Bouteille à la mer à l'envers: lettre à une amie écrite en pic de zébritude

Aller en bas

Bouteille à la mer à l'envers: lettre à une amie écrite en pic de zébritude Empty Bouteille à la mer à l'envers: lettre à une amie écrite en pic de zébritude

Message par schmetterling le Jeu 25 Oct 2018 - 11:26

J'ai eu récemment un gros passage d'activité intense avec un top de moral et le sismographe au taquet avec de fortes amplitude. Tout devient possible, avec des pics d'euphorie. Généralement ces phases se finissent mal (expérience sur 15+ ans). Voici la mise à l'écrit du plus haut de la crise en cours (nuit du 13 au 14 Octobre)

Voilà pourquoi je partage ce texte avec vous:

  • les personnes à qui je destinais ce message pourraient mal le recevoir tant il est confus/abstrait et chargé d'émotions
  • j'ai pensé à Zebra-Crossing comme bon point pour jeter ma bouteille à la mer à l'envers, partager ce pic de zébritude et savoir si d'autres personnes avait eu ce genre d'épisodes
  • J'ai aussi choisi ce salon car il est accessible sans être logué (je vais transférer le lien à un ami au moins) et qu'il y a l'air d'y avoir des gens bien intentionnés dans les parages ;-)

============================
Lettre à Isa: psy/religion, inspiration divine et socialisme libertaire

Bonjour Isa,

Merci pour toutes les discussions qu'on a pu avoir sur mon « cas » (Note pour les zèbres: et ton orientation vers ce psy belge qui ma beaucoup fait progresser). Là c'est insomnie, mais ça va. Depuis début Septembre je suis dans une période à risques. Ce coup-ci j'ai identifié ça et j'ai relu mon document de travail qui m'a bien aidé. C'était comme si Moi@2017 aidait Moi@2018: j'ai été reconnaissant à Moi@2017. Là c'est le flot de vagues de + en + fortes, que j'arrive à encaisser, avec des schémas de raisonnement en arborescences méga-rapides (Edition: comme si le pièces de puzzle s'assemblaient toute seule, on devient vite accord en en enchaînant 5 sur 3 jours, quelle exaltation, surtout ne pas réserver ça au domaine pro, et utiliser cette énergie pour abattre les barrières). Pour le moment je suis parvenu à canaliser le flux: à le répandre dans de multiples dimensions, pour le moment je survis bien et je vis comme une transformation; douloureuse mais pleine de joie.

Je vais me laisser aller dans mes propos pour parler de mon état d'« inspiration divine laïque » dans une forme de chemin vers la paix

Dans la dernière semaine, j'ai eu une discussion très profonde avec <ma_compagne> autour de la relation particulière qui nous unit. Cette grande force qu'on partage, et cette liberté qu'on s'accorde plus forte que la confiance (qui implique d'imposer des attentes). C'est comme une confiance absolue¹ basée sur des attentes minimales et fondamentales dont nous savons qu'elles seront respectées parce qu'elles sont en nous et que c'est et sera toujours comme ça (je la note pour plus tard). Notamment au sujet de la sexualité, liberté offerte l'un à l'autre, que je n'ai prise que tardivement et pas encore tout à fait. Merci <ma_compagne>

J'ai beaucoup réfléchi à mon rapport aux autres dans mes périodes d'arborescence intense. En fait il y a des schémas récurrents: j'aime aider les autres, pas tout le monde, les gens que j'ai repéré. Ça peut être n'importe qui: les amis chers (les gens qui s'attirent et qui s'entre-aident mutuellement sans calculs sur une base libre, pour reprendre un terme communiste-libertaire: des exemples de libre association appliquée). Ça peut aussi être des gens qui me touchent: des futurs amis, ou des inconnus/prochains. Parallèlement il y a des gens qui ne me touchent pas

Avec le recul tout ça colle avec mes rôles de rassembleur en périphérie de tous mes cercles de connaissances, jamais au centre, toujours dans des échanges à 2-3 en marge, toujours des personnes uniques avec qui je sens que ça passe, souvent des personnes en souffrance (ouverte/cachée) ou en recherche d'alternatives, jamais des normatifs insipides. Quelque chose qu'on pourrait qualifier de solidarité de classe intuitive/spontanée, mais qui a aussi quelque chose de chrétien. C'est aussi un trait de caractère qui se manifeste au travail. Les gens sont tolérants avec mes exubérances sans doute parce que je fais le taf, mais aussi parce que je fais du bien à pas mal de collègues, une sorte de profil perle rare – on a de la chance de l'avoir celui-là même si c'est impossible de le manager

Là je me suis tapé une insomnie: la grande roulette de l'arborescence m'amène à réaliser que je suis enfin prêt à retourner auprès de ma mère. Fort pour l'aider. Donner ce que j'ai à donner, qu'elle prenne ce qu'elle peut prendre, sans attentes de ma part. Un grand sentiment fondé sur l'acceptation de l'existant, à nu, brut, sans patche de bienséance

Cette fameuse peur du « qu'en dira-t-on ? » qui a structuré la vie de mes parents depuis leur enfance (enfants non-désiré) dans leur quête de reconnaissance. Et ce qui m'a mené à refuser unilatéralement la communication avec eux sans mettre les mots dessus depuis 20 ans. Pour me protéger des solutions de mes parents à base de conformisme à des attentes perçues: les valeurs morales « traditionnelles », notamment sur les relations filiales. Insupportable pour quelqu'un comme moi comme vous le savez chers amis, mais chose que je n'ai jamais pu dire à mes propres parents (les chiens ne font pas des chats). Sans demi-mesure, quitte à faire souffrir — il y a des prochains qui morflent avec moi, je n'hésite parfois pas à être à la limite du harcèlement (pauvre coturne³). Dans ce cas, était-ce ma façon de communiquer ? une souffrance qui rappelle que quelque chose d'important n'est pas réglée ?

Aujourd'hui je suis prêt mûr pour revenir là-dessus sur une base de donner sans attente, très chrétienne. Fondé sur un pardon qui accepte le passé et accorde le droit aux autres d'avoir leur raison, leurs cheminements, et de rester dans la voie qu'ils ont choisies pour trouver leurs paix par rapport à leur vie. Qu'ils prennent ce qu'ils peuvent et en fassent ce qu'ils peuvent. Le don est donné, sans emballage cadeau ni ruban, un cadeau qui secoue, il crée une fêlure contrôlée, dimensionnée pour pouvoir être refusée, une fêlure qui pourrait aussi faire tomber des barrières dans un chemin vers la paix en soi. J'ai fait un pas vers ma paix

Une grande prise au tas (à chacun selon ses besoins, de chacun selon ses moyens) qui libère l'individu. Élargie à l'échelle pour rendre la vie des camarades possible sur le long terme. Et là c'est un peu la bonne parole, pour remercier les amis et les gens qui ont aidés à passer des étapes et/ou à qui le sujet psy/religion/socialisme libertaire, nos frères et soeurs⁴. Comme une bouteille à la mer à l'envers, un message destiné à qui voudra le lire, et en retenir ce qui lui faut.

Là je me sens comme un prophète⁵ qui n'arrive pas qu'à peine à gérer le download, limite Deny of Service. Quand je pense que je n'avais parlé à mon psy que de « toute-puissance » dans les symptômes de pré-crise Wink Tu m'étonnes que je n'arrivais pas à supporter les dernières fois que j'ai eu un truc comme ça. Maintenant c'est déjà vachement mieux que jamais, mais je ne sais pas quand ça va s'arrêter. Se livrer c'est se délivrer

Je me dis que tout ça ça ressemble aux propos des prêtres d'CCFD à votre mariage qui m'a beaucoup touché. Un autre dosage: zéro référence à Dieu, plus de référence politique, pas beaucoup plus de sauce rouge-noir à mon humble avis. Ça ressemble à ça la foi ? ou c'est le « pro-tip » des croyants authentiques pour absorber le genre de truc qui m'arrive, l'accepter et l'appliquer pour mieux dompter ?

Merci beaucoup tout le monde,
À la prochaine,

Schmetterling

¹ cette confiance « absolue » + la certitude que quoi qu'il arrive nous serons là l'un pour l'autre, en soutien, même en envisageant un scénario où nous serions séparés, pour toutes les raisons que le hasard ou le destin peut créer (à première vue penser comme ça c'est douter, mais c'est de la certitude absolue). Nous sommes chanceux de nous être trouvés et de partager ça: le grand risque sera de vouloir retrouver exactement ça auprès de quelqu'un d'autre (après mort ou séparation). C'est de l'Amour absolu à peine reconnaissable tant l'amour standard en rayon dans touts les supermarchés et son matraquage média n'ont rien à voir

² elle a fait une tentative de suicide il y a 2 ans et a toujours été en souffrance

³ référence à ma première année de vie d'étudiant

⁴ au sens large, ceux de sang sont en copie et pourront aussi en profiter Razz

⁵ à ce stade je pensais envoyé ce mail à ~25 personnes qui comptent, dont mes parents et aussi quelques personnes avec lesquelles je n'ai pas discuté depuis plus de 2 ans (parfois 6+ ans)
je voulais faire ça avec la note qui suit:
============================
Attention: décharge émotionnelle
email à mes amis et contacts chers, certaines personnes sont en copie invisible
l'email leur sera adressé à eux seul et Isa
personne ne verra leur adresse, pour qu'elles puissent faire ce qu'elles souhaitent.
si elles souhaitent parler après cet email, elles peuvent me contacter ou en discuter avec les personnes en copie visible, sur la base de l'entraide mutuelle

Rappel à tout le monde: tout le monde sait comment je fonctionne, pas très fort en comm', avec grosse tolérance aux reprises de contact après des années (certains pratiquent Wink,
et pratique du décrochage de téléphone quand je peux et si je veux. Ne vous faites pas de soucis, prenez ce que vous pouvez prendre, au plaisir de discuter lorsque l'occas' se présentera


Dernière édition par schmetterling le Jeu 25 Oct 2018 - 14:19, édité 5 fois (Raison : toutes mes éditions: format, typographie, précisions pour les zèbres, et correction orthographiques)

schmetterling

Messages : 18
Date d'inscription : 31/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Bouteille à la mer à l'envers: lettre à une amie écrite en pic de zébritude Empty Re: Bouteille à la mer à l'envers: lettre à une amie écrite en pic de zébritude

Message par Fleur de Lotus le Jeu 25 Oct 2018 - 14:06

Bonjour Schmetterling, je suis en plein dedans (le fameux pic), je te reçois donc 5/5.

Je suis à 100% d’accord avec «Se livrer c’est se délivrer » mais en effet, pas n’importe comment, pas n’importe où.

J’ai envoyé des courriers du même genre à mes proches, au moment de ma dernière crise existentielle (2012) et je sais aujourd’hui que j’aurais mieux fait de m’en passer.

Je pense donc que tu as bien raison de le poser ici. C’est aussi ce que je fais (depuis un an selon divers modes) et je sais que c’est le meilleur moyen, pour moi, d’intégrer et dépasser ce qui se passe.

Bonne transformation de ce que tu viens de nous livrer.
Fleur de Lotus
Fleur de Lotus

Messages : 894
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Bouteille à la mer à l'envers: lettre à une amie écrite en pic de zébritude Empty Re: Bouteille à la mer à l'envers: lettre à une amie écrite en pic de zébritude

Message par schmetterling le Jeu 25 Oct 2018 - 14:26

Merci pour ton message, je me doutais bien que je n'étais pas seul. L'écrit m'a beaucoup aidé ces dernières semaines : pour fixer le flux de pensées et pouvoir passer à la suite

Ça et mon rapport à la parole donnée et à la formulation verbale : j'ai décidé de tenir un journal de bord de cette période (je n'ai aucune trace des autres, à part des souvenir confus, une certaine souffrance et l'appréhension de replonger) en recontactant mon psy, j'ai aussi utilisé la force de la parole pour passer des barrières et pour rendre « réel » des pensées puisque partagées à voix haute avec d'autres (autrement c'est le déni, de l'enfouissement de bombes à retardement). Ces 2 aspects auxquels j'ai réfléchi ont été transformés en outil pour m'aider à passer le cap

Je te souhaite un vif succès dans le lissage de ton pic Wink

(Edit: J'ai vraiment bien fait de pas envoyer ça à ma super mailing-list, ma copine avait raison)


Dernière édition par schmetterling le Jeu 25 Oct 2018 - 14:28, édité 1 fois (Raison : note entre parenthèses à la fin)

schmetterling

Messages : 18
Date d'inscription : 31/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Bouteille à la mer à l'envers: lettre à une amie écrite en pic de zébritude Empty Re: Bouteille à la mer à l'envers: lettre à une amie écrite en pic de zébritude

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum