, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Overload le Dim 28 Aoû 2011 - 6:48

je m'ennuiiiiiiiiiiiis a pourriiiiiiiiiiiiiiiir

c'est bien ça le problème, des fois on s'ennuie plus en étant accompagné que seul avec une activité intéressante bounce
Pour faire le test, une fois, j'ai envie d'essayer de voir ce que ça fait si je ne me bride pas pendant une conversation de groupe. Je me demande quelle serait la réaction des gens si c'était nous qui lancions et orientions une discussion, mais je crois bien qu'y en a pas mal qui ne sauraient plus rien dire, du coup.

Overload
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Thomas le Dim 28 Aoû 2011 - 12:51

j' ai un petit peu le même ressentit, le même dégoût pour leur suffisance intellectuelle pitoyable dont ils ne se rendent pas compte. le problème c' est que nous ne sommes tous simplement pas fait comme eux, et sa ne changera pas. alors on peut se plaindre de ce qui ne changera pas ou on peu l' ignorer et essayer d' avancer dans nos vies. il faut abandonner les gens normaux, ce sont des boulets pour nous...leur simplicité et leur rigidité d' idéologies nous déprime, alors mieux vaut ne plus y faire attention. sa c' est la théorie, pour la pratique c' est plus compliqué...

Thomas
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24
Localisation : Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par paela le Dim 28 Aoû 2011 - 14:01

Thomas, c'est un peu extreme ce que tu dis non? Il faut abandonner 98% de la population mondiale? Que faire si toute notre famille est composée de "boulets"? Ignorer ce qu'on qualifie d'idéologie simple et rigide, n'est-ce pas simple et rigide?
Bref, c'est un peu extreme.

Pour ce qui est de l'idée de rechercher une solution, elle est effectivement très importante et permet de se détourner de la plainte seule. Mais avec une théorie mal orientée, on risque de se faire mal dans la pratique. Et je pense que la théorie "les gens normaux sont des boulets" est mal orientée!

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Invité le Dim 28 Aoû 2011 - 14:23

°


Dernière édition par ° le Mer 9 Mai 2012 - 0:47, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Thomas le Dim 28 Aoû 2011 - 17:06

je m' attendait à cette (légitime) réaction. j' y suis allé un peut fort. je te rassure paela je ne tien pas à abandonner 98% de la population. ce que je veut dire, c' est que persévérer à espérer des gens normaux une quelconque compréhension est inutile, et nous fait du mal.... ils faut abandonner l' idée que les gens normaux puissent nous comprendre. nos réflexions ne sont pas seulement plus abouties que les leurs, elles proviennent également d' un ressenti qu' ils n' auront jamais, et qui nous vient de notre hypersensibilité. c' est vrais que le therme boulet est un peu fort, mais il correspond à ce que j' essaye d' expliquer: il arrive un moment ou l' on doit se détacher des gens normaux et parler à ceux qui peuvent comprendre.c' est pour ça que je suis la...

Thomas
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24
Localisation : Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par NNTG1842YDN le Dim 28 Aoû 2011 - 18:27

Chanceux que tu es.

NNTG1842YDN
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 179
Date d'inscription : 30/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Invité le Dim 28 Aoû 2011 - 20:24

°


Dernière édition par ° le Mer 9 Mai 2012 - 0:47, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Memento le Dim 28 Aoû 2011 - 21:25

Moi, je reste "silencieux".

Memento
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 223
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 28
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Invité le Dim 28 Aoû 2011 - 21:26

°


Dernière édition par ° le Mer 9 Mai 2012 - 0:47, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par qwertyuioplkjhf le Lun 29 Aoû 2011 - 0:02

J’avouerais que de mon coté, c'est la même que Pardessuslemarché, ce sentiment de vouloir fuir en s’échappant dans le virtuel par exemple, ou d'autres ridicules accessoires participant à distraire notre cerveau. Je suis moi même amateur de jeux vidéo, ce qui me permet de m'écarter de ce qui m’entoure, mais, tout ce que cela m'apporte, c'est une distraction très vite ennuyante. J'ai trouvé ma solution à ce problème, celui d'être mal ici, ou là-bas, c'est de partir, loin, fuir au final. Cela m'apportera ce que je cherche, la paix et la tranquillité, découvrir et apprendre en masse de nouvelles choses chaque jours. Mes discutions dans ce monde se résume aux bonjours au revoir, la pluie et le beau temps, etc. Truc barbant --' Les seules personnes qui peuvent tenir une conversation que je qualifierais d’intéressante ne peuvent malheureusement pas rester dans le sujet ou ne peuvent s’empêcher de partir dans des délires, causé par l'abus de pétards, drogues et autre conneries... Cela dit, je réussi à avoir des conversation intéressantes en branchant des passionnés sur des thèmes plus que enrichissants, mais le risques de partir dans un monologues avec un trop passionné est là.
Le truc, c'est que les zèbres, surdoués, haut quotients intellectuelle, ou autres noms à la cons désignant une partie de la population humaine capable d'utiliser leurs cerveaux d'une façon plus habile que le reste de leurs congénères, cette petite partie de la population, ne peu pas se passer en premier face aux autres. On ne peut pas plier le reste de notre espèce à notre volonté, intelligences ou autre.
Le truc, c'est que normalement, un homme non surdoué (ou autre hein) peu le devenir, en entrainant son cerveaux. C'est surtout la société d'aujourd'hui qui fait que le reste de la population ne s’intéresse plus à rien, menant sa petite vie, bien au chaud dans leur canapé, en rentrant du boulot. La vie pourrit que 80% des gens vivent est semblable à la houle. Ce quotidiens est "horaires, bizness, travail, repos". Le truc, c'est que dans la tête, ça deviens pareil, "Politesse (et pas toujours), beau temps, famille, quotidiens, politesse". Le truc vraiment très lourd à la fin.
Mon envie de partir, c'est là qu'elle viens, casser ce quotidiens, ne plus avoir à faire à lui, ni aux horaires (du moins, le moins possible), ni au bizness, etc. J'en peu plus de cette vie merdique, qui se résume à la fin en quelques mots.
C'est vrai que ça déprime tout ça, et c'est un engrenage, car ce n'est pas en jouant aux jeux vidéos qu'on tombe sur des flèches (quoi que^^ mdr...).
@ Bientôt,
Tatoon

qwertyuioplkjhf
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 668
Date d'inscription : 26/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Simplet le Lun 29 Aoû 2011 - 0:22

Amusant de voir qu'il n'y a que des "jeunes" dans cette conversation...

M'enfin j'ai beau en être un aussi, je suis loin d'avoir le même point de vue (si j'ai bien compris le votre) : pour moi on peut tirer quelque chose de chaque relation et cela avec qui que ce soit, imaginez ça comme un jeu où il faut trouver un terrain d'entente entre deux parties, on gagne pas à chaque fois, mais je trouve que l'on perd quelque chose à ecarter 98% de la population, pour le coup ça ça me deprimerait...

Quel interêt de voir 98% de la population comme un boulet ? Se proteger contre une eventuelle incomprehension/perte de temps ? Quand bien même dans une societé telle que la notre dénigrer 98% de la population n'a pas de sens à moins de vivre dans une communauté très fermée...C'est d'ailleurs probablement l'erreur que font beaucoup de gens (bien plus que 2% de la population à mon humble avis), evidemment si tu consideres que la quasi totalité des autres sont des imbeciles, eh ben tu passes ton temps à pester contre ces imbeciles qui ont vraiment rien compris à la vie, qui passent leur temps à te narguer avec leurs imbecilités juste devant ton nez rien que pour te faire rager, et du coup tu profites carrement moins de la vie, l'avantage c'est que tu te consideres rarement comme coupable, personnellement je le trouve maigre, je prefere m'en vouloir tongue .

Quant au 98% ils sont loin de former un tout homogène, et probablement tout la population mondiale est dans une tranche extrême qui leur fait penser que 98% de la population est composé d'imbécile, generalement les 98% le leur rendent bien. Mais ce que je veux dire c'est que ce n'est pas parce qu'on est dans la tranche des 2% de la population ayant le plus haut QI qu'on a plus raison que les autres tranches extrêmes.

Je ne nie absolument pas l'existence de différences ô combien notables dans notre chère espèce humaine, seulement je crains qu'à trop les voir on ne veuille pas voir ce qui nous rassemble, le racisme l’eugénisme et d'autres doctrines tout aussi rafraîchissantes dérivent de la logique faisant primer les différences, alors que diable suivez le seul enseignement potable de la bible : aimez votre prochain !

Sur cette honteuse citation de la bible je m'en va sous mes draps.


Simplet
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 16/01/2011
Age : 28
Localisation : Sur un chemin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Invité le Lun 29 Aoû 2011 - 0:34

.


Dernière édition par JM le bleu le Mar 10 Juil 2012 - 3:26, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Invité le Lun 29 Aoû 2011 - 0:37

.


Dernière édition par JM le bleu le Lun 13 Aoû 2012 - 17:00, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Simplet le Lun 29 Aoû 2011 - 0:49

Je me sens moins seul =p.

Simplet
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 16/01/2011
Age : 28
Localisation : Sur un chemin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Thomas le Lun 29 Aoû 2011 - 12:59

vous avez raison de me rectifier: on ne peut pas les ignorer et on peu passer des bon moments avec eux, je ne dis pas le contraire. je me suis surement mal exprimé. je pense par contre qu' il vient un moment ou l' on a besoin de se séparer d' eux, de prendre conscience qu' on est différent et de prendre "son envol".
par exemple, quand un jeune surdoué ignorant sa condition demande a quelqu’un : pourquoi je suis différent ? on lui répondra: mais tous le monde est différent! première frustration. arrivée à l' adolescence il aura des envies de sucide à force de se heurter à tant de questions brûlantes auxquelles personne n' a jamais pu apporter de réponses.
alors bien sur on peu vivre comme des humains lambda, sa va cinq minutes, mais après c' est dangereux pour nous...
je pense pas être le seul a avoir cet avis la. après, je suis conscient que c' est un point de vue qui provient surtout du vécu, ça ne doit pas être pareil pour ceux qui on pris conscience de leur condition très jeune.

Thomas
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24
Localisation : Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par qwertyuioplkjhf le Lun 29 Aoû 2011 - 13:15

Je suis dans le cas de l'ados qui se pose un tas de questions auquel personne ne pense, et pourtant, je ne suis pas suicidaire... Enfin, ça dépend, pas là, maintenant en tout cas. Moi même, je veux m'écarter, prendre mon envole comme tu dis. Ça me permettra aussi bien sur de quitter cette environnement social qui me conviens si peu. J’appellerai ça, le suicide social au final, donc oui, suicidaire^^

qwertyuioplkjhf
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 668
Date d'inscription : 26/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Thomas le Lun 29 Aoû 2011 - 14:19

je sais que les jeunes zèbres qui n' ont même pas conscience qu' ils sont des zèbres ont parfois tellement de mal qu' ils ne peuvent s' empêcher de penser au sucide. pour nous la galère est terminée, mais y' en a tellement qui se tapent la tête contre les mur parce qu' ils pensent être seul au monde. c' est eux qui sont les plus vulnérables aux idées noirs, pas nous.
le sucide social, j' y avait jamais pensé, mais sa prend tous son sens...

Thomas
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24
Localisation : Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Fata Morgana le Lun 29 Aoû 2011 - 14:43

Bon, indéniablement, il y a quand même des moments où ça coince...
Seulement là où nous pouvons être nous-mêmes, c'est dans notre vie privée. Et il y a les rencontres. Je reviens de chez un copain...enfin un copain... Je n'ai dis que le strict minimum, et malgré ça j'ai réussi à l'énerver ! Donc j'ai gardé mes idées pour moi, y compris d'ailleurs sur son avenir probable...et je vais chercher d'autres copains... What a Face

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par NNTG1842YDN le Lun 29 Aoû 2011 - 15:45

par exemple, quand un jeune surdoué ignorant sa condition demande a quelqu’un : pourquoi je suis différent ? on lui répondra: mais tous le monde est différent!

Cette phrase.
Juste cette phrase.
Qu'on retrouve sur tous les fora d'une quelconque néoethnie sociale. Toutes celles où une personne dira "oui, il y a les autres, mais nous, on est vraiment différent".


mais y' en a tellement qui se tapent la tête contre les mur parce qu' ils pensent être seul au monde.
Concernant ça, on peut se sentir seul au monde et ne pas se taper la tête contre les murs. J'ai écumé le net de long en large, fora de tous les types d'ethnies, je n'en ai trouvé aucune dans laquelle je ne me sens pas totalement out of nowhere. est-ce que je me tape la tête contre les murs ? Oui, bon si, mais pas forcément pour ça.
Se sentir seul au monde ne rend pas forcément suicidaire, et vice-versa. C'est dommage de voir à quel point certains ont besoin de se trouver des semblables de ce sentir dans un tout.

NNTG1842YDN
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 179
Date d'inscription : 30/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Fata Morgana le Lun 29 Aoû 2011 - 17:08

Concernant ça, on peut se sentir seul au monde et ne pas se taper la tête contre les murs.
Certes, mais ce dont on parlait c'est
mais y' en a tellement
.
Qu'il y ait des exceptions, sûrement, mais le problème c'est que justement, ce ne sont que des exceptions. Il y a plus de
tellement
que d'autres. On peut être surdoué sans être totalement misanthrope.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Invité le Lun 29 Aoû 2011 - 20:13

°


Dernière édition par Pardessuslemarché le Mer 9 Mai 2012 - 0:30, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par qwertyuioplkjhf le Lun 29 Aoû 2011 - 20:21

Lol, en effet, mais, moi non plus, pas World of Warcraft, mais bon, et, j’arrête tout ça. En tout cas, je peux dire que je m'y réfugiais.MDR. Le moule pré-fabriqué, je suis d accord, et je trouve ça terrible d'ailleurs. Bref, je vais me cacher moi Embarassed


qwertyuioplkjhf
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 668
Date d'inscription : 26/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deprime sociale > les indigents se refugient dans le divertissement

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:38


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum