comment choisir entre plusieurs voies?

Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty comment choisir entre plusieurs voies?

Message par capucine4485 le Mer 14 Nov 2018 - 9:43

Bonjour,

je suis en pleine découverte...et prise de conscience de mon HP. Maman de 2 enfants eux même HP et THP, cela fait bien longtemps que je n'ai pas travailler (je veux dire activité contre salaire). J'ai un master en information et communication, j'ai peu travailler en communication, milieu assez superficiel avec des égos surdimensionnés.
Je suis passée quelques mois par l'enseignement (expérience formidable, mais je ne me vois pas passer le CRPE), j'y ai découvert l'immense joie de la transmission, la psychologie des enfants, j'ai une grande facilité à être avec eux, à les comprendre. A sentir leur potentiel aussi.
Actuellement, et un peu prise par l'urgence, j'ai repris une formation en E-Marketing...le secteur recrutant semble-t-il...je me suis imaginée gagnant un salaire confortable. Mais voilà, j'ai beaucoup de mal à me projeter dans ce milieu.

J'ai beaucoup de plaisir à explorer la psychologie, les neurosciences, les méthodes d'apprentissages... j'aurais vraiment adorer être formatrice pour les enseignants (par exemple au sujets des enfants précoces...), mais il semble appréciable d'être déjà enseignant...pour enseigner aux enseignants...ou être coach aussi (quand je vois les pratiques de certains coachs, je me dis que je pourrais bien faire mieux! malheureusement je n'ai pas 8000 euros à mettre dans une formation! J'ai eu un suivi avec une psy du travail qui m'encourageait à aller vers la recherche, les conférences, écrire des livres...bref, partager mes connaissances...mais je ne suis pas diplômée en psychologie pour prétendre à cela. J'ai quelques connaissances, mais bon...pas à ce point.

J'ai également un jardin, je jardine de façon très naturelle, j'ai développé quelques connaissances. J'ai ouvert mon jardin 2 fois au public (culture sur bottes de paille, sur butte, en carré, traitement aux huiles essentielles...), mais delà à vivre de ce jardin...je n'en suis pas là!

j'ai peu de moyens financiers. J'ai une RQTH. Et je ne me vois pas du tout retourner en entreprise, j'ai un souci d'intégration dans le milieu du travail, donc en accord avec ma conseillère on est parti sur vraiment trouver une activité indépendante. Mais quoi???

Merci de votre lecture, et peut-être de vos partages et conseils?



capucine4485

Messages : 46
Date d'inscription : 11/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par siamois93 le Mer 14 Nov 2018 - 11:02

Bonjour Capucine4485.
En général un(e) zèbre choisit d'avancer dans toutes les voies et de préférence en même temps Smile.
J'en suis là depuis pas mal d'années, certaines se sont révélées appartenir à d'autres et j'ai du abandonner tout en continuant à y jeter un œil de temps en temps.
D'autres me permettent d'évaluer mes motivations : envie/peur.
siamois93
siamois93

Messages : 6930
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par Hirondelle78 le Mer 14 Nov 2018 - 12:41

Effectivement, c'est une bonne question parce que exercer une activite indépendante n'est pas un métier. Beaucoup de métiers peuvent être exercés en qualité de salarié ou d'indépendant, donc la première question est quel métier tu veux et peux faire ? Parce qu'un métier' c'est avant tout des compétences et pas seulement des qualités humaines. 
Pourquoi ne te projettes tu pas dans le E-marketing alors que tu suis une formation ?
Quelles sont tes peurs ? Tu as peut être de fausses idées reçues ? Si tu mets tes qualités humaines de côté pour le moment, qu'est ce que tu sais faire ? Qu'est ce que tu as appris et qui pourrait être utile dans l'exercice de ton métier ?
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 3989
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty potentiellement

Message par capucine4485 le Jeu 28 Mar 2019 - 9:42

Hirondelle123 a écrit:Effectivement, c'est une bonne question parce que exercer une activite indépendante n'est pas un métier. Beaucoup de métiers peuvent être exercés en qualité de salarié ou d'indépendant, donc la première question est quel métier tu veux et peux faire ? Parce qu'un métier' c'est avant tout des compétences et pas seulement des qualités humaines. 
Pourquoi ne te projettes tu pas dans le E-marketing alors que tu suis une formation ?
Quelles sont tes peurs ? Tu as peut être de fausses idées reçues ? Si tu mets tes qualités humaines de côté pour le moment, qu'est ce que tu sais faire ? Qu'est ce que tu as appris et qui pourrait être utile dans l'exercice de ton métier ?

potentiellement...je sais faire tout ce que je décide! le E-marketing, je trouve ça chiant...pas d'offres intéressantes, trop orientées business.

je sais jardiner (depuis 15 ans, je jardine, je fais parfois visiter mon jardin, j'aime partager ça)
je me forme aussi à la psychologie positive, c'est intéressant
j'ai enseigner un peu en primaire, j'aime ça aussi et j'ai un bon feeling avec les enfants

j'aurais pensé au journalisme (j'écris un blog parfois), j'aime rencontrer les gens, les écouter, que les expériences des uns servent aux autres. Mais je n'ai pas de réseau pour ce domaine.

capucine4485

Messages : 46
Date d'inscription : 11/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par TonAnorh le Jeu 28 Mar 2019 - 12:33

Je profite du topic pour rebondir, j'avais dans l'idée de faire une demande très similaire de toute façon.

Je suis dans un cas très similaire.

J'ai 32 ans, j'ai découvert mon "statut" de Haut Potentiel que récemment (même si bien sur, ce ne fut pas réellement une surprise étant donné que ça ne confirmais que ce que je "savais" déjà sur moi même) et aujourd'hui dans l'espoir d'une reconversion, mais je reste dans une situation qui s'apparente à une impasse où j'ai la très mauvaise impression de fermer les portes les unes après les autres.

J'avais (depuis l'enfance) rêvé d'une carrière dans la recherche, hors j'ai du arrêter mes études avant la fin de mon master, essentiellement à cause de mon parcours scolaire chaotique (excellent en sciences parce que j'adorais ça, exécrable dans les autres matières qui ne m’intéressaient pas et dont je ne supportais pas vraiment les contraintes, peu organisé et procrastinateur maladif surtout pour les révisions)... Aujourd'hui, j'ai envisager continuer, mais avec le recul, je me suis rendu compte que le milieu de la recherche ce n'était pas fait pour moi. Je suis quelqu'un d’excessivement discret qui ne veut surtout pas faire de vagues avec des contacts sociaux que j'essaye de garder au minimum... hors ce fonctionnement n'est absolument pas compatible dans un secteur ou il faut multiplier les contacts et les collaborations, si on ajoute à ça mon fonctionnement de procrastinateur que j'ai toujours, c'est mal barré.

De plus j'avais tenté de remplir un dossier de candidature pour un M2 l'année dernière, je ne l'ai pas envoyé, car je voyais moi même qu'il était objectivement bien trop mauvais.

J'ai un intérêt certain pour le dessin, le graphisme, la photo, ... et je pense que ça pourrait être un secteur professionnel très intéressant pour moi actuellement. J'ai plusieurs fois pensé à travailler en indépendant et à l'auto-entreprise, mais je sais d'avance que ça serait un échec annoncé, j'aurais un mal fou à me vendre en permanence, faire du démarchage constant, faire de l'administratif...

Travailler en entreprise dans un job plus "classique", je le supporterais très mal, c'est pas inenvisageable, mais compliqué aujourd'hui pour moi (j'ai déjà tenté le coup plusieurs fois).

Je pense que mon principal problème aujourd'hui, c'est que je n'envisage absolument pas le travail pour le salaire. Je ne veux pas, et c'est plus fort que moi, bosser pour avoir un salaire, je veux que le salaire soit la conséquence logique de mon travail pas mon but. Donc, j'ai un mal fou à faire abstraction de tous ce qui touche au travail (intérêt, ambiance, cadre, ...). Je ne me vois absolument pas trainer les pieds en allant au boulot en me disant "c'est pas grave, t'auras ton salaire à la fin du mois".

Aujourd'hui, je ne sais absolument pas quoi faire, toutes les solutions que j'envisage ou que je tente finissent pas être impossibles.

Je sais que j'ai l'air d'être défaitiste là tout de suite... je m'en rends compte et je sais que ma situation n'est surement pas si catastrophique que j'ai l'air de le sous entendre, mais disons, que je suis pas aujourd'hui dans une situation où l'optimisme est une évidence.

Je pourrais encore écrire un bon nombres de paragraphes ou entrer dans des détails, ... mais je pense que je suis déjà assez difficile à suivre comme ça Dent pétée
TonAnorh
TonAnorh

Messages : 6
Date d'inscription : 19/03/2019
Age : 33
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty contact

Message par capucine4485 le Jeu 28 Mar 2019 - 15:35

TonAnorh a écrit:Je profite du topic pour rebondir, j'avais dans l'idée de faire une demande très similaire de toute façon.

Je suis dans un cas très similaire.

J'ai 32 ans, j'ai découvert mon "statut" de Haut Potentiel que récemment (même si bien sur, ce ne fut pas réellement une surprise étant donné que ça ne confirmais que ce que je "savais" déjà sur moi même) et aujourd'hui dans l'espoir d'une reconversion, mais je reste dans une situation qui s'apparente à une impasse où j'ai la très mauvaise impression de fermer les portes les unes après les autres.

J'avais (depuis l'enfance) rêvé d'une carrière dans la recherche, hors j'ai du arrêter mes études avant la fin de mon master, essentiellement à cause de mon parcours scolaire chaotique (excellent en sciences parce que j'adorais ça, exécrable dans les autres matières qui ne m’intéressaient pas et dont je ne supportais pas vraiment les contraintes, peu organisé et procrastinateur maladif surtout pour les révisions)... Aujourd'hui, j'ai envisager continuer, mais avec le recul, je me suis rendu compte que le milieu de la recherche ce n'était pas fait pour moi. Je suis quelqu'un d’excessivement discret qui ne veut surtout pas faire de vagues avec des contacts sociaux que j'essaye de garder au minimum... hors ce fonctionnement n'est absolument pas compatible dans un secteur ou il faut multiplier les contacts et les collaborations, si on ajoute à ça mon fonctionnement de procrastinateur que j'ai toujours, c'est mal barré.

De plus j'avais tenté de remplir un dossier de candidature pour un M2 l'année dernière, je ne l'ai pas envoyé, car je voyais moi même qu'il était objectivement bien trop mauvais.

J'ai un intérêt certain pour le dessin, le graphisme, la photo, ... et je pense que ça pourrait être un secteur professionnel très intéressant pour moi actuellement. J'ai plusieurs fois pensé à travailler en indépendant et à l'auto-entreprise, mais je sais d'avance que ça serait un échec annoncé, j'aurais un mal fou à me vendre en permanence, faire du démarchage constant, faire de l'administratif...

Travailler en entreprise dans un job plus "classique", je le supporterais très mal, c'est pas inenvisageable, mais compliqué aujourd'hui pour moi (j'ai déjà tenté le coup plusieurs fois).

Je pense que mon principal problème aujourd'hui, c'est que je n'envisage absolument pas le travail pour le salaire. Je ne veux pas, et c'est plus fort que moi, bosser pour avoir un salaire, je veux que le salaire soit la conséquence logique de mon travail pas mon but. Donc, j'ai un mal fou à faire abstraction de tous ce qui touche au travail (intérêt, ambiance, cadre, ...). Je ne me vois absolument pas trainer les pieds en allant au boulot en me disant "c'est pas grave, t'auras ton salaire à la fin du mois".

Aujourd'hui, je ne sais absolument pas quoi faire, toutes les solutions que j'envisage ou que je tente finissent pas être impossibles.

Je sais que j'ai l'air d'être défaitiste là tout de suite... je m'en rends compte et je sais que ma situation n'est surement pas si catastrophique que j'ai l'air de le sous entendre, mais disons, que je suis pas aujourd'hui dans une situation où l'optimisme est une évidence.

Je pourrais encore écrire un bon nombres de paragraphes ou entrer dans des détails, ... mais je pense que je suis déjà assez difficile à suivre comme ça Dent pétée

J'ai une amie qui est conseillère en orientation,elle pourrait peut être t'aider (moi c'est une amie donc c'est compliqué, même si son avis compte et m'aide bien aussi)


capucine4485

Messages : 46
Date d'inscription : 11/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par TonAnorh le Jeu 28 Mar 2019 - 15:53

C'est gentil de proposer, pourquoi pas, mais, en vérité, je suis déjà très suivit de ce côté là, ce qui m’intéresse surtout c'est le point de vue de personnes qui vivraient une situation similaire.
TonAnorh
TonAnorh

Messages : 6
Date d'inscription : 19/03/2019
Age : 33
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty finalement

Message par capucine4485 le Ven 5 Avr 2019 - 14:14

TonAnorh a écrit:C'est gentil de proposer, pourquoi pas, mais, en vérité, je suis déjà très suivit de ce côté là, ce qui m’intéresse surtout c'est le point de vue de personnes qui vivraient une situation similaire.



Il y a souvent une histoire derrière les gens qui se reconvertissent : une fille (qui se rêve écrivaine) et sa mère (qui aurait du être peintre) avec une fibre artistique, par exemple...un directeur financier qui devient ébéniste d'art à 50 ans alors que son père et son grand père était menuisier...peut être qu'il faut accepter, simplement baisser les armes, ne plus être dans une fuite en avant. En fait, c'est assez difficile de ne plus être dans cette course continuelle en avant. En fait, peut-être que pour nous, dans notre particularité, nous sommes effrayés quand quelque chose nous paraît simple, presque ennuyeux, mais peut -être qu'en y regardant bien, ça ne l'est pas tant que ça, et que ça veut le coup de s'y pencher, et de creuser un peu...

capucine4485

Messages : 46
Date d'inscription : 11/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par montetino le Lun 8 Avr 2019 - 21:00

L'enseignement c'est top pour une personne HP : grande autonomie, sentiment d'être utile, possibilité d'exploiter pleinement son potentiel. Le problème : l'évolution actuelle de la profession l'amène doucement vers la simple application de méthodes décidées d'en haut (cf Blanquer avec l'apprentissage de la lecture au CP), avec des effectifs pléthoriques (les élèves de collège n'entrent plus dans des classes calibrées pour 28) et le culte de l'évaluation normée et informatisée, tout en supprimant au maximum l'égalité promise par des examens nationaux et anonymes. Avec le contexte de la pollution créatrice de dys de plus en plus nombreux. Par contre, penser former les enseignants avant même de l'être, c'est carrément prétentieux : parmi eux, nombreux sont les HP (refus de l'entreprise et désir d'être utile). Donc je ne t'y incite pas, mais si tu ne trouves pas quelque chose de plus intéressant, la situation (très dépendante de la politique) pourrait malgré tout changer.
Une autre piste : Science po (pas nécessairement Paris), cela mène à plein de professions intéressantes.

TonAnorh : tu as vraiment envie, malgré que tu sois HP et donc en capacité de faire des choses de qualité et utiles aux autres, vivre sans travailler pour gagner de l'argent, donc toucher les aides sociales aux dépends de ceux qui sont parfois très limités mais se cassent la tête à aller bosser tous les jours, malgré les douleurs musculaires, par exemple à brasser de la ferraille ou à remplir un chariot chez Amazon ? Une personne proche (HP, presque le doctorat de médecine) a fait ce choix à ton âge, elle voulait être artiste. Résultat, à 55 ans elle reste à la charge des autre. Du gâchis.

montetino

Messages : 14
Date d'inscription : 27/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par Invité le Lun 8 Avr 2019 - 21:36

montetino a écrit:TonAnorh : tu as vraiment envie, malgré que tu sois HP et donc en capacité de faire des choses de qualité et utiles aux autres, vivre sans travailler pour gagner de l'argent, donc toucher les aides sociales aux dépends de ceux qui sont parfois très limités mais se cassent la tête à aller bosser tous les jours, malgré les douleurs musculaires, par exemple à brasser de la ferraille ou à remplir un chariot chez Amazon ?  Une personne proche (HP, presque le doctorat de médecine) a fait ce choix à ton âge, elle voulait être artiste. Résultat, à 55 ans elle reste à la charge des autre. Du gâchis.

*mode troll on* S'il y a des limités pour aller travailler et nous payer à rien faire, pourquoi s'en priver ? *mode troll off*

C'est ton propre jugement de valeur qui affirme que c'est du gâchis pour cette personne d'être à la charge de la société mais elle, comment le vit-elle ? Comment se sent-elle ?
Pour ma part, le gâchis, c'est de s'entêter dans une voie qui nous fait du mal par peur / honte de toucher des aides sociales.
Les personnes à la charge de la société, le sont pour quelles raisons ? La part de personne qui le "reste" parce qu'ils sont plus à l'aise comme ça qu'en travaillant, elle est de combien ?
Faut arrêter avec ces discours culpabilisants sans fondement ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par montetino le Mer 10 Avr 2019 - 9:52

Kangourousse a écrit:
*mode troll on* S'il y a des limités pour aller travailler et nous payer à rien faire, pourquoi s'en priver ? *mode troll off*

C'est ton propre jugement de valeur qui affirme que c'est du gâchis pour cette personne d'être à la charge de la société mais elle, comment le vit-elle ? Comment se sent-elle ?
Pour ma part, le gâchis, c'est de s'entêter dans une voie qui nous fait du mal par peur / honte de toucher des aides sociales.
Les personnes à la charge de la société, le sont pour quelles raisons ? La part de personne qui le "reste" parce qu'ils sont plus à l'aise comme ça qu'en travaillant, elle est de combien ?
Faut arrêter avec ces discours culpabilisants sans fondement ...

La personne dont je parle ne dit pas que cela lui pose problème et ne fait rien pour changer sa situation (même à 55 ans elle serait facilement embauché comme prof, par exemple), pas plus que la plupart des messieurs qui ne prennent pas leur part des tâches ménagères et sont mieux payés que les femmes disent que cela leur pose problème et font le nécessaire pour changer la situation. Ce n'est pas pour autant que c'est juste et honnête.

Il n'y a qu'un nombre infime de personnes qui vivent de l'aide sociale alors qu'elles pourraient être autonomes. J'aborde ce sujet, qui n'en n'est un que parce que tu envisages cette solution, parce que j'ai l'exemple du devenir d'une autre qui tenait les mêmes discours (que je trouvais à l'époque cohérents, avec l'acceptation d'une vie pauvre en argent et riche en tout le reste).

"une voie qui nous fait du mal" : la reconversion permet de changer de voie, mais cela demande de le faire intelligemment (objectifs atteignables), avec intensité et persévérance, pas nécessairement en ne travaillant pas du tout (je l'ai fait, c'est exigeant mais enthousiasmant, riche et excitant). Lorsque tu parles de toucher les aides sociales et d'un travail en acceptant qu'il ne soit pas rémunéré c'est déjà renoncer, non seulement à entrer dans une profession rémunératrice (au moins au smic) et adaptée à ton profil, mais aussi de participer à la société à la hauteur de tes capacités, très hautes puisque tu es HQI. La personne que je cite comme exemple avait le même discours que toi, elle disait participer autrement. Mais le bilan au bout de 35 ans c'est à peu près l'équivalent des activités telles que les mènent EN PLUS de leur travail la plupart des personnes qui s'intéressent au monde (associations et bénévolat, productions artistiques...) et la plupart des HQI de ma connaissance.

montetino

Messages : 14
Date d'inscription : 27/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par Invité le Mer 10 Avr 2019 - 18:24

montetino a écrit:La personne dont je parle ne dit pas que cela lui pose problème et ne fait rien pour changer sa situation (même à 55 ans elle serait facilement embauché comme prof, par exemple), pas plus que la plupart des messieurs qui ne prennent pas leur part des tâches ménagères et sont mieux payés que les femmes disent que cela leur pose problème et font le nécessaire pour changer la situation. Ce n'est pas pour autant que c'est juste et honnête.

Il n'y a qu'un nombre infime de personnes qui vivent de l'aide sociale alors qu'elles pourraient être autonomes. J'aborde ce sujet, qui n'en n'est un que parce que tu envisages cette solution, parce que j'ai l'exemple du devenir d'une autre qui tenait les mêmes discours (que je trouvais à l'époque cohérents, avec l'acceptation d'une vie pauvre en argent et riche en tout le reste).

"une voie qui nous fait du mal" : la reconversion permet de changer de voie, mais cela demande de le faire intelligemment (objectifs atteignables), avec intensité et persévérance, pas nécessairement en ne travaillant pas du tout (je l'ai fait, c'est exigeant mais enthousiasmant, riche et excitant). Lorsque tu parles de toucher les aides sociales et d'un travail en acceptant qu'il ne soit pas rémunéré c'est déjà renoncer, non seulement à entrer dans une profession rémunératrice (au moins au smic) et adaptée à ton profil, mais aussi de participer à la société à la hauteur de tes capacités, très hautes puisque tu es HQI. La personne que je cite comme exemple avait le même discours que toi, elle disait participer autrement. Mais le bilan au bout de 35 ans c'est à peu près l'équivalent des activités telles que les mènent EN PLUS de leur travail la plupart des personnes qui s'intéressent au monde (associations et bénévolat, productions artistiques...) et la plupart des HQI de ma connaissance.

C'est quoi le rapport entre cette personne qui est heureuse de vivre sa vie et le reste de la phrase ?  scratch

Donc, parce que maintenant, tout le monde a le droit de travailler, tout le monde a obligation de travailler ? Y'a un truc tout con, c'est les chiffres du chômage comparés aux offres d'emplois disponibles. Tout confondu, il y a 5.5 millions de chômeurs et 600 000 offres d'emplois disponibles (environ, d'après Pole emploi), on est sur un ratio de 9/1. 9 personnes pour 1 poste. On en fait quoi des 8 autres ? Ils travaillent au noir ? Mais en quoi est-ce juste ou honnête ? Tout le monde n'est pas fait pour l’entreprenariat, non plus.
Donc, tout le monde ne peut pas travailler et culpabiliser quelqu'un qui ne travaille pas, ça sert à quoi ? Il rappelait encore une fois (parce que la société s'en charge déjà suffisamment de lui dire qu'il est une merde qui coûte des sous !) sa situation, ça l'aide en quoi ?
Car ce n'est pas le chômeur qui touche des allocations (pour lesquelles, il a cotisé, ce n'est pas de l'argent qui tombe du ciel ...) qui creuse la dette de la France ! Taper sur ceux qui sont en dessous de nous dans la chaine sociale, c'est un joli moyen de détourner les yeux du vrai problème ...

Et, pour finir, le summum ... En tant que HQI, je ne dois rien à la société ! (pas plus que n'importe qui, d'ailleurs) Ce n'est pas parce que j'ai un mode de fonctionnement plus rapide, que techniquement j'ai de meilleures capacités cognitives (car ça s'arrête là, hein, je n'ai pas la science infuse ...), que j'ai l'obligation d'en faire profiter tout le monde et surtout que tout le monde en profite !
J'vais te la faire vite sur ma manière de voir la vie ... Si travailler, avoir un emprunt pour payer la maison en banlieue avec jardin, un autre emprunt pour le SUV, être mariés à 25 ans, avoir 2 enfants, 1 chien, 1 chat, partir en vacances à la mer en été, à la montagne en hiver, le dernier téléphone à la mode, bref, j'pense que tu vois le tableau, c'est la vision de bonheur, des gens "normaux", ce n'est pas la mienne. Ce que je te décris là, c'est ma vision d'une prison sociale et sociétale.
Donc, si pour pouvoir suivre mon schéma du bonheur plutôt que le schéma classique imposée, le prix à payer est de passer pour l'assisté de service qui se touche à longueur de journée auprès de ces gens "heureux", ça me va très bien ! Et j'insiste sur le "passer pour", ne pas montrer ne veut pas dire ne pas avoir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par izo le Mer 10 Avr 2019 - 18:34

Si tu as des envies et un goût pour l’enseignement pourquoi ne pas peaufiner cette offre fusse t elle originale pour la proposer aux facs et écoles dont les cours hélas sont redondants et semblables à ceux proposés les décennies précédentes. A toi de monter ton syllabus et de le tenter auprès des responsables pédagogiques que tu peux contacter par mail pour commencer et relancer par la suite.
Certes cela ne va pas occuper tout ton temps au début, il faut te faire connaître et lancer ton produit mais la démarche est intéressante. Tu peux t’appuyer sur les domaines et programmes proposés pour y caler  les tiens originaux ou pas (en communication, marketing et pédagogie). Tu peux également examiner les mooc proposés et en vogue sur ces thèmes afin de voir comment tout cela s’appréhende et voir comment tu pourrais élargir profitablement tes horizons en la matière en plus de gagner en langage commun avec tes interlocuteurs. Voici une piste possible. Il te faut augurer tout cela suivant des échéances longues exceptées de pressions pour bien t’implanter dans ce type de paysage.
izo
izo

Messages : 3276
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par capucine4485 le Lun 6 Mai 2019 - 14:41

Merci Izo de cette réponse. Bien sur, j'ai pensé à tout cela...mais je suis sans activité professionnelle depuis...oulala, 5 ans déjà! et la confiance en soi s'étiole, s’effiloche...

Bon, et puis, HP, ok, mais cela ne veut pas dire rock'n roll! non, je suis très attachée à ma famille, j'ai besoin de sécurité financière, une vie stable (qui ne veut pas dire vie avec un SUV et un chien! en plus je préfère les chats Laughing Mon TDAH non médicamenté exige une vie saine, sécure, avec une organisation qui peut être flexible ne fonction de mon état de fatigue ou mon besoin de bouger.


capucine4485

Messages : 46
Date d'inscription : 11/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par capucine4485 le Jeu 23 Mai 2019 - 14:20

et je ne sais toujours pas quoi choisir...les échéances arrivent...

je n'arrive pas à me projeter dans le marketing digital. J'en suis capable pourtant, je crois, comme n'importe quoi, si je crois assez en ce que je fais, si j'ai la "gniak", je peux performer. Mais là, je ne parviens pas à trouver un chemin où mes valeurs se retrouveront.

Pourtant, construire une stratégie digitale pour une société, c'est pas sorcier...mais enseigner, ça c'est quand même chouette!

j'ai aussi une autre possibilité : je fais une formation en psychologie positive. Certains sont bien coachs...mais, est ce financièrement viable...


capucine4485

Messages : 46
Date d'inscription : 11/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par Carotte sauvage le Dim 29 Sep 2019 - 21:26

Salut Capucine,

Tu en es où de tes réflexions et démarches ?
Carotte sauvage
Carotte sauvage

Messages : 62
Date d'inscription : 19/06/2019
Age : 32
Localisation : 18

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par zebrepat le Lun 30 Sep 2019 - 9:40

Invité a écrit:
C'est quoi le rapport entre cette personne qui est heureuse de vivre sa vie et le reste de la phrase ?  scratch

Donc, parce que maintenant, tout le monde a le droit de travailler, tout le monde a obligation de travailler ? Y'a un truc tout con, c'est les chiffres du chômage comparés aux offres d'emplois disponibles. Tout confondu, il y a 5.5 millions de chômeurs et 600 000 offres d'emplois disponibles (environ, d'après Pole emploi), on est sur un ratio de 9/1. 9 personnes pour 1 poste. On en fait quoi des 8 autres ? Ils travaillent au noir ? Mais en quoi est-ce juste ou honnête ? Tout le monde n'est pas fait pour l’entreprenariat, non plus.
Donc, tout le monde ne peut pas travailler et culpabiliser quelqu'un qui ne travaille pas, ça sert à quoi ? Il rappelait encore une fois (parce que la société s'en charge déjà suffisamment de lui dire qu'il est une merde qui coûte des sous !) sa situation, ça l'aide en quoi ?
Car ce n'est pas le chômeur qui touche des allocations (pour lesquelles, il a cotisé, ce n'est pas de l'argent qui tombe du ciel ...) qui creuse la dette de la France ! Taper sur ceux qui sont en dessous de nous dans la chaine sociale, c'est un joli moyen de détourner les yeux du vrai problème ...

Et, pour finir, le summum ... En tant que HQI, je ne dois rien à la société ! (pas plus que n'importe qui, d'ailleurs) Ce n'est pas parce que j'ai un mode de fonctionnement plus rapide, que techniquement j'ai de meilleures capacités cognitives (car ça s'arrête là, hein, je n'ai pas la science infuse ...), que j'ai l'obligation d'en faire profiter tout le monde et surtout que tout le monde en profite !
J'vais te la faire vite sur ma manière de voir la vie ... Si travailler, avoir un emprunt pour payer la maison en banlieue avec jardin, un autre emprunt pour le SUV, être mariés à 25 ans, avoir 2 enfants, 1 chien, 1 chat, partir en vacances à la mer en été, à la montagne en hiver, le dernier téléphone à la mode, bref, j'pense que tu vois le tableau, c'est la vision de bonheur, des gens "normaux", ce n'est pas la mienne. Ce que je te décris là, c'est ma vision d'une prison sociale et sociétale.
Donc, si pour pouvoir suivre mon schéma du bonheur plutôt que le schéma classique imposée, le prix à payer est de passer pour l'assisté de service qui se touche à longueur de journée auprès de ces gens "heureux", ça me va très bien ! Et j'insiste sur le "passer pour", ne pas montrer ne veut pas dire ne pas avoir.

le plus inquietant c'est que je connais des bac+5 expriementés (10 ans ou plus) et pas encore trop vieux (en-dessous de 50 ans) dans mes connaissances dans divers secteurs pas voie de garage (marketing, finance, informatique, math) qui sont sur le carreau parfois pendant des années. A mes yeux c'est l'elite du marché de l'emploi, et si ces gens la, que je connais bien (potes de fac par exemple dont je connais la valeur ou anciens collegues) sont sur le carreau c'est que ca va tres mal. Beaucoup de jeunes inge français que je rencontre couramment travaillent pas comme inge mais dans des SSII (negriers en informatique). Par ailleurs les salaires en info sont les meme qu'il y a 20 ou presque 30 ans ! (j'ai des potes en SSII). j'ai travaillé en info en debut de carriere dans les années 1990 donc je connais les salaires de l'epoque.

ceux qui s'en sortent le mieux finalement dans mes potes (certains sont hqi) sont les fonctionnaires (enseignement superieur c'est mieux que l'ecole, service aux collectivités, institut de rechrhce etc).
La fac c'est pas mal mais les places sont cheres et dans les entreprises ils veulent pas de doctorant.

Dans certains secteurs actuellement les gens trouvent du travail tres facilement (infirmier,cuistots, BTP) d'apres les infos que j'ai mais ce sont pas des secteurs pour bac+5, et plutôt durs et mal payés

zebrepat

Messages : 253
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par RonaldMcDonald le Lun 30 Sep 2019 - 10:57

zebrepat a écrit:(.../...)Par ailleurs les salaires en info sont les meme qu'il y a 20 ou presque 30 ans ! (j'ai des potes en SSII). j'ai travaillé en info en debut de carriere dans les années 1990 donc je connais les salaires de l'epoque.(.../...)

Je n'ai vu aucun changement entre 2002 et 2015. en termes de rémunération. Chez les "clients finaux", il y a eu une forte poussée haussière depuis 2015, mais qui est loin de compenser toutes ces années d'inflation, et que les SSII n'ont pas suivies. La différence entre les offres que je peux avoir en France et à l'étranger(Pays-Bas, Irlande) est forte, et je ne reste ici que parce-que je suis dans une boite américaine(qui m'a donné un salaire parisien en province, faute de bien maîtriser la géographie du coin).

Les SSII sont toujours sur les grilles de 2002/2003, mises en place par les services achats des "grands comptes", et qui n'ont pas bougé depuis, voire qui ont baissé. L'idéologie du bas coût est systématique. Je crois avoir déjà cité cette anecdote, mais elle colle tellement..... en 2013, mission chez un grand compte, je deviens pote avec le chef des tests de performance. Qui m'explique sa frustration : "je peux prendre un gars à 600 par jour, il me fera le boulot en 3 semaines. Mais on m'interdit de dépasser 420 par jour. Donc je recrute des gens qui n'ont toujours pas fini au bout de 6 mois."

Ce n'est pas une question économique, c'est une question de pouvoir. Il est hors de question pour le pouvoir financier de reconnaître la moindre valeur aux compétences techniques - ça donnerait aux techniques des leviers pour avoir du pouvoir, et il est hors de question pour les financiers qui dirigent le monde de lâcher la moindre miette de pouvoir. Quitte à dépenser 6 mois à 420 là ou 3 semaines à 600 suffiraient. Le but du jeu n'est pas d'être efficace(la théorie du marché parfait, j'y crois autant que George Soros, c'est à dire pas du tout). Le but du jeu est de dominer, d'écraser.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 870
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par juleskicker le Lun 30 Sep 2019 - 15:38

RonaldMcDonald a écrit:
zebrepat a écrit:(.../...)Par ailleurs les salaires en info sont les meme qu'il y a 20 ou presque 30 ans ! (j'ai des potes en SSII). j'ai travaillé en info en debut de carriere dans les années 1990 donc je connais les salaires de l'epoque.(.../...)

Je n'ai vu aucun changement entre 2002 et 2015. en termes de rémunération. Chez les "clients finaux", il y a eu une forte poussée haussière depuis 2015, mais qui est loin de compenser toutes ces années d'inflation, et que les SSII n'ont pas suivies. La différence entre les offres que je peux avoir en France et à l'étranger(Pays-Bas, Irlande) est forte, et je ne reste ici que parce-que je suis dans une boite américaine(qui m'a donné un salaire parisien en province, faute de bien maîtriser la géographie du coin).

Les SSII sont toujours sur les grilles de 2002/2003, mises en place par les services achats des "grands comptes", et qui n'ont pas bougé depuis, voire qui ont baissé. L'idéologie du bas coût est systématique. Je crois avoir déjà cité cette anecdote, mais elle colle tellement..... en 2013, mission chez un grand compte, je deviens pote avec le chef des tests de performance. Qui m'explique sa frustration : "je peux prendre un gars à 600 par jour, il me fera le boulot en 3 semaines. Mais on m'interdit de dépasser 420 par jour. Donc je recrute des gens qui n'ont toujours pas fini au bout de 6 mois."

Ce n'est pas une question économique, c'est une question de pouvoir. Il est hors de question pour le pouvoir financier de reconnaître la moindre valeur aux compétences techniques - ça donnerait aux techniques des leviers pour avoir du pouvoir, et il est hors de question pour les financiers qui dirigent le monde de lâcher la moindre miette de pouvoir. Quitte à dépenser 6 mois à 420 là ou 3 semaines à 600 suffiraient. Le but du jeu n'est pas d'être efficace(la théorie du marché parfait, j'y crois autant que George Soros, c'est à dire pas du tout). Le but du jeu est de dominer, d'écraser.

j'en suis des ESN (ils changent de nom pour se racheter une virginité ou pas) et je confirme, le pouvoir aux achats!

juleskicker

Messages : 52
Date d'inscription : 05/02/2019
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par zebrepat le Mar 1 Oct 2019 - 7:56

RonaldMcDonald a écrit:
Ce n'est pas une question économique, c'est une question de pouvoir. Il est hors de question pour le pouvoir financier de reconnaître la moindre valeur aux compétences techniques - ça donnerait aux techniques des leviers pour avoir du pouvoir, et il est hors de question pour les financiers qui dirigent le monde de lâcher la moindre miette de pouvoir. Quitte à dépenser 6 mois à 420 là ou 3 semaines à 600 suffiraient. Le but du jeu n'est pas d'être efficace(la théorie du marché parfait, j'y crois autant que George Soros, c'est à dire pas du tout). Le but du jeu est de dominer, d'écraser.

je dois dire que je crois ce discours  quand je vois les bullshit jobs (je connais personnellement des gars qui en font, du style happiness manager) ou des potes recruteurs a qui on a obligé d' engager des minorités (femmes par ex) meme si elles conviennent pas du tout (ca va contre leur ethique ils m'ont dit mais si ils le font pas ils sont virés ). j'ai plusieurs exemples en tete
ces femmes etaient engagées pour de beaux postes (cadre superieur) meme si elles convenaient pas... quota pur et simple

On parle de tarif SSII mais je l'ai vu pour des logiciels d'entreprise a plusieurs millions (pas le petit logiciel bureautique), on achete le moins cher. pas le meilleur rapport qualité/prix mais le moins cher, vision financiere tres court-termiste

trouvé ca aussi
https://www.vice.com/fr/article/vdqz73/pour-reussir-sa-carriere-en-entreprise-il-vaut-mieux-etre-stupide

zebrepat

Messages : 253
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par RonaldMcDonald le Mar 1 Oct 2019 - 11:17

zebrepat a écrit:je dois dire que je crois ce discours  quand je vois les bullshit jobs (je connais personnellement des gars qui en font, du style happiness manager) ou des potes recruteurs a qui on a obligé d' engager des minorités (femmes par ex) meme si elles conviennent pas du tout (ca va contre leur ethique ils m'ont dit mais si ils le font pas ils sont virés ). j'ai plusieurs exemples en tete
ces femmes etaient engagées pour de beaux postes (cadre superieur) meme si elles convenaient pas... quota pur et simple

Le problème est bien en amont. Si ces femmes avaient été correctement orientées, elles auraient les compétences. Mais les filles, ça fait infirmière, dans l'esprit des gens. Bon, certaines s'en sortent, hein, on a une infirmière qui désormais est lead developper sur nos connecteurs réseaux. Mais de tels succès sont rares(tant chez les dames que chez les messieurs).

zebrepat a écrit:On parle de tarif SSII mais je l'ai vu pour des logicie
ls d'entreprise a plusieurs millions (pas le petit logiciel bureautique), on acheté le moins cher. pas le meilleur rapport qualité/prix mais le moins cher, vision financiere tres court-termiste[/quote]

C'est la même logique : il est hors de question de reconnaître la valeur des choses, seul le cher leader a de la valeur.

zebrepat a écrit:trouvé ca aussi
https://www.vice.com/fr/article/vdqz73/pour-reussir-sa-carriere-en-entreprise-il-vaut-mieux-etre-stupide

Dans le même style :

https://workplace.stackexchange.com/questions/145709/how-to-discipline-overeager-engineer

Pour ceux qui ne lisent pas l'anglais : un ingénieur sur-performant se fait rabrouer parce-qu’il demande une promotion(largement justifiée au vu de son niveau et de ses efforts) avant les 3 ans réglementaires - résultat, il se met à cesser de bosser, puisque son boulot n'est pas récompensé. Et sa hiérarchie demande alors sur un forum public "comment le discipliner" (bizarrement, aucune réponse ne répond à cette question, toutes sont du style "trop tard, tu as définitivement perdu ton joyau", avec des variantes)
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 870
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par zebrepat le Jeu 3 Oct 2019 - 9:38

RonaldMcDonald a écrit:

https://workplace.stackexchange.com/questions/145709/how-to-discipline-overeager-engineer

Pour ceux qui ne lisent pas l'anglais : un ingénieur sur-performant se fait rabrouer parce-qu’il demande une promotion(largement justifiée au vu de son niveau et de ses efforts) avant les 3 ans réglementaires - résultat, il se met à cesser de bosser, puisque son boulot n'est pas récompensé. Et sa hiérarchie demande alors sur un forum public "comment le discipliner" (bizarrement, aucune réponse ne répond à cette question, toutes sont du style "trop tard, tu as définitivement perdu ton joyau", avec des variantes)

les gens doivent etre sérieusement demotivés en SSII non ? : traités comme de la viande (caracteristique des SSII), salaires qui stagnent depuis ...20 ans  affraid (plusieurs informaticiens me l'ont confirmé) , aucune reconnaissance et valorisation des compétences techniques (tout le monde me l'a confirmé d'ailleurs y compris d'ancien directeurs IT), certains m'ont parlé de secteur proletarisé (bas salaire + precarité). L'ingenieur Français est le nouveau proletaire en col blanc. Combien gagne un jeune inge en France ?  par rapport a ses etudes (pas les plus faciles), j'ai de nombreux retours a ce sujet y compris de parents scandalisés. sans parler du fait que les SSII constituent la majorité des embauches en informatique si j'ai bien compris, presqu'un passage obligé.

j'ai travaillé en IT il y a longtemps mais je suis plus tres au courant de l'evolution.

De plus on va vers une idiocracie dans les branches techniques aussi, ca va pas attirer les meilleurs non ce type de traitement ?
Et ils vont faire venir de la main d'œuvre du tiers-monde car ils trouvent pas beaucoup de mecs motivés...

zebrepat

Messages : 253
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par RonaldMcDonald le Jeu 3 Oct 2019 - 9:54

zebrepat a écrit:(.../...)les gens doivent etre sérieusement demotivés en SSII non ? : traités comme de la viande (caractéristique des SSII), salaires qui stagnent depuis ...20 ans  affraid (plusieurs informaticiens me l'ont confirmé) , aucune reconnaissance et valorisation des compétences techniques (tout le monde me l'a confirmé d'ailleurs y compris d'ancien directeurs IT), certains m'ont parlé de secteur proletarisé (bas salaire + precarité). L'ingenieur Français est le nouveau proletaire en col blanc. Combien gagne un jeune inge en France ?  par rapport a ses etudes (pas les plus faciles), j'ai de nombreux retours a ce sujet y compris de parents scandalisés. sans parler du fait que les SSII constituent la majorité des embauches en informatique si j'ai bien compris, presqu'un passage obligé.

80% des emplois environ. J'y ai traîné mes guêtres 14 ans, j'y ai fait 13 missions(je ne compte pas les gags), j'y ai beaucoup appris. Ca avait aussi des avantages. Quand on se fritte avec des gens(parce-que je ne suis pas toujours d'un abord très agréable, il faut bien le reconnaître), on se retrouve sur une autre mission, et tout est effacé.

zebrepat a écrit:j'ai travaillé en IT il y a longtemps mais je suis plus tres au courant de l'evolution.

Il faut connaitre de plus en plus de choses pour juste rester dans le domaine. Spécialement en web(le gros du marché de nos jours), l'évolution est très rapide, et il faut se maintenir au courant en permanence.

zebrepat a écrit:De plus on va vers une idiocracie dans les branches techniques aussi, ca va pas attirer les meilleurs non ce type de traitement ?
Et ils vont faire venir de la main d'œuvre du tiers-monde car ils trouvent pas beaucoup de mecs motivés...

C'est pas leur problème. Leur problème, c'est de se sentir supérieurs aux gens de la technique. Le boulot qui est de plus en plus mal fait, c'est très secondaire par rapport à leur petit sentiment de supériorité.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 870
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par zebrepat le Jeu 3 Oct 2019 - 11:30

RonaldMcDonald a écrit:
C'est pas leur problème. Leur problème, c'est de se sentir supérieurs aux gens de la technique. Le boulot qui est de plus en plus mal fait, c'est très secondaire par rapport à leur petit sentiment de supériorité.

Ce modele va vitre connaitre ses limites non ? tu peux pas faire tourner des sociétés technologiques complexes avec des gens incompetents et demotivés
A moins que l'espoir reside dans l'AI (avec autoapprentissage) qui va exploser avec le quantum computing. Mais dans ce cas c'est le travailleur lui-même, meme l'inge ou l'informaticien, qui devient inutile  Shocked

Je constate aussi que tres peu de personnes en France s'y connait bien en AI et comprend rellement les enjeux (il préfèrent regarder leur emission debile sur TF1) . J'ai programmé différents types d'algos y compris sur superordi (reconnaissance optique) mais les superordis etaient rares et pour cause, . j'ai quelques potes qui bossent la-dedans  mais il ya peu d'employeurs
on parlait déjà de la singularité a l'epoque, qui était la plus grosse crainte des chercheurs déjà (la plupart des gens ne savent meme pas ce que ca veut dire meme actuellement !!)

zebrepat

Messages : 253
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

comment choisir entre plusieurs voies? Empty Re: comment choisir entre plusieurs voies?

Message par RonaldMcDonald le Jeu 3 Oct 2019 - 11:56

zebrepat a écrit:Ce modele va vitre connaitre ses limites non ? tu peux pas faire tourner des sociétés technologiques complexes avec des gens incompetents et demotivés
A moins que l'espoir reside dans l'AI (avec autoapprentissage) qui va exploser avec le quantum computing. Mais dans ce cas c'est le travailleur lui-même, meme l'inge ou l'informaticien, qui devient inutile  Shocked

Ils ne savent même pas ce que c'est que l'IA. Ils s'en branlent. Que le système s'effondre, aussi. Leur seul horizon, c'est d'être tout en haut de la hiérarchie. Que le monde s'effondre leur importe peu.

J'ai compris tout ce qui clochait dans le monde depuis que j'ai lu cette citation(peut-être apocryphe, d'ailleurs) de Charles de Gaulle : "le seul horizon politique de mes opposants, c'est la voiture avec chauffeur". Dit autrement, à part de rares exceptions, les gens qui arrivent au sommet ont pour profession d'arriver au sommet, pas de faire des choses qui vont servir. Et ça marche otut autant dans le privé. De temps en temps, tu tombes sur un dirigeant qui essaye de faire marcher les choses, et passe une ou deux heures de sa journée à réellement bosser dans l’intérêt de sa structure. Les autres sont juste obnubilés par l'obsession de rester en place. Et je ne suis pas sur de caricaturer beaucoup.

zebrepat a écrit:Je constate aussi que tres peu de personnes en France s'y connait bien en AI et comprend réellement les enjeux (il préfèrent regarder leur emission débile sur TF1) . J'ai programmé différents types d'algos y compris sur superordi (reconnaissance optique) mais les superordis étaient rares et pour cause, . j'ai quelques potes qui bossent la-dedans  mais il ya peu d'employeurs
on parlait déjà de la singularité a l’époque, qui était la plus grosse crainte des chercheurs déjà (la plupart des gens ne savent meme pas ce que ca veut dire meme actuellement !!)

Je crois qu'on en est encore loin, de la singularité. Mais c'est un sujet malgré tout extrêmement stratégique. Des infos que j'en ai(assez bien informées), autant les IA généralistes, on avance pas des masses(d'ou mon incrédulité vis-à-vis de la singularité, en tous cas dans un avenir proche), autant les IA spécialisées, ça cartonne. Chiffres de fin 2016(mesurés en France) : pour détecter un cancer du poumon à partir d'une seule radio, le taux de réussite des professionnels est de 60%. celui de l'IA est de 98%.

Mais vu le nombre de médecins à l'assemblée nationale, on comprendra facilement pourquoi ce genre d'expérimentations reste au stade d'expérimentations.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 870
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum