Qu'êtes-vous en train de lire ?

Page 13 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par ou-est-la-question le Mer 2 Jan 2019 - 20:32


ou-est-la-question

Messages : 5556
Date d'inscription : 27/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par L'Ovni tender le Mer 2 Jan 2019 - 20:38

L'Ovni tender
L'Ovni tender

Messages : 3358
Date d'inscription : 24/10/2018
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Hirondelle123 le Mer 2 Jan 2019 - 21:09

Esteban a écrit:
Humour rouge  affraid  et mauvais souvenir le jour où j'ai compris que mes lapins ne mourraient pas de la myxomatose et que je les avais bouffés HorreurBouhouhou
Hirondelle123
Hirondelle123

Messages : 1643
Date d'inscription : 04/11/2018
Localisation : en chimèrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par L'Ovni tender le Mer 2 Jan 2019 - 21:32

Oups sorry Se tape la tête cont
L'Ovni tender
L'Ovni tender

Messages : 3358
Date d'inscription : 24/10/2018
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Hirondelle123 le Jeu 3 Jan 2019 - 12:43

esteban:

tu es pardonné Dent pétée
Hirondelle123
Hirondelle123

Messages : 1643
Date d'inscription : 04/11/2018
Localisation : en chimèrie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Alim le Dim 6 Jan 2019 - 21:51

Besoin de me changer les idées, je n'ai pas encore lu le Monde comme volonté, sûr de mon fait je vais vers la bibliothèque et... Rien. Aucune d'idée d'où il peut être, rien à faire pour le retrouver. Relecture de la Phénoménologie de l'esprit en dérivatif. Pas content pour autant !
Alim
Alim

Messages : 1604
Date d'inscription : 02/11/2018
Localisation : Hors de gravité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Blob le Lun 7 Jan 2019 - 6:06

Je te propose de sortir d'Hegel et de " Schopie ", et d'aller voir du côté d'Husserl ou Hume, voire également les " deux " philosophies de Wittgenstein car le langage est la plaque tournante de notre compréhension ou appréhension du monde, inévitablement !

Blob

Messages : 34
Date d'inscription : 01/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Alim le Lun 7 Jan 2019 - 9:19

Que me conseillerais-tu comme premier ouvrage dans ces trois là ?
Alim
Alim

Messages : 1604
Date d'inscription : 02/11/2018
Localisation : Hors de gravité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par izo le Lun 7 Jan 2019 - 9:54

Alim:
le Tractatus logico-philosophicus de Wittgenstein, qu'on dit ardu alors qu'il faut le lire comme on boit du petit lait, à petites gorgées sans se presser. Il est à mon sens intéressant car il ouvre d'instructives portes sur la façon de considérer le monde et plus particulièrement notre rapport au monde et donc nous tout court, voire "je" tout court.
izo
izo

Messages : 2704
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Invité le Lun 7 Jan 2019 - 10:56

un livre sur l'histoire des nombres et des mathématiques dont le nom m'échappe , je le poserai plus tard

très bien fait, didactique , se lit sans connaissances approfondies ,comme un simple roman

posé

le grand roman des maths mickaël Launay



Dernière édition par corteXone le Lun 7 Jan 2019 - 19:44, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Blob le Lun 7 Jan 2019 - 19:11

Alim a écrit:Que me conseillerais-tu comme premier ouvrage dans ces trois là ?

Il est vrai que le Tractatus serait le plus facile d'accès, et pas très lourd non plus, comme le suggère izo.


D'un autre côté, je te conseillerais plus volontiers de dégrossir la chose avant de vraiment te lancer à tête perdue dans les méandres de la philosophie, selon ta propre sensibilité oserais-je dire, subjectivement tous ne se valent pas, et de prendre connaissance d'un peu tous avant de choisir m'a semblé être plus pertinent que de partir à l'aveuglette ou bille en tête de tout lire, ce qui serait impossible.
Je sais dorénavant que mon cœur penche vers les rationalistes, les pragmatiques, les empiristes, les intuitionnistes, les éthiciens et les épistémologues, sans oublier le stoïcisme et le scepticisme, pour ne citer que les plus courant, ce qui veut dire a contrario, que tous les métaphysiciens, théologiens, spiritualistes et consorts, à la trappe !  

Dans cette optique je t'inviterais dès lors à t'approprier: Philosophes et Philosophie Tome 1 et 2, éd. Nathan sous la dir. de Morichère, un vrai régal, allant des présocratiques à quasiment maintenant, un survol assez exhaustif des auteurs et courants, ce sont des ouvrages uniques en leur genre.


Sinon de manière plus contemporaine j'aime bien, sans les avoir lu directement Singer, Lyotard, Derrida et Habermas par exemples.

Blob

Messages : 34
Date d'inscription : 01/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par izo le Lun 7 Jan 2019 - 19:33

Tu as aussi d’autre approches de la philosophie comme celle plus transversale et néanmoins pointue de Claude Romano avec son « Être soi même » qui examine avec clarté comment évolue la compréhension de l’être au fil du temps. Ce qui évite de fermer l’approche dans des systèmes philosophiques clos. Il élargit le propos et envisage ainsi , (tout comme Wittgenstein) la philosophie comme une activité dont le principal but est d’éclairer le fonctionnement de notre monde et non de produire des notions.
izo
izo

Messages : 2704
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Blob le Lun 7 Jan 2019 - 20:15

C'est pour cela qu'un déconstructiviste comme Derrida est utile, il permet de lutter contre les systèmes fermés, des méthodes totalisantes ou des annonces tonitruantes comme Wittgenstein l'a lui même fait après son premier opus, pensant sincèrement avoir entérinée la philosophie une fois pour toute, avant de se raviser ultérieurement !

De mon point de vue, plus modeste, je dirais surtout après maintes réflexions et tergiversations réflexives, que la philosophie est avant tout une hygiène de l'esprit, comme il en existe une pour le corps, évitant ainsi l'indolence spirituelle/cognitive, l'endormissement de la raison ou de virer dans la déraison. Ce qui est très loin d'être un simple jeu conceptuel cher à Deleuze.

Il y aurait bien aussi l'approche comme conduite - vertueuse - de sa vie, ce que l'on nomme philosophie de vie.

Ou encore d'un point de vue plus étymologique en lien avec le savoir cette fois, l'autre sens de sophia, et même si on l'a oublié un temps pendant le divorce science et philosophie, qu'elle a été, est et restera le ciment interstitiel entre/de nos connaissances, celle qui donne corps à ces éléments disparates, voire de les questionner/critiquer, et qui même, peut lui donner une impulsion d'ensemble gravement soupesée, que j'appellerai éthique.

Blob

Messages : 34
Date d'inscription : 01/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Jeane-Mary le Jeu 10 Jan 2019 - 19:27

Les impardonnables - Cristina Campo

Extrait a écrit:La maturité est d'ailleurs cet instant imprévisible, fulgurant et définitif qu'aucun homme n'atteindra avant l'heure, quand bien même tous les messagers du ciel descendraient lui prêter main-forte. Ainsi voit-on surgir dans le conte un long cortège d'apparitions, dont le verbe éloquent reste sans effet : le renard, la colombe, la vieille au fagot de brindilles. Ne prononcent-il pas, l'un après l'autre, une sentence analogue, ne serinent-ils pas un unique avertissement ? Comment ne pas apercevoir, sous le pelage roux, les plumes ou les haillons, l'éclair bleu de l'habit d'une Moire ?
Cependant, la maturité ne relève pas de la persuasion, et encore moins de la fulguration intellectuelle. Son avènement est inopiné, biologique voudrais-je dire : c'est un point que doivent toucher ensemble tous nos sens, afin que la vérité se fasse nature.
C'est se réveiller un beau matin en sachant une langue nouvelle : les signes, vus et revus, deviennent parole. C'est Blondine instruite au terme de sa nuit de sommeil. Ou encore : Est-ce vous, mon prince ?  Vous vous êtes bien fait attendre !...
Jeane-Mary
Jeane-Mary

Messages : 1052
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par izo le Jeu 10 Jan 2019 - 22:24

Janvier a écrit:Les impardonnables - Cristina Campo

Extrait a écrit:La maturité est d'ailleurs cet instant imprévisible, fulgurant et définitif qu'aucun homme n'atteindra avant l'heure, quand bien même tous les messagers du ciel descendraient lui prêter main-forte. Ainsi voit-on surgir dans le conte un long cortège d'apparitions, dont le verbe éloquent reste sans effet : le renard, la colombe, la vieille au fagot de brindilles. Ne prononcent-il pas, l'un après l'autre, une sentence analogue, ne serinent-ils pas un unique avertissement ? Comment ne pas apercevoir, sous le pelage roux, les plumes ou les haillons, l'éclair bleu de l'habit d'une Moire ?
Cependant, la maturité ne relève pas de la persuasion, et encore moins de la fulguration intellectuelle. Son avènement est inopiné, biologique voudrais-je dire : c'est un point que doivent toucher ensemble tous nos sens, afin que la vérité se fasse nature.
C'est se réveiller un beau matin en sachant une langue nouvelle : les signes, vus et revus, deviennent parole. C'est Blondine instruite au terme de sa nuit de sommeil. Ou encore : Est-ce vous, mon prince ?  Vous vous êtes bien fait attendre !...

Oh janvier je serais intéressée par un retour de ta part à son propos, cet ouvrage est sur ma ligne de vue depuis des lunes , l’approche est ...proche aussi disposer d’un avant goût par ton entremise me serait un réel bienfait.
izo
izo

Messages : 2704
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Jeane-Mary le Jeu 10 Jan 2019 - 23:18

@izo : volontiers !

Mais plutôt que de te livrer seulement mes impressions qui ne sauraient être d'autres choses que des dithyrambes , je pourrais laisser quelques extraits ici

Pour moi, c'est plus qu'une simple écriture, c'est un véritable logos, riche et plein de ces manifestations symboliques (propres aux mythes et divinités). Déjà je me dis qu'après ça, je vais me trouver un livre de contes et le lire (ou relire), avec autant de sincérité et sérieux que j'ai pu attribuer à la mythologie et la mystique.
Quoi que le monde ambiant du conte doit être un plus-de-tendresse et moins furieux que celui de la mystique par exemple (enfin de ce que j'en imagine).

Bref, c'est beau, c'est vrai, une suite de surgissement.

Extrait a écrit:Il y a quelque chose de brutal, ou peut-être d'animal seulement, dans la promptitude avec laquelle un enfant retourne à ses jeux après l'un de ces intermèdes qui ont suspendu au-dessus de sa tête le mouvement des sphères. Il semblait impossible de le voir quitter ce sortilège sans armes ni rébellion. Mais comme si il émergeait d'un songe, à la façon des animaux et des miraculés qui vont en quête de nourriture à l'instant même où ils ouvrent les yeux, il aura tôt faire de dire j'ai faim, et après avoir pris avidement sa part de goûter, c'est à cloche-pied qu'il s'échappera pour la manger ailleurs : non sans un soupçon d'effronterie, comme si pousser des cris ou chanter à tue-tête était une manière d'afficher son détachement. Il se retournera de préférence, alors, vers le monde des bêtes, et qu'il tire le chien par le collier ou empoigne le chat, il se jettera avec eux dans une course folle à travers le jardin.
Non pas que l'enfant ne vive dans un rapport parfait avec les objets qui l'entourent. Au contraire. Immergé dans la grâce d'une sensualité sans défaut, ses mains saisissent l'orange, elles s'enfoncent dans la richesse d'un pelage ou d'une eau vive avec tout l'aplomb d'un ange et la même vélocité. Mais l'enfant ne le sait pas. Il ne pourra le savoir que le jour où sa mémoire se refermera comme un cercle sur ses propres commencements. Le vieux le sait en revanche. Leur dialogue se déroule entre un jardin où l'on est nu sans le savoir et un vestibule où l'on s'est dénudé.

Bon, il va falloir que je fasse attention a ne pas taper trop d'extraits et finir par livrer tout le livre.
Jeane-Mary
Jeane-Mary

Messages : 1052
Date d'inscription : 12/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Sybille le Ven 11 Jan 2019 - 0:43

"la dictature de l'ego, en finir avec le narcissisme de masse"
Mathias Roux
Sybille
Sybille

Messages : 148
Date d'inscription : 27/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Blob le Ven 11 Jan 2019 - 14:37

Sybille a écrit:"la dictature de l'ego, en finir avec le narcissisme de masse"
Mathias Roux

C'est tout à fait pertinent, et enfin un livre intéressant de présenté !

Ce qui est dommage, c'est que ce seront justement les gens ayant un doute ou déjà au fait de ce travers moderne qui possiblement achèteront ce livre, et non pas ceux pour qui ça ferait le plus grand bien ! En général les individus cultivent leurs points forts et délaissent leurs tares, alors qu'à mon sens, c'est précisément l'inverse qu'il faudrait faire.

Pour une " critique " du livre: https://www.franceculture.fr/emissions/le-journal-de-la-philo/la-dictature-de-lego


Ce qui est énoncé, je m'en étais rendu compte aussi, et ce à plusieurs niveaux d'analyses complémentaires.
Tout d'abord l'individualisme est une propension naturelle de tout humain, mais jusqu'alors il y avait des freins ou des forces antagonistes pour juguler l'embrasement de l'ego, à savoir l'interdépendance des personnes, la réciprocité des sentiments et la différentiation des personnalités inévitable dans les petits groupes, ainsi qu'une envie limitée à la sphère communautaire.
Aujourd'hui, dans un monde où la communication est omniprésente et largement permise, la visibilité de soi perdue dans une masse informe du nombre et ce que les autres exhibent d'eux-mêmes ou par des médias ce que l'on voit d'autrui, tout en masquant ce lien coopératif fondamental sous-jacent, l'individu se sent perdu, comme un grain de sable dans le désert, en dissonance cognitive et affective.
Un déséquilibre a lieu, le retour n'est pas à la hauteur de ce que l'on donne ou envoie, comme si il y avait une habituation telle l'excitabilité procurée par le café ou une drogue comme la nicotine, il faut augmenter les doses pour en ressentir les effets, et bien dans le jeu social, il en va de même, la surenchère atrophie le bénéfice de bienêtre perçu, enjoignant dès lors à amplifier l'action en amont pour avoir un écho perceptible, tout comme on hausse la voix quand beaucoup d'autres personnes sont présentes et parlent également, pour passer au-dessus du brouhaha, de cette cacophonie ambiante si l'on veut être entendu d'un auditeur quelconque. Bon an, mal an, chacun exagère et joue à ce jeu de surenchère pensant être enfin vu, entendu, et se sentir exister, mais le feedback n'est pas à la hauteur des efforts consentis, car nous avons perdu la réciprocité, un peu comme une bouteille vide jetée à la mer sans réponse probable. Il en va de même je pense avec certaines célébrités, qui si elles sont adulées, ne peuvent en revanche pas communier avec leurs fans, brisant ainsi le cycle de la réciprocité, et qui fait pourtant le sel de la vie sociale, elles peuvent se sentir perdues, être dépossédées, ne pas atteindre le but escompté, et sombrer...
Quand on nie ou perd l'authenticité des relations le plus simplement du monde, nous ne faisons plus que jouer un rôle d'acteur de cinéma dans le théâtre de la vie sociale, mue par l'apparence, tout devient superficiel, sans saveur, ni valeur, et donc amenant à une perte de sens, si ce n'est d'être pris au piège d'une spirale infernale, du toujours plus pour ressentir toujours moins, la surenchère généralisée dévaluant toute chose au final. Que peut dès lors bien valoir le naturel, la sincérité et l'authenticité face à une telle avalanche d'extraversions tout azimut ?  


L'ego avait tout loisir de s'épancher dans le monde actuel, car tout a été mis en place, par une mécanique presque inexorable, pour qu'il puisse proliférer anarchiquement, sans pour autant avoir atteint malheureusement, son paroxysme encore !




Il y aurait pourtant un remède assez simple à cet embrouillamini, ce serait de faire cette simple et petite expérience de pensée: Si j'étais seul au monde ou sur une île déserte, ferais-je ce que je fais ou voudrais faire ? Pour qui je fais ce que je fais: moi parce que c'est ma nature ou pour le regard d'autrui, son jugement, le retour qu'il me renvoie de moi tel un miroir et qui me flatte ?


Dernière édition par Blob le Lun 14 Jan 2019 - 12:33, édité 1 fois

Blob

Messages : 34
Date d'inscription : 01/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Invité le Ven 11 Jan 2019 - 15:12

Le général Dourakine de Sophie Rostopchine.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Lilik-Rose le Lun 14 Jan 2019 - 7:00

J'adooooooooore les Martine <3

Pour faire ma dure à cuire sinon Wink je lis "Sharko" de Monsieur Thilliez, le dernier de cet auteur que je dévore, le couple Hennebelle-Sharko fonctionne toujours à merveille
Lilik-Rose
Lilik-Rose

Messages : 61
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 41
Localisation : maubeuge

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Pango le Lun 14 Jan 2019 - 11:37

Le code de la conscience - Stanislas Dehaene
Ou comment perdre encore un peu plus ses illusions...
Pango
Pango

Messages : 124
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 29
Localisation : Châtellerault

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Joe Dalton le Lun 21 Jan 2019 - 6:38

Les enfants du vide, de l'impasse individualiste au réveil citoyen- de Raphaël Glucksmann
Joe Dalton
Joe Dalton

Messages : 9927
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 47
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Confiteor le Jeu 31 Jan 2019 - 9:08



J'ai feuilleté à nouveau des bouquins de Henri de Monfreid qui a souvent accompagné mes errances.
Une vie d'aventures improbables au service d'un talent de plume éblouissant, une grande puissance évocatrice.
Trilogie du hachich est parfait pour commencer.
C'est très étrange comme ça a peu vieilli.

Je l'ai déjà dit, je suis resté coincé dans le XX° siècle.
Il n'était pas meilleur que celui-ci, mais je m'y sentais mieux.

Il faut le lire.
Au mini jeter un petit coup d'oeil à sa bio ici.
Un peu passé de mode et stupidement controversé par ceux qui, refusant de prendre en compte le contexte, lui reprochent ses position durant la seconde guerre mondiale.
Confiteor
Confiteor

Messages : 1861
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 60
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par brightheart le Jeu 31 Jan 2019 - 20:25

Merci pour la découverte Confiteor ! Une référence au roman de Jaume Cabré ? Je l'ai lu cet été, un coup de cœur incroyable. I love you

brightheart

Messages : 13
Date d'inscription : 18/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par Confiteor le Jeu 31 Jan 2019 - 22:31

Oui une référence très explicite !
Ce roman est une claque dont je ne me suis jamais remis, faut dire que le mal est un sujet qui etc ... Wink

Pour le reste je le confesse je suis ... (à vous, ad libitum !)
Confiteor
Confiteor

Messages : 1861
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 60
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'êtes-vous en train de lire ?

Message par fift le Jeu 31 Jan 2019 - 22:41

Confiteor> Jette un coup d'oeil au dernier Corto Maltese par Canales, Equatoria.
On y croise Henri de Monfreid Wink .

Le dessin à côté de la photo, c'est un Tintin ?

Même pas un petit Nicolas Bouvier dans ta liste de chevet ? Tu me surprends.
(je viens de me lire coup sur coup Ella Maillard, Oasis Interdites et Alex David-Néel, Voyage d'une Parisienne à Lhassa - je veux repartiiiiiiiiiiiiiiirrrrr).

fift

Messages : 3443
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 42
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum