De bric et de broc (carnets d'errance)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Lun 22 Oct 2018 - 18:01

Dilettante...

Sujets divers et variés. Découvertes (même si elles paraissent évidentes pour certains, hétérogènes) parfois sujettes à caution (en mon esprit il y a quand même à apprendre de cela, ne serait-ce que sur les ressorts humains qui poussent à  les propager...). Décousues (parce que j'aime bien sauter du coq à l'âne, et que je ne bride plus le cours de mes pensées).

Cailloux parfois. Cris du cœur encore. Émerveillement ou alarme ensuite. Cynisme parfois. Questions toujours. Dédale et tournis sans doute.
Beaucoup d'images (animées ou non). Quelques textes et citations (de ma plume ou de celle d'un autre). Le peu qui "m'appartienne" sera ce que j'en extrait à ma mesure, le restant venant de ceux qui voudront bien alimenter avec moi ce lieu.

Pour commencer un documentaire qui fait pont entre ma passion des livres et de l'histoire. Là où la science, parfois, révèle l'homme à l'homme. Là aussi où l'on constate aussi que d'extirper l'histoire de sa gangue ne permet pas pour autant de la préserver...

avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Lun 22 Oct 2018 - 23:37

Un autre documentaire, cette fois sur la ville de Thonis (aussi connue sous le non d'Hérakleion). Ce fut un port commercial de grande importance dans l'antiquité,bâti sur une succession d’îlots sablonneux. Cette ville est à présent submergée sous près de 10 mètres d'eau.

Je suis toujours émerveillé par la résistance des statues et autres artefacts qui sont découverts lors de ces recherches archéologiques, et par la patience et l'art déployés par les artisans d'alors. Le temps long y est certainement pour quelque chose, et cette approche me fait largement réfléchir à ce que nous vivons et à comment nous employons cette denrée rare que le le temps représente, et qu'il me semble que nous ne concrétisons plus...

avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par Invité le Lun 22 Oct 2018 - 23:50

Ce qui m'a toujours fasciné, c'est d'aplanir le sol. De nos jours, j'ai connu plein de gens qui ont des fissures dans la maison "la maison travaille", qu'ils disent. Et à côté de ça, des gens, ont construit des trucs, immenses, beaux, pratiques, avec des moyens dérisoires.

Quand je pense aux arènes de Nîmes, cirque, théâtre, village, monument, ça a tout été. Génial. Ou le Pont du Gard, la vision qu'il fallait avoir. Imaginer partout où il allait passer, les pentes, pour desservir Nîmes. Alors qu'il n'y avait pas de voiture, pas de drône, pas d'appareil photo, rien pour parcourir la pampa et faire des projections. Et pourtant, le grand aqueduc tient encore. Certes, on l'a refait, mais quand même...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par siamois93 le Mar 23 Oct 2018 - 13:00

Parait que les architectes n'étaient pas tous romains mais des immigrés, voir même des prisonniers de guerre qui venaient de Perse, ou de Syrie puis ont été amenés en Turquie puis en Grèce pour finalement se retrouver chez les romains au fil des conquêtes.
Parfois Wikipédia a de bons articles : https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_construction#Monde_antique_oriental

avatar
siamois93
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3272
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 51

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Mar 23 Oct 2018 - 21:35

@davidabricot

Effectivement. Quand on s'aperçoit du travail considérable qu'ont effectué les égyptiens pour aplanir le plateau de Gizeh avant même que d'y élever le première pyramide, ou le choix de l'enrochement supportant la forteresse de Sacsayhuaman (lieu soumis à de nombreux tremblements de terre) par les peuplade amérindiennes, ne peut venir à l'esprit que leur attention à l'environnement, couplée à leur désir de faire dans le temps long. Tout ceci en connaissance des efforts qu'il fallait consentir, et de la jouissance qu'ils désiraient avoir de l'objet (à la fois spirituelle, mais aussi matérielle).

@siamois93

Oui. C'est aussi le cas pour les matériaux. Par exemple Sainte Sophie, à Istambul. Des colonnes hellénistiques furent apportés du temple d'Artémis à Éphèse, du porphyre venait d'Egypte, du marbre de Thessalie et de Moulis en France (marbre noir), des pierres jaunes de Syrie, etc.
On dit aussi que huit des grandes colonnes de la basilique auraient été prises sur le site de Baalbek, dans le temple de Iupiter Héliopolitanus


avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Mar 23 Oct 2018 - 21:36

A la fin des années 1970, un projet mutinational (francais, americain, danois et suisse) vise à étudier le climat passé de la terre. Des gaciologues forent donc dans les glaces du Groenland (puis du pôle sud, debut des années 1980) et... cela a permis, après plus de trente années, de comprendre le bouleversement climatique mondial s'étant passé au milieu de treizième siècle.



Ici se trouve un article explicitant les constatations et analyses effectuées : http://www.pnas.org/content/110/42/16742

avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Mer 24 Oct 2018 - 20:43


avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Mer 24 Oct 2018 - 21:39

Un point de vue sur les math, par Derek Abott (Université d'Adélaïde)

https://www.researchgate.net/profile/Derek_Abbott/publication/256838918_The_Reasonable_Ineffectiveness_of_Mathematics_Point_of_View/links/5b658926458515cf1d33a50c/The-Reasonable-Ineffectiveness-of-Mathematics-Point-of-View.pdf
avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Ven 26 Oct 2018 - 16:45


avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Ven 26 Oct 2018 - 19:02

https://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Le_champignon_de_la_fin_du_monde-9782359251364.html

avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Sam 27 Oct 2018 - 0:21

J'ai bien conscience que l'on peut finir par avoir marre des choses qui fâchent. Marre d'entendre rabâcher que tout va mal.
Marre de se prendre en permanence les errances du monde moderne. En s'en dégager en détournant les yeux.

Ce n'est cependant pas cela qui fera que le problème se règle. Seulement se retrousser les manches et s'y atteler, même si l'on pense que c'est trop tard, même si l'on se sent seul...

avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Sam 27 Oct 2018 - 4:31







avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Sam 27 Oct 2018 - 18:43





avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Sam 27 Oct 2018 - 23:00

avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Dim 28 Oct 2018 - 0:18

J'ai déjà posté deux vidéos sur les travaux d'Alexandre Grothendieck. Grand mathématicien s'il en est.
Ce dernier, très porté sur la nature et révolté par les ravages qu'on lui fait subir, s'était retiré loin de la civilisation.

Il a laissé un livre, qu'il ne voulait pas voir vendu ni imprimé, racontant sa vie et son œuvre : "Récoltes et semailles" (929 pages).

Vous pourrez le lire (et le télécharger) ici :

https://jmrlivres.files.wordpress.com/2009/11/recoltes-et-semailles.pdf
avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Dim 28 Oct 2018 - 0:55

avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par Invité le Dim 28 Oct 2018 - 1:13

ludion a écrit:J'ai déjà posté deux vidéos sur les travaux d'Alexandre Grothendieck. Grand mathématicien s'il en est.
Ce dernier, très porté sur la nature et révolté par les ravages qu'on lui fait subir, s'était retiré loin de la civilisation.

Il a laissé un livre, qu'il ne voulait pas voir vendu ni imprimé, racontant sa vie et son œuvre : "Récoltes et semailles" (929 pages).

Vous pourrez le lire (et le télécharger) ici :

https: // jmrlivres.files.wordpress.com/2009/11/recoltes-et-semailles.pdf

merci pour ce texte

" Alors Même qu’il s’adresserait à des lecteurs parf aitement "dans le coup" à tous points de vue, il reste une chose importante pourtant que le mode d’e xposition "de rigueur" s’interdit de communiquer . C’est Aussi une chose tout à fait mal vue dans les milieux de gens sérieux, comme nous autres scientifiques notamment ! Je Veux parler du rêv e. Du Rêv e, et des visions qu’il nous souf fle - impalpables Comme lui d’abord, et réticentes souv ent à prendre forme. De Longues années, voire une vie entière de tra vail intense ne suf firont   Pas peut-être p. 10 pour voir se manifester pleinement telle vision de rêv e, la voir se condenser et se polir jusqu’à la dureté et l’éclat du diamant. C’est Là notre tra vail, ouvriers par la main ou par l’esprit. Quand Le tra vail est ache vé, ou telle partie du tra vail, nous en présentons le résultat tangible sous la lumière la plus vive que nous pouvons trouv er, nous nous en réjouissons, et souv ent en tirons fierté."

ps...j'ai du éditer rapidos le texte en format crasseux, désolé

la transmission du savoir , de l'expérience et des solutions ne doit pas négliger le rêve

si on veut sauver le monde actuel il faut commencer par le faire rêver à nouveau


il est remarquable que ce scientifique exceptionnel en fasse le constat et admette que le rêve est souvent mal vu en science, combien de fois m'a t on traité de pas sérieux a minima quand je venais justement avec des idées, de la créativité et du rêve y compris proche ou en science

seul un scientifique dur peut faire de la science disent ils, ah .. qu'en savent ils exactement en fait ?

est ce certain ?

est ce que l'on ne peut pas par exemple faire des mathématiques en n'utilisant que des mots de français sans symbolique aucune ? les mots définissant les symboles et concepts ? ne peut on comprendre la science même si on n'invente pas ses théories ?

ne peut on imaginer des évolutions à ces théories mêmes ? et sans les formaliser quand même en apporter les piliers partiels ou complets de futures démonstrations et analyses ?

la part du rêve, de cette intelligence qui s'amuse disait einstein n'est elle pas tout aussi importante ?

et sa responsabilité à la bossuet ? science sans conscience...

une science chimiques qui a cette conscience de la destruction des abeilles et du constat d'einstein du risque de fin des chaines de pollinisation et donc des failles de nos propres survies alimentaires n'a t elle pas ce devoir de dire ? or elle ne dit ..rien.; elle ergote,envoie ses experts et ses fausses analyses pour nier les faits

les faits sont têtus pourtant

le rêve commence aussi par la responsabilité pour que ce rêve ait une chance de se matérialiser plus tard

la condition de base est l'honnêteté , la bienveillance et le respect du vivant quelque soit le domaine de la science

et si des champignons poussent sur les ruines ,espoir de communautarisme fonctionnant quandmême against all odds en somme , n'est il pas préférable de cesser de détruire ces forêts ?

en finlande des abrutis la détruisent en masse

la tronçonneuse électrique est une invention du diable

les filets de peche qui raclent les fonds marins ou la peche à l'électricité etc, qui pondent ces idées et qui les réalisent, en identifiant ces sources de mal global on avancerait déjà

ainsi dans le monde une minorité de foireux fâcheux ,de mad scientist font un tort considérable aux majorités sans jamais en répondre

si on trouve le moyen de responsabiliser ceux là alors on changera le monde














Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par Invité le Dim 28 Oct 2018 - 1:29

car finalement qu'est ce qu'un scientifique finalement ?
qu'est ce qui le définit ? un diplome ? une connaissance ? des méthodes d'analyses du réel ? des étapes de validation ? ou autre chose ?

qu'est ce qui différentie les grecs anciens des scientifiques modernes, ces grecs anciens ne l'étaient ils pas ? manquaient ils de sérieux avec leurx croyances dans les dieux ? et les architectes des pyramides et les médecins esseniens ?





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par Invité le Dim 28 Oct 2018 - 1:32








Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par Invité le Dim 28 Oct 2018 - 1:35




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par Invité le Dim 28 Oct 2018 - 1:38





qu'est ce qu'un scientifique ?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Dim 28 Oct 2018 - 12:27

Salut ZeZebulon. Ceci est la réponse à ton post de 1h13 aujourd’hui Smile

ZeZebulon a écrit:
la transmission du savoir , de l'expérience et des solutions ne doit pas négliger le rêve

si on veut sauver le monde actuel il faut commencer par le faire rêver à nouveau

Les scientifiques dont j'ai posté les vidéos disent, pour la plupart, que ce sont les res d'enfant qu'ils sont fait qui les ont poussé à chercher une explication ou une voie, et ils s'émerveillent tous devant l'image qu'ils aperçoivent, tout en précisant bien que ce ne sont que des pistes, plus ou moins éclairées par les faits. Il me semble que plus ils évoluent dans la recherchent, plus se fait jour une certaine humilité.
Alors oui, le rêve, ou les expériences de pensée, ou le refus de ce que certains appellent un délire, me semble une forme d'autocensure : La plupart des gens aimant avoir une certitude car elle est confortable...
Ceci étant, même si j'apprécie de rêver et d'expérimenter les possibles, je reste quand même en attente de constatations, car chacune est une marche vers un ailleurs réorienté.

ZeZebulon a écrit:il est remarquable que ce scientifique exceptionnel en fasse le constat et admette que le rêve est souvent mal vu en science, combien de fois m'a t on traité de pas sérieux a minima quand je venais justement avec des idées, de la créativité et du rêve y compris proche ou en science

Il n'est pas le seul à faire ce constat. Carlo Rovelli, Jean-Pierre Luminet et d'autres disent la même chose, en plus que de chercher des étudiants thésards pour leur redonner une partie de leur savoir et du goût de l'aventure scientifique.

ZeZebulon a écrit:seul un scientifique dur peut faire de la science disent ils, ah .. qu'en savent ils exactement en fait ?

est ce certain ?

Certains disent cela. Ce qui sous-tend que personne ne peut poser des questions, qu'un autodidacte est dévalorisé, qu'un jeune posant des questions naïves est rejeté, donc n'a pas envie de s'orienter vers une carrière de chercheur, etc...

ZeZebulon a écrit:est ce que l'on ne peut pas par exemple faire des mathématiques en n'utilisant que des mots de français sans symbolique aucune ? les mots définissant les symboles et concepts ? ne peut on comprendre la science même si on n'invente pas ses théories ?

ne peut on imaginer des évolutions à ces théories mêmes ? et sans les formaliser quand même en apporter les piliers partiels ou complets de futures démonstrations et analyses ?

Ces mots sont employés par Alexandre Grothendieck dans son ouvrage. Ils permettent à une personne comme moi d'approcher les concepts qu'il maîtrise, et me redonne goût à l'apprentissage. En sus, il offre aux mathématiciens, dans les renvois, des points d'accroche aux théorèmes qui lui ont permis d'aller vers sa démonstration. C'est bien cela que je considère comme un scientifique digne de ce nom. Ouverture, partage et transmission : Tout est dit.
Et alors, effectivement, naît une envie de rebondir, une émulation, un investissement. Et une voie parsemée d'embûches, cachant parfois de magnifiques trouvailles.

ZeZebulon a écrit:la part du rêve, de cette intelligence qui s'amuse disait einstein n'est elle pas tout aussi importante ?

et sa responsabilité à la bossuet ? science sans conscience...

Tout cela est primordial, mais notre monde moderne fragmente, segmente, polarise, et veut tout placer dans des cases. Dans chacune d'elles, la compétition est effrénée à l'échelle mondiale, et chaque "rendu" ne doit viser qu'à l'utilitarisme. Quand au rêve, il n'est à présent associé qu'à la masse financière dégagée par ce dernier (autant dire que sa substance se concentre sur bien autre chose que les possibles...)

ZeZebulon a écrit:une science chimiques qui a cette conscience de la destruction des abeilles et du constat d'einstein du risque de fin des chaines de pollinisation  et donc des failles de nos propres survies alimentaires n'a t elle pas ce devoir de dire ? or elle ne dit ..rien.; elle ergote,envoie ses experts et ses fausses analyses pour nier les faits

les faits sont têtus pourtant

le rêve commence aussi par la responsabilité pour que ce rêve ait une chance de se matérialiser plus tard

la condition de base est l'honnêteté , la bienveillance et le respect du vivant quelque soit le domaine de la science

et si des champignons poussent sur les ruines ,espoir de communautarisme fonctionnant quandmême against all odds en somme , n'est il pas préférable de cesser de détruire ces forêts ?

en finlande des abrutis la détruisent en masse

la tronçonneuse électrique est une invention du diable

les filets de peche qui raclent les fonds marins ou la peche  à l'électricité etc, qui pondent ces idées et qui les réalisent, en identifiant ces sources de mal global on avancerait déjà

ainsi dans le monde une minorité de foireux fâcheux ,de mad scientist font un tort considérable aux majorités sans jamais en répondre

si on trouve le moyen de responsabiliser ceux là alors on changera le monde

Ce ne sont pas les "mad scientists" qui font du mal. Ce sont ceux qui agglomèrent les connaissances pour en tirer profit. Ce ne sont pas aux scientifiques de répondre de leurs trouvailles (il suffit de voir comment les scientifiques de Los Alamos ont alerté sur les risques de l'atome...), mais aux esprit vénaux qui font feu de tout bois afin d'amasser une cagnotte de plus en plus grande, seul et ultime but dans leur cervelle.
avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Dim 28 Oct 2018 - 12:44

@Zezebulon

Je continue en prenant connaissance du reste.

J'aime bien les deux morceaux que tu as postés (mad world et the scientist). Je les possède dans ma playlist depuis longtemps...

Remarque sur la vidéo avec Morgan Freeman : Je crois que ce dernier ferait bien de rester dans son rôle d'acteur. L'habitude aux USA est de tout transformer en spectacle, et parfois même d'introduire des biais cognitifs de par la manière de présenter les choses. Je ne regarde donc pas ce type d'émissions (sauf si j'essaie de comprendre comment on cherche à influencer l'auditeur), et préfère aller sur le site du CNRS, de CANAL-U.TV, de Stanford, etc...

J'ai d'autre part beaucoup apprécié les vidéos sur Jake, et sur Jacob Barnett. J'ose croire que leur famille les a laissés rêver en plus que de les soutenir dans leurs recherches. Il y a pourtant des ressorts sociaux qui m'effraient là derrière :
- Le besoin de mettre cela en avant comme si c'était un état extraordinaire, alors qu'il doit y avoir beaucoup d'enfants capable de cela, mais en déshérence au fin fond d'un pays aux conditions de vie misérables
- La focalisation sur des sciences aux cœur de notre civilisation utilitariste, alors qu'un dramaturge, un poète en herbe ou un dessinateur ne sera pas automatiquement repéré. Et pourtant combien l'expression d'une certaine beauté ferait-elle pour le bien-être commun. Ce n'est effectivement pas ce que l'on appelle science, mais c'est aussi un substrat qui permet à l'être, dans son ontologie, de s'élever aussi, et parfois, en quittant par là les contingences matérielles, d'arriver à rêver... ce que tu précisais comme étant quelque chose à retrouver...


Dernière édition par ludion le Dim 28 Oct 2018 - 12:57, édité 1 fois (Raison : fautes)
avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par siamois93 le Dim 28 Oct 2018 - 12:55

Mais qu'est-ce que le temps ?

Pour les amoureux des abeilles il y a ce site : abeille-et-nature où un apiculteur français parle de ses différentes expérimentations avec l'abeille française. Car le problème c'est que par appât du psofit on a développé presque une seule espèce sur toute la planète.
Ce qui nous détruit c'est aussi l'absence de nuit noire et silencieuse. Quelle misère !
avatar
siamois93
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3272
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 51

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De bric et de broc (carnets d'errance)

Message par ludion le Dim 28 Oct 2018 - 15:35

Hello siamois93

Le temps... plusieurs physicien en parlent, dont Carlo Rovelli (dont, intuitivement, je me rapproche de la pensée) qui expose (en ce que j'en ai compris) que ce serait la "résultante" de mouvement et de la multiplication des grains d'espace (au travers de la théorie de la "gravité quantique à boucle").

Effectivement, partout se pratique la sélection génétique ne tenant en compte que ce qui est "productif" dans le sens à la fois bénéfique pour la production humaine, et aussi dans la facilité à maîtriser la complexité nécessaire à l'application des changements. Manipuler un gène de plante est semble-t-il moins complexe, et de plus bien loin d'être soumis à des règles éthiques telles que l'on pourrait les voir émerger pour un mammifère ! Alors, une abeille "productive" (telle que les hommes les conçoit UTILITAIREMENT), pourquoi se priver, hein ?

La nuit ensuite... bouleversement du cycle circadien pour tous les animaux, et pas que pour l'homme. Énergie dissipée que tout le monde paie sans pour autant le demander et sans pour autant s'en réellement servir... vaste débat, car d'autres diront que ne pas éclairer une cité permettrait l'augmentation de délits (voire de crimes)... Peut-être, et même certainement de nos jours. Mais n'est-ce pas là "occulter" le problème en quelque sorte, le problème du sens, de l'occupation, de l'éducation ? etc...
avatar
ludion
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 696
Date d'inscription : 03/08/2018
Localisation : A cheval sur le vecteur Temps

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum