Un zèbre pas tout à fait rayé

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par ZèbreMasqué le Mar 20 Mar 2018 - 21:08

Bonjour.

Je ne suis pas sur d'être sur le bon forum, néanmoins à bientôt 32 ans et je me rends compte que je me reconnais assez dans les descriptifs et autres caractéristiques des zèbres.

Grace à certains thread de ce forum, j'ai l'impression de découvrir le pourquoi de certaines facette de ma personnalité. Toutefois, je n'ai pas non plus l'impression d'etre tout a fait zebré !

Je suis en train de chercher à changer de secteur d'activité niveau travail car j'ai je pense fait le tour. J'ai adoré y travailler et découvrir de nouvelles choses, désormais c'est carrément l'inverse: c'est le moment de changer.

Comment avez-vous découvert votre zébritude et comment avez-vous vécu cette découverte ?

A bientôt


Dernière édition par ZèbreMasqué le Mer 21 Mar 2018 - 16:22, édité 2 fois

ZèbreMasqué
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 20/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par ZèbreMasqué le Mer 21 Mar 2018 - 11:52

J'ai allégé ma présentation qui était franchement trop longue !

ZèbreMasqué
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 20/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par Hortense le Mer 21 Mar 2018 - 16:17

Bah, pour moi, ça n'était pas une découverte. Des tests quand j'étais enfant (enfin, j'ai plutôt trouvé que c'était des jeux rigolos), dont je n'ai jamais eu le résultat précis mais juste des bribes de conversation entendues. Mais à l'époque, les psys conseillaient de ne pas le dire aux enfants pour ne pas en faire des enfants arrogants.
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4794
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par ZèbreMasqué le Jeu 22 Mar 2018 - 10:34

Si tu as passé des tests c'est qu'il y avait un doute. Je suis passé sous les radars, c'est encore le cas.

Peut être suis-un hypersensible tout simplement. Smile

ZèbreMasqué
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 20/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par Hortense le Jeu 22 Mar 2018 - 16:46

Pas facile d'être hypersensible...
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4794
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par ZèbreMasqué le Jeu 22 Mar 2018 - 20:10

En effet, même si les écouteurs m'ont bien aidés au quotidien !

ZèbreMasqué
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 20/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par Hortense le Jeu 22 Mar 2018 - 20:21

Ah oui, faudrait que j'essaie les bouchons d'oreille. Mais ça ne m'empêcherait pas d'entendre la bêtise humaine. Et dans un monde où l'argent est roi, où on explique aux jeunes comment faire pour entourlouper leurs futurs clients au lieu de leur apprendre à faire du bon boulot, où on fractionne les tâches au point que personne ne voit de sens à son travail, où on scie la branche sur laquelle on est assis, où le mensonge est roi... etc... etc... je doute que les bouchons d'oreille suffisent.
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4794
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par ZèbreMasqué le Jeu 22 Mar 2018 - 20:32

Ce n'est pas des bouchons, mais des écouteurs pour la musique.

Ils m'aident bien car je suis en Open Space

D'ailleurs je suis en train de chercher à changer de secteur d'activité, j'ai besoin de nouveauté, de changer d'air.

ZèbreMasqué
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 20/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par Hortense le Jeu 22 Mar 2018 - 20:39

Ah, l'open space, c'est un cauchemar, j'imagine.
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4794
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par ZèbreMasqué le Lun 26 Mar 2018 - 16:20

En effet c'est assez difficile.

Je m'y suis (un peu) habitué: c'est la 3e entreprise où je suis en Open Space. La précédente c'était en Italie pendant deux ans avec pas mal de collaborateurs bien bruyants (de vrais italiens !)

Je ne comprends pas comment font les autres pour supporter ces open space. :/ Genre téléphoner alors que tout le monde peut t'entendre.

j'espère pouvoir rapidement m'éloigner de ce genre de cadre de travail qui me fatigue !!


ZèbreMasqué
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 20/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par Hortense le Mar 27 Mar 2018 - 6:10

Ah, sur ce point, avec les réseaux sociaux, les gens ont renoncé à toute forme de vie privée, d'intimité. La transparence est de mise. Les open-space permettent de se "fliquer" les uns les autres pour éviter les tire-au-flancs. Mais c'est sûr que le bruit est vraiment pénible, et ça doit faire baisser la productivité en générant une fatigue inutile. Bon courage.

Un casque pour amortir les sons, tu y as pensé ?
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4794
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par ZèbreMasqué le Mar 27 Mar 2018 - 11:21

Oui, j'ai mes écouteurs pour passer de la musique. Là où je suis ca va niveau bruit.

Mais pour un timide comme moi qui aime être dans mon coin, c'est difficile...même si ça ma permis de progresser sur ce point là.

ZèbreMasqué
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 20/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par Hortense le Mar 27 Mar 2018 - 21:18

Ah ok. Moi c'est le bruit qui me dérange. Bon, alors, j'espère que ton prochain boulot t'apportera de bonnes conditions de travail.
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4794
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par My_illusion le Mar 27 Mar 2018 - 23:27

ZèbreMasqué a écrit:Bonjour.

Je ne suis pas sur d'être sur le bon forum, néanmoins à bientôt 32 ans et je me rends compte que je me reconnais assez dans les descriptifs et autres caractéristiques des zèbres.

Grace à certains thread de ce forum, j'ai l'impression de découvrir le pourquoi de certaines facette de ma personnalité. Toutefois, je n'ai pas non plus l'impression d'etre tout a fait zebré !

Je suis en train de chercher à changer de secteur d'activité niveau travail car j'ai je pense fait le tour. J'ai adoré y travailler et découvrir de nouvelles choses, désormais c'est carrément l'inverse: c'est le moment de changer.

Comment avez-vous découvert votre zébritude et comment avez-vous vécu cette découverte ?

A bientôt

Coucou ZèbreMasqué,

J'ai le même âge que toi, et j'ai pas vraiment tilté avant mes 32 ans car pour moi être hp c'était plutôt faire partie d'une élite. Puis, en y regardant de plus près, je me suis dis que soit je devais être différente soit j'étais tarée. Depuis les tests passés (pas n'importe où non plus, recherches pour que ce soit fiable), je fais des tas de liens et ça m'apaise. Je fais mieux le tri entre ce qui est inné de ce qui est acquis dans mes fonctionnements.

Pour moi, réussir des études dites "difficiles" c'est dans les cordes de tout le monde pour peu qu'on bosse et persévère. L'obtention de deux Master's n'est pas impressionnant à mes yeux. C'est pas ça en tout cas qui m'a mis la puce à l'oreille. C'est plutôt que d'autres zèbres me disaient qu'ils reconnaissent ceux qui leur ressemblent. Ajouté à cela, toutes ces particularités qui font que je ne parviens pas à m'identifier aux autres... En lisant les caractéristiques psys, j'ai transpiré. Puis, j'ai voulu que ce soit vérifié car on est pas forcément un très bon juge vis-à-vis de soi.

Ça fait depuis près de 4 mois que j'ai eu les résultats, et au début je pensais que c'était pas du tout une bonne nouvelle. Mais je m'y fais et me dis qu'en fait, c'est plutôt génial car ça a un effet libérateur. De pouvoir enfin comprendre toutes ses propres "bizarreries", arrêter de se dire et de culpabiliser à se demander pourquoi on fonctionne pas comme les autres. Je comprends plein de choses rétroactivement. Des choses qu'on a pu me dire et que je peux expliquer à présent.

Je suis routinophobe et sans cesse dans le besoin d'avoir un challenge (plutôt même plusieurs en même temps) sous la dent. Une "to do list" ou "would like list", ainsi je ne connais pas l'ennui.

Mais intellectuellement parlant, je me sens bien loin du niveau que j'aimerais atteindre (rires).

Continue donc ton cheminement, à force de lire et de te poser des questions, ce sera de plus en plus clair pour toi.

My_illusion
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 217
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 33
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par ZèbreMasqué le Mer 28 Mar 2018 - 11:02

Bonjour My Illusion.

En fait c'est assez récemment que je suis tombé sur la douance, les Zèbres etc. Toutefois, cela fait quelques années que je chemine et que je redécouvre une partie de moi même que j'ai mit de coté ou que j'ai éteint il y a très longtemps maintenant.

Le coté zébré me parle sur certains aspects (sensibilité, décalage vis à vis des autres, mon besoin de solitude après avoir vu du monde, la bienveillance ou gentillesse, le besoin de découverte de challenge, l'ennui de la routine etc), et me parle pas ou moins sur d'autres aspects (rapidité d'action, mémoire, l'énergie etc en gros tout ce qui touche à la performance intellectuelle).

J'ai lu "trop intelligent pour etre heureux", encore une fois sur certains aspects je me reconnais sur d'autres pas.

J'ai, comme je le disais plus haut, que j'ai cette sensation de "réactiver" une partie de moi même que j'ai éteints pour paraître "normal" au plus grand nombre et m'insérer dans le moule. Finalement ca a plutôt fonctionné, par contre la prise de conscience fut difficile avec cette question auquel je n'arrivais pas a répondre "qui je suis ?" tellement je m'ajustais en fonction des autres, le moule me semble trop étroit actuellement !

@Hortense: j'espère aussi. C'est pour moi le temps de changer de secteur. j'ai pu travailler dans l'univers qui me passionne, ce fut une belle aventure qui m'a permis de bien avancer, de m'améliorer et de découvrir pas mal de choses, cependant, désormais cet univers m'étouffe réellement, si bien que j'en ai vraiment mare !

ZèbreMasqué
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 20/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par Hortense le Mer 28 Mar 2018 - 12:34

Allez, hop, on change, alors !
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4794
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par ZèbreMasqué le Mer 28 Mar 2018 - 16:17

Yep, pas si simple d'ailleurs !

Toujours tiraillé entre mon envi de découverte et mon manque de confiance en soit. Ce serait bien plus simple si ce dernier point était résolu !!

ZèbreMasqué
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 20/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par noixdecajou le Sam 31 Mar 2018 - 1:53

Bah j'ai toujours été premier de la classe et en même temps tout le monde m'aimait bien. Puis mon père m'a fait un speech comme quoi j'étais un peu différent que je devais prendre tout ça comme un jeu.

Je l'ai toujours su. Je pense pas que ce soit un truc qui une fois découvert de change. Entre la réalisation et la compréhension (prendre en soi blablabla) y a un grand pas qui se fait malgré nous je pense.

Le truc c'est de pas de venir cynique mais de garder sa sensibilité et sa subitilité. Moi mon truc c'est l'humour, pas par écrit forcément. Ca sauve
avatar
noixdecajou
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 91
Date d'inscription : 22/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par AnaSoul le Sam 31 Mar 2018 - 13:18

je lai découvert il y a 15 jours par détection de mes enfants qui ont été testés
je ne suis aps testée mais el fait est que j'ai fait connaissance de 2 zebres adultes dernièrement et "oh on se comprend" et "oh c'ets simple" et "oh on me dit pas que je me repnds la tete" et "oh il surenchérit la conversation"

bref , oui on se reconnait c'est assez flippant comme sensation
avatar
AnaSoul
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 56
Date d'inscription : 28/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par ZèbreMasqué le Mar 3 Avr 2018 - 16:40

Pour ma part c'est en repensant a une amie d'enfance où l'on était tres proches quand nous étions tout jeune. On s'est perdue de vu depuis...

En creusant un peu niveau souvenir (c'est pas facile car nous étions très jeune), je me suis dit qu'elle avait un coté zébré surdoué (j'avais deja lu des articles sur ce sujet il y a quelques années) puis intrigué et en fouillant sur le net, je me suis dit que j'avais quelques trait de caractères propres aux zèbres.

J'ai retrouvé un peu par hasard les résultats des devoirs bilans notés sur 50 quand j'étais en CE1 (cétait en 1993-1994, ca ne rajeunit pas !!), la moyenne est de 15.44/20. Il y a 3 rubriques (Savoir lire, orthographe, et mathématiques). Comme c'est en primaire je ne sais pas si c'est bien ou pas, à cette époque je ne crois pas que l'on notait volontairement haut comme on le fait maintenant pour éviter de décourager les enfants.

Une chose est sur c'est que le niveau d’effort de travail fournit était de faible à modéré. Ce fut le cas toute ma scolarité en fait, ce qui m'a valut des frayeurs en Master où il faut travailler des fois !

ZèbreMasqué
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 20/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par ZèbreMasqué le Jeu 5 Avr 2018 - 17:09

Je me rends compte que ce n'est pas le cas pour moi: je ne suis jamais focalisé sur ce que je fais, je suis toujours a rêvasser dans mes pensées  si bien que je ne suis jamais vraiment dans l'instant si bien que je ne vie pas pleinement le moment, c'est après coup que je me dis que c'est dommage, je suis dans "l'anticipation de l'après".  Very Happy

Arrivez vous a vivre pleinement l'instant présent ? A vivre au jour le jour ?

ZèbreMasqué
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 20/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par Hortense le Jeu 5 Avr 2018 - 19:43

C'est difficile d'être dans l'instant présent. Ca se travaille mais il faut passer son temps à se donner des coups de pied au ... pour se recentrer !
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4794
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par ZèbreMasqué le Ven 20 Avr 2018 - 11:57

Hi,

Bon plus ça va et moins je pense que je suis rayé...mais je prends conscience que j'ai un potentiel que je n'ai jamais exploité. Cela vient de mon histoire: étant plutôt timide depuis l'enfance (j'ai toujours vu les autres un peu comme des sauvages dans leur façon d’être ou de s'exprimer) avec une confiance en soit assez faible.

Cette confiance en soit n'a jamais été valorisée par mes proches qui ont toujours mit en évidences les défauts, tant est si bien que j'ai toujours cru que je n'avais aucune qualité, ni aucune valeur. Accentué par le fait que je n'ai jamais trop osé montrer mes envi ou besoin renforcé aussi par le fait que les rares fois où je l'ai fait quand j'étais jeune, soit ils étaient ignorés, soit dénigrés, soit suscitait de la moquerie. Ce n'était pas méchant mais étant plutôt dans la discrétion et retenu (je n'ai pas besoins de beaucoup d'espace), la moindre réflexion me blessait.

Au fur et a mesure j'ai préféré me couper d'une partie de mes ressentis ou émotion, en effet " quoi bon en avoir si c'est pour souffrir ou subir des railleries", renforcé par des événements familiaux + déménagement ado + echec scolaire au collège.

Ca a bien fonctionné, j'ai pu faire des études plus longues que je ne l'aurai cru et avancer malgré les difficultés. Puis ce blindage était devenu trop lourd, c'est vers mes 22 ans que j'ai senti que quelque chose me travaillait puis a 24-25, grosse crise existentiel, j'ai pu voir l'étantdu des ruines sur lesquelles je m'étais construit. Se couper de tout ne permet pas d'oublier, c'est même impressionnant. Cette crise, similaire à une depression, sans en être une (une sorte de nuit noire de l'ame, je ne sais pas si cela vous parlera), fut l'occasion de me confronter à mes peurs, mes doutes. Ce fut très long, puis il y a ce qu'il y a derrière une fois que l'on a panser en partie ses blessures, et ca vaut le coup.

Je ne suis pas metamorphosé, je suis toujours timide et pas très sur de moi, mais transformé car j'accepte d'être timide et pas très sur de moi, cela fait partie de ma personnalité. Bien sur j'essai de m'améliorer sur ces points tranquillement et les progrès sont là. Ils ne sont pas énormes dans l'absolue, mais ils le sont vu la façon dont je voyais les choses et de comment les bases d'estime de soi n'ont jamais été construites. C'est ce que j'essais de faire depuis quelque temps, faut déprogrammer tout un système de croyance et en reconstruire un nouveau, tout seul. C'est long, mais ca vaut le coup. La plus grande difficulté est et sera sur le plan sentimental, extérioriser des sentiments cela me semble mission impossible.

Je me rends compte que je me suis bridé de partout pour ne pas prendre trop d'espace, pour ne pas montrer que j'existe, ne pas extérioriser mes besoins, mes envies si bien que je n'ai pas l'impression d'avoir construit ni exploité mes capacités.

Je n'ai jamais appris à apprendre ou développer certaines capacités, finalement je reflechis toujours a comment arriver à cet objectif sans dépenser trop d’énergie ou de temps (c'est peut être une forme d'intelligence, efficace), si bien que si j'estime que c'est trop chiant / long / difficile par rapport aux résultats finaux et leur interet, je lache l'affaire avant même de commencer. Parfois j'aurai aimé que l'on me donne le gout du travail ou de l'effort, je pense que j'aurai pu être assez bon. C'est pour cela que je me suis reconnu dans les Zèbres: un potentiel à exploiter, néanmoins, je ne pense pas en être un, même si je me reconnais dans certains aspects.

J'ai l'impression que je suis complètement rouillé intellectuellement. Je pense sincerement que si je me mettais à essayer de tout exploiter cela me prendrai beaucoup de temps car je ne l'ai jamais fait et je ne sais pas comment le faire !! Very Happy

Bref voilà je ne pense pas être zébré, mais je pense que je suis pas si nul puisque j'ai quand même réussi a avancer, valider (je ne dis pas réussir car j'ai rien retenu) mes études, je les voyais plus comme une possibilité d'avoir plus de liberté de choix dans le monde du travail que je voulais subir le moins possible.

Pas zèbre, mais j'espère que je pourrai rester ici, je m'y sens assez bien. Smile

ZèbreMasqué
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 20/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par Hortense le Ven 20 Avr 2018 - 22:20

Allez, hop, un peu d'anti-rouille, un peu d'huile et au boulot !
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4794
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un zèbre pas tout à fait rayé

Message par ZèbreMasqué le Ven 8 Juin 2018 - 22:52

Hi,

Ma participation ici n'est pas très assidue Very Happy (mais j'aime bien lire)

IL y a quelques jour j'ai compris que mon père était un pervers narcissique et bien que je ne l'ai pas beaucoup connu (et heureusement) j'ai pris conscience des dégâts qu'il avait quand même causé dans mon histoire.

J'ai également compris pourquoi je ne savais pas trop quoi penser de lui avec sa capacité a souffler le chaud et le froid cette incohérence qui fait que j'étais assez sidéré.
Qui est-il en réalité : quelqu'un de charismatique qui sait séduire et briller en société, ou quelqu'un de toxic et destructeur ? Maintenant j'ai ma réponse, je l'ai compris en l'ayant au tel.

Avec le recul je me dis que j'aurai préféré ne jamais le connaître: deja que je n'étais pas hyper confiant il a accentué ce trait de caractère (facile sur un enfant ou quand j'étais ado pas hyper au mieux).

Bref c'est libérateur d'enfin mettre un mot sur le gros point d'interrogation (???) le concernant.

Il m’indiffère au plus haut point désormais.  Yahoo !

Sinon niveau taff, je me suis fais balader pour un poste. A chaque fois que j'essai de faire un tant soit peu confiance c'est un echec... Bref je m'en remettrais, mais c'est usant, finalement aucune personne ne m'aura jamais surpris positivement.

ZèbreMasqué
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 20/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum