Présentation (ou roman ?)

Aller en bas

Présentation (ou roman ?)

Message par Elliot le Sam 9 Juin 2018 - 0:50

Bonjour à tous !

J’avais d’abord pensé suivre ce vieil instinct de camouflage en lisant d’autres présentations et de m’en inspirer. Et je me suis rappelé que je m’étais inscrit ici pour y être moi même donc c’est ce que je vais essayer de faire dans cette présentation (désolé, ça risque de traîner en longueur du coup Wink ).

Après quelques hésitations, je ne vais pas plomber l’ambiance en parlant de mon cercle familial Wink (malgré avoir choisi un pseudo qui n’est pas mon prénom pour pouvoir plus me livrer lol)
Je vais donc partir sur des choses positives ! (ça me ressemble plus ça Smile )

Déjà, je fais partie des “imposteurs” puisque je n’ai jamais passé quelque test que ce soit avant de venir m’inscrire ici  Very Happy
Mais la tolérance a l’air de mise, donc je ne m’inquiète pas.

Les premières fois où je me suis demandé si je ne comprenais pas les choses un peu plus vite que les autres, c’était pendant l’école primaire. Les cours n’allaient vraiment pas vite pour moi. Mais j’arrivai quand même à écouter et suivre. Du coup les notes suivaient sans vraiment forcer.

Suite à mes remarques sur mon ennui, mes parents se sont renseignés et j’ai été dans une classe avec 2 langues vivantes en 6e (à l’époque c’était en 4e que ça commençait).
Mais point de tests ou de détection quelconque.

Le reste de mes études s’est plutôt bien passé. Je ne fournissais que l’effort minimal pour que les devoirs soient considérés comme faits. Certains sujets m’intéressaient d’autres pas. Les notes s’en ressentaient bien sûr, mais je faisais ce qu’il fallait pour être toujours dans la moyenne + de la classe.
Il a par moments fallu faire des efforts, mais globalement, ça n’a pas été un calvaire (ce qui, de ce que je découvre, est déjà une chance).

En continuant sur les chances, je connais bien le flot de pensées ininterrompu (il m’a tenu compagnie dans bien des moments de solitude) mais lorsque je me concentre sur un sujet, même inintéressant, ces pensées se focalisent sur le sujet en question et n’en dévient que peu.

J’ai aussi eu la chance énorme de découvrir une passion qui est devenue mon métier.  

Même si du côté école / pro, je ne me plains pas, tout ceci s’est déroulé dans une solitude certaine.
Sans rentrer dans les détails sur le cercle familial, la proximité et les sentiments en étaient absents. Même si je cotoyais d’autres personnes dans ma scolarité, je n’ai jamais été proche de personne non plus.

A une époque où les tests de QI étaient à la mode à la tv et sur Internet, j’en avais fait quelques uns. Les résultats me mettaient dans la zone basse de la “surdouance”.
Je n’avais pas connaissance de tests plus poussés. Et, à ce moment là, je ne voyais pas vraiment d’intérêt à creuser plus ce sujet.
Je me disais juste que j’avais des capacités analytiques un peu plus poussées que la moyenne et que c’était une chance.
Je pensais aussi (et je pense toujours) que j’avais un “don” comme chacun devait avoir un “don” dans un domaine (musique, dessin, mémoire, habileté manuelle, volonté …). Donc je n’ai pas cherché plus loin.

J’ai été à nouveau sensibilisé au sujet l’année dernière après avoir fait la connaissance d’une nouvelle personne qui deviendra ma première amie proche après 36 ans de solitude psychique.
Après quelques heures de conversations (qui étaient étonnamment faciles), elle m’a avoué être “surefficiente” (je ne connaissais pas ce mot) et m’a demandé si je l’étais aussi. Je lui ai parlé de ces vieux tests (qui ne valent pas grand chose) que j’avais fait.

Après quelques questions sur d’éventuels sens développés, les pensées en permanence, la mémoire et avoir constaté mon empathie, elle m’a dit qu’elle pensait que je l’étais aussi.

Là encore, je ne voyais que peu d’intérêt de passer des tests. Je ne renie pas spécialement le fonctionnement de mes pensées ou de mon ressenti. Je suis comme je suis. Si c’est être surefficient, alors je le suis. Sinon, je ne le suis pas et ça ne va pas changer ma vie.

J’ai un peu changé d’avis lorsque je me suis rendu compte avec quelle rapidité nous avions établi une “connexion” (chose que je n’avais jamais connu même avec mon ex femme).
J’ai aussi un fils de 5 ans qui est un peu à part en matière de développement et s’intègre difficilement à l’école.

J’ai donc décidé de me documenter sur le sujet il y a 2/3 semaines.
Et là, c’est le drame lol
J’ai pris une bonne claque.

Même si mes sources principales ont été des vidéos Youtube (une fameuse psy à la maison notamment), j’ai reconnu énormément de ma façon d’être, de ressentir les choses, les gens …

Certains points de ma vie (comme mon enfance, mon ancien couple) sont résumés tels que je les ai ressentis et vécus avec une précision déconcertante.

Je suis donc encore en phase de “processage” de toutes ces informations (comme tous les termes : zèbre, SD, HP, HQI, HQE, THQI, …).

Jusqu’à maintenant je considérai que faire partie d’un groupe de personnes “surdouées” (ou peu importe le nom qu’on donne) relevait de l’élitisme et, quelque part, de la prétention.
Je commence à entrevoir qu’il y a bien d’autres choses derrière ces échanges. Donc, je passe outre mes préjugés et je tente l’aventure.

Je ne sais pas si je trouverai les réponses aux questions que je me pose ou si j’arriverai à retrouver une “connexion” (la précédente s’est interrompue inopinément :/ ), mais je pense que ce que je vais trouver ne sera pas ce que j’imaginais.

Un grand merci d’avoir lu cette présentation (quand je pense que j’ai essayé de faire court lol).

Au plaisir de vous connaître.
avatar
Elliot
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 167
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation (ou roman ?)

Message par kraschtm le Sam 9 Juin 2018 - 1:29

tu trouveras surement plein de choses, bienvenue a toi !
avatar
kraschtm
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 91
Date d'inscription : 01/06/2018
Age : 39
Localisation : HARAVILLIERS

https://www.instagram.com/kraschtm/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation (ou roman ?)

Message par Invité le Sam 9 Juin 2018 - 1:48

bienvenue :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation (ou roman ?)

Message par Elliot le Sam 9 Juin 2018 - 16:44

Merci pour l'accueil Smile
avatar
Elliot
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 167
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation (ou roman ?)

Message par Hortense le Sam 9 Juin 2018 - 21:50

Bienvenue.
avatar
Hortense
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1885
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation (ou roman ?)

Message par darlene sweetheart le Mer 13 Juin 2018 - 17:08

C'est un peu la même chose pour moi : une amie qui m'a interrogée directement sur une possible surdouance.
Je suis mitigée également quant au fait de poursuivre mes investigations par un test formel, d'une part à cause de cet aspect élitiste que tu mentionnes (impression de se surévaluer aussi), d'autre part parce que j'aurais l'impression de me couper de personnes intéressantes, quoique pas HP, de m'enfermer en quelque sorte.
J'aime les gens, j'aime découvrir leurs possibilités, et non les faire entrer dans des cases prédéfinies, et de plus, l'intérêt d'une personne ne se limite pas à son intelligence, mais aussi à ses qualités de coeur, à ses centres d'intérêt...
Vive la diversité ! Basketball
avatar
darlene sweetheart
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 220
Date d'inscription : 12/06/2018
Age : 40
Localisation : les sables

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation (ou roman ?)

Message par Elliot le Mer 13 Juin 2018 - 18:50

Merci d'avoir lu !

Moi non plus, je n'aime pas particulièrement mettre les gens dans des cases.
Mais à une époque où je voulais éviter des personnes promptes à se moquer ou à être blessantes, j'ai commencé (plus ou moins consciemment) à "ressentir" le caractère des gens.

Aujourd'hui, je n'essaie plus de mettre les gens dans des cases, mais mon ressenti reste là sans que je ne fasse quoi que ce soit.

Pour le test, c'est plus pour mon fils que j'hésite à le passer.
Moi je me sens bien comme je suis. Je n'ai pas la sensation d'être surévalué avec le résultat d'un test. Mais chacun son ressenti Wink
avatar
Elliot
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 167
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum