Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Page 1 sur 21 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par Philippe le Sam 5 Déc 2009 - 0:25

Morgane a écrit:
Phil a écrit:Vous avez entendu parler de la théorie de la désintégration positive de Dabrowski? (Une 'tite recherche avec Gogole vous renseignera.)

Pour ceux que ça intéresse, quelques mots sur la "théorie" sus-mentionnée drunken ...

Théorie de la Désintégration positive, de Kazimierz Dabrowski
Extrait du chapitre 6 (Les caractéristiques émotionnelles des EHP) de L'état de la recherche sur les enfants dits "surdoués" , coordonné par Jacques Lautrey, Laboratoire Cognition & Développement, Université Paris V, 2003.

Au début des années 80, s'est développé un courant de recherche basé sur les travaux initiés par Dabrowski. Sa théorie de la Désintégration Positive, qui tente de modéliser la personnalité dans son développement, a permis non seulement de fournir des éléments de réflexion sur les processus permettant la construction d'une personnalité stable et unique, mais aussi d'établir des critères pour la mise au point d'outils psychométriques recouvrant des champs d'applications multiples (études cliniques de personnalités pathologiques, identification de populations atypiques...).

Dabrowski postule que la personnalité s'élabore au cours de cinq niveaux de développement influencés par trois facteurs distincts :

* facteurs héréditaires,
* facteurs environnementaux
* et facteurs motivationnels dépendant de la volonté de l'individu (« autonomous and self-determined » ).

Selon cette conception, les facteurs héréditaires prennent en compte cinq éléments caractéristiques de la personnalité, strictement innés et regroupés sous le terme générique d'« hyperstimulabilités » (Overexcitabilities ou OEs), qui correspondent à des réactions extrêmes et constantes en réponse à des stimuli internes et externes, pouvant s'exprimer à travers cinq formes postulées génétiquement indépendantes : psychomotrice, sensorielle, imaginative, intellectuelle et émotionnelle (Piechowski, 1975). L'augmentation de l'intensité, de la durée et de la fréquence de ces réponses sont considérées comme autant de prédicteurs d'un potentiel développemental supérieur à la moyenne (Piechowski & Colangelo, 1984).

Les hyperstimulabilités peuvent prendre cinq formes :

* Psychomotrice : couramment envisagée comme un besoin d'activité physique et de mouvement, qui peut aussi se traduire par des difficultés à mettre en veille l'activité cérébrale pour s'endormir. Elle se reflète à travers une énergie physique débordante accompagnée de mouvements, de gestuelles, tics nerveux, logorrhée...
* Sensorielle : elle est exprimée par une exacerbation des sens au cours d'expériences de plaisir ou de déplaisir (à travers différentes modalités sensorielles, sentir, toucher, goûter, entendre).
* Imaginative : elle se caractérise par de riches associations d'images et d'impressions, une certaine inventivité pour l'utilisation d'images et de métaphores dans le langage parlé ou écrit. Les rêves sont vivaces et peuvent être racontés avec beaucoup de détails. On observe également une prédilection pour les contes de fée, la création poétique, l'invention de compagnons imaginaires...
* Intellectuelle : besoin élevé de comprendre et chercher la vérité, d'acquérir des connaissances, analyser et synthétiser. Intense activité intellectuelle (curiosité, capacité pour soutenir l'effort intellectuel, avidité de lecture). Penchant pour poser des questions pertinentes et pour la résolution de problèmes.
* Emotionnelle : l'expérience de relations émotionnelles, négatives ou positives, ressenties et exprimées de manière plus intense que la moyenne. Grande intensité des sentiments et conscience de la vaste gamme des émotions. Caractérisée par l'inhibition (timidité) et l'excitation (enthousiasme).

Bien que cette théorie ne constitue pas véritablement un modèle destiné en première intention à l'étude des différences individuelles, elle se base sur un travail de recherche biographique, clinique et empirique auprès de créateurs ou d'individus éminents de tous âges, ce qui en fait, par contraste avec des théories du développement humain plus générales, un outil particulièrement bien adapté à l'étude des individus à hauts potentiels (Miller, Silverman & Falk, 1994). Le principal intérêt du modèle de potentiel développemental est qu'il permet de mieux comprendre les différences individuelles pouvant exister parmi la diversité des formes de talents. L'intensité émotionnelle serait l'un des traits caractéristiques dans la personnalité des individus à haut potentiel de développement. Ils ressentent les choses profondément et ont souvent l'expérience d'une vaste gamme d'émotions. Piechowski (1991) définit l'« hyperstimulabilité émotionnelle » comme une intensité et une profondeur de la vie émotionnelle importantes, qui s'expriment à travers une vaste gamme d'émotions, attachements, compassion, sens aigu de la responsabilité et introspection scrupuleuse (self examination...).
Rolling Eyes
(Bizarre, j'ai déjà lu ce texte quelque part... Hum, voyons voir... Ah, oui, c'est là: http://douance.be/douance-ahp-hyperstimulabilite.htm)

La suite de la discussion par ici! Torcol?
avatar
Philippe
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1974
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 40
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par Gigi le Sam 5 Déc 2009 - 14:59

Je vous conseille la suite de l'article, disponible ici (Chapitre 6 : Les caractéristiques émotionnelles des enfants à haut potentiel, partie 2, p91 et suivantes).

En particulier la partie sur l'étude de l'hyperstimulabilité de trois groupes expérimentaux, dont les adultes surdoués et les artistes...
avatar
Gigi
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 771
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 44
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par Phedre le Dim 13 Déc 2009 - 15:26

construire une personnalité "stable, unique"...beurk...nous sommes mouvement, fluctuations, multiplicité...enfin je trouve...j'aime pas les modèles...ou non, j'aime pas ce que certains font des modèles...c'est vachement dangereux les modèles ! Ca peut stigmatiser !!

non mais la réflexion et le travail sont intéressants, je dirais, "à chacun d'y piocher" ce qui peut lui être utile si ça l'aide à améliorer ce qui lui pèse...à améliorer ses points forts et dépasser ses limites...
avatar
Phedre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 40
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par photoman le Jeu 8 Avr 2010 - 22:36

je suis en train de lire le livre sur le sujet" La croissance mentale par la désintégration positive" de Kazimierz Dabrowski.
Très bon à lire, pour ma part je crée facilement des liens entre cette théorie et ma personnalité ne sachant malgré tout pas encore bien à quel stade de développement je suis arrivé.
Sinon j'ai galeré pour trouver le bouquin, je l'ai acheté d'occasion après l'avoir trouver complètement par hasard sur le site d'une librairie québécoise. Forcément, ce bouquin n'a pas été édité en France mais est sorti au Editions St Yves chez nos cousins québecois.
D'ailleurs je pense que l'on devrait prendre de la graine sur l'approche psychologique des Canadiens qui m'a plutôt l'air variée et humaniste. La tradition psychanalytique est trop ancrée en France, mais ça c'est un autre débat.
avatar
photoman
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 87
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 38
Localisation : Nantes

http://www.flickr.com/photos/regis-b/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par CatsM le Ven 7 Jan 2011 - 17:54

Sur le site dédié à la théorie de la désintégration positive maintenu par William Tillier vous pouvez vous procurer un DVD avec les écrits (en anglais et en polonais) de K.Dabrowski, ainsi que des interviews.

Je ne regrette pas cet achat (prix très modeste par rapport à la valeur du contenu) et William Tillier est quelqu'un d'extra, prêt à répondre à d'éventuelles questions avec beaucoup de gentillesse. Smile

Lire la source est toujours mieux pour bien comprendre une théorie plutôt que de lire les interprétations faites par d'autres.


Dernière édition par CatsM le Ven 7 Jan 2011 - 20:07, édité 3 fois
avatar
CatsM
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 120
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par an.a.co.lu.the le Ven 7 Jan 2011 - 19:12

sa liste de diffusion est bien intéressante aussi : pour apprendre les choses "par petites touches"

;-)

an.a.co.lu.the
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 449
Date d'inscription : 02/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par Chat Mallow d'Oran le Ven 7 Jan 2011 - 20:20

Heu... Juste je me demande déjà si le 3e facteur n'est pas consécutif des 2 premiers ?

avatar
Chat Mallow d'Oran
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 118
Date d'inscription : 09/03/2010
Age : 33
Localisation : East coast

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par jean baptiste le Ven 21 Jan 2011 - 6:19

.


Dernière édition par neryus le Dim 28 Avr 2013 - 3:29, édité 1 fois

jean baptiste
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 93
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 40
Localisation : La ou est mon attention et Dans le coeur des gens qui m'aiment.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par Lanza le Jeu 7 Avr 2011 - 23:53

Je viens d'en lire le résumé sur wikipédia. C'est impressionnant. Il y a un an, je me serais demandé si c'était ce que je vivais. Aujourd'hui, j'en ai la certitude, je peux même me situer quelque part entre le "niveau" 3 et le "niveau" 4. ("Phase" est éventuellement plus approprié que "niveau"...)
Ça se passe tout comme il a dit le monsieur.

Phedre a écrit:construire une personnalité "stable, unique"...beurk...nous sommes mouvement, fluctuations, multiplicité...enfin je trouve...j'aime pas les modèles...ou non, j'aime pas ce que certains font des modèles...c'est vachement dangereux les modèles ! Ca peut stigmatiser !!

non mais la réflexion et le travail sont intéressants, je dirais, "à chacun d'y piocher" ce qui peut lui être utile si ça l'aide à améliorer ce qui lui pèse...à améliorer ses points forts et dépasser ses limites...
C'est amusant ce que tu avais dis là.
Parce que c'est précisément ce dont il est question, et absolument pas un modèle auquel se conformer, juste une théorisation d'observations, le chemin que prennent les individus pour arriver à être eux-même. rabbit

Wikipédia a écrit:Dąbrowski advocated autopsychotherapy, [...]. Children and adults with high development potential have to find and walk their own path, often at the expense of fitting in with their social peers and even with their families. At the core of autopsychotherapy is the awareness that no one can show anyone else the "right" path. Everyone has to find their own path for themselves. As Joseph Campbell described the knights on the Grail Quest: If a path exists in the forest, don't follow it, for though it took someone else to the Grail, it will not take you there, because it is not your path.
Ça me rappelle un sujet qui traîne pas loin : Certains zèbres ont-ils la capacité de s'analyser seuls ? ... recherche de témoignages

La réponse m'apparaît plus que jamais comme étant "oui". Mais, si on suit Dabrowski, tout le monde n'a pas le potentiel nécessaire pour y arriver.
avatar
Lanza
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1909
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 41
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par Ilowan le Ven 8 Avr 2011 - 16:13

Ca fait 6 mois que je suis tombé dessus, via des lectures d'articles sur la surdouance sur les sites anglophones.
Je suis tombé dedans en pleine crise existentielle et découverte de ma zébritude.
J'ai été tout de suite passionné d'y découvrir tant d'explications et de promesses, beaucoup d'éléments pour guider ma démarche personnelle et me rassurer sur sa pertinence.

Il faut vous y intéresser si

  • vous êtes en phase négative (mal être, dépression, ...) : vous trouverez un sens à ce que vous vivez et une promesse de vous en sortir.
  • vous n'êtes pas à l'aise avec l'approche Intelligence (QI) qui explique tout. Notamment intelligence => sensibilité émotionnelle.
    Vous serez certainement rapidement convaincu de sa vision qui distingue intelligence, émotions, imagination (les autres OE étant moins significatives pour le surdoué).
  • vous êtes en phase de déni de zébritude
    Peut être que la manière dont on la présente dans les bouquins en français ne vous convainc pas.
  • vous n'osez pas passer le test
    Et si j'avais moins de 130 je serai quoi ? Certainement quelqu'un qui a un potentiel de développement élevé qui ne repose pas QUE sur l'intelligence.
  • vous ne comprenez pas pourquoi intelligence ne rime pas forcément avec valeurs humaines positives chez certains
    Et bien intelligence sans émotions... ça donne pas de valeurs humaines.
  • vous vous demandez si le bonheur est possible
    Vous découvrirez dans tous les exemples combien de bonheurs différents il peut y avoir et pourquoi on ne peut pas s'y projeter à l'avance.
    ...


Le problème avec la "Désintégration Positive" c'est qu'il n'y a pas grand chose de disponible en Français.
Dabrowski a publié plusieurs textes originaux de grande valeur, dans les années soixante, dans les "Annales médico-psychologiques".
Ils ne sont malheureusement pas disponibles en ligne et quasi introuvables en papier.
Ses 3 ouvrages en français ne sont plus édités depuis longtemps et pièces de collection quasi introuvables et très chères.

[EDIT mai 2011] Notre ami Luc vient de nous faire un très beau cadeau avec cette présentation très complète sur le WKI :



Les quelques autres lectures intéressants que j'ai trouvées en Français
  1. Dabrowski, l'homme et son œuvre (par Zaborowski)
    C'est vraiment un plaisir de lire cet article d'une douzaine de pages. Il laisse frustré (on en voudrait plus) et pourtant est très complet et riche (en particulier sur les "dynamismes" en jeu, avec leur nom en français et le schéma d'origine qui permet de bien comprendre la logique)
  2. PERSONNALITE : Analyse des critères de l'identité
    L'article est très général sur la personnalité, quelques références au modèle de Dabrowski.


Après, pour ceux qui ont un niveau d'anglais suffisant et que ça intéresse... Quelques pistes :
Sur le WEB :

En bouquins :

  • Living With Intensity: Understanding the Sensitivity, Excitability, and the Emotional Development of Gifted Children, Adolescents, and Adults
    Le titre ne le laisse pas apparaître mais c'est la meilleure introduction à la théorie de la désintégration positive que j'ai lue et l'un des bouquins les plus intéressants sur la zébritude (vision anglosaxonne avec quelques... X années d'avance sur ce qu'on a en France).
    Il est assez abordable avec un niveau d'anglais moyen (quitte à avoir un dico sur la main pour quelques mots)
    Merci bp à Sophie75 et Augenblick de me l'avoir recommandé.
    Comme Augenblick le dit, bouquin indispensable dans la bibliothèque de survie du zèbre anglophile.
  • Dabrowski's Theory Of Positive Disintegration
    Alors là, c'est pour plonger dedans, comprendre le pourquoi du comment, challenger,...
    Quasiment tous les spécialistes du sujet ont contribué au bouquin.
    Très intéressant de lire comment ils ont découvert la théorie, pourquoi ils s'y sont intéressés, en quoi ils y ont contribué, ce qu'ils ont pu valider...


Il y a pas mal de passionnés sur le forum, même s'ils ne s'expriment pas toujours sur le sujet.
Ne pas hésiter à échanger avec eux.
Sophie75 : est la grande spécialiste.
Ilowan : est un grand passionné.
CatsM : aussi visiblement
Lanza : semble bien accroché !... bravo pour ton témoignage et tous tes posts ci-après!
Luc : bien sûr !
Constantia,
Zebrunette,
...

Ilo

EDIT 26042010 : rajout des références sur les ressources en français.
EDIT 31052011 : rajout lien sur le super article du Wiki rédigé par Luc. Merci Luc pour cette superbe contribution !



Dernière édition par Ilowan le Mar 31 Mai 2011 - 9:16, édité 5 fois
avatar
Ilowan
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 303
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par CatsM le Dim 10 Avr 2011 - 10:36

Je ne sais pas si on peut me qualifier de "passionnée" de K. Dabrowski mais il est vrai que j'éprouve un intérêt certain pour sa théorie et également pour son parcours et sa personnalité. Smile

J'ai visionné une partie des vidéos prises lors d'une interview à l'université D'Alberta. (DVD acheté à Bill Tillier sur le site Theory of Positive Desintegration website)
Les participants lui demandent d'expliquer les différents niveaux de développement de la personnalité. Car la théorie de Désintégration Positive de K. Dabrowski est une théorie du développement de la personnalité de l'être humain. Ce n'est pas une théorie destinée aux personnes douées, contrairement à ce qu'a voulu en faire Michael Piechowski.

K. Dabrowski a une vision bien plus large, même s'il pense que tout le monde n'a pas le potentiel pour se développer.
Il parle lui même de sa théorie comme une vision empirique du développement de la personnalité, basée sur ses nombreuses observations et sur sa pratique. Lire sa biographie est de ce point de vue très intéressant et permet de voir à quel point cet homme a essayé d'avoir une vision globale (il a étudié dans de nombreux domaines).

J'ai été interpellée par son approche de la psychothérapie, qu'il a évoquée lors de cette interview.
Il choisissait ses patients en fonction d'un critère particulier: s'il pensait pouvoir les aider à se développer ou pas. Ensuite, il apprenait à les connaître lors de sorties et rencontres informelles, et une fois qu'il était parvenu à les situer (niveau 2, niveau intermédiaire 2-3, niveau 3, etc), il s'efforçait de les guider afin qu'ils puissent atteindre un niveau de développement supérieur. L'idée surtout étant d'aider le patient (devenu plus alors ami que patient) a être capable de s'auto-analyser et donc de progresser seul. Il ne fallait en général que quelques séances pour parvenir à ce résultat.

Fait intéressant: lui même se situait au niveau 4 de développement (sur 5 niveaux au total).

Pour lui, les personnes névrosées ne sont pas malades, mais en phase de désintégration, ou en d'autres termes, en cours de développement, ce qui était en total décalage avec ses confrères de l'époque (névrosés = malades qu'il faut soigner):

Je pense que ce poème, que K.Dabrowski a écrit, montre bien son point de vue sur la question:

"Be greeted psychoneurotics!

For you see sensitivity in the insensitivity of the world,
uncertainty among the world's certainties.

For you often feel others as you feel yourselves.

For you feel the anxiety of the world, and
its bottomless narrowness and self-assurance.

For your phobia of washing your hands from the dirt of the world,
for your fear of being locked in the world’s limitations.
for your fear of the absurdity of existence.

For your subtlety in not telling others what you see in them.

For your awkwardness in dealing with practical things, and
for your practicalness in dealing with unknown things,
for your transcendental realism and lack of everyday realism,
for your exclusiveness and fear of losing close friends,
for your creativity and ecstasy,
for your maladjustment to that "which is" and adjustment to that which "ought to be",
for your great but unutilized abilities.

For the belated appreciation of the real value of your greatness
which never allows the appreciation of the greatness
of those who will come after you.

For your being treated instead of treating others,
for your heavenly power being forever pushed down by brutal force;
for that which is prescient, unsaid, infinite in you.

For the loneliness and strangeness of your ways.

Be greeted!

From: Dabrowski, K. (1972) Psychoneurosis is not an illness, London: GRYF Publications.
K.Dabrowski's poem

C'est un poème qui me touche personnellement beaucoup.

Je suis tout à fait d'accord avec Ilowan lorsqu'il dit que la théorie de la désintégration positive rassure (non non, nous ne sommes pas fous) et permet de comprendre que le mal être ressenti fait partie d'un processus logique - une étape dans notre développement personnel.
Elle permet aussi, si on adhère à cette vision, de voir le chemin qu'il reste à parcourir et de mieux cerner ce qu'il nous faut faire pour parvenir là où on le souhaite, ou plutôt pour devenir qui l'on souhaite être. C'est une sorte d'invitation à se prendre en main.

C'est choisir (en refusant certaines choses, en acceptant d'autres) et se construire.

Pour comprendre K.Dabrowski, lisez ses écrits à lui, ou visionnez ses interviews. Sa théorie a parfois été interprétée et du coup déformée, donc mieux vaut aller à la source pour se faire sa propre opinion.

K.Dabrowski a rédigé des ouvrages en français, mais il ne sont plus édités. J'en ai retrouvé sur le Net, mais à des prix de collectionneur (genre 200 Euros le livre). Il est par contre peut-être possible de les trouver et de les emprunter dans des BU.

J'ai pris des notes pendant le visionnage des vidéos (il m'en reste encore 1 et demi à visionner). J'essaierai de les peaufiner et de les mettre en forme pour les partager avec vous.
avatar
CatsM
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 120
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par Ilowan le Dim 10 Avr 2011 - 11:06

merci CatsM pour ce super poème.
Je ne ne connaissais pas.
Il me touche beaucoup. Beau cadeau.

Moi aussi je suis autant accroché par le personnage que par sa théorie.
Il est impressionnant et touchant de lire tous les témoignages de ceux qui l'ont rencontré dans le deuxième ouvrage que j'ai cité.

En effet, c'est vraiment problématique de lire Dabrowski en Français.
Il y a un exemplaire de son dernier ouvrage dans une BU de Nantes et on peut l'emprunter pour 10 jours.
avatar
Ilowan
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 303
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par CatsM le Dim 10 Avr 2011 - 11:29

Contente de t'avoir fait découvrir ce poème, Ilowan. Smile

C'est bon à savoir que la BU de Nantes possède un ouvrage. Merci de l'avoir signalé.


Dernière édition par CatsM le Dim 10 Avr 2011 - 13:20, édité 1 fois
avatar
CatsM
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 120
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par poppy le Dim 10 Avr 2011 - 11:49

Incroyable tout ça...

Je vais essayer de me plonger dans le site, à défaut de pouvoir lire le bouquin. Grande première! Je parle anglais, mais jamais je n'ai lu un livre dans cette langue... Alors, si, à l'occasion, ça ne vous dérange pas d'éclairer ma lanterne...

Cela dit, j'ai du mal avec le mot "désintégration"... Est-ce qu'il y a l'idée de "destruction" derrière?
avatar
poppy
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 85
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 37
Localisation : En pleine campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par poppy le Dim 10 Avr 2011 - 11:52

Lanza a écrit:Je viens d'en lire le résumé sur wikipédia. C'est impressionnant. Il y a un an, je me serais demandé si c'était ce que je vivais. Aujourd'hui, j'en ai la certitude, je peux même me situer quelque part entre le "niveau" 3 et le "niveau" 4. ("Phase" est éventuellement plus approprié que "niveau"...)
Ça se passe tout comme il a dit le monsieur.

Lanza, pour moi, tout ça c'est du chinois!? Shocked
avatar
poppy
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 85
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 37
Localisation : En pleine campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par poppy le Dim 10 Avr 2011 - 11:56

Ah yes, je me suis rendu sur le site wikipedia en français, et c'est vrai qu'il n'est vraiment pas bien fait...

Je vais donc me plonger dans les délices de la traduction, entre une nuit blanche passée à l'hôpital pour ma fille, et un barbecue à préparer... Miam miam. Very Happy
avatar
poppy
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 85
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 37
Localisation : En pleine campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par CatsM le Dim 10 Avr 2011 - 13:25

poppy a écrit:Incroyable tout ça...

Cela dit, j'ai du mal avec le mot "désintégration"... Est-ce qu'il y a l'idée de "destruction" derrière?

C'est un peu l'idée de "déconstruire" pour reconstruire derrière; désintégrer pour réintégrer (logiquement se réintégrer à un stade plus avancé, d'où l'idée de développement et de "désintégration positive", mais cela peut ne pas être le cas).

C'est le problème de la polysémie des mots et des concepts véhiculés: certains sont positifs, d'autres négatifs, pour un même mot.

Si tu as envie d'en parler, je pense que tu trouveras ici des interlocuteurs. Smile
avatar
CatsM
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 120
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par Ilowan le Dim 10 Avr 2011 - 14:14

A Voice from Far Away,
It's not time yet,
It's not time
Between you, between the continuity of consciousness
There is a dark forest
It's already thinning out
There's already light coming through
Bur around you - night.
From far away slowly come dawn
But around you, but right near you
Creeps the unknown,
The unknown is closing in on you.
Endure, tighten up, there's a fae away dawn;
It's knocking on the window.

K. Dabrowski (traduit du Polonais par E. Mika)


avatar
Ilowan
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 303
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par Ilowan le Dim 10 Avr 2011 - 14:25

Poppy,
Derrière le mot désintégration, il y a aussi la notion de douleur.
Dabrowski était psychiatre. Il s'intéressait particulièrement à toutes les douleurs psychiques (qu'il appelle "psychoneuroses").
Pour lui chaque phase douloureuse de la vie (d'anodine comme ennui à forte comme deuil, dépression ou autre manifestation psychiatrique) est une "opportunité" de/ pousse à remettre en question son identité.
L'identité est fondée sur un système de valeurs. Le mal être de l'individu avec son "précédent" système de valeurs dans lequel il se sent à un moment à "l'étroit"/plus en phase,... va provoquer la phase douloureuse ou aggraver une phase douloureuse provoquée par un élément externe (ex deuil).
L'issue stable est trouvée dans la dé-construction de l'ancien système de valeurs et la reconstruction d'un nouveau (valeurs supérieures).
Le mot désintégration est donc en effet fort, mais c'est le "positif" qu'il faut retenir. sunny
avatar
Ilowan
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 303
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par CatsM le Dim 10 Avr 2011 - 18:32

Merci pour ce poème, Ilowan. Je ne le connaissais pas.
avatar
CatsM
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 120
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par poppy le Lun 11 Avr 2011 - 17:04

Merci à tous les deux, CatsM et Ilowan.
Je trouve le concept pas évident!

J'ai lu attentivement les cinq niveaux, mais ces niveaux me semblent très abstraits...
Dites-moi si je me trompe: Si je résume (rapidement)
- niveau I, tous ceux qui sont en accord avec eux-mêmes et avec la société. Stabilité.
- niveau II, remise en question de soi et de la société. Que dois-je choisir, entre ce que me dit mon instinct, mon éducation ou mon coeur?
- niveau III, c'est là que ça coince... Revue de toutes les valeurs, confrontées les unes aux autres dans tous les sens. (Je ne comprends pas...) Tout à coup, on ne peut plus voir les choses comme avant.
- niveau IV, volonté de changer le monde, de tout sauver. Il parle de "prosocial"... Je ne comprends pas. Lutte contre l'injustice; j'ai cru comprendre que l'on avait tendance à s'investir en politique.
- niveau V, sublimation dans l'Art, comme forme la plus parfaite de l'empathie, ou disons d'une compréhension fusionnelle de l'autre... Stabilité interne, mais nombreux conflits avec la société.

Je laisse de côté mon avis pour l'instant. C'est ça?
avatar
poppy
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 85
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 37
Localisation : En pleine campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par Lanza le Lun 11 Avr 2011 - 18:45

@poppy : Le niveau III... est compliqué à expliquer si on ne l'a pas vécu. Et c'est la clef pour comprendre Dabrowski.

Je me souviens très très bien de la première fois où je me suis trouvé dans un conflit insoluble, il y a 4 ans, et qui a déclenché tout le reste (je ne serai jamais arrivé ici, sinon) : je devais accomplir une action inacceptable et injuste (en l'occurrence quitter ma femme) pour mon système de valeurs de l'époque, condition sine qua non pour aller mieux moi-même.

S'ensuit un conflit intérieur d'une telle violence que tu n'as plus d'autre choix que d'abandonner tes anciennes valeurs ou de te flinguer sur le champ pour ne pas vivre avec la douleur/culpabilité.

Avant cet épisode, causer un désagrément ou une déception à quelqu'un était pour moi tout simplement inacceptable, et le sacrifice obligatoire (à l'époque je l'appelais "compromis"). Ce jour-là, j'ai dû accepter de me faire passer avant l'autre, et pour éviter de culpabiliser à mort pour le restant de mes jours, changer cette valeur-là m'a été obligatoire. J'ai dû démonter (de manière empirique à l'époque), le pourquoi du comment je réagissais comme ça. Et me rendre compte au fur et à mesure que ça tenait à des tas de choses que je croyais savoir, et qui étaient fausses. Mon "système de valeurs" a commencé à s'écrouler à ce moment là, la vision que j'avais du monde et des interactions sociale a sombré avec. Désintégration, qu'il dit...

Ça a été ma première rencontre avec le niveau 3 (et carrément pas la dernière). Les premières fois, ça fait tout drôle ^^. Au bout d'un moment on en vient à chercher à recréer ça, pour se sortir de situations où, de prime abord, on a le choix entre la peste et le choléra.

@Ilowan : si j'accroche autant à la désintégration positive, c'est qu'elle décrit ce que je vis, et mieux, elle confirme l'intuition qui me guide depuis lors : alors que tout le monde me pressait à résoudre mes problèmes matériels, j'avais une voix quelque part dans le crâne qui me hurlait : "T'as d'autres problèmes à régler d'abord, si tu retournes maintenant à une vie normale, tu ne t'en sortiras jamais, alors plonge dans ta merde, casse tout ce que tu sais, démonte tout, tu reconstruiras après, quand toi-même tu iras mieux".

Et si j'en crois mon état mental actuel, ça a plutôt bien marché. Mais ça fait mal, sur le coup, hein... Et puis l'heure de la résolution des problèmes matériels, c'est quasiment maintenant, et ils se sont un peu accumulés depuis le temps Razz
avatar
Lanza
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1909
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 41
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par augenblick le Lun 11 Avr 2011 - 19:02

Spoiler:
Lanza a écrit:Et puis l'heure de la résolution des problèmes matériels, c'est quasiment maintenant, et ils se sont un peu accumulés depuis le temps Razz
Hop ! au boulot ! rabbit
avatar
augenblick
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par poppy le Lun 11 Avr 2011 - 21:17

J'ai bien lu ce que tu as vécu, Lanza, et, même si on dit qu'on a toujours le choix, j'imagine que la solution que tu as apportée à ce problème était la seule et la meilleure envisageable (tu le décris comme "obligatoire", "inacceptable", "injuste"; et je ressens dans ton message à quel point cela a dû être violent.

Cependant, je me pose des questions:

1. Je me demande ce qu'on fait alors de cette phrase:
"Ce que tu ne peux pas changer, alors apprends à l'aimer."
Je veux dire que parfois (mais le cas semble ne pas s'appliquer à ce que tu as vécu), on est complètement impuissant à changer la société. Par exemple, je suis profondément choqué par le mode de vie de certaines personnes qui vivent près de chez moi. Mais je ne peux rien y faire, et la colère ne m'apporte rien. D'après cette phrase, le seul moyen est d'accepter cela, et d'apprendre à les comprendre pour ne plus être en révolte.
2. Qui découle un peu du 1: si j'ai bien suivi la présentation wiki, le niveau 5 aboutit à une diminution des conflits internes, mais une augmentation des conflits externes avec la société : j'ai conscience d'aller à l'encontre de ce que dit Dabrowski, mais, dans la mesure où, loin de l'Autre, on est malheureux, comment est-il possible de vivre heureux et marginalisé, quand la société te rejette?

Tu me répondras peut-être, Lanza, que de toutes façons on est déjà rejetés pour ce que nous sommes...

Je me dis aussi que, si tu es entre le niveau 3 et le niveau 4, tu ne prendras pas cela pour une agression, ou un déni de tes valeurs, mais je préfère préciser que ce post n'est pas un jugement, mais l'interrogation de quelqu'un qui aimerait comprendre ... Wink
avatar
poppy
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 85
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 37
Localisation : En pleine campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par Miss Why le Lun 11 Avr 2011 - 22:09

si je contracte un peu ce que j'en ai compris par rapport à moi... c'est que l'idée c'est d'apprendre à assumer d'être en tout point fidèle à soi même

1 guidé par les besoins primaires égoiste ou la pression sociale
2 introspection: c'est quoi mes valeurs?
3 je ne peux plus vivre en désaccord avec mes valeurs et mon intuition
4 mise en conformité de mes actes avec celui ou celle que je voudrais devenir
5 système de valeur perso en place, on ne souffre plus du rejet des autres on sublime! Youpie! vivement Laughing
avatar
Miss Why
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 81
Date d'inscription : 26/04/2010
Age : 38
Localisation : dans le fond du jardin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Théorie de la désintégration positive de Dabrowski

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 21 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum