Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Zébrule26 le Jeu 12 Juil 2018 - 14:18

Bien le bonjour à toutes et à tous,

En tant que nouvel arrivant, il me semble de rigueur de venir me présenter. Qui suis-je ? Pourquoi suis-je là ? Peut-être suis-je là car las je suis... J'aurais pu finir cette présentation là, et sûrement m'auriez-vous déjà cerné... Peut-être auriez-vous déjà continué votre chemin ou peut-être ai-je attiré votre attention, je ne peux dire et en aucun cas puis-je certifier que vous rentrerez dans une catégorie, dans l'autre ou encore dans aucune de celle-ci, ou soyons fou, dans les deux à la fois ; après tout, ne sommes-nous pas "zèbre".

Après avoir fait ces quelques "divagations", voyons voir si je puis vous offrir une correcte, mais sommaire, "présentation" :
- homme
- célibataire
- éclairé par les dernières lueurs de sa 23ème bougie
- recherchant moult choses (discussion, connaissance, amusement, attachement, et pourquoi pas rêver à de doux sentiments...)

Plus sérieusement, je dirais qu'aussi loin que je puisse me souvenir, je me suis toujours senti différent, un enfant vivant dans un monde d'adulte afin de se sentir vivant et lorsque je devais être dans un monde où mon entourage était de mon âge, simplement chercher l'amusement car de "maturité", cette "assemblée" me semblait manquer... Alors que cette faute que je "rejetais" sur les autres, en réalité, je le savais, n'était dû qu'à ma propre personnalité.. j'ai "vécu", ou plutôt devrais-je dire "survécu", allant bon gré mal gré, me laissant porter par la vague et mes débiles capacités en regardant toujours plus loin avec cet espoir si fou mais si tenace, que dans un futur plus ou moins lointain, ma différence, ne soit plus qu'un "mauvais souvenir", côtoyant des personnes "fonctionnant" comme moi... Que la "norme" serait comme moi... Que JE sois la norme...
A force de temps, l'écart se rétrécissait avec les gens qui m'entouraient, mais certaines choses ne changeaient pas... Le ressenti, les sensations, les émotions, les valeurs, etc.. etc...
Ma vie ne fut pas ce que nos camarades anglais appellent "a bed of roses", mais je dirais que je suis très loin d'avoir eu la pire. Cette vie m'aura forgée, forcée à me construire, à me durcir, sous peine de me faire détruire puis engloutir... Je ne dirais pas que je suis maintenant un gagnant, mais je dirais que pour l'instant j'arrive tant bien que mal à me sortir la tête de l'eau.

Ce fut un total hasard, et un vrai choc, que de tomber sur le livre de Jeanne Siaud-Facchin "trop intelligent pour être heureux".... bien sûr avais-je déjà été dépisté comme "enfant surdoué" (je n'aime pas ce terme et ces connotations, d'où mon appréciation pour celui de "zèbre") étant plus jeune mais lorsque je me mis à lire ce livre au détour d'un temps libre dans une fnac proche de chez moi, je ne pus retenir mes larmes. Et ce fut le tout premier livre que j’achetais pour moi de mon propre chef. J'avouerais ne pas l'avoir encore fini au moment où j'écris ces quelques lignes, simplement car le lire est quelque chose de très éprouvant... tant d'émotions, tant de force émanent de ces pages, de ces phrases, de ces mots que sa lecture devient une épreuve épuisante. Toutefois, je suis extrêmement reconnaissant envers son auteur de l'avoir écrit.

Pour finir cette "sommaire présentation", je dirais que je suis venu probablement pour me ressourcer... Ou peut-être devrais-je dire, pour pouvoir être moi-même avec des personnes, qui, je l'espère, pourront comprendre, ne serait-ce qu'un peu, ce que signifie réellement avoir la "condition d'adulte surdoué". Et si au détour d'une discussion j'en venais à me faire des amis voire-même à rencontrer l'amour, je ne pourrais qu'être le plus heureux des hommes.

PS : j'adore danser, écrire de la poésie et masser et quand bien même ai-je horreur de me jeter des fleurs, il paraîtrait que je ne sois pas mauvais. La danse et le massage étant plus difficile à démontrer, voici donc une de mes petite création poétique (ah ! et si jamais vous reconnaissez ces vers, peut-être me connaissez vous déjà.) :

Ballade le long des méandres de la vie



Me voilà, moi, l’être désabusé…
Le vil monstre qui ne mérite pas…
Celui que l’on considère mort-né.
Je suis celui qu’on ne regarde pas ;
Je suis celui que l’on ne verra pas.
On me qualifie comme étant nuisible,
Je ne me trouve pourtant que risible…
Je suis comme un cadavre qui pourrit…
Quelque chose de fini, d’inaudible.
Méritais-je celle qui m’a guéri ?


Que faire pour enfin être accepté ?
Cette question, nuits et jours me hanta…
Serais-je un jour accepté, voir aimé ?
Et celle-ci, à jamais me brisa.
Heureusement qu’enfin tu arrivas,
Toi, l’être que je pensais impossible ;
Toi, l’inconnue qui me passa au crible.
Tu as su recoller mon cœur meurtri
Et rendre ma vie beaucoup moins pénible…
Méritais-je celle qui m’a guéri ?


J’avais enfin une belle amitié…
Cependant, l’homme qui était en moi
Ne put s’empêcher de te désirer…
Peut-être suis-je de mauvaise foi…
Et que ce n’était pas lui, mais bien moi ;
Celui qui restera l’incorrigible,
Celui qui fuira toute vie paisible…
Comme un lâche, je me suis donc enfui
En emportant tous ces mots indicibles…
Méritais-je celle qui m’a guéri ?


Princesse charmante et indescriptible,
Toi que je définis comme intangible,
J’ai appris que tu avais un mari…
Puisse-t-il te donner tout son possible…
Méritais-je celle qui m’a guéri ?
Zébrule26
Zébrule26

Messages : 83
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 25
Localisation : Bourg Les Valence

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Invité le Jeu 12 Juil 2018 - 19:53

Bienvenue !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par LaArchiMadOldR le Jeu 12 Juil 2018 - 19:54

Ah, ben, la réponse est oui,
zébrule est si bien camouflé
qu'on ne l'a pas vu arriver...

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Sign_oops

Hello Zorse!

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Sign_welcome

Remarquable, ta ballade...

Pour Toi
LaArchiMadOldR
LaArchiMadOldR

Messages : 817
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 43
Localisation : Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Zébrule26 le Jeu 12 Juil 2018 - 19:57

Merci bien Hortense.
En voyant d'autres avoir des réponses et pas moi, j'eus cru que les gens avaient pris peur à cause de mon "pavé" probablement indigeste pour certains...

Edit : apparemment le fait que tu m'aies remarqué m'a fait voir par d'autres Very Happy
Donc oui LaArchiMadOldR (vraiment pas facile à écrire et je n'ose imaginer la prononciation Very Happy) il semblerait que je sois passé totalement inaperçu. Et merci pour ce compliment Smile
Zébrule26
Zébrule26

Messages : 83
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 25
Localisation : Bourg Les Valence

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par LaArchiMadOldR le Jeu 12 Juil 2018 - 20:03

Les grands esprits se rencontrent...
L'âne et la souris ont dû découvrir Zébrule en même temps,
mais la souris ne dégaine pas les petits caractères aussi vite que l'âne.
Wink
LaArchiMadOldR
LaArchiMadOldR

Messages : 817
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 43
Localisation : Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Elliot le Jeu 12 Juil 2018 - 22:46

Bienvenue à toi !

Merci beaucoup pour ta création.

J'espère que tu trouveras ton chemin vers le bonheur.

Elliot
Elliot

Messages : 1177
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 38
Localisation : Dans la stratosphère

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Zébrule26 le Jeu 12 Juil 2018 - 22:49

Merci Elliot, et bien nous sommes donc deux à espérer. Et comme on dit, "l'espoir fait vivre" Wink
Zébrule26
Zébrule26

Messages : 83
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 25
Localisation : Bourg Les Valence

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Invité le Jeu 12 Juil 2018 - 23:10

LaArchiMadOldR a écrit:Les grands esprits se rencontrent...
L'âne et la souris ont dû découvrir Zébrule en même temps,
mais la souris ne dégaine pas les petits caractères aussi vite que l'âne.
Wink
L'âne a été bref, surtout. Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Invité le Dim 15 Juil 2018 - 6:13

VIVE LES EPINARDS

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par ifness le Sam 4 Aoû 2018 - 15:26

De mémoire : 
"La réponse est Oui. Mais quelle était la question ?"
(Woody Allen)

"Il n'y a pas d'espoir sans crainte, ni de crainte sans espoir."
(Spinoza)

"Vivre heureux, c'est vivre sans espoir."
(Krishnamurti)

A lire...philosophiquement. Of course. Wink

ifness

Messages : 2812
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Zébrule26 le Sam 4 Aoû 2018 - 16:35

Il semblerait que mon "intervention" aura quelque peu attiré ton "attention" et j'avouerai en être flatté.
Je pense que ces citations sont fortement bien choisies et je ne saurai y aller contre tant leur sens premier et l'enchaînement et entremêlement de celles-ci me semble complexe ; et pourtant exprimant des idées si "simples"... Je pourrais également m'essayer à écrire ce que j'en comprends, mais ma compréhension ne pouvant s'arrêter au moment d'écrire, je me retrouverai devant une tâche qui me semble interminable, mais je pense toutefois que ma capacité d'analyse arriverait bien assez rapidement pour ne pas considérer cela comme "interminable".

Je ne sais donc que dire... peut-être devrais-je dire "merci" ?, la valeur des mots m'étant quelque chose de très important, de voir une si belle contraction est un réel plaisir; donc oui, je pense que je dirais merci.
Zébrule26
Zébrule26

Messages : 83
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 25
Localisation : Bourg Les Valence

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par ifness le Sam 4 Aoû 2018 - 16:52

Chouette ! 

Précisément, je désirais te faire plaisir...avec un clin d'oeil...
...pas te prendre la tête.

Ton attention aux "mots" t'honore, camarade. Si tout le monde prenait ce soin... (Bon, ça ne m'empêche pas d'écrire des conneries, parfois  Razz )

Si j'osais me permettre un petit conseil de "vieux" pratiquant en ce site : 
essaie (dans la mesure du possible, je sais que c'est parfois difficile) de ne pas rédiger de posts trop longs.
Il y en a (on peut les comprendre : le forum est vaste à parcourir) qui "zappent" les trop longs textes. Et c'est dommage.
Ce n'est pas un mauvais exercice, en-soi : cela demande une certaine exigence, cela est une contrainte, et l'exigence et la contrainte sont parfois mères de qualité.
(Soit, je le note, 2 mères, une fille. Je suis socialement correct.  Shocked )
Amicalement
if

ifness

Messages : 2812
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Zébrule26 le Sam 4 Aoû 2018 - 17:01

Et bien tu as réussi, et me "prendre la tête", hum.... Je dirais plutôt que "prendre la tête" tu m'as plutôt amené une "réflexion passionnante", ce qui est clairement tout sauf péjoratif dans ce cas Wink

... Il serait tellement plus facile de se comprendre et donc de dialoguer pleinement... (L'un n'empêche pas l'autre Very Happy)

J'apprécie le conseil et à vrai dire, je me le suis déjà donné (d'où certains messages d'une taille bien plus "correcte" dans ceux que j'ai pu écrire) mais il est vrai que je peux avoir une fâcheuse tendance à me laisser embarquer dans un flot un peu trop "fourni pour quelqu'un n'étant pas habitué".
Zébrule26
Zébrule26

Messages : 83
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 25
Localisation : Bourg Les Valence

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Zébrule26 le Dim 19 Aoû 2018 - 19:54

Quelques mots, sûrement insignifiants mais que je souhaitais tout de même à minimum extérioriser...
Peut-être également quelques sentiments, trop lourd à porter...
Je n'ai pas encore les larmes aux yeux et pourtant cela ne saurait être loin...
Les minutes, les heures, les jours ainsi passent
Et sans cesse ces sentiments ainsi je ressasse...
Il est difficile d'avancer lorsque d'affection l'on a besoin...

Je tourne en rond, revenant ici en espérant à chaque fois une réponse
Et pourtant, en ces lieux, il semblerait qu'il est difficile d'en obtenir ne serait-ce qu'une once...
Je ne peux simplement pas comprendre comment l'on peut venir ainsi s'inscrire, se présenter
Et exprimer toutes sortes de réflexions, de pensées, de situations voire même un appel au secours,
Pour par la suite, alors que de nombreuses mains ont pu être tendues et des discussions proposées,
Que l'on ne daigne même pas la peine de faire ne serait-ce qu'un simple retour...

En ces jours, j'ai un terrible besoin de m'occuper, afin de m'éviter de trop penser....
Et c'est souvent en ces jours que je fais le tour de ce que je veux et que je ne peux...
Je finis donc par aller me coucher, car si l'on ne peut, à quoi bon rester éveillé...
Ainsi dormir est profondément triste et tellement empli d'espoir...
Empli d'espoir que lorsque l'on se réveillera il y aura, ou, à défaut, ce sera mieux...
Toutefois l'espoir est traître car lorsque déception il y a, ne plus se réveiller on finit par vouloir...
Zébrule26
Zébrule26

Messages : 83
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 25
Localisation : Bourg Les Valence

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Invité le Dim 19 Aoû 2018 - 20:18

Long hug

Pas facile, le blues !

La musique triste aide souvent à le traverser.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par ifness le Dim 19 Aoû 2018 - 21:22

Bah, tu n'auras d'Hortense (que j'adore !) que quelques lignes de cet acabit.
Rarement des discours.
Mais sois certain de son affection.

Et pourtant ton texte me touche, Zébrule, j'y sens une urgence.

Chais pas, ça doit être un ressenti que j'ai déjà vécu.
(je n'ai pas ton âge, alors mes ressentis négatifs sont ceux d'un "ancien" qui peut bien avoir d'autres spleens que les tiens,
(putain ! je mange des tranches d'une saucisse sèche de ouf de Lanarce - cherchez ! Un folie qui redonne le "goût" de vivre... Avec un petit "gris" bio de Foissac, hmmm !)
l'avantage c'est que (ma mémoire vive étant opérationnelle) on peut mieux saisir dans ce sens-là <<<<<< que dans l'autre>>>>>>>>.

De plus, ton texte est chiadé. Tu te fous pas du monde.
je le relis : oui, il est profondément exact.

S'il est tellement exact : alors c'est tellement triste.
Pas de main tendue sur ce forum ?
Cela ne m'étonne pas trop, hélas.
(je ne parlerai pas ici de mon parcours perso, 
ici il s'agit de toi.)

Es-tu allé sur mes pauvres fils (je fréquente actu peu le forum; je garde 'L'amour" et "Je t'aime", fils de poésies, en fait, mais qui peuvent dériver, je dis ça parce que tu te fends de textes joliment poétiques, Z.ule.)

Bon, il est exact qu'aider, aider une personne, est difficile.
En fait, je ne connais efficace que la voie du mp (une amie m'y aide beaucoup, actu),
et, éventuellement, celle du mail & C°. Mais il est alors nécessaire qu'une confiance se soit créée.

Reste que : oui : on peut ressentir sur ce forum une immense solitude, voire une désespérance.
Je te tends la main, Z.ule.
Es-tu la bonne personne ?
Suis-je la bonne personne ?
On ne peut en décider ici.

Mais ton texte (soigné) m'a décidé, m'a conquis.
Tu n'écris pas tout ça par caprice.

Il ne sera pas dit que Zc ne t'aura pas répondu.

Ceci posé, je pose mes limites.
Mais tu es assez intelligent pour comprendre.

Donc : si tu le désires, my name is if(ness, mais on peut élider)

ifness

Messages : 2812
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Elliot le Dim 19 Aoû 2018 - 21:43

Salut !

C'est sûr qu'en ce moment sur ZC, c'est pas l'affluence.
Beaucoup de gens sont en congés et ont moins de temps pour voir ce qui se passe.

Sais-tu ce qui ne va pas ?
Elliot
Elliot

Messages : 1177
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 38
Localisation : Dans la stratosphère

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Invité le Dim 19 Aoû 2018 - 22:14

Ouais, pis j'en connais qui n'ont pas beaucoup de dispos, parce qu'ils sont sur leur petit nuage. Ben ils viennent quand même. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Zébrule26 le Lun 20 Aoû 2018 - 0:08

Tout d'abord, avant toutes choses, je tiens à vous remercier pour vos messages qui furent très agréables.

@Hortense : même si je crois plus aux enlacements IRL, j'apprécie tout de même le geste et je suis d'accord pour la musique triste, d'ailleurs très bonne sélection.

@Ifness : Comme toujours, il est très agréable de te lire, une construction très atypique mais très propre, très aérée avec toutefois le message qui se déroule comme suivant une pensée organique, c'est... très intéressant.
Je tiens d'ailleurs à te remercier pour ces compliments que tu me fais et que j'ai toujours autant de mal a accepter...
(Je tiens à préciser, vu que certaines personnes semblent avoir pris à contrepied ce que j'ai pu écrire, concernant les mains tendues, il s'agissait principalement de la mienne (+ d'autres) envers d'autres sans qu'elles ne soient saisies voire même simplement, semblerait-il, "distinguée", et non l'inverse. Même si une main n'est jamais désagréable, j'ai plutôt tendance à chercher à tendre la main vers d'autres et espérer qu'ils l'attrapent ; je prends beaucoup plus de plaisir à rendre quelqu'un heureux qu'à l'être).
J'avouerais ne pas avoir été sur ces fils et encore une fois je te remercie du compliment, mais j'avouerai écrire principalement lorsque j'ai "une cible" donc il y a peu à parier que je les utilise, mais comme on dit "ne jamais dire jamais". (d'ailleurs Z.ule., cela me donne l'impression de lire "Zola", c'est... surprenant comme "vision"...)
Enfin malgré ce que j'ai pu dire, j'apprécie grandement cette main tendue et quand bien même je ne serais pas "grand consommateur" je saurais me souvenir que celle-ci m'aura été tendu si jamais je venais à vraiment en avoir besoin et je ne saurais comment correctement te remercier pour cela.
Encore une fois, merci.

@Elliot : Il est vrai que cela est le cas, sûrement ai-je choisi la "mauvaise période" pour faire mon "apparition" Smile
Concernant ce qui ne va pas, comme j'ai pu l'écrire, je le sais très bien surtout que c'est (ce sont ?) les mêmes choses depuis pas mal d'années maintenant et qui, pour la plupart, ne peuvent réellement être "résolu" sans une certaine "présence féminine".
(D'ailleurs, je ne me sentais pas convenable d'intervenir sur ton fil, mais je vous souhaite à Mille et toi tous mes vœux de bonheur.)
Zébrule26
Zébrule26

Messages : 83
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 25
Localisation : Bourg Les Valence

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Mille le Lun 20 Aoû 2018 - 17:54

Pas convenable ?
Merci en tous cas.
Je suis d’accord avec Hortense. La musique triste aide à traverser la tristesse, pour la vivre et la dépasser. 
Quand on est zèbre on vit les montagnes russes, les bas sont très bas mais les hauts qui suivront seront très hauts je te le souhaite.
Mille
Mille

Messages : 914
Date d'inscription : 16/07/2018
Localisation : Dans la stratosphère

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Elliot le Lun 20 Aoû 2018 - 18:51

Tu t'inscris sur ZC quand tu le sens Wink

Merci à toi Smile

En tout cas, perso, j'ai aussi beaucoup souffert d'être célibataire.
Mais il y a quelques mois, je me suis dit qu'il fallait être d'abord être soi même, heureux seul, pour soi.

Es-tu déjà heureux toi, mis à part cette solitude ?
Assumes-tu ce que tu es, dans toutes tes facettes, toute ta complexité, toutes tes différences ?

Si tu réponds par la négative à cette question, je te conseillerai de commencer par régler ces problèmes.

As-tu un cercle amical développé ?
Si ce n'est pas le cas, j'essaierai de travailler de ce côté.

Quand on est soi et heureux de l'être, les autres le sentent et nous trouvent plus attirants Wink

J'espère que tu régleras tes problèmes Smile

Courage à toi
Elliot
Elliot

Messages : 1177
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 38
Localisation : Dans la stratosphère

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Invité le Lun 20 Aoû 2018 - 18:58

Pourquoi t'encombrer d'une "présence féminine" ?

Arf, vous faites suer, Mille et Elliot, je ne peux pas dire tout le mal que je pense de Cupidon, maintenant.

T'as pas envie de venir jouer avec nous sur les posts "humour" ?

Si tu peux, fais du sport, oxygène-toi, c'est bon pour ta santé physique et psychique (c'est lié, de toutes façons).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Mille le Lun 20 Aoû 2018 - 19:53

Voici ce que Peipous a posté récemment (si tu permets lutin que je te cite) et ça me parle, dans la suite de ce que vient de poster Elliot
On me l'avait dit il y a de nombreux mois et à l'époque je n'avais pas saisi...


Le zébrule, un zèbre camouflé ? Http_231
Mille
Mille

Messages : 914
Date d'inscription : 16/07/2018
Localisation : Dans la stratosphère

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Zébrule26 le Dim 31 Mar 2019 - 12:28

Tiens... Suite à une réflexion que je viens de me faire, je me suis dit que je souhaitais la poser par écrit, pour une fois... Mais je n'avais pas forcément le cœur à la tourner de manière "poétique"...

Tout d'abord, avant de l'écrire, je souhaite tout de même à "m'excuser"... à vrai dire, "s'excuser" est une formulation que je n'apprécie guère car cela signifie s'accorder soi-même l'excuse, ce qui est bien souvent prétentieux plutôt que simplement honnête... Et en termes d'honnêteté, j'ai toujours préférer l'être...
Donc... Oui, j'ai lu les "derniers messages" mais je n'y avais pas répondu car je ne souhaitais pas vraiment y répondre donc "j'en suis désolé" pour ceux qui ont pu tout de même venir prendre du temps ici-bas.

Maintenant que cela a été dit, ce que je souhaitais écrire...

"Je priorise le contenu à la forme, l'on peut penser que cela peut être une qualité comme un défaut... Personnellement je pense que cela est principalement un défaut, et je pourrais même ajouter que cela peut être considéré comme étant indéniablement et en toutes circonstances un défaut car on a beau dire que cela a beau être beau, si cela n'a pas de profondeur, cela ne vaut rien et que certes que quelque chose qui a de la profondeur peut rebuter si la présentation ne donne pas envie mais que cela peut tout de même avoir une plus grande valeur qu'une coquille vide... Il n'empêche que si le contenu avait une belle forme, cela n'en serait que mieux et donc cela est un défaut dans le sens de mon "manque d'assiduité/d'intérêt" en ce qui concerne la forme.
J'aurais également pu dire que "je priorise le contenu au contenant" mais comble de l'ironie, la formulation ne me plaisait pas...

Quand bien même j'essaye à minima de faire des efforts dans le domaine, ma perception à tendance à être la même et si ce que j'ai pu faire l'effort de produire n'était pas apprécié et/ou remarqué, je m'en retrouvais alors déçu et perdant la volonté de m'y attarder d'avantage confortant mon idée que le temps passer à "embellir le tout" aurait été presque perdu en termes de contenu supplémentaire que j'aurais pu apporté et que l'embellissement était principalement quelque chose que je faisais uniquement pour faire en sorte qu'autrui puisse d'avantage apprécier le contenu que je voulais exposer...."

Ma réflexion aura continué mais l'idée principale aura été exposé. Je n'attends pas forcément de réponse, simplement avais-je envie de mettre cela par écrit, et sûrement espérais-je être lu et amener autre chose...
Zébrule26
Zébrule26

Messages : 83
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 25
Localisation : Bourg Les Valence

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Zébrule26 le Sam 6 Avr 2019 - 18:07

Je ne sais réellement si je continuerai de poster mon ressenti de la sorte mais j'avouerai qu'en cet instant mon empathie et tout ce qui constitue mon être se sent au plus mal suite à une vidéo , l'histoire commence à partir de 3minutes 30 et se termine vers 11minutes 20... Je n'ai pas l'habitude de partager ainsi ce genres de pensées/contenu mais j'avouerai que cela me permet de me délester un peu... Pour ceux qui seraient intéressés mais ne comprendraient pas l'anglais, en résumé il s'agit de l'histoire d'un... difficile de me retenir de l'insulter ouvertement... j'ai presque envie de dire un "monstre" (pour me censurer) qui après avoir fait croire au fait d'être le "sauveur" d'une fille qui se faisait "martyriser", il aura profiter du fait qu'elle soit muette pour la violer à de nombreuses reprises dans son école sans qu'elle ne puisse appeler à l'aide, et cela est raconté par le frère de la victime qui aura découvert la vérité et fait de son mieux pour se venger du monstre...

Cette ignominie me rempli d'une profonde tristesse et d'une colère que je ne saurais calmer présentement.... Même si j'ai tendance à vivre quelque peu en "ermite", je pense avoir besoin de prendre l'air... je me sens beaucoup trop mal...
Zébrule26
Zébrule26

Messages : 83
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 25
Localisation : Bourg Les Valence

Revenir en haut Aller en bas

Le zébrule, un zèbre camouflé ? Empty Re: Le zébrule, un zèbre camouflé ?

Message par Zébrule26 le Sam 6 Avr 2019 - 19:37

Me voilà donc de retour après un peu plus d'une heure dehors...
Je suis parti de chez moi uniquement avec mes clés, et j'ai cherché à sortir de la ville (même si, où je suis, cela est d'avantage un village qu'une ville) directement, pour me trouver un coin "calme". j'ai donc pris un chemin que je ne connaissais pas mais qui, je savais, me mènerais en dehors, puis une fois dehors j'ai aperçu un sorte de chemin de terre se dirigeant plus loin, je l'ai donc emprunté jusqu'à tombé sur l'autoroute qui passait par là, je l'ai regardé avec des arrières pensées, puis j'ai aperçu un peu non loin où je pourrais descendre, j'ai donc longé l'autoroute jusqu'au pont et suis descendu avec quelques difficultés du fait que le sol était glissant et donc résultant quelques éraflures et je me suis assis là, sous le pont, dans le froid, les pieds humides, les mains éraflés au bord de l'autoroute et ce même si, bien évidemment, je n'étais normalement un fan d'aucun de ces critères mais cela m'a apaisé... Après quelques minutes assis là je suis remonté et me dirigeais pour rentrer sur le bord d'une route que je connaissais toujours pas. j'eus croisé une jeune fille qui m'aura dit bonjour (auquel j'ai répondu, bien évidemment)... Je ne saurais dire avec exactitude quel âge elle devait avoir ni d'où elle venait exactement mais elle aussi était en train de marcher sur le bord de cette route mais provenant d'où je me dirigeais...
Son bonjour, étonnamment, m'aura fait esquisser un sourire et m'aura encore enlevé un certain poids...
Au bout de cette route, je ne le savais pas encore, mais se trouvait un cimetière ; je ne sais exactement pourquoi mais j'avais envie de le visiter, alors que personne que je ne connaissais était enterré ici...
Dés le début de ma visite, dans la première allée, une larme aura coulé le long de ma joue mais c'est lorsque j'eus atteint le milieu du cimetière que je me suis "écroulé" en pleurs sur un banc et je suis resté là, sur ce banc, quelques minutes à pleurer toutes les larmes de mon corps... Puis une fois calmé, je me suis relevé et suis rentré par un chemin que je ne connaissais pas...
Et me voici don rentrer chez moi...

Pourquoi écrire cela me direz-vous ? hum... Parce que cela me fait du bien, je répondrais.
Zébrule26
Zébrule26

Messages : 83
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 25
Localisation : Bourg Les Valence

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum