Un zèbre pas tout à fait rayé

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par Hortense le Ven 8 Juin 2018 - 23:07

Arf, pas facile. Heureusement que tu ne l'as pas beaucoup connu, en effet.
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4088
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par ZèbreMasqué le Mer 13 Juin 2018 - 15:58

Hortense> C'est a cause de lui que je n'ai pas confiance en moi sur certains aspects, mais c'est aussi grâce à lui que je sais aller de l'avant y compris dans les difficultés.

Faut savoir prendre du recul et regarder les choses sur un angle différent et essayer de voir du positif.

Je lis pas mal ici, c'est intéressant, plus ça va plus je me sens en "entre 2", c'est à dire ni tout a fait zèbre ni tout à fait "normopensant" et que cela s'équilibre. En claire si je suis dans l'une des catégorie, je ne suis pas très loin de l'autre.

Quand j'étais gamin, dès la maternel en fait, les institutrices disaient que j'étais "cossard" selon leur terme et assez dans la rêverie. Ce qui est vrai en partie...

En fait je ne suis pas paresseux Laughing , en essayant d'y voir plus claire, j'ai compris qu'en réalité je passe mon temps de manière assez inconsciente de mesurer la pertinence de la dépense de temps, sur une question, une idée, une situation, ou réaliser une tache pour arriver à un résultat.

Ainsi, par ex à l'école j'avais compris assez vite qu'il n’était pas pertinent d'avoir d'excellentes notes, je me contentais de faire le minimum afin d'être tranquille vis à vis des prof et parents et avoir du temps libre pour moi.

À quoi cela sert d'être brillantissime si je n'y prends aucun plaisir et qu'ensuite ce savoir soit je vais l'oublier, soit ne pas l'exploiter ? Voila comment je vois les choses dès la primaire.

Dans le monde du travail je constate que je fonctionne assez comme cela, je passe beaucoup de temps dans l'immobilisme la procrastination pour certaines taches, puis quand j'ai plus le choix j'y vais et ça passe, car j'ai l'impression que tout s'est mis en place dans un coin de ma tete sans savoir et qu'il n'y a plus qu'a dérouler.

En lisant les topics ici, je constate aussi de la critique sur le monde, le manque de fond des gens, le manque de fond dans les articles Linkedin (c'est le dernier topic que j'ai lu récemment) et le vide de ceux-ci.

C'est là où je ne me reconnais pas du tout, il est vrai que c'est facile de critiquer, mais encore faut-il expliquer pourquoi et en quoi moi je ferais mieux sur tel ou tel point. J'ai de la difficulté d'avoir un avis car je trouve chaque question assez complexe dans leur globalité, du coup je reviens au premier point: le temps passé vs résultats, "est-il pertinent que je passe beaucoup de temps sur une question pour que je puisse me faire un avis qui tiens la route et prends tout en compte ?"; la réponse est souvent négative, d'autant plus que la plupart s'en foute des avis des uns et des autres ..... Very Happy

L'on peut qualifier cela de manque d'esprit critique, ce qui est peut être vrai ? Toujours est-il que c'est ma façon de colorer le monde : on est tous différents avec une façon de voir les choses qui nous sont propres.

Par exemple, je suis dans le domaine du marketing, je dois travailler en collaboration avec des commerciaux dans l'automobile. Etant assez reservé j'ai du mal avec les commerciaux, ils sont grandes gueules, trop rentre dedans et surtout faut pas leur demander de fournir un effort ou trop se fouler si l'on à besoin d'eux. Bref ils sont comme des ados assez dissipés, ils me gavent et je les trouves assez idiots (là je critique, c'est pour l'exemple !), toujours est-il que je serais bien incapable de faire ce qu'il font : animer une transaction, négocier dans un climat tendu, savoir répondre à des objections du tac au tac et anticiper les comportements de chacun, rassurer le client etc. Par conséquent je prends du recul et essai de prendre les gens tel qu'ils sont car on se "complete les uns les autres".Bravo ! Amis

Voilà c'est pour cela que je me sens assez en entre 2, ni tout à fait zèbre ni tout à fait "normopensant", j'aime assez la profondeur dans les discussions, mais jusqu'à une certaine limite, sinon ça ne sers à rien à mes yeux (et parfois c'est aussi une démonstration de l’ego auquel je suis totalement hermétique), j'aime aussi la légèreté mais pas trop non plus sinon je m'ennuis grave. Sleep

ZèbreMasqué
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 20/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum