La couleur des zébrures

Aller en bas

La couleur des zébrures

Message par Tender Wolf le Dim 4 Nov 2018 - 23:42

Bonsoir à tous !

J'inverse les rôles, et vous souhaite la bienvenue sur ce thread de présentation où chacun est libre de passer et prendre du bon temps. Pour l'occasion, je me prénommerai donc Tender Wolf : un wolf fidèle à sa nature, à la fois loyal et solitaire, mais au coeur tender, en référence à ma sensibilité toute particulière.

J'ai 25 ans, et prêterai serment dans quelques mois pour devenir avocat.

J'en suis malheureux mais je vais me contraindre à écourter cette présentation car je me lève tôt demain et que, peut-être comme vous, la fatigue ne me réussit pas très bien. Razz

Ce sera donc tout pour ce soir, mais je tenais à mettre un pied dans la porte ! Par ailleurs j'en profite pour poser une question à quiconque passerait par ici, car je ne crois pas avoir aperçu de section du forum tout particulièrement destinée aux carnets de bord ou journaux intimes... Or, amateur d'écriture et en manque cruel de confidents, je serais ravi de partager quelques aventures, d'autant plus si le récit de celles-ci peut revêtir la moindre utilité pour quelqu'un ! A défaut, ce thread pourra parfaitement faire l'affaire.  I love you

Bonne soirée à tous,
TW


Dernière édition par Tender Wolf le Lun 5 Nov 2018 - 9:15, édité 2 fois

Tender Wolf
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 2
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La couleur des zébrures

Message par Campagne Radis le Lun 5 Nov 2018 - 3:21

Hey, merci du bon mot :-)

avatar
Campagne Radis
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 215
Date d'inscription : 22/12/2013
Localisation : mailto:webmaster@frederiquebrissonlambert.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La couleur des zébrures

Message par ortolan le Lun 5 Nov 2018 - 7:49

Bonjour TW et bienvenue sur le forum,

Beau métier auquel tu te destines ! Impec !

Effectivement, les pages de présentation font aussi office de journal de bord, espace personnel, carnet intime pour ceux qui le souhaitent. Il existe aussi la section j'écris dans "Nos passions" où les textes ont plus une visée littéraire.
avatar
ortolan
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 10298
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : ZC

Revenir en haut Aller en bas

Re: La couleur des zébrures

Message par Kriminelle le Lun 5 Nov 2018 - 11:08

Bienvenu à toi.

Je serais ravi de discuter de tes discussions X Y Z.
A très vite.

Et Bravo pour le barreau. (ouais pas top la phrase nan? Very Happy Very Happy )
Bravo d'être devenu Avocat.
avatar
Kriminelle
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 101
Date d'inscription : 16/10/2018
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: La couleur des zébrures

Message par Antinéa le Lun 5 Nov 2018 - 12:25

Se faire souhaiter la bienvenue par un nouveau, j'aime bien l'idée ! ^^

Du coup merci ! Et bienvenu à toi aussi quand même !
avatar
Antinéa
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2486
Date d'inscription : 07/06/2018
Age : 35
Localisation : l'Atlantide

Revenir en haut Aller en bas

Re: La couleur des zébrures

Message par Tender Wolf le Dim 11 Nov 2018 - 23:19

Je reviens tardivement vers vous et je m'en excuse, les semaines sont assez chargées par ici, mais honnêtement c'est l'agitation de mes pensées qui explique surtout ce retard.

@Campagne Radis : Merci ! Un hymne parfait pour bomber le torse et aller de l'avant Wink
@ortolan : Merci, et bien reçu ! Je pense que je vais rester sur ce topic pour le moment, étant donné que je souhaite surtout discuter un peu de mes expériences plus que d'en faire un récit épique à dévorer sans modération  Razz
@Kriminelle : Merci ! "Bravo pour le barreau" fonctionne parfaitement... Tant que le contexte est posé  Razz
@Antinéa : Merci ! D'ailleurs, j'étais tombé sur ta présentation il y a quelques temps, je dois dire que moi aussi je dresse un constat similaire à celui que tu décrivais lors de ton arrivée... Peut-être est-il différent aujourd'hui, je tenterai de le découvrir !

Je vous propose donc d'approfondir ma brève présentation en vous expliquant notamment la raison de ma présence ici - permettez moi de gâcher le suspens, mais je l'ignore en fait -.

Je ne résiste pas à l'envie de vous compter ce récit en l'habillant d'une fine couche de littérature. Qui m'aime me suive...

Chapitre Liminaire : la couleur des zébrures

Cela fait des années que je cherche des réponses à des questions dont la plupart me traversent sans s'attarder. Dans cette quête, Google était un partenaire fidèle, et force est de constater que quelles que fussent les raisons de mes interrogations, un nom (de domaine) revenait souvent parmi ses propositions : zebrascrossing.

Après quelques lectures extrêmement enrichissantes à propos des fondements de la zebritude, du scanning, du TDAH, de l'anxiété, en passant par des témoignages... Je concluais systématiquement que, malgré nombre de similitudes entre ces zèbres et moi, et alors que chaque question que je posais me ramenait si souvent vers le domaine des zèbres... non, rien ne me permettait d'affirmer avec un tant soit peu de certitude que j'étais un être doué d'une intelligence même un chouilla meilleure... Et très honnêtement j'en doute encore aujourd'hui.

Je n'ai pas de sauté de classe, mon intellect n'a jamais été proprement testé, et il ne me semble pas qu'un professeur ne l'ai jamais suggéré. Pourquoi, moi, serais-je un HQ qui aurait eu la prétention de passer entre les mailles du filet?

Alors oui, objectivement... Objectivement oui, il y a des choses à dire.

Depuis l'enfance, je me suis systématiquement tourné vers les HQ. Mes amis, étaient tous précoces ou surdoués, et le sont toujours. Ce n'était qu'avec eux que je me sentais à ma place, je retrouvais une humanité que je ne voyais pas ailleurs. J'ai tendance à croire qu'en amitié le fameux "Qui se ressemble s'assemble" trouve de la justesse, bien plus qu'en amour. Mais est-ce suffisant...  

Oui, il y a cette hypersensibilité, sans aucun doute. Un jour, j'ai vu passer sur mon mur Facebook une publication comme on en voit passer tous les jours, qui disait à peu près : "Ceux à qui la musique classique donne des frissons, ou amènent des larmes, sont dotés d'un cortex cérébral rare". Pour une fois, j'ai tenu bon contre mon scepticisme rodé au cold-reading et ai accepté le compliment. La musique peut m'émouvoir aux larmes, et me transporter avec magie. Les films aussi, les livres, les paysages. Et la source de ces larmes est à chaque fois différente : l'esthétique, la nostalgie, la joie, la force, la tristesse... Mais bien sûr, être hypersensible, ce n'est pas que ça. C'est à la fois cette ardeur de coeur qui nous anime, et ce vide dans la poitrine qui nous pétrifie.

Avec l'hypersensibilité, est venu une hyper intuitivité. Enfant, c'était ces raisonnements tronqués, ces bonnes réponses qui me venaient sans que je puisse les expliquer. Cette faculté de tout sentir... Sentir la joie, la timidité, la tension, l'amour, le mal-être, l'attirance, la peur, le décalage. Plus jeune, je m'amusais beaucoup à dire, à ceux que ça intéressait, plus qu'ils n'en savaient sur eux même. Quel paradoxe, alors que j'ignore tout de moi, ou presque. Vous avez dit caméléon?... C'est d'ailleurs selon moi l'autre tranchant de la lame lorsque l'on est hyper intuitif : bien trop conscient du poids de chaque mot et de chaque geste, on se dicte une ligne de conduite sans écart où l'on oublie bien vite qui l'on est. On fait ce que l'on doit ou devrait, plus ce que l'on voudrait ou aimerait.

Et il y a ce cerveau en fusion, le jour et la nuit. Ces pensées qui fusent, ces connexions en cascade, qui me hantent même parfois. "Dans la lune, inattention, rêveur"... Combien de fois ai-je entendu ces mots !

Et il y a cette apathie. Il y a l'anxiété, les crises d'angoisses, quotidiennes, les peurs, ce sentiment d'imposture qui vient lui aussi parfois faire coucou. Il y a ces réponses et cette place que je cherche encore. Il y a beaucoup de souffrance.

Aujourd'hui, ma seule certitude est que je ne suis pas comme les autres. Alors je serai un zèbre, quelle que soit la couleur de mes zébrures.

Il y a tant de choses à dire. A bientôt cat

Tender Wolf
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 2
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La couleur des zébrures

Message par Mr météo le Lun 12 Nov 2018 - 0:17

Bonjour Tender Wolf et bienvenue sur le forum,

Tender Wolf a écrit:
"Dans la lune, inattention, rêveur"... Combien de fois ai-je entendu ces mots !

lol! Pareil. Je laisse mon sac de nourriture à la nounou en partant au boulot avec le sac à langer, j'envoie mon fils à l'école en chaussons et je me perds dans mon village...Et bizarrement tout ça m'attire beaucoup de sympathie autour de moi Perplexe

Merci pour ta présentation.
Je te souhaite de faire de belles rencontres Smile

avatar
Mr météo
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 39
Date d'inscription : 25/10/2018
Age : 36
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum