curieux = zèbre ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: curieux = zèbre ?

Message par Invité le Lun 14 Mai 2018 - 19:52

Arf, bon, je vais essayer de passer outre...

Pour revenir au sujet, cela me paraît compliqué de hiérarchiser les curiosités, chacun à les siennes, dans la mesure de ses intérêts et dans l'intensité utilisée de son potentiel. Alors un HPI peut avoir une curiosité plus intense (parce que la quantité d'information traitée est bien plus importante sur un même laps de temps), mais ce n'est pas une caractéristique définissante. Si un sujet, ou une question ne l'intéresse pas, les idées ne foisonneront pas plus que nécessaire ou au-delà de ce que son autodiscipline lui impose. Mais quelqu'un d'ordinaire peut aller très loin dans un sujet qui le passionne, lequel peut être très spirituel, métaphysique ou profond.

Sur certaines questions, pas nécessairement futiles, un surdoué peut se sentir très bête devant un initié sans qu'il soit question de l'intelligence de celui-ci. S'il s'intéresse à la question, le haut-potentiel l'explorera simplement plus rapidement qu'un quidam (ce qui ne signifie pas d'ailleurs plus efficacement s'il fonde ses réflexions sur de mauvaises prémisses).


Dernière édition par Ἑκάτη le Lun 14 Mai 2018 - 19:53, édité 1 fois (Raison : clarification)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: curieux = zèbre ?

Message par Jérémy34 le Lun 14 Mai 2018 - 22:28

il est fortement probable que j'ignore comment répondre à cette question sans tomber dans l'ignorance.

cela étant un haut degré de curiosité est la source du haut intérêt, et l'intérêt est la source de la douance.

les gens curieux de tout ne savent rien, et donc apprennent tout.

mais aujourd'hui tant de gens savent déjà tout. tant de gens ont réponse à tout. donc les gens ne savent rien et n'ont réponse à rien.

parce que la vraie réponse ne vient qu'après un long cheminement personnel, qui passe nécessairement par le relationnel, mais qui commence et termine dans le personnel.

et puis surtout tout change tout le temps, la création ne s'arrête pas.

ainsi la curiosité est un renouvellement continu.

un émerveillement continu.

Loin de moi la blasitude !
avatar
Jérémy34
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 736
Date d'inscription : 07/08/2016
Age : 35
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: curieux = zèbre ?

Message par melka le Dim 27 Mai 2018 - 13:52

Bonne question mais comme vous pouvez le lire il n'y a pas de bonnes réponses mais c'est le raisonnement et les échanges (dialogue) qui compte POUR MOI

melka
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 2
Date d'inscription : 14/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: curieux = zèbre ?

Message par Turangalîla le Dim 27 Mai 2018 - 22:27

Pour ma part, j'étais un enfant très, très curieux. Je crois que ça se voit plus facilement chez les gamins. Le regard vif, les questions qui fusent, le besoin de connaître le pourquoi de tout... Aujourd'hui je me sens un peu plus blasé, comme si j'avais perdu de cet élan. Je parlerais plutôt "d'ouverture" aux idées/expériences, etc. une disposition à pouvoir être intéressé par pas mal de sujets...
avatar
Turangalîla
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 14
Date d'inscription : 06/05/2017
Age : 37
Localisation : Grand Est

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum