Solitude et souffrance enfouies en moi

Aller en bas

Solitude et souffrance enfouies en moi

Message par TouteDouce le Sam 8 Sep 2018 - 14:05

Bonjour à tous !

J'ai pris le nom d'un personnage de BD que j'avais inventé il y a plus de 10 ans. Dans cette BD on suivant un petit couple, leurs aventures, leur relation, leur lien, leur besoin, la façon dont ils sont différents ensembles.
Le nom de cette BD c'était "Les Aventures de Tout Doux et Toute Douce".

J'étais Toute Douce quand j'étais avec Tout Doux. Dans la vraie Vie nous étions Ensemble. C'était le seul homme avec lequel je pouvais être moi-même. Nous fonctionnions tous deux avec une grande sensibilité. C'est comme si à deux on pouvait partager cette charge, compter l'un sur l'autre sans même avoir à en parler. Tout se faisait comme par télépathie.

Lui et moi étions si semblables.
SEMBLABLES : c'est le mot ! C'est ce que je recherche. J'en ai trouvé certains avec qui je suis actuellement amie. Mais nous ne sommes pas encore Proches.

Tout Doux était le premier de mes semblables que je rencontrais. En plus de ça, il vivait ce que je vis en dehors de ma différence : Je suis née dans un contexte difficile et lui aussi. Lui aussi avait une petite sœur qui a un handicap mental... mais lui, le vivait bien. Il était intégré à sa famille et il avait un grand frère - ce qui à mon avis avait permis la formation d'un clan soudé qui ne permet en aucun cas l'isolement.

Moi en revanche j'étais seule dans ma famille... ma sœur prenait toute la place, au point que lorsque j'ai eu mes soucis de santé, mes parents n'ont pas jugé nécessaire de s'alarmer. J'ai failli en mourir.

Aujourd'hui, Tout Doux n'est plus. Percuté par un chauffard...
Aujourd'hui Toute Douce est Toute Seule.

Elle vie en couple avec un homme qui ne voit pas sa souffrance et sa solitude, qui ne partage rien avec elle. Elle l'aime. Il l'aime. Leur relation est très particulière, froide car lui est un glaçon. Elle y trouve son compte. Il est structuré, Toute Douce en a besoin car sinon elle part dans tous les sens. Il lui apporte un semblant de normalité dans sa vie. Il est très intelligent, il lui ressemble parfois mais elle n'a plus personne avec qui partager cette charge émotionnelle, énergétique et cet enthousiasme...

Seule au point de se retrouver comme au lycée où à l'époque elle se scarifiait. Aujourd'hui, elle se demande si elle va recommencer.

Ses parents ne veulent pas la voir comme elle est, ils refusent le diagnostic, ils refusent ses rayures. C'est sa plus grande tristesse.

Comment peuvent-ils lui dire "on t'aime de toutes nos forces" ?
Est-ce possible d'être aussi faux cul ? Je ne comprends pas ce décalage
entre la réalité et leurs mots. Peut-être vivent-ils dans un rêve. Mais moi... Je vis bien dans le monde Réel, j'y fait face au je me prends tout ça en pleine gueule.

La vie est magnifique et j'ai de la chance d'être Zèbre mais parfois je n'arrive plus à sentir cette chance tant j'en souffre.

Être seule avec moi-même, aucun problème. Je pense même que ce n'est pas possible. Je ne me suis jamais sentie seule avec moi-même ou en l'absence de gens.
En revanche je me sens tout le temps seule avec les autres. En particulier avec mes proches, mes proches que j'aime tant. Et ça, ça fait trop mal !

Alors voici qui je suis :
Je suis une femme de 32 ans. J’ai été diagnostiquée il y a 1 an. Mon psychologue m’aide à réécrire ma vie en la comprenant mieux à travers cette découverte.

Je dirais ici tout ce que je ne peux pas dire avec les autres.
Je vous aime déjà.
avatar
TouteDouce
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 13
Date d'inscription : 08/09/2018
Age : 32
Localisation : Cotes d'armor, Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solitude et souffrance enfouies en moi

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Sam 8 Sep 2018 - 14:33

Bienvenue.

Je suis désolée pour Tout Doux...dure épreuve.
Tu as beau être Toute Douce, tu as plein de ressources en toi j'en suis sûre.

Que tes parents refusent le diagnostique, ça veut dire quoi? Si tu as passé le test, c'est écrit noir sur blanc, il n'y a rien à refuser, c'est un fait.
Après qu'ils ne le "sentent pas" que tu es surdouée, c'est surement à cause des idées clichées sur les surdouées martelées par les médias...est-ce si important leur approbation? S'ils te disent t'aimer, pourquoi remets-tu en doute cela?

Quant à la relation "froide comme un glaçon" es tu sûre que c'est ce qui te convient vraiment?

Je te souhaite un joli chemin sur Zc et un joli chemin dans ta vie.

avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1040
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 99
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solitude et souffrance enfouies en moi

Message par Robot Hypersensible le Sam 8 Sep 2018 - 14:37

Mon Dieu que c'est touchant...

Bienvenue à toi ! J'espère que tu trouveras quelques rayons de soleil ici !!
avatar
Robot Hypersensible
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 72
Date d'inscription : 19/03/2018
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solitude et souffrance enfouies en moi

Message par TouteDouce le Sam 8 Sep 2018 - 14:45

Merci Robot Hypersensible,

Ca me fait tellement de bien ces quelques mots que tu as postés. Le premier mot gentil envers moi depuis 2 semaines.

Ca me reboost, ça me donen envie de bouger. Je vais aller faire un footing.

Encore merci
avatar
TouteDouce
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 13
Date d'inscription : 08/09/2018
Age : 32
Localisation : Cotes d'armor, Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solitude et souffrance enfouies en moi

Message par MrMerlin le Sam 8 Sep 2018 - 15:55

Bienvenue,

J'espère que tu trouveras la force de cracher toute ta souffrance jusqu'à ce que tu t'en libères...
avatar
MrMerlin
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 610
Date d'inscription : 09/02/2016
Localisation : Près de Brocéliande (Bzh)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solitude et souffrance enfouies en moi

Message par TouteDouce le Sam 8 Sep 2018 - 20:43

Bilan du footing : 2h de sueur pour enfin sentir une libération Ca y est ma "machine" (cerveau) s'est arreté de tourner. Ouf !
Ca va mieux.

Merci pour vos encouragements. Trouver l'équilibre est un effort de chaque jour
avatar
TouteDouce
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 13
Date d'inscription : 08/09/2018
Age : 32
Localisation : Cotes d'armor, Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solitude et souffrance enfouies en moi

Message par cestfred le Sam 8 Sep 2018 - 21:24

bonjour et bienvenue.
C'est une touchante présentation que tu nous a fait la. j'espère que tu sera à ton aise ici et que tu pourras t'apaiser.
Part contre si tu as un truc pour arrêter mon cerveau je suis preneur!
avatar
cestfred
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 441
Date d'inscription : 23/09/2014
Age : 46
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Bonsoir TouteDouce

Message par quipourmecomprendre le Sam 8 Sep 2018 - 21:43

Aujourd'hui ActuellementToute Douce est Toute Seule.

Ta présentation est effectivement très touchante et remplie de douceur.
J'espère qu'avec le temps, tu ouvriras un nouveau tome de cette BD.
Avec TouteDouce toujours en personnage principal qui aura réussi à dépasser toutes ces épreuves.
Quelque chose me dit que tu es sur le bon chemin.

Tu es la Bienvenue sur le forum.

quipourmecomprendre
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 102
Date d'inscription : 11/06/2018
Localisation : chante cigales

Revenir en haut Aller en bas

Itinéraire

Message par Lotophage le Sam 8 Sep 2018 - 22:36

Bonjour TouteDouce,

Ton chemin de vie a connu bien des tourments, mais tu as un joyau entre les mains. Pouvoir dessiner, créer un pesonnage, le faire vivre sur le papier n'est pas donné à tout le monde. Tu as un talent, il peut t'aider à sublimer tes douleurs. Bien des artistes ont ainsi pu créer des chefs d'oeuvres. Laisse toi guider par tes envies, ton intuition, tes émotions. Tu seras surprise de voir un chemin tortueux se transfomer petit à petit en un magnifique voyage.
avatar
Lotophage
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 253
Date d'inscription : 03/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solitude et souffrance enfouies en moi

Message par Charv le Sam 8 Sep 2018 - 22:49

Powaaaaa !
Ca, c'est de la présentation qu'envoie du lourd !!!!

Hyper singulier la façon dont tu parles de toi à la 3ème personne ; hyper strange la manière dont tu causes de ton compagnon actuel...

"... avec qui partager cette charge..." dis-tu.
OK.
Certes.
Mais une "charge", outre la terminologie toxico, c'est aussi, ioniquement parlant, un sacré pouvoir d'aimantation ou de répulsion... une force déséquilibrante qui, comme pour celui qui, mettant un pied devant l'autre, ne fait que "tomber en avant et se rattraper", force à avancer.

Quant au "diagnostic", pour aller dans le sens de Miss aux yeux arc-en-ciel (hé ! le HQI n'est pas une pathologie, pour rappel !), il est là, point barre. Quoi qu'en dise le reste du monde. Et tes ressentis, tes envies, tout ça, aussi. Ils n'ont pas à être "acceptés", "validés", que sais-je, pour exister bel et bien.

Au plaisir de faire ta connaissance, TouteDouce.
avatar
Charv
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 226
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 41
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solitude et souffrance enfouies en moi

Message par Branabrav le Dim 9 Sep 2018 - 0:25

C'est une triste histoire mais un très beau texte. Continue à t'exprimer c'est très important, tu t'aidera toi et sans forcément le savoir en aidera surement d'autres. C'est vraiment un texte qui ne laisse pas indifférent, tu as encore de l'énergie à revendre j'en suis certain !
avatar
Branabrav
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 49
Date d'inscription : 08/09/2018
Age : 25
Localisation : THIERS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Solitude et souffrance enfouies en moi

Message par TouteDouce le Dim 9 Sep 2018 - 1:06

Merci pour tous ces messages ! Je n'en attendait pas tant ! Tant de chaleur, d'encouragements, et de sensibilités à la façon de m'exprimer. Ça me touche. J'écris un livre en ce moment alors ça me donne du courage. J'espère réussir à la terminer. C'est pas le premier que je commence... Mais bon je crois pas être seule à avoir du mal à finir des trucs ! Lol ! J'ai cru comprendre que c'était un peu un point compliqué pour nous vu qu'on s'éparpille un peu dans tous les sens parfois

Je n'ai pas continué ma BD. Ça serait bien triste de raconter l'histoire de TouteDouce toute seule... (Ça ferait un bon titre).
J'ai fait 4 années de graphisme mais il ne me reste plus rien. J'ai complètement dévié de métier. Le dessin ne m'apporte plus grand chose.

Après avoir lâché la charge mentale dans le sport cette aprem, je me suis posée devant une conférence en écrivant une lettre à mes parents. Avant d'avoir dit ouf j'ai pondu 6 pages... J'ai donc tout recommencé car j'ai ai eu pitié d'eux pour le manque de patience. (Envie de la suradaptation ?)

J'ai su me cantonner à 3 pages. Je leur ai dit à quel point je souffrais et j'avais souffert de ne pas avoir été reconnue. Que j'avais besoin d'être propre avec moi-même, la conscience légère et libre. Et je leur ai écrit à quel point on avait de la chance d'être une famille si riche. Là où ils voient le plus grand malheur de leur vie (le handicape mental de ma sœur), moi je vois une sagesse, une chance de se construire sur un schéma qui est rare et précieux. Je leur ai exposé ma vision. Je leur ai dit qu'il était peut-être temps d'arrêter de faire semblant qu'on était une famille ''normale'' et d'assumer la beauté de notre famille atypique.
Qu'il était important qu'on sache ce qu'on veut faire de toute cette richesse.
Que moi je sais ce que je veux en faire (écoute, partage, ensemble, sagesse, se voir, se découvrir, surprises etc...)
Puis j'ai écrit
''et vous ? Vous savez ?
Je vous aime''

On verra leur réponse. À l'oral ça passe pas, la lecture d'un discours préparé non plus alors on verra si le fait de lire par eux même fera bouger les choses.

En tout cas mon amour est exprimé et ça c'est primordial pour moi. Je les aime à en crever.

cestfred,
Pour arrêter le cerveau, j'ai plusieurs techniques :
- l'effort physique qui permet de canaliser les pensées
- la création : mettre en lien 2 choses qui n'ont rien à voir. Exemple : trouver le lien que je peux faire entre la symbolique des peurs et les poèmes de Rimbaud pour expliquer les émotions que procurent le poésie.
Ou trouver le lien entre les couleurs, la représentation des chakras et les étapes de création d'une entreprise.
Pour moi ça fonctionne bien. Ça donne un cadre pour canaliser ma création (qui a tendance à partir dans les tous les sens). ''de la contraire n'ait le style'' comme le disait mon prof d'esthétique de l'image.
- le lâcher prise émotionnelle : par l'écriture, le dessin, la danse
- le silence : j'écoute souvent du bruit blanc pour me calmer ou des battements de cœur
-le bruit extrême : je mets une musique de tambours fort dans mes oreilles. Mon cerveau fini par décrocher et j'entends même plus les tambours.
- l'exacerbation kynesthésique : je mets de la crème chauffante ou de l'huile essentielle de menthe sur un endroit inconfortable de mon corps (nuque, suis, tempes ou genoux) et je me pose dans un endroit tranquille pour me concentrer uniquement sur cette sensation.

-Le chant

Bref y a plein de techniques possibles. Le truc c'est de tester pour voir ce qui te branche, t'amuse et de sentir ce qui vous calme ou canalise vos pensées.

Bise à tous et à très vite pour de nouvelles aventures
avatar
TouteDouce
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 13
Date d'inscription : 08/09/2018
Age : 32
Localisation : Cotes d'armor, Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum