Asperger / HP comment les différencier ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Asperger / HP comment les différencier ?  - Page 2 Empty Re: Asperger / HP comment les différencier ?

Message par fift le Mar 7 Mai 2019 - 16:07

Point de vigilance, attention : il y a d'autres diagnostics possibles que celui de l'autisme, et présentant de nombreuses similitudes. Notamment celui de Troubles de la Communication Sociale pragmatique (TCS), qui est un diagnostic différentiel de l'autisme et qui se caractérise par l'absence d'intérêts restreints (mais les autres marqueurs sont identiques).

M'enfin, tout ça, ça reste proche quand même.

fift

Messages : 4437
Date d'inscription : 26/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Asperger / HP comment les différencier ?  - Page 2 Empty asperger et genre ?

Message par Hemanemone le Lun 10 Juin 2019 - 10:56

Je m'interroge sur un point que vous n'avez pas abordé ici, et qui complexifie à mes yeux la donne : qu'en est-il du genre ?
Les traits caractéristiques dépeints dans un cas comme dans l'autre sont souvent avant tout masculins, sans que l'on sache si le trouble concerne davantage les garçons ou ne prend pas en compte des spécificités des filles, en particulier apparemment l'art de l'adaptation.
Je suis diagnostiquée HP, j'ai également eu parfois le ressenti d'un handicap plutôt que d'un avantage, mais les personnes que j'ai pu consulter sont rarement d'accords entre elles. Certains me demandent si je suis testée asperger, d'autres me disent d'office que c'est impossible. Et de fait, je ne me retrouve pas toujours exactement dans certains traits, mais je suis tombée sur deux pages de l'affa sur les spécificités liées au genre selon aspieconseil et sur les traits caractéristiques des femmes Asperger :

qu'en penser ?

Hemanemone

Messages : 15
Date d'inscription : 09/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

Asperger / HP comment les différencier ?  - Page 2 Empty Re: Asperger / HP comment les différencier ?

Message par fift le Jeu 13 Juin 2019 - 9:33

A priori, le trouble concernerait un peu plus les garçons que les filles, dans un ratio allant, selon les études récentes (et sérieuses), de 1 pour 2 à 1 pour 4 - en prenant évidemment en compte les meilleures capacités d'adaptation sociale des filles.
Il est évidemment possible de souffrir d'un Trouble du Spectre Autistique (TSA, on ne parle plus d'Asperger) en étant une fille.

En ce qui concerne les traits, voir l'article de Comprendre l'autisme :
Le Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders cinquième édition (DSM-5) ne parle plus de triade autistique mais de dyade autistique et abandonne la dénomination en vigueur dans le DSM-4 et la CIM-10, les Troubles Envahissants du Développement (TED) disparaissent au profit des Troubles du Spectre de l’Autisme (TSA).
A la place des différents types d’autisme (autisme infantile, syndrome de Rett, syndrome d’Asperger, …), cette classification privilégie une seule catégorie qui regroupe l’ensemble des types d’autisme et les distingue ensuite selon trois niveaux de sévérité des troubles. Si dans le DSM-4 et la CIM-10 il était question de triade autistique, le DSM-5 laisse place à une dyade autistique ou les déficits de communication et d’interaction sociale sont regroupés sous une même catégorie. Est également ajoutée la reconnaissance des spécificités sensorielles comme critère diagnostic.

La personne doit présenter trois symptômes sur trois dans la catégorie A et deux symptômes sur quatre dans la catégorie pour répondre aux critères de l’autisme.
Le trouble du spectre de l’autisme est classé parmi les troubles neuro-développementaux 299.00 (F84.0) :
A. Déficits persistants de la communication et des interactions sociales observés dans des contextes variés :
1. Déficits de la réciprocité sociale ou émotionnelle,
2. Déficits des comportements de communication non verbaux utilisés au cours des interactions sociales,
3. Déficits du développement, du maintien et de la compréhension des relations.
Spécifier la sévérité actuelle : la sévérité repose sur l’importance des déficits de la communication sociale et des modes comportementaux restreints et répétitifs. La sévérité est codée en trois niveaux (niveau 1 : nécessitant de l’aide ; niveau 2 : nécessitant une aide importante ; niveau 3 : nécessitant une aide très importante).
B. Caractère restreint et répétitif des comportements, des intérêts ou des activités, comme en témoignent au moins deux des éléments suivants soit au cours de la période actuelle soit dans les antécédents :
1. Caractère stéréotypé ou répétitif des mouvements, de l’utilisation des objets ou du langage,
2. Intolérance au changement, adhésion inflexible à des routines ou à des modes comportementaux verbaux ou non verbaux ritualisés,
3. Intérêts extrêmement restreints et fixes, anormaux soit dans leur intensité, soit dans leur but,
4. Hyper ou hyporéactivité aux stimulations sensorielles ou intérêt inhabituel pour les aspects sensoriels de l’environnement.
Spécifier la sévérité actuelle : la sévérité repose sur l’importance des déficits de la communication sociale et des modes comportementaux restreints et répétitifs.
C. Les symptômes doivent être présents dès les étapes précoces du développement (mais ils ne sont pas nécessairement pleinement manifestes avant que les demandes sociales n’excèdent les capacités limitées de la personne, ou ils peuvent être masqués plus tard dans la vie par des stratégies apprises).
D. Les symptômes occasionnent un retentissement cliniquement significatif en termes de fonctionnement actuel, social, scolaire (professionnels ou dans d’autres domaines importants).

fift

Messages : 4437
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 43
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Asperger / HP comment les différencier ?  - Page 2 Empty Re: Asperger / HP comment les différencier ?

Message par WildSoul le Jeu 13 Juin 2019 - 14:29

fift a écrit:A priori, le trouble concernerait un peu plus les garçons que les filles, dans un ratio allant, selon les études récentes (et sérieuses), de 1 pour 2 à 1 pour 4 - en prenant évidemment en compte les meilleures capacités d'adaptation sociale des filles.
Il est évidemment possible de souffrir d'un Trouble du Spectre Autistique (TSA, on ne parle plus d'Asperger) en étant une fille.
Sauf que le "syndrome d'Asperger", c'est de l'autisme. Donc selon ta formulation, Asperger fait partie des TSA. C'est validiste de s'imaginer qu'il y a une frontière magique qui sépare les "Asperger" des "vrais" autistes - qui bien évidemment, seraient forcément incapables de penser, de ressentir ou de communiquer. La remise en cause de la notion d'autisme, et l'évolution vers une reconnaissance du Spectre Autistique par les spécialistes anglo-saxons ont amené à abolir la notion d'autisme "de haut niveau" (dont Asperger) et de "bas niveau". Y a pas "Asperger" et les "autres"...Il y a un spectre autistique, avec des expressions variées de l'autisme en fonction de l'individu...
WildSoul
WildSoul

Messages : 105
Date d'inscription : 11/01/2019
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Asperger / HP comment les différencier ?  - Page 2 Empty Re: Asperger / HP comment les différencier ?

Message par fift le Jeu 13 Juin 2019 - 14:38

WildSoul a écrit:
Sauf que le "syndrome d'Asperger", c'est de l'autisme..

Ai-je quelque part sous-entendu le contraire ?
(si oui, c'était totalement involontaire)


WildSoul a écrit: C'est validiste de s'imaginer qu'il y a une frontière magique qui sépare les "Asperger" des "vrais" autistes - qui bien évidemment, seraient forcément incapables de penser, de ressentir ou de communiquer.

La séparation existait jusqu'au DSM-IV. Elle a été abolie (avec raison selon moi) dans le DSM-V pour laisser place à un continuum du spectre autistique.
Quand à la seconde partie de ta phrase, je trouve qu'elle n'a absolument pas lieu d'être :
- d'une part parce que jusqu'au DSM-IV, la différenciation autisme de Kanner / autisme Asperger se faisait sur la base de la déficience intellectuelle ou non, sans rapport aucun avec le fait de penser ou de ressentir, et ne dépendant pas du niveau de handicap du point de vue de la communication.
- d'autre part, parce que j'y perçoit une agressivité à mon égard qui, je trouve, est totalement déplacée. Entre autres parce que je n'ai ABSOLUMENT JAMAIS parlé d'une quelconque frontière entre les Aspergers et les autistes.

fift

Messages : 4437
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 43
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Asperger / HP comment les différencier ?  - Page 2 Empty Re: Asperger / HP comment les différencier ?

Message par CarpeDiem le Lun 12 Aoû 2019 - 23:37

kerlutinhoec a écrit:

Et pour loulou, oui on soupçonne un TDA, mais c'est un TDA sélectif: quand il aime, il n'est absolument pas TDA. La maîtresse me l'a encore confirmé la semaine dernière ...
Alors, c'est justement le propre du TDA que d'être sélectif. En fait, ce trouble porte très mal son nom. Un sujet TDA va avoir un déficit attentionnel si le plaisir de faire n'est pas là (ou insuffisant) et/ou s'il est (trop) stressé. Un sujet TDA va pouvoir avoir une attention tout à fait correct et même au-delà de la norme (très bonne attention) si le plaisir est là et s'il n'est pas stressé. En fait, il faut qu'il ait assez de dopamine (directement relié au plaisir – assez de plaisir donc) pour être attentif et maintenir cette attention. Les sujets TDA manquent de dopamine en fait. Il faut donc que l'intérêt soit vraiment là. Le stress, lui, peut venir contrecarrer tout ça. Le TDA, dans un bon environnement, peut ne montrer aucun signe...


fift a écrit:Point de vigilance, attention : il y a d'autres diagnostics possibles que celui de l'autisme, et présentant de nombreuses similitudes. Notamment celui de Troubles de la Communication Sociale pragmatique (TCS), qui est un diagnostic différentiel de l'autisme et qui se caractérise par l'absence d'intérêts restreints (mais les autres marqueurs sont identiques).

M'enfin, tout ça, ça reste proche quand même.
En effet, ça reste très proche...

Il faut aussi savoir que TDA/H (et également les dys-) peuvent être un diagnostic différentiel avec un trouble anxieux (TA) associé.
On retrouve beaucoup de points communs entre TDA/H + TA et TSA. Même s'ils n'ont rien à voir. Dans le TSA, au niveau attentionnel, il s'agit de « shutdown » ou effondrement lié à une surcharge émotionnelle. Alors que dans le TDA/H, le manque d'attention est lié au manque de plaisir et/ou stress.
On peut également retrouver un combo TDA/H + TA + TSA...

Quant au HP et TSA, en effet, il y a beaucoup de points communs en apparence, mais en apparence seulement.
Le sujet TSA peut tout à fait être plutôt curieux mais ne s'intéresse pas à un panel large d'intérêts, contrairement au HP qui va se montrer (globalement) curieux de « tout » (en réalité, pas de tout hein mais la curiosité est vraiment poussée) et va pouvoir s'intéresser à plusieurs choses en même temps (le sujet TSA va être obsédé par son intérêt du moment).
Le sujet HP PEUT avoir du mal au niveau social mais c'est principalement lié à un décalage au niveau maturité intellectuelle et au niveau intellectuel tout court... alors que le sujet TSA ne sait pas faire (naturellement – après, il y a compensation, par imitation entre autre) la conversation...
Etc etc...

Je vais m'arrêter là pour aujourd'hui, ça fait déjà pas mal.

J'espère que ça pourra aider, bonne soirée & nuit !
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1171
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum