Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté

Aller en bas

Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté Empty Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté

Message par Bygslm le Sam 22 Sep 2018 - 19:15

Bonjour à tous,

Je viens de passer aujourd'hui le WAIS IV, suite à des interrogations récurrentes concernant mon mal être et les caractéristiques des personnes à haut potentiel dans lesquelles je me retrouve.

Le psychologue me dit de prime abord qu'il y a très peu de personnes pouvant faire parties de 2% de population ayant un QI > 130.
Il me dit également que les infos relayés sur internet et le terme "haut potentiel" qui est devenu à la mode, ont tendance à avoir un effet Barnum sur les gens.
Il m'informe par la suite, qu'il n'est pas issu initialement d'une formation de psychologie mais qu'il est d'abord un scientifique spécialisé dans les mathématiques et notamment dans l'élaboration de "test".
De ce fait il me dit qu'il s'appuie fortement sur le résultat du test qui est un élément tangible et scientifique.
Par la suite il me concède que les psychologues actuels, ont tendance à diagnostiquer à tout va un "haut potentiel".

La consultation à durée environ 2h30 :
1/ Passation du test : 1h15
2/ Correction : 15 min
3/ Explication du resultat du test : 10 min
4/ Mes interrogations : 50 min

Le résultat est le suivant :
ICV : 122
IRP : 102
IMT: 83
IVT : 126
QIT : 111

Interprétation :
QI moyen élevé avec hétérogénéité significative.
Capacité intellectuelle très disparate : de supérieur à faible.

QIT :111 < QI-HP : 130
=> QIT en deçà de 130, le diagnostic d'un haut potentiel est à écarter.

Je ne conteste pas les résultats du test qui sont pour moi des éléments fiables et scientifiques. Les scores parlent d'eux-mêmes.
Cependant je me questionne sur la part de l'individu, de son vécu et des difficultés qui n'ont pas été pris en compte pour poser le diagnostic d'un haut potentiel.
J'ai certe été reçu par un psychologue très cartésien mais je me questionne sur le fait de reposer l'essentiel diagnostic sur le résultat du test.

En parcourant le forum, je suis tombée sur des posts où certaines personnes avaient été diagnostiquées HP sans pour autant avoir un QIT supérieur à 130. Cependant selon leur expérience, la psychologue prévalait la part de l'individu que le test en lui-même.

J'ai notamment présenté au psychologue mes carnets scolaires afin d'essayer d'avoir une explication de cet échec scolaire et des difficultés rencontrées :
Collège : 1ere de la classe en 3ème (16,5 de moyenne générale)
Lycée : BAC S obtenu à la 3eme reprise (j'ai dû passer mon BAC 3 fois pour l'obtenir !)
Études supérieures : BAC + 5 mais atypique : des diplômes dans différents domaines.
Carrière professionnelle : atypique : différentes professions de cadre mais dans des secteurs très variés. Et surtout changement fréquent d'emploi.

Il n'en déduit rien de très probant.


Je suis dans un perpétuel questionnement sur mon fonctionnement afin d'être épanouie dans les différentes facettes de la vie.

Est-ce que l'un d'entre vous a également eu une expérience similaire ?

Je vous remercie par avance pour ceux qui auront lu mon post.
N'hésitez pas à partager vos points de vue sur mon expérience. Ils sont les bienvenues.


Bien à vous


Bygslm

Messages : 8
Date d'inscription : 30/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté Empty Re: Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté

Message par Ceci n'est pas un tigrou le Sam 22 Sep 2018 - 19:48

Il a raison, le potentiel HQI se vend maintenant comme des petits pains.

Au delà de ça, 130 pour être déclaré surdoué, c'est un seuil statistique, il n'y a pas un monde avant et après.
Faut surtout voir le résultat d'un test de QI comme une donnée qui te permet de te positionner par rapport au reste de la population, sur une échelle d'intelligence cognitive (déjà bien limitée en soi).
C'est n'est ni un clef, ni une réponse à des problématiques.

Bref, ce n'est pas parce qu'on n'a pas un QI > 130 qu'on ne peut pas se sentir en décalage par rapport aux autres, sur cette même échelle.
J'imagine déjà que simplement ta vitesse peut te faire sentir du décalage...

Ceci dit, je trouve ton indice de mémoire de travail vraiment bas par rapport au reste. Est-ce que ton psy t'a donné des pistes spécifiquement par rapport à ça ?
Ceci n'est pas un tigrou
Ceci n'est pas un tigrou

Messages : 1500
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 39
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté Empty Re: Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté

Message par Bygslm le Sam 22 Sep 2018 - 21:06

Merci pour ton éclairage Olivier.

Par rapport à l'indice de mémoire de travail avec à un score faible, le psychologue n'a pas su m'expliquer pourquoi.
Mais il y a bien constaté que la mémoire de travail était mon point faible.

De manière générale, j'ai peut-etre quelques éléments de réponses :
- Je n'ai jamais fait l'effort de mémoriser, ça passe essentiellement par l'affectif et l'intérêt. J'ai une mémoire sélective et d'autant plus émotionnelle.
- Plus jeune, j'ai suivi des traitements liés à des phases paranoïdes aiguës : la médication était surdosée par rapport à la frequence et l'intensité de la manifestation des évènements. De là mes capacités cognitives ont étés altérées : mémoire, concentration, résistance à l'effort.


Bygslm

Messages : 8
Date d'inscription : 30/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté Empty Re: Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté

Message par Lotophage le Sam 22 Sep 2018 - 21:12

Bonjour Bygslm

Je partage l'avis d'Olivier. Le "haut potentiel" est un peu présenté comme le grall qui expliquerait toutes les difficultés de vie. C'est dommage parce que ça induit un sorte de course à l'obtention de l'estampille HP quels que soient les résultats des tests et de l'histoire de vie de chacun.
Les tests sont  le reflet des capacités cognitives (qui ne résument ni l'entièreté, ni la valeur d'un individu) et même fatigué un surdoué aura des résultats supérieurs à une personne ordinaire au mieux de sa forme.

Pour autant, je suis toujours troublée par la déception que je perçois (mais je me trompe peut être) en lisant des témoignages comme le tien où le test invalide l'hypothèse HP avec un résultat clairement < 130 (Ce qui ne signifie ni bêtise, ni infériorité). Un test négatif ne signifie pas que la personne ne peut pas être une personne formidable. Il n'y a pas les bons surdoués d'un côté  et les misables gens ordinaires de l'autre  Colère rentrée !
Et si l'on y réfléchit bien, une personne avec des capacités cognitives ordinaires me semble  même avoir plus de mérite à obtenir comme toi des dipômes, un travail, une vie riche car cela lui a demandé de mobiliser bien plus de travail, de volonté et de concentration que pour un surdoué pour qui le potentiel cognitif facilite nettement l'apprentissage et la compréhension du monde  Idée .


Dernière édition par Lotophage le Sam 22 Sep 2018 - 21:13, édité 1 fois (Raison : Orthographe...)
Lotophage
Lotophage

Messages : 822
Date d'inscription : 03/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté Empty Re: Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté

Message par Bygslm le Sam 22 Sep 2018 - 22:10

Bonsoir Lotophage,

Il est vrai qu'une pointe de déception se faire ressentir car j'aurais voulu enfin avoir une compréhension à mon mal être.

Cependant ce n'est pas tant le résultat que je porte à questionnement mais la prise en compte du caractère "psychologique" de l'individu dans sa globalité.
J'ai eu plus l'impression d'avoir passé un test psychotechnique comme on le ferait à un entretien d'embauche sans analyse concrète de mon fonctionnement.

Le psychologue était pétillant et empathique mais ce qui m'a fait rire jaune c'est lorsque que je lui ai dit cela :

"Ça va faire 30 ans que je ne trouve pas d'issue à ma vie. Une eternelle insatisfaction me pousse à toujours à me remettre en question. J'aimerais aussi comprendre mes difficultés relationnelles aussi bien personnelles et professionnelles. Je ne suis pas épanouie dans ma vie. J'ai souvent des moments de passage à vide où je me dis que je suis qu'une personne parmi 1 milliard et que ma quête de sens de la vie n'a peut-être pas tant d'importance que ça, car inévitablement un jour ou l'autre je mourrai. C'est le cycle de la vie !"
J'espère que dans 30 ans j'aurais trouvé un sens dans ma vie."

C'est là qu'il me répond : " D'ici 30 ans, vous serez proche de la 60taine donc pas loin de la tombe !" Dans le sens où la mort serait l'accès à la béatitude.

Bygslm

Messages : 8
Date d'inscription : 30/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté Empty Re: Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté

Message par Lotophage le Dim 23 Sep 2018 - 0:46

Etrange réponse, en effet Perplexe . C'était peut-être un manière (fort maladroite j'en conviens) de te faire prendre conscience que tu avais au moins encore autant d'années pour vivre et profiter de ce temps pour faire la paix avec toi même... avant d'en trouver l'issue (pour reprendre tes mots/maux).  
Pour le reste, ta quête ne pouvait pas trouver de réponse en 2h30 d'entretien et un bilan cognitif. Un travail introspectif prend du temps et nécessite parfois un accompagnement psychologique pendant des semaines, des mois, des années selon le parcours de vie et le mal-être ressenti. Dans ton cas, je chercherai un autre psy avec lequel je me sente entendue dans mon désarroi (ce qui n'a manifestement pas été le cas avec celui-ci).
Quoi qu'il en soi, je te souhaite de faire la paix avec toi même et de parvenir à savourer chaque instant de ton existence.
Lotophage
Lotophage

Messages : 822
Date d'inscription : 03/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté Empty Re: Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté

Message par Chuna le Dim 23 Sep 2018 - 1:03

Je te souhaite également de réussir à trouver ton chemin.

Tu sais, je ne suis pas testée, après maintes tergiversations. (limite financière)
et j'aurais pu dire la même chose ya 2 ans.
Maintenant, ça a changé. Je me sens bien mieux, je réussis bien plus, j'avance. Je suis pas certaine qu'il y ait un sens à la vie en général, mais j'ai des objectifs, et je m'y accroche.
Pourtant je ne sais toujours pas.

Ce qui m'a aidé à avancer, c'est plutôt la thérapie que j'ai suivie.
ça, ça avait un sens.
Je ne sais pas trop ce que j'aurais fait de l'information (HP ou non HP). Je ne suis pas certaine que ça m'aurait réellement aidé (si ce n'est ne pas se prendre la tête à ne pas savoir, mais au final, ça ne m'a jamais empêché de dormir).

Donc voilà.
Tu sais ce que tu as été capable de faire ce jour là avec cette personne là.

Maintenant, est-ce que ça ne pourrait pas être intéressant de trouver qq1 pour t'accompagner à trouver ce que tu cherches ?
Chuna
Chuna

Messages : 14910
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté Empty Re: Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté

Message par kerlutinhoec le Dim 23 Sep 2018 - 7:47

De mon côté, je suis allée voir une psychologue pendant presque 2 ans avant de faire le test.
Cette psy m'a aidée à m'accepter telle que je suis (avec mes bizarreries) et a arrêter de vouloir me fondre dans la masse alors que c'est mission impossible pour moi.
Bref, elle m'a réconciliée avec moi-même.
Du coup, avant le test, j'avais déjà des clés concernant ma façon d'être.

Bien sûr, quand j'ai passé le test j'étais stressée comme jamais, mais le résultat était quand même beaucoup moins important pour moi qu'il l'aurait été 2 ans avant.

Je l'ai déjà dit, mais je reste convaincue qu'il faudrait que tout le monde voit un psychologue au moins quelques séances avant de passer le test. Déjà pour savoir pourquoi la personne veut le passer, et surtout pour dédramatiser à l'avance si le résultat est "négatif" (bien qu'au fond, être en dessous de 130 c'est loin d'être négatif. Ca donne une idée de notre fonctionnement et ne conclue en aucun cas que la personne est "moins bien" que les autres !).


http://stephanieaubertin.fr/etre-ou-ne-pas-etre-hp-telle-est-la-question

kerlutinhoec
kerlutinhoec

Messages : 169
Date d'inscription : 25/05/2018
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas

Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté Empty Re: Passation du WAIS IV : diagnostic de haut potentiel réfuté

Message par Bygslm le Dim 23 Sep 2018 - 14:40

Merci Lotophage, chuna56, kerlutinhoec, pour vos commentaires.

Je vais prendre en compte vos différentes remarques afin d'avancer dans la vie de manière la plus sereine possible.
Éventuellement avec une aide extérieure ou en faisant plus profondément un cheminement intérieur.

Bon week-end à tous !

Bygslm

Messages : 8
Date d'inscription : 30/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum