Les mots sans les mots, comprendre sans mot

Aller en bas

Les mots sans les mots, comprendre sans mot

Message par inesines16 le Dim 14 Oct 2018 - 13:48

Parfois j’ai des pensées un peu bizarre je me dis que le language c’est bien mais c’est pas suffisant parfois j’aimerais que le langage ne soit qu’un ressenti. Il y a des moments où je vois des objets et je n’ai pas forcément envie de savoir ou de me remémorer leur noms. Puisqu’au fond je le sais mais j’en ai pas besoin. Ou alors des ressentis, quand je sais que je sais mais que je ne ressens pas la nécessité de l’exprimer oralement par des mots. Alors c’est vrai que c’est un peu paradoxal la, je suis en train de partager mes pensées par écrit et donc en utilisant un langage et donc des mots alors que j’essaie d’expliquer que finalement parfois j’aimerais m’en passer. Je ne sais pas trop comment expliquer ce que je ressens vis à vis de ça, je n’arrive pas à exprimer ma vision des choses. Un exemple simple tout à l’heure j’ai mangé quelque chose, un plat que j’avais déjà goûté. Celui-ci a plusieurs nom différents et je ne vois pas l’intérêt de les connaître puisque maintenant je connais ce plat par son goût, son aspect, sa texture.
Alors oui évidemment le langage c’est bien pour partager. Mais après tout on ne sait pas peut-être qu’on pourrait partager sans mot. Se comprendre sans mot. Un autre exemple me vient en tête. Souvent quand je lis un livre je ne connais les noms sans les connaître c’est à dire que je vois le mot sans le lire et et je reconnais le personne grâce à la vision de ce mot, alors ce qui est peut être rigolo c’est qu’il m’est souvent compliqué de le dire. Alors il arrive parfois voir même souvent si on me parle d’un film ou d’un bouquin de ne pas savoir de qui on parle, puisqu’en effet je ne connais pas le mot puisque je le connais seulement comme une image et non comme un son. C’est un peu moins avec les films mais ça arrive c’est à dire que j’associe le son du mot au personnage sans pour autant le connaître. C’est un traitement de l’information différent.... est ce que cela vous parle ?

inesines16

Messages : 1
Date d'inscription : 14/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mots sans les mots, comprendre sans mot

Message par Quatre fois le Dim 14 Oct 2018 - 14:13

La force supérieure du langage, ce n'est pas le langage, ce sont les images.

C'est tout ce que je trouve à dire.

Quatre fois

Messages : 452
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mots sans les mots, comprendre sans mot

Message par Bimbang le Dim 14 Oct 2018 - 14:20

Oui, ça me parle.
Très souvent, on me parle de personnage dans le film en me donnant l'acteur, ou le nom du personnage, mais je n'ai rien retenu parce que ça m'est complétement égal.
Tu parles de celui qui a ... et ensuite qui s'en voulait.. c'est ça ?

Par contre, ça m'agace de ne pas avoir de mots pour décrire certains trucs, c'est donc que j'ai besoin des mots, mais j'crois que j'comprends ton envie de communiquer sans leurs limites
avatar
Bimbang

Messages : 3851
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les mots sans les mots, comprendre sans mot

Message par Fleur de Lotus le Dim 14 Oct 2018 - 19:45

Moi aussi ça me parle, alors que ma principale activité est l'écriture, donc l'utilisation des mots.  

Mais justement, avant je n'écrivais pas, je dessinais (mal), je peignais (peut-être moins mal), je faisais de la musique, je chantais et surtout je bricolais (toutes sortes de trucs manuels, de la sculpture du bois à la peinture sur soie en passant par la lino gravure ou des bidules avec du tissu). Mon langage était donc essentiellement ressenti, textures, couleurs, goûts, odeurs, sons, etc. D’ailleurs j’étais fâchée avec l’écriture (mais pas la lecture), puisque j’étais probablement dyslexique non repérée.

Le goût de l’écriture m'est venu petit à petit, par le travail d’abord (correctrice d’édition, journaliste), puis dans des carnets où je me racontais, quand j’allais mal (souvent donc, à une période), peu à peu j’y ai trouvé du réconfort, puis du plaisir et enfin une véritable expression.

Par contre, mais ceci explique peut-être cela, j’ai beaucoup de mal à construire une pensée à l’oral. Je suis nulle pour raconter une blague, je perds le fil de ce que je veux dire, je m’éparpille, j’oublie les mots, etc. Mais si je me sens en confiance, entendue,  alors je peux discuter des heures, échafauder tout un tas de théories ou dire des conneries comme les autres. De fait, je suis prof’ de culture générale et si je suis en forme, mes étudiants savent très bien me faire parler pour éviter de travailler ! Smile

Donc, pour conclure, en ce qui me concerne, l’écriture est venue remplacer l’oral. Elle m’aide à poser mes pensées, qui partent vraiment dans tous les sens. Elle m’aide aussi à canaliser mes émotions, qui trop souvent m’emportent. Enfin elle me rend joyeuse, avec un gout des mots qui colore mon quotidien. Ce qui ne m’empêche pas de bricoler, et donc utiliser le langage du ressenti, qui se passe de mots.
avatar
Fleur de Lotus

Messages : 755
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum