Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par SangFroid le Ven 13 Juil 2018 - 0:09

[Les mots se sont posés ailleurs — je n'efface que les traces] Scripta manent, verba volant


Dernière édition par SangFroid le Ven 20 Juil 2018 - 2:53, édité 2 fois

SangFroid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 111
Date d'inscription : 30/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par tofmar le Dim 15 Juil 2018 - 6:10

ET BEN C'EST PAS SIMPLE DANS TA TETE
avatar
tofmar
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 192
Date d'inscription : 29/09/2017
Age : 32
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par SangFroid le Dim 15 Juil 2018 - 10:55

J'ai vu que tu avais eu une petite attention pour chacun ce matin, que pris d'un élan taquin, tu t'es laissé aller à dire des choses, en gros peut-être, mais sans que ton propos soit exempt d'une certaine subtilité.

Je mets mes petits pas dans les énormes tiens, mon petit Verdana 8 dans le gras de ton 15.1, et te réponds — non ce n'est pas simple, mais ce n'est pas compliqué.
Le mot juste est complexe et de venir démêler l'écheveau parmi les zèbres, de remonter ici le fil de ma pensée pour en lire la trame, pourquoi pas la délier, ne fut pas je dois l'admettre ma plus brillante idée.

Tu es plus triste qu'il n'y paraît, et moi suis plus joyeux qu'on ne lit. Mais qu'importe, après tout, nos masques portent nos visages et nos écrits sont un miroir pour nos pensées.
Merci de me remémorer que ce point de départ devait aussi être un PAS DE CÔTÉ. Et toi ?
avatar
SangFroid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 111
Date d'inscription : 30/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par tofmar le Dim 15 Juil 2018 - 11:14

moi ? 3 pas en avant 3 pas en arriere 2 pas sur le coté car il etait une fermiere Very Happy



parce que Jean Neymar ! comme disait JP. Coffe
avatar
tofmar
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 192
Date d'inscription : 29/09/2017
Age : 32
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par Invité le Dim 15 Juil 2018 - 11:22

les pommes faisaient rouli roula

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par SangFroid le Dim 15 Juil 2018 - 11:27

Eh bien, danse JP, danse...
avatar
SangFroid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 111
Date d'inscription : 30/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par SangFroid le Dim 15 Juil 2018 - 23:20

[Les mots se sont posés ailleurs — je n'efface que les traces] Scripta manent, verba volant


Dernière édition par SangFroid le Ven 20 Juil 2018 - 2:53, édité 2 fois
avatar
SangFroid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 111
Date d'inscription : 30/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par SangFroid le Mar 17 Juil 2018 - 0:09

[Les mots se sont posés ailleurs — je n'efface que les traces] Scripta manent, verba volant


Dernière édition par SangFroid le Ven 20 Juil 2018 - 2:54, édité 2 fois
avatar
SangFroid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 111
Date d'inscription : 30/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par SangFroid le Mar 17 Juil 2018 - 4:41

Bon, vraisemblablement je m'étais laissé impressionner par le foisonnement de sujets qu'il y a ici, et quand je parle de foisonnement, je veux aussi dire redondance.
La recherche était plus simple que prévue, et j'ai lu, enfin, un sujet dense accueillant beaucoup d'interventions pertinentes.

Deuxième page de La pseudoscience des surdoués (Ramus & Gauvrit). Je suis en joie. Merci à tous les intervenants, encore présents et disparus.


••••••••
[Les mots se sont posés ailleurs — je n'efface que les traces] Scripta manent, verba volant


Dernière édition par SangFroid le Ven 20 Juil 2018 - 2:55, édité 3 fois
avatar
SangFroid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 111
Date d'inscription : 30/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par SangFroid le Mar 17 Juil 2018 - 15:14

Mister [/hide] n'est plus, je suis à nu. Gêné
avatar
SangFroid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 111
Date d'inscription : 30/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par SangFroid le Mar 17 Juil 2018 - 22:30

[Les mots se sont posés ailleurs — je n'efface que les traces] Scripta manent, verba volant


Dernière édition par SangFroid le Ven 20 Juil 2018 - 2:55, édité 1 fois
avatar
SangFroid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 111
Date d'inscription : 30/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par chuna56 le Mar 17 Juil 2018 - 23:16

Tu as qd même envie d'échanger ou pas ?

(faut me faire un dessin à moi, je suis un peu concon...)
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9782
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 37
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par SangFroid le Mar 17 Juil 2018 - 23:24

Bien sûr ! Je ne resterais pas sinon. Si je ne l'ai pas dit plus tôt, je ne suis que de passage, mais tant que je suis ici, c'est bien pour le partage. Wink

Pssst:
Tu as vu comme je m'exprime, je suis certainement plus concon que tu ne l'es.

EDIT : P.S. Et si parfois je deviens taciturne, c'est dans l'altérité que je peux retrouver l'élan de dire auparavant perdu.
avatar
SangFroid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 111
Date d'inscription : 30/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par chuna56 le Mar 17 Juil 2018 - 23:30

Ben tu t'exprimes 'achement bien.
Je suis jalouse. Belle écriture en fait. Tu as là un grand talent, pour quelqu'un qu'a galéré dans ses études. Enfin avec notre chère éducation nationale (dont je suis un pion, mais tu sais, le pion jetable, le prof vacataire)

Je te lis, et je me dis punaise, que je suis contente de ne plus me prendre la tête avec ça.
Et je me la suis prise. Au moins 2 ans.

et tu sais quoi? Je l'ai toujours pas passé ce con de test. Pourtant j'ai appris beaucoup de choses de moi.
Et au moins, j'ai économisé 300 balles ^^
Aujourd'hui je sais qui je suis, en grande partie.

Et j'ai pas compris grand chose à ton test MENSA. Quelle est la conclusion au final ?
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9782
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 37
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par SangFroid le Mer 18 Juil 2018 - 0:08

[Les mots se sont posés ailleurs — je n'efface que les traces] Scripta manent, verba volant


Dernière édition par SangFroid le Ven 20 Juil 2018 - 2:55, édité 1 fois
avatar
SangFroid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 111
Date d'inscription : 30/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par chuna56 le Mer 18 Juil 2018 - 8:49

Spoiler:
Le glandage à l'école, je connais. Bizarrement, je ne me rappelle plus trop de la petite école, encore moins de la maternelle. Mon maître avait dit à ma mère : "on dirait qu'il y a un panneau sur sa table : Prière de ne pas déranger". Je crois que j'avais de bonnes notes, du moins jusqu'en 6ième. Ensuite, ma mère a développé une hystérie à l'encontre de mes notes, à piquer des crises dès que ça descendait de trop, alors j'ai eu cette "chance" de continuer à bosser. Mais bon, j'ai pas franchement forcé, et l'année de terminale, je passais mes soirées dans les chiottes à lire des mangas au lieu de bosser Razz Mon souci a surtout été avec les autres élèves, on va dire.
Par la suite, je m'en suis pas si mal tirée, mais toujours sous pression, et j'ai fait des études pour mes parents, pour être reconnue (mais ça n'a pas trop marché, la fac, c'est pour les glandus, même avec un doctorat, ya que les écoles qui comptent)

Bref, je m'étale. Toussa pour dire que de toute façon, ce qui importe dans l'enfance, c'est l'entourage familial.
Je vois des parents de petits zèbres se prendre la tête pour leur gamin qui s'emmerde, et est chiant du coup, le soutenir, l'aimer, le défendre contre les profs... Et je me dis que même s'ils galèrent ensuite en classe, ils ont qd même l'essentiel. L'amour, la confiance, qui leur permettront de se construire à peu près correctement.

Dans un sens, je suis admirative des diplômes, ayant galéré pour les avoir, dans un autre, ce système m'agace, je sais de source sûre qu'ils ne sont pas synonyme d'intelligence, capacités de réflexion, et surtout ouverture d'esprit, remise en question...
Si ya des gens qui sont vraiment bosseurs, tu as aussi les petits malins qui savent faire ce qu'il faut pour y arriver, grâce aux compétences sociales.

Puis ya autre chose, ya des gens, et tu me contrediras pas tongue , qui ne sont pas doués pour passer des exams, et qui pourtant sont très brillants. Anxiété de performance.
J'avais une copine en master qui était bien meilleure que moi, qui s'est sacrément ramassée, parce que psymachinchose. Une fois, elle avait rendu copie blanche, elle avait totalement buggué. Et dans tout ce qui était rapport écrit, elle excellait.
Mais tu comprends, le système veut qu'on soit capable de passer des exams point barre.

Et je ne parle même pas des autodidactes.
Ceux qui ne rentrent dans aucune case, et qui se refusent à suivre la voie classique.
C'est là que j'ai rencontré les personnes les plus brillantes. Et c'est là que je trouve les seules personnes capables de m'enseigner sans que je me braque lol
Les esprits libres.
Le souci pour eux étant de se retrouver régulièrement exclus, si par malheur ils manquent de compétences sociales.

Aussi précaire que soit ton statut, je crois qu'il n'est pas pire. Tu gardes le meilleur de tes ressources pour les enfants.
Mais est-ce bien un choix ? Je me trompe peut-être en me réjouissant pour toi de ce qui peut être une peine.


C'est un choix imposé Dent pétée
En fait, j'ai cette chance d'être libre, dans une certaine façon, de pouvoir partir quand je veux sans regret, puisque je ne suis pas fonctionnaire. Je devrais passer le concours, je pense que je vais le faire, parce que les sous, mais me retrouver avec un collier autour du cou, j'ai pas envie.
Mais bon, je suis qd même une sacrée favorisée, je suis en campagne, dans le privé. Les élèves ne sont pas ceux de zep, où là faut un sacré charisme pour se faire écouter (ce que je n'ai pas), et résister aux parents.
Par contre, on a un pensionnat, et donc tous les élèves ne sont pas évidents (on met rarement un enfant en pension quand tout se passe super bien à la maison, surtout dans un trou paumé comme le mien).
Du coup, je suis souvent psy pour mes mômes. Un peu trop impliquée émotionnellement...


Et toi, comment as-tu fait pour t'apaiser sans te mentir ?

En fait, je suis arrivée ici grâce à ma psy, qui avait trouvé dans mon comportement des caractéristiques de zèbre.
Dans un sens, j'avais sa validation, ce qui me dédouanait comme d'autres d'une partie du sentiment d'imposteurs qu'ont ceux qui découvrent leur douance par eux même.
Mais j'ai eu qd même mille questionnements, des angoisses, du stress à ne pas savoir.
Si bien que je ne sais pas si c'est vraiment une bonne idée de poireauter et ne pas passer le test. Au moins tu es fixé.
Cependant, je constate que les gens qui se retrouvent en deçà des fatidiques 130 se retrouvent encore plus confus sur ce qu'ils sont et pourquoi. Le pire étant ceux qui n'ont pas un chiffre précis car trop hétérogènes.
La grosse erreur étant de croire qu'un mode de fonctionnement change pile poil à 130, alors qu'il y a un continuum, et que qq1 peut avoir un fonctionnement zèbre à 120 (souvent les hétérogènes si j'ai bien saisi).
Je pense que je suis de ceux là, et que j'aurais très mal réagi, car ma confiance en moi était vraiment très basse.
La seconde erreur est de se définir via la douance. Le pire étant de lire les bouquins décrivant les surdoués et de s'assimiler à ça. C'est hyper fréquent mine de rien. Logique également; Des gens qui savent pas qui ils sont, c'est plus simple de coller à un modèle (qui est qd même un peu vague). Mais au final, on collant à un modèle, on ne se connait pas vraiment.

J'ai pas passé le test parce que peur et sous.
Aujourd'hui, je n'ai plus peur, et je serais curieuse de le passer. Les sous, je pourrais les trouver. Mais je n'ai plus envie. ça ne m'intéresse plus.
Je pense que je me serais foiré le test de stress, que j'en aurais fait tout un plat, et que ça aurait contribué à garder mon estime de moi basse un peu plus longtemps.

Finalement, ce qui m'a permis de me comprendre c'est la thérapie.
J'ai arrêté ya 3 mois, et je me suis dit qu'avec les sous économisés j'allais passer les tests (wais et pour savoir si j'ai un TDA). Et au final, je n'en ressens plus le besoin.
Je ne crois pas me mentir, et surtout je ne me suis forcée en rien. Ya des trucs qui ont maturé dans mon cerveau, faut croire.
J'en étais arrivée à penser le test pour TDA plus important que le wais. Parce que mes incapacités me pesaient lourd. (je te dis pas la facture d'eau que je vais avoir, j'ai laissé 3 fois sur l'hiver l'eau couler une journée entière dans l'abreuvoir des chevaux... et des bêtises d'étourderie, c'est qd même au quotidien...)
J'ai fini par prendre conscience que c'était pas si grave, que je compensais pas si mal. Et surtout j'ai mis en place des stratégies pour améliorer encore les choses de ma vie. (c'est à perfectionner...)
Je ne vois pas trop ce que les tests m'apporteront en plus. A part pouvoir dire sans honte et sentiment d'imposture que je suis TDA et surdouée (je le dis pas, ça, parce que ça ne serait pas honnête. Je suis zèbre, c'est plus large et vague ^^)

Aujourd'hui, je sais que je suis capable de faire ce que j'ai envie.
Si j'avais pour ambition de rentrer dans une grande école, par ex, ça se justifierait de connaitre mes capacités. là, honnêtement ? J'ai passé tous les diplômes qu'il me fallait, je mène ma petite vie tranquille, je ne vois pas trop ce que les tests m'apporteraient.
Le sentiment d'appartenance ? Oui, je sais pas... Je traine ici depuis longtemps, je me suis fait plein de copains, ce sentiment je l'ai, dans un sens, et si ça se trouve je suis à 110 lol

Ce qui fait que je suis moi, c'est mon vécu, à 80%. Et c'est ça que j'ai travaillé avec ma psy. (entre autres)

Finalement, le seul diagnostic que je trouve essentiel, c'est celui d'asperger, car il s'agit d'un vrai handicap social qui mérite une reconnaissance. et il ne me concerne pas.
Il est important pour expliquer les difficultés sociales. Enfin je pense... mais au final j'en sais rien. aide-t-on un asperger de la même façon qu'une personne qui fait de l'anxiété sociale et qui finit avec une personnalité évitante ? Si oui, alors quel intérêt de tester absolument ? Si non, c'est essentiel de savoir (et je pense que ça l'est)

Souvent, les gens, on les voit passer ici.
Ils viennent pour leur découverte, font quelques irl. ils ont envie de rencontrer des "comme eux", pour se rendre compte que les gens ben il sont différents, car la douance, c'est juste le truc qui fait que tu es "un peu plus" que les autres (beaucoup pour certains).
ça peut suffire pour te sentir isolé, décalé, toussa.
Mais les surdoués sont des personnes très diverses, avec des tonnes de caractères différents.
Le naïf qui arrive ici, il a lu la bible (TIPEH), et croit que les zèbres sont des personnes très gentilles et empathiques, et hypersensibles, avec la pensée en arborescence, il se heurte aux différentes personnalités du forum, pas forcément très sympas, et se rend compte que c'est comme partout ailleurs, avec ptèt un niveau supérieur, selon. Il va à quelques irl, puis finit par retrouver sa vie normale, en se connaissant un peu mieux, et en se foutant de toutes ces histoires.

Ceux qui restent sont les plus seuls, généralement. ( et je vais pas au bout de ma pensée lol)

Je suis désolée, je diverge, et je suis pas certaine d'avoir réellement répondu à la question...

Punaise, j'ai encore fait un roman... Embarassed
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9782
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 37
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par darlene sweetheart le Mer 18 Juil 2018 - 11:52

Je note le résultat de MENSA dont on n'avait pas parlé. Je doute que leurs conditions de passation soient idéales ; un psychologue formé tient compte de l'état de stress et d'anxiété du patient, et te pose des questions sur la manière dont tu as trouvé ou perçu un résultat, ou dont tu as compris certains "problèmes".
Tu imagines dans quel état de nerfs j'ai pu le passer, alors que je suis absolument allergique aux maths et au calcul mental ??

Un bilan neurologique complet du type de celui que je passe serait adéquat dans ton cas, car il me semble que nombre de paramètres entrent en ligne de compte dans ton "profil", et il faudrait un(e) spécialiste pointu(e) et une unité offrant des investigations scientifiques précises.
Il est normal que tu aies des doutes, et que ceux-ci, de même que cette impression de devoir toujours compenser, t'épuisent ; à un âge où tu sens de surcroît que tu "devrais être" (doit-on se comparer aux autres ? je suis loin de le penser) dans la réalisation (sociale, professionnelle). Or, quand ce type de réussite (sociale, professionnelle) externe ne correspond pas à nos valeurs internes, il est d'autant plus douloureux de sentir sa différence de motivation (sinon absence).

Désolée, je m'aperçois du fait que j'essaie de cerner ce que je voudrais te répondre par rapport à tes interrogations sur la douance, et je cumule les parenthèses. Wink Je ne suis même pas sûre d'être claire.
Une chose que je ne pense pas partager avec toi : les attentes ou exigences envers le niveau intellectuel des autres (j'espère ne pas te paraître injuste, je relève cela dans ce que tu dis de tes amis sur ton fil, non de ce que j'ai perçu chez toi).
Je crois que tout ce dont j'ai besoin pour pouvoir approcher dans les parages de quelqu'un, et non me sentir irrémédiablement séparée, comme par une vitre transparente, c'est un cheminement personnel, une sensibilité, une "atypicité" assumée. L'intelligence, je m'en moque, mais sans doute que je la ressens intuitivement.
J'ai peur de paraître bête par mes propos ici sur ton fil, et insuffisamment analytique, et j'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur. Smile
avatar
darlene sweetheart
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1624
Date d'inscription : 12/06/2018
Age : 50
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par SangFroid le Mer 18 Juil 2018 - 13:19

[Les mots se sont posés ailleurs — je n'efface que les traces] Scripta manent, verba volant


Dernière édition par SangFroid le Ven 20 Juil 2018 - 2:56, édité 1 fois
avatar
SangFroid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 111
Date d'inscription : 30/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par SangFroid le Mer 18 Juil 2018 - 14:32

Le type, il écrit de ces choses, des fois...
Lorsque je dis que j'écris à contrecœur, ce n'est pas de l'élan dont je parle, pas du désir que j'ai de vous répondre, mais du geste d'écrire, de taper sur un clavier durant de longues minutes. C'est que je suis toujours pris d'une envie d'arrêter d'écrire lorsque mon message est un peu long.

Ah oui, et je te suis parfaitement, Chuna, concernant asperger.
avatar
SangFroid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 111
Date d'inscription : 30/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par darlene sweetheart le Mer 18 Juil 2018 - 15:04

Je veux te répondre sur un point, mais ne veux pas différer ta sieste, peut-être déjà faite (j'espère). Smile

Par rapport à la réussite, je n'ai pas voulu dire qu'il fallait se mesurer aux autres en termes de réussite sociale, mais que, quand on n'éprouve pas d'intérêt pour les marqueurs de "qualité de vie" que les autres recherchent, on peut se sentir décalé(e) ou en concevoir un sentiment d'échec d'appartenance au groupe social, non par ce qu'on sait de soi-même, mais par ce que les autres renvoient de (bêtement) normatif.

Je ressens la même chose que toi pour "revenir sur ses pas", et même au sens propre, car je déteste revenir d'une promenade par le même chemin. Il faut toujours que je trouve une boucle.

Honnêtement, j'ai envie de te dire que lorsque j'ai commencé à rencontrer des personnes atypiques, et surtout aspis, ma vie a changé... En fait non, j'ai ressenti un bienfait à constater que d'autres personnes fonctionnaient comme moi, mais ça ne me débarrasse pas du manteau de solitude (et tant mieux).
Ca enlève des poussières, comme un bon brossage, et ensuite je le supporte mieux, sans éternuer ni étouffer (super image, je suis fière de moi !  Impec ! ). Un manteau tout neuf, aéré, pour repartir d'un bon pas dans mes pérégrinations mentales.
Je me sens moins seule dans l'absolu, mais dans la vie au quotidien, nul autre n'est avec moi, sinon mes proches incompressibles (= enfants et chien).
C'est bien de retourner à ses pensées, ses idées créatrices aussi. Un mouvement de flux et de reflux est bienfaisant pour l'âme. Trèfle

last but not least:
Je savais bien que ce terme de "passant" me rappelait quelque chose... Rimbaud, le "passant considérable" selon Mallarmé.
Ou encore "Passons passons puisque tout passe / Je me retournerai souvent"
https://www.poetica.fr/poeme-4156/guillaume-apollinaire-cors-de-chasse/
Puisses-tu t'autoriser à passer, marcher, créer, et rester léger.  Tchao
avatar
darlene sweetheart
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1624
Date d'inscription : 12/06/2018
Age : 50
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par SangFroid le Mer 18 Juil 2018 - 16:09

Ce n'est pas dans mes habitudes, mais Un ange

Je ne suis pas encore parti, mais là je dois filer.
avatar
SangFroid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 111
Date d'inscription : 30/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par darlene sweetheart le Mer 18 Juil 2018 - 22:35

Hey ! Un élève comme toi, si je l'avais eu en cours de français, je ne l'aurais pas laissé s'ennuyer !

Assomme

Blague à part, merci, et bonne soirée. Smile
avatar
darlene sweetheart
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1624
Date d'inscription : 12/06/2018
Age : 50
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par Godzilla le Mer 18 Juil 2018 - 22:42

SangFroid a écrit:

Comme mon idiotie s'exprime BLABLA

Ooooh s'il te plait l'ami arrête ! Idiot ? vraiment ? Je crois pas non... déjà l'autre jour tu as réussis à me répondre calmement sans (trop ?) présupposé que j'étais un con, ce qui est une sorte d'exploit, et tes réponses m'ont apporté quelque chose. Pas si mal !! (sauf si je vraiment je suis con ? Laughing )
D'autre part j'ai pas tout lu mais ta plume est affutée Smile
Pis Darlene a plutôt bon gout pour ses relations amicales ^^
(bon OK, je tourne à la 11°6 mais n'empêche c'est sincère Very Happy )

avatar
Godzilla
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6796
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 41
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par darlene sweetheart le Mer 18 Juil 2018 - 22:44

Godzilla a écrit: Pis Darlene a plutôt bon gout pour ses relations amicales ^^
(bon OK, je tourne à la 11°6 mais n'empêche c'est sincère Very Happy )

Est-ce que ça remonte vraiment le moral, ça ? Laughing
avatar
darlene sweetheart
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1624
Date d'inscription : 12/06/2018
Age : 50
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par Godzilla le Mer 18 Juil 2018 - 22:58

Un pneu
Un peu I mean ^^

Je veille à ne pas remonter mon moral au dela d'un certain point...
Après tout un jour un connard en blouse blanche me dira mais Monsieur Godzilla vous allez caner !
Alors là, j'aurais mon pauvre cynisme PILE au niveau ideal pour lui balancer la réplique qui tue

Et je deviendrais IMMORTEL

(raaah les plaisirs de la binouze, ces traits d'esprits de gogol, jouissif !)

(Darlène, c'est la coolitude incarnée... je le dis, moment de lucidité ^^ j'éspére qu'elle va le réaliser, ce jour là elle sera totalement irrésistible^^)
avatar
Godzilla
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6796
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 41
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Point de départ [circulez, y'a rien à voir]

Message par chuna56 le Mer 18 Juil 2018 - 23:50

En tout cas, SangFroid, une chose est sûre : tu as une pensée complexe et riche!

Dommage que tu ne sois que de passage...
Moi je crois que je vais m'éterniser ici.
Spoiler:

Tu sais, j'ai fini par me faire un petit schéma dans ma petite tête, pour comprendre mes "malheurs" lol (en résumé : harcelée au collège puis au lycée, plutôt mise à part au primaire, mais j'avais qd même des copains, pas beaucoup, et une ennemie ^^) ; lynchée dans la pension de ma jument une fois adulte ; pas vraiment d'appartenance à des groupes d'amis, une année à la fac parce que j'étais amoureuse (et ça m'a couté une année scolaire hum...) ; et aujourd'hui, isolée totalement, à me débattre avec ma famille)(ya pire, je sais)(mais c'est pas une raison de laisser les choses ainsi).
Ma mère est spéciale, et je pense qu'elle a vu mon côté hors (sa) norme, et qu'elle a tenté de le faire taire du mieux qu'elle pouvait, en totale incohérence (cassage répétitif). ça m'a démunie, et a permis ensuite le reste (les relations compliquées avec les gens, le harcèlement répétitif).
D'où l'importance pour moi d'avoir compris mon mode de fonctionnement, et avoir pu expliquer le "pourquoi moi" qui m'a torturé des années durant.
J'ai la chance de ne pas être en échec professionnel, ça me fait une pression de moins, par contre, niveau social c'est plus compliqué. Notamment parce que j'ai aucun ami dans mon entourage (que des potes virtuels), et personne pour fonder une famille, ce que j'aimerais (un endroit chaud et stable).
Alors comme tu dis, les histoires de douance, ça explique et ça explique pas...

Imiter. Notre instinct grégaire nous y pousse, et l'on y parvient avec plus ou moins de bonheur, car je pense que l'imitation est une douleur pour tout un chacun, soit qu'on y peine, soit qu'on s'y perde.

Honnêtement, je ne pense pas que l'imitation soit une douleur pour tout un chacun.
Je vois les gosses, au collège, imiter, que ce soit les copains copines, les grands frères, la mère, le grand père, ou les idoles dans les magasines.
Ils testent des comportements, voient ce qui marche, gardent ce qui leur convient.
Ils jouent dans la cours de récré à être adulte, ils s'entrainent durement, de la couleur des chaussettes à la valse des amoureux.

et clairement, si tu loupes cette étape, dans ta vie, ça me semble compliqué pour la suite.
Ou bien si tu apprends les mauvaises stratégies...
On ne répète que ce qui a marché, car on en tire du bénéfice. Pavlov, renfoncement négatif positif, toussa. Même si le résultat semble catastrophique. Ya des bénéfices secondaires qui viennent mettre le bazar dans l'histoire. Le tout par la suite étant de réussir à les trouver, et les combler, pour ne pas retomber dans les mauvais comportements. Tout dépiauter. Voir les tenants et les aboutissants, les facteurs qui jouent.
Bref, devenir réellement conscient de soi.

Pour ça, toute information sur le fonctionnement cérébral est important.

Ya quelques unes de mes bizarreries que j'ai expliquées par la douance, et mine de rien, ça soulage.
Se dire "ben non, en fait, t'es pas totalement con".

Il n'a échappé à personne qu'un crétin HQI ressemble trait pour trait à son homologue moyen. Pour moi, la question est close, là.

lol
Ben tu sais, moi ça m'a pris un bon moment, pour l'admettre.
Parce que je me pensais vraiment trop con pour pouvoir juger de ça.
(maintenant, je me fais plaisir lol)
Alors bravo à toi ^^

Merci d'avoir pris le temps de répondre tout ceci. C'est toujours intéressant de comprendre l'autre, et voir pourquoi et comment.
Je n'attends pas de réponse particulière de ta part Wink
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9782
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 37
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum