Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Aller en bas

Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par Mathieu593 le Mar 31 Juil 2018 - 11:35

Bonjour à tous,

J'ai parcouru pas mal le forum et lu vos nombreux témoignages. J'ai envie de poser quelques mots sur mes maux. Je pense que je fais parti du top ten des gens atypiques à tout point de vue (je ne peux pas tout étaler y'a des choses intimes).

Aujourd'hui, je me considère comme usé. Prendre sur soi oui mais comment fait-on quand on a pas de place ? Avez-vous vous aussi cette sensation de ne pas avoir ce qu'il faut pour supporter simplement la vie ?

Comparé à une époque, j'ai énormément travaillé sur moi et j'ai réussi à mettre en place un petit stop dans mon cerveau tellement il a saturé de négatif le pauvre. J'arrive à ne plus trop m'identifier à mon mal être et ça c'est bien je ne sombre plus comme à une époque.

Mais tout de même, la moindre petite contrariété me bouleverse. J'observe beaucoup les gens. Je les sens pas trop mal dans leur vie. Ils sont sur terre. Moi j'ai l'impression d'être la poussière transportée par le vent. Je ne suis jamais où je suis sauf quand je pars avec ma copine une journée dans la nature ou là c'est juste le pied.

L'an dernier j'ai décidé de reprendre mes études en psycho pour travailler dans le domaine de l'orientation. Ca me parle et ça me passionne. J'ai aussi laché mon appartement et suis revenu temporairement chez mes parents (j'ai 30 ans) ça m'a permis de ne plus être seul tout le temps car je bossais de temps en temps depuis mon domicile dans le web (je déteste ça). Je ne vis pas avec ma copine car nous avons une grande différence d'âge et nous ne l'assumons simplement pas. Bah oui fallait bien aussi que mes amours soient atypiques.

Malgré tous ces changements, bah je sens toujours comme un malaise en moi. Un malaise inexplicable et une grande tension au quotidien à tel point que j'en attrape des soucis de mâchoire tellement je serre les dents. Je n'arrive pas à me détendre. Je suis constamment conscient de tout et généralement soyons clair de ce qu'il y a de négatif. J'ai peur de l'avenir. Ma copine s'en sort pas très bien financièrement et moi je suis en pleine reprise d'études alors forcément le chemin va être encore long jusqu'à l'obtention du diplôme.

J'ai l'impression de passer ma vie à toujours tout remettre en question, à vouloir tout planifier comme pour me rassurer. A essayer de trouver le truc qui me rassurera, qui me fera dire ça va aller. Mais j'ai franchement pas un bon pressentiment pour l'avenir de nos sociétés et finalement des fois j'en viens à me dire vivement que je sois vieux pour mourir parce que c'est clair je ne me suiciderai pas mais putain que c'est dur de vivre... J'en serai presque à vouloir devenir moine bouddhiste le plus loin possible de tout pour ne plus avoir à supporter tout ça. J'sais bien que ce serait une fuite mais comme je disais au début, je n'ai pas les armes nécessaires pour vivre a peu près correctement cette vie car au fond on ne controle rien.

Voilà simplement quelques mots que j'avais envie d'écrire... Si ça vous parle je suis preneur de tous vos témoignages. Peut-être que vous, vous vous sentez un peu plus en paix simplement.

Mathieu593
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 75
Date d'inscription : 14/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par Z3lL le Mar 31 Juil 2018 - 12:30

Bonjour Mathieu593,

Ton message me parle beaucoup: je suis en plein dedans.

Pour faire simple, le lâcher-prise est la solution: je ne dis pas d'abandonner, mais de nuancer ton positionnement; contrôler, planifier oui, mais en partant d'abord de toi-même.

La réalité est qu'il est impossible de gérer les autres, alors commence d'abord à te gérer toi-même. Le reste, tu prendras ce qu'il y a à prendre, et si ça ne te plaît pas ou si cela crée certaines confusions ou désillusions, ne t'obstines plus à vouloir les gérer.

Tu feras la part des choses en fonction de tes aspirations et de tes valeurs. Ça ne va pas plus loin (même si on aimerait aller plus loin).

Il est évident que dit comme ça, ça paraît simple à faire, mais en te lisant, je pense réellement que tu as déjà les réponses et que tu es prêt à être en paix.

La vie n'est simple pour personne, et personne ne se souciera de ta vie à part toi.

Aide-toi, et le ciel t'aidera Wink

Z3lL
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 72
Date d'inscription : 29/11/2016
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par boule-d-ombre le Mar 31 Juil 2018 - 12:43

salut déjà cette vidéo a été faite par quelqu'un qui je trouve à des idées amusantes qui parlent bien de nous tous.

quant aux gens ne pas les sentir trop mal ne veut pas dire grand chose. nous avons tendance à vouloir beaucoup de choses d'où des inquiétudes en conséquences. en plus on les pousse à accepter de plus en plus des niveaux dérisoires, médiocres dans pas mal de domaines ce qui les rends plus simple à contenter.

pour être heureux peut être devrais tu chercher déjà à savoir ce que tu veux, (j'en sais quelque chose) et ensuite à atteindre ces buts. bon courage bonne chance
avatar
boule-d-ombre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1189
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par isadora le Mar 31 Juil 2018 - 15:24

Matthieu 6:26
avatar
isadora
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 933
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par Mathieu593 le Mar 31 Juil 2018 - 17:05

@Z3IL : oui le lâcher prise j'avoue que j'essaie mais j'ai encore beaucoup de mal. Inconsciemment j'en reviens toujours aux angoisses. Disons que j'ai l'impression d'avoir la boite à outils mais ne pas savoir lequel choisir pour la tâche à faire :/ C'est bête mais vraiment je n'arrive pas à me détendre.

Concernant la vidéo je l'ai déjà vue Very Happy je me souviens de cet homme il m'avait fait beaucoup rire. Mais j'adhère globalement aux idées et j'en suis conscient mais comme dit précédemment je n'arrive pas à appliquer cela au quotidien.

Il suffit d'accepter les choses comme elles sont mais rien à faire les angoisses reviennent toujours.

Y'a t'il quelque chose en particulier qui vous aide au quotidien ? Qui vous permet de débrancher ?

Mathieu593
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 75
Date d'inscription : 14/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par Z3lL le Mar 31 Juil 2018 - 17:57

Je te comprends j'ai exactement le même problème.

Dis toi que tu n'as pas le choix; il faut savoir se forcer un peu la main.

Sinon pour l'aide, le débranchement: le sport, les divertissements style cinéma, séries et autres, explorer ses passions si tu en as, mener des projets en parallèle, s'intéresser à la positive attitude avec des activités style yoga méditation pleine conscience toussa toussa.

A défaut il te reste l'alcool la drogue et les antidépresseurs. Mais ça ne fonctionne qu'un temps et surtout cela ne résout rien. Donc à déconseiller, sauf si tu vas vraiment mal (et encore...).

En conclusion, plus tu t'occuperas l'esprit avec des activités, moins tu auras de temps de réfléchir à tes angoisses.

Le maître-mot: l'autodiscipline.

Z3lL
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 72
Date d'inscription : 29/11/2016
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par furette le Mer 1 Aoû 2018 - 8:33

Salut Mathieu593,

Personnellement, dans ce genre de situation, ce qui a été le plus efficace pour moi c'est la méditation de pleine conscience. Jamais je n'aurais pensé que je pourrais apprécier ce genre de chose, mais après quelques méditations, j'adore ! Very Happy
Faire les méditations guidées de Christophe André (ce mec est génial) dans les moments de rumination et d'angoisse, c'est juste prendre un petit recul sur ses pensées.
Renseigne toi également sur les pensées automatiques, ou les distorsions cognitives, ça permet également de prendre un peu de recul sur nos façons de penser qui ont tendance parfois à faire tourner en cercle vicieux.
Perso, je suis pas fan de l'idée de se forcer la main, ou l'auto-discipline, aller à l'encontre de ce que l'on ressent, c'est plutôt destructeur, je pense qu'il est plus salvateur d'observer et de comprendre ses pensées, voire de repérer là où elles sont bloquées dans le négatif.

avatar
furette
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 35
Date d'inscription : 24/02/2018
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par boule-d-ombre le Mer 1 Aoû 2018 - 10:08

avant de voir cette vidéo pareil je me faisais du soucis: "et si si ?" ,"et si ça ?" un jour je me suis rendu compte d'un truc quand j'en avais marre que je jetais tout par la fenêtre et que je décrochais ça n’empêchait pas les malheurs d'arriver mais du fait que ma colère avait mis mon cerveau en boucle sur "j'en ai rien à faire" l'impact était moindre je ne stressais plus. d'ailleurs à la fin de la vidéo il dit qu'au lieu de se dire "mon dieu! il va m'arriver ceci ou cela!" de paniquer et de rester passif il faut se dire en restant calme: "il va m'arriver ceci ou cela mais comment s'en sortir?" et la l'esprit plutôt que de se bloquer il va trouver des solutions ! le problème c'est que la peur paralyse l'esprit et qu'on se retrouve dans une situation ou non seulement on est dans les ennuis mais en plus on doit lutter contre soit même! alors qu'en gérant sa peur on a un obstacle en moins et surtout un allié de plus.
avatar
boule-d-ombre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1189
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par Mathieu593 le Mer 1 Aoû 2018 - 15:51

Ok merci à tous pour vos pistes de réflexion. La méditation j'avoue avoir essayé mais assez étrangement ça me stresse si je suis stressé. Cela ne fonctionne que si je suis a peu près calme et là j'arrive à me laisser aller un peu et pouvoir m'en servir comme outil.
Pour les angoisses, je sais très bien qu'elles seront toujours là malheureusement et qu'il serait vain de penser qu'elles pourraient disparaître.
Mais bon dieu que ce serait bon que tout ne soit pas toujours "trop".

Mathieu593
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 75
Date d'inscription : 14/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par boule-d-ombre le Mer 1 Aoû 2018 - 16:41

crois moi les angoisses y sont toujours sauf quelles sont moindre et surtout utiles, il ne faut pas les fuir bien au contraire
avatar
boule-d-ombre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1189
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par Bimbang le Jeu 2 Aoû 2018 - 10:14

Quand les angoisses sont trop fortes, je cherche une musique qui me permet d'évacuer mes émotions. Au lieu de rester passive à constater que ça s'amplifie, je fais péter le tout à des moments choisis. Ensuite, il y a un petit répit qui te permet de pratiquer la méditation ou de rebondir.

Bimbang
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3586
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par Flaurale le Jeu 2 Aoû 2018 - 10:26

Je rejoins les posts précédents sur la méditation mais aussi le yoga et le sport. revenir au corps peut aider à sortir un peu de sa tête ^^
Si la méditation pleine conscience ne te plait pas, tu peux malgré tout essayer des exercices de respiration. Exemple, dans les moments stress intense, respirer "en carré": 4 secondes j'inspire, quatre secondes je bloque ma respiration, quatre secondes j'expire, quatre secondes je bloque, et je recommence.

Détendre le corps aide à se sentir moins stressé, je trouve. Sinon je pratique la musculation mais je pense que tout autre sport peut faire l'affaire: quand tu es concentré sur tes mouvements, sur ta respiration, et éventuellement sur les autres si tu pratiques un sport collectif, ça te laisse moins de temps et d'espace pour te concentrer sur tes angoisses! Et après une bonne séance tu te sens vidé mais détendu, ça peut être pas mal. (Et si tu aimes être dehors dans la nature, essaye des sports faciles à pratiquer en extérieur. moi je fais du sprint en ce moment pour profiter du soleil: une longueur à vitesse maxi, un peu de repos le temps de reprendre mon souffle, et rebelote !)
avatar
Flaurale
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 184
Date d'inscription : 12/09/2017
Age : 28
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par Mathieu593 le Ven 3 Aoû 2018 - 10:58

La clé c'est le corps c'est clair ^^ Je pratique la natation une fois par semaine et le reste du temps j'aime beaucoup marcher ça me détend (quand le temps le permet). Je ne pratique pas de sports collectifs car je suis stressé en groupe du coup je fais toujours les choses en solo.
Pour la respiration effectivement je le fais souvent pour dire de revenir à la raison.
Ce qui est chiant c'est que je n'arrive pas à prévenir les épisodes aigus. J'aimerais arriver à vider régulièrement le trop plein mais malgré toutes mes tentatives c'est un cycle duquel je n'arrive pas à m'échapper malgré tous mes exercices. C'est assez étrange

Mathieu593
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 75
Date d'inscription : 14/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par boule-d-ombre le Sam 4 Aoû 2018 - 13:05

hum est-ce que ce n'est pas justement une partie de toi qui te dis "gaffe! c'est important! " , non ?
avatar
boule-d-ombre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1189
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par Yonyx le Sam 4 Aoû 2018 - 15:18

Salut salut!
Pour avoir lutté contre un bonne phobie sociale des familles et l'avoir stabilisée à ce jour, je rejoins une bonne partie de ce qui a été dit. Je me permets juste une petite précision importante à mes yeux.
Il y a peut être deux phénomènes distincts à prendre en charge distinctement :
1 le bla bla dans la tête, tension et anticipation en continu
2 phase aigue.
En crise, pour moi la méditation/respiration n'a jamais marché, c'est même bien pire! Ca barre en c... à l'intérieur (respiration rapide, oppression thoracique etc) et on focalise la conscience dessus en essayant de reprendre le contrôle manu militari! Pour moi en crise, mieux vaut se décentrer, penser à autre chose à toi de trouver ce qui te botte, mais la natation, la marche, peut être avec de la musique bien speed et sous la pluie (pour moi ça marche au top ça, ça me défoule et me fatique après je passe à autre chose)
Par contre pour la tension quotidienne, les pensées qui veulent pas s'arrêter, l'anticipation excessive, peut être que là, se concentrer sur sa respiration (je n'aime pas la respiration carrée proposée par Flaurale, c'est long 4 sec à bloquer sa respiration, ça peut etre stressant, ça n'engage que moi) mais déjà rien que s'écouter, se regarder, se sentir respirer, librement, essayer de ne penser qu'à ça, moi ça marche bien. Bien sûr en méditation guidée c'est bien plus facile.

Après, plus généralement, il y a plusieurs "phénomènes" en nous, plusieurs parties de nous, qui fonctionnent différemment. Si il y a une partie qui flippe, qui perd les pédales, ce n'est pas pour ça qu'il n'y pas une autre partie qui, elle, reste calme et adaptée. Arriver à switcher de l'une à l'autre c'est un outil formidable.
Et surtout ça permet de garder confiance en soi, il y a toujours une solution quelque part en nous, toujours. Tu ne l'as pas encore trouvée c'est tout.

Je ne veux pas partir dans du contenu trop spirituel, mais c'est bien évidemment de ce coté que j'ai cherché et trouvé plein de moyens de m'adapter.

Aies confiance.
Je sais c'est facile à dire comme ça, mais pourtant c'est bien là que réside une grande partie des solutions selon moi.

Yonyx
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 14
Date d'inscription : 22/04/2018
Age : 32
Localisation : Proche Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par Flaurale le Sam 4 Aoû 2018 - 19:23

Yonyx a écrit:(je n'aime pas la respiration carrée proposée par Flaurale, c'est long 4 sec à bloquer sa respiration, ça peut etre stressant, ça n'engage que moi)

J'ai mal expliqué: le carré, c'est parce qu'il y a quatre phase de durée égale. Chacun choisit la durée qui lui convient. Donc ça peut être 2 sec inspi, 2 sec blocage, 2 sec expi, 2 sec blocage ^^ Moi, trop rapide ça ne m'irait pas. Je conçois bien que ça puisse ne pas convenir quelle que soit la durée choisie ^^

Du coup, de quelle façon "switcher" comme tu dis ? C'est ce qui se produit quand tu pars marcher sous la pluie par exemple ?
avatar
Flaurale
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 184
Date d'inscription : 12/09/2017
Age : 28
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par Yonyx le Dim 5 Aoû 2018 - 1:03

Flaurale,
Oui c'est ce qu'il se passe pour moi en allant marcher, mais ça peut se passer de bien d'autres façons.
Je préfère utiliser "se centrer/se recentrer", mais un terme moins connoté "spirituel" me paraissait mieux sur le coup.
Quand on médite, c'est la même, on se recentre. Quand on fait du sport aussi, de la musique etc. n'importe quoi qui nous fait nous sentir vivant. Peu importe le moyen, le but c'est un état de conscience, une façon "d'être au monde" particulière.
En gros c'est un mode de fonctionnement différent de celui de base, plus silencieux (pas de bla bla dans la tête), plus détendu, calme et serein, mais aussi plus alerte, rapide, précis, et au final plus "conscient" et heureux. C'est ça que je voulais dire.
Après c'est possible de le faire juste avec l'intention, immédiatement. Et c'est le truc le plus confortable du monde.
Certains appellent ça "être ici et maintenant".
Je ne sais pas si ça t'a été utile...

Yonyx
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 14
Date d'inscription : 22/04/2018
Age : 32
Localisation : Proche Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par Flaurale le Dim 5 Aoû 2018 - 8:41

Si, je te remercie Smile
avatar
Flaurale
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 184
Date d'inscription : 12/09/2017
Age : 28
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par Mathieu593 le Mer 8 Aoû 2018 - 13:05

@Boule d'ombre : haha c'est toute la question Smile Je pense que de nature je suis cyclique mais comme un peu nous tous. Je ne peux pas considérer que je suis un homme épanoui mais il y a des jours où cela ne m'empêche pas de vivre et des jours où lorsque je suis en "crise" je me sens envahi de sentiments assez violents tels que le désespoir, la colère. Tout m'irrite et je finis par ne plus rien supporter. Je dois donc serrer les dents pour ne pas m'en prendre à mon entourage car c'est ce que j'avais tendance à faire à une époque et je ne veux pas être ce genre d'homme.

@Yonyx : tu décris très bien ce que je visualise et tente d'atteindre : l'équilibre. Savoir que j'ai les ressources en moi qui permettront toujours de se compenser et cet équilibre pour le moment je n'ai pas encore trouvé le moyen d'y accéder car les "bads" me prennent toutes mes ressources en quelques sortes. J'ai conscience qu'ils seront toujours là mais j'aimerais avoir une accroche dans ces moments là. Trouver une sorte de parachute auquel je peux me raccrocher pour ne pas m'étaler dangereusement sur le sol comme j'ai pu le vivre jusqu'ici. Je te rejoins sur la confiance car effectivement c'est la clé comme je me plais souvent à le dire. Confiance en la vie, confiance en soi, confiance en son entourage. Cela me manque cruellement.

J'ai entrepris une psychothérapie qui m'a permis jusque maintenant de mieux comprendre les émotions d'une manière générale, d'amorcer un travail d'acception de mon hypersensibilité, hyper-conscience et aussi de mon anxiété généralisée, de ma manière d'être au monde, de mes valeurs, mes objectifs. Même si j'ai réussi à sortir d'une dépression assez carabinée grâce à ma reprise d'études et au retour temporaire chez mes parents (bien qu'à 30 ans, cette situation me pèse un peu en terme d'estime de soi), j'ai encore ma relation amoureuse (que je traiterai dans un post dédié à cet effet) qui me pèse et c'est le mot. Niveau relationnel, mes nombreuses coupures de vie et revirements ne m'ont pas permis de construire un réseau sur lequel je puisse compter. Je peux donc considérer que je n'ai pas d'amis et personne auprès de qui vivre sereinement cet ensemble de différences qui font de moi un être à part comme nous tous. Bref, il me manque des piliers, un étayage. De plus, ne compter que sur moi même me parait un peu trop illusoire. Bien qu'il soit important de vivre SA vie et d'avancer en fonction de soi, notre équilibre dépend tout de même des gens qui nous entourent.

En tout cas nos échanges me font un bien fou et ça c'est positif et désolé pour les pavés un peu décousus Smile

Mathieu593
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 75
Date d'inscription : 14/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensibilité, conscience, hyperactivité cérébrale

Message par Invité le Jeu 4 Oct 2018 - 18:25


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum