Est-ce que je suis au bon endroit?

Aller en bas

Est-ce que je suis au bon endroit? Empty Est-ce que je suis au bon endroit?

Message par DaNi le Jeu 15 Mar 2018 - 14:03

Salut !

Moi c'est DaNi et j'ai beaucoup de changement d'avis/amis/employeurs etc... J'aime pas le changement mais j'en ai besoin.

Préparez-vous car si je me fie à mes pensées ce texte risque d'être long, très long… Soyez aussi rassurés, car j'ai un minimum d'auto maîtrise. Ce qui n'est pas toujours le cas, loin de là. Mais il y a tant de facteurs, pour cette dite "maîtrise" *auto a disparu* qu'il m'est temporairement impossible de faire le tri et tout lister.

Je suis un autre parmi tant d'autres portant en lui un sentiment de différence.

Bon… J'ai mis un Mind Map et plusieurs dizaines de minutes pour pondre la chiasse ci-dessus. Pour être honnête, j'ai envisagé plusieurs intro, des schémas de lecture, des conclusions et tout ça en lien avec le titre. Mais quand je dois passer à l'écriture, c'est le blackout ! Ou plutôt un bon beau bloc de béton qui vient atterrie sur cette mouche qui me sert de créativité. Bref, changement de stratégie! J'écris en fonction des idées et images qui m'arrivent et c'est difficile de transposer/canalisé un flux de pensés volatiles.

Avant de parler de ce qui m'amène ici, laissez-moi vous énumérer les "symptômes" qui font office de pierre angulaire entre ma théorie actuelle et ce qui est prétentieusement appelé la douance. (Mes théories antérieurs se résument à bipolaire, pas normal, démence et fou)

- Anxiété
- Dépression
- TDHA
- Imagination débordante (celle-ci m'a fait très, très mal)
- Intérêts très variés, saute facilement d'un domaine à l'autre
- Recherche de vérité et souci de justice
- Hyperactivité cérébrale
- Pensé en arborescence (étant un IT man, cette théorie est plutôt cool)
- Lunatique
- Insomnie

Y'en a d'autres, y'en a pleins enfaites… J'ai avalé beaucoup d'articles concernant les zèbres. Je n'ai mis en avant que les aspects les plus difficiles à gérer. Ceux qui s'intensifient et place le commutateur en position "ON" de ma capacité à me questionner et tout mettre en lien avec l'inconscient collectif. Je trouve l'inconscient collectif aveugle et stupide… Parfois je l'aime aussi…

Enfaite, j'essaie de m'y accrocher et de faire comme tout le monde. Mais en fonction de la profondeur de mes questions, j'ai le sentiment que cet inconscient est un mouton croisé génétiquement avec une taupe. Ça permet à la majorité des mes semblables d'avancer sans pouvoir analyser ce qui se passe tout autour. Et quand une question qui dérange est mise en avant… Hop ! On creuse pour passer sous la question. D'ailleurs, c'est rassurant de parler d'inconscient et de se dire que le conscient est simplement manipulé par les médias, politique et l'argent. Sacré merde l'argent d'ailleurs !

Voilà, je me suis encore dévié du sujet… J'espère que ce texte n'est ni barbant, ni stupide à vos yeux. Oui, je porte une attention particulière sur la vision que la société a de moi. On m'a déjà traité de prétentieux, de narcissique. Pourtant, je m'efforce d'être le reflet de mon entourage proche qui au fil des années s'amincie par contrainte.

Plus les années passent et plus les gens se plaignent et souffrent. Suis-je lâche parce que quand la souffrance est réelle et visible elle m'atteint avec un fort sentiment d'impuissance malgré toutes les solutions envisagées ? Quand un(e) ami(e) est en deuil je le fuis…

Maintenant sous un autre angle de vu, suis-je insensible de trouver aberrant d'écouter une amie se plaindre de son obésité tout en la contemplant savourer Karamelsutra de chez Ben & Jerry's ? Une fois, deux fois c'est agréable de donner conseil… Mais j'ai vite lâché l'affaire car j'étais en mesure de prédire les sujets et l'ordres des sujets abordés dans la conversation dès l'instant que son nom s'est affiché avec la notification Whatsapp.

En relisant mon pavé je me rends compte que je n'ai absolument pas abordé ce pourquoi j'ai ouvert ce sujet. Pourtant je sens mes pensés plus aérées, plus structurés accompagné du sentiment que je suis sur la bonne voie. Ce n'est que temporaire, il ne me faut pas beaucoup de temps pour que les questions soient trop nombreuses. Ainsi, la bonne voie dont l'horizon est bleu accompagnée d'un beau soleil de printemps laisse gentiment entrevoir une masse nuageuse dense et instable qui elle-même la au-dessus du Mont-Blanc (parce qu'il est plus près que l'Himalaya).

Ce poste est le fruit de ce que j'aime nommer "un moment de lucidité". Même si je trouve systématiquement le moyen de m'en extraire pour retourner dans une vie banale, il m'occupe l'esprit et me tient loin de toutes les complications qui nous entourent au quotidien et que mes semblables gèrent à la perfection ! Ce moment de lucidité est particulier… Car le dernier qui s'est offert à moi était en compagnie de la dépression majeur. Aujourd'hui je me dis que c'était une étape nécessaire et qu'elle m'a forgé une nouvelle couche de protection. Maintenant 5 mois que j'ai arrêté neuroleptique et millepertuis (que j'ai moi-même demandé à prendre en substitution aux autres machins qui mettent tout sur OFF, vraiment tout).

Dans ces moments, mes émotions que j'essai de cacher à tout prix (oui parce qu'un homme fort ne montre pas ses émotions) sont plus fortes que moi et je me surprends à écouter les 4 saisons de Vivaldi en frissonnant et larmoyant. Un sentiment de compréhension s'installe et je visualise les rythmes à l'aide mon imaginaire. En temps normal, j'écoute le même style musical que mes amis. Au départ j'ai eu beaucoup de mal mais c'est sans compter ma capacité à toujours voir le bon comme le moins bon. J'arrive à me convaincre et apprécier jusqu'au point de me renseigner sur les artistes, festivaux (c'est faux mais plus logique), tempo et origine du genre musical. Finalité de l'histoire, ce n'est pas si mal de faire comme tout le monde

Je tiens aussi à préciser que j'étais amoureux lors de la dernière "crise de lucidité" (on peut changer d'avis non ?). Et bon dieu qui est le débile profond qui a inventer ça ? C'est parfaitement irrationnel et va à l'encontre de toutes les définitions de la logique que je me suis faites. Je n'ai pas encore trouvé la clé pour gérer mes émotions en général, donc ce léger survol de l'amour fera office de prémisse à un potentiel futur poste.

Je n'arriverai jamais à tout déballer sur un poste, j'arrête là sans avoir dit un dixième de ce que je souhaitais… Ce n'est pas grave !

On ne m'a pas diagnostiqué bipolaire ou n'importe quoi d'autre. Voici le problème mesdames, mesdemoiselles et messieurs : Qu'on me colle une étiquette bordel ! J'aimerais avancer avec une prise de position en rapport avec ma personnalité. Suis-je un zèbre? Beaucoup de repères dans les témoignages/vécus/pensés de ce forum.

J'ai pris RDV avec un spécialiste dans le domaine THDA/THQI mais seulement en mai… Impossible d'attendre, il me faut des réponses, théories ou simplement savoir que je ne suis pas seul.

Merci de m'avoir lu, ou pas...


Dernière édition par DaNi le Jeu 2 Aoû 2018 - 0:59, édité 3 fois (Raison : Le pavé n'était pas complet)

DaNi

Messages : 1
Date d'inscription : 15/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce que je suis au bon endroit? Empty Re: Est-ce que je suis au bon endroit?

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Jeu 15 Mar 2018 - 17:17

Bienvenu (j'avoue j'ai pas tout lu)
En attendant le collage d'étiquettes, promène toi sur le forum, tu y trouveras peut-être quelques réponses. Smile
Miss aux yeux arc-en-ciel
Miss aux yeux arc-en-ciel

Messages : 1305
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 100
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce que je suis au bon endroit? Empty Re: Est-ce que je suis au bon endroit?

Message par chevre le Jeu 15 Mar 2018 - 17:26

j'ai pas lu mais sa ma lair bien bounce

chevre

Messages : 14
Date d'inscription : 12/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce que je suis au bon endroit? Empty Re: Est-ce que je suis au bon endroit?

Message par Marat le Ven 16 Mar 2018 - 0:11

Perso', j'ai tout lu !
Alors déjà, franchement bravo, je suis nouveau venu aussi, et j'aurais jamais pu écrire un texte qui se veut aussi franc, même si j'imagine qu'il ne reflète pas la situation, car aucun mot ne le peut, cela reste quelque chose d'important, et déjà un premier pas important que j'aimerais bien arriver à faire !
Personnellement, après m'être baladé un peu sur le forum, j'ai déjà l'impression d'avoir trouvé une nouvelle famille (je m'attache très vite) essaye de faire de même, une heure ou deux suffisent pour trouver des petits messages qui te sembleront provenir de tes propres mains !
Donc OUI t'es au bon endroit !

Marat

Messages : 4
Date d'inscription : 15/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce que je suis au bon endroit? Empty Re: Est-ce que je suis au bon endroit?

Message par Bimbang le Ven 16 Mar 2018 - 0:24

*léchouille la létiquette avant de la coller du bout des doigts, en plissant les noeils*

J'adore ! Ça pétouille d'étincelles comme quand le forgeron martèle un truc en presque fusion.
Mais surtout...

Je veux la suite ! bounce

Bienvenue à toi flower
Bimbang
Bimbang

Messages : 4540
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce que je suis au bon endroit? Empty Re: Est-ce que je suis au bon endroit?

Message par MissMiyo le Ven 16 Mar 2018 - 2:59

Et j'avoue avoir tout lu mais pas d'une traite xD non pas parce que c'était inintéressant mais par manque de temps sur le moment.

En tout cas, bienvenue parmi nous !
J'espère que tu trouveras une ou deux choses (ou plus) d'intéressant sur ce forum. En tant que nouvelle depuis quelques semaines avec assez peu d'attentes concernant cet endroit, je dois dire que j'y ai fait déjà quelques rencontres sympathiques et appris pas mal de choses sur moi et sur le reste Smile
MissMiyo
MissMiyo

Messages : 46
Date d'inscription : 16/02/2018
Age : 23
Localisation : Suisse (Lausanne)

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum