Role des hormones

Aller en bas

Role des hormones

Message par Eliade le Mer 26 Sep 2018 - 11:05

Bonjour,
En plus d etre atteinte de neuronormodeviation, j'ai malheureusement un syndrome vraiment bien relou a vivre qui s'appelle le syndrome des ovaires polykystiques.
Bon ce syndrome est super mal connu en france. En gros il s agit d une maladie endocrinienne d origine encore incertaine qui empeche l'hypophyse de transmettre aux ovaires de la femme le signal permettant l'ovulation, de cela derive un surplus de testosterone mais aussi un desequilibre hormonal parfois general qui non seulement auto entretient le pb premier de l'ovulation mais va creer plusieurs autres problemes ou desagrements (androgynie, acné, fatigue, problemes de concentration, carences chroniques, etc...)
Ce syndrome peut etre causé par l'hypothyroidie et l'hyperinsulinisme mais pas uniquement. On peut avoir des cas sans, des cas avec mais que le traitement de l'un ne va pas soigner l autre etc...
Bref.
La raison de mon post est la suivante.
En debut d année, une equipe de chercheur lillois a fourni la preuve que les opk (pcos en anglais) se transmettait de mere en fille au stade foetal, via le taux d hormone anti mullerienne.
Il se trouve que cette hormone est effectivement produite naturelllement en quantité tres elevée par une femme opk, de meme que la testosterone, y compris pendant la grossesse.
Dans une autre etude, assez ancienne, je lis que l exposition a la testosterone pendant la grossesse aurait egalement un effet sur le qi. (J ai mis tous les lien en bas)
J ai aussi lu, meme si cette fois ci rien de scientifique, le temoignage d une americaine présidente d une association d opk (oui aux state le pcos est un vrai sujet, nottamment parce que l'obesité l'aggrave), qui s'etonnait lorsque elle a posé la question "who is gifted" du nombre de main levées.(la j ai pas mis le lien)
Ma theorie est la suivante:
Biensur le qi reste lié a plein de facteurs autres qu hereditaire et probablement aussi des facteurs purement genetiques deja decidés au moment de la conception.
Neanmoins, je me demande si cette maladie des opk (super ultra insupportable a vivre au passage, a coté etre surdouée c est un detail), ne serait pas une sorte d'amplificateur.
Ce qui pourrait aussi expliquer que l'imaginaire de la delicieuse idiote ultra feminine et de la laidronne intello ne sont peut etre pas completement infondés....(c'est une hypothese ok???)
Avez vous des problemes hormonaux, incluant y compris les problemes d insuline, de cortisol, etc?
Votre maman a t elle de la moustache:-)
Merci!



https://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/29760445/
Https://www.sciencedaily.com/releases/2011/03/110311153549.htm

Eliade
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 84
Date d'inscription : 10/08/2013
Age : 37
Localisation : Région Parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Role des hormones

Message par Zealandia le Mer 26 Sep 2018 - 18:09

Oui
Je n'ai pas encore trouvé la cause.

Je me suis déjà posée la question à ce sujet aussi.
A approfondir 😉

Zealandia
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 7
Date d'inscription : 13/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum