L'histoire de Petit Pierre.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

L'histoire de Petit Pierre.

Message par ifness le Jeu 18 Oct 2018 - 23:29

Certain.e.s me connaissent un peu, 
ou me suivent, ou se plaisent à écrire ici,
dans ce domaine d'expression du forum, 
et c'est pourquoi j'ai choisi d'ouvrir ce fil en ce lieu.

Ce n'est pas pas le bon lieu, certes, je le sais bien : mon histoire se présentera comme une histoire, 
je ne connais pas même (en ce jour) la forme qu'elle prendra, suivie, ou décousue, 
elle sera évidemment ouverte, puisque proclamée sur le Forum (ou l'Agora),
et quiconque pourra intervenir, écrire, dire, ou se taire.

I
maginez : je me tiens au pied d'une des rares colonnes libres, 
et non, ce n'est ni le Jardin ni le Portique, 
non plus la proximité d'un célèbre tonneau, 
y
 règne le brouhaha habituel, 
mais aussi la liberté de s'exprimer, la liberté même d'offrir au passant sa folie.
Au contraire de Socrate je ne mépriserai pas les Dieux. Je leur sacrifierai volontiers. Il ne s'agit pas d'offrir une "Politique" à Platon.

L'histoire commencera lorsque je l'aurai décidé. Lorsqu'une première ligne s'imposera.

Sachons simplement qu'elle doit, en principe, s'écrire. Je l'ai promise à I. (-I comme Isis-)
I comme 
if

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par Charv le Jeu 18 Oct 2018 - 23:46

(je discutais plus loin, avec d'autres, tu as attiré mon attention. Je reste assis avec les copains, mais tourne le regard vers toi. Eux aussi. Tu - m'intrigues serait trop fort, mais éveilles ma curiosité - et as capté ma disponibilité. Te presse pas, je suis bien, confortablement installé ; et si tu tardes un peu, ce n'est pas grave, les copains n'ont pas l'air pressés non plus ; possible qu'on ne fasse pas le silence complet, voire qu'on chahute un peu. Mais eux comme moi avons compris qu'il se pourrait qu'il se passe quelque chose. En fait, on le désire.
Mais on a tout notre temps.)
avatar
Charv

Messages : 397
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 41
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par Fleur de Lotus le Ven 19 Oct 2018 - 8:51

J'étais justement dans le groupe de Charv, à papoter des événements qui traversent cette agora depuis peu. Toute cette affaire nous bouscule, mais nous sommes de plus en plus nombreux à apprécier cette remise en cause qui nous oblige à nous parler, pour certains qui ne faisaient que se croiser de loin, et nous oblige aussi pour d'autres à réfléchir à leurs paroles, leurs actes même.

Mais si tout cela nous occupe entre nous, nous n'en sommes pas moins attentifs aux passants, nouveaux ou anciens, qui déambulent ici et là.

Je connais cet homme, Ifness, j'ai déjà échangé avec lui, sur l'Amour, j'avais même écrit une chanson posée sur son fil. J'ai suivi de loin ses autres passages sur la place, je l'ai trouvé parfois triste, parfois joyeux, mais toujours sincère et fragile, et beau dans cette fragilité.  

Je capte le regard de Charv, lui adresse un sourire de connivence légère, nous attendrons ensemble de voir si cet homme veut venir à nous, ou pas, sans pour autant non plus lui imposer notre présence. Après tout l'agora est grande, et même si elle peut être parfois bruyante, il y a de toute évidence de la place pour tous.
avatar
Fleur de Lotus

Messages : 756
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par ifness le Ven 19 Oct 2018 - 19:06

Merci Charv,
merci Fleur,

non pour moi/moi :
mais pour cette agora. (Fleur reprend le mot).

Vous êtes l'esprit de la Rêv'olution possible sur ce media.

J'ignore si ce que j'écrirai vous procurera plaisir,
j'ignore même si ce que j'écrirai me procurera satisfaction.

Merci d'être vous, d'être ici.
Et, non, ne vous impatientez pas.
Merci d'écrire "nous avons tout notre temps".

A vous (j'irai vous lire).

if

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par ifness le Ven 19 Oct 2018 - 22:45

...parfois triste...parfois joyeux...toujours sincère et fragile... beau dans cette fragilité...


Je n'ai rien écrit, dit Petit Pierre, et déjà des commentaires sont écrits.
"Nous nous débattons à l'intérieur d'une dystopie depuis notre apparition", suggère Lovecraft, affalé dans son canapé sombre.

L'intervention est pourtant caressante.
Le problème est : quel rapport a-t-elle avec le réel ?
Cet homme, Ifness, est un personnage de roman de SF. C'est un humain, un terrien.
Son auteur, son créateur, son  (démiurge )
l'ont voulu ambigu, détaché, froid, analytique (tel était la raison de son rôle sur Shant).
Malgré lui, malgré ses devoirs officiels, le voici qui noue une amitié, qui intervient, quand il ne devait que rapporter.
Son auteur lui a inventé un nom qui me plaît : ce mot n'existe pas, il est intraduisible.
(Il reflète le génie d'une langue, la langue anglaise en l'occurrence, et cela me plaît.)

Et Petit Pierre, qui est-il ? vous demandez-vous avec un début d'exaspération.
(Si vous désirez le savoir, rangez pour l'hiver votre exaspération naissante au rayon des affaires d'été, dans le placard dédié, parce que vous aurez bien d'autres occasions de la revêtir. Si vous vous retrouvez dans la situation de vous demander : "mais où ai-je mis mon exaspération ?" vous pourrez décider : "mais il est rangé dans les affaires d'été", et le quotidien hivernal vous deviendra plus doux.)

La naissance de Petit Pierre.


La nuit dernière, j'ai fait un rêve (un rêve étrange et pénétrant ? certes oui, mais Baudelaire tricha. Baudelaire trichait, comme trichent les poètes.)
Dans une niche, un creux indéfini, se préparait un bébé. Faut-il croire.
Ce nouveau-né venu de nulle part signifia soudain qu'il voulait naître, et je fus contraint de l'extraire; il était prématuré, mais n'en portait aucun symptôme, il était fort mature , et fort, au contraire, et montrait un visage d'enfant, avec de grands yeux interrogateurs.
Maternellement je le pris en mes bras et puis m'en occupai, comme il se doit.
Un tendresse certaine existait entre nous. Il m'arriva même de reposer ma tête sur son ventre, ce qui peut sembler paradoxal, mais nous sommes dans le rêve. Voyez les gravures rupestres.
Simplement, cet enfant, lorsque vint l'éveil, n'avait jamais souri.


.....
Non, bien sûr que non, la naissance réelle de Petit Pierre n'a rien à voir avec ce récit mythique.
De cette réalité, il sera hélas question dans le le paragraphe auquel je réfléchis,
et, puisque j'y réfléchis, il sera aussi question de philosophie.
Le monde du rêve n'y survivra pas.
...
if

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par ifness le Ven 19 Oct 2018 - 23:08

Parenthèse 1. La naissance.


Non, ce que je vais écrire n'est en aucune manière original.
C'est néanmoins une pensée rarement prononcée.


Nous nous inquiétons énormément de ce que que que nous deviendrons après notre mort.
Si je réponds à ce questionnement métaphysique par  (je suis matérialiste *):
"notre corps se dissoudra, d'une manière ou d'une autre, et le reste est néant"
on fera de mon parti-pris des commentaires divers selon que


mais  : se demandera-t-on une seule fois : 
"Qu'étions-nous avant notre naissance " ?
Car, a priori, la réponse est : "rien", et les théologiens des monothéismes en conviendront aussi.
(Il ne sera guère que les fervents de réincarnations qui auraient à dire davantage. Sans aucune preuve, aucun argument que leur croyance.)


Je pose cette simple question : 
pour quelles raisons le néant éventuel de notre après-vie nous angoisserait-il davantage que le néant de l'avant-notre-naissance ?


Cette question peut nous mener à des réflexions métaphysico-théologiques fort intéressantes.
L'histoire de Petit Pierre est décidément riche de possibles divergences.
(Voir : "analyse vectorielle")
...
if

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par ifness le Ven 19 Oct 2018 - 23:11

Faites-moi penser à revenir sur mon affirmation catégorique "je suis matérialiste"
pour m'en expliquer.

Où tout se mêle.
C'est intéressant, et rarement exploré.

I love you if

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par ifness le Mar 23 Oct 2018 - 20:04

if (= moi-même) est un peu souffrant, actuellement.

Que l'on veuille bien l'excuser pour son inactivité.

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par Fleur de Lotus le Mar 23 Oct 2018 - 20:06

On est là, on bouge pas, t'inquiète.
Porte-toi bien, ou en tout cas, du mieux que tu peux.
avatar
Fleur de Lotus

Messages : 756
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par Pabanalitor le Mar 23 Oct 2018 - 22:22

*entrouve parfois les rideaux de ce lieu et observe, muet,  intrigué*
avatar
Pabanalitor

Messages : 1835
Date d'inscription : 21/10/2017
Age : 62
Localisation : Rodez

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par jolindien le Mer 24 Oct 2018 - 11:35

Avant...après, ne pas comprendre ce qui est au-deça, au-delà.
Ne pas pouvoir toucher, du doigt, de l'oeil...les sens impuissant devant ce qui dépasse ce mental.
La peur nous restreint, nos sens ne sont pas ensembles, chacun pour le moi, ...rien pour l'ensemble.
Alors pourquoi cette matière se fait vivace, exprimant d'assez belle manière qu'un ensemble est vivant si chaque partie importe autant que l'autre?
Et chaque ensemble englobé par d'autres...
oui un pour un car tous ensemble.
Et pourtant nous avons l'âge de l'univers, ayant chuté de notre piédestal et trop fier, ou trop peureux, jamais ou presque nous osons regarder les morceaux de nous, tombés là, presque déchus.
Le corps comme artefact de nos vies, pourquoi sommes nous en vie?
ah...l'expérience se veut humaine, peut-être devrions-nous nous baisser, observer le sol jonché de nos souvenirs, toutes ces parties qu'il suffirait d'agencer, ensemble, oui ensemble.
Point de plus ou de moins, l'un ne se jouant alors plus de l'autre, oui sans haut et sans bas.
Ainsi oubliant ce temps, cet espace, eux aussi œuvrent parfois pour un sombre dessein.
Je dirai même souvent..., les concepts, forcement limitants s'ancrent bien dans le tumulte.

S'il en est de la peur, alors il en sera de ce qui me protège de la peur, s'attarder sur la conséquence a t-il jamais fait comprendre, aimer la cause?

Voilà pour maintenant, qui ma foi est déjà passé, et un à venir pour ce lecteur, peut-être fortuit, ou pas.
Monsieur, bien à toi,
toujours.


Dernière édition par jolindien le Mer 31 Oct 2018 - 14:33, édité 2 fois

jolindien

Messages : 1316
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par ifness le Lun 29 Oct 2018 - 19:43

Merci, joli. Je ne prétendrai pas avoir tout compris, mais, m'obligeant à 2 relectures, ton texte se révèle peu à peu. Il se fait peinture, ou tableau.

Petit Pierre se relève. La tête lui tourne. Que lui arrive-t-il ?
Qui est-il ? Et pourquoi "Petit Pierre", quand il ne se prénomme pas ainsi ?


Ah, oui : Petit Pierre parce qu'il est fils de Grand Pierre, lien sans remède entre les deux.
Grand Pierre a pourtant abandonné son Petit, peu après que celui-ci se mît à exister, à être visible, audible aussi sans doute, au Monde.
Il l'a abandonné à sa propre mère (Marie, tel était son prénom véritable, bien qu'on l'appelait autrement depuis toujours, j'en sais le pourquoi, tel n'est pas néanmoins le propos qui nous intéresse, et elle apparaîtra dans l'histoire sous le nom de Marie), oui, à sa propre mère, c'est une succession complexe de liens et de ruptures affectives, un noeud de vipères familières, qu'on révéla à Petit Pierre, ou qu'il découvrit, parfois fort tard en sa vie, parfois bien trop tard,
bref c'est ainsi, pour ce qui nous intéresse, que Petit Pierre se retrouva vivre, tout bébé qu'il était, chez sa grand-mère paternelle, une très bonne personne, experte en petits et grands enfants puisqu'elle avait été , jeune veuve,  gouvernante dans des familles bourgeoises, abandonnant elle-même de fait Grand-Pierre à la responsabilité sévère et sourcilleuse de Léa, sa grand-mère.
L'histoire est simple : les vipères se mordent la queue.
.....
Et c'est ainsi, malgré les soins attentifs dont on l'entourait, que Petit Pierre découvrit la solitude.
...
NB. Et la Mère de Petit Pierre ? vous demandez-vous si vous avez eu le courage de lire ces lignes entremêlées.
La Mère apparaîtra. Il suffit d'être patient. Point sa poitrine : on croyait en cette époque reculée qu'allaiter abîmait les seins. M'a-t-on dit.
...
if

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par ifness le Mer 31 Oct 2018 - 0:06

Ecrivant/écrivain
(écrits vains, ne puis-je m'interdire de penser)


je m'aperçois, vous écri-vent (vent comme "vent", le vent, le souffle, l'esprit, l'âme, la dissipation du particulier dans le tout, dans le chaos)


comme la story est complexe.
Flash-backs et scenarii à rebours. (comme dans la Guerre des Etoiles?)


Pour expliquer Petit Pierre, pour prétendre conter son histoire, 
il est nécessaire de remonter le cours du fleuve.
Certains emploieraient les mots : "source" ou "racine".
J'ai ces mots en horreur concernant le vécu d'un humain.
Si nous appartenons bien à la "nature", nous ne sommes ni un ruisseau H2O, ni un végétal (et les dieux savent le respect que je porte à celui-ci).
Mais ce qui est, est.
L'être humain est doté de Mémoire (laquelle fut déifiée par les grecs, par exemple: Mnémosyne, fille d'Uranus),
l'être humain n'est pas enraciné, il est orgueilleusement a contrario nomade, cela, je le le pense, puissamment, *
nous ne pouvons pas ne pas en tenir compte.
Et laquelle Mémoire peut s'appliquer à l'inter-générationnel.

on 
m'a tué
relativement à cette notion.
On est un con.
On, en l'occurrence, fut mes enfants.

J'ai (ontologiquement parlant)
toujours vécu dans le désir de lier le passé au présent, le passé/le présent au possible,


et ma pensée prend forme, comme sous l'effet d'une imprimante 3D : 
tout est lié.

NB. Mais je nourris la névrose du mathématichien : 
l'objectivité finit par succomber aux attaques de l'objectif et du démontré.
Théoriquement.
-La Théorie résiste, jusqu'aux confins du LHC, qu'en est-il de la théorie des cordes, 
ou des multivers ?-
..................
De très belles images TV m'ont montré les cours de l'Allier, de la Loire, fleuves de chez moi, 
cours encore ensauvagés.
Ainsi doit-on lire le cours de la story de
Petit Pierre.
..............
if


*Sur le thème du nomadisme, penser à me faire reprendre.
"De la sédentarité comme dégénérescence de l'humain". A suivre.

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par Pabanalitor le Mer 31 Oct 2018 - 0:22

study
avatar
Pabanalitor

Messages : 1835
Date d'inscription : 21/10/2017
Age : 62
Localisation : Rodez

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par ifness le Mer 31 Oct 2018 - 19:33

Merci, ruthénois.  Smile

A bientôt.
if

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par Pabanalitor le Mer 31 Oct 2018 - 19:39

A touvite de te lire.
avatar
Pabanalitor

Messages : 1835
Date d'inscription : 21/10/2017
Age : 62
Localisation : Rodez

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par ifness le Jeu 1 Nov 2018 - 19:49

Tu me gênes, Pabanal  Embarassed .
Mais, bon ...
....................................
Un peu de temps pour poursuivre.
C'est fou, la chronophagie. 
...................................
Les liens.


On s'y perd, dans tous ces liens.
Intellectuellement, je ne puis m'en extraire, les mettre de côté.
(Mes enfants semblent le pouvoir, ce qui me les rend étranges étrangers.)
Liens familiaux, liens historiques.
Il est vrai que mes sources gréco-latines, judéo-chrétiennes,
que toutes mes lectures ou découvertes passées 
m'imprègnent
me font, me construisent, 
qui suis-je ? (question posée sur un fil initié par chuna) est un questionnement sans fond,
la vérité sort du puits, dit-on, nue, 
mais quelle vérité ? Depuis quelles profondeurs ? Qu'est la nudité ? Que révèle-t-elle de l'Etre ?


Naissance de Petit Pierre.
Objectivement : en une maternité, qu'on lui a souvent montrée (elle était alors LA principale maternité de cette ville de province; celle de l'hôpital étant réservée aux "pauvres").


Très bien, objectivement, mais : 
en réalité, en son vécu, Où se situe la naissance de Petit Pierre ?


(Comme celle de l'Univers ? Partout et nulle part ?
Un big bang. Et puis une expansion, qui annihile le temps et l'espace, crée le nulle part, multiplie les centres à l'infini, casse toute notion de géométrie...)


Multitude de naissances, donc.


Zone grise : celle dont les neurobiologistes d'aujourd'hui disent qu'elle s'étend de zéro à trois ans. Celle dont les souvenirs sont pseudos, nourris de récits, de vieilles photos -de films- , comment évoquer cet espace ?
Petit Pierre possède bien des souvenirs, mais de quand datent-ils, précisément ?
Il a vécu avec sa grand-maman Marie jusque ses six ans.
Des photos ont été prises de sa prime vie, des personnages qui la meublèrent.
Quelle est la mémoire véritable ?
Je quitterai ce questionnement dans la suite du récit, pour évoquer des souvenirs fondateurs.
Je pense néanmoins qu'il était important (en l'état actuel des avancées de la science, de la neurobiologie qui progresse à pas de géant) 
de resituer avec le maximum d'objectivité possible ( = de distanciation) les questionnements relatifs à la mémoire, ses illusions, ses mirages.






NB. S'il m'est donné de poursuivre ici cette story, alors me sera donnée l'occasion d'évoquer le problème des "faux-souvenirs", de la reconstruction du vécu passé, qui comprend, à l'étonnement des béotiens, la mémoire adulte, la reconstruction, la réinterprétation, d'un passé qu'on estime généralement "géré", puisque récent, objectif, parce que oui : adulte. 

NB2. Redécouvrir des photos, ou des notes, datant de cette période grise, intéresse. Pose questions. Eclaire. Ou assombrit.

........................................
Chapitres ultérieurs : LES 
LES
naissances de Petit Pierre.
..............A vous.
if

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par izo le Jeu 1 Nov 2018 - 20:08

study
avatar
izo

Messages : 2476
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par ifness le Lun 5 Nov 2018 - 20:10

...Je suis particulièrement lent en écriture pour plusieurs raisons.
Ce qui n'arrange rien : relisant mes textes, j'y vois des répétitions pas très heureuses, des maladresses. 

...Contrairement à *** (du moins selon ce que j'en sais, ce qui est dit) , je suis encombré de mémoire intime. *** se goinfre de la vie, des écrits, des livres, des autres.
J'oublie énormément. Sauf ce que j'ai ressenti ( par les sens, donc, et les sentiments).
J'aime à me plonger dans un récit (un roman; pour me détendre je lis des polars) et puis j'oublie. Sauf à relire, voire lire une troisième fois.
Mais ce que j'ai "vécu", je n'oublie pas : depuis mon enfance ceux qui me connaissent (m'ont connu) ont été stupéfaits par la précision de cette mémoire-là. (D'où, d'ailleurs, de fausses extrapolations quant à mes capacités mémorielles en général.)

Confronté à ce "Petit Pierre", qui fait appel à ma mémoire, je suis débordé, le fleuve est en crue, et il n'a jamais été question d'écrire sur ce site un "livre", tout au plus de révéler quelques liens entre mes vécus et des questionnements (pas de gros mots, mais philosophiques, existentiels, sur la Vertu et la Sagesse, ça me va assez bien).
Bref, un exercice d'écriture rapide. Le Livre, lui, se rédige à côté, et à la main, au stylo qui gratte du papier, érotique du scriptorium.

Je suis donc à la fois sauveteur et pompier volontaire, entrepreneur en travaux privés, constructeur de digues, écologue respectueux des zones inondables,
il me faut apprendre des métiers,

oui, je suis d'entrée lent en rapports d'Être,
et j'aime écouter mon cerveau travailler, j'aime penser, j'aime me retrouver confronté à mes contradictions, à mes découvertes, à la mémoire qui fait vivre (qui rend encore vivants) les morts, les esprits des morts, les esprits d'un monde disparu*.

*Troisième note à développer. Je note sur papier.


A faire. A suivre.  Smile


Votre
if

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par jolindien le Lun 5 Nov 2018 - 21:06

Ah...les multiples fragments de l'être reflétant ses passées, ses présents et peut-être même ses futurs...
Tout en liant, amenant doucement chaque partie à se souvenirs des innombrables liens qui l'on amener à être ce qu'elle est...
Alors chaque partie s'avancera vers elle même, et toutes ensembles, unies , elles se souviendront pourquoi ce qui n'est pas à toujours prévalue sur ce qui est dans la vérité des hommes, dans sa propre vérité.

...peut-être qu'un homme vient 3 fois au monde, à sa naissance, à celle de ses enfants, et quand il se fait un...


jolindien

Messages : 1316
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par ifness le Sam 10 Nov 2018 - 23:47

Il devient nécessaire que je m'éveille
sauf à m'endormir à jamais.

Je viens au monde chaque matin, joli, et je n'ai alors qu'un désir : retourner dans le sommeil , ressusciter les fragments d'un rêve qui se dissout, y revivre.
L'exception est hélas trop rare : lorsqu'une femme, aimante, aimée, m'extrait de l'hypnos et me fait passer du sommeil à sa volupté.

Si à ma naissance je suis venu "au monde", cela n'a aucune espèce d'importance : ma naissance ne fait pas partie de mes souvenirs. Ma naissance est un simple concept, une information.

Je ne suis pas venu au monde non plus lors de la naissance de mes enfants, pourtant désirés, tendrement aimés et choyés, désormais d'étranges adultes étrangers. 

(Je ne comprends pas ta troisième naissance. Pas de manière suffisamment certaine.)

Il devient nécessaire que je m'éveille
sauf à m'endormir à jamais.


A bientôt, donc.
if


Dernière édition par ifness le Sam 10 Nov 2018 - 23:49, édité 1 fois

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par ifness le Sam 10 Nov 2018 - 23:48

if


* Possible petit récit : "Un étonnement fraternel."

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par jolindien le Lun 12 Nov 2018 - 10:34

Oui s'éveiller if...c'est cela la troisième naissance.
On ne comprend pas pourquoi, ce qui était n'est plus ce qui est...on ne comprend plus ces autres...ses autres.
Alors on se sépare croyant se protéger, restant ancré dans l'image figé de nos souvenirs.
Nous devons nous inscrire dans le mouvement de la vie, avec elle, non pas à coté.
Alors pourquoi cet extérieur ne peut point saisir l'étendue de notre amour?
Mais nous nous cachons if, de peur d'être effrayé, de disparaitre dans le néant si l'on ose regarder vraiment là au fond.
Admettre que le contrôle de sa destiné n'a pas vraiment de sens dans ce fond, on contrôle l'image qu'on donne à voir.
Disons que chaque partie de l'être joue exactement son rôle, et finalement la complétude vient seulement dans le lien que l'on peut faire.
Là est notre choix...

jolindien

Messages : 1316
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par ifness le Mar 13 Nov 2018 - 23:16

Je ne sais pas, joli.
J'ai donné à voir en le cours de mon existence sociale une image, oui, mais cette image était moi. Simplement : c'était une partie de moi, les autres restant cachées. Mais je n'ai pas menti.
Oui, j'ai joué un rôle social, mais le rôle social qui m'a demandé le plus d'efforts, celui qui m'a procuré le plus de douleurs, c'est l'intime.
J'ai dû commettre une erreur, au départ.
Ou bien , théorisant : j'ai été assez bien préparé à remplir mon rôle social, et fort mal à vivre l'intime.
Concernant les enfants, je m'explique encore avec difficulté ce dont j'ai été capable, mais c'était bien.
..................................................................
Je me suis engagé dans cette "histoire de Petit Pierre" avec l'impression que tout coulerait de source : tout ne coule-t-il pas de source, en effet ?
Mais il y a un océan entre l'histoire qui se déroule dans ma tête et l'histoire que je peux conter, ici, ou ailleurs.
Aujourd'hui, je botte en touche et je m'en tiendrai à 
.....
UN ETONNEMENT FRATERNEL.
.....
Petit Pierre a eu un frère, Raphaël.
P.Pierre était fils unique et avait presque 14 ans lorsque Raphaël est né.
Un frère ? Oui, clairement. Un frère ? Pas du tout. 
Raphaël fut une sorte de miroir en lequel P.Pi put observer sa parentèle.
Non point son frère (qui ne lui ressemblait guère ) mais sa parentèle.
Ce fut terriblement édifiant.
Deux années plus tard, P.Pi lisait Freud, qui lui fut lumière. 
......

Les années, les lustres, ont passé. 
P.Pi discute avec Rapha. Ils ont peu en commun. Ils sont néanmoins frères.


On évoque le passé, les temps gris, ceux de l'extrême jeunesse.
P.Pi se souvient assez bien de celle de Rapha. 
Rapha, évidemment, n'a aucune idée de ce que fut celle de P.Pi.
Ils parlent, donc. 
Et P.Pi est effaré ; Rapha lui signifie que tout ce qui précède sa naissance (quelle naissance, joli ?  Wink ) ne le concerne pas, ne l'intéresse pas, lui est totalement étranger et indifférent.
Ce qui signifie en clair : les quatorze années de la vie de P.Pi qui ont précédé la naissance de Raphaël n'intéressent pas Raphaël. Raphaël dit que cet univers lui est étranger, cet univers qui précédait sa naissance.


Depuis lors, P.Pi a trouvé prétexte pour tenir Rapha loin de lui.
Rapha (sous prétexte de ? P.Pi ne comprend pas tout) maintient un lien avec les enfants de P.Pi (il est vrai que le premier fils de P.Pi n'a que dix ans de moins que lui), il est le "tonton" des petits-enfants*, et P.Pi s'en fout.


* Raphaël a un fils, Gabriel, né malgré lui d'amours incertaines, mais dont il s'est occupé très (trop ?) paternellement. This is another story.


Quoi donc ? Raphaël exprime-t-il une névrose propre ?
Ou bien doit-on en déduire qu'il existe une frontière historique et familiale entre l'"avant" et "l'après" (sa naissance)?

Je ne suis pas loin de le penser.
Ce qui a choqué P.Pi, c'est que, bien qu'encore jeune, il s'est senti exclu d'un certain passé, d'un passé pourtant commun, partagé, familial, parental.
Certes, Raphaël, à sa décharge, avait "souffert" de maux que P.Pi n'avait pas endurés.  Par le même temps, il se foutait complètement de ceux que P.Pi avait vécus, quand bien même 
(et c'est cette raison, je pense, qui provoqua le plus grand étonnement dans l'esprit de P.Pi)
ce vécu de l'aîné pouvait éclairer le sien,
et comme si le pouvoir d'empathie
butait sur la date de naissance.
..............................................................................................


Bien : j'ai écrit là un chapitre de la vie de Petit Pierre.
J'ai cédé à la facilité, esquivé la chronologie, 
mais j'ai écrit.
Mal écrit, c'est certain. Mais écrit : c'est important.
Je me suis extrait de la gangue, et, comme autochtone, suis redevenu anèr ou anthropos, producteur d'art, d'artefact, de logos.
De Verbe.
..................
if

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Petit Pierre.

Message par jolindien le Mer 14 Nov 2018 - 6:08

Nous jugeons notre passé à la lumière de notre présent souvent,
et nos souvenirs sont juste des reflets de ce passé,
l'expérience n'est jamais une erreur sauf pour l'égo...j'aurai dû être...alors je souffre de ce que je n'étais pas ou de ce que j'étais...peu importe finalement...
Un jour vient la mort...peu importe aussi, d'ici là auront nous le courage de réunir tout les relatifs qui composent notre être, d'en évacuer la peur qui elle ne fait que séparer?
Nous pouvons bien être libre if, juste dans cette joie d'exister, mais il faudra s'extraire de tout les conditionnements sociétal, culturels...
Oublier l'histoire des hommes racontés par les hommes, et revenir à l'essence, le seul exemple valable pour soi, par soi est le sien propre...
Puisque toute la vie s'est déroulée pour que nous en soyons là et maintenant.

Quelques mots, et peut-être plus à venir, je verrai bien, nous verrons et trouverons peut-être les liens nécessaires à chacun

édit: ...il faudra aussi s'extraire...et c'est peut-être le plus difficile, car le plus profond, primordial s'il en est, du conditionnement reçu durant l'enfance, celui familial.

Alors l'homme naît une nouvelle fois, réunissant ses parties, sans peurs. Il renait de l'intérieur, à lui même, pour lui même et (c'est assez beau) par lui-même.
Il peut alors renaitre au monde car il est enfin capable de tout relier;

Et souvent nous cherchons l'induction opposée,
je crois qu'un comment ne pourra jamais comprendre un pourquoi.

jolindien

Messages : 1316
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum