Découverte et doute

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Découverte et doute

Message par Xiaxia le Jeu 8 Nov 2018 - 12:15

Bonjour, je suis nouvelle sur ce forum car je viens de réaliser que je suis probablement un zèbre. Je dis probablement car je présente les caractéristiques du zèbre mais n’ai pas fait de test officiel.
Suite à ça et à une sorte de soulagement que finalement je rentre dans une case après des années à douter, et bien je doute encore !
Ok admettons que je suis zèbre mais à quoi ça sert vraiment ? En effet plus jeune j'étais bonne élève du genre dans les meilleurs mais de laquelle les profs disaient le fameux « peut mieux faire » , sauf que franchement je n’ai jamais eu l’impression que je pouvais mieux faire ! Ok je travaillais le minimum syndical pour y arriver mais bon je ne comprenais pas tout non plus.
J’ai fais des études longues et ai une très bonne position socio professionnelle mais je ne suis pas non plus en haut de l'échelle. Il y a des gens qui réussissent mieux que moi (sont ils zèbre du coup ?).
Ok se sentir décalé, se poser sans cesse des questions, et encore un bon nombre des caractéristiques du zèbre, est-ce que ça fait qu’on est vraiment HP ? Je ne me sens pas HP et ma carrière pourrait alors laisser sur sa faim quiconque valide que je suis zèbre.
Et puis je trouve qu’il y a pas mal de caractéristiques du zèbre qui pourraient tout aussi bien s’appliquer à un non zèbre voire à quelqu’un de pas hyper intelligent. Me trompes-je ?

Et à quoi me servirait de passer un test officiel ? A part confirmer ou infirmer que je suis zèbre ? Surtout que ça coûte cher !
J’ai bien passé plusieurs tests non officiels qui m'évaluent entre 118 et 126 de QI. Mais bon qu’est ce que ça vaut ?
Et ne parle-t’on pas de zebritude à partir de 130 de QI ?
Et puis si le zèbre est un HP pourquoi tous les zèbres ou presque ne réussissent ils pas brillamment leur carrière ? Il y a plein de gens au dessus de mon statut professionnel ayant fait des études encore supérieures aux miennes. Sont ils zèbres aussi dans ce cas ?

Bref j’ai du mal à percevoir le sens de la « zebritude » et ce qu’on peut en faire. Si vous pouvez m’aider... merci !

Xiaxia
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 12
Date d'inscription : 08/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Lotophage le Jeu 8 Nov 2018 - 13:02

Xiaxia a écrit:Bonjour, je suis nouvelle sur ce forum car je viens de réaliser que je suis probablement un zèbre. Je dis probablement car je présente les caractéristiques du zèbre mais n’ai pas fait de test officiel.
Suite à ça et à une sorte de soulagement que finalement je rentre dans une case après des années à douter, et bien je doute encore !
Ok admettons que je suis zèbre mais à quoi ça sert vraiment ? En effet plus jeune j'étais bonne élève du genre dans les meilleurs mais de laquelle les profs disaient le fameux « peut mieux faire » , sauf que franchement je n’ai jamais eu l’impression que je pouvais mieux faire ! Ok je travaillais le minimum syndical pour y arriver mais bon je ne comprenais pas tout non plus.
J’ai fais des études longues et ai une très bonne position socio professionnelle mais je ne suis pas non plus en haut de l'échelle. Il y a des gens qui réussissent mieux que moi (sont ils zèbre du coup ?).
Ok se sentir décalé, se poser sans cesse des questions, et encore un bon nombre des caractéristiques du zèbre, est-ce que ça fait qu’on est vraiment HP ? Je ne me sens pas HP et ma carrière pourrait alors laisser sur sa faim quiconque valide que je suis zèbre.
Et puis je trouve qu’il y a pas mal de caractéristiques du zèbre qui pourraient tout aussi bien s’appliquer à un non zèbre voire à quelqu’un de pas hyper intelligent. Me trompes-je ?

Et à quoi me servirait de passer un test officiel ? A part confirmer ou infirmer que je suis zèbre ? Surtout que ça coûte cher !
J’ai bien passé plusieurs tests non officiels qui m'évaluent entre 118 et 126 de QI. Mais bon qu’est ce que ça vaut ?
Et ne parle-t’on pas de zebritude à partir de 130 de QI ?
Et puis si le zèbre est un HP pourquoi tous les zèbres ou presque ne réussissent ils pas brillamment leur carrière ? Il y a plein de gens au dessus de mon statut professionnel ayant fait des études encore supérieures aux miennes. Sont ils zèbres aussi dans ce cas ?

Bref j’ai du mal à percevoir le sens de la « zebritude » et ce qu’on peut en faire. Si vous pouvez m’aider... merci !

Bonjour Xiaxia,

Je partage bon nombre de tes questionnements et je suis peu ou prou dans la même situation que toi. Tes interrogations ont été les miennes des mois durant. J'ai essayé d'y apporter des réponses, sans y parvenir toujours.
Je te livre quelques unes de mes reflexions à ce sujet :

- L'hypothèse d'un possible haut potentiel n'est utile que s'il permet de mieux appréhender qui l'on est. Si l'on est bien dans sa vie, que l'on est en harmonie avec le monde qui est le notre alors cela n'a aucune espèce d'utilité de savoir ou pas si l'on est concerné par cette caractéristique. En revanche, si l'on est en perpetuel questionnement, avec un sentiment pénible et inconpréhensible de décallage permanent, d'inadapation, de lutte constante pour adopter un modus vivendi compatible avec les autres, pire si l'on se demande parfois (souvent?) si l'on est pas fou, névrosé, aliéné parce que malgré moult efforts le décallage persiste, alors il peut être salvateur de réaliser qu'il ne s'agit pas d'une altération mentale mais paut-être d'un fonctionnement cognitif atypique de type haut potentiel.

- Le passage du test n'a à mon sens d'autre vertu que de mettre fin à ce sempiternel doute qui, une fois l'hypothèse posée d'un fonctionnement de type HP, risque de revenir sans cesse hanter nos reflexions introspectives. C'est une démarche difficile à bien des égards. Outre le côté onéreux qui nécessite un investissement certain (Je parle des tests officiels, qualibrés et validés scientifiquement type WAIS) , c'est aussi prendre le risque de se confronter à soi même, de faire face à ses capacités, de regarder en face et sans faux semblants nos aptitudes mais aussi nos faiblesses. C'est prendre le risque de réaliser qu'on s'est peut-être trompé, qu'on pas si intelligent que ça, voire moins compétent dans certains domaines que la majorité des autres personnes. C'est accepeter de se regarder avec humilité. Pour autant, c'est aussi le seul moyen de mettre fin à un doute aussi pénible que redondant.

- La question de la "réussite" des personnes à haut potentiel est aussi un point délicat. S'autoriser à se penser "surdoué " renvoit forcément à la question de la réussite sociale, professionnelle, artistique voire à question du génie. Mais les choses ne sont pas aussi simples. Il ne suffit pas d'avoir des capacités cognitives performantes pour pouvoir atteindre de tels objectifs. Ce serait négliger le rôle de l'environnement affectif, culturel, social, financier dans lequel on a baigné. Pour développer son potentiel, quel qu'il soit, l'être humain a besoin d'un environement étayant et à QI égal les réalisations ne seront pas les mêmes selon que l'on naisse dans une famille aimante et bienveillante, ouverte et cultivée, aisée et sereine matériellement ou bien que l'on soit issue d'une famille dévastée par la violence ou la maladie mentale, happée par la téléréalité, la puissance marketing et la mal bouffe, fragilisée par le manque d'argent... Au final, chacun essaye de faire au mieux et la réussite de certains équivaudra à un échec pour d'autres selon les cartes que l'on aura eues en mains au départ.

Voilà. J'espère que ces quelques lignes te seront utiles, et je te souhaite le meilleur pour l'avenir.
Tchao
avatar
Lotophage
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 473
Date d'inscription : 03/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Hirondelle123 le Jeu 8 Nov 2018 - 13:09

salut.
Avant qu'on te parle et que tu ne te poses ce genre de questions sur "être ou ne pas être zèbre" cad, comment vivais tu ? Parce que tu poses une question essentielle : a quoi ça te sert, qu'est ce que peut t'apporter le fait de passer le test ?
Je vais parler de ma propre expérience parce que je suis passée par ces phases de doute et qu'au final, j'en ai tiré un certain bénéfice mais pas forcément celui qu'on peut te "vendre" ici :
- la première phase est souvent la même : tu te reconnais ou tu es reconnue par d'autres comme soit disant "zèbre" avec arguments à l'appui etc...et tu commences à te poser les questions que tu poses ici
- la seconde phase : tu lis, questionnes, creuses, étudies à fond le sujet, avec ou sans psy, bref, tu te prends la tête
-la troisième phase : plus tu cherches à comprendre ce qu'est un zèbre.... moins tu comprends.... et plus t'es paumée Question

la quatrième phase est à mes yeux, la plus intéressante car tu prends conscience que pendant toutes ces phases, tu n'as finalement que chercher à répondre à cette vaste question : "qui suis je, quel sens a ma vie, comment je me positionne par rapport aux autres, qu'est ce que je peux en faire etc..." ? Bref, un vaste sujet sans fin mais une démarche finalement très constructive.

On dit que "le bonheur c'est le chemin", la connaissance de soi, c'est pareil, c'est une démarche qui fait grandir, qui nous éclaire et peut nous rendre in fine plus heureux  

Bon, je dis pas détenir la vérité mais au final, je veux te dire que ces questions pourrissent bien la tête .... mais que finalement, j'ai appris beaucoup sur moi et c'est ça l'utilité.

par contre, je me tape complètement de mon QI, d'être zèbre ou pas, car pour moi, c'est pas le sujet... même si je me retrouve sur ce forum Laughing
avatar
Hirondelle123
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 57
Date d'inscription : 04/11/2018
Localisation : Yvelines

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Charv le Jeu 8 Nov 2018 - 17:25

Une fois de plus (mais pour une fois, je l'écris !) je rejoins Hirondelle sur ses propos : à quoi ça sert ?

Ce qui m'épate, en revanche, c'est ce doute que je lis si souvent : à quoi bon passer le test ?


Pour ce qui est de ma petite expérience, et que je n'entends en rien généraliser (les témoignages lus ici iraient même plutôt franchement à contre-courant), voici la procédure qui fut mienne (et qui reprend tout à fait le "plan" d'Hirondelle, enfin presque) :

1. d'autres me disent "t'en es un". En l'occurence, 2 rencontres "passagères". Un quoi, au fait ? Rien à fiche, jamais entendu parler de ça, et même pas allé voir en quoi ça consistait, "zèbre", "HP" et autre bestiaire improbable. Oublié. En revanche, depuis une petite année, j'en étais à une remise en question méthodique, bordélique, générale et systématique de toute ma vie. Un bouleversement de tous les sens, afin, espérais-je, de me rendre "voyant". Oui, d'autres l'ont fait à 17 ans, je fus moins précoce... On fait se qu'on peut avec ce qu'on a ! Introspection à fond les gamelles donc, merde à tout, zut au reste, et je vous emmerde de surcroît s'il vous restait un doute. Qu'est-ce que je fous là ? Qu'est-ce que je fous, là ? Suis-je fou, là ? Fouuuu, là !

1 bis, 3 mois plus tard. La femme que j'aime, et qui me connaît un peu, avant de disparaître dans la nature et que je ne la retrouve en HP (pas comme Haut Potentiel, hein...), me dit : je suis surefficiente, tu l'es aussi. Lis ça et ça et ça, tu verras, tu comprendras. Lectures faites, pour moi, aucun de doute : si ce que je lis est exact (mais l'est-ce ? Peticollin et Siaud-Facchin, en terme de rigueur, ça me semblait déjà fort approximatif...), alors, induscutablement, j'en suis.
Donc, illico, rencard pour passer le test, à 41 ans et quelques jours. Et de poser froidement à la psy qui me suit, et à celle que je rencontre en vue du WAIS : "en fait, si... alors.". "Si ce que je lis est exact, et avéré, alors il est certain que je suis HQI." "Donc, je suis sûr du résultat du test que je m'apprête à passer, sous réserve que mes "informateurs" (lectures, témoignages) ne racontent pas n'importe quoi".
Pour le dire encore plus directement, tel que je leur ai verbalisé : Je suis SÛR d'être HQI (alors que 2 mois plus tôt, je savais même pas que ça existait !!!!)
J'en avais notion à l'époque, mais rétrospectivement, ça m'effare encore plus : m'a fallu des couilles pour oser poser ça comme ça. Mais la grille de lecture proposée en était trop éclairante... Ou alors, j'étais fou. Ou quoi ?
Et donc, tu l'auras compris Xiaxia, la question de passer ou non le test ne s'est pas réellement posée : il me fallait savoir. En l'occurence, oui, le prix du bousin, tout ça, ça m'a clairement mis dans le rouge (chèque en bois à l'insu de mon plein gré, interdit bancaire, frais bancaires punitifs, toussa...) mais je ne regrette rien, et réitèrerais sans hésitation. Comment dire ? Obligation de moyens ! Dans tous les sens du terme. La femme que j'aimais m'a dit : laisse tomber, t'es en plein stress en ce moment, entre tes remises en question perso, tes gamins, et tes visites pour me voir chaque jour à l'hosto... Voui, c'est vrai. M'en fous, je veux savoir.

2. et 3. donc test, et lectures, plein. Dont le présent forum, auquel je ne participais pas encore, mais qui a ô combien compté. Contrairement à ce que dit Hirondelle, je comprenais de plus en plus. Sauf qu'il était clair que je n'étais pas un Zèbre, mais un Tigre (voir Salon Tigres). Un détail, en somme. Une question de vocabulaire. Et de parcours. Et de rencontres.

4. Oui, la plus intéressante phase : résultats obtenus (et qui, pour l'anecdote, me situent dans une "banale normalité", sorte de cas d'école morne à l'intérieur de cette anormalité que sont les HQI, tiens, v'là pour l'humilité ! Mais en même temps, ça rassure... Merci docteur !), la question : quel est le chemin ? Depuis, j'y suis. Aïe, parfois. Mais, compliquée, douloureuse, que la route est belle !

Ne serait-ce que pour une chose, si je ne devais n'en retenir qu'une (et juste pour le plaisir de contredire Hirondelle, bisous !) : se "prendre la tête", c'est légitime. Et, la vache, c'est bon !
avatar
Charv
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 353
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 41
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Xiaxia le Jeu 8 Nov 2018 - 18:28

Merci pour vos témoignages, instructifs, rigolos aussi. Perso ça me ferait mal de dépenser 600€ pour passer un test et m’entendre dire comme j’ai lu sur un autre fil qu’on est juste dans la bonne moyenne et sans aucune autre espèce d’aide.
Si je suis HQI, bah ça me fera une belle jambe, ça fait 43 ans que je le suis et ça m’apporterait quoi maintenant ? La connaissance de soi passe-t’elle forcement par ce test normé ? Autant que je fasse de la méditation ou autre introspection.

Et puis surtout j’en viens à penser la chose suivante :
Avant on parlait de surdoué, de haut potentiel, ces termes ont le mérite de dire les choses clairement. N’est pas surdoué ou HP qui veut et ça ne se mesure pas au travers d’un simple test de 10 minutes sur internet.
Aujourd’hui on a le nouveau concept de zèbre que l’on voit fleurir et à partir duquel on pourrait s’auto diagnostiquer tout seul dans son coin, et décréter donc si on s’y retrouve, qu’on est HP soit surdoué. Facile ! Plus besoin de test compliqué et cher, celui ci ne servant plus qu’à confirmer notre auto évaluation.
Et c’est là que je me dis que les psy sont contents. Il suffit juste de s’auto diagnostiquer chose très facile, alors qu’avant on allait pas comme ça chez le psy pour faire un test. Plein de monde doit courir chez le psy pour faire le test de nos jours ! Parce que moi maintenant je vois des zèbres partout, tant sa définition semble large et que beaucoup de monde peut s’y retrouver.

Alors finalement n’est ce pas un concept marketing qui enrichi le portefeuille des psy sur le dos des pauvres « normaux » qui se voient HP là où ils ne sont que sensibles et rapide à l’a percussions ?

Xiaxia
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 12
Date d'inscription : 08/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Esteban le Jeu 8 Nov 2018 - 18:38

Selon moi le test n'est justifié que pour éviter les errances thérapeutiques.


Dernière édition par Esteban le Jeu 8 Nov 2018 - 20:04, édité 1 fois
avatar
Esteban
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 529
Date d'inscription : 24/10/2018
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Hirondelle123 le Jeu 8 Nov 2018 - 18:50

@xaxia, tu ne nous dis pas comment tu t'es retrouvé à te poser cette question ?
Parce qu'en lisant la réponse de @charv, j'ai été amusée de lire que c'est son ex, passée par la case HP (pas comme haut potentiel hein..) qui s'était découverte HQI et lui avait suggéré qu'il l'était peut être aussi.
C'est amusant parce que c'est exactement dans les mêmes circonstances (aussi dingue sisisi..) que je me suis retrouvée avec mon paquet de questions.
@charv : c'est peut être un truc contagieux que nos ex nous ont refilé, tu y as pensé ?? affraid Laughing
avatar
Hirondelle123
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 57
Date d'inscription : 04/11/2018
Localisation : Yvelines

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par plusdidee le Jeu 8 Nov 2018 - 19:09

c'est peut être un truc contagieux que nos ex nous ont refilé, tu y as pensé ?? affraid Laughing

C'est amusant .... A une période de ma vie plutôt agité, ce sont 2 ex qui m'ont poussé à allez voir le psy. Je n'y suis pas allé pour demander un test mais juste pour voir. Et sans parler de douance, zèbre ou autres elle m'a juste parler de décalage cognitif. Elle m'a dit que le test n'était pas obligatoire pour gérer ma vie mais le test me permettrai de me mettre le nez devant une réalité qui me semblait impossible.

Par contre ma psy ne s'est pas limité à un test WAIS. J'ai pris une batterie de test et cela m'a couté 250€.

Gain : Je ne me fatigue plus trop dans la vie de tout les jours
avatar
plusdidee
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1738
Date d'inscription : 24/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Charv le Jeu 8 Nov 2018 - 20:02

Hirondelle123 a écrit:
C'est amusant parce que c'est exactement dans les mêmes circonstances (aussi dingue sisisi..) que je me suis retrouvée avec mon paquet de questions.
@charv : c'est peut être un truc contagieux que nos ex nous ont refilé, tu y as pensé ?? affraid Laughing

Pété de rire

Peut-être... à moins que le virus ne vienne de nous, et qu'ils/elles n'aient pas "tenu le choc" ??? Horreur

Très amusé en tout cas de ce genre de coïncidence, qui, j'en suis de plus en plus sûr depuis que je fais du tapis volant j'ai passé le test, n'en sont pas tant que ça. A moins que ça ne vienne de mon intuition féminine ?  Perplexe
J'aimerais bien que tu me/nous racontes...  bounce


Hirondelle123 a écrit:@xaxia, tu ne nous dis pas comment tu t'es retrouvé à te poser cette question ?
Ca, c'est une question qu'elle est bonne.

Parce qu'au départ, la question à laquelle nous répondions était celle-ci :

Xiaxia a écrit:
Bref j’ai du mal à percevoir le sens de la « zebritude » et ce qu’on peut en faire. Si vous pouvez m’aider... merci !

Alors, certes, si nous n'avons pas exactement répondu à "qu'est-ce qu'on peut en faire" (y'a pas mal de sujets autour de cette question sur le forum, fouille un peu...), il semblerait que pour la plupart, la réponse soit : qu'en faire, on ne sait pas. Mais qu'en revanche, sur le "comment et pourquoi être", là, ça vaille un chouïa un coup.

Mais, comment dire... Arrivant au départ avec des questions, j'ai l'impression que nos réponses te donnent... des réponses ! Reprenons :

Xiaxia a écrit:Merci pour vos témoignages, instructifs, rigolos aussi. Perso ça me ferait mal de dépenser 600€ pour passer un test et m’entendre dire comme j’ai lu sur un autre fil qu’on est juste dans la bonne moyenne et sans aucune autre espèce d’aide.

Ouais, t'en veux pour ton pognon, quoi, normal...
Pour info, le mien, sur Lyon, m'a coûté 340 E, tarif à peu près unique sur la ville, un peu plus cher à Paris si j'ai bien compris, et de moins en moins cher au fur et à mesure que la taille de l'agglomération diminue. Tu peux peut-être trouver moins cher en CMP, mais j'ai l'impression qu'il vaut mieux les éviter...

Xiaxia a écrit:
Si je suis HQI, bah ça me fera une belle jambe, ça fait 43 ans que je le suis et ça m’apporterait quoi maintenant ? La connaissance de soi passe-t’elle forcement par ce test normé ? Autant que je fasse de la méditation ou autre introspection.

Voire du patin à roulettes... Les corbeaux et les curés sont unanimes : rouler en patins, y'a rien de tel.
Plus sérieusement, effectivement, si tu l'envisages de la sorte (ce que ne laissait pas entendre ton premier post, question de perception plus que d'émission, peut-être ?), ça ne vaut pas le coup.

Xiaxia a écrit:
Et puis surtout j’en viens à penser la chose suivante :
Avant on parlait de surdoué, de haut potentiel, ces termes ont le mérite de dire les choses clairement. N’est pas surdoué ou HP qui veut et ça ne se mesure pas au travers d’un simple test de 10 minutes sur internet.
Aujourd’hui on a le nouveau concept de zèbre que l’on voit fleurir et à partir duquel on pourrait s’auto diagnostiquer tout seul dans son coin, et décréter donc si on s’y retrouve, qu’on est HP soit surdoué. Facile ! Plus besoin de test compliqué et cher, celui ci ne servant plus qu’à confirmer notre auto évaluation.
Et c’est là que je me dis que les psy sont contents. Il suffit juste de s’auto diagnostiquer chose très facile, alors qu’avant on allait pas comme ça chez le psy pour faire un test. Plein de monde doit courir chez le psy pour faire le test de nos jours ! Parce que moi maintenant je vois des zèbres partout, tant sa définition semble large et que beaucoup de monde peut s’y retrouver.

Alors finalement n’est ce pas un concept marketing qui enrichi le portefeuille des psy sur le dos des pauvres « normaux » qui se voient HP là où ils ne sont que sensibles et rapide à l’a percussions ?

Une base : chez les gens à peu près sérieux (donc pas Raymonde Hazan), zèbre, HQI, HP, surefficient, etc., c'est rigoureusement synonyme. Et la plupart s'accordent pour, comme critère premier de concernance (j'aime bien le mot !), essentiel et suffisant, déterminer un seuil égal ou supérieur à 130 de QI. Lequel ne peut s'établir que, sauf plus ample informée, via la passation d'un Wisc ou d'un Wais, inclus l'entretien "d'anamnèse".
Cela étant, contrairement à Israël, où le test est systématique pour les enfants de 7 ans, personne ici n'est obligé de le passer !
Alors donc, oui, n'importe qui peut s'auto-décerner zèbre, HQI, fox à poils durs... Et pour ce que j'en pense, si ça peut faire aller mieux quelqu'un, ça ne m'enlève rien, amen.
Mais, lorsque tu dis qu'après tout, tu ne vois pas ce que ça t'apporterait de plus, ne fais-tu pas exactement le jeu de ce que tu sembles (si je te comprends bien) dénoncer ci-dessus, à savoir "ici pas de perdant, tous les tickets sont gagnants !" ?


Tu ne poses pas la question, mais je vais me permettre d'y répondre, sachant bien sûr que ça n'engage que moi, que je n'ai aucun diplôme qui me donne une quelconque autorité en la matière, et même que si ça se trouve, personne ici n'ayant vu mon résultat WAIS et pouvant en témoigner, je suis peut-être en plein fantasme auto-proclamé... Twisted Evil Bref :
- ou bien t'es dans une pétoche grave à l'idée de la chose, parce que l'officialisation de la chose (la chose !!!!) pourrait (peut-être !) te faire sombrer dans des abîmes, pétoche fort bien dissimulée derrière un ton à-quoi-boniste et m'en-foutiste tel qu'auprès de moi, en tout cas, ça fait illusion ;
- ou bien ton rapport utilitariste à la confirmation, ou non, est résultat d'un typisme éclairé et, ma foi, de bon aloi, ou d'un normalisme faux-selfique tellement bien intégré que te voilà contaminé pour toujours...
Evidemment, sur ces dernières lignes, je fantasme, et m'amuse, et après tout, ce ne sont pas mes oignons et je m'en fiche. Mais, tout de même, si ça pouvait t'interroger un peu, j'en serais heureux pour moi, et éventuellement pour toi.



Ah, au fait, je crois bien avoir oublié : bienvenue Xiaxia !
avatar
Charv
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 353
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 41
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Hirondelle123 le Jeu 8 Nov 2018 - 21:12

"

Peut-être... à moins que le virus ne vienne de nous, et qu'ils/elles n'aient pas "tenu le choc" ??? Horreur 

Très amusé en tout cas de ce genre de coïncidence, qui, j'en suis de plus en plus sûr depuis que je fais du tapis volant j'ai passé le test, n'en sont pas tant que ça. A moins que ça ne vienne de mon intuition féminine ?  Perplexe 
J'aimerais bien que tu me/nous racontes...  bounce "


Eh mais le pire c'est que tu as peut être raison ! J'ai un super pouvoir aussi : renifler "la folie" cachée de certaines personnes. C'est ce qui m'attire et finalement je finis par les quitter....  parce qu'ils sont fous..  Rolling Eyes
Mais je me soigne ! jocolor
Sur le reste, attendre d'un chiffre lui apprenne  qui elle serait ? hummmmm j'ai quand même un gros doute. 
A mon époque, on nous "détectait" petit, en primaire, et tout le monde s'en foutait !et surtout on l'affichait pas. 
Je me souviens juste que ma mère n'allait plus au réunion de parents d'élève après ça.

Aujourd'hui, on s'en vante et on lui accorde à mes yeux beaucoup trop d'importance comme le dit xiaxia.
avatar
Hirondelle123
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 57
Date d'inscription : 04/11/2018
Localisation : Yvelines

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Xiaxia le Jeu 8 Nov 2018 - 21:42

Merci à tous, vous êtes formidables, HQI ou autres, je prends beaucoup de plaisir à vous lire et vous m’aidez bien au travers de vos réponses.
Charv, et oui je me pose plein de question autour de Cévennes concept de zèbre.
Oui je pense que passer le test peut aider ceux qui le passent (si ils le passent c’est qu’ils en ont besoin certainement). Pour moi, à vrai dire ça me fait vraiment mal de débourser autant de blé pour un résultat qui sera peut être mal explicité par le psy (surtout après ce que j’ai lu sur cet autre fil où la personne c’est retrouvée avec un résultat même pas explicité et une autre personne de mon entourage qui a eu la même expérience). Non le résultat quel qu’il soit ne me fait pas peur. Car honnêtement je me pense au dessus de la moyenne des 100 de QI mais pas jusqu’aux 130. Et puis si je suis dans les 120-125 pour moi ça vaut un peu pareil, je ne suis pas à 5 ou 10 points près pour savoir ce que je veux savoir.
C’est aussi pour ça que je trouve étrange de se retrouver dans la description du zèbre aussi simplement sur internet alors que les’ vrais tests sont plus complexes tout de même.

Une chose me rassure c’est que zèbre = HQI= HP. Parce que dans le peu que j’ai pu lire le concept de zèbre semble être pour certains un genre de dérivé englobant une plus large population. D'où mon doute sur la réelle valeur de ce concept. Mais si ça n’est qu’une question de vocabulaire, pas de souci.
Par contre depuis qu’il y a ce nom de zèbre je vois fleurir des « tests » sur internet basés sur des notions comportementales, sociales, de ressenti personnel (donc pas objectif), je me demande si ça n’est pas un peu fait pour que les gens croient s’y retrouver plus facilement que si ils se disaient simplement qu’ils doivent passer un test de QI. Si ça n’est pas le cas alors je me trompe mais sans cette évaluation de zèbre jamais je ne me serais dit que peut être je l'étais.

Pour répondre au pourquoi je suis là c’est parce que je me pose des questions concernant mon fils qui présente des signes de précocité intellectuelles. Du coup je me suis renseignée et hop je me suis reconnue dans la description du zèbre. Voili voilou.

Xiaxia
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 12
Date d'inscription : 08/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Charv le Jeu 8 Nov 2018 - 21:52

Hirondelle123 a écrit:
J'ai un super pouvoir aussi : renifler "la folie" cachée de certaines personnes. C'est ce qui m'attire et finalement je finis par les quitter....  parce qu'ils sont fous..  Rolling Eyes
Mais je me soigne ! jocolor

Je suis attiré par les abîmes de l'âme et les tréfonds, et, partant (à moins que ce ne soit l'inverse ?), par les gens qui les côtoient familièrement. A contrario, rien ne me répulse (et ne m'effraie !) davantage que le pater familias "de base", réfugié derrière le pouvoir et l'auto-rassurance que lui confèrent sa cravate, sa maison, et son poste ronflant. On son QI. Ou son autorité professorale... J'aime les gens qui doutent, qui acceptent leurs ambiguïtés, leurs paradoxes...
Côtoyer les fous me soigne ! Ou me rassure ?
Mais ceux dont je me rapproche réellement, avec lesquels je me mélange, me confonds, mes semblables, mes frères, sont ceux capable du va-et-vient vers... quoi, au fait ? La normalité ? l'adaptabilité ? Je ne sais pas... En tout cas, je fuis, ou quitte, ceux qui préfèrent définitivement rester de l'autre côté du miroir. Ce dont j'ai un peu l'impression eu égard à mon histoire récente.
Avant de découvrir l'idée de HQI, je nous définissais (qui, nous ? Ceux qui l'acceptent, en fait !) : freaks ! Au sens du film de Browning. Freaks !, ce sont ceux dont la jolie - et si übermensch !- trapéziste du film refuse de faire partie. Mais qu'elle rejoindra, puisqu'on n'y met pas le doigt sans s'y engouffrer corps et âme...

Thiéfaine, que j'écoute pas mal en ce moment :
"mes yeux gris reflètent un hiver
qui paralyse les coeurs meurtris
mon regard vient de l'ère glaciaire,
mon esprit est une fleur flétrie.
Je n'ai plus rien à exposer
dans la galerie des sentiments.
Je laisse la place aux nouveaux-nés
sur le marché des morts vivants.
(...)
La folie m'a toujours sauvé,
et m'a empêché d'être fou."

Hirondelle123 a écrit:
Sur le reste, attendre d'un chiffre lui apprenne  qui elle serait ? hummmmm j'ai quand même un gros doute. 
A mon époque, on nous "détectait" petit, en primaire, et tout le monde s'en foutait !et surtout on l'affichait pas. 
Je me souviens juste que ma mère n'allait plus au réunion de parents d'élève après ça.

Aujourd'hui, on s'en vante et on lui accorde à mes yeux beaucoup trop d'importance comme le dit xiaxia.

Ben comme dit plus haut, avant 41 ans, je n'avais jamais entendu causer de ça. Alors, qu'aujourd'hui, ce soit "dans le vent", ça me décoiffe pas plus que ça.
Je ne prétends pas qu'un chiffre lui apprendrait qui elle serait ! Mais peut-être, déjà, qui elle n'est pas.
Et, dans le même ordre idée que ce que je disais à l'instant, ne pas oser se confronter à l'épreuve (ou se réfugier derrière l'à-quoi-bon ?), voilà qui me laisse songeur... et distant. Prends tes couilles, affronte le miroir, passe de l'autre côté si besoin ! On peut s'y brûler les ailes, certes. Mais, Thiéfaine encore : "... dans nos labos clandestins où le vieil alchimiste me répétait tout bas : si tu ne veux pas noircir, tu ne blanchiras pas."
Question d'abîme, encore, et de vertige. J'aime ceux qui s'affrontent aux gouffres, non qui y plongent sans retour, mais volent, planent ou surfent...
avatar
Charv
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 353
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 41
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Charv le Jeu 8 Nov 2018 - 21:57

Xiaxia a écrit:
Une chose me rassure c’est que zèbre = HQI= HP. Parce que dans le peu que j’ai pu lire le concept de zèbre semble être pour certains un genre de dérivé englobant une plus large population. D'où mon doute sur la réelle valeur de ce concept. Mais si ça n’est qu’une question de vocabulaire, pas de souci.
Par contre depuis qu’il y a ce nom de zèbre je vois fleurir des « tests » sur internet basés sur des notions comportementales, sociales, de ressenti personnel (donc pas objectif), je me demande si ça n’est pas un peu fait pour que les gens croient s’y retrouver plus facilement que si ils se disaient simplement qu’ils doivent passer un test de QI. Si ça n’est pas le cas alors je me trompe mais sans cette évaluation de zèbre jamais je ne me serais dit que peut être je l'étais.

Ah, pardon : oui oui, "zébritude" égale aussi marché aux pigeons, psycho et coaching au café du Commerce, mais au prix du champagne... Oui oui, c'est un business en plein essor, et "dans l'intérêt du marché", autant rendre "tous les tickets gagnants"... Bref, pas d'angélisme, c'est aussi une foire aux gogos, soyons clairs.
avatar
Charv
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 353
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 41
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Xiaxia le Jeu 8 Nov 2018 - 22:08

C’est toi charv qui parle de se réfugier derrière un je m’en foutisme de façade pour soit disant masquer une crainte d’être confrontée à la réalité. Je le redis je ne me pense pas surdouée donc je ne m’attends pas du tout à avoir plus de 130 et je ne serais pas déçue si j’ai moins.
Je le redis encore, je m’etonne juste d’être auto diagnostiquée zèbre. Et ça m’interesse de savoir ce qu’il advient des personnes qui se voient ainsi. Que leur apporte le test, la notion de zèbre est elle pertinente ? Que vaut un auto diagnostic alors que jamais dans ma vie je n’avais vu qu’on puisse s’auto diagnostiqué ainsi. Je pense que ça fait les beaux jours des coachs et psy.

Xiaxia
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 12
Date d'inscription : 08/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Hirondelle123 le Jeu 8 Nov 2018 - 22:25

@xania tu as bien raison de t'interroger mais si toi tu n'en ressens pas le besoin, comme tu dis, ça n'est pas utile. Par contre, tu parles de ton fils. Est ce que lui le vit bien ? Te semble-t-il bien sa peau ?
avatar
Hirondelle123
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 57
Date d'inscription : 04/11/2018
Localisation : Yvelines

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Charv le Jeu 8 Nov 2018 - 22:30

La première fois qu'on m'en a parlé, j'étais comme toi absolument convaincu d'être dans une moyenne haute, disons 110-115 (mais j'avais pas trop non plus la notion d'échelle !), mais franchement loin du HQI, trop laborieux, trop besogneux, trop con souvent...
C'est pour ça que, ayant été confondu de voir combien ce que j'ai pu lire était troublant de correspondance, j'ai voulu savoir. Sans rester dans un auto-diagnostic qui ne coûte rien, ne vaut rien, et ne rapporte rien, sauf peut-être une fausse excuse, un alibi... et une porte ouverte aux charlatans.
Oh, ça ne m'a pas apporté la réponse ultime, mais c'est un angle très éclairant ! Et décomplexant ! Et débloquant ! Et enthousiasmant ! Et rigolant ! Et...
Mais j'arrête, je veux pas phagocyter le sujet, et laisse un peu de place aux autres... qui seront sûrement pas d'accord ! C'est tout le mal que je nous souhaite.
avatar
Charv
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 353
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 41
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Hirondelle123 le Jeu 8 Nov 2018 - 22:32

@charv tu parles joliment de ces personnalités si attachantes
On s'accroche à leurs aspérités, a l'inverse de personnes trop "lisses"
Mais c'est un terrain de jeu.... Miné !

Les aimer à distance est un bon compromis.
Et se ressourcer auprès de nos semblables est effectivement une excellente option Wink !
avatar
Hirondelle123
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 57
Date d'inscription : 04/11/2018
Localisation : Yvelines

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Xiaxia le Jeu 8 Nov 2018 - 22:40

Je serais bien curieuse de savoir mais en effet ça se résume à de la curiosité et comme je pense que je ne serai pas scorée à 130 ou plus, bah je ne vois pas ce que ça m’apportera. Mais j’ai quand même bien noté que pour plusieurs ici la découverte de leur résultat a été salvateur. Donc qui sait peut être que je changerai d’avis un jour. Mais j’ai tellement d’autres priorités...
Effectivement mon fils présente des traits de précocité qu’on a détecté dans la famille et l’entourage comme de l’intelligence au sens large. Perception confirmée par sa maîtresse et professionnels de santé. Et l’orthophiniste qui détecte ces fameux signes de précocité.
Il n’a que 5 ans et lui ne se soucie pas de ça. On en fait pas non plus tout un plat. Je le laisse rester lui même sans lui parler de son intelligence à tout bout de champs. Il est super bien dans sa peau, dixit moi et aussi la dite orthophoniste.

Xiaxia
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 12
Date d'inscription : 08/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par plusdidee le Jeu 8 Nov 2018 - 22:50

Je pense que la majorité des gens vivent très bien sans connaître leur QiQi. Et personnellement je n'ai jamais eu la question 'Alors tu as combien au QiQi ?'
Ça n'a d'intérêts que s'il s'agit de mettre des action s en place derrière. Le QiQi seul ne sert à rien
avatar
plusdidee
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1738
Date d'inscription : 24/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Xiaxia le Jeu 8 Nov 2018 - 22:50

Charv, pas de souci. Mais du coup quel est ton score ?

Xiaxia
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 12
Date d'inscription : 08/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Xiaxia le Jeu 8 Nov 2018 - 22:54

Ah oui plusdisee, le chiffre reste un chiffre. Il faut l’explication derrière tu as raison. Est-ce que les psy explicitent réellement le score et sont ils censés proposer un plan d'action pour apprivoiser ce qu’on a découvert ?

Xiaxia
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 12
Date d'inscription : 08/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par plusdidee le Jeu 8 Nov 2018 - 23:01

La ça dépend du psy... Tu verras de tout dans les témoignages... En fait le test devrait fait avoir tester son psy.
Dans la conclusion de mes entretiens le QiQi était à la marge
avatar
plusdidee
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1738
Date d'inscription : 24/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Charv le Jeu 8 Nov 2018 - 23:09

Hirondelle123 a écrit:
Mais c'est un terrain de jeu.... Miné !

Si j'avais fait l'armée au lieu de me faire réformer P4 (z'ont pas voulu de moi, dis-donc ! Very Happy ), j'aurais voulu faire artificier, tant qu'à faire...

Plus sérieusement (mais je l'étais déjà ! En fait, je me rends bien compte que j'ai sans doute l'air à la fois léger et péremptoire, sur ce fil, mais ce que j'y avance est on ne peut plus sincère... et interrogatif... sans déc), ce n'est pas un terrain de jeu. Ou alors, la vie est un songe et le monde un théâtre ? En tout cas, c'est ma vie, c'est aussi un conte plein de bruit et de fureur, comme a dit l'autre, raconté par un idiot (moi !) et ne signifiant peut-être rien, mais moi, j'y mets du sens. Et du bruit, et de la fureur, et de l'amour, et des joies, et des peines, j'en veux mon compte ! Pour ne rien regretter ?

Ce n'est pas non plus un jeu, puisque, "fou", ou freak, j'en suis, incontestablement. Ce n'est pas une pose, ce n'est pas une fierté, ce n'est pas une honte, c'est un fait. Et les faits sont têtus, disait Lénine, ce grand homme, mouarf... Ce n'est pas non plus une bizarrerie, j'en ai bien peur : vous en êtes un autre, très cher semblable humain, frère ou soeur de misère et de grandeur ! Simplement, je pense avoir "choisi" (ça, je l'explique difficilement) de rester du côté "vivre ensemble". Ne serait-ce que parce que c'est toujours l'autre qui m'a fait grandir. Dans sa folie ou son conformisme.

Monsieur William était employé modèle, toujours exact et toujours plein de zèle, mais il est mort dans la 13ème avenue, rencontrant le destin qui trainait dans les rues... N'est-ce pas ce qu'il a fait de mieux ?

De l'humain, j'aime les fluides, ils m'émeuvent, ils m'excitent, et j'aime jusqu'au dégoût qu'il peut m'inspirer, et ne veux ni ne peux m'en tenir à distance. Ce qui ne m'empêche pas de me plonger aussi à corps perdu dans la pêche et les milieux aquatiques, justement je crois en tant qu'étrangers complets à nos anthropies carnassières. de l'air ! de l'eau !


Pardon Xiaxia, j'ai digressé furieusement.
avatar
Charv
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 353
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 41
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Charv le Jeu 8 Nov 2018 - 23:15

Xiaxia a écrit:Charv, pas de souci. Mais du coup quel est ton score ?

On s'en fout !

Les chiffres à poil:

QI Total (non pertinent, trop hétérogène) : 133
IAG : 139
ICV : 145
IRP : 122
IMT : 123
IVT : 108
avatar
Charv
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 353
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 41
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte et doute

Message par Xiaxia le Jeu 8 Nov 2018 - 23:37

Charv, ça n’est qu’un chiffre. Il signifie quelque chose mais ça n’est pas non plus cela qui résume la personne. Faut il en avoir honte ? Ou à ce point penser qu’il est significatif de tout qu’il ne faille surtout pas le dévoiler ?
C’est pas une maladie ni un trophée le QI hein.
Mais ça serait intéressant de savoir ce que quelqu’un qui pensait avoir dans les 110-115 peut avoir réellement.
Je vais te titiller un peu mais pour quelqu’un qui aime les aspérités, l'anormalité, cette soudaine pudeur paraît bien timide.

Xiaxia
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 12
Date d'inscription : 08/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum