Les savoir-inutiles de Grey.

Aller en bas

Les savoir-inutiles de Grey. Empty Les savoir-inutiles de Grey.

Message par Invité le Mar 16 Oct 2018 - 22:56

Je voudrai profiter du renouveau du forum pour me lancer dans un fil, qui deviendra peut-être le plus important de tous parmi ceux dont je suis l'auteur.

Une sorte de projet, si l'on veut, au nom des valeurs que je défend et de ce en quoi je crois. C'est très probablement naïf de ma part, d'un côté parce que j'idéalise le lecteur en l'imaginant compréhensif, compatissant et conciliant, peut-être même heureux de ma démarche, et naïf d'une autre part parce j'ai encore envie de le faire, alors qu'une partie de moi commençant à devenir majoritaire, me dit que cela ne servira qu'à l'alimenter, et à me faire comprendre une fois de plus à quel point je peux être décevante à perdre du temps de réflexion à penser que la première part de ma naïveté est vraie au moins chez une personne, et que cela vaut la peine d'être fait pour elle - croire en l'autre, voilà une chose risquée et candide lorsque l'on est comme moi, un concorde volant très vite, très loin, et de manière très performante, alors qu'il a le potentiel d'exploser en plein vol en mille morceaux à cause d'un tout petit objet.

Mes centres d’intérêt sont restreint à certains domaines, et je ne suis pas un as en ce qui concerne l'orthographe et la grammaire française. Je parlerai des sujets qui me tiennent à cœur, sur lesquels j'ai suffisamment de bagage pour rédiger quelque chose de correcte (et non de totalement véridique, de juste, d'universel et tout adjectif de la sorte qui à mon sens, est totalement à côté de la plaque par rapport à ma démarche), et répondre à des questions s'il y a.

Postons en cela, j'espère, des sortes d'articles explicatifs pour ce que j'imagine actuellement, être ce qui sera le noyau dur de ce fil, rajoutant ici et là, quelques vidéos, reportages, extraits, chansons, poèmes, photos. Nous verrons. Peut-être que ce fil n'a, à la manière de mes échanges, pas vocation à recevoir de réponses. Je considérerai cela plutôt comme une successions d'amorces, de débuts, de prémisses, à quelque chose qui n'a pas de fin : la curiosité intellectuelle. Ainsi, chacun de mes postes ici sera indépendant, comme un journal ou une revue - pas de dialogue, du moins, rien qui ne soit communiqué - et ce, pour préserver le fil du débat.

Je posterai le premier sur la mitochondrie. J'essaierai d'en dire le maximum, sa découverte, son fonctionnement, son évolution et sa multiplication (ce qui me semble plutôt pas mal pour aborder le sujet en douceur). J'espère poster également sur deux de mes philosophes préférés : Kant et Descartes. Puis sur la navigation à la voile, j'ai promis ce développement à quelqu'un du forum. Ainsi que sur la Criminologie, sujet sur lequel j'ai déjà délivré à quelqu'un qui se reconnaîtra ici aussi, une théorie sur les organisation criminelles à grande échelle, au dos d'un ticket de caisse d'un McDo de Rennes qui m'indiquait un prix beaucoup trop élevé pour un simple chocolat chaud taille médium........

Le but n'étant pas qu'il n'y ait que moi qui poste, ce fil n'a pas vocation à être le mien. Plutôt celui de défendre l'un des droits qui me semble le plus fondamental : l'accès au savoir (RUDE DIFFICILE COMPLEXE HORS-DE-PORTE INTERDIT INCULTE CRÉDULE IDIOT INCOMPLET INEXACTE PRUDE ET ÉLITISTE NE SONT PAS DES MOTS QUI ME FONT PEUR !). Sans prétendre être experte dans tout ce que je fais, ou affirmer que tout ce que j'écris est vrai, j'aimerai simplement agiter les petites neurones des cerveaux pour dire : "Hey ! Y'a encore tellement de choses à creuser ! Viendez, on partage, ça ira plus vite !".

Enfin je terminerai avec quelques citations, parce que la tentative 'témoin' fut un échec et que je ne souhaite que cela se réitère.
Désolé de réfreiner votre égo, mais tout au plus vous avez de très vagues notions de physique, éventuellement d'histoire de la physique, si vous ne vous y êtes intéressé qu'un bref laps de temps...
C’est vrai qu’elle explique qu’elle est experte en physique  :Rolling Eyes:
Je rejoins la remarque faite par chuna, à savoir que Greysome ne prétend nullement détenir un quelconque titre en physique fondamentale ou appliquée, juste s'intéresser à différents domaines et chercher à en comprendre les grands principes. Pour avoir discuté un peu avec elle, je me doute qu'elle n'est pas du genre à s'abreuver de références youtubesques ; de même, il me semble qu'elle réalise parfaitement la complexité que représentent les mathématiques et exprime sans ambages les limites que cela lui pose. On notera qu'elle fait le lien entre les philosophes et les précurseurs des sciences dures (bien nommées, exactes si on préfère) qui ont échangé et croisé leurs travaux à la Renaissance et depuis les Lumières, tout au long de la révolution industrielle jusqu'au XXe siècle qui a mis en application pratique la plupart des découvertes scientifiques majeures. De ces champs (unifiés, lol) pluridisciplinaires ont émergé des vulgarisateurs scientifiques comme H. Reeves ou S. Hawking pour l'astrophysique dont le grand mérite était de rendre passionnants des domaines souvent jugés austères et pouvant susciter des vocations. À l'inverse de cette attitude, on pourrait désigner des mystificateurs qui voudraient réserver ces champs d'étude à une élite d'initiés ; votre intervention s'en rapproche un peu. Désolé à mon tour de réfréner vos ardeurs, quand bien même elles viseraient à la sauvegarde de l'intégrité du domaine scientifique (pas besoin de rabaisser les autres pour ce faire).

Les choses évoluent. Si hier j'écris sans savoir ce qu'est l’embryogenèse, dans six mois je saurai peut-être, je reviendrai, j'argumenterai de nouveau, je chercherai à comprendre avec les nouveaux outils. Bien-sûr, le but ultime est de comprendre l'Humain. Mais ce qu'il y a de beau, c'est que c'est impossible. Very Happy

JE ME FICHE D'AVOIR RAISON OU TORD !

Je cherche à construire quelque chose, avec d'autres. C'est tout, et la "prétention" ne va pas plus loin que cela. (Si non je ne le ferai pas sous pseudo !)

Me revient alors une anecdote d'il y a à peine quelques jours. J'étais en cours de physique, et la professeure dont j'appréciais particulièrement l'esprit semblait ouverte à la conversation. J'ai donc décidé de lui parler. Néanmoins, je n'avais aucune question sur un cours qui était clair, précis et suffisant, et de même ma copie ne contenait aucune erreur, si bien qu'il me fut impossible de trouver une excuse valable pour aller lui parler. J'ai donc décidé de feindre qu'un point était encore obscur à ma compréhension, et j'ai ainsi sorti mon cours de mathématique, sous les yeux d'une professeur de physique qui m'a regardé comme l'idiote profonde que je devais paraître... Pour dire que, si cette professeur était aller un peu plus loin, elle aurait su que je ne souhaitais que lui parler. Sortir une feuille au hasard et commencer à parler de physique en soutenant que... Mais non. Ce qu'on retient c'est la faute, et pas l'intention. Je me voyais pas lui dire "hey, t'as l'air sympa, on se prend un petit café ?". Si on me croise avec des doctorants et qu'on me regarde comme si j'étais un cerveau sur jambes qui allait tout déchirer demain sans efforts, on me regarde aussi comme l'idiote profonde et paumée, en pleine crise identitaire et qui déblatère sans trop savoir le sens des mots. Les deux sont vrais.

Sur ce, je rédige ma mitochondrie demain. Mon lit m'attend. Au dodo !


Dernière édition par Dr. Grey CEPHALINE le Mar 16 Oct 2018 - 23:32, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les savoir-inutiles de Grey. Empty Re: Les savoir-inutiles de Grey.

Message par I am so sure le Mar 16 Oct 2018 - 23:31

Hello. Très bonne idée. Hormis en cours, conférence, ect, si on ne peut jamais dire ce qu on sait voire ce qu on a croisé, comment pourrait-on alors savoir ce qu on sait et ce qu on sait pas. A vous lire. Douce nuit (on ne peut pas tout sucer de son pouce parfaitement avant chaque nuit, il faut savoir dormir aussi ..sur ses lauriers..sans être et thym.. Winkcat
I am so sure
I am so sure

Messages : 11673
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 48
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Les savoir-inutiles de Grey. Empty Re: Les savoir-inutiles de Grey.

Message par Invité le Mer 17 Oct 2018 - 15:50

1-L'intelligence de l'enfant vient-il uniquement de la mère ?

Rajoutons quelques schémas, pour mieux comprendre.
Extrait de : http://www.zebrascrossing.net/t36358p25-l-intelligence-de-l-enfant-transmise-par-la-mere#1487485

Comment se passe la formation de l'embryon...  :scratch:

Dans la brève histoire de la vulgarisation de la fécondation, on trouve deux acteurs majeurs : le spermatozoïde et l'ovule, deux cellules reproductrices représentant l'aboutissement de la gamétogenèse. Lors de cette dernière, de nombreux et complexes processus chez le mâle et chez la femelle permettent aux individus de produire des cellules haploïdes (ayant un seul jeu de chromosomes) à partir de monocytes diploïdes (ayant deux jeux de chromosomes) via la méiose (équivalent pour les gamètes de la mitose). Lors de la fécondation, chaque cellule va apporter son jeu de chromosomes, afin que la cellules souche du futur individus possède à la fois la moitié des gènes de la mère, et à la fois les gènes du père.
Si cependant le futur enfant contient autant des gènes de la mère que du père, l'expression génétique peut varier - par exemple, le gène pour les yeux bleus est récessif par rapport à celui des yeux marron, comme le gène du rhésus positif et du groupe A par rapport au rhésus négatif et du groupe O, c'est à dire que l'un à plus de chance de s'exprimer que l'autre à expression égale.
Durant les premières semaines du développement embryonnaire, les blastomères (les premières cellules du futur individus) commencent à se diviser. Au stade 2, les blastomères sont entre 16 et 24 cellules divisés, et se nomment maintenant morula - c'est à dire au bout de 3 ou 4ème jour post-fécondation. A partir de la morula, le développement des cellules commence à devenir asymétrique. S'en suit une augmentation de la taille de l'embryon (fracmentation de la membrane pellucide, déhiscence de la zone pellucide...),  pour aboutir à l'apparition d'une cavité (qui deviendra bien plus tard le liquide amniotique) : c'est le stade blastocyste - qui se forme à j+5 après fécondation). On a ensuite la nidation du complexe dans l'utérus de la femelle.

Nous somme maintenant à la deuxième semaine de développement du fœtus. Elle est caractérisée par la différentiation de la masse cellulaire interne et la nidation du blastocyste. Nous avons les cellules du contour de l’œuf, les trophoblastes, et celles qui sont collée à l'une de ses parois, les macromères. Ces deux couches cellulaires vont donner naissance par délimitation vers le 7ème et 8ème jour, à respectivement, l'épiblaste (qui donnera la totalité de l'embryon) et l'hypoblaste (qui contribuera aux tissus du futur embryon et certaines annexes embryonnaires).

A partir de l'épiblaste et de l'hypoblaste, naîtra la cavité amniotique et la vésicule vitelline primaire, appellée lécithocèle (qui donnera le cordon ombilical plus tardivement).

Les savoir-inutiles de Grey. Images?q=tbn:ANd9GcTteBl8gu22gU9IkJukdFof1P_NzRzZHyi3phmkMHud7mzQtMMP

Pour arriver au fait qu'aux alentours du 16ème jour, l'épiderme-amnios et l'entoblaste-hypoblaste-vesicule-vitelline, sont formés. Jusqu'ici, toutes les cellules composant le fœtus, on à la fois un jeu de chromosome venant du mâle et à la fois venant de la femelle.

A la quatrième semaine, on a ce qu'on appelle le neurulation, c'est à dire que se forme à partir de l'ectoderme de surface, un sillon de crêtes médian, avec apparition de la gouttière neurale ( que vous voyez sous une autre coupe, en bleu, sur ce schéma).

Les savoir-inutiles de Grey. Images?q=tbn:ANd9GcT8H0qzZZtOF7-D-1TGaUYQbE7-lJPiyCYKZn7OnIL-IjOGhLym

Ce tube neurale, donnera l'entièreté de la masse cérébrale et d'autres : neurones, cellules gliales, cellules épendymaires, astrocytes, oligodendrocytes - ou pour faire plus simple : hémisphères cérébraux, tronc cérébral, cervelet, moelle, et tout ce qui concerne le système nerveux central.
Les crètes neurales, elles, donneront les neurones, les cellules de Schwann, et d'autres comme les lepto-méninges - ou pour faire plus simples : les ganglions crâniorachidiens, les ganglions sympathiques et para-sympathiques, les nerfs rachidiens, et tout ce qui concerne le système nerveux périphérique.


Bref, le seul argument en faveur de l'hypothèse que la mère donne l'intelligence de l'enfant, est que les ADN mitochondriaux ne viennent que de la femelle.

Je pourrai développer l'importance des mitochondries ici, mais j'ai déjà eu la satisfaction de faire mon petit développement, et j'incite par là même les curieux à aller voir comment cela se passe. Une judicieux activité culturelle qui remplacera sans regret la lecture d'articles douteux sans réelle argumentation, avec des sources au nombre de une, qui date de 1994. :D

Bonne journée !

SCHÉMAS POUR COMPRENDRE
Coupes transversales et la première longitudinale, jusqu'à la 4 ème semaine. En bleu, ce qui deviendra le système nerveux, en rouge, le cœur entre autres.

Les savoir-inutiles de Grey. Embryo10

Les savoir-inutiles de Grey. Embryo11

Les savoir-inutiles de Grey. Embryo12

Les savoir-inutiles de Grey. Embryo13

Les savoir-inutiles de Grey. Embryo14




Suite à
Chuna56 a écrit:Si un de ces 4, Miss, tu as le temps de développer au sujet des mitochondries et le lien potentiel avec l'intelligence, je veux bien.
J'ai plus le temps, moi, de farfouiller convenablement...
Charv a écrit:!!!

Je pensais t'avoir bien suivie (j'ai certes dû faire quelques efforts et faire chauffer mon système nerveux central...), mais quand tu arrives à

Dr. Grey CEPHALINE a écrit:
Bref, le seul argument en faveur de l'hypothèse que la mère donne l'intelligence de l'enfant, est que les ADN mitochondriaux ne viennent que de la femelle.

le "bref" qui me semble dénoter une conséquence me laisse tout pantois... Pour être sûr que j'aie bien compris ton propos, dis-tu à peu près : à l'exception de l'adn mitochondrial (seul à être transmis uniquement par la mère), l'ensemble des gènes (notamment ceux qui permettent l'élaboration du cerveau), sont fournis à parts égales par le père et la mère : si donc l'intelligence devait "venir de la mère", ce ne pourrait être que via l'adn mitocondrial ? C'est bien ça que tu dis ?
Et si oui, j'ai pas compris : en quoi l'adn mitochondrial participe (ou non ?) de la formation du système nerveux ?

et quid de la possibilité que certains gènes issus du père entrant dans la formation du système nerveux ne soient récessifs par rapport à ceux de la mère ? Ou le contraire, d'ailleurs... (et donc, partant, que l'un des deux parents soit plus "influent" quant à l'hérédité de l'intelligence ?)


'fin bref, si tu as le temps, hein, parce que là, j'avoue que tu m'as davantage perdu qu'éclairé...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les savoir-inutiles de Grey. Empty Re: Les savoir-inutiles de Grey.

Message par Invité le Mer 17 Oct 2018 - 17:17

2-La poésie anglaise.

Il me semble que le premier poème anglais (écrit) connu, nous provient Caedmon, composé entre 658 et 680, nommé l'"Hymn of Creation". Il était employé au monastère de Whitby et un jour lui vint l'inspiration divine d'écrire un poème dont le titre est déjà assez évocateur.
La langue de l'époque est gutturale, d'un anglais encore imbibé des vestiges des colonisations nordiques.

Les savoir-inutiles de Grey. Caedmon%27s_Hymn_Moore_mine01
Caedmon a écrit:Nū scylun hergan     hefaenrīcaes Uard,
metudæs maecti     end his mōdgidanc,
uerc Uuldurfadur,     suē hē uundra gihwaes,
ēci dryctin     ōr āstelidæ
hē ǣrist scōp     aelda barnum
heben til hrōfe,     hāleg scepen.
Thā middungeard     moncynnæs Uard,
eci Dryctin,     æfter tīadæ
firum foldu,     Frēa allmectig.

J'ai trouvé ça comme traduction, je ne suis pas vraiment convaincue de la traduction, mais je laisse.
Caedmon a écrit:Now [we] must honour the guardian of heaven,
the might of the architect, and his purpose,
the work of the father of glory
as he, the eternal lord, established the beginning of wonders;
he first created for the children of men
heaven as a roof, the holy creator
Then the guardian of mankind,
the eternal lord, afterwards appointed the middle earth,
the lands for men,
the Lord almighty.

Cette langue (première citation), sera retrouvée dans Beowulf (un monument de la poésie anglaise), un poème anglais très connu d'auteur anonyme, composé vers 700 - dont je me risquerai la traduction pour au moins le premier paragraphe.

Les savoir-inutiles de Grey. 320px-Beowulf_Cotton_MS_Vitellius_A_XV_f._132r

Je n'ai pas trouvé le texte dans une version satisfaisante, c'est à dire complètement originale, et pas dans un anglais approximativement traduit de la langue nordique de l'époque.

Anonyme a écrit:[........] Une région écartée
est leur domaine : ubacs peuplés de loups, éperons battus
périlleuse piste fangeuse, où torrebt dévale    [des vents,
et s'engouffre dans les ténèbres rochers,
flot courant sous la terre. C'est non loin de là,
à quelques milles, que se trouve l'étang.
Il disparaît sous les branches alourdies de givre,
un hallier aux racines solides coiffe l'eau d'un casque.
Là peut se voir chaque nuit terrible merveille,
des feux sur les flots. Il n'existe personne d'assez sagace
parmi les enfants des hommes pour avoir exploré cet abîme.
Si le coureur de bruyère pressé par les chiens,
le cerf à puissante ramure, cherche refuge dans le bois
au terme d'une longue traque, il sacrifiera sa vie,
son corps sur la rive, plutôt que de se résigner
à y plonger et cacher sa tête. Ce n'est point là endroit plaisant !
Un tournoiement de vagues jaillit de la surface,
sombre masse sous le ciel nuageux, tandis que le vent soulève d'effroyables tempêtes jusqu'à faire s'enténébrer le ciel
et pleurer le firmament [..............]

Comme il y a beaucoup de choses à dire sur la poésie anglais, et que mon point de vu n'est certainement pas celui d'un spécialiste, je préfère nommer ici, les auteurs anglais que j'apprécie. S'il y a besoin d'une traduction (quoi que la lecture d'une autre langue, même sans comprendre reste agréable), je reste ici - pourvu que le texte en question ne soit pas trop long.

Essayons de faire cela dans l'ordre chronologique, et de mettre [le titre d'un poème] comme ceci, si vous ne savez pas par où commencer.

-Goeffrey Chaucer, né à Londres dans les années 1340 et mort en 1400 dans cette même ville. [The canterbuy Tales]
-John Skelton, né à Diss dans les années 1460 et mort en 1529 à Westminster. [To Mistess Margaret Hussey] [Philip Sparrow] [Colin Clout]
John Skelton a écrit:Merry Margaret,
As midsummer flower,
Gentle as a falcon
Or hawk of the tower:
With solace and gladness,
Much mirth and no madness,
All good and no badness;
So joyously,
So maidenly,
So womanly
Her demeaning
In every thing,
Far, far passing
That I can indite,
Or suffice to write
Of Merry Margaret
As midsummer flower,
Gentle as falcon
Or hawk of the tower.
As patient and still
And as full of good will
As fair Isaphill,
Coriander,
Sweet pomander,
Good Cassander,
Steadfast of thought,
Well made, well wrought,
Far may be sought
Ere that ye can find
So courteous, so kind
As Merry Margaret,
This midsummer flower,
Gentle as falcon
Or hawk of the tower.

Bon après y'en a trop que je veux mettre pour faire à chaque fois les dates de naissance et de décès. J'espère que c'est dans l'ordre chronologique, et que je n'ai pas attribué un poème au mauvais auteur., ou fait de faute d'orthographe. x)

-Edmund Spenser, [The Faerie Queene]
-Sir Philip Sidney, [Astrophil and Stella] [Fourth Song]
-Nicholas Breton, [ A Report Song]
-William Shakespeare, [ Song From The Plays] [Sonnets] [
-Sir Henry Wotton, [On His Mistress, The Queen Of Bohemia]
-John Donne, [Song] [The Flea] [Love's Alchemy]
-Ben Jonson, [ Epicene, or The Silent Woman]
-Richard Corbett, [ A Proper New Ballad Intutiled "Fairies' Farewell" ; or "God-a-Mercy Will" : to be sing or whistled, to the tune of "the maedow brow" by the learned, by the unlearned to the tune of "fortune"]
-George Herbert, [Prayer] [Sunday]
-Thomas Carew, [An Elegy Upon The Death Of The Dean Of Paul's, Dr. John Donne]
-Sir William Davenant, [The Philosopher and The Lover To a Mistress Dying]
-John Milton, [Comus] [Lycidas]
-Richard Crashaw, [To The Noblest and Best Of Ladies, The Countesse of Denbigh]
-Abraham Cowley, [ Platonic Love]
-Henry Vaughan, [The Night]
-Andrew Marvell
-John Dryden, [Absalom and Achitophel]
-John Wilnot, Earl of Rochester, [A Satire Against Reason And Mankind]
-Anne Finch, Countess of Winchilsea, [The Introduction]
-John Gay, [Tous ce qu'il a écrit sous "Air"]
-John Gray, [The Bard]
-William Blake, [The Tiger ;) ]
-Robert Burns
-William Wordsworth
-Samuel Taylor Coleridge, je trouve qu'il a écrit d'un manière... J'aime beaucoup. [Part I-II-III] [Kubla Khan] [[Dejection : An Ode]
-George Gordon, [Don Juan]
-Percy Bysshe Shelley
-John Keats, [Endymion] [La Belle Dame sans Merci ; A Ballad] [Ode To A Nightingale] [To Autumn]
-Thomas Lovell Beddoes
-Alfred, Lord Tennyson
-Robert Browning, [Andrea Del Sarto]
-Arthur Hugh Clough, [The Lastest Decalogue]
-Matthew Arnold, [Stanzas From The Grande Chartreuse]
-George Meredith, [Modern Love]
-Dante Gabriel Rossetti, [Willowwood]
-Christina Rossetti,
-William Morris
-Algernon Charles Swinburne, [Hymn To Prosperine] [Ave Atque Vale]
-Gerard Manley Hopkins [God's Grandeur]
-Oscar Wilde, [The Ballad Of Reading Gaol]
-John Davidson
-Francis Thompson, [The Hound Of Heaven]
-Rudyard Kipling, [Recessional]
-William Butler Yeats
-Ernest Christopher Dowson,
-William Henry Davies, [The Cat]
-Rupert Brooke,
-Thomas Steans Eliot,
-Ivor Gurney, [The Silent One]
-Wilfred Owen, [Disabled]
-Ribert Graves
-Stevie Smith, [I Remember] [Is It Wise ?]
-Patrick Kavanagh
-William Empson, [Aubade]
-Wystan Hugh Auden, [As i walked out one evening]
-Stephen Spender, [The Double Shame]
-Ronald Stuart Thomas, [The Welsh Hill Country]
-Alun Lewis, [Goodbye]
-David Gascoyne, [Salvador Dali]
-Philip Larkin, [Chruch Going)
-Charles Tomlinson, [Farewell To Van Gogh]
-Thomas Kinsella, [Finistère]
-John Montagne, [ The Thout]
-Ted Hughes, [Pike]
-Anne Stevenson, [A Love Letter :[...] ]
-Fleur Adcock, [The Ex-Queen Among The Astronomers]
-Tony Harrison, [Long Distance]
-Seamus Heaney
-Peter Reading
-Tom Paulin, [Trotsky in Finland]
-James Fenton
-Paul Muldoon, [Gathering Mushrooms]
-Carol Ann Duffy, [Standing Female Nude]
-Simon Armitage, [Ten Pence Story]

J'en ai oublié, de ceux que je voulais mettre et de ceux qui mérite d'y être. Au moins je n'ai pas oublié John Keats, William Shakespeare, Donne, Kipling, Shelley, Dante Gabriel Rossetti qui fut largement important par son influence pour les générations de poètes qui lui succédèrent ou Oscar Wilde. :lol:

Je ne fais pas d'analyse genre, ouh là là, à cette époque ça a changé ça blablabla, parce que je n'ai tout simplement pas les outils d'analyse pour. Je n'ai pas étudié l'anglais, et j'ai encore moins fait Lettre.  :roll:  :study:

PS : si quelqu'un veut une biographie, je suis en mesure de lui trouver si lui même n'a pas trouvé le grand Internet.

Bonne lecture !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les savoir-inutiles de Grey. Empty Re: Les savoir-inutiles de Grey.

Message par Chuna le Mer 17 Oct 2018 - 17:41

Super contente de cette initiative, je vais m'atteler à la lecture Smile
Chuna
Chuna

Messages : 13499
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Les savoir-inutiles de Grey. Empty Re: Les savoir-inutiles de Grey.

Message par Invité le Mer 17 Oct 2018 - 17:49

3-Les Récits Mythologiques

Chouette ! Il y en a plein que j'aime bien. ^°^ On balance juste quelques les noms, le but c'est de rendre curieux. x) (Attention, moi j'aime bien les mythes d'Amour alors y'en a pas mal. La guerre c'est un peu moins bien.)

-Promethee et Io
-Europe
-Le cyclope Polypheme
-Narcisse,Hyacinthe et Adonis
-Cupidon et Psyché
-Pyrame et Thisbe
Ovide
-Orphée et Eurydice
Orphée et les Argonautes par Apollonius de Rhodes, IIIème siècle. Noms latins et influence sur Virgile et Ovide.
Avec mon chant
Je charmerai la fille de Déméter
Je charmerai le Souverain des Ombres;
J'attendrirai leurs coeurs avec ma mélodie
Et loin d'Hadès, j'emporterai Eurydice.


Il fit couler des larmes de fer
Au long des joues de Pluton
Et l'Enfer accorda ce qu'implorait l'Amour.

-Ceyx et Alcyone
Meilleure source d'Ovide, et l'exagération de le tempête par un romain. Les dieux sont latins donc. Céyx, roi de Thessalie et fils de Lucifer, le conducteur des Astres et le la Lumière, l'étoile qui fait naître jour, et sa femme Alcyone, fille d'Eole roi des Vents.
-Pygmalion et Galatée
Seul Ovide raconte cette légende et c'est il y est nommé Vénus.
Pygmalion, une sculpteur résolument misogyne: Haïssant les défauts dont la nature avait comblé les femmes, décide de ne jamais se marier, car son art lui suffisait.
-Philemon et Baucis
Ovide encore encore, l'amour du détails et les Dieux en noms latins.
-Endymion
Théocrite, IIIème siècle, et la Grèce traditionnelle.
-Daphné
Ovide, romain et pas grec car coiffe de nymphe et élégante robe. Indépendante et réfractaire à l'amour montré dans les mythes, quel comble.
Puissiez-vous ne jamais oh, jamais me voir
Partageant le couche d'un dieu.
Que jamais ne m'appartienne
L'amour que connaisse les dieux.
La lutte contre un amant divin n'est pas une lutte,
C'est le désespoir.

-Alphée et Arethuse
Ovide
-La toison d'or
A moi toute la race humaine ?
Mais tu as bien fait e venir,
Car je libérerai mon coeur de son fardeau
Si je parviens à rendre ta vilenie manifeste.
Je t'ai sauvé. Tout homme en Grèce, le sait.
Les taureaux, les hommes-dragons, le serpent qui gardait la Toison,
Je les ai tous vaincus. Je t'ai rendu victorieux.
J'ai tenu le flambeau qui a permis ton salut.
[...]
Maintenant tu me trahis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les savoir-inutiles de Grey. Empty Re: Les savoir-inutiles de Grey.

Message par Invité le Mer 17 Oct 2018 - 17:55

J'essaierai de résumer quelques idées de Platon  (en V.O. c'est compliqué parce y'a pas sous-titres), Aristote, Descartes, Leibniz (C'est compliqué), Hume (Il me saoule), Kant (que je suis occupée à lire), Nietzsche (que j'ai pas fini de lire), Bergson, Heidegger, Wittgenstein (que j'ai pas beaucoup lu) et Schopie Amour (Schopenhauer). Peut-être un peu ce weekend, si j'ai le temps. Question De toutes façons, y'a pas le feu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les savoir-inutiles de Grey. Empty Re: Les savoir-inutiles de Grey.

Message par flotos le Jeu 18 Oct 2018 - 10:10

Je plussoie l'initiative, bon moyen d'avoir des 'ptits bouts par ci par là de savoir, la meilleur façon d'apprendre à mon goût Dent pétée .
C'est ce qu'il faut pour avoir quelques termes et ensuite aller pousser ça plus loin par soi même.
flotos
flotos

Messages : 89
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 23
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum