Surdouance et sophisme.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Surdouance et sophisme.

Message par Mandrin le Mer 10 Oct 2018 - 14:26

ortolan a écrit:
Mandrin a écrit:Un forum de discussions tunning ou rhododendrons, ce mot apparait-il souvent ? Perplexe
Je sais pas, ouvre un sujet "Douance et tuning" et "Douance et rhododendrons" Non désolé

Oui, mais il faudrait le faire sur un forum de tunning, et sur un forum de rhododendrons par soucis d'honnêteté intellectuelle, ici il y aurait un biais, non ?Non désolé

Mandrin

Messages : 840
Date d'inscription : 05/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdouance et sophisme.

Message par Invité le Mer 10 Oct 2018 - 15:47

y auassi la question existentielle , peut on tuner un rhododendrons et rhododendroniser un tuner ?

a priori suffirait d'y peindre des fleurs ?

tuner le rhodo est une phrase hermétique en manipulation génétique , en code décodé cela signifie à tu greffé la particularité dans la séquence rhodo ?

y aussi roder le tuner qui consiste à pousser la basses à fonds pour voir si les circuits tiennent

notez qu'en plus si vous venez avec une mercedes série 8 avec des rhododendrons violets peints sur le capot, votre image d'écolo risque d'en prendre un coup, par contre la brigade des stups risque de vous filer

version message de 39 45 toudoudoudou toudoudoudou ici londres, les français parlent aux français toudoudoudou toudoudoudou

les rhodos sont tunés , je répète les rhodos sont tunés

toudoudoudou toudoudoudou

ou inventer le verbe rhodotuner qui signifie transformer un objet en forme de rhododdendrons

merde chef ça ressemble à kewaaaa un rhodo machin ?

à çaa

https://www.jardiner-malin.fr/fiche/rhododendron.html

et le tuning ?



et le rhodotuning ?










Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdouance et sophisme.

Message par Invité le Mer 10 Oct 2018 - 15:51

toi aussi donnes tes videos de rhodo machin tuning





groovy baby !






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdouance et sophisme.

Message par Mandrin le Mer 10 Oct 2018 - 15:53

Pété de rire et le sophisme dans tout ça ?

En tout cas bravo ! Very Happy
avatar
Mandrin

Messages : 840
Date d'inscription : 05/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdouance et sophisme.

Message par Invité le Mer 10 Oct 2018 - 15:53

back to the theme
en canadien






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdouance et sophisme.

Message par Invité le Mer 10 Oct 2018 - 16:03

donc on comprends que amalgames, liens de causalités toussa sont interpretés pour fonder des relations logiques qui en réalité n'existent peut être pas

paradoxalement l'innovation en science possède cette capacité de remettre en cause des raisonnements logiques solides pour y tester des facteurs de doutes

le cas typique est l'hypothèse h0.. tout le raisonnement logique est basé le plus souvent sur une série d"hypothèses parfois complexes en suite et en nombre

prenons la vitesse de la lumière dans e=mc2 elle est supposée constante, hypothèse h0

et le ptit con au fonds de la classe, ou le surdoué de dire

merde msieur vous êtes sur que c est constante ?

ho est mis dans une malle.. à mal .. hamal ? natacha ?

bref

or on sait en effet que dans des conditions données c n'est pas constante

la généralisation est un biais mais l'acceptation sans contester de toutes les ho aussi

le sophisme pourrait être de dire puisque je peux mesurer une vitesse de la lumière négative alors le voyage dans le temps est théoriquement possible

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-nouveau-record-refraction-negative-grace-meta-materiaux-9385/

et on lit

"Cette prouesse repose sur l'utilisation de matériaux artificiels, aux propriétés exotiques, qui portent le nom de méta-matériaux. "

la généralisation n'est donc pas possible

pas à ce stade

allons plus loin

https://la-philosophie.com/sophisme-definition-philosophique

u"n sophisme est un raisonnement faux, avec l’intention d’induire en erreur. Le sophisme se distingue ainsi d’un paralogisme, où le faux raisonnement est involontaire."

il serait donc probablement nettement plus pertinent d'évoquer un paralogisme bien avant que le sophisme si on veut éviter le procés d'intention

chef chef ! ? oui ? c'est qui intention ?

ralalala





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdouance et sophisme.

Message par Mandrin le Mer 10 Oct 2018 - 16:14

Ben voilà, utilisé comme cela, le mot sophiste me dit que je n'ai pas affaire à un mou du bulbe, mais je ne peux pas en déduire que tu es surdoué, pas d'amalgame, tu me dis si je fais un paralogisme là, hein ?
avatar
Mandrin

Messages : 840
Date d'inscription : 05/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdouance et sophisme.

Message par Invité le Mer 10 Oct 2018 - 16:33

oui en effet on ne peut pas déduire , c'est bien la question que je me pose sans cesse

ce n'est pas parce que je peux faire telle ou telle chose que je suis nécessairement surdoué

condition nécessaire et suffisante

ce que je sais faire ou dire est il nécessaire pour être surdoué ou pas du tout ? et ce que je sais faire ou dire est il suffisant pour me qualifier de surdoué ?

et surtout est ce que cela a la moindre importance ?

merde je deviens sophiste moi aussi

l'importance est elle liée à la forme ou au fonds ?

la relation que je déduis n'est pas démontrée , il faudrait que je puisse répondre à la grande question du sens de la vie



on y perçoit fugacement ou pas.. que la réponse est non pas au bout mais dans la manière dont on la pose et arpente le chemin

donc pour savoir si je suis surdoué ou pas je devrais énumérer toutes les situations et mes réponses à ces moments , en faire une moyenne que l'on pourrait ou pas comparer avec les moyennes des autres, en comprenant en plus que comparer pommes et poires n'aurait pas de sens statistique

et donc comme un con, fatigué après tant et tant d'années la réponse est .. zizzzzzzz clac


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdouance et sophisme.

Message par Mandrin le Mer 10 Oct 2018 - 17:06

Dingue, j'en arrive à la même conclusion !

Je crois à mon humble avis, que l'important c'est de savoir pour soi si on fait bien ou mal, quant au sens de la vie, faut-il vraiment quelle en est un, et si elle était absurde par essence ?
avatar
Mandrin

Messages : 840
Date d'inscription : 05/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum