présentation de mon profil HP très spécial

Aller en bas

présentation de mon profil HP très spécial

Message par alexfender le Mer 12 Sep 2018 - 3:20

Bonjour à toutes et à tous Very Happy

J'ai 23 ans, et j'ai été diagnostiqué surdoué lorsque j'avais 8 ans. Aujourd'hui je me ré intéresse à ce sujet, car ma personnalité me ruine la vie dans es relations sociales, je suis donc content de trouver des gens qui ressentent exactement les mêmes choses peut être que moi et qui pourront m'aiguiller sur mon histoire.

Alors déjà, je tient ce gêne par ma mère et mon père, qui sont tous les deux HP. Mon grand père paternel est une personne extrêmement intelligente, qui connaît tous les noms de plantes ou d'oiseaux par coeur, et qui connaît tout en histoire, et le plus frappant, c'est qu'au fur et à mesure des années, je prend exactement le même chemin que lui et cela s'est fait inconsciemment.

Tout a commencé en maternelle, ou je commençais déjà à sortir des expressions à ma famille qui les marquait. Une fois ma tante est venu me chercher en me demandant "alors la maîtresse vous a parlé de quoi aujourd'hui ?" et je lui ai répondu "rien de concret". Un enfant de cet âge là ne peut pas connaître ce genre de mots, surtout en maternelle, ce qui a commencé à leur mettre la puce à l'oreille. Ensuite, je suis rentré en retard au CP, car je suis métisse et que mes parents avaient décidé de prolonger ma venue chez mes grand parents de Guadeloupe, et ce même si je serais rentré plus tard que prévu pour la rentrée. Pour pallier à ce mois de septembre que je loupais, ma grand mère décidait de m'apprendre à lire et à écrire. Et j'ai appris tellement vite à écrire, que arrivé dans ma classe je m'ennuyais presque car eux ils en étaient au commencement.

Par la suite, j'ai commencé à développer des centres d’intérêts qu'aucun jeune de mon âge pratiquement n'avait. Et je m'en rappelle parfaitement car ma mémoire est fulgurante je me souviens d’événements comme si ils venaient de se passer, avec tous les détails. Je me trouvait donc en CP, et un autre métisse de mon école (un surdoué je l'ai appris que bien plus tard !) était en train de dessiner. Il était tout le temps seul, et dessinait. Je suis allé le voir, et comme si on se connaissait, on a enclenché la conversation, en fait il était très sympa. Je lui demandais "c'est quoi ton dessin ?" et il était en train de faire des soldats nazis qui se faisaient tuer par des américains, avec des avions des chars. Il dessinait la croix gammée partout, mais elle était en feu, on sentait bien que c'était la représentation du déclin d'une idéologie. Mais je ne savais pas du tout encore qui étaient ces gens et ce qu'ils avaient fait. Aussitôt rentré chez moi, je me suis mis à me documenter à fond sur le sujet. Tout petit, j'avais la chance à la maison de posséder "Encarta 98" qui était une encyclopédie, l'ancêtre de wikipédia sur CD en fait. Et je me suis mis à regarder ces articles. Ensuite, des connexions se sont établis dans mon cerveau, et je me suis mis à étudier frénétiquement toutes les époques, de l'antiquité jusqu'à la seconde guerre mondiale. J'ai une attirance très forte pour l'étude de ce conflit, et maintenant encore plus pour celui de 14-18.

Donc ma passion qui s'est développé ne s'est pas arrêté là, car comme je paraissais bizarre aux yeux de tout le monde (les profs, les élèves, mes parents, ma famille), en fait je me cultivais à mort, mais je ne parlais de tout ça à personne. Et déjà petit, une sorte de télépathie entre moi et mon grand père se mettait en place car il me racontait des histoires vrais, pas des fantaisies. Des choses qui lui sont arrivés etc, et avec lui on a une certaine connectivité culturelle. Maintenant c'est moi qui le dépasse niveau connaissances avec tous les outils qu'on a à disposition pour apprendre.

Toute ma scolarité, ça a été le chaos. A mon entrée en 6ème, mes notes se sont mises à dégringoler. Je suis devenu le souffre douleur de quelques gars de ma classe, qui voyaient que j'était un peu sensible surement. Je n'avais donc plus aucun intérêt à étudier, sauf en histoire ou mes notes restaient excellentes, pourtant personne ne s'en ai aperçu. J'était dans une école privée, mais si vous aviez une mauvaise moyenne, c'était parce que vous étiez nul pour eux un point c'est tout et on essayait pas du tout de vous valoriser sur ce que vous saviez faire. Ma passion de l'histoire, je l'ai donc enterré pour moi dans le plus grand secret. Ni mes parents, ni personne ne savait que je lisait autant. Puis mes parents ont vraiment commencé à se poser des questions le jour ou je les ai harceler parce que je voulais aller en Egypte visiter tous les "lieux historiques liés à l'époque des pharaons". A 9 ans à peine ... j'avais appris à décoder les hiéroglyphes sur les murs grâce à l'alphabet de Champollion dont les lettres transcrites étaient dans un de mes livres sur l'Egypte. Au fur et à mesure, je me suis intéressé à toutes les périodes, jusqu'à arriver à la seconde guerre mondiale. A 12 ans, je connaissais les noms de toutes les armes et de toutes les batailles de ce conflit. J'en connaissait les idéologies qui se sont affrontés ainsi que les effets que cela a eu sur le monde après.

En parallèle de l'histoire, je me suis mis à étudier un maximum de domaines, à en devenir bon partout, pas excellent mais en progression dans certains encore. Ainsi très tôt vers 14/15 ans, je me suis mis à m'intéresser énormément à la cuisine, ce que je fait toujours. Donc j'ai acquis un savoir faire culinaire à 23, qui est assez incroyable, je donne des astuces de recettes à des gens plus âgés que moi. Je construit et je bricole énormément de mes mains, j'ai commencé aussi par faire des maquettes, je voulais toujours qu'elles soient les plus belles possibles, jusqu'à rester des heures la nuit devant mon bureau à peindre. Ensuite je me suis mis à la musique à 13 ans, j'ai commencé la guitare. Puis rapidement la guitare électrique, la batterie. Après tout ça, je me suis intéressé aux tatouages, et à leur histoire même si je n'en ai pas. Je suis arrivé à Paris pour mes études il y a 4 ans, et les attentats sont arrivés. J'ai toujours eu un sentiment d'injustice dans beaucoup de situations, je ne supportait pas qu'on puisse faire du mal à un autre être humain, que ce soit par des paroles ou même en l'agressant gratuitement. Je me suis senti comme guidé, et je me suis engagé pour 3 ans dans l'armée de terre. J'ai vite été dépassé par tout ce qu'il se passait, et ce que j'ai du vivre la bas comme scènes d'horreur. Je me suis senti très impliqué, jusqu'à en crever de fatigue, et que finalement je rentrais chez moi pendant mes permissions et le vide s'installait à nouveau, je me disait que je n'était encore une fois pas reconnu dans ce que j'avais fait, malgré mes médailles, j'ai grandement aidé des gens, mais je n'en prend pas conscience à même mesure que d'autres gens qui trouvaient ça incroyable devant moi, pour moi c'était juste s'entraider et surtout protéger les faibles.

J'ai repris mes études, mais ma passion pour l'histoire continue de m'envahir, et c'est tant mieux. J'ai réalisé à 23 ans mon arbre généalogique qui pour l'instant va jusqu'à la révolution française (j'ai appris petit à petit et par mon propre raisonnement à savoir retracer avec précision certains parcours). Naturellement, de ma passion de l'histoire en a découlé une autre : la photographie ancienne. J'ai donc appris à réparer et à coloriser des photos anciennes, et je fais de la reconstitution historique en tenue de poilu avec mon association. Je suis d'une empathie exacerbée, capable de pleurer devant un film de guerre ou on montre des soldats unis et souffrants entre frères d'armes, comme je peux rester de marbre devant une situation que je juge égalitaire. Par exemple, si une personne a fait le mal pour moi dans sa vie avant que ce soit par des paroles ou des actes irrespectueux, si je vois ces gens là aux infos, selon la gravité de ce qu'ils ont fait je me fait juge de leurs condamnations, et souvent je me dit que telle ou telle sentence que j'aurais donné est forcément la plus juste dans certaines situations, car j'ai tendance à utiliser la loi du Talion.

J'ai également développé une exacerbation des sens, je ressens profondément les émotions d'une personne, et cela s'est encore avéré vrai hier. J'ai un ami de l'armée, il n'est vraiment pas heureux dans sa vie car il a eu une famille déchirée et lui financièrement ne s'en sort pas dans son travail car il gagne peu. Je l'ai ressenti très fortement lors de notre dernière rencontre, et il m'a appelé en craquant hier, comme si c'était télépathique et qu'il savait que je lui donnerais de bons conseils et que je serais une oreille attentive. Pour moi, le côté humain est tellement plus important que le travail ou n'importe quelle pression qu'on se met à côté, c'est pour ça que je m'angoisse très facilement, souvent pour des tracasseries de la vie quotidienne, mais je fini toujours par redescendre, me calmer et trouver une solution.

Sur le plan social, c'est catastrophique, car au boulot j'ai été dans une boîte d'ingénieurs très sympas, mais le service dans lequel j'était cantonné je n'était qu'avec des jeunes alternants, pas dans des postes très cérébraux : des assistantes rh, des mecs de l'entretien, une fille de la communication ou un autre du service informatique. Et je me suis pris la tête avec les 3 moins intelligentes du groupe. Comme je ne rentrais pas dans leur jeu (elles ne font que critiquer tout le monde toute la journée, et n'ont aucune culture) elle m'ont pris pour cible, et ont réussi à me mettre dans une histoire, alors qu'elle ne me concernait pas du tout. Il s'agissait de l'histoire entre un gars et une fille de la boîte, et la fille en question a été raconté que je racontais des trucs sur elle dans son dos, alors que c'est totalement faux. Dès le premier jour, j'ai entrevue une conversation entre elle et sa collègue "je le sens pas ce garçon" alors que c'était mon tout premier jour, que je ne lui avait même pas adressé la parole si ce n'est "bonjour je suis le nouvel alternant". Le reste de la journée j'ai fait le tour de l'entreprise avec ma supérieure, qui est très sympa au passage, on s'est très bien entendus mais voila fracture elle a 40 ans, j'en ai 23 et on a les mêmes idées sur le monde qui va mal ...

Bref merci d'avoir lu mon pavé historique Razz

alexfender

Messages : 10
Date d'inscription : 12/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation de mon profil HP très spécial

Message par timo le Mer 12 Sep 2018 - 17:48

Et non désolé j'ai pas tout tout lu ^^ (mais presque)

Amateur de WWII on est fait pour s'entendre!

Et surtout bon courage à toi dans ta boite. Ca m'évoque plusieurs choses : mon ancien boulot, des enfants à la récré, ou encore de la stratégie à la koh lanta, au choix.

timo

Messages : 111
Date d'inscription : 26/07/2018
Age : 38
Localisation : Compiègne

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation de mon profil HP très spécial

Message par alexfender le Mer 12 Sep 2018 - 18:04

Oui c'est assez incroyable je retrouve chez beaucoup de zèbres cette passion pour la seconde guerre mondiale :p

alexfender

Messages : 10
Date d'inscription : 12/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation de mon profil HP très spécial

Message par LaArchiMadOldR le Mer 12 Sep 2018 - 18:34

Ah, tiens, désolée, heureusement que le fil remonte,
j'ai lu ce matin, mais à la bourre avant un rdv, bref...
mieux vaut tard que jamais:


Ton récit est plutôt long et riche en informations, esquissées tant à grands traits qu'en petites touches plus détaillées, mais j'ai quand même encore de la peine à me faire une idée de toi. Comme si je ne voyais qu'une image stéréotypée des gens du coin. Comme quoi, je pense que tu as atterri au bon endroit. Je me réjouis donc de te lire sur les différentes sections du forum, dans lesquelles tu trouveras sûrement matière à échanger (histoire, cuisine, emploi,...) et donc entrer en relation, malgré les premiers retours tardifs et discrets sur ton fil de présentation.

Ne le prends pas mal, j'ai un humour de m à moi:
"je tiens ce gêne par ma mère et mon père"
j'adore.
Mode biologiste: "Tsss, c'est pas (lié à) un gène, non!"
En même temps: "Ça peut gêner aux entournures, oui."
Dent pétée
avatar
LaArchiMadOldR

Messages : 760
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 42
Localisation : Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation de mon profil HP très spécial

Message par alexfender le Mer 12 Sep 2018 - 19:33

Pas de soucis, mais j'en suis convaincu pour ce qui est des gênes. La partie génétique ne fait aucun doute. Ma mère est d'ailleurs biologiste donc elle connaît bien le sujet, c'est elle qui a initié mon père pour m'envoyer faire ces tests. Le profil de mes parents est exactement comme moi, sauf qu'ils ont appris à construire leur vie autour de ça. Mon père s'est débrouillé pour côtoyer le moins de monde possible en créant son entreprise car justement il ne supportait plus la vie de bureau qui était beaucoup trop monotone pour lui et complètement décalée de ses centres d'intéret qui justement étaient pas communs, et j'ai le même ressenti que lui. Ma mère a carrément arrêté de travailler. Avant elle était dans un super labo, entouré d'autres adultes doués justement, mais en changeant de ville elle s'est retrouvé dans des services plus grands, donc avec plus de monde et encore moins d'empathie et de sensibilité qu'elle. Quand je raconte quelque chose, j'ai de plus en plus envie de rentrer dans le détail, pour la moindre information.

J'ai écrit mon autobiographie car je bossait tellement à mon ancien travail, que je finissait tout hyper vite et je me retrouvais sans rien à faire. Donc j'ai commencé à écrire de plus en plus. J'en suis à 23 ou 24 pages ^^ mais bon comme tu dis, je n'ai pas encore fini de compléter ma description mais là j'en suis rendu à un stade ou je ne peux plus continuer, je suis physiquement comme mentalement épuisé et sur les forums plus généraux, on ne cherche pas à aider les autres et à comprendre leurs soucis, pire encore on se fait juger alors que ce n'est pas ce qu'on recherche. Justement je ne suis pas une image stéréotypée, pas du tout car je fait des activités très spéciales et j'ai un comportement différent des autres justement. J'ai l'impression d'être "hors de la masse" complètement. Je suis paumé dans les conversations débiles ou lorsque des personnes critiquent pour critiquer une personne juste pour véhiculer une mauvaise image d'elle alors qu'elle ne leur ont rien fait. C'est un sentiment d'injustice permanent qui m'envahis, et c'est très justifié généralement. Les gens "normaux" y trouveront toujours quelque chose à redire car leur cerveau fonctionne différemment, et qu'on a pas la même vision d'une chose.

alexfender

Messages : 10
Date d'inscription : 12/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation de mon profil HP très spécial

Message par izo le Mer 12 Sep 2018 - 21:50

sois le bienvenu ici alexfender. Ton parcours est intéressant et fourni. Tu as eu l'immense chance de côtoyer assez tôt un passeur qui t'a transmis le feu du savoir qui brûle en effet à peine effleuré. Quel bon chasseur tu fais là donc. C'est réjouissant.
Ta passion pour l'histoire est touchante car elle te façonne comme si tu devais l'incarner d'une certaine façon ce que tu fais d'ailleurs en qualité de reconstitueur. J'ai également noté une récurrence sans doute anodine mais que je tiens à t'indiquer : tu commets une erreur d'accord quand tu utilises les verbes pour lesquels tu es le sujet soudain mis à la troisième personne comme si tu t'envisageais à la façon d'une tierce personne. Ne vois pas cette observation plus que cela, je me permets juste de la mettre en lumière du fait du niveau intellectuel spécial et élevé que tu énonces et qui selon moi ne permettrait pas une telle indélicatesse grammaticale. Ensuite un intérêt pour la guerre pas forcement sous son angle guerrière mais historique m'interpelle toujours, j'y vois entre-maillé un intérêt pour soi par son entremise. On s'interroge quand on sonde la guerre, comme dans le Mahâbhârata qui conte par ce biais les conflits internes nourris en soi. Rassure toi alexfender, je ne te vise pas, je ne te connais pas je te livre juste les impressions que me laissent tes lignes. Quoiqu'il en soit je renouvelle mon accueil en ces lieux.
avatar
izo

Messages : 2464
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation de mon profil HP très spécial

Message par alexfender le Mer 12 Sep 2018 - 22:25

Merci pour ton message. Effectivement je parle souvent aussi à la troisième personne, pour désigner un groupe de gens qui souffrent aussi des mêmes problèmes récurrents que moi car je sais bien qu'on est pas tout seuls. Y'a un décalage énorme dans ma façon de penser et d'être devant les gens. A l'oral, tout se bouscule dans ma tête, ça va à une vitesse hallucinante. Alors des fois je me retrouve le souffle coupé, obligé de m'excuser devant une personne car en fait je veut trop dire. Tout est dans ma tête et c'est comme si un panel de réponses s'offraient à moi mais que sur le moment je ne peux en sélectionner qu'une, avant des fois d'oublier toutes les autres.

Je ne saurais pas expliqué ce qui m'attire dans l'étude des guerres, vraiment c'est hallucinant car tout le monde me dit que je suis vraiment centré la dessus. Ce sujet mélange empathie, colère, tristesse. Ce que nous ressentons le plus quoi. J'ai ce sentiment d'avoir à faire autant que nos anciens, de devoir aller au même niveau d'implication que eux l'ont été pour pouvoir être valorisé. C'est pour ça que j'ai fait l'armée aussi, et ça m'a plu car on s'est presque dès le début tous soudés entre nous, je trouvais ça incroyable et je me demandais pourquoi il n'y avait pas plus de mains tendues et d'entraide comme celle là dans le civil.

Depuis tout petit j'ai été sensible aux causes qui touchent à l'humain, j'ai commencé par faire du bénévolat dans une banque alimentaire quand j'était en 2nd, et j'avais insisté plus petit pour que mes parents achètent des paquets de stylos et des cahiers aux enfants qu'on allait croiser en Egypte, parce que je trouvais ça plus pertinent que de leur donner des jouets ou des bonbons.

Le problème c'est que mon grand coeur est rapidement perçu par les autres comme une faille, donc certaines personnes en particulier dans ma famille profite de moi avec ça, car ils savent que je ne dirais quasiment jamais non. J'ai ainsi été sous l'emprise de mon cousin, un pervers narcissique, qui m'enfonçait continuellement jusqu'à ce que je me dise "mais attend, si lui défend sa copine qui est autiste asperger et parle mal aux gens à cause de ça, pourquoi moi qui suis son cousin, donc son sang, il ne m'aide pas et me dénigre ?" parce qu'en fait sa vie est chaotique, qu'il a réalisé de très mauvais choix, et que voir que mentalement d'autres que lui ne vont pas bien, il en profite pour trouver là un terrain fertile à sa perversion. Pour moi, quand on est ami avec quelqu'un, on doit être capable d'aider la personne au moindre problème psychologique et vice versa, mais lui préférait me dire que j'était différent de tout le monde, mais pas dans le bon sens ! il appuyait sur ce fait pour mettre en avant le fait que jamais je ne trouverais chaussure à mon pied, et que jamais je ne réussirais à m'intégrer. Il n'a jamais essayé de me donner des clés voir de comprendre mon mental à moi, puisque lui s'est renseigné pour lui même, ainsi que pour sa copine.

Maintenant je vois les choses différemment maintenant que je peux mettre un mot sur ma façon d'être. Je ne comprendrais jamais pourquoi des gens sont tout le temps méchant par nature, alors que moi je n'ai jamais frapper ou agresser quelqu'un ou chercher à lui nuire par n'importe quel moyen. Je pense qu'on est tous un peu idéalistes aussi, et malheureusement les autres perçoivent ça des fois comme une sorte d'extrémisme, alors que ça n'a rien à voir. Par exemple, lorsque je dis à mes amis que remettre le service militaire en France serait très bénéfique entre les gens car je l'ai vécu, je commence à passer auprès d'eux pour un ultra nationaliste fasciste de je ne sais quelle connerie, alors qu'en fait ça pourrait être un service chez les pompiers ce serait pareil ! c'est les valeurs humaines qui comptent pour moi et rien d'autre. La famille, la conjointe, l'aide de son prochain c'est ce qui m'a toujours attiré, mais comme je révèle ma personnalité uniquement quand le courant passe avec une autre personne empathique, et bien à la majorité je paraît fermé, froid, sans sentiments, alors que pas du tout.

Lors d'une soirée avec une amie très proche qui a perdu sa mère quelques semaines avant, j'ai fondu en larme plus que mon amie lorsqu'elle m'en a parlé. C'est comme si je ressentais toute la souffrance qu'elle voulait me faire passer et je me suis transformé en éponge. C'est comme ça à chaque fois. Je peux passer une journée très triste à cause de ce qui pourrait être un "rien" pour quelqu'un de normal. L'autre jour, je suis tombé sur la photo d'un petit garçon plein de vie et souriant et lorsque j'ai appris qu'il avait été assassiné dans les chambres à gaz j'ai pleuré toute la matinée ou presque. J'avais une boule énorme à la gorge pendant 2 jours. Je ne savais plus quoi faire, alors j'ai colorisé et réparé la photo et je l'ai posté sur ma page Facebook. Lorsque je partage des choses, je veux faire comprendre des choses aux gens qu'ils semblent oublier. Le message derrière ce post c'était un peu "regardez ou la méchanceté gratuite de l'homme mène", mais je ne le met jamais en description. J'espère que les gens soient assez compréhensifs pour comprendre le pourquoi du comment Neutral

alexfender

Messages : 10
Date d'inscription : 12/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation de mon profil HP très spécial

Message par izo le Mer 12 Sep 2018 - 22:51

Dans la guerre se font des choses inouïes, des dons dont on n'a pas idée. Se pencher sur les tombes blanches qui surplombent la plage de Obama Beach ne laisse pas indifférent, la boule qui monte dans la gorge jaillit souvent en larmes. J'ai cette interrogation également, cette surprise de l'homme aux confins de lui. Cette camaraderie (ou pas) étonnante qui fait faire des choses tout aussi époustouflants. La soldatesque est troublante. Je l'approche également pour comprendre, car la violence où on les met est notre. On est le terrain d'un autre aussi : la violence d'un autre, de sorte qu'on puisse être un os rongé jusqu'au sang sans vergogne. Toutefois, être proche, vouloir comprendre implique protection, de soi bien évidemment. C'est comme quand on porte secours, le premier commandement vise la protection avant tout du secouriste, cela vaut pour la vie, afin de durablement persister en elle. Tu sembles l'avoir bien compris. Seulement on ne peut aider tout le monde car certains s'y refusent. Ils appellent au secours et mordent malgré tout la main secourable. C'est ainsi. Toute éponge que tu sois ta préservation est à cet égard précieuse. Il ne s'agit pas de la dompter mais de savoir que parfois le terrain est miné.
avatar
izo

Messages : 2464
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation de mon profil HP très spécial

Message par alexfender le Mer 12 Sep 2018 - 23:05

Exactement, et du coup je me suis mis dans une position extrème, puisque pour moi rien n'est jamais équitable lorsqu'il s'agit de justice, de proportion des choses par rapport à ce qui a été fait etc ... les méchants n'ont pas de "marque du diable" sur le front lol donc j'essaie d'être empathique avec tout le monde que je croise et en fait on se mange une remarque qu'on va prendre vraiment pour soit et ça va être amplifiée dans le cerveau. C'est souvent des mots très direct qui blessent "tu est trop négatif" par exemple. Les gens qui me disent ça, je leur répond qu'avec que des façons de penser jm'enfoutiste de tout au quotidien, c'est à cause de ça que le monde ne tourne pas normalement, que les autres ne font pas leur travail par exemple ou en font le moins possible, et ça se répercute sur vous. Au quotidien c'est des exemples tout cons, genre les postiers qui font n'importe quoi avec le courrier depuis environ 3 mois dans mon quartier. Du coup la fluidité de ma vie est entravée par des gens comme ça. Je sais c'est rien et ça fait parti du quotidien. Mais des fois quand j'ai une galère ça en amène une autre indirectement, indépendamment de ma volonté donc ça a le don de m'énerver. Avant je restait calme et compréhensif, et maintenant je m'emporte plus facilement au téléphone ou devant les gens que j'appelle des "paperasseux" des gens derrière leur comptoir qui sont des fois d'une condescendance exacerbée avec les clients que ça en devient hallucinant ...

alexfender

Messages : 10
Date d'inscription : 12/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation de mon profil HP très spécial

Message par alexfender le Mer 12 Sep 2018 - 23:08

Mais je fait toujours un premier pas cordial. Je n'arrive pas à la banque ou à la poste énervé par exemple. Je ne fais aucune esclandre, j'attends mon tour comme tout le monde, et je suis très poli "bonjour madame, je viens chercher un coli voici le numéro de suivi et ma carte d'identité" je n'arrive pas en mode je dis pas bonjour ni merci ni silvouplais c'est pas ma nature, donc c'est à ce moment là que je ne comprend pas les attaques des gens qui ne nous connaisse pas. En tout cas je n'ai jamais mal parlé à un client, et ce peu importe si je passait une journée de merde ou autre ...

alexfender

Messages : 10
Date d'inscription : 12/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation de mon profil HP très spécial

Message par izo le Mer 12 Sep 2018 - 23:20

tout est question de curseur. L'importance est la télécommande. S'accueillir et accueillir l'autre y compris dans ses défaillances participent à bien se détendre. Il s'agit en fin de compte de savoir ce que l'on attend de la vie, de sa vie qui se tisse dans celle des autres en effet comme tu le dis et de faire des choix. Vais je me laisser affecter par ceci ? cela ? pour quels retours à mon égard ? pour quelles éventuelles concessions. Ce n'est pas faire preuve d’égocentrisme bien au contraire, car il s'agit de prendre autrui amplement en compte dans le but de s'y considérer en termes de responsabilité (à la manière dite dans le Manuel d'Epictète à ses débuts par exemple) susceptible de ne pas inutilement abîmer l'éventuel lien ainsi tissé fut-il léger, futile, éphémère, mieux encore, ne pas nuire et se nuire.
avatar
izo

Messages : 2464
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum