Écrire pour parler

Aller en bas

Écrire pour parler - Page 2 Empty Re: Écrire pour parler

Message par ifness le Ven 16 Nov 2018 - 18:44

L'un n'empêche pas l'autre, ni l'autre l'un,
et nous sommes en fait en total accord.

Montaigne (qui est parfois rude à lire, mais c'est dû à la langue de son siècle) n'a rien d'un conceptuel évaporé, il est très terre à terre.
Je n'apprécie pas la lecture d'un Heidegger ou même d'un Kant. En revanche, un bon dialogue de Platon, par exemple, reste un régal : on croit "voir" la pensée en marche. C'est (quand on a de l'imagination) très vivant et reste finalement accroché à la terre (la cité grecque).

Lorsque j'écris "autant en profiter", cela revient à ton "quelque chose à découvrir/vivre".

Ma mémoire est pleine d'images : une série innombrable de séquences de films, sans aucun montage.
Mais oui, j'ai un grosse tendance (parfois pénible, lorsque je "pars en vrille" je deviens fatigant, il faut simplement me dire stop Smile ) à penser globalement, à relier les faits à des concepts ou à créer de nouveaux concepts, on m'a jadis dit que c'était plutôt masculin, faut-il le croire ? peu importe.

Je ne doute pas que tu puisses aller très loin, Sybille.
Perso, je nourris aussi ce désir :
 pulsion de vie


if

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Écrire pour parler - Page 2 Empty Re: Écrire pour parler

Message par Étoilerose le Dim 10 Fév 2019 - 19:05

PQTAM a écrit:Ce soir encore je me dis que j'ai perdu le sens de ce qui fait que je garde espoir. C'est encore une de ces soirées de solitudes où rien n'implique plus que le désir de parler. Parler ou écrire sans thème et sans distinction sur aucun thème, parler pour écrire, écrire pour parler, parler pour parler, écrire pour écrire. Encore une fois je ressens le spleen qui veut me faire fermer les yeux et attendre le sommeil qui jamais ne m'atteint, sauf quand le soleil pointe enfin son nez. Alors j'ai voulu écrire, comme ça et simplement sans artifice en essayant de traduire tout ce qui me paraît juste d'être traduit. Juste une fois encore je voulais me noyer dans les mouvances des émotions que j'ai souvent dû mal à cerner mais toujours un plaisir amer à goûter. Je ricane intérieurement car j'ai l'impression que de ne pas avoir de but libère alors que ce monde veut nous montrer qu'il faut un but prédéfini à nos vies. Étrange cette créature qui dort au fond de mon cœur, berceau de mon âme. Glouton est l'être qui m'habite et sans que je puisse en douter il continue de se nourrir, parfois, de ce qui fait mon essence. J'ai envie de rire de ma propre tristesse tant elle m'est familière mais je croule sous mes paradoxes. Est-ce normal de se sentir immonde et sale à longueur de temps ? Alors que l'on continue à croire que nous sommes magnifique surtout?! J'ai envie de m'exprimer mais prendre position m'effraie, j'ai trop l'habitude de faire machine arrière. Vous y voyez un sens vous à cet envol qui ne dit rien ?
Écrire pour parler - Page 2 20181117

Bonjour PQTAM,


Je te félicite de te sentir sale et immonde à longueur de temps, car comme le lotus aux milles pétales, nous prenons tous racine dans la boue. Honore ta lucidité et ta simplicité à reconnaître ce qui est et accepte le paradoxe: être conscient de ta saleté fait de toi un être magnifique! I love you
Étoilerose
Étoilerose

Messages : 120
Date d'inscription : 01/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Écrire pour parler - Page 2 Empty Re: Écrire pour parler

Message par Étoilerose le Dim 10 Fév 2019 - 19:12

Salut, je te félicite de te sentir immonde et sale à longueur de temps car, comme le lotus à mille pétales, nous prenons tous racine dans la boue. Honore-toi pour ta conscience et ta simplicité à reconnaître ce qui est et accepte le paradoxe: reconnaître que tu es sale et immonde fait justement de toi un être magnifique alien
Étoilerose
Étoilerose

Messages : 120
Date d'inscription : 01/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Écrire pour parler - Page 2 Empty Re: Écrire pour parler

Message par ifness le Ven 15 Fév 2019 - 2:38

Je suis en accord avec Etoile. Comme d'hab'. Elle te félicite, et a tout compris.
(Elle est fine et subtile.)

J'ai cependant un léger hiatus.
Nous sommes tous et toutes sales et immondes, PQTAM.
Tout dépend du regard et de la perspective.
Nous sommes immondes, tel est notre lot.

Il n'existe pas de sens.

Va sur un plage océane, ou dans un chemin creux, allonge-toi, regarde le ciel, écoute.
Tu entendras des oiseaux, tu entendras ton coeur.

Tu compliques: vivre est simple. Tu désires trop, PQTAM.
Le chant de l'alouette se suffit à lui-même.
Soit-il cruel.

Tu dois apprendre à méditer, frère-en-vie.
Parce qu'il n'y a rien de vrai.
Hormis toi, et nous, et l'alouette.

Je laisse la parole à Etoile, qui est Sagesse.
Alouette la nommerai-je.
if

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum