Pour ceux qui ont des enfants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour ceux qui ont des enfants

Message par camomille3 le Mer 27 Juil 2011 - 10:43

Un truc qui me trotte dans la tête depuis un moment... j'aimerais avoir votre avis, vos témoignages.
J'ai 2 petits garçons, et j'ai assez mal vécu leurs premiers mois. Pour tout le monde j'ai simplement fait du babyblues.
Avec le recul, et en relisant tout ça à travers la zébritude, je me suis demandé si l'explication de ce que je ressentais à l'époque n'est pas plutôt dans cette empathie qui nous handicape parfois.
Je m'explique... Ce qui m'angoissait ou me stressait particulièrement c'était
1/ ne pas "comprendre", ne pas pouvoir rationnaliser (pourquoi il pleure, qu'est-ce qu'il a, est-ce que je fais bien, est-ce que je devrais faire différemment...)
2/ me mettre en permanence à sa place. En fait je trouvais la condition de bébé absolument terrible. Un peu comme comme le Locked in Syndrom. Genre une situation où tu te retrouves du jour au lendemain dans un milieu que tu ne connais pas, probablement assez agressif, et il y a plein de choses désagréables que tu ne peux pas exprimer, si tu as froid tu ne peux pas le dire, tu ne peux pas non plus attraper un truc pour te couvrir, tu ne peux que pleurer en espérant que quelqu'un finira par comprendre ce que tu veux.
Du coup j'étais tout le temps aux aguets, je coupais les étiquettes des vêtements en me disant que moi je ne supporterais pas d'être allongée sans pouvoir bouger avec un truc qui me gratte horriblement... et j'étais très malheureuse de ne pas pouvoir décrypter leurs besoins et y répondre avec la certitude que c'est ce qu'ils voulaient.
Autant vous dire que je passais pour une psychopathe. Ou une espèce de mère-poule (ce que je ne suis pas du tout, plutôt le contraire...). Je me suis même fâchée un jour avec une copine avec qui je prenais un café et dont la petite fille d'1 mois venait de faire caca dans sa couche (désolée pour les âmes sensibles silent) et qui l'a laissée comme ça 1/2 heure parce qu'elle voulait finir son café. Je ne comprenais pas comment elle pouvait faire ça. Et quand j'ai dit "c'est pas être esclave de son enfant, c'est juste que toi tu ne supporterais pas de devoir rester comme ça 30mn !" elle m'a répondu que "c'était pas pareil". Genre un bébé c'est pas tout à fait un être humain avec les mêmes sensations ?

Bref, est-ce que vous me trouvez dingue ou est-ce que ça parle à certains d'entre vous ?

camomille3
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 440
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 40
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par Invité le Mer 27 Juil 2011 - 12:38

Je ne te trouve pas folle du tout Very Happy Je pense que j'ai été et suis toujours ce genre de maman. Et j'ai fait un beau burn out à force de vivre dans l'inquiétude, de me poser mille et une questions, de ne dormir que d'un oeil...Moi aussi je me suis fâchée avec des gens qui tenaient ce genre de discours. Je ne supporte pas qu'on laisse un enfant dans sa couche sale, je dégaine un mouchoir très vite en me demandant "il ne l'a pas vu là que sa gamine a le nez qui coule là ??" La dernière fois, des amis sont venus..leur petite courait sur la pointe des pieds parce que ses chaussures étaient trop petites...gros orteil qui dépassait presque. Ben je n'ai pas pu m'empêcher de faire la remarque...je m'imaginais en train de marcher toute une journée avec des chaussures trop petites. L'horreur...certains me trouvent excessive....mais je m'en fous lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par Pandore79 le Mer 27 Juil 2011 - 13:29

Bonjour
Je suis maman d'un petit garçon de 10 mois et c'est un vrai plaisir de lire ton témoignage !
Tout comme toi, et ce depuis sa naissance, j'éprouve le même type de ressentis avec mon fils. Ce fut particulèrement difficile les premiers mois car j'avais peur de ne pas comprendre mon enfant. Maintenant je suis plus rassurée sur ma capacité à comprendre et donc répondre à ses besoins, et paradoxalement, j'ai de plus en plus de commentaires de mon entourage qui me pense esclave de mon enfant.

Je pense donc que tu n'es pas dingue ou bien on sera au moins deux
Mais comme dirait Michel Audiard, "Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" !

Pandore79
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 191
Date d'inscription : 18/07/2011
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par camomille3 le Mer 27 Juil 2011 - 13:30

ça fait du bien de lire ça, merci !!
Tu vois le truc marrant, c'est qu'à côté de ça je ne suis pas du tout protectrice. Je les encourage plutôt à être autonome et un peu téméraires même des fois. Je ne vais pas me précipiter dès qu'il y en a un qui se casse la figure, et j'apprécie (ô combien !) le soir quand ils sont -enfin!- couchés Wink

Le coup des chaussures trop petites, c'est sûr, j'aurais eu du mal à résister... Idem pour le nez qui coule, je fais comme toi ! Ca me fait quand même moins ça depuis qu'ils sont plus grands. Je suis plus perturbée maintenant par leurs états d'âme.

Mais au final t'en penses quoi ? Zébritude ou juste trait de caractère ? (pour l'instant on n'est que 2 a priori Smile

camomille3
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 440
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 40
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par Pandore79 le Mer 27 Juil 2011 - 13:35

oups, désolée pour l'envoi bis du message

Bah tu vois c'est pareil pour moi. j'encourage son autonomie et le laisse apprendre par lui-même mais dès que je ressens un besoin, j'essaie de me rendre disponible et d'y pourvoir.

Entre autres choses, j'ai laissé dans l'armoire de nombreuses jolies affaires qui n'étaient pas du tout pensées pratiques et confortables pour un petit bébé !

Alors Zébritude, je ne sais pas, mais en tous cas tu n'es pas la seule maman qui ressent ce genre de chose

Pandore79
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 191
Date d'inscription : 18/07/2011
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par camomille3 le Mer 27 Juil 2011 - 13:37

Pandore, merci aussi pour ton témoignage. Evidemment, 3 personnes c'est mince pour établir des statistiques tongue mais ici j'aurais au moins osé parler de ça et exposer mon raisonnement jusqu'au bout, c'est déjà super !

Pour quelles raisons à ton avis ton entourage te pense esclave de ton enfant si toi tu as au contraire l'impression de mieux comprendre ce qu'il attend ? Est-ce que du coup tu réponds à toutes ses demandes ? Ou plutôt celles que tu identifies comme "si j'étais à sa place j'aimerais bien / je ne supporterais pas que..." ?

ps : Pour le coup des habits pas confortables, là, j'adhère complètement !! cheers

camomille3
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 440
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 40
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par Pandore79 le Mer 27 Juil 2011 - 14:26

Pour rentrer dans des exemples plus précis


Idem que toi vous pour les couches sales.
J’ai tendance à accourir dès que bébé pleure mais j’ai l’impression de savoir différencier les vraies demandes de celles moins importantes et connaitre le pourquoi. Mme si beaucoup de personnes me disent de le laisser attendre (« il va se faire les poumons », « faut le laisser pleure jusqu’à ce qu’il tombe de fatigue », « il doit apprendre que rien n’est acquis dans la vie », c’est du caprice et j’en passe des meilleures …), ça me fait trop mal au cœur de le laisser comme ça alors que je sens bien qu’il a besoin de quelque chose.
J'allaite encore (hé oui à 10 mois, je suis une vraie paria) : pour moi, ça permet à bébé de s'autoréguler et décider de ce dont il a besoin et non subir les "doses types" parce que c'est marqué dans es livres qu’il faut telle quantité à tel âge.
A côté de cela, et comme il est attiré par tous les aliments, depuis le début de la diversification, il consomme directement des solides : si j'étais à sa place, je ne sauterais pas de joie face à ces mixés qui ont perdu leur gout à cause du process alors que c'est tellement plus rigolo de manipuler avec ses doigts, découvrir les textures et les arômes d'un légume ou d'un fruit - ne t'inquiète pas je me suis bien renseignée avant sur les risques d'étouffement !! Le plus drôle maintenant, c’est que si je lui donne un aliment sous forme écrasée, il veut quand même toucher alors il recrache le morceau dans sa main pour le remettre dans sa bouche !

Pandore79
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 191
Date d'inscription : 18/07/2011
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par camomille3 le Mer 27 Juil 2011 - 14:53

je ne m'inquiète pas; sur ces questions je trouve que chacun fait comme il le sent Smile
En fait ça ne m'intéresse pas trop les notions de ce qui est bien ou pas, ce qu'il faut faire ou pas... de toute façon ça change quasiment à chaque génération.
Non, le truc sur lequel je coince, c'est vraiment quand il me semble que les gens agissent comme si leur bébé n'était pas vraiment un être humain. Comme si le fait d'être si "jeune" ne donnait pas accès aux mêmes sensations, aux mêmes inconforts... J'ai vraiment changé de braquet à partir du moment où j'ai vraiment eu la sensation qu'il n'était plus aussi vulnérable. Qu'il comprenait des choses (par exemple "je reviens, j'ai quelque chose à faire mais je suis juste à côté". Là par contre, je n'ai pas de problème à le laisser pleurer si c'est vraiment un caprice).
D'ailleurs j'ai fait exactement pareil avec les 2, les 1ers mois je les prenais facilement dans les bras quand ils pleuraient, et le résultat c'est que l'aîné est assez indépendant, pas très "tactile" alors que le 2e est très pot-de-colle et câlin.
J'ai pas de jugement non plus sur l'allaitement à 10 mois. Si tu le sens, s'il est bien et tant que ce n'est pas une manière possessive de l'empêcher de grandir (on voit ça parfois, je ne parle pas pour toi;-), moi ça me va.
J'ai arrêter d'allaiter assez vite chaque fois, et je n'apprécierais pas qu'on me fasse de remarque! Laughing

camomille3
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 440
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 40
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par Invité le Mer 27 Juil 2011 - 15:27

Camomille : Je ne suis pas zébrotestée, je n'ai de certitudes que pour la douance de mon fils et que des soupçons dans mon cas...je ne peux pas vraiment répondre à ta question Wink

Pandore : ce genre de remarques me faisait littéralement péter les plombs...les gens ne s'y risquaient plus au bout d'un moment What a Face Ici aussi bébé allaité à la demande, mêmes remarques de l'entourage...notamment d'une amie qui faisait boire du lait maternisé FROID à son bébé la nuit, parce que tu comprends, c'est la flemme de chauffer un bib quand on pas les yeux décollés...no comment

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par Pandore79 le Mer 27 Juil 2011 - 15:29

comprends ce que tu veux dire et j'ai mal expliqué mes exemples.

En effet, je bloque également quand les gens ne considèrent pas leur bébé comme un être humain à part entière comme tu l'évoques, et qu'il peut ressentir des plaisirs et déplaisirs similaires aux notres.
A cela s'ajoute le fait qu'ils ne tiennent pas compte que les possibilités d'un nourrisson ne sont pas les mêmes qu'un adulte. Et la plupart des gens n'essaient pas de se mettre à la place du bébé et comprendre pourquoi leur enfant a telle ou telle réaction compte tenu de son développement psychomoteur, et ainsi de répondre à leurs besoins. Par exemple, je suis intimement convaincue que le premier moyen de communication pour bébé est le toucher - avant même la vue - et c'est en suivant ce ressenti que j'ai répondu au maximum à ses demandes en le prenant dans mes bras les premiers mois. Ce n'est pas dans le but de créer une dépendance (de même que l'allaitement) et d'ailleurs, je suis contente de constater qu'au contraire, il est très sociable et ne manifeste aucune crainte même dans les bras"d'inconnus".

Tout comme toi, j'ai ressenti une plus grande vulnérabilité les premiers mois, et à partir du moment où j'ai eu le sentiment qu'il comprenait et manifestait autre chose qu'un besoin par des pleurs, moins de peine à le laisser pleurer.


Pandore79
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 191
Date d'inscription : 18/07/2011
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par Pandore79 le Mer 27 Juil 2011 - 15:33

Merci pour ton post Storm !

Pandore79
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 191
Date d'inscription : 18/07/2011
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par coeur sensible le Mer 27 Juil 2011 - 17:51

ce que tu décris dans ta perception de son ressenti est selon moi de l'ordre de la projection, tu as en partie raison, mais ta perception est aussi liée à l'image que cela te renvoie de qch qui fait probablement plus écho à toi même... non?
parallèlement en tant que maman je suis obsessionnellement en train de faire de même avec mes petits bouts (grands) et de me questionner mais il y a qch de plus dans ce que tu décris et qui me rappelle d'autres points évoqués ailleurs, ce post est peut être l'intuition que c'est un point important pour toi.

coeur sensible
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 825
Date d'inscription : 13/11/2010
Age : 39
Localisation : SUD

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par Pandore79 le Mer 27 Juil 2011 - 19:11

bonjour coeur sensible
je ne sais pas à qui de nous s'adresse ton post mais déjà, je te remercie pour ton message de bienvenue sur le post de présentation Smile

Pandore79
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 191
Date d'inscription : 18/07/2011
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par fleurdesel le Mer 27 Juil 2011 - 19:18

Pour info, d'après des études (désolée, je n'ai pas le courage de chercher dans l'ensemble de mes livres sur le thème pour mettre plus de références, mais vous pourrez les trouver notamment dans Filliozat ou dans Blosch), les bébés auxquels on répond systématiquement aux pleurs et qui bénéficient d'un contact physique très régulier dans leur première année sont plus autonomes et de sûrs d'eux que ceux qu'on laisse pleurer ou qui ne bénéficient que de peu de contact physique...

Il y a effectivement beaucoup à dire sur comment est considéré le tout petit globalement dans la société :/
Ce que j'aime, c'est que les mêmes personnes n'hésitent pas à me dire que je vais être esclave de ma fille ou qu'il faut lui apprendre à gérer des frustrations (genre à 1 an la vie n'est pas déjà remplie de frustrations même quand nous essayons de les limiter!) et qu'elle est tranquille, facile à vivre Razz

Enfin voilà, ton attitude me semble plutôt prendre en compte la réalité du bébé (une totale impuissance). Forcément basée sur ta propre sensibilité, mais tant qu'ils ne parlent pas, difficile d'être certaine de comprendre (moi les étiquettes ne me dérangent pas Wink)

fleurdesel
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 576
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 37
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par Florine Rose le Jeu 14 Mar 2013 - 23:18

moi aussi, ça me parle ! Moi aussi je bondis en pleine nuit au moindre toussotement de ma fille (de ... 3 ans, allaitée jusqu'à 2). J'ai la même impression d'être contente quand elle dort parce que j'ai besoin de silence pour me ressourcer, et d'être en empathie +++ alors que les autres ne comprennent rien ("elle est petite, c'est rien" Shocked Ben justement, elle est petite, donc c'est encore plus grave pour elle que pour nous ! Evil or Very Mad ). Je suis aussi en burn-out, mi-professionnel mi-parental à force de trop bien vouloir faire les choses et de trop m'impliquer.

@ Fleurdesel
dans le même ton, j'avais bien aimé une phrase que j'avais lue je ne sais plus où : pour se décoller, il faut d'abord avoir été collé. Et avant 2 ans il n'y a pas de caprice, que des besoins.

Par contre, je ne vous dis pas l'entrée à l'école, c'est dur dur : je trouve que c'est un environnement hyper violent, à la fois physiquement et pour l'estime de soi. A 3 ans, jugée sur la capacité à suivre le tracé imprimé sans dévier (merci pour la créativité), coups par les petits camarades à la récré, remarques des "copines" qui la font pleurer. Bref, c'est très éprouvant pour moi : soit je déconnecte pour être moins touchée et limite elle m'agace, soit je suis en empathie et j'imagine ce qu'elle a ressenti et j'en pleure. J'ai un grand sentiment d'impuissance par rapport à ce qu'elle vit, même si je sais que ce sont ses expériences. J'aimerais la garder au fond de ma poche pour la protéger au moins encore un peu, le temps qu'elle se construise un peu plus de confiance en elle et qu'elle découvre avec plaisir le monde intellectuel Crying or Very sad

Le soir, ce sont des ruminations sans fin sur comment faire, j'en parle à la maîtresse ou non, je vois les parents des autres affreux, je propose une conférence sur la violence à la maternelle, non, mais si, mais quand même, mais... geek

Est-ce que celles qui ont des enfants scolarisés vivent la même chose ?

Florine Rose
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 74
Date d'inscription : 22/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par fleurdesel le Ven 15 Mar 2013 - 0:51

J'ai vécu ce double mouvement envers ma fille lorsque je l'ai mise la crèche et je le vis encore à chaque fois qu'il se passe quelque chose, du genre quand nous avons du aller en urgence à l'hopital pour elle pour syncope (très impressionnant mais pas grave) : d'un côté une anhililation totale de mes sentiments à son égard (pour me protéger de la violence de l'empathie ET de mes propres émotions d'impuissance à la protéger), de l'autre l'empathie...
Je trouve l'école assez violente. Pour ma part je n'ose peu dire, de crainte qu'elle soit stigmatisée à cause de moi. Et si je prends du recul, je me rends compte que ca doit être moins terrible que ce que je me représente mais beaucoup plus mélangé, parce qu'alors que nous pouvions la chercher directement à la sortie de l'école un jour par semaine, elle a demandé à rester à l'accueil du soir par exemple. Seulement elle doit beaucoup plus parler des événements négatifs que positifs proportionnellement à leur représentativité dans son quotidien, parce que c'est sur ceux-ci qu'elle a besoin de mon soutien, d'évacuer un vécu négatif qui est souvent nié à l'école ("mais non tu n'as pas si mal""t'es un grand maintenant" "fais pas le bébé")...

fleurdesel
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 576
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 37
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par zefloflo le Ven 15 Mar 2013 - 21:30

camomille3 a écrit:
2/ me mettre en permanence à sa place. En fait je trouvais la condition de bébé absolument terrible. Un peu comme comme le Locked in Syndrom.

[...]

et j'étais très malheureuse de ne pas pouvoir décrypter leurs besoins et y répondre avec la certitude que c'est ce qu'ils voulaient.

J'ai vécu exactement la même chose. J'ai trouvé cela extrêmement difficile de ne pas comprendre mon enfant.

JE L AAAAAIME! C'est fou ce que je l'aime...

camomille3 a écrit:
Je me suis même fâchée un jour avec une copine avec qui je prenais un café et dont la petite fille d'1 mois venait de faire caca dans sa couche (désolée pour les âmes sensibles silent) et qui l'a laissée comme ça 1/2 heure parce qu'elle voulait finir son café. Je ne comprenais pas comment elle pouvait faire ça. Et quand j'ai dit "c'est pas être esclave de son enfant, c'est juste que toi tu ne supporterais pas de devoir rester comme ça 30mn !" elle m'a répondu que "c'était pas pareil". Genre un bébé c'est pas tout à fait un être humain avec les mêmes sensations ?

Ca par contre je traine pas 1/2 heure mais je peux attendre 5 min, le temps de finir ma vaisselle. J'ai lu dans un livre que les bébés sont moins génés que nous d'être dans leurs excréments... ça a du me rassurer... mtnt je ne sais pas su quoi c'est fondé. Je trouve ça tjs bizarre ce que je lis sur les bébés! Qu'est ce qu'ils en savent?!

zefloflo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 340
Date d'inscription : 05/03/2013
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par cramique le Sam 16 Mar 2013 - 11:40

Moui mais tu crois que c'est vraiment sain d'être à ce point l'incarnation de son bébé ? (Je l'ai vécu bébé et j'en ai gardé des séquelles). Sais-tu pourquoi tu as ce besoin , cette anxiété du bien faire parfaitement ? Personne n'est parfait et un enfant se construit par l'amour et les soins mais aussi par les frustrations et les limites (non ?) Après je suis d'avis que tout ne se fait pas, clair que je ne laisserais pas un nourrisson dans ses excréments plus d'un quart d'heure, ou si il pleure de mal être (en plus ça crée des rougeurs douloureuses). Et en même temps je trouve ça génial que la maman s'accorde le droit d'un moment à elle. (J'ai pas d'enfant)

cramique
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 11/08/2012
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par Mariii le Lun 25 Mar 2013 - 11:48

Je ne suis pas du tout comme cela. Et pourtant j'ai cette impression d'empathie très forte avec mes enfants.
Peut-être ais-je fait en sorte de bloquer quelque chose dans ma sensibilité parce qu'intellectuellement je ne suis pas convaincue du tout du bien-fondé de la sur-protection des enfants.

J'ai laissé mes enfants pleurer, sauf quand je sentais qu'ils avaient "vraiment" besoin et là je pouvais intervenir en 10 secondes pour les prendre dans mes bras. Je ne souffre pas avec eux quand ils sont malades, je ne suis pas dans l'affect sinon je ne peux les soigner correctement.
Je leur ai toujours beaucoup parlé, rassurés mais je les laisse (et mon mari aussi bien sûr) se créer leurs propres armes, leur propre source intérieures d'apaisement.

Mon fils de 6 ans (en cours de suivi pédospy car probablement zebre aussi) sait exprimer ses angoisses et apprend à les gérer, seul, sauf quand il n'y arrive pas où il fait appel à nous. Je trouve que c'est une force pour un sensible dans ce monde de brutes.

Bref, je dévie peut-être un peu mais non, personnellement, je ne suis pas pour la trop grande protection des enfants.

Mariii
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 60
Date d'inscription : 05/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par zefloflo le Sam 30 Mar 2013 - 21:46

Florine Rose a écrit:
Par contre, je ne vous dis pas l'entrée à l'école, c'est dur dur : je trouve que c'est un environnement hyper violent,
...
je suis en empathie et j'imagine ce qu'elle a ressenti et j'en pleure. J'ai un grand sentiment d'impuissance par rapport à ce qu'elle vit, même si je sais que ce sont ses expériences. J'aimerais la garder au fond de ma poche pour la protéger au moins encore un peu, le temps qu'elle se construise un peu plus de confiance en elle et qu'elle découvre avec plaisir le monde intellectuel Crying or Very sad

Je vis la même chose avec la crèche.

Ma fille a 6 mois, est a la Creche depuis un mois (avec absence 10j pour gastroentérite). Ça ne se passe pas bien du tout. Elle vient d un cocon et de retrouve projetée dans un milieu bruyant avec une puéricultrice pour 7 enfants. Pour info je suis persuadée que la fille est zébrée. Je pense qu elle souffre d être a la Creche, se sent abandonnée. Elle pleure bcp la bas, ne dort quasi pas et mange très peu.

Bon ça c est le contexte.

Le résultat: quand je la dépose le matin j ai mal au cœur. Quand je la reprends le soir, j ai mal au cœur.

Elle est pas bien en ce moment car rhume et crevée car ne dort pas a la Creche. Je ne suis pas bien. C est un excès d empathie. J en suis consciente. Mais je ne peux m en empêcher. Je voudrais moi aussi la protéger...

zefloflo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 340
Date d'inscription : 05/03/2013
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par Mowa le Sam 30 Mar 2013 - 23:28

J'ai materné mes bébés à fond, et je ne me suis pas tellement posé d'autres questions que celles de mes propres limites (et c'est fou comme on les trouve vite, avec un petit!)... Je me suis dit que si l'humanité a survécu jusqu'ici, c'est bien parce que les mères ont ce lien des tripes avec leur bébé (qui a par ailleurs un besoin vital de cette protection).

Quant à l'école, Florine je ne peux que compatir. Après avoir relativisé pendant toute sa première année scolaire (en dépit du malaise évident, des crises de nerf inhabituelles, etc.), dès la rentrée suivante il a fallu nous rendre à l'évidence: notre fille ne faisait que régresser. Elle nous expliquait se sentir seule, était terrifiée par la violence à la récré, nous demandait tous les jours de la sortir de là... Diagnostiquée zèbre en décembre dernier, elle a dans la foulée quitté l'école publique aux vacances de Noël, pour intégrer dès janvier une école Montessori. Depuis, je la vois lentement ressusciter et, malgré le coût financier, je ne peux que me féliciter de cette décision.

Donc non, être capable de sentir que son enfant est mal et avoir envie que cela cesse, je ne vois pas cela comme un "excès" d'empathie. Après, on fait toutes en fonction de nos possibilités et nos limites. L'essentiel est d'être clair avec soi-même à ce sujet. Il m'est arrivé, dans le cas de mon fils (aux besoins très intenses), de penser qu'il valait mieux qu'il soit malheureux à la crèche qu'avec moi (2 jours par semaine à partir de ses 9 mois), si cela pouvait m'éviter un burn-out complet (le risque étant alors que je devienne totalement et durablement incapable de m'en occuper correctement).

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par zefloflo le Dim 31 Mar 2013 - 20:04

La nuit passée, il s'est passé un truc donc je voudrais parler.

Ma fille de 6 mois a une histoire un peu particulière car elle a été hospi deux mois et demi en néonat à la naissance (mais née à terme). Ensuite je l'ai gardée à la maison 2 mois et demi de plus. Elle a commencé la crèche il y a environ un mois et ca ne se passe pas super bien. Elle n'y dort pas, mange peu, pleure bcp. Bref c'est assez difficile psychologiquement pour moi. Car j'ai trop d'empathie (comme dit dans un autre post).

Après qqs jours, elle a eu une gastro carabinée mais on a pas trop mal géré. Là elle a un rhume.

Elle a l'air fatiguée, dort mal, embetée par ce nez bouché.

J'ai de la peine pour elle.

Ca c'est pour le contexte. J'espère qu'y en a qui lisent toujours :p

Bref cette nuit, elle s'est réveillée en pleurs. Jusque là rien d'inhabituel. Mon mari lui a donné à boire. D'habitude ça la calme direct et elle se rendort. Mais cette nuit elle s'est mise à hurler. J'arrive toujours à la calmer MAIS là impossible!! Elle hurlait. Elle hurlait. Je pense qu'elle avait mal. Et je n'arrivais pas à la calmer. C'était de vrais cris. (Pas des petites pleures du genre "j'ai faim"). Non cela traduisait un réel inconfort mais impossible de savoir lequel! Mon mari n'avait pas trop l'air de réagir.

Et là apparemment (d'après lui), j'aurais complètement pété une case. Il dit que je courais dans tous les sens dans l'appartement avec ma fille dans les bras, que j'étais comme "folle". D'ailleurs il m'a un peu "enguelé" en me disant "mais t'es complètement zingboum de t'énerver ainsi". En fait je cherchais une solution car je détestais la voir crier ainsi. Donc j'ai d'abord voulu lui redonner biberon mais il m'a donné un biberon froid puis j'ai voulu enlever son sac de couchage pour mieux la tenir mais je n'y arrivais pas seule, puis j'ai voulu la mettre dans le maxicosi pour la bercer mais je devais enlever le sac de couchage mais je n'y arrivais pas seule, donc je me suis énervée sur mon mari qui ne m'aidait pas,...

Mais il faut imaginer tout ça à du deux cent à l'heure.

Bref pour l'histoire elle s'est calmée direct dès que je l'ai posée dans le maxicosi... (allez savoir... Very Happy )

Toujours est il que j'ai été hyper choquée par les propos de mon mari "mais t'es complètement zingboum". On en a reparlé après car j'étais au bord des larmes. C'est la première fois qu'il me disait qqch de ce genre. Sad

En gros il trouve ma réaction complètement démesurée. C'était "juste" un bébé qui pleure et il fallait juste la calmer et y avait rie de grave.

Pour moi c'était comme une urgence vitale. Il fallait la calmer à tout prix et le plus vite possible. Je ne supportais pas de la voir souffrir ainsi. Non seulement je souffrais avec elle mais surtout je ne supportais pas de la voir comme ça. C'était comme si elle souffrait le martyre et je ne pouvais supporter cette souffrance.

Bon elle ne pleure pas souvent et pas avec une telle intensité donc ça m'a sans doute déstabilisé.

En tout cas, je m'inquiète car si je ne suis pas capable de prendre du recul, ça va mal.

Pour ceux qui sont allés au bout et qui m'ont compris. Un avis? Very Happy

zefloflo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 340
Date d'inscription : 05/03/2013
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par Invité le Dim 31 Mar 2013 - 20:47

J'ai lu jusqu'au bout, j'ai tout compris... alors un avis, ok.

Ca donne l'impression que tu te pose autant de questions sur ta relation avec ton mari que la relation avec ta fille.
Il semble que ta relation à ta fille et celle à ton mari te renvoient de l'angoisse. Il y a quelque chose que tu ne comprends pas, et après le petit moteur se met en marche. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par zefloflo le Lun 1 Avr 2013 - 17:38

Euh en fait non je ne me pose pas de questions sur la relation avec mon mari. Mais par contre son regard sur la relation avec ma fille me fait "ouvrir" les yeux.

J ai trop d empathie et suis trop fusionnelle.

Le pb c est qu a cause de cette empathie exacerbée j ai complètement perdu mon sang froid et ça m énerve. Je voudrais pouvoir garder mon sang froid quand il s agit de ma fille mais je ne pense pas pouvoir y arriver. En "perdant les pédales" ainsi ça me donne l impression d être une "mauvaise" mère.

zefloflo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 340
Date d'inscription : 05/03/2013
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par Florine Rose le Lun 1 Avr 2013 - 18:15

@Mowa : c'est clair, je rêve de l'école Montessori ! Par contre c'est trop loin pour être envisageable là où on habite. Et bravo, tu as su poser les limites avant le burn-out... Moi je n'ai pas pu et je suis tombée dedans (en plus d'une partie professionnelle) Sad

@Zefloflo : J'ai tout lu aussi et je comprends ton sentiment d'impuissance et de décalage par rapport à ton mari. Moi j'imagine toujours le pire quand ma fille ne va pas bien, j'essaie d'analyser ce qui ne va pas et de trouver quelque chose à faire. Quand je n'y arrive pas c'est l'angoisse, alors que pour mon mari c'est beaucoup plus gérable ("attends, elle a 37°9 depuis 30 minutes, on verra demain ce que ça donne"). En plus je suis hypersensible aux bruits et le pire pour moi ce sont les pleurs et les cris de ma fille. Je ne te dis pas la combinaison pour le pêtage de plomb Very Happy
Ce qui m'aide, c'est un bouquin d'homéopathie pour enfant et un stock de granules. Ca m'aide à concentrer ma pensée sur quelque chose d'utile : je recense ses symptômes, je cherche dans le bouquin, j'analyse ce que je vais lui donner, je cherche dans le troupeau de granules, je donne, je réanalyse, etc. Si c'est pas les bonnes, ce n'est pas grave, si c'est les bonnes, ça améliore, et en attendant, j'ai évité le pétage de câble en mettant mon énergie ailleurs qu'à angoisser geek . Note bien, ce n'est pas idéal non plus, puisque ça a contribué à mon burn-out...(les nuits sans dormir à surveiller tous les combien elle tousse, ça n'aide pas). Après, j'ai aussi expliqué à mon mari comment je fonctionne, ce qui m'aide (passer la nuit debout et chercher sur internet), et ce qui ne m'aide pas (certaines de ses formulations pour me faire comprendre que je suis peut-être un peu trop à fond). Et ce dont j'ai besoin (qu'il ne fasse pas la gueule quand j'ai des cernes sous les yeux le lendemain). Courage et n'hésite pas à te trouver des moments pour décompresser et prendre du temps pour toi.

Florine Rose
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 74
Date d'inscription : 22/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui ont des enfants

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum