-Pomme- Présentation

Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty -Pomme- Présentation

Message par -Pomme- le Dim 2 Déc 2018 - 17:58

Bonjour à toutes et tous!

Me voila maintenant inscrite sur le forum, je viens donc me présenter.

J'ai 26 ans, habitant dans le quart Nord Ouest de la France, et kiné auprès d'enfants handicapés moteur depuis 4 ans.
Et je suis en plein questionnement sur moi même, une des raisons pour laquelle j'ai atterri ici...

Il y a quelques semaines, j'ai vu une vidéo parlant d'une jeune femme zèbre. Moi, qui qualifiait souvent mes réactions excessives comme de mon "côté autiste", je me reconnaissais en partie dans son portrait.
Quelle porte n'avais-je pas ouvert là ? Celle des questions clairement énoncées dans ma tête. Ce n'était plus la petite voix qui me disait que mon manque de sociabilité, ma grande difficulté à garder des relations, quelques soit amicales ou amoureuses, mon cerveau toujours en ébullition, qui me disait que tout ça, c'était de ma faute, que je n'avais qu'à changer pour aller mieux.
Je me suis, à ce moment là, demander si, quelque part, je n'étais pas différente comme cette jeune femme. Elle parlait du livre de Christine Petitcollin, je pense trop. Je l'ai commandé... et je ne l'ai pas ouvert.

J'ai eu peur. Peur de lire ce que je n'avais pas envie de savoir. Que oui, j'étais différente des autres, et ce que cela impliquerait.
Je travaille avec des enfants différents, avec des troubles moteurs, mais pas que. Je vois tous les jours que la différence n'empêche pas d'avoir une vie merveilleuse. Mais quand même, j'ai eu peur. La différence d'un enfant, que devient-elle une fois devenue adulte ? Et là, ce n'est pas les autres que cela concerne, c'est moi...
Alors, j'ai mis le livre dans un coin, et j'ai fait comme d'habitude. J'ai fais semblant.

Je commençais à fréquenter un homme, sympa, avec qui je passais de bons moments. Il semblait avoir compris que je ne réfléchissais pas tout à fait comme tout le monde. Et je lui avais dit d'ailleurs. "Je pense trop". Et lui me répondais "ne t'inquiètes pas, nous irons à ton rythme". Et puis, malgré ça, il y a eu les mots maladroits, enfin pour moi. "Mais que fait une jeune femme comme toi, belle, intelligente, passionnée, généreuse et courageuse, encore seule, à ton âge ?", Et puis, "je n'ai pas osé te prendre dans mes bras à la fin de la soirée", "j'aimerai te faire des papouilles", "j'attendrai mon bisou", "je m'inquiète pour toi"... Stop, ça va trop vite pour moi. Ou plutôt, non, ça ne va pas le faire. Ca me fait peur, il est déjà attaché à moi, alors que ça ne fait que quelques soirées qu'on passe ensemble ? Mais moi, simplement regarder un film ensemble, ça me suffisait. Là, il va falloir que je contrôle mes faits et gestes pour ne pas envoyer de "signaux" qui l'autoriserait à aller plus loin ? Non, je n'en a plus envie.
Alors, décision fut prise, je lui envoyais un message (oui, impossible pour moi de le faire au téléphone. Et en face à face, le meilleur moyen que je craque et pleure). Je lui disais qu'il n'y avait pas de "feeling" pour moi, et lui voulait savoir où était sa faute... "D'avoir eu un coup de coeur pour une fille torturée", voila ce que je lui répondais.

Mais au fond, est-ce que j'étais vraiment torturée, et n'étais-ce pas tout simplement moi, et mon mode de fonctionnement.
Je repris le livre, et dès l'introduction, je me retrouvais dans les propos de l'auteur. Pas dans tout, mais une partie. Je n'ai pas encore fini de lire, je n'en suis même qu'aux premiers chapitres, mais ça me parle.
Le truc, c'est que c'est loin d'avoir apaisé mon cerveau, et je me suis mise à chercher et surfer sur le net. J'ai découvert le blog des rayures et des ratures, et ce forum. En partie parce que je cherché des noms de psys dans ma région. Ce que je n'ai pas trouvé pour le moment, et finalement, je pense que ce n'est pas plus mal. Enfin, ce que je veux dire, c'est que je ne suis pas sûre d'être prête à en parler à un professionnel. J'ai une mauvaise expérience d'un psy, avec qui je travaillais, qui a fracassé la confiance que je pouvais avoir en lui, alors même que nous devions juste travailler ensemble pour les enfants.
Je crois que j'ai envie d'en savoir plus sur ce monde, sur les zèbres, surdoués, haut-potentiels, surefficients, enfin tous ceux qui semblent être comme moi. Mais j'ai peur d'avoir une étiquette. Parce que cette étiquette, elle fait mal parfois, en témoignent certaines situations de mes petits patients.
Je vais explorer le forum et tous les sites qui en parlent, et je verrais ce que je fais ensuite.

Tout cette réflexion m'est venue depuis une petite semaine, mais je me sens en décalage depuis bien plus longtemps, aussi loin que je m'en souvienne...

....
En écrivant ce message, j'ai trouvé que cela me faisait du bien, m'apaisait un peu. Alors j'ai continué, et je suis passée sous Word, si jamais la page venait à planter, je n'aurais pas à tout réécrire. Et puis vu la longueur du texte, finalement, je me suis dit que j'arrêterais là pour mon premier message sur le forum, c'était déjà suffisamment long.

En tout cas, que je sois zèbre ou non, ou quelque soit le nom de mon mode de fonctionnement, je suis simplement ravie de me dire que ce forum et ses participants pourront peut-être m'aider à me comprendre...

-Pomme-

Messages : 6
Date d'inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par Invité le Dim 2 Déc 2018 - 18:23

Te comprendre... ou t'accepter ?

Quand il y a, pour prendre une image, une pomme aux milieu d'oranges, il n'y a rien à comprendre... juste à accepter cette différence, et "profiter" de ce qu'elle apporte.

J'espère en tout cas qu'un parcours ici pourra éclairer tant soit peu ton chemin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par Invité le Dim 2 Déc 2018 - 18:34

Bienvenue -Pomme- :-)

oui les différences ne sont pas toujours acceptées facilement

en ce qui me concerne quand je tape un long texte , si j'y  tiens je fais un copier coller en notepad

je ne sais pas trop pourquoi je garde certaines proses et pas d'autres, sans doute parce que une part me parle, c'est l'inconscient qui parfois s'y cache

l'étiquette n'a aucune importance si on n'en parle pas dans la vraie vie, on sait ce qu'on est les autres pas, la confiance nécessaire pour parler de ce qu'on est est de l'ordre de l'intime je suppose surtout en relations affectives

et puis c'est à facettes multiples, comment résumer une personne ? c'est juste impossible

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par -Pomme- le Dim 2 Déc 2018 - 19:47

ludion a écrit:Te comprendre... ou t'accepter ?

Quand il y a, pour prendre une image, une pomme aux milieu d'oranges, il n'y a rien à comprendre... juste à accepter cette différence, et "profiter" de ce qu'elle apporte.

J'espère en tout cas qu'un parcours ici pourra éclairer tant soit peu ton chemin.

Me comprendre dans le sens où je serai plus indulgente avec moi même lorsque je suis face à mes échecs. Et aussi plus indulgente avec les autres, vu que finalement, ils n'auront pas compris la situation de la même manière que moi.

Mais oui, il est évident que je dois m'accepter telle que je suis. Sans pour autant croire que tout est définitif.
Enfin, y'a mille questions dans ma tête, notamment si reconnaitre une "zébritude" chez moi ne va pas me servir d'excuses, pour que je reste dans une zone de confort sans jamais évoluer. Je dis ça parce que j'ai déjà vécu ça pour toute autre chose, lorsque mon "meilleur ami" m'a balancé en pleine tronche que je me servais de ma pathologie cardiaque comme excuse, parce que je voulais éviter toute discussion menant au conflit et que je fuyais la socialisation/société pour vivre des expériences immédiates en solitaire (à postériori, je dirais que ni l'un ni l'autre n'avions compris qu'on avait pas le même fonctionnement)


ZZebulon a écrit:l'étiquette n'a aucune importance si on n'en parle pas dans la vraie vie, on sait ce qu'on est les autres pas, la confiance nécessaire pour parler de ce qu'on est est de l'ordre de l'intime je suppose surtout en relations affectives

et puis c'est à facettes multiples, comment résumer une personne ? c'est juste impossible
C'est pas faux, tant que l'on en parle pas, personne ne le sait. Mais j'ai cette impression que la société se sent obligée de mettre des étiquettes partout, et surtout à ceux qui ne rentrent pas dans le moule. Enfin, c'est peut etre à cause du boulot, mais dès lors qu'un de nos patients a son diagnostic, j'ai l'impression que notre prise en charge change insconsciemment.

-Pomme-

Messages : 6
Date d'inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par siamois93 le Lun 3 Déc 2018 - 1:18

Bonsoir.
C'est bien les étiquettes quand on en met plusieurs.

Sinon, «grieving» tu connais ?

Bref, courage, courage, tu vas avoir envie de hurler et peut-être d'étriper quelques personnes dans ton entourage, après ce sera mieux.
Cela dépend également de tes caractéristiques de suredouée/suresensible.
siamois93
siamois93

Messages : 4120
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 51
Localisation : Somewhere over the rainbow

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par Lyssangelle le Lun 3 Déc 2018 - 11:24

Bienvenue à toi Smile

Ne t'en fais pas, on est beaucoup à trop penser ici. Smile
Tu sembles avoir été effrayée des attentes que l'on te mettait sur le dos alors que tu n'étais pas prête.

En espérant qu'ici, tu apprennes à t'apprécier,
Amuse toi bien parmi nous !
Lyssangelle
Lyssangelle

Messages : 83
Date d'inscription : 25/11/2018
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par -Pomme- le Mar 4 Déc 2018 - 21:54

Je ne connaissais pas le terme "grieving", mais j'en connais bien le concept, mais du côté professionnel, quand on accompagne les parents de nos ptits loulous.
Mais c'est bien ça, faire le deuil de ma "normalité", du fait que je ne rentrerai jamais dans le moule, comme je l'ai si souvent souhaité... Mais finalement, dis comme ça, ce n'est peut-être pas si mal de ne pas être dans le moule, de faire de sa singularité une force. Reste plus qu'à convaincre toutes les parties de mon cerveau Laughing


Hier soir, j'ai fais un ptit repas avec 2 collègues/copines, et on en est venues à parler de mon début d'histoire relationnelle. Forcément, je leur a dit que ça n'irai pas plus loin. Quand elles ont voulu en savoir plus, le pourquoi, l'émotion est montée, les larmes avec, et toutes mes réflexions du moment. Je n'ai pas pu m'empêcher de leur en parler, ça devait sortir. Que peut-être je n'avais pas le même fonctionnement, que j'étais peut-être un "zèbre", que je voulais en parler avec ma mère (pour revoir ensemble mon histoire de maternelle/CP, où l'enseignante a voulu me passer de la moyenne section au CP, avec donc une année d'avance, et que mes parents ont refusé; j'aimerai en savoir un peu plus sur ça, qu'est-ce qui leur a été dit à l'époque...), et éventuellement aller voir un psy.
Je suis partagée quant à leur réaction. Il est vrai que ma parole était un peu décousue, à l'image de mes pensées Wink mais j'ai senti que c'était un concept bien trop complexe à appréhender pour elles pour le moment. Elles m'ont soutenu dans ma démarche, mais en utilisant des mots de "remise en question". C'est pas vraiment comme ça que je le vis, et je ne peux pas leur en vouloir de ne pas avoir compris, mais je l'ai vécu encore comme un gros décalage.

Enfin bon, je n'en suis qu'au début de cette découverte, il faut que je me laisse le temps de tout assimiler, comprendre et accepter...

-Pomme-

Messages : 6
Date d'inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par siamois93 le Jeu 6 Déc 2018 - 1:49

Un aspect du problème c'est droite / gauche .
Tu es de droite et les autres sont de gauche.
C'est facile à assimiler, il ne s'agit pas d'être "au-dessus" de tout le monde, c'est juste qu'on utilise notre moitié droite du cerveau, et eux la gauche. Ces deux moitiés communiquent évidemment, mais selon qui a la majorité, c'est pas pareil.
Et ça tout le monde le comprend à peu près.
Bref.
Un peu de musique ? (Sound of Noise)

siamois93
siamois93

Messages : 4120
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 51
Localisation : Somewhere over the rainbow

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par Peyko le Jeu 6 Déc 2018 - 10:35

Bonjour à toi Pomme Smile
Choisir le même nom que l'artiste Lyonnaise est un choix ou simplement une coincidence ?

Je suis arrivé ici il y a un moment, et j'ai pourtant toujours autant de mal à accepter bien des choses. J'ai voulu aller aux rassemblement à plusieurs reprises, et je n'y suis pas arrivé, toute excuse sera bonne pour me protéger. Me protéger ? De quoi ?
Et ce n'est là que le début des questions. Comme bien d'autres j'imagine, les questions en entrainent d'autres, puis encore d'autres.
Mon test à conclu que j'avais "Une pensée en arborescence puissante".

Ta description m'évoque également ça. Encore une fois, comme beaucoup d'autres. Le cerveau qui surchauffe.
J'ai réalisé plein de décalage que j'essayais de "gommer" il y a quelques années. J'essaie de les appréhender 1 par 1, de les décrypter, de les comprendres et de les accepter.

C'est difficile, mais je pense en être capable, et j'ai l'impression que chacun de mes "Je" pourrais être remplacer par des "Tu".

Bon courage pour tes recherches, et bienvenue parmi nous ! J'espère que tu trouveras des éléments de réponses aux nombreuses questions que tu te poses !

Peyko

Messages : 31
Date d'inscription : 10/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par Confiteor le Jeu 6 Déc 2018 - 10:48

-Pomme- a écrit: Enfin, ce que je veux dire, c'est que je ne suis pas sûre d'être prête à en parler à un professionnel. J'ai une mauvaise expérience d'un psy, avec qui je travaillais, qui a fracassé la confiance que je pouvais avoir en lui
Tu es sans doute mal "tombée" (et c'est plus que banal, dans les métiers de la "psy", le pire côtoie le moins pire et très rarement le meilleur !).
Néanmoins, une mauvais expérience avec un dentiste ne doit pas amener à cesser de demander conseil à professionnel au sujet de ses dents, surtout en cas de douleur !

Si tu te penses HQI, il est hautement souhaitable de consulter un psy qui soit sensibilisé à la question de la douance et à ses éventuels effets secondaires.

Passer un test WAIS auprès d'un psy de ville "ordinaire" te donnera certes l'info "brute" de ton QI avec ses différentes composantes mais pas une exploitation optimale des résultats.
Ce qui me semble le plus important est l'analyse fine de ces résultats puis l'aide et les conseils qui te seront apportés suite à cette lecture.
Et ça, c'est le boulot d'un psy spécialisé.
Confiteor
Confiteor

Messages : 2180
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 60
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par -Pomme- le Ven 7 Déc 2018 - 20:44

Peyko a écrit:Bonjour à toi Pomme Smile
Choisir le même nom que l'artiste Lyonnaise est un choix ou simplement une coincidence ?

Je suis arrivé ici il y a un moment, et j'ai pourtant toujours autant de mal à accepter bien des choses. J'ai voulu aller aux rassemblement à plusieurs reprises, et je n'y suis pas arrivé, toute excuse sera bonne pour me protéger. Me protéger ? De quoi ?
Et ce n'est là que le début des questions. Comme bien d'autres j'imagine, les questions en entrainent d'autres, puis encore d'autres.
Mon test à conclu que j'avais "Une pensée en arborescence puissante".

Ta description m'évoque également ça. Encore une fois, comme beaucoup d'autres. Le cerveau qui surchauffe.
J'ai réalisé plein de décalage que j'essayais de "gommer" il y a quelques années. J'essaie de les appréhender 1 par 1, de les décrypter, de les comprendres et de les accepter.

C'est difficile, mais je pense en être capable, et j'ai l'impression que chacun de mes "Je" pourrais être remplacer par des "Tu".

Bon courage pour tes recherches, et bienvenue parmi nous ! J'espère que tu trouveras des éléments de réponses aux nombreuses questions que tu te poses !

Bonjour Peyko!
C'est une coïncidence, je ne connais pas cette artiste, mais je viens de l'écouter, j'aime bien sa voix.

Tu as raison pour l'échange des "je" et des "tu", notamment pour les rassemblements. Je fais/faisais partie de la communauté OnVaSortir, et c'en étais presque de la torture avant chaque sortie, pour me forcer à y aller...



Confiteor, c'est même une certitude, l'équipe est très mal tombée, ce psy nous a fait à tous des coups bas, jusqu'à livrer des informations et discussions personnelles à la direction... Heureusement, il n'a pas renouvelé son contrat.
Si je me décides, je pense demander à mon ancienne collègue neuropsy des noms de confrères, elle travaille beaucoup avec des jeunes autistes et dys, elle pourrait surement me conseiller quelqu'un. J'ai essayé de chercher sur le forum, mais je n'ai rien vu sur ma région.

-Pomme-

Messages : 6
Date d'inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par -Pomme- le Dim 9 Déc 2018 - 20:50

J'ai pu abordé le sujet avec mes parents aujourd'hui.
Entre autre chose, je leur ai demandé si mes instits de maternelle leur avait éventuellement parlé de "précocité", ou toute autre particularité. Apparemment non, mais c'était une petite école, est-ce que la sensibilisation sur le sujet avait été faite? Enfin bref.
Ils n'ont jamais détecté de particularités quelconques, mais ont vu des "plus", le fait que j'avais des facilités à l'école, que je m'intéressais à beaucoup de choses... Rien au niveau social, je n'avais pas de difficultés petite, du moins de leur point de vue.
Au fur et à mesure de la discussion, j'en suis venue à me demander si toutes les questions que je me pose ne sont pas en partie liée à mon environnement familial. Si je m'intéresse à autant de choses, c'est peut être que mes parents aussi font pleins de choses. Et si j'ai des facilités, est-ce que ce n'est pas parce qu'ils m'ont montré comment apprendre. Et mon besoin de solitude, de retrait de la folie sociale, finalement, mes parents aussi le ressentent...

Reste ce questionnement perpétuel et une émotivité exacerbée (je crois que j'ai commencé à pleurer dès le début de notre conversation...).
Ils m'encouragent à trouver quelqu'un qui saura m'aider à mettre des mots sur mes maux, et même à m'aider financièrement si besoin.

Je pense qu'ils auront besoin de digérer un peu tout ça, finalement, c'est peut-être la première fois que je leur parle d'un mal-être psychique. Mais je me suis sentie soutenue, et ça, c'est réconfortant...

-Pomme-

Messages : 6
Date d'inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par siamois93 le Dim 9 Déc 2018 - 20:53

C'est sympa qu'ils te soutiennent.
siamois93
siamois93

Messages : 4120
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 51
Localisation : Somewhere over the rainbow

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par Orangebleue le Dim 9 Déc 2018 - 22:50

Bonjour pomme, je ne me suis pas manifestée mais je suis ton fil depuis le départ. C'est chouette que tu nous donnes des nouvelles :-)
Je ne suis pas très étonnée que tes parents soient ... un peu comme toi au fond. Il semble que cette histoire de rayures ne tombe pas du ciel ;-)
Belle route à toi.

Orangebleue

Messages : 264
Date d'inscription : 16/09/2018
Age : 46
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par Invité le Lun 10 Déc 2018 - 0:24

Pomme a écrit:Si je m'intéresse à autant de choses, c'est peut être que mes parents aussi font pleins de choses. Et si j'ai des facilités, est-ce que ce n'est pas parce qu'ils m'ont montré comment apprendre. Et mon besoin de solitude, de retrait de la folie sociale, finalement, mes parents aussi le ressentent...
Le déterminisme social, ça joue.
Par exemple, j'ai une cousine qui est une courgette mais elle est fille de prof. Ça joue beaucoup sur les études, et pourtant c'est une courgette.

Christine Petitcolin est sectaire, méfiance. Elle essentialise trop bêtement à coup de "normopensant". Pas finaude du tout. Grosse courgette.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par Invité le Mar 11 Déc 2018 - 4:06

Coucou Pomme,

Vouloir essayer d'expliquer aux gens l'inexplicable... Bonne chance.
Eux vivent leurs vies sous un prisme différent (Cora / Auchan / BFM TV / Argent / Réussite...).

Ensuite, je ne sais pas si les rayures tombent du ciel ou pas (Cf Orangebleue) je suis partagé, dans mon cas c'est pas une évidence, mais il faut se méfier de ce que l'oeil voit et de ce que le cerveau en retire comme analyse.

En tout cas je suis content de te lire ici, tu seras surement bientôt un peu moins perdue.

Amen Cool Cool

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par -Pomme- le Mar 1 Jan 2019 - 23:15

Des petites nouvelles...

Je suis pas revenue depuis mon dernier message, mais j'ai vécu de belles choses!
Des vacances en famille, même si j'ai toujours quelques remarques maladroites, je suis vraiment moi-même pendant ces temps là, ça repose l'esprit...

Et surtout, une merveilleuse expérience de nouvel an. Cette année, plutôt que de "m'infliger" la torture d'esprit d'attendre une éventuelle invitation à une soirée (et ne pas oser demander), soirée à laquelle je ne me serai pas forcément sentie à l'aise (ce qui s'est passé l'année dernière...), j'avais pris la décision de m'inscrire à une retraite de yoga.
Pourtant, je ne pratique que depuis 3 mois, et de rencontrer tout un groupe inconnu entraine un stress plus ou moins important chez moi, et bien, j'ai osé. Et quelle belle décision!
J'ai passé 3 jours simples, à partager des moments de partage, de sérénité, à ne pas sentir la pression sociale de devoir s'amuser jusqu'au bout de la nuit et boire plus que de raison. Non, là, on avait à peu près tous des points communs autour du yoga, du végétarisme, des problématiques écologiques. Quelques uns ont partagé un verre de vin et une coupe de champagne, mais aucune justification à avoir quand on se limitait à l'eau et au thé Smile
Et un réveillon végétarien, presque végan (bien que je ne le sois pas, j'adore trop le fromage), ça donnait ce bien-être corporel et digestif, ne pas se sentir lourd en mangeant plus que bien , un régal!
2 profs de yoga qui nous ont proposé de chouettes cours, et des méditations très intéressantes (notamment celle de minuit, avec la mise en place d'un Sankalpa (?), peut-être le moyen d'avancer autrement Wink )

Enfin bref, je crois bien que je renouvellerai l'expérience, et je vous le conseille!

Et une bonne année à vous tous, que vos Sankalpa, vos intentions positives, puissent se réaliser ...

-Pomme-

Messages : 6
Date d'inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

-Pomme- Présentation Empty Re: -Pomme- Présentation

Message par siamois93 le Mer 2 Jan 2019 - 1:01

Ça a l'air super cool.
siamois93
siamois93

Messages : 4120
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 51
Localisation : Somewhere over the rainbow

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum