L'oreille absolue

Aller en bas

L'oreille absolue Empty L'oreille absolue

Message par Invité le Mar 17 Avr 2018 - 23:12

Hello.

Puisqu'il y a des musiciens, je m'aventure à une question, probablement un peu bébête, mais qui m'intéresse quand même.
Quand j'étais au collège, on m'a dit plusieurs fois que j'avais l'oreille absolue. Je n'ai jamais été convaincu de cette affirmation, mais de toute façon ça ne change rien pour moi.
Récemment, j'ai rencontré l'amie d'une amie, qui est guitariste. L'amie en commun, au cours d'une discution m'a balancé encore un "mais toi tu as l'oreille absolue" ce en quoi je crois moyennement.
Du coup, sa copine me teste, et me demande de reproduire oralement des notes de sa guitare, puis de les reproduire à une octave différente.. et ce n'est pas un problème pour moi. Donc elle confirme "tu as l'oreille absolue". Soit...
Comme j'ai toujours voulu faire de la musique, je m'achète une guitare, et apprends tout seul chez moi. J'écoute un morceau, et je le reproduis à l'oreille, tout simplement. Quand je dis ça, je passe pour un extraterrestre, mais je n'arrive pas à comprendre... quelle différence entre moi et n'importe quelle personne qui siffle dans la rue, c'est bien la même chose?
Quel musicien n'est pas capable de reconnaitre un son ?? c'est quand même un minimum pour jouer de la musique, je me trompe ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Dendrobate le Mer 18 Avr 2018 - 12:12

Bonjour Xac06. Chaque être humain naît avec l'oreille absolue, cette capacité à reconnaître un son sans note comparative préalable (l'oreille relative), sans nécessité d'un apprentissage par cœur (l'oreille simple). Il existe d'ailleurs deux formes d'oreille absolue : l'active et la passive. L'active est caractérisée par la capacité à chanter avec une extrême justesse une note demandée sans comparative préalable. L'identification de la tonalité de cette note peut alors s'effectuer soit en référence au diapason, soit sans ; ce que l'on appelle identification relative et identification absolue. L'oreille absolue active est caractérisée par la capacité à identifier individuellement chaque note, toujours sans comparative préalable, sans pour autant être capable de chanter une note juste à la manière de l'oreille absolue active.
Pour ma part, j'ai l'oreille absolue passive. Je sais donc identifier une note sans référence, capter une erreur de tonalité, de façon naturelle et sans entrainement, sans pour autant être bonne chanteuse. Cela me pose quelques problèmes d'appréciations musicales, me rendant très exigeante dans la pratique de mon instrument, et parfois poussant le vice jusqu'à conseiller les autres musiciens. Il n'est pas toujours agréable d'entendre une erreur lorsque l'on va à un concert ; un violon mal accordé au milieu de l'orchestre, et votre soirée tombe à l'eau ! 
L'exercice de la musique et la pratique permet à n'importe quelle personne d'apprendre à posséder l'oreille absolue. Un musicien avec plusieurs années de pratique derrière lui sera très certainement en mesure de vous dire si votre note chantée est juste ou non, et plus encore de la corriger. Ils en deviennent souvent professeur d'ailleurs.

Dendrobate

Messages : 15
Date d'inscription : 16/03/2018
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Invité le Mer 18 Avr 2018 - 15:44

.


Dernière édition par AelSter le Mer 13 Juin 2018 - 14:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Stegos le Mer 18 Avr 2018 - 16:28

Décalage consécutifs des écarts entre les notes...un exemple que tout le monde ou presque connaît..

Stegos
Stegos

Messages : 2576
Date d'inscription : 18/02/2018
Age : 100
Localisation : 3ème planète autour du soleil

Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Invité le Mer 18 Avr 2018 - 17:54

Merci à tous pour vos réponses. J'avoue mon inculture totale en la matière.

Lorsqu'on m'a demandé de reproduire une note sur une octave plus basse, j'étais déconcerté parce que je ne savais pas ce qu'était une octave. J'ai juste imaginé un air commençant par la note et je l'ai en quelque sorte transposé plus bas, au niveau qui permet que l'ensemble soit juste.
Quand elle m'a dit que c'était juste, je me suis demandé si elle savait ce qu'elle disait, car il est fort improbable que je trouve la bonne octave sans même savoir ce que c'est. Enfin, c'est une réflexion personnelle.
Ce que tu expliques (AelSter) au sujet des notes légèrement désaccordées explique peut être pourquoi je n'arrive désespérément pas, parfois, à avoir à la fois ma guitare accordée, et la note que je veux. Ma guitare n'est pas une entrée de gamme de mauvaise qualité, mais elle a aussi probablement ses limites.

En ce qui me concerne, reconnaitre une note se limite juste à savoir la retrouver sur un instrument. Vu que je suis incapable de lire une partition, je n'ai aucune idée du nom des notes lorsque je les joue. Il faudrait que j'apprenne cela, car évidement, je ne suis pas Mozart. J'aimerais aussi parfois vérifier ce que je fais, ou être capable de lire une partition, et moins tâtonner pour trouver les bons frettes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Invité le Mer 18 Avr 2018 - 19:47

.


Dernière édition par AelSter le Mer 13 Juin 2018 - 14:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Invité le Mer 18 Avr 2018 - 20:53

Que d'explications passionnantes ! Pour l'octave, j'avais appris, j'ai appris un minimum depuis quand même Surprised . Je n'étais pas au courant des écarts que tu expliques, mais ça réponds à des interrogations que j'avais sur les rapports harmonieux des notes. C'est étonnant qu'on ait pu "changer les notes", car à priori, elles ne peuvent pas toutes bien sonner ensemble.
Je comprends que ça doit être la raison pour laquelle j'ai du mal à jouer un morceau sur autre chose que son octave d'origine, j'ai remarqué que, à un moment donné (assez rapidement en fait), j'ai l'impression que c'est dissonant, je me demande toujours si c'est mon instrument qui fait ça. La guitare en fait, ça ne me passionne pas vraiment, mais c'est un instrument pas trop encombrant (par rapport à un piano) et peu cher. Petit, je rêvais d'apprendre soit le piano, soit le violon. J'ai dû me contenter d'une flute en plastique. Les flûtes à bec ont mauvaise réputation j'ai l'impression, mais on peut faire pourtant de très jolies choses avec. Quand on dit qu'on sait jouer de la flute, on passe pour un idiot. Je me souviens qu'en 3ème, je me forçais à mal jouer pour ne pas être trop loin du reste de la classe, mais chez moi c'était autre chose.

Pour revenir aux écarts entre les notes, rien ne sonne plus juste qu'un morceau joué sur son octave (mon impression en tout cas).
Si je comprends bien ton explication, le nom des notes à été décalé sur une fréquence proche, de sort qu'un MI devient soit légèrement plus aiguë, soit légèrement plus grave, mais que les écarts entre les notes conservent des rapports mathématiques.

Ainsi on devrait pouvoir créer de toutes autres mélodies en créant des instruments dont les écarts de base sont différents ? J'imagine que ça doit être le cas dans d'autres culture, et que ça explique l'exotique sonore des musiques asiatiques par exemple ?

C'est surprenant que la musique baroque respect les écarts pythagoricien, (si j'ai bien compris). J'ai toujours ressenti un truc particulier en écoutant la musique du film "tous les matins du monde". C'est de la musique baroque il me semble, mais le film évidement ne l'est pas. Reste à savoir si c'est une composition moderne avec les écarts de notes de Bach, ou une compo ancienne avec les notes baroques.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Invité le Mer 18 Avr 2018 - 21:32

.


Dernière édition par AelSter le Mer 13 Juin 2018 - 14:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Invité le Mer 18 Avr 2018 - 21:46

Fabuleux, tu es une merveille de connaissances (pour le profane que je suis). Si l'on m'avait seulement expliqué ces choses passionnantes en un an de musique au collège (où l'on a strictement rien appris), il est possible que j'aurais pris un tout autre chemin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Invité le Jeu 19 Avr 2018 - 0:18

.


Dernière édition par AelSter le Mer 13 Juin 2018 - 14:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Dendrobate le Jeu 19 Avr 2018 - 7:41

Merci pour ces informations AelSter !  Very Happy

Dendrobate

Messages : 15
Date d'inscription : 16/03/2018
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Invité le Jeu 19 Avr 2018 - 18:44

.


Dernière édition par AelSter le Mer 13 Juin 2018 - 14:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Invité le Jeu 19 Avr 2018 - 23:24

Tu te donnes du mal pour nous donner les clés du savoir Smile . J'ai toujours pensé qu'il y a dans les maths une sorte de mystère merveilleux autour du quel on tourne sans jamais l'approcher. C'est peut être dans la musique que ce mystère nous dévoile une partie de sa nature poétique.

Comprendre les principes à toujours été ma démarche, c'est bien pour ça que je n'ai jamais apris une seul leçon. Il suffit de comprendre la logique, et tout le reste devient inutile. A quoi bon apprendre, quand on a compris...

Lorsqu'on te lis ça a l'air très clair est simple, mais lorsqu'il s'agit de tracer les notes sur un repère orthogonal, ça devient finalement assez compliqué de trouver toutes les notes, j'y ai passé la soirée sans arriver à tout placer, et pourtant ça à l'air tout simple !!!! Ca fait bien longtemps que je ne m'étais pas aventuré à faire ce type d'exercice.

Ma conclusion pour le moment et que la dénomination des notes DO, RE, MI, FA, SOL, LA, SI, au regard de leur fréquence de positionnement, n'est pas si logique que ça, et que le rapport de 3/2 est homniprésent
C'est pour ça qu'on a dû inventer les # et b, pour remplir les trous.

Je reprends demain, car dans ce que tu as écris, il y a de quoi passer quelques jours pour en assimiler les subtilités, au-delà de la simplicité apparente.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Invité le Ven 20 Avr 2018 - 5:49

.


Dernière édition par AelSter le Mer 13 Juin 2018 - 14:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Dendrobate le Ven 20 Avr 2018 - 10:28

Il me semblait avoir vu un documentaire que j'avais trouvé très intéressant sur "la mathématique de la musique". D'ailleurs, il me semble que Pythagore figure dans les noms des pères de la théorie musicale. Je ne connais que très peu d'autres instruments que celui que je pratique (le violon), pour autant la guitare me semble un très bon jeu s'il on veut s'amuser un peu avec les harmoniques et les frettes.
En fouillant un petit peu sur l'internet, j'ai trouvé une notion qui m'a beaucoup intriguée : une notion métrologique nommée Comma. Je laisse le lien Wikipédia ici.

Dendrobate

Messages : 15
Date d'inscription : 16/03/2018
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Invité le Ven 20 Avr 2018 - 21:37



Spoiler:
la raie alitée ahah
Spoiler:

Xav06 a écrit:

Pourquoi la raie alitée diffère selon les individus ?


Dernière édition par Raymond 12 ans le Sam 21 Avr 2018 - 9:44, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Invité le Ven 20 Avr 2018 - 21:50

'fin je met ça pcq vous en avez parlé mais sinon je trouve que la théorie ca embrouille plus qu'autre chose (même si c est intéressant)

moi jdis faut faire confiance a ses oreilles et c'est tout

en plusse comme ca on joue vraiment qqch de personnel qu on trouve joli et pas ce que les gens ont dit qui était bien


Dernière édition par Raymond 12 ans le Ven 20 Avr 2018 - 21:59, édité 2 fois (Raison : je porte bien mon pseudo)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Invité le Ven 20 Avr 2018 - 21:53

merci pour le fil en tous cas

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Invité le Dim 22 Avr 2018 - 15:33

Mechanicus a écrit:En fouillant un petit peu sur l'internet, j'ai trouvé une notion qui m'a beaucoup intriguée : une notion métrologique nommée Comma. Je laisse le lien Wikipédia ici.


De ce que je comprends, le comma est l'écart qui est causé dans la ronde des quintes dont parle AelSter plus haut, et qui cause un accord faux dans la quinte dite du loup.
Pour préciser ma pensé, ça doit être l'écart entre une gamme où l'on calcul les notes par division d'un octave à parts égales, et celle ou l'on cherche des rapports entre les notes par des fractions (qui sonne plus juste, mais qui ne boucle pas).

AelSter a écrit:C'est ainsi qu'ils ont élaboré la ronde des quintes pour obtenir toutes les notes de la gamme. Ils ajoutaient des demis longueurs qu'ils redivisaient par 2 pour que ça rentre dans une gamme. Mathématiquement, on obtient ainsi 12 notes, sauf que ! Ils ont été confrontés à un petit soucis, car ça ne boucle pas ! Un LA c'est 440 hz (440 oscillations de la corde par seconde). Un LA à l'octave supérieure, c'est donc 880 hz. Sauf que si nous calculons les notes comme les pythagoriciens : par exemple => 440 x (3/2) = 660 (tu as la quinte, c'est-à-dire MI) en divisant par deux, tu as 330 hz (c'est le MI plus grave). Et tu recommences l'opération ainsi de suite. Tu t'apercevras qu'à l'octave supérieure, on va se retrouver avec un LA à 892 Hz. Cela signifie que si la quinte ré - la est pure, l'octave la-la sonnera faux, il y aura un battement. Pour régler ce problème, durant la période baroque, on sacrifiait un intervalle qu'on appelait la quinte du loup. Mais le souci qui se posait est qu'il était difficile de moduler ou de transposer.

J'ai essayé de représenter les notes juste (dont les fréquences sont des multiples), et je comprends en fait que, comme les notes sont infinis, on essaye juste de faire des instruments avec une game de notes réduites qui sonnent plus ou moins justes selon l'étendu du registre de l'instrument
Je crois comprendre qu'en fait, un instrument "parfait" devrait prendre la forme d'un fractal, pour avoir sur chaque octave, les subdivisions adéquates pour chaque accord juste.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Invité le Lun 23 Avr 2018 - 1:47

.


Dernière édition par AelSter le Mer 13 Juin 2018 - 14:58, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty les commas

Message par lunedargent le Dim 27 Mai 2018 - 13:21

Bonjour,
quand j'étais petite, j'ai appris que l'intervalle entre deux notes était composé de 9 commas, par exemple entre do et ré. Mais 5 commas entre do et do dièse puis 4 commas entre do dièse et ré. C'est pour ça que do dièse et ré bémol ne sont pas équivalents et que certains instruments peuvent faire la différence (pas le piano !)
lunedargent
lunedargent

Messages : 1
Date d'inscription : 27/05/2018
Localisation : Doubs

Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par Lighter le Sam 18 Mai 2019 - 18:12

Merci pour ces infos !
Lighter
Lighter

Messages : 6
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 26
Localisation : Saint-Martin d'Hères

Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par oncho le Ven 31 Mai 2019 - 2:00

oulala, vous êtes sur le sujet des tempéraments qui a épuisé des centaines et des centaines de théoriciens du XVème au XVIIIème siècle...
Depuis le XVIII on utilise dans la musique occidentale un tempérament dit égal (les écarts entre les tons sont tous égaux), mais du coup les intervalles ne sonnent pas justes (sauf les octaves).

Une explication en version simplifiée :

les rapports entre les notes sont des rapports de fréquence (ou de longueur de corde/de tube...).
Ainsi :
- pour changer d'octave, le rapport est de 1 à 2 : si le la est à 440 Hz, le la de l'octave supérieure est à 880 Hz (rapport 2/1), celui de l'octave inférieure à 220 Hz (rapport 1/2)  : on double la longueur de la corde pour aller au la plus aigü, on divise la longueur par deux pour aller au la plus grave ;
- pour aller à la quinte "juste" "parfaite" : c'est un rapport de 2 à 3 : 2/3, ou 3/2. Rapport 3/2, ça veut dire qu'entre un do et le do à l'octave juste au-dessus, le sol sera pile poil à la moitié de la fréquence (ou de longueur de corde). C'est d'ailleurs pour ça qu'une quinte c'est beau, harmonieux... nos oreilles perçoivent parfaitement ces rapports mathématiques...
- la tierce majeure pure, c'est un rapport de 4 à 5.

Il y a juste un problème : avec notre gamme à 12 degrés dans une octave (do, do#, ré, ré#, mi, fa, fa#, sol, sol#, la, la#, si), lorsqu'on empile les quintes justes, on tombe à un moment sur une  octave qui n'est pas juste (ce qui est tout à fait horrible pour une oreille, car un rapport 1/2 doit toujours être parfait) :
Exemple, après douze quintes justes depuis un do (do, sol, ré, la, mi, si, fa#, do#, sol#, ré#, la#, mi#, do/si#), on retombe sur un do, qui est trop haut par rapport au do de départ (c'est cet écart qu'on appelle le comma). Si on veut que ce do soit dans un rapport 1/2 par rapport à notre premier do, il faut réduire cette quinte (on l'appelle la quinte du loup).

Pour résoudre ce problème, la musique renaissance et baroque a utilisé des tempéraments dits inégaux.
Pour faire simple, on a choisi dans la gamme des quinte "pures" et on a sacrifié certaines quintes/tierces (exemple : la quinte do-sol est juste, mais sol-ré sera légèrement inférieure au rapport 3/2).
Il y a plein de tempéraments différents en fonction des intervalles que l'on sacrifie et de ceux qui sonnent justes.

Au XVIII, certains ont eu l'idée de répartir le comma dans chacun des 12 intervalles de l'octave. Ce sont les tempéraments mésotoniques. L'un d'eux est celui que l'on utilise de façon universelle dans la musique occidentale depuis le XIXème, c'est le tempérament égal, où le comma est réparti dans les 12 intervalles de l’octave en 12 fractions égales.
Du coup, dans ces tempéraments, aucun des intervalles ne sonnent parfaitement (sauf les octaves) ; mais ils sont tous très proches de la perfection donc on n'y voit (presque) que du feu.

Au final, un instrument ne peut pas être parfait avec notre gamme à douze intervalles (certains ont essayé de changer ça... sans succès).
L'utilisation d'un tempérament plutôt qu'un autre change complètement sa couleur (joyeux, neutre, coloré, triste...).

Des exemples en musique, c'est plus sympa :

Un exemple de comparaison tempérament inégal/égal au piano (et encore un tempérament werckmeister est assez proche de l'égal) :


Un exemple de musique baroque au clavecin avec des tempéraments inégaux (couleurs très différentes de ces tempéraments) :


Pour ceux qui veulent entendre le comma de la quinte du loup sur un clavecin parfaitement accordé :



Et des timbrés (au sens musical) qui s'amusent à faire des tempéraments inégaux (et donc des quintes pures !) à la guitare électrique (regardez les frettes tordues) :



Pas la peine d'avoir l'oreille absolue pour détecter ces différences d'intervalles, puisque tout est ici relatif.

Une oreille absolue pourra repérer la hauteur d'une note sans référence initiale. Et même avec une oreille qui n'est pas absolue, on peut l'entraîner (un peu).
A titre perso, je ne pense pas avoir l'oreille absolue et avec mon "entraînement" (je joue du clavecin - en la 415 Hz tempérament inégal - et du violoncelle -en la 440 Hz-) je détecte les diapasons utilisés par des musiciens (la 440 Hz, la 415 Hz, la 452 hz...).
(et chaque fois que je passe du clavecin au violoncelle, il me faut 30 minutes pour déshabituer mon oreille...)

oncho

Messages : 2
Date d'inscription : 12/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par AcideMatt le Mar 18 Juin 2019 - 13:01

Alors, j'avais initialement prévu de me limiter ici strictement au sous-sous forum science, mais étant musicien (pratique de divers instruments et MAO, compo, 1.5 an en école de jazz formation professionnelle plein temps, une année en zik à Oxford, etc.), je n'ai pas résisté à l'envie de jeter un oeil à la section zik. J'ai bien peur d'avoir lu quelques contre vérités sur ce fil, alors, histoire de diminuer le nombre de personnes embrouillées par cet histoire (pas forcément passionnante pour un musicien) d'oreille absolue, je me permets humblement d'intervenir.

Invité a écrit:
Quand j'étais au collège, on m'a dit plusieurs fois que j'avais l'oreille absolue. Je n'ai jamais été convaincu de cette affirmation
Alors, soit à chaque fois qu'un porte grince, qu'un voiture passe ou qu'une mouche pète le son te "dit" son nom de note (quitte à te dire aussi qu'il n'est pas juste), et tu as l'oreille absolue, soit pas, et tu ne l'as pas. C'est très vite vu. Au pire, demande à quelqu'un de s'asseoir sur un piano : si tu relèves directement les 34 notes appuyées en même temps, c'est tout bon.

Après, je pourrais nuancer en disant qu'on peut développer l'oreille absolue sans connaître le nom des notes ("ah, cette note, c'est la même que la première de Star Wars"), auquel cas on est à une demi-heure de finir le taf, mais ce n'est qu'un pinaillage.

Invité a écrit:
Du coup, sa copine me teste, et me demande de reproduire oralement des notes de sa guitare [...] et ce n'est pas un problème pour moi

Ni pour qui que ce soit ayant une oreille relative un tant soit peu entraînée. La plupart des gosses de maternelles peuvent rechanter à peu près juste une comptine qu'on vient de leur chanter...

Invité a écrit:
Lorsqu'on m'a demandé de reproduire une note sur une octave plus basse, j'étais déconcerté parce que je ne savais pas ce qu'était une octave. J'ai juste imaginé un air commençant par la note et je l'ai en quelque sorte transposé plus bas, au niveau qui permet que l'ensemble soit juste.
Quand elle m'a dit que c'était juste, je me suis demandé si elle savait ce qu'elle disait, car il est fort improbable que je trouve la bonne octave sans même savoir ce que c'est.

Strictement toutes les cultures du monde savent octavier. Les musicologue des siècles précédents ont fait le tour de toutes les tribues les plus reculées, tout le monde sait faire ça. Et c'est bien naturel. Une octave, c'est une fréquence fondamentale double (vers le haut) ou moitié (vers le bas). Monter d'une octave signifie garder approximativement à l'identique toutes les harmoniques paires de ta note. Dans ton oreille, les cellules ciliée, dont chacune a une résonnance très étroite et ne réagit en gros qu'à sa fréquence, t'envoie directement une transformée de Fourier du signal, et tu retrouves une harmonique sur deux. C'est un peu comme si on avait divisé par deux (ou 4 à cause de la bidimensionalité) la résolution d'une photo d'un pote. Il y a toutes les chances que tu continues à le reconnaître...

Invité a écrit:
[J]e n'ai aucune idée du nom des notes lorsque je les joue.

[...]

J'aimerais [...] moins tâtonner pour trouver les bons frettes.

Ben voilà, tu n'as pas l'oreille absolue, comme 99% de la population en général et 90% des musiciens pro. Ce qui n'a aucune importance. En revanche, il va falloir bien bosser l'oreille relative pour faire de la zik. Smile

Dendrobate a écrit:Chaque être humain naît avec l'oreille absolue

Ceci est probablement faux.

Dendrobate a écrit:L'exercice de la musique et la pratique permet à n'importe quelle personne d'apprendre à posséder l'oreille absolue.

Ceci est très probablement faux, hormis certains cas d'adultes ayant pris du valproate pour leur épilepsie et ayant parfois développé la dite oreille absolue (cf. cet article) - mais bon, bidouiller la chimie du cerveau, c'est le cheat mode. Smile

Dendrobate a écrit:Pour ma part, j'ai l'oreille absolue passive. Je sais donc [...] capter une erreur de tonalité
Dit comme ça, n'importe quelle personne dotée d'une oreille relative passable en fait autant. Ce qui ne remet aucunement en question ton oreille absolue, bien entendu ! Smile

Dendrobate a écrit:Il n'est pas toujours agréable d'entendre une erreur lorsque l'on va à un concert ; un violon mal accordé au milieu de l'orchestre, et votre soirée tombe à l'eau !

Même remarque que précédemment. Une erreur ou un violon désacordé dans un orchestre, on est plein à l'entendre !! Par contre, si tout l'orchestre est sur accordé par exemple sur un diapason à 422 (diapason à l'époque de Mozart), seules les personnes ayant l'oreille absolue vont s'en rendre compte sans référence extérieure.

Dendrobate a écrit:Un musicien avec plusieurs années de pratique derrière lui sera très certainement en mesure de vous dire si votre note chantée est juste ou non, et plus encore de la corriger.
Tout à fait. Ça s'appelle l'oreille relative (à moins qu'on ne parle de quelqu'un qui s'amène, chante une note toute seule et reparte, mais ça c'est rare... Dent pétée )


Dernière édition par AcideMatt le Lun 15 Juil 2019 - 16:40, édité 1 fois
AcideMatt
AcideMatt

Messages : 173
Date d'inscription : 09/07/2014

http://www.acide-ici.fr

Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par iko le Jeu 11 Juil 2019 - 21:55

lunedargent a écrit:Bonjour,
quand j'étais petite, j'ai appris que l'intervalle entre deux notes était composé de 9 commas, par exemple entre do et ré. Mais 5 commas entre do et do dièse puis 4 commas entre do dièse et ré. C'est pour ça que do dièse et ré bémol ne sont pas équivalents et que certains instruments peuvent faire la différence (pas le piano !)


Une pure merveille.
iko
iko

Messages : 51
Date d'inscription : 05/07/2019
Age : 44
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par AcideMatt le Lun 15 Juil 2019 - 16:35

iko a écrit:
lunedargent a écrit:Bonjour,
quand j'étais petite, j'ai appris que l'intervalle entre deux notes était composé de 9 commas, par exemple entre do et ré. Mais 5 commas entre do et do dièse puis 4 commas entre do dièse et ré. C'est pour ça que do dièse et ré bémol ne sont pas équivalents et que certains instruments peuvent faire la différence (pas le piano !)


Une pure merveille.

Je ne sais pas si c'est particulièrement merveilleux, mais en tout cas ça date. Depuis le système tempéré, mis en place à l'époque de Bach (qui a tout de même calanché il y a 269 ans) qui a écrit pour lui sont célèbre Clavecin Bien Tempéré, un demi-ton, c'est la moité d'un ton (4.5 commas si on s'amuse à diviser les tons en 9). Effectivement, les instruments à cordes sans frettes peuvent jouer un do dièse et un ré bémol différent, mais c'est hors de propos si on joue autre chose que de la musique médiévale, de la Renaissance ou du début du Baroque. En musique moderne, savante ou populaire, il est faux de dire que le do# et le réb ne sont pas enharmoniques.
AcideMatt
AcideMatt

Messages : 173
Date d'inscription : 09/07/2014

http://www.acide-ici.fr

Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par mango-woman le Mar 30 Juil 2019 - 14:48

Alors, soit à chaque fois qu'un porte grince, qu'un voiture passe ou qu'une mouche pète le son te "dit" son nom de note (quitte à te dire aussi qu'il n'est pas juste), et tu as l'oreille absolue, soit pas, et tu ne l'as pas. C'est très vite vu

C'est un peu trop rapidement résumé. Certains reconnaissent les notes de tous les instruments sans repère préalable, chose impossible à faire uniquement avec une oreille relative, et n'entendent pourtant pas de notes lorsqu'il s'agit d'écouter des sons de bruits tels qu'une mouche ou un grincement. Dans mon cas, je ne reconnais pas non plus les notes de la voix, sauf quand la voix est proche d'un son d'instrument, et pourtant j'entends très clairement des noms de notes pour tous les instruments et certains sons. Même l'oreille absolue présente divers degrés de précision selon son entraînement.

en voilà, tu n'as pas l'oreille absolue, comme 99% de la population en général et 90% des musiciens pro
Il m'avait semblé avoir lu quelque part qu'un quart des musiciens professionnels avait l'oreille absolue, mais je ne suis plus sûre.


L'exercice de la musique et la pratique permet à n'importe quelle personne d'apprendre à posséder l'oreille absolue.

L'expérience me montre que c'est effectivement faux. Mon frère et moi avons reçu la même éducation musicale depuis tout tout petits. J'ai finalement développé l'oreille absolue, mais pas mon frère. Il a une excellente oreille, mais ça reste une oreille relative. L'acquisition de l'oreille absolue ne semble pas aussi évidente. Après, je pense que c'est malgré tout dommage qu'on n'entraîne pas rapidement les enfants qui font de la musique à reconnaître des notes, comme si on leur apprenait des couleurs. Ils n'auraient sans doute pas tous l'oreille absolue, mais il y en aurait peut-être plus.


mango-woman

Messages : 172
Date d'inscription : 11/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

L'oreille absolue Empty Re: L'oreille absolue

Message par AcideMatt le Mar 30 Juil 2019 - 17:45

mango-woman a écrit:
Après, je pense que c'est malgré tout dommage qu'on n'entraîne pas rapidement les enfants qui font de la musique à reconnaître des notes, comme si on leur apprenait des couleurs. Ils n'auraient sans doute pas tous l'oreille absolue, mais il y en aurait peut-être plus.
Je suis tout à fait d'accord. Smile
AcideMatt
AcideMatt

Messages : 173
Date d'inscription : 09/07/2014

http://www.acide-ici.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum