Dynamique des groupes

Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Dynamique des groupes

Message par Chuna le Lun 18 Juin 2018 - 1:01

Quand j’étais jeune, il y a de ca de longues années, j’ai fréquenté des groupes.
2 en fait.
(Pasque sinon je suis asociale et je n’aime pas quand ça dépasse 2-3 personnes lol)
(Je suis plus du genre à avoir plein d’amis que je vois séparément, voire qui ne s’entendent carrément pas)

Et donc ces groupes étaient finalement peu soudés.
Je m’entendais vraiment avec 1 ou 2 personnes, les autres, nous n’avions pas d’affiné, voire je les subissais carrément.

Qu’en est il en général ?
Ce que j’ai vécu est courant ou plutôt marginal ?
Comment fonctionnent/fonctionnaient vos groupe d’amis ?

Question subsidiaire: arrivez vous à développer une relation proche dans un groupe, ou vous faut il une certaine intimité ?

Chuna

Messages : 15253
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par Invité le Lun 18 Juin 2018 - 1:43

Dans "groupes d'amis", il y a une double difficulté : celle du groupe et celle de l'amitié. Etant un ami fort médiocre (étant globalement distant d'une part, et n'ayant pas trop besoin des autres d'autre part), et éprouvant un agacement extrêmement rapide en observant les dynamiques de groupe, je suis sans doute le moins apte à répondre à la question.

Toutefois, il m'est arrivé, au cours de la vingtaine, de faire partie d'un groupe de cinq/six humains (et quelques +1 occasionnels) ; nous partagions pas mal de choses (études/cinéma/soirées/passions/musique.) Je n'irais pas jusqu'à dire que nous étions soudés et bff, mais nous nous entendions bien, étant tous bienveillants et aucunement toxiques les uns pour les autres. Nous avions du plaisir à nous voir, sans rythme ni routine, nous nous apportions une certaine joie issue des ressemblances et des différences, et n'attendions jamais rien les uns des autres. Si on se voyait, tant mieux, sinon, tant pis. Ce sont sans doute de bonnes raisons qui ont fait que ça pouvait fonctionner. Des couples s'y étaient même formés.
Chacun avait une sorte de place particulière (presque un rôle à tenir ?), rendue évidente par nos caractères différents, voire complémentaires.

Lorsque les uns et les autres déménagèrent, se marièrent et eurent beaucoup d'enfants, la dynamique cessa peu à peu. Toutefois, on se revoit parfois - rarement, mais toujours avec plaisir.

Je n'ai pas répondu à ta question, mais j'ai raconté quelque chose de personnel, c'est déjà un effort considérable ici :-D

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par Lac-Thé-Rose le Lun 18 Juin 2018 - 21:08

Bonjour,

Ce weekend j'étais en groupe. Cela s'est bien passé.

J'ai ressenti des empathies : par exemple, j'entends comme une voix intérieure "je vais bouger la jambe", et tandis que j'hésite à déplacer mes jambes, ma voisine change de position. Ou, j'entends intérieurement "cela mérite un baiser", et untel revient faire la bise à ma voisine.

J'hésitais sur la réalité de ce que j'entendais, parce que j'avais presque envie de dire à voix haute ce que je comprenais, mais je ne voulais pas prendre le risque de parler toute seule.

Ces exemples sont intéressants car ils ne me mobilisaient pas directement, mais je participais au groupe par ma disponibilité. Je me suis posée la question de la limite de mon initiative : à quel point suis-je hypnotisée , ou capable de choisir indépendamment ce que je fais...

Ta question sur l'intimité : je me lavais toute nue dans les douches collectives mixtes, mais le respect cordial et les conversations de circonstance ne sont pas devenues une relation proche.

Voilà pour une expérience ponctuelle de groupe.
Lac-Thé-Rose
Lac-Thé-Rose

Messages : 717
Date d'inscription : 18/07/2016

http://yopyyo.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par I am just Nath le Lun 18 Juin 2018 - 22:41

J' ai côtoyé plusieurs groupes totalement différents. Et quand  je croisais des personnes de chaque groupe, qui parfois se croisait, aucun n avait la même image de moi, c était drôle.  Pour le carnaval, c était génial, j invitais de tout groupe, ça faisait de ces mélanges, comme ZC, et j étais le dénominateur commun petit ou le PPCM. Dans chaque groupe, j ai plutôt été la dynamique.
À te lire, je trouve que partout, et on peut s en faire un atout, on a un mode de soi en groupe, où on approfondit moins, et un mode ou plusieurs si ça colle plus avec des personnes plus proches dans chaque groupe avec qui on se voit en particulier. J aurai mal vécu si je n avais fait comme cela, à avoir plusieurs groupes différents mais avec tous j avais des points communs, des centres d intérêt, sinon je me serai appauvrie et j aurais use des gens. Les deux sont chouettes. Du fun léger et du plus profond. Ce que m a inspiré ton fil.
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 12899
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 48
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par Chuna le Lun 18 Juin 2018 - 23:15

Merci pour vos partages. C'est intéressant Smile

@Aube : "et éprouvant un agacement extrêmement rapide en observant les dynamiques de groupe"
Tu pourrais développer un petit peu, stp ?

J'ai créé ce post en songeant aux groupes d'amis, initialement, mais je crois que je vais réfléchir aux différents groupes que j'ai fréquentés, notamment dans le cadre du travail.
Clairement, j'ai très peu d'expérience de groupe.
Au final, yen a un seul auquel je me suis sentir appartenir.

Je me rends compte que je ressens un besoin d'appartenance.
C'est d'ailleurs ce que je recherche sur zébra, et que j'ai cherché ailleurs avant. Mais avec beaucoup de difficultés.

C'est probablement pas un bon plan ici, car il existe finalement de petits groupes d'affinités, autour d'une thématique un peu foireuse, et des gens qui viennent avec des attentes très différentes, et des idées très variées. et je constate que cette diversité mène à la guère et rarement à l'échange.

Je suis tombée tout à l'heure sur une vidéo que j'ai trouvé intéressante...



On trouve quelques éléments de réponse sur certains comportement de groupe.

Liens de près ou de loin par rapport à ma thématique ? ^^

Chuna

Messages : 15253
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par Elliot le Lun 18 Juin 2018 - 23:55

Moi perso, je m'épanouis plus dans des soirées en tête à tête qu'en groupe.

En groupe, je vais moins parler et si il y a un profil + leader, je le laisserai prendre la main sur la discussion. J'interviendrai pour sortir une blague ou donner un autre point de vue, une statistique, un fait ...

Je me rends compte maintenant que c'est un faux self.

Je n'essaie de toutes façons pas d'être proche ou intime en groupe.
Si je me "livre" un peu plus ce n'est qu'en tête à tête. Là où je peux être concentré à 100% sur les réactions de l'autre pour "analyser" comment il prend ce que je lui dis.

Mais j'arrive quand même à m'amuser dans des soirées de groupes Wink
Elliot
Elliot

Messages : 1177
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 38
Localisation : Dans la stratosphère

Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par Chuna le Mar 19 Juin 2018 - 0:04

Pareil à 100%, sauf pour le fait de s’amuser : ben des fois non.
Parfois, je peux plomber l’ambiance à sortir des références scientifiques. C’est pire qd je me sens mal à l’aise et pas à ma place.
Je suis douée pour faire tapisserie Dent pétée
Je pense au groupe des collègues de travail (que j’adore) et la fois ou des voisins m’ont invitée.

Chuna

Messages : 15253
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par Elliot le Mar 19 Juin 2018 - 7:55

Ben je m'amuse pas forcément à tous les coups.
Mais dans un groupe où je connais déjà un minimum les gens, un petit peu d'alcool histoire d'arrêter de tout analyser et ça passe Wink
Elliot
Elliot

Messages : 1177
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 38
Localisation : Dans la stratosphère

Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par Invité le Mar 19 Juin 2018 - 10:02

J'ai lu le sujet hier, et j'ai compris qu'il est difficile pour moi de me penser par rapport à un groupe. J'ai une grande difficulté à me mêler à des groupes constitués artificiellement, avec des personnes que je n'ai pas choisies, ou qui sont là pour des raisons qui me sont imposées. Ou encore, et je te rejoins @chuna56, des groupes déjà constitués, où j'ai peur de faire tache ou de n'être pas acceptée. Même à mon âge, cela reste difficile.

J'ai eu deux fois des groupes d'amis : lors de mes études, et du travail dans les centres aérés. Ils étaient au nombre de 5-6, jamais plus, et les deux fois, seulement des garçons. Je suis fascinée par la façon dont j'exploite des facettes différentes de ma personnalité selon les personnes que je côtoie. Il ne faut pas penser trop vite "faux self", ce n'est pas parce qu'on s'adapte et cherche une harmonie avec d'autres personnes que c'est faux. Je crois vraiment que des personnes différentes de nous ont la capacité d'éveiller des "notes" qu'on n'avait pas encore jouées jusque-là. Et pourtant, elles sont en nous, ces notes. On peut ensuite décider de les accepter, de les intégrer à notre composition personnelle, ou de les laisser de côté.

Quand je me suis trouvée dans ce genre de situation, je me suis enrichie par les autres. Parfois aussi, puisqu'on parle de dynamique de groupes, les configurations, partant d'un groupe de six par exemple, où l'on se trouve à deux ou à trois selon les occasions, j'ai envie de dire les constellations que cela forme, occasionnent des états émotionnels, des sujets de conversations, des "modes d'être" différents.

Je suis toutefois plus à l'aise dans les tête-à-tête amicaux, il m'est plus facile de me livrer et de parler de moi, et je peux tester plus facilement la confiance que peut m'inspirer la personne.

Edit : comme tu mentionnes les groupes sur le forum, je m'interroge, ne sachant pas si on peut considérer un ensemble virtuel comme un groupe constitué... J'arrive ici à me mêler à des conversations sur des sujets qui m'intéressent, où j'ai des choses à dire, ou alors où je sens que je peux partager et m'amuser. Mais comme toi, je pense que j'aurais du mal à m'immiscer si je sentais que les personnes se connaissent bien, plaisantent entre elles, à moins qu'on ne me tende la perche. Quand c'est le cas, je m'aperçois du fait que j'y retrouve un peu les mêmes personnes, avec qui j'ai déjà échangé, et qui se sont montrées bienveillantes.
J'ai même une tendance naturelle à suivre les discussions en fonction de ces personnes. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par isadora le Mar 19 Juin 2018 - 10:47

j'ai beaucoup de mal avec les groupes, mon seuil de tolérance est de 4 à 5 personnes au total. un repas partagé à plus de 6 m'épuise, même avec ma famille.

dès que ça dépasse, il faut que le groupe s'oriente vers un but commun à toutes les personnes présentes : un bal, une activité sportive, une réunion d'information, une manifestation, une cérémonie. j'ai l'impression que ça neutralise un peu le groupe en le réduisant à son objectif.

en groupe, j'ai besoin d'être physiquement et mentalement en périphérie. j'aime être juste sur la marge. un peu dedans et un peu dehors. à la fois impliquée et observatrice. j'ai besoin de savoir que je peux m'abstraire mentalement et physiquement rapidement.

dans mon travail, je sais animer un groupe et j'y prends un certain plaisir, de l'ordre du challenge, (comme capter l'attention de 56 étudiants) mais cela reste de l'ordre de la représentation. donc, dès que la réunion est terminée, je reprends une place à la frontière.

mon DG m'a un jour accusée d'avoir créé ma "SARL interne" au sein de la structure et ne pas jouer collectif : un avantage, alors que la structure se casse la figure, ma "SARL interne" continue de très bien se porter.

après ça, je sais aussi faire semblant mais ça me fatigue.

lorsque j'accorde de l'attention à une personne, c'est à fond, alors accorder de l'attention à plusieurs personnes avec ce niveau, c'est au-dessus de mes forces. les gens qui ne me connaissent pas intimement en concluent que je suis hautaine et imbue de ma personne.

mais c'est juste parce que je n'ai pas encore eu le temps de m'intéresser à eux pleinement.
isadora
isadora

Messages : 1510
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par Invité le Mer 20 Juin 2018 - 2:30

@ Chuna

Oui, je peux développer, comme suit :

L'un des éléments qui me caractérise est l'observation et le décryptage rapide des schémas répétitifs. Cela peut, dans certains cas et/ou pour certaines personnes, être un ravissement, mais dans le cas des dynamiques sociales, des attitudes et des comportements de groupe, je ressens très souvent un agacement, donc, voire même un malaise, ou pire.

Je crois que c'est tout ce qui est prévisible et banal qui provoque cela. Deviner le comportement de chacun des membres, ne pas être surpris de l'évolution des relations, du rôle que chacun joue, encore et toujours, de la posture, des faux-self. Celui (ou celle) qui se plaint, celui qui s'affirme, celui qui cherche (avec plus ou moins de succès) à faire rire, celui qui veut à tout prix être au centre, celui qui n'est dans le groupe que pour séduire l'un des autres, celui qui colle, celui qui glousse, celui qui casse les couilles pieds, celui qui déconne, celui qui est needy, celui qui est sérieux, celui qui est toxique, celui qui joue au chef, bref tous ces acteurs qui créent chaque fois les mêmes histoires, les mêmes affrontements, les mêmes amourettes, avec réserve ou avec excès (qui commencent en sourire suffisant et s'achèvent en larmes amères), et tissent les mêmes liens, temporaires ou durables, mais qui ont la même couleur, la même odeur et la même saveur que mille autres liens. Déjà vu, déjà vu.
Et on recommence.

Cela peut sembler caricatural (et ça l'est), mais c'est souvent ce qui se passe au sein des groupes constitués sur un temps long ou court.

Dans le cas des groupes d'amis assez restreints en nombre (plus ou moins 6) et apaisants (comme celui que je mentionnais), c'est un peu plus nuancé du fait d'un équilibre qui peut faire réellement du bien. Mais malgré tout, rapidement, chacun est à une place rassurante, habituelle pour les autres (et souvent définie à la fois par soi et par les autres), ce qui stabilise en apparence le système, mais le rend aussi fragile. Par exemple, le jour où le bout-en-train fait la gueule, ou quand la prude se fout à poil après avoir descendu une bouteille de vodka, le microcosme panique !

Ayant, en dehors du groupe sus-mentionné, l'habitude de fréquenter toute sorte de groupes sur des temps parfois longs, y compris dans la sphère professionnelle, j'opte pour plusieurs attitudes salvatrices que je ne détaillerais pas ici. Dans les rassemblements très ponctuels, l'une d'entre-elles, que certains ont déjà observé aux BD ou ailleurs, est de disposer d'un instrument de musique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par Chuna le Sam 23 Juin 2018 - 11:50

Un peu de temps devant moi pour répondre sérieusement Smile

Merci encore Smile

@Darlène :

Il ne faut pas penser trop vite "faux self", ce n'est pas parce qu'on s'adapte et cherche une harmonie avec d'autres personnes que c'est faux. Je crois vraiment que des personnes différentes de nous ont la capacité d'éveiller des "notes" qu'on n'avait pas encore jouées jusque-là. Et pourtant, elles sont en nous, ces notes. On peut ensuite décider de les accepter, de les intégrer à notre composition personnelle, ou de les laisser de côté.

J'ai tendance à penser la même chose.
Ici, on parle souvent de faux-self, propre aux zèbres, mais je pense que c'est une erreur de croire que ça leur est réservé.
On s'adapte toujours aux gens qui sont en face de nous, et c'est normal. On se comporte pas de la même façon que ce soit notre patron, ou nos potes.
Là où ça pose souci, c'est si on s'adapte trop, et dans le cadre intime. Si à un moment donné, on ne peut pas baisser totalement et à 100% les défenses, et agir sans pression, forcément, on finit par péter un câble (et à priori, les Z ont tendance à exagérer la chose)
Dans un groupe d'amis, tout le monde interagit avec tout le monde, ça complexifie les choses, et la manière de s'adapter.

Spoiler:
C'est là que moi je ne suis pas très bonne. Je me retrouve totalement inhibée, et je me mets à faire lampadaire ("le lampadaire, c'était moi!!!!!" Dent pétée ) Surtout si ya de fortes personnalités qui vont blaguer et attirer l'attention à eux (comme dit Aube, yen a toujours un au mois, statistiquement). Puis généralement, c'est bruyant, ça parle dans tous les sens, et je suis perdue.

Je suis toutefois plus à l'aise dans les tête-à-tête amicaux, il m'est plus facile de me livrer et de parler de moi, et je peux tester plus facilement la confiance que peut m'inspirer la personne.

N'est-ce pas le cas de tout un chacun ?
Je me questionne, à savoir si réellement les gens se confient face à leur groupe d'amis...

Je pensais en écrivant ça aux groupes de copines, du style sex and the city, où on voit des nanas se raconter leur vie, leurs potins, leurs amours, leurs emmerdes... Je l'imagine comme des petits groupes, plutôt. 3-4 copines.
Je sais pas comment ça marche chez les garçons, si c'est différent. M'est avis que oui, sans certitude ^^

comme tu mentionnes les groupes sur le forum, je m'interroge, ne sachant pas si on peut considérer un ensemble virtuel comme un groupe constitué... J'arrive ici à me mêler à des conversations sur des sujets qui m'intéressent, où j'ai des choses à dire, ou alors où je sens que je peux partager et m'amuser. Mais comme toi, je pense que j'aurais du mal à m'immiscer si je sentais que les personnes se connaissent bien, plaisantent entre elles, à moins qu'on ne me tende la perche. Quand c'est le cas, je m'aperçois du fait que j'y retrouve un peu les mêmes personnes, avec qui j'ai déjà échangé, et qui se sont montrées bienveillantes.
J'ai même une tendance naturelle à suivre les discussions en fonction de ces personnes.


C'est un groupe, mais de qualité virtuelle, je pense.
Donc avec des types de dynamiques propres, différents d'IRL.
Ce que je trouve drôle, c'est que généralement, quand une personne fraichement arrivée commence à s'entendre avec une personne d'un "groupe" (c'est plus des affinités bien entendu), elle va rapidement s'entendre avec les autres personnes du groupe.
Le biais, ou ptèt simplement l'explication, c'est que forcément, quand on voit un pote s'intéresser à une personne, comme on le connait, qu'on lui fait confiance, on a tendance à aller voir le nouveau venu, s'il y a quelque chose "d'intéressant".
Mais qd même, je crois que certains façons de fonctionner s'attirent virtuellement.
Je le vois ici, mais je le voyais ailleurs.
ça forme une grosse communauté complexe.
Même avec les chieurs.
Si tu enlèves les chieurs (tous), mine de rien, le système fonctionne moins bien.
ça rejoint un peu ce que j'avais lu sur les études sociologiques concernant le bouc émissaire qui va consolider les relations entre les employés dans une entreprise, par ex
on le retrouve dans d'autres systèmes, je l'ai malheureusement constaté dans une de mes classes cette année Sad
et je le vois également dans mon équipe de travail. L'agacement collectif contre une personne en particulier est communicatif, et amplifié. Il est compliqué de résister au système...

Chuna

Messages : 15253
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par Chuna le Sam 23 Juin 2018 - 11:57

@Aube : Merci d'avoir développé.

Je crois que c'est tout ce qui est prévisible et banal qui provoque cela.
Oké. Mais dans ce cas, question très con, pourquoi continuer à tenter de fréquenter des groupes (hors travail, bien entendu, je me doute qu'au boulot on n'a pas trop le choix) ?

Chuna

Messages : 15253
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par 'C.Z. le Sam 23 Juin 2018 - 14:06

Excuse:
Il y a trop à lire pour que je m'enfile tous les commentaires, donc je ne suis pas désolée de ne pas vous lire, et pour autant, je vous aime bien.

Neil Gaiman, in American Gods a écrit:On est ce que on estime être.

Partant de là, on peut comprendre que dans un groupe, si chacun estime qu'il a cette place là et que l'autre celle-ci, qu'aucune de ces estimations n'est objective et encore moins explicite et bien, c'est forcément le bordel.

DONC ce n'est pas étonnant, même si mon raisonnement l'est ^^. D'ailleurs, ce n'est pas moi qui te donnerais des conseils en matière de dynamique de groupe : je trouve bien plus de sens dans leurs comportements en observant une journée une horde de chevaux qu'à vivre pendant des années avec les membres d'un même groupe.

MAIS mon groupe, j'ai ça à lui dire :
Gainsbourg/Aznavour, in Parce que a écrit:
Parc'que je n'ai que toi
Mon cœur est mon seul maître et maître de mon cœur
L'amour nous fait la loi
Parc'que tu vis en moi
Et que rien ne remplace les instants de bonheur
Que je prends dans tes bras...
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 38
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par Invité le Sam 23 Juin 2018 - 15:41

@ Chuna : je n'en fréquente plus, sinon comme "visiteur occasionnel", mais je n'ai pas pour objectif d'être autre chose qu'un passager à mi-chemin entre le sociologue désabusé et l'électron libre.
Ici par exemple, sur ZC, on pourrait dire, comme dans Lost : "il marche parmi nous, mais il n'est pas l'un d'entre nous."
C'est vrai aussi ailleurs. Et ce n'est pas bien grave.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par Chuna le Sam 23 Juin 2018 - 18:17

je trouve bien plus de sens dans leurs comportements en observant une journée une horde de chevaux qu'à vivre pendant des années avec les membres d'un même groupe.

Ah ben pour une fois c'est pas moi qui dit ça Pété de rire

Mille fois d'accord! (pareil avec les chats, chiens, oiseaux...)


Ceci dit, ya un sens également aux dynamiques humaines. Si l'on sait facilement décrypter le langage corporel, ça doit être plus clair.
Comme Aube, quoi.

Moi j'ai plus observé de bestioles que d'humains, vu que je fuis les humains.

@Aube : tu te montres fort désabusé sur ce sujet. J'espère que ça se cantonne pour toi sur ce thème.

(ceci dit, ptèt qu'on peut être désabusé et heureux, hein, je vois probablement de manière trop étroite)

Chuna

Messages : 15253
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par LaArchiMadOldR le Dim 24 Juin 2018 - 11:42

Pour ma part, je suis très sensible à ce qu'explique la super vidée que tu as mise plus haut.
Heureusement pour moi, ce que je cherche, ici comme ailleurs, ce sont des liens, pas une appartenance...
parce que groupe implique distinction ingroup vs outgroup donc phénomène de rejet
affraid
Je pense, comme toi sauf erreur, que zc n'es pas un outil favorisant l'appartenance (par contre l'exclusion, oui!).
LaArchiMadOldR
LaArchiMadOldR

Messages : 817
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 43
Localisation : Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Dynamique des groupes Empty Re: Dynamique des groupes

Message par Chuna le Dim 24 Juin 2018 - 12:52

en tout cas, chez moi, ça n'a pas favorisé le sentiment d'appartenance à un groupe zèbre, bien au contraire Dent pétée
J'ai rencontré ici des esprits libres, ceux qui avancent seuls, totalement seuls, qd même bien ils aient envie d'être reliés au monde et ils y arrivent.
Ce que je crois que je suis un peu tout au fond de moi, caché sous tout un tas de couche de bordel qui montre juste l'inverse lol

Chuna

Messages : 15253
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum