Zebritude et colopathie?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Zebritude et colopathie? - Page 2 Empty Re: Zebritude et colopathie?

Message par My_illusion le Jeu 10 Jan 2019 - 14:58

Les couil*es sont utiles à un endroit:
quand on les a au cul. Ps: je suis également une castratrice mais essentiellement de chats et chiens mouhahahah
Saxifrage* a écrit:
Donc:
Je garde mes ovaires mais je me débarrasse des couillus, ok.
… mince, j'vais donné raison à celui qui me traitait de castratrice..!

My_illusion

Messages : 1737
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Zebritude et colopathie? - Page 2 Empty Re: Zebritude et colopathie?

Message par Zarbitude le Jeu 10 Jan 2019 - 14:59

Moi je suis presbyte.....et parfois casse couilles Razz
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7548
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Zebritude et colopathie? - Page 2 Empty Re: Zebritude et colopathie?

Message par My_illusion le Jeu 10 Jan 2019 - 23:02

Rhooooo Razz zarbitude tu as trop pressé ton citron là
My_illusion
My_illusion

Messages : 1737
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Zebritude et colopathie? - Page 2 Empty Re: Zebritude et colopathie?

Message par siamois93 le Ven 11 Jan 2019 - 0:45

P'tain faites chier
siamois93
siamois93

Messages : 6761
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Zebritude et colopathie? - Page 2 Empty Re: Zebritude et colopathie?

Message par Moglerith le Lun 18 Nov 2019 - 17:30

Je suis contente de tomber sur ce sujet

J'ai moi même découvert l'année dernière que j'étais colopathe.
J'aurais aimé que ce soit un formidable pouvoir psychique de power ranger mais non.
Donc en gros j'ai toujours eu mal au ventre depuis ma plus petite enfance, toujours eu des problèmes aux intestins divers et variés.
Pour me rendre compte vers mes 25 ans qu'il faudrait peut-etre arrêter le lait parce que quand même quelque chose ne va pas ( merci le matin léger de lactel).
Donc première étape découverte de l'intolérance au lactose.
Prise de médocs comme la trimébutine qui m'aide bien. J'ai vu un spécialiste RAS.
De toute façon quand tu vas voir ces mecs là à moins d'avoir un cancer stade 4 tu n'as jamais RIEN.
TOUT VA BIEN alors que toi tu es plié en deux toute la journée.

Donc bon le temps passe et l'année dernière suite à ma reprise du travail ( fin de pause bébé) J'ai commencé à faire des putains de grosses crises hyper douloureuses. Qui me faisaient à moitié perdre la boule. Sans dec.
Je suis passée pour une grosse hystérique aux urgences, parce que j'avais à moitié des pertes de connaissances associées à des douleurs terribles. Ayant été oubliée dans un coin parce que je cite " je simule" dixit l'infirmière j'ai fini par appeler mon conjoint et partir sur mes deux pattes pour finir le soir même aux urgences d'un autre hôpital.
Eux ils ont penché pour des calculs biliaires, après examens etc ce n'était pas ça ou peut être que si mais le calcul aurait pu être évacué.
Bref j'ai fini par quitter ce job qui était épuisant.
TOUT CA POUR DIRE.
Je pense que ma colopathie est bien présente mais hyper accentuée par la fatigue. La colopathie est déjà un gros draineur d'énergie chez moi et je me demande de plus en plus si mon manque d'énergie au quotidien, le fait d'être Hs en permanence ne viendrait pas de là tout simplement.
Je dois retourner chez ma généraliste pour remettre mon traitement de Trimebutine et météospasmyl en place qui m'avait bien aidé à une époque.

Franchement j'en peux plus de tous mes problèmes collés les uns aux autres. Hypersensibilité, difficultés sociales, colopathie, fatigue chronique, dyspraxie. Je suis pas sure de tenir comme ça jusqu'à 80 piges les amis.

QUESTION GENERALE pour tous les colopathes : Etes vous des personnes subissant une fatigue chronique? Comment gérez vous votre emploi par rapport à ça et vos activités du quotidien?

Merci les animaux sauvages indomptables
Moglerith
Moglerith

Messages : 48
Date d'inscription : 14/08/2019
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Zebritude et colopathie? - Page 2 Empty Re: Zebritude et colopathie?

Message par Zarbitude le Lun 18 Nov 2019 - 17:50

Il parait qu'on peut faire analyser sa flore intestinale mais je ne m'y suis pas encore vraiment intéressée ni pris de RV.
Mais certains problèmes que tu cites pourraient provenir d'une flore intestinale déficiente.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7548
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Zebritude et colopathie? - Page 2 Empty Re: Zebritude et colopathie?

Message par My_illusion le Lun 18 Nov 2019 - 18:20

Bonjour Moglerith,

Oui ça affecte de par la fatigue et la douleur chronique rend plus à cran.

C'est une pathologie que je ne parviens vraiment pas à comprendre… Car elle évolue. Alors que ça fait des années que je chie mou, mnt il m'arrive d'être un peu constipée, alors là, je ne sais pas d'où ça vient. Ya deux nuits, réveillée par les crampes intestinales, chiasse totale à 4h. Difficile de comprendre pourquoi parce que je n'identifie pas les facteurs récurrents.

Ce que je pense, c'est qu'il y a une hyperstimulation neurologique (diarrhée) et à d'autres moments une hypostimulation (constipation). Cette stimulation varie sur un continuum selon x facteurs. Es-tu quelqu'un de nerveux? (ça peut se traduire de façon très diverse). Problème de communication neuro. Je crois que mon nerf vague fait n'importe quoi.

J'essaie de moins y prêter attention et calmer mon hypernervosité (quand j'y arrive…). Quand l'esprit est occupé par une activité qui demande de la concentration mais pas stressant, ça rend plus calme. Je ne mange plus de poivrons car eux je pense qu'ils provoquent une trop forte irritation de la muqueuse digestive. Ainsi que les tomates du commerce. J'évite tout ce qui est trop gras et de ne pas manger trop en une fois. Les intestins vont mieux lorsqu'il y a peu à digérer.

Il faut tenter d'installer une routine. Vider ses intestins avant d'aller au boulot, manger pas trop lourd et quantité raisonnable, éviter les stress évitables et… Marcher, faire du sport, ca détend le corps. Après le repas de midi je marche 15-20 minutes.
Les probiotiques et ferments lactiques ne me font rien.
Une transplantation de microbiote fécale a de bons retours car les terminaisons nerveuses communiquent avec les bactéries de notre microbiote. Des gens "revivent" après ce genre de transplantation…

Je suis dans une période où ça va pas trop mal, même s'il y a des accès aigus. Et je ne sais pas l'expliquer, je suis toujours autant sous pression et nerveuse, avec 10 000 choses à faire.

Lors de crise très forte, je prends un myorelaxant des muscle lisses (qui fait en même temps anti-dépresseur et me fait passer une vraie nuit). Un spasmolytique peut parfois faire l'affaire aussi en journée.

Il est possible qu'un traitement anxiolytique (léger) puisse avoir un effet positif. A voir avec ton généraliste?

Bon courage Moglerith
My_illusion
My_illusion

Messages : 1737
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Zebritude et colopathie? - Page 2 Empty Re: Zebritude et colopathie?

Message par Moglerith le Lun 18 Nov 2019 - 18:31

Merci pour ta réponse.

Je n'ai pas de tels problèmes au niveau du transit. Plutôt des douleurs et un genre de rétractation du colon qui fait que j'ai tendance à me recroqueviller sur moi même, comme si les intestins se réduisaient comme un accordéon tu vois. Je me tiens moins droite et quand je vais mieux je me redresse.
Je pourrais explorer cette histoire de microbiote mais je ne sais pas du tout comment m'y prendre. Ma généraliste est plutôt très terre à terre je ne suis pas sure que ce genre de recherche lui dise qqch. Par terre à terre je veux dire que j'ai déjà vu des spécialistes qui m'ont dit RAS...
Je ne peux pas manger de poivron non plus, la peau en fait, j'épluche les poivrons les rares fois où j'en consomme et si il y a en dans un plat que je n'ai préparé je ne les mange pas.
Je mange de l'ail bio uniquement, échalotte et oignon pareil.
L'ail non bio peut me détruire littéralement le bide pour plusieurs jours. Surtout l'ail cru. Déjà testé dans un houmous maison lors d'un apéritif j'ai vraiment eu très mal.
J'ai découvert que je tolère l'ail bio en petite quantité donc c'est déjà pas mal pour mes propres recettes.
Je ne peux pas manger de camembert non plus et certains fromages ( c'est dur pour moi).
Je ne peux pas manger à l'extérieur j'ai 99% de risque d'être malade si je mange qque chose qui ne vient pas de chez moi. Impossible de digérer quoi que ce soit d'industriel ou de transformé. Tout ce qui vient d'une cantine il faut oublier.
Je ne mange pas de viande, parce que ( entre autres) je ne digère pas les graisses animales.
C'est un peu compliqué tout ça... Mais on fait avec dans notre cocon.
Hors du cocon c'est chiant et difficile de tout expliquer aux gens qui mangent de tout. Je déteste être invitée à manger chez qqun parce que ça finit tjrs en catastrophe pour moi.
Je ne digère pas l'alcool non plus. BREF.

La marche me fait aussi du bien mais il pleut trop en ce moment c'est vraiment pénible.

Moi aussi j'aimerais identifier le pourquoi de tout ça. En attendant je fais comme je peux.

Mais c'est très handicapant, mon intestin me bouffe toute mon énergie vitale.
Moglerith
Moglerith

Messages : 48
Date d'inscription : 14/08/2019
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Zebritude et colopathie? - Page 2 Empty Re: Zebritude et colopathie?

Message par My_illusion le Lun 18 Nov 2019 - 20:27

Les médecins connaissent peu cette pathologie, le raccourci « psychosomatique » est vite fait mais c’est multi factoriel. Le processus neurologique n’est pas encore élucidé de ce que j’en ai lu. 

Oui pour la peau de poivrons, pour preuve, elle se retrouve telle quelle à la sortie. 

Je crois que la sauce tomate qu’un ami a apporté m’a donnée la crise nocturne. Vu que même les mini morceaux de carottes sont ressortis sans être digérés, elle est trop acide je crois. J’en ai remangé mais moins ce soir, je verrai bien... 

J’aime bien manger de tout, les plats préparés je les digère même mieux je dirais. Enfin, pour bien faire faudrait manger la même chose pendant une semaine pour comparer. 

J’ose espérer qu’un jour y aura un traitement. Courage
My_illusion
My_illusion

Messages : 1737
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Zebritude et colopathie? - Page 2 Empty Re: Zebritude et colopathie?

Message par Zorglub_33 le Mar 19 Nov 2019 - 11:03

Moglerith a écrit:
QUESTION GENERALE pour tous les colopathes : Etes vous des personnes subissant une fatigue chronique? Comment gérez vous votre emploi par rapport à ça et vos activités du quotidien?

Oui pour la fatigue chronique, sans savoir d'où ça vient. La colopathie n'étant pas permanente chez moi. Les émotions me fatiguent beaucoup.

Avec une vingtaine d'années de recul : la colopathie, en ce qui me concerne, parfois ça vient du stress, plus jeune parfois ça venait des hormones, parfois c'est plus marqué quand je suis un peu en surpoids par rapport à mon poids "de forme". Ca se déclenche quoi que je mange ce qui est plutôt cool je trouve. Ca se déclenche généralement le lundi après-midi, jamais le week-end ni en vacances (ah ah ah ah !).

Dans les remèdes, en vrac : la trimébutine est ma copine, mais je ne l'utilise que rarement, quand une crise dure auquel cas je fais une petite cure de deux ou trois semaines. Ponctuellement quand j'ai vraiment trop mal j'en prends un cachet, et j'en ai toujours dans mon sac à main. Il y a quelques années, j'avais découvert par hasard que la propolis contribuait à calmer les spasmes intestinaux avec beaucoup d'efficacité. La marche, c'est excellent, l'automassage du ventre ça aide aussi. Au boulot j'utilise des tisanes "digestion légère" en début d'après-midi, ça calme un peu. Je pense surtout que la retraite calmera probablement tout ça Laughing

En ce qui concerne la fatigue chronique : je vis avec. Et surtout, je ne la laisse pas prendre le dessus. Quand je suis fatiguée, je bouge. Je fais du ménage, je vais à la salle de sport,... tant qu'à être fatiguée autant que ce soit pour une bonne raison, et avec un résultat positif. Par contre, je m'accorde une sieste tous les dimanches après-midi, c'est impératif pour que je puisse tenir.

Zorglub_33

Messages : 156
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum