Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par zabrounette le Lun 25 Juil 2011 - 15:46

Bonjour,

Je suis nouvelle sur le forum. Je suis une jeune femme de 24 ans. Cela fait quelques mois que je vous lis de temps à autre depuis que j'ai découvert le livre de Jeanne Siaud-Facchin.

J'aimerai vous parler de mon cas car je suis dans le doute et j'éspère trouver auprès de vous des idées qui pourront m'aider à y voir plus clair.

Lorsque j'ai lu le livre " Trop intelligent pour être heureux ", j'ai trouvé qu'il y a plusieurs descriptions qui correspondent à ce que je suis.
En effet, je me suis toujours sentie un peu différente mais je ne me suis jamais sentie " sur-douée " et je ne pense toujours pas l'être. Permettez moi de vous parler un peu de mon histoire.

Enfant, je n'avais pas de difficulté à l'école certes. Je ne faisais pas beaucoup d'effort pour apprendre, je retenais vite et je faisais seule mes devoirs. L'école était une source de plaisir pour moi. Mais je n'étais pas TOUJOURS la première de la classe et je n'étais pas exceptionnellement douée en mathématiques. Je ne pense pas avoir été une enfant précoce. Par ailleurs, je n'appréciais pas la compagnie de tous les enfants de mon âge parce que je les trouvais pour la plupart ininteressants et ennuyeux. Je choisissais les " les plus sincères" pour jouer parce que j'étais très facilement déçue. Je cherchais chez les autres une loyauté pure.

Au collège, je pouvais avoir des 20/20 facilement après avoir étudié un peu mais je n'étudiais pas tout le temps parce que je préférais lire des bouquins que j'empruntais de la bibliothèque sur des sujets qui m'interessait personnellement. Au lycée, j'ai complètement décroché. Je me posais des questions métaphysiques auxquelles je me sentais dans l'obligation de trouver des réponses. J'avais tout le temps des idées fixes et des obsessions. Je ressentais une angoisse permanente. J'ai quand même eu mon bac avec un peu d'effort vers la fin du cycle secondaire. J'avais beaucoup de lacunes en mathématiques et pourtant j'ai choisi la filière mathématique à la fac. J'aime les maths mais comme je n'étudiais rien au lycée, j'ai eu des difficultés à suivre. ECHEC. j'ai réessayé, Echec et puis Très Grosse déprime.

Je suis une personne qui se pose beaucoup de questions. Je cherche des réponses dans leur plus grande précision. On m'a souvent dit " tu as un point d'interrogation à la place du cerveau " ou alors " il faut deux cerveau pour pouvoir te suivre et suivre toutes tes idées ". Je m'interesse à beaucoup de choses. Je suis une curieuse insatiable. Paradoxalement, je m'ennuie profondémment surtout en companie de gens que j'appelle " les comme - ça " ( ils acceptent presque tout et disent que c'est comme ça ! la vie est comme ça ! tout est comme ça ! ) les gens qui se contentent de mener une vie qui ne leur plait pas forcèment mais bon .. c'est comme ça ! ne cherche pas à savoir.

J'ai bien peur d'avoir l'air ridicule avec ce que je viens d'écrire mais je ne sais pas par quoi commencer, j'ai mis en vrac les idées qui me sont venus à l'esprit. J'aimerai avoir un retour d'experience et autre témoignes de la part de vrais "zebres"

merci de m'avoir lue jusqu'au bout. Il y a tant de choses à dire mais je préfère développer au fur et à mesure ..

zabrounette

Messages : 1
Date d'inscription : 25/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Fata Morgana le Lun 25 Juil 2011 - 15:54

Le test peut être utile en l'espèce. S'il y a le moindre besoin de ça, il vaut mieux foncer que de passer des mois à se prendre la tête.
Bienvenue. Pas mal de tes questions ont d'ores et déjà reçues des réponses ici ou là. Et "ici ou là" sur ce forum, ça fait pas mal de lecture... Very Happy
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 61
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Ticmiss le Lun 25 Juil 2011 - 16:19

Je suis d'accord avec FM. Si le résultat confirme, tu pourras alors creuser dans cette direction, sinon, tu pourras explorer d'autres pistes pour trouver les réponses à tes interrogations. Mais dans tous les cas, tu franchiras une étape.

Et sinon, j'aime beaucoup le concept des " c'est comme-ça"... quand ils veillissent et s'abonnent à PsychoMag, ils se transforment en "faut lâcher prise". Ils ont raison en un sens, de ne pas se prendre la tête... si je pouvais, je ferais pareil, mais je peux pô !


Dernière édition par Ticmiss le Lun 25 Juil 2011 - 16:20, édité 1 fois (Raison : oooohhhh la fôôôte)

Ticmiss

Messages : 27
Date d'inscription : 23/07/2011
Age : 42
Localisation : Francilie

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Nicoco le Lun 25 Juil 2011 - 22:13


Very Happy Bienvenue sur le forum, zabrounette.

Se faire tester découle d'une démarche purement personnelle. Wink Tu ressentiras au fond de toi, alors, le "besoin" de le faire. Twisted Evil

Sinon, l'inscription sur le forum est totalement libre et emprunte d'aucune obligation, si ce n'est le respect de la charte, d'autrui, etc...

Il est chaudement recommandé de venir participer aux rencontres. Cela permet, souvent, des échanges qui font "accélérer" son/ses

cheminement(s) personnel. bounce
Nicoco
Nicoco

Messages : 3687
Date d'inscription : 16/09/2009
Age : 55
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Invité le Sam 30 Juil 2011 - 18:55

Nicoco a écrit:
Tu ressentiras au fond de toi, alors, le "besoin" de le faire. Twisted Evil

Moi ça a plutôt été un « ras le bol » de ne pas savoir. J'hésitais depuis des mois, et un jour, j'en ai eu marre, je me suis dit :
« Stop ! Assez de questions et de tournage en rond, assez de "peut-être" et de "et si" ! Au pire, je serai fixée. »

Et pour ne pas changer d'avis, j'ai pris rendez-vous dans la seconde suivante.

Le jour du test, j'ai eu envie de m'enfuir en courant, mais ma bonne éducation (merci papa, merci maman) et le ras le bol resurgissant ont eu raison de mon épouvante.

Et le jour du résultat, j'avais méga-peur et méga-hâte à la fois. Trop bizarre. Comme quelque chose qu'on redoute au plus haut point (et si... ?) et qu'on a en même temps très très envie de savoir (plus vite !). J'ai même failli interrompre la psychologue quand ses explications traînaient en longueur (bon, si c'est pour me lire le compte-rendu que vous m'avez imprimé, c'est pas la peine, hein)...

Mais il faut être prêt aussi. On apprend quelque chose d'énôôôrme sur soi-même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Inarius le Dim 31 Juil 2011 - 17:50

Bonjour Zabrounette.

Je suis actuellement dans la même situation que toi.
Ce que tu écris me rappelle beaucoup moi.
J'appréhende de faire le test. A la fois j'ai honte de me sentir prétentieux (moi ? penser de moi même que je suis un surdoué ? Je devrais avoir honte !), mais je sais que ça ne répond pas à la question.
J'ai donc peur de le faire (et si c'est pas ça, alors que je suis quoi ?), et en même temps plus longtemps je passe sur ce forum, et plus je sais qu'au fond de moi un jour je devrais le faire. Mais je ne sais pas me décider. D'où aussi ma peur d'assister à des rencontres entre zèbres, peur des gens que je vais découvrir...peur que ça marche trop bien...

Inarius

Messages : 117
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Benjamin le Mar 9 Aoû 2011 - 22:36

si tu en as besoin, fais-le. Tu peux déjà te rassurer et apporter une réponse à tes questions avec un livre comme celui-ci : http://www.amazon.fr/Testez-votre-QI-Anne-Bacus/dp/2501066332/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1312921978&sr=8-1

si tu fais juste dans 90% des cas, en moins de temps qu'il n'en est donné, ça te confortera peut-être dans tes doutes.

Attention, ce genre de livres n'apporte en aucun cas une réponse fiable, et d'ailleurs certains exercices sont mal conçus. Je propose juste cela comme un moyen de se rassurer pour une poignée d'euros, et peut-être le moyen d'avoir assez confiance en toi pour se lancer dans un test officiel chez un spécialiste, si tu en ressens le besoin. Ne me faites pas dire Benjamin propose le "calculez votre qi chez vous avec un bouquin Laughing "
Benjamin
Benjamin

Messages : 270
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 37
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par July le Mer 10 Aoû 2011 - 10:45

Aaaaah! J'adore ton expression, les "comme ça" !!! Hahaha !!! C'est exactement ça!!! "arrête de pinailler", sinon, c'est LA réponse qui me fait le plus hurler. A partir du moment où la personne m'a sorti cette remarque, c'est mort, mon coeur se glace, je sais que je ne pourrai plus jamais être entière avec elle. Mais "comme ça", c'est tellement pertinent! Tous ces gens qui acceptent les choses comme elles sont (tant mieux pour eux, peut-être? ) et qui nous regardent de haut pour nous poser des questions auxquelles ils ne pensent pas ! Mais ce n'est pas qu'une question de QI etc, c'est aussi une question d'ouverture d'esprit. Je continue à déranger pas mal de zèbres avec mes questions intempestives Sad Ne t'inquiète pas en tout cas, ce n'est pas toi qui es en tort !
Et merci pour cette expression métaphorique, je crois que je vais la garder ! Les "comme ça" ! cheers hehe !

Pour le test, je viens de le passer, alors je ne peux pas encore te conseiller, j'attends d'avoir le résultat pour parler Smile :p Mais je dirais qu'on a tous besoin de validation, pour arrêter justement de se poser la question, et aussi questionnable que soit cet outil, il est le seul à exister, alors...

Mais sinon, tu n'as pas des amis zèbres, qui pourraient confirmer un peu tes doutes, ou d'autres éléments ? J'ai tendance à penser que plus tu exploreras ces questions, plus tu liras ce forum, ou des articles sur le sujet, plus tu te rendras compte si ton fonctionnement est en effet différent, si tu te reconnais dans ces problèmes (ou pas forcément problème :p ), et que le test de QI n'est là que pour nous faire arrêter de douter en permanence.
July
July

Messages : 51
Date d'inscription : 10/04/2011
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par July le Mer 10 Aoû 2011 - 10:53

ps : ce que tu décris fait effectivement penser aux zèbres (ben oui, pauvre de toi, tu attends qu'on te rassure, et on te dit tous "ben ça peut être pas mal, le test"), c'est vraiment très difficile à dire comme ça, en un message, et sans t'avoir vue, mais tout ce que tu racontes ne me semble pas étranger. Est-ce que tu pourrais nous expliquer un peu en quoi tu t'es reconnue dans le livre ? Je sais qu'il est beaucoup critiqué, mais moi personnellement, quand je l'ai lu, il m'a bouleversée, j'avais l'impression qu'on avait écrit un livre sur moi, je me suis sentie comprise et acceptée instantanément, c'était fort. Je crois que ça peut être une bonne première approche quand on ne sait pas trop Smile
July
July

Messages : 51
Date d'inscription : 10/04/2011
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par MissMiaouw le Mer 10 Aoû 2011 - 11:03

Es-tu suivie par un psy? Ce serait p-e intéressant, dans un premier temps, de faire le bilan de tout ça :
- qu'est ce qui te fait souffrir dans ta situation et comment améliorer ça
- quelles sont tes compétences?
- qu'est ce qu'on peut attribuer à un surdon éventuel et qu'est ce qu'on attribue à autre chose : caractère, éducation, autres

En commençant par faire le ménage, tu pourrais te faire une idée plus précise de la nécessité du test proprement dit ainsi que de ce que tu en attends concrètement.

Qu'en penses-tu?
MissMiaouw
MissMiaouw

Messages : 388
Date d'inscription : 29/03/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Louisette le Mer 10 Aoû 2011 - 13:05

Moi aussi je suis dans cette interrogation.



Pour moi, le problème se pose comme ça:

1) je crois que je suis anormale depuis toute petite. Une sorte de monstre aux yeux de mon entourage.

2) Si je suis anormale, alors je suis folle ! Quelle autre raison ?

3) à 35 ans, je rencontre des copines avec qui je fais des études de psychologie via le CNED à Paris 8. Elle me font passer le fameux test en 10 points et j'ai 9/10. Elles me disent que je fais partie de leur clique ! Quelle clique ? Les zèbres ! Ah !!

4) je me renseigne et je réalise que si je suis anormale, je ne suis pas folle pour autant. Je suis un archétype de Zèbre même !

5) Je rencontre un Zèbre et toute sa famille de Zèbre, testés et catalogués THQI... Et ils me disent mais à quoi ça sert ? Tu es plus zèbre que nous encore !!!



Et là je suis dans la M...



C'est le fameux complexe de l'imposteur dont le syndrome de la légitimité est une exacerbation.... Et peur de retourner aux points 1 et 2. Insupportable !



Et je n'arrive pas à m'en moquer.



PS : on appelle ça un dilemme cornélien.... affraid
Louisette
Louisette

Messages : 42
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 52
Localisation : Paris 14

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par MissMiaouw le Mer 10 Aoû 2011 - 13:11

Le complexe de l'imposteur au sujet de la zébritude pourrait se règler avec un test. Si le test venait confirmer tes rayures, tes interrogations au sujet de ton décalage pourraient trouver une explication...mais pas une solution.

Si le complexe est plus profond, il peut aussi s'arnacher à d'autres sphères de ton existence.

Il y a aussi la piste du psy non spécialisé HP pour apprendre à t'accepter comme tu es. Le syndrome pourrait disparaitre aussi par ce biais. Tu verrais alors s'il t'est toujours utile de te tester ou si tu te sens bien comme ça.

Qu'en penses tu?
MissMiaouw
MissMiaouw

Messages : 388
Date d'inscription : 29/03/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Louisette le Mer 10 Aoû 2011 - 13:42

Le psy non spécialisé HP ? Tu as déjà eu affaire à ces gens ? Moi si... J'aime autant ne rien en dire. Bonne manière de finir en HP !

En même temps, le complexe de l'imposteur est bien plus profond et n'est pas lié au passage du test. Il fait souvent partie intégrante de la personnalité des zèbres (cf Siaud Facchin).



Je marne, je marne!!!
Louisette
Louisette

Messages : 42
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 52
Localisation : Paris 14

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par MissMiaouw le Mer 10 Aoû 2011 - 13:46

J'en ai une... Et ca fonctionne très bien. Elle m'a accrochée en sortant d'une dépression, m'a accompagnée sur le chemin de la guérison, m'a accompagnée sur le questionnement rayé et m'accompagne encore maintenant.

Ce complexe, j'en ai souffert et en souffre encore mais je le gère différemment, il ne me domine plus autant, plus aussi longtemps.
MissMiaouw
MissMiaouw

Messages : 388
Date d'inscription : 29/03/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Louisette le Mer 10 Aoû 2011 - 13:49

Je comprends très bien. Tout dépend des psys. Il y a psy et psy. Le problème, c'est que pour certains, les HP n'existent pas. Et là, ils te bourrent des médicaments mais ça ne sert à rien...



Seulement, difficile de savoir sur qui tu vas tomber...
Louisette
Louisette

Messages : 42
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 52
Localisation : Paris 14

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par July le Mer 10 Aoû 2011 - 13:52

Pourquoi un psy non spécialisé HP serait mieux selon toi ?
La syndrome de l'imposteur, louisette, tu l'as avec qui, dans quelles circonstances ? Tu l'as aussi avec les zèbres ? A ce moment là, est-ce qu'il ne suffirait pas, en effet, de passer le test? Et sinon, MissMiaouw, pour le reste, comment tu arrives à le gérer ?
July
July

Messages : 51
Date d'inscription : 10/04/2011
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par MissMiaouw le Mer 10 Aoû 2011 - 13:55

Ca, je te le concède volontiers!
Et la mienne n'est pas psychiatre, impossible de me bourrer de médicaments Smile

Il est certain qu'un bon psy est une notion rare et personnelle...et donc une denrée rare. Ceci dit, pour moi qui y suit depuis 6 ans, je ne peux pas dire que je le regrette.

En attendant, cette fameuse imposture, elle gache l'existence et il faudrait pouvoir la prendre au cou, une bonne fois pour toutes!
MissMiaouw
MissMiaouw

Messages : 388
Date d'inscription : 29/03/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par MissMiaouw le Mer 10 Aoû 2011 - 13:58

June a écrit:Pourquoi un psy non spécialisé HP serait mieux selon toi ?
La syndrome de l'imposteur, louisette, tu l'as avec qui, dans quelles circonstances ? Tu l'as aussi avec les zèbres ? A ce moment là, est-ce qu'il ne suffirait pas, en effet, de passer le test? Et sinon, MissMiaouw, pour le reste, comment tu arrives à le gérer ?

Je ne dis pas que ce serait mieux, je dis que ce serait une piste... parce que moins difficile à trouver, aussi.

Le syndrome de l'imposteur? Je pense que faire le test et recevoir ma drole d'étiquette m'a donné le début d'une place dans ce monde et une explication à des tas de choses.
Aujourd'hui, quand je le sens poindre, j'en parle avec un ami cher à mon coeur, qui m'a accompagné dans ma recherche de rayures. Ca dédramatise beaucoup.
MissMiaouw
MissMiaouw

Messages : 388
Date d'inscription : 29/03/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Louisette le Mer 10 Aoû 2011 - 14:12

Oui, je comprends ce que tu dis Miss Miaouw...



C'est une situation à la c... Mais, je ne désespère pas d'en sortir. Suspect Merci en tout cas
Louisette
Louisette

Messages : 42
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 52
Localisation : Paris 14

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par MissMiaouw le Mer 10 Aoû 2011 - 14:13

De rien, vraiment. Je suis sure que tu trouveras la sortie. La confiance en soi et l'estime de soi sont des muscles Smile
MissMiaouw
MissMiaouw

Messages : 388
Date d'inscription : 29/03/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par kissenbien le Dim 29 Juil 2012 - 11:53

faire ou pas le test?? moi aussi je me pose la question...mais je n'ai toujours rien décidé. J'ai beau lire tout ce que je veux ca me fait peur et envie de savoir. D'être enfin sur de quelque chose!! mais me connaissant je remettrais le test en question. Toutefois, je me dis, de le foirer c'est largement dans mes cordes consciemment ou pas d'ailleurs, mais si je le réussit, mon doute sera réduit (le foirer oui, mais le réussir ca veut bien dire quelque chose quand même...au pire je pourrais le passer une deuxième fois et le foirer ou pas... au final: pourquoi le passer? quelle est ma bonne raison? qu'est ce que ca ferait de plus, de moins ? j'en attends quoi? ....ben je sais pas!!!
kissenbien
kissenbien

Messages : 236
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Nonmerci le Dim 29 Juil 2012 - 12:23

@zabrounette
Oh là là ... Toutes ces questions me donnent à penser que tu penses comme moi ... Tu as des doutes sur toi, c'est donc que tu ne devrais pas en avoir Rolling Eyes

je me suis toujours sentie un peu différente
je ne me suis jamais sentie " sur-douée "
je ne pense toujours pas l'être
Je ne faisais pas beaucoup d'effort pour apprendre
je retenais vite
je n'étais pas TOUJOURS la première de la classe
je n'appréciais pas la compagnie de tous les enfants de mon âge
je les trouvais pour la plupart ininteressants et ennuyeux.
Je choisissais les " les plus sincères"
Je cherchais chez les autres une loyauté pure.
je pouvais avoir des 20/20 [...] je n'étudiais pas tout le temps
je préférais lire des bouquins que j'empruntais de la bibliothèque
Je ressentais une angoisse permanente.
J'ai quand même eu mon bac avec un peu d'effort
Je m'interesse à beaucoup de choses. Je suis une curieuse insatiable.
je m'ennuie profondémment surtout en companie de gens que j'appelle " les comme - ça "
J'ai bien peur d'avoir l'air ridicule avec ce que je viens d'écrire
j'ai mis en vrac les idées qui me sont venus à l'esprit.
Voilà ce que j'ai retenu de ton message qui :
a) me fait penser que j'ai moi même écrit ta présentation (ça devient une habitude ici)
b) si tu n'es pas une zèbre, j'ai rien compris au concept !

Pour la nécessité du test : bof ! Pourquoi faire ? Mettre un chiffre, un nom, sur un "concept" dont tu es sûre au fond de toi ???

Dans ma tête, je suis un "petit zèbre" ... un QI un poil au dessus de la moyenne, mais rien de dingue ; une sensibilité un poil au dessus de la moyenne, des idées un poil plus nombreuses que la moyenne, une analyse du monde un poil plus poussée que la moyenne ..... BREF, quasi comme tout le monde ou presque Du coup, pourquoi un test ? le "PRESQUE" comme tout le monde remplace un test non ?
Peur de louper le test ? Relis le livre de Jeanne Siaud-Facchin. .... si tu loupes le test, ça ne prouvera rien, si tu le réussis idem pale
Ça me semble plus important d'apprivoiser tes modes de fonctionnement et d'en faire des atouts : être un caméléon, c'est cool, c'est génial de pouvoir devenir qui tu veux (le tout c'est de savoir un peu qui tu es quand même, sinon, c'est moins drôle !)
Nonmerci
Nonmerci

Messages : 149
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 42
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par zebzeb le Lun 6 Aoû 2012 - 17:47

@ nonmerci


Dans ma tête, je suis un "petit zèbre" ... un QI un poil au dessus de la moyenne, mais rien de dingue ; une sensibilité un poil au dessus de la moyenne, des idées un poil plus nombreuses que la moyenne, une analyse du monde un poil plus poussée que la moyenne ..... BREF, quasi comme tout le monde ou presque Du coup, pourquoi un test ? le "PRESQUE" comme tout le monde remplace un test non ?

voilà une vision agréable de la zebritude !

perso depuis la lecture de TIPEH et autres livres sur le sujet je me suis pris vraiment la tête avec ca .

le film de sa vie qu'on refait dans tous les details, surtout les penibles...
tout ce que j'aurais pu faire et que je n'ai pas fait, dans mon ignorance...
mais?! j'en vois partout autour de moi maintenant! ...
et maintenant, que vais-je faire de ma vie avec ca? ...
etc ...

pérégrination obligatoire parait-il...


Dernière édition par zebzeb le Lun 6 Aoû 2012 - 17:48, édité 1 fois (Raison : pleonasme dans la premiere phrase.)
zebzeb
zebzeb

Messages : 150
Date d'inscription : 25/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Qu'en pensez-vous ?

Message par lilounada le Dim 7 Oct 2012 - 16:46

Bonjour!

Je me permets de poster à la suite de cette conversation, mais je ne suis pas sûre d'être là où il faudrait.
Je suis une étudiante de 24 ans, non testée, et étouffée par ses propres questions. J'ai hésité plusieurs semaines avant d'écrire ces premiers mots; je ne sais pas du tout par où commencer et comment rendre mes propos cohérents. Ma présentation et mes idées seront livrées en vrac. Veuillez excuser ma confusion.

Tout d'abord, j'ai souvent pensé être folle, ou ne pas être faite pour vivre ici et maintenant. Ma tête bouillonne sans relâche, mes pensées s'entrechoquent. Je pense souvent à plusieurs choses en même temps, sans que ces choses aient le moindre lien conscient. Bref, c'est l'bordel. Même quand je dors, je ne suis pas en repos. Je dors très peu et mal. Je suis inlassablement anxieuse, sans raison et même au sein de moments très agréables.
Ma tête surchauffe tellement que je doute en permanence. Je suis incapable de prendre une décision (comment faire un choix si je sais que je peux m'aveugler moi-même ? ).
On me dit "lente au démarrage", car avant de choisir un chemin, il faut que je prenne le temps d'éliminer tous les autres. Pour compliquer cela, je suis une pro de la procrastination!
Je ne me sens efficace que dans l'urgence; cela me permet de sélectionner rapidement les points clefs à étudier, alors que si je sais que j'ai du temps devant moi, je ne suis pas motivée et je me perds dans les méandres tortueux de ma caboche. L'urgence me motive superbement mais m'angoisse terriblement (vraiment pas nette cette fille ! ).
Je suis également dotée d'une imagination débordante, voire envahissante. J'imagine sans relâche, dans toute situation, en toute compagnie. Je me vois agir "comme à distance", et j'imagine ce qu'il pourrait se passer ou ce qu'il aurait pu se passer (tout en même temps que je vis la situation).
Je reviens toujours sur ce que j'ai vécu et j'anticipe toujours ce que je vais vivre. C'est très désagréable. J'ai de grandes ambitions mais ma lucidité me cloue au sol, ça me frustre terriblement et je suis malheureuse. Je gâche ma vie et je perds un temps fou à penser sans concrétisation vivante. J'aimerais juste vivre. Tout court.

On me dit brillante. Je sais, par expérience, avoir des capacités, mais je ne crois pas en moi. J'ai toujours l'impression d' "utiliser seulement 40 pour cent de moi". Je ne sais pas expliquer pourquoi ni comment je réussis; j'ai donc développé une peur maladive de l'échec (vu que je ne connais pas les "moyens" que j'emploie pour réussir, j'ai peur d'être incapable de réuissir une même chose plusieurs fois de suite).
J'ai également très très peur que tous ceux qui me considèrent brillante finissent par voir que ça n'est qu'un leurre et que je ne sais (et ne suis) pas grand chose.
Je suis ultra perfectionniste (je préfère ne rien faire plutôt que faire à moitié). C'est un perfectionnisme qui conduit à l'immobilisme. Je suis effrayée à l'idée de passer à côté de ma vie.

J'ai développé beaucoup de symptômes physiques (j'ai longtemps harcelé les médecins car je pensais être très malade): évanouissements intempestifs, céphalées, maux de ventre, etc. On me dagnostique spasmophile et hypersensible +++. A l'époque, je pensais avoir des troubles mentaux, j'ai donc consulté plusieurs psys, en ayant toujours l'impression qu'ils passaient "à côté de moi".
Je suis extrêmement sensible au bruit et à la lumière. Tout est toujours très intense pour moi, c'est exténuant.

J'ai un besoin intarissable d'attention et d'affection. J'interprète les faits, gestes et paroles des autres, pour découvrir leur sens implicite. C'est tuant, si bien que je suis entrée en léthargie depuis peu, pour ne plus rien ressentir.
Je ne me comprends pas: je réagis souvent comme une gamine, faisant preuve d'une spontanéité et d'une bêtise déconcertantes, alors que j'ai l'impression, parfois, d'être déjà incroyablement âgée.
Je suis en conflit permanent avec moi-même. Je ne sais pas qui je suis, ni qui je serai.
Je change beaucoup plus que les jeunes de mon âge; c'est comme si chacun de mes âges de conscience appartenait à une vie et à une personne différente. Voilà c'est ça: je peux SENTIR mon état de conscience évoluer (ça coûte l'internement à vie ce genre de phrase nan ? ).
Je n'ai pas confiance en ce que je suis mais j'ai confiance en ce que je veux être.

Je dois aussi toujours tout maîtriser. Je n'ai jamais supporté que l'on me dise "peut-être" mais j'ai appris à "faire avec".
L'éphémère me gène et me fascine. La fragilité de l'Homme me terrifie. Je ne comprends pas comment et pourquoi une "âme pensante" si précieuse peut être dépendante d'une corporalité si fragile. J'ai, depuis mon enfance, une peur panique de la mort, des accidents, des maladies, des virus... Je suis hypocondriaque et ai quelques phobies.
Je ne suis pas solitaire par nature, mais je sors peu. J'ai toujours l'impression que je ne suis pas là où je devrais être. Au sein d'un groupe, j'entends la conversation comme depuis une pièce voisine (sauf lorsque les propos tenus mes touchent). Je manipule souvent les autres, simplement parce qu'il est beaucoup plus facile pour moi d'ammener les gens là où je veux plutôt que de leur faire comprendre ce que je cherche.
Je ne me sens bien qu'avec de rares adultes. Je n'ai jamais été en couple qu'avec des hommes bien plus âgés que moi.
Je ne sais pas ce qui me gène le plus de l'incompréhension que je suscite chez les autres ou de l'incompréhension que les autres suscitent chez moi. Je suis perdue.

Petite, j'étais douée mais sans plus. Je devais entrer en CP avec un an d'avance (entrée en maternelle à 2 ans) mais la directrice à jugé que ma maturité intellectuelle (je savais lire) ne correspondait pas à ma maturité affective. J'ai donc fais une deuxième année de grande section qui est un mauvais souvenir (ennui, décalage, sentiment de persécution). En CP, ça s'est arrangé: je savais déjà écrire mais le maître me sollicitait beaucoup (abandon du Bic pour le stylo plume, exercices à part...). Puis, scolarité honorable, avec un blocage en maths (je compliquais sans cesse les problèmes simples et quand on me donnait la réponse, je me disait "ah, c'était juste ça!", mais j'étais incapable de réfléchir simplement).

Tout ce bla-bla pour dire que je ne pense pas être une zebrette, j'ai bien trop de lacunes, de faiblesses (ce que j'exprime dans ce post est d'ailleurs assez ridicule et puéril). Mais je me pose tout de même des questions, j'ai le sentiment que mes capacités s'étiolent.
Je m'ennuie mortellement depuis que je suis à la fac (après avoir fait Lettres Sup'). Je n'assiste jamais aux cours, je me présente simlement aux partiels (je n'ai jamais beaucoup travaillé pour réussir, et, d'ailleurs, j'ai remarqué que j'ai de meilleurs résultats quand je bosse moins que quand je m'acharne). Je ne poursuis mes études que parce que tout le monde me dit: "c'est tellement facile pour toi, tu n'as rien à faire! Ce serait un terrible gâchis!".
Pour ma dernière année de Master, je ne me suis même plus présentée aux partiels. J'ai échoué par démission.
Pourtant, je sais, je sens, que je suis une personne riche, vivante, passionnée (tout me fascine et je veux toujours tout apprendre), mais j'ai égaré mon mode d'emploi.

Je me sens comme mise en veille, et je ne trouve plus le bouton on/off (ou plutôt, j'ai peur d'y toucher).

Bref (lol), je voudrais savoir ce que vous pensez de tout ça. Même si je peine à croire à une éventuelle zébritude (je me suis habituée à être folle, depuis le temps!), les doutes sont trop brûlants.

Excusez ma prolixité, je m'engage à être un peu plus concise la fois prochaine.
Merci à tous ceux qui ont ingurgité ce pavé et à tous ceux qui me répondront (je l'espère).
Bon dimanche!


lilounada

Messages : 16
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par nikoku74 le Lun 8 Oct 2012 - 17:08

j'ai personnellement eu ce besoin essentiel de passer le test.
Avant j'ai fait un tableau des "symptômes" du livre de M.De Kermadec avec les cases "tout à fait moi", "moi parfois", "pas moi du tout". J'avais plus de 70% de "tout à fait". ça doit convenir avec le bouquin de JSF. Cette méthode scientifique m'a permis de passer le test plus sereinement je pense. Avec les 2, la preuve était faite...
nikoku74
nikoku74

Messages : 1277
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 44
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Bidibulle le Lun 8 Oct 2012 - 18:43

Je suis toujours dans ce cas moi aussi (même si j'ai 27 ans, sans doute une des rares différences).

Comme ici dans ce topic, mon copain me dit "tu n'arrêtes pas de trouver une explication à tout dans le bouquin, toujours tu t'y retrouves, et pourtant tu n'acceptes pas d'être zèbre, c'est quand même incohérent". Lui il plaide le "si t'en as besoin pour enfin accepter ce que tu es, fais-le" et moi je suis plutôt dans le "mouais mais ça et ça ça colle pas, oui les 10% du bouquin là tu vois c'est pas moi, je peux pas être zèbre". Et la moindre occasion au quotidien pour m'en convaincre est bonne à prendre.

Ce qui est au final est assez typique d'un zèbre si j'ai bien tout suivi... Donc je devrais en conclure que, mais en fait non je n'y arrive pas.

Je pense quand même que le test est à faire si nous-même en ressentons le besoin et n'arrivons pas à se le dire franchement. Parce qu'au final, comme dit ci-dessus (me semble-t-il) ce n'est qu'un chiffre. Mais j'ai beau essayé de me convaincre de ça, je n'arrive pas à me trouver légitime en zèbre tant que ce n'est pas "prouver". Et du coup, je pense qu'il faudrait que je le fasse mais... pas facile de dire "oui".
Bidibulle
Bidibulle

Messages : 71
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 33
Localisation : Tourcoing (Lille - Nord)

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par gibus le Lun 8 Oct 2012 - 21:12

Bienvenue,
Je pense qu'on est nombreux à se reconnaitre dans ta description. Je ne vais pas t'aider beaucoup car j'en suis au même point.
J'ai beaucoup de mal à y croire, un peu l'impression d'être un imposteur, que c'est par orgueil que j'en arrive à penser que je serais "surdoué".
Sur certains points je reconnais que je corresponds mais y en a beaucoup qui me font encore beaucoup douter. Je n'ai pas été très bon à l'école, dans certaines matières je pouvais avoir quelques facilités (comme beaucoup d'élèves) dans d'autres je devais quand même pas mal travailler.
Je ne suis pas rassuré à l'idée de passer le test, pour le moment j'en suis à lire les témoignages, à essayer de trouver quelques adresses mais j'avance doucement. Smile

gibus

Messages : 122
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par lilounada le Mar 9 Oct 2012 - 9:59

Merci à tous pour vos témoignages!

Je dirais que ce qui me plonge le plus dans le doute, c'est que je me méfie de moi. Je trouve que l'homme a une très forte propension à s'auto-persuader.
Il est très facile de se reconnaître dans certaines descriptions. Comme lorsqu'on consulte 5 minutes un "pseudo site médical" pour simples maux de ventre et qu'on le quitte persuadé d'une mort imminente et douloureuse (j'exagère à peine, lol).

Trois raisons me font penser que je ne suis pas prête pour le test:
- C'est trop onéreux (oui, c'est trivial, mais bon, ça compte).
- Je suis actuellement bien trop déprimée et fatiguée pour ne pas me "sous-produire".
- J'ai trop peur du résultat (il faudrait que je puisse me détacher de ce point précis et envisager la démarche autrement).

Mais bon, en attendant, je suis dans l'expectative et c'est p't'être pas la meilleure solution pour avancer! Se tape la tête cont Restons zen. Courbette

lilounada

Messages : 16
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par nikoku74 le Mar 9 Oct 2012 - 10:27

c'est vrai qu'il faut être dans une phase positive pour le passer, c'est sûr.
Et dans les symptômes décrits il faut élaguer l'effet barnum en faisant le tableau dont je parlais...
nikoku74
nikoku74

Messages : 1277
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 44
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par gibus le Mar 9 Oct 2012 - 10:38

Lilouna, on partage les même inquiétudes. Petit à petit j'essaye de minimiser l'importance du test, il ne faut pas se dire qu'on le peut le "rater", c'est juste un test pour en savoir un peu plus sur nous.
Pour le moment je ne suis pas encore prêt à le passer, mais j'avance petit à petit. Comme toi je crains l'effet barnum. Je suis tombé sur ce document que je trouve pas mal :
http://www.psycom.ch/public/download/hauts_potentiels.pdf

Je trouve ce passage intéressant :
Le diagnostic de HP reposait jusqu’ici sur une approche quantitative par les seuls tests de QI. Un résultat de QI supérieur à 130, voire parfois 125, suffisait à établir le haut potentiel. L’inconvénient qui en découle : ce n’est pas le QI qui fait le haut potentiel, il s’agit en fait d’un symptôme, sans plus. De plus, il existe mille et une façons d’échouer à un test de QI et de se voir ainsi renvoyer dans ses foyers avec un péremptoire « cherchez ailleurs !!!).
Il existe une autre méthode qui est l’évaluation quantitative (ou diagnostic clinique), qui s’attache plus au vécu de la personne (anamnèse), à la présence des caractéristiques susmentionnées, et qui repose sur l’expérience des spécialistes.
J'espère que j'arriverai à trouver un psy qui partage la même approche.

La tableau dont parle nikoku74 est une idée intéressante. Perso j'ai surligné les caractéristiques où je me retrouvais dans la page du wiki. Mais je reste assez sceptique. Je pense que ça ne permet pas d'éviter l'effet barnum.

gibus

Messages : 122
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par lilounada le Mar 9 Oct 2012 - 11:46

Contente de partager mes doutes avec toi Gibus! Laughing

Je vais me procurer certains bouquins, histoire de pousser l'investigation et d'établir le tableau dont parle nikoku74. Je pense que ma méfiance envers l'effet Barnum est dû au fait que mes recherches sont encore très superficielles et se limitent à Internet. Plus une description est généraliste, plus il est aisé de s'y "caser". Je vais chasser la nuance. Laughing

(D'ailleurs, dans ta citation "Il existe une autre méthode qui est l'évaluation quantitative", c'est pas plutôt qualitative justement? Enfin bon, ne chipotons pas, on avait compris. tongue ).




lilounada

Messages : 16
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par lilounada le Mar 9 Oct 2012 - 11:56

[HORS SUJET: je ne connaissais pas l'expression "effet Barnum". Embarassed
Je me suis documentée. J'ai tout bien compris. Merci pour la "ptite découverte" de ce matin! Smile C'est chouette ! ]

lilounada

Messages : 16
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par gibus le Mar 9 Oct 2012 - 12:03

Ah oui j'avais pas fait gaffe au quantitatif/qualitatif, j'ai fait un copier/coller depuis le document.


Dernière édition par gibus le Mar 9 Oct 2012 - 13:23, édité 1 fois

gibus

Messages : 122
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Bidibulle le Mar 9 Oct 2012 - 12:36

lilounada a écrit:Je trouve que l'homme a une très forte propension à s'auto-persuader.
Oui et non. Tout dépend des sources que tu utilises. Par exemple pour le bouquin "Trop intelligent pour être heureux ?" je trouve qu'il est difficile de dire "wow comme moi" comme tu le ferais pour un horoscope ou une simple explication internet. Je pense que les maux physiques ont plus facilement un bon nombre d'explication que notre passé. Disons que l'avantage du livre, c'est qu'il ne se base pas sur un symptôme ponctuel mais bien sur une expérience de vie, de toute une vie (même si elle ne fait "que" 25 ans). Si bien qu'il devient je pense difficile de s'identifier juste "parce qu'on le veut". D'autant que j'avais lu sur ce forum que justement, les personnes non zèbres avaient tendance à trouver le livre nul, sans intérêt. Je ne dis pas que c'est une caractéristique zèbre que de le comprendre, mais juste que visiblement, on peut ne pas du tout se voir dans le bouquin.

lilounada a écrit:- C'est trop onéreux (oui, c'est trivial, mais bon, ça compte).
- Je suis actuellement bien trop déprimée et fatiguée pour ne pas me "sous-produire".
- J'ai trop peur du résultat (il faudrait que je puisse me détacher de ce point précis et envisager la démarche autrement).
Premier point je ne peux rien dire, je me mets la même barrière. Deuxième point, je ne suis pas sure que ce soit important. Pour ma part, je pense qu'une partie de ma dépression actuelle vient du fait que je suis dans le doute, que je ne sais pas. Et du coup peut-être que passer le test pourrait m'aider à sortir de ma torpeur. Et le troisième point, oula que je le partage. Moi la seule chose que je pense c'est "de toute façon, ça sert à rien d'y aller juste pour montrer que je ne suis pas zèbre, puisque c'est évident que je ne suis pas zèbre". Tellement évident que ... le bouquin me parle vraiment. Mais bien sûr. Toute la contradiction de cette position...
Bidibulle
Bidibulle

Messages : 71
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 33
Localisation : Tourcoing (Lille - Nord)

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par nikoku74 le Mar 9 Oct 2012 - 15:16

attention aussi à l'effet "serpent qui se mort la queue", je sais de quoi je parle je suis tombé dedans. Quand on va mal il est préférable de ne pas passer le test mais c'est passer le test qui peut te faire sentir mieux! Personnellement depuis que je l'ai passé, je suis super bien (c'est peut-être et certainement transitoire mais ça va changer ma vie j'en suis sûr). Si je n'avais pas franchi le pas, le doute ne m'aurait pas quitté. Et puis entre nous, si on se sent bien dans ce forum et que les bouquins sur la douance nous parlent, on ne prend pas trop le risque d'avoir une réponse "négative". Est ce que certaines personnes ont passé le test et se sont effondrées car la psy a conclu à la non zébritude?
nikoku74
nikoku74

Messages : 1277
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 44
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par lilounada le Mar 9 Oct 2012 - 16:04

Ah, l' "effet serpent qui se mord la queue", ça va, je connais l'expres​sion(cf. mon hors-sujet de 11h56) ! Pété de rire

Je comprends tout à fait ce dont tu parles. J'ai l'intime conviction (plus très intime maintenant Smile ) qu'il me faut confirmer cette hypothèse pour avancer. Mais le doute est aujourd'hui plus fort que l'envie. La tendance s'inversera peut-être bien vite.

lilounada

Messages : 16
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Nonmerci le Lun 15 Oct 2012 - 15:43

C'est malin : moi qui n'éprouvais nul besoin de passer ce foutu test, à force de vous lire, j'en viens à me poser aussi la question de le passer ou pas.

Du coup, il me viens des tonnes de questions et d'inquiétudes :
- la peur de tomber sur un(e) "non-spécialiste" et d'être incompris,
- la crainte de ne pas être au top et de passer à côté du test (avec le risque de remise en cause que j'arrive très bien à faire seul au quotidien sans test pour accentuer mes questions)
- le manque de temps pour m'occuper de tout ça (avec 2 enfants et du bricolage à faire, c'est pas évident)
- l'éternelle question : Ca changera quoi de faire ce test ??? Je suis très heureux comme ça aujourd'hui dans ma vie, ça ne m'apportera rien (sauf le plaisir d'être un peu éclairé sur ma personne)

lilounada résume très bien le problème : " [...] le doute est aujourd'hui plus fort que l'envie"
Nonmerci
Nonmerci

Messages : 149
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 42
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Lanaka le Mer 17 Oct 2012 - 10:41

Bonjour à tous,

Je suis une petite nouvelle sur ce forum qui m'a été conseillé par un ami zèbre; avant d'entrer dans les détails de ma situation, j'aimerai savoir si vous aviez essayé des tests sur le net comme ceux ici par exemple: mon-qi.com ou encore le "grand test de QI" sur une chaîne publique proposé il y a un ou deux ans de ça.

Le résultat (qui bien évidemment sera nettement moins complet et précis qu'un "vrai" test réalisé chez un psy) reflète-t-il un tant soit peu la réalité ou bien est-il totalement bidon?

(Des doutes, des doutes; des enfants "particuliers", peur de me montrer prétentieuse...)
Lanaka
Lanaka

Messages : 207
Date d'inscription : 16/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Elijah Kvar le Mer 17 Oct 2012 - 11:46

Bonjour Lanaka !

Non, ces tests n'ont aucune validité psychologique, ils sont complètement bidons.
Pour créer un test comme le WAIS, c'est un très long processus, avec des vérifications de la qualité des items, un échantillonnage, une quantité d'analyses statistiques, etc etc.
Les tests qu'on peut trouver sur Internet ou à la télé ne suivent pas ces règles, et ne peuvent donc pas être considérés comme de bons indicateurs.

Si tu veux passer un test, ou faire passer un test à tes enfants, il faudra passer par un psychologue qui possède ces tests (WAIS pour adultes, WISC pour enfants, sont les tests les plus utilisés).

Fais bien attention, si tu consultes, de voir quelqu'un qui est spécialisé dans les surdoués / hauts potentiels / zèbres / enfants intellectuellement précoces. C'est un sujet qui peut être très mal connu des psychologues, ça peut donner des choses désastreuses, des analyses fausses à de la culpabilisation...

En tout cas, c'est certain : tous ces tests publics ne sont pas valables.


Bonne journée à toi sunny
Elijah Kvar
Elijah Kvar

Messages : 581
Date d'inscription : 20/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Zupiter le Mer 17 Oct 2012 - 15:45

bonjour Lanaka,
je viens de passer le test et, contrairement à ce que j'ai toujours lu sur ce forum, j'ai trouvé les épreuves assez semblables à celles trouvées sur internet, notamment pour le verbal, les puzzles et les matrices. idem pour les pb de maths sauf qu'ils sont posés à l'oral et sans répétition donc tu dois "stocker" l'énoncé en mémoire, ce qui rajoute une difficulté, mais bon ça reste du niveau cm2 m'a t-il semblé.
pareil pour les épreuves de mémoire qui sont énoncées oralement, la mémoire auditive est donc mise à contribution (alors que dans les tests sur internet, c'est la mémoire visuelle)
et enfin, pour ce qui est des test de rapidité du Wais, je n'ai jamais vu d'équivalent.
mon score obtenus au Wais est tout à fait conforme au score que je faisais au tests pour m'entrainer.
c'est certes certainement une coincidence, mais en tout cas je dirais pas que les "faux" test sont complètement bidons comme le dit Eleu, je dirais simplement qu'ils sont incomplets.
mais si tu obtiens régulierement du 130-140, tu es en droit de te soupçonner hp, my 2 cents.
ce qui va le plus influencer le résultat, c'est ton degré de motivation et de concentration le jour j, et ça je crois que le test ne le mesure pas.
et sans parler de la compétence de la personne en face (voir l'édifiante mésaventure de Betadream sur l'autre topic)
Zupiter
Zupiter

Messages : 345
Date d'inscription : 20/08/2011
Localisation : chez moi, dés que j'aurai retrouvé la route.

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par cluster le Mer 17 Oct 2012 - 23:16

Lilounada,
Tout ce que tu as écrit je pourrais moi aussi l'écrire. Sauf que je suis un peu plus vieux que toi. Ce que je peux te dire c'est que anxiété, procrastination, crises d'angoisses n'ont fait qu'augmenter avec l'âge. Il faut que tu fasses quelque chose à un moment donné. Je me suis lancé sur les conseils de personnes du forum, j'ai passé le test et c'est confirmé depuis hier. Je te le conseille ne serait-ce que pour mieux comprendre comment tu fonctionnes. Mais ça ne résout pas tout, loin de là. Je reste un peu perdu (voir plus qu'avant ?).

Sinon effectivement comme dit zupiter il y a quand meme une corrélation selon moi entre le score au wais et la moyenne qu'on obtient en en faisant une dizaine sur internet. Je trouve même le wais plus facile que beaucoup de tests du net. Sauf que le stress est beaucoup plus grand, ce qui a affecté mon score d'autant plus que j'avais dormi 1 heure la veille (angoissé chronique tendance attaques de panique fréquentes).

cluster

Messages : 51
Date d'inscription : 12/09/2012
Age : 43
Localisation : In the flesh

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Invité le Jeu 18 Oct 2012 - 14:50

A Lilounada :

j'ai l'impression que tu as écrit en quelques lignes l'histoire de ma vie, telle que j'aurais pu l'écrire, sauf que tu trouves beaucoup mieux tes mots que moi! Merci! Very Happy

Pour moi aussi, en ce qui concerne le test, le doute (et la peur d'une réponse négative), sont aujourd'hui bien plus forts que l'envie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Audeke le Ven 26 Oct 2012 - 17:12

Je n'arrive pas à me décider à passer ce test, sachant que je ne performe jamais à un examen en raison du stress j'ai peur que le résultat ne soit pas à la hauteur de mes attentes et que je sois complètement démoralisée.
L'envie de passer ce test provient du fait que j'ai "besoin" de mettre un mot sur le fait de me sentir complètement extraterrestre et que j'espère que cela pourrait me donner des pistes de réflexion pour améliorer ma façon de fonctionner (qui pour l'instant est tellement faite de bric et de broc que ca avance cahin caha par rapport à ce que je me sens capable de faire!

Audeke

Messages : 11
Date d'inscription : 25/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par lilounada le Ven 2 Nov 2012 - 10:08

Bonjour Cluster,
Merci pour ces conseils! J'ai en effet laissé le doute s'installer depuis plusieurs jours (d'où mon absence sur le forum). J'ai souvent remarqué que, lorsque j'accepte cet état de doute sans le rejeter ou lutter contre, il (le doute) devient pensée productive. Mais là, j'ai l'impression d'être dans une impasse. Alors, je re-pointe le bout de mon nez sur le forum, histoire de trouver des réponses (ou plutôt, histoire de me poser de nouvelles questions: ma réflexion tourne en rond).

Océane:
Je suis contente de partager mes mots avec toi! Very Happy
Concernant le doute, et comme je l'écris à Cluster, il est encore chez moi très prégnant, mais j'essaie de l'envisager différemment. J'explique:
- je ne peux financièrement pas passer un test viable avec un professionnel compétent (à la lecture des déconvenues de certains membres du forum, je préfère attendre et ne pas céder à la tentation de certains tests "bradés").
- je ne suis toujours pas au meilleur de ma forme, et j'ai peur que mon état affecte mes "performances".
- j'attache toujours trop d'importance à ce test pour accepter le bilan avec sérénité et en tirer profit quelque soit le résutat.

OR, je ne peux pas décemment demeurer immobile au centre de ma propre vie psychique et physique (déjà essayé, c'est très flippant).
DONC, j'essaie de transformer ce doute en énergie active: si j'atteins certains objectifs (facilement réalisbles), je reprends confiance en moi, si je reprends confiance en moi, je peux viser un peu plus haut, etc.
D'ici la réalisation de cela, de l'eau aura coulé sous les ponts, et je n'aurai peut-être plus envie de passer ce test, ou bien mon besoin n'en sera que décuplé et je mettrai alors tout en oeuvre pour le passer de façon sereine.

Bref, on l'aura compris: test ou pas test, JE NE VEUX PAS (PLUS) RESTER IMMOBILE!!!!

lilounada

Messages : 16
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par cluster le Ven 2 Nov 2012 - 12:29

C'est ça qui compte surtout, avoir le désir enfin de changer, même en sachant que ce sera dur. Je suis un peu dans la même optique. Après le test wais passé l'euphorie on se retrouve avec les mêmes questions qu'avant. Donc y'en a marre, il faut prendre le taureau par les cornes test ou pas test !! Very Happy
Et même c'est un cadeau empoisonné ce test wais je trouve car la seule personne à qui je me suis confié c'est ma femme et je sens que depuis y'a quelque chose de différent qui met notre couple très en péril. Heureusement qu'après hésitations je n'en ai parlé à personne d'autre.
Pour l'instant reste sur ta dynamique positive, dis-toi bien qu'il n'y a que toi que peux changer les choses, pas ton entourage ni un "diplôme" d'HP, fixe-toi des objectifs simples. Comme je ne suis jamais réellement dans le moement présent sans forcément en avoir conscience et sans notion du temps, je me suis pris un carnet sur lequel je note tous les détails de mes journées : les objectifs, les bugs, les erreurs d'appréciation, les moments de procrastination, de doutes, pour analyser objectivement ce qui ne va pas, à quel moment je décroche pour m'évader, pourquoi et combien de temps. J'essaie de m'y tenir et ça m'aide un peu à me ramener au réel et m'améliorer chaque jour (tout doucement mais c'est déjà ça). Qu'en penses-tu pour toi ?


cluster

Messages : 51
Date d'inscription : 12/09/2012
Age : 43
Localisation : In the flesh

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par rikignoule le Lun 5 Nov 2012 - 10:33

Bonjour,

Tout d'abord, je m'excuse de venir polluer ce post, je ne sais pas trop si je suis au bon endroit pour poster.
Mon histoire est un peu similaire à celle de l'intervenante initiale. Je vais un peu (beaucoup!) vous raconter ma vie, je risque d'être un peu (beaucoup!) longue. Jusqu'à il y a peu, je vivais ma petite vie tranquille tant bien que mal avec ma petite famille (deux enfants en bas âge et un mari). Comme je ne travaille pas, j'ai beaucoup de temps à perdre, je passe mon temsp entre télé et internet (bouhhhhhhhhhhh !!), il y a peu, je tombe sur une discussion sur le QI, qui serait différents selon les nationalités et surtout selon les races, je suis sortie de mes gonds ! Obnubilée par ce discours, je n'en ai pas dormi de la nuit, le lendemain, j'ai passé ma journée à rechercher des données sur le sujet (je suis un peu obsessionnelle parfois), sans prendre le temps de manger ni rien. Et de fil en aiguille, je suis tombée sur un sujet concernant les "surdoués" et ça m'a fait comme un choque. Je me suis dis, mais c'est de moi qu'on parle là !! Ensuite, poursuivant mes recherches, obsédée par cette "révélation", je suis tombée sur quelques témoignages, et je me suis reconnue, comme jamais en personne d'autre. J'ai ensuite décidé d'acheter le bouquin de JSF. Et là, horreur, malheur, je suis encore plus embrouillée. Je pensais me reconnaître à 100%, mais ce n'est pas le cas, dans les grandes lignes, dans des petits détails, c'est moi, et même si j'ai tour à tour ri et pleuré (en me retrouvant pile poil), je ne sais pas si je peux dire que ce livre m'a profondément touché. Je l'ai trouvé parfois trop intellectuel, je ne sais pas trop comment dire, sans émotion, comme si on parlait prix de la tonne de blé.
Et puis surtout, je ne sais pas si je suis si différente que cela des autres. Je me sens presque normale. Pourtant, j'ai l'impression que si j'avais lu ça durant mon adolescence, je m'y serais retrouvée plus encore. Je ne me rappelle pas vraiment de mon enfance, je sais qu'on me disait forte à l'école (mais sans plus), un peu beaucoup réveuse, extrémement timide (une véritable guerre contre moi même pour acheter une baguette de pain chez la boulangère). Je ne sais plus trop comment je me sentais. A l'adolescence, clairement, j'étais pas comme les autres : très en retard d'un point de vue affectif (je ne sais pas si c'est le terme approprié, j'ai sucé mon pouce jusqu'en 3ème, j'étais très bébé, pas du tout dans les délires des autres), très seule, l'intello de la classe, pourtant, je me donnais pas de mal et je faisais tout en dernière minute (genre le devoir fait à 6h le matin pour rendre la copie à 8h). Je n'avais pas du tout les mêmes centres d'intérêt que les autres (depuis toute petite, mon ambition c'était, écrivain, inspecteur, archéologue, spéléologue, psychiatre, psychologue, biologiste, sauveuse du monde (ahahaha), et jusqu'à il y a peu avocate, mais j'ai dû en oublier). Enfin bref, comme j'avais pas vraiment d'amies, je passais mon temps dans mes rêveries à m'inventer des histoires, ça a continué jusqu'à la fac. Aujourd'hui, j'ai des amies, un mari, et tout et tout. Mais j'ai l'impression d'avoir sombré dans une paresse intellectuelle incroyable. Penser, répondre à certaines questions me demande un effort considérable qui me fatigue. Je ne me posais plus de questions, sur rien, plus de curiosité. Je crois que ça a commencé quelques temps après avoir rencontré mon mari. Je me sentais toujours mal avant, toujours plein de trucs dans la tête, au début de notre relation je ense que je déprimais un peu, je ne faisais rien, à part télé et dodo (je dormais en pleine journée). Je m'échappais en rêvant à une vie meilleure, différente, pleine d'aventures. Je me posais des questions sur tout (est ce que j'aime mes amies, mes parents, est ce que c'est ça la vie, pourquoi, pourquoi pourquoi ....), puis un jour j'ai arrêté de penser (ça me fait penser à la série Malcolm). J'accepte tout, je n'ai plus d'avis, je suis toujours d'accord, je ne pose plus de questions. Je me sentais mieux mais jamais vraiment bien. Et là, juste la lecture d'un article, et c'est l'explosion ! Tout un tas de questions qui resurgissent. Mais, je ne sais plus trop qui je suis, est ce que je suis normale ??? Quand je vous lis, je me dis que ce n'est pas possible, je ne suis pas comme ça, je suis trop nulle, et puis tout d'un coup, il m'apparait évident que je me trompe, que je suis différente, et puis rebelote de nouveau je me dis que je suis normale ! Depuis une semaine, mon esprit fait le yoyo, c'est infernal, à se taper la tête contre les murs, je n'arrive plus à m'endormir (3 heures hier avant de tombée épuisée dans les bras de Morphée). Je me pose mille et une questions, je n'arrive pas à me concentrer sur autre chose. Ce matin, je me suis levée reposée, me disant que tout ceci c'est des fadaises, que je me suis bien montée la tête pour rien et que je devais oublier ! Mais j'ai l'impression que c'est mon cerveau qui essaie de me rendormir !
J'ai pensé faire un test, mais ça me parait totalement ridicule (mon mari me prend pour une dingue !), je ne sais pas trop, mais financièrement, je pourrais pas le faire dans l'immédiat. Je me demande donc si vous pouvez m'aider à y voir plus clair.
Je ne sais pas si je suis normale, ou si je me monte la tête parcque j'ai envie d'être différente, ou si je suis différente et que je veux le savoir pour être enfin normale (oulahhhh ça s'embrouille !). Je n'ai pas d'amie dont je suis suffisament proche pour parler sentiment, ressenti, intelligence (tout juste évoque t'on nos déboires amoureux), et ce n'est pas un sujet que j'ai envie d'aborder. Mon mari en a marre de cette nouvelle lubie. Je n'ai aucun repère pour savoir si je suis normale et si les personnes normales se prennent autant la tête ! Par pitié aidez-moi ! Je ne vous demande pas une confirmation, juste de me dire s'il vous semble opportun que je vérifie, ou que j'abandonne mon questionnement. Parfois je me demande si je ne cherche pas juste à m'inventer des problèmes pour que ma vie soit plus palpitante, ou parcque je déteste être moyenne. Pourtant je me rappelle d'une époque où pour m'endormir et arrêter de penser, il fallait que je me concentre intensément et que je m'invente une jolie histoire (super efficace).
Si quelqu'un veut bien prendre quelques minutes pour me venir en aide, je lui en serait très reconnaissante !
Merci à vous !
rikignoule
rikignoule

Messages : 13
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 36
Localisation : ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Invité le Lun 5 Nov 2012 - 13:54

Je ne sais pas quoi te dire, si ce n'est que je me retrouve beaucoup aussi dans tout ce que tu écris..
Continue à t'informer sur le sujet de la douance, tout en essayant de ne pas te prendre trop la tête avec ça (facile à dire je sais).

Ceci dit je sais que personnellement, lorsque je viens parcourir le forum ou que je lis des bouquins sur la douance, j'ai une sorte de boule au ventre, systématiquement, que je n'ai pas lorsque je ne pense pas à la douance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par lilounada le Lun 5 Nov 2012 - 15:15

Cluster,
Le carnet est une bien riche idée, mais je crains que cela ne fonctionne pas pour moi (j'ai déjà tenté le coup, je suis une pro des listes qui ne servent à rien (ah! si, ça me sert de parquet, je ne prends même pas la peine de les jeter! lol): je suis trop désorganisée, éparpillée (exemple: je procrastine, je rêve au lieu de résoudre un truc urgent, le carnet est à côté de moi et je me dis "boarf, j'écrirai ça tout à l'heure!" Rolling Eyes ). Même avec la meilleur volonté du monde, et beaucoup de coups de savate au c**, j'y crois moyen.

Bref, je lance aujourd'hui un petit HELP (majuscule quand même!): je n'y crois plus du tout. Le doute revient au galop:
NON, je ne suis pas zèbre: je suis juste un individu lambda qui turbine pas mal de la caboche et qui traîne de nombreuses galères (comme tout le monde).
NON, je ne suis pas zèbre: c'est encore une lubie prétentieuse qui sert à contrer ma peur du "milieu", du "moyen".
NON, je ne suis pas zèbre: j'ai discuté avec un ami hp qui s'est montré très dubitatif.
NON, je ne suis pas zèbre: ma mère vient de me dire que, petite, elle n'a rien remarqué de "spécial". J'étais juste "brillante".
NON, je ne suis pas zèbre: j'ai bien trop de lacunes, bien trop de difficultés à comprendre certaines choses.
NON, je ne suis pas zèbre: mes parents, profs, psys l'auraient bien vu quand même!
NON, je ne suis pas zèbre: je manque juste cruellement de confiance en moi.
NON, je ne suis pas zèbre: je me mens en me persuadant que je suis zèbre, ce qui est bien idiot.

BREF, je vous épargne la suite, la liste des NON n'a pas de fin. Je ruminais tout ça ce matin, vers 4h (youpi!), entre la recette du nouveau gâteau que j'aimerais faire et des réfléxions philosophico-insomniaques sur le pourquoi du comment il existe toujours des conflits au sein d'une famille.

Alors, si je ne suis pas zèbre:
- déjà (petit 1.), qu'est-ce que je fous là?
- et (petit 2.), que se passe-t-il dans ma tête?
- petit 3. (et fin), à quoi ça sert?


lilounada

Messages : 16
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par lilounada le Lun 5 Nov 2012 - 15:22

(Rikignoule,
J'ai lu ton post. Excuse-moi de ne pas y répondre, comme tu as pu le voir (lire), je suis à peu près dans la même situation que toi. Je n'ai donc pas grand chose à ajouter, à part "bienvenue!" cheers ).

lilounada

Messages : 16
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !  Empty Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par rikignoule le Lun 5 Nov 2012 - 15:47

C'est dingue quand même,
J'ai bientôt 30 ans et c'est la première fois que je me retrouve avec des gens qui me "parlent" ! En même temps, je n'aborde ce sujet avec personne, puisqu'apparemment ça ne tracasse personne autour de moi !
Je tourne en rond moi aussi, mais j'ai bien trop peur du ridicule pour franchir le cap du test, ça risque de faire beaucoup rire mon mari !!
J'ai le résultat d'un concours qui doit tomber, et je m'en fous royalement, j'ai l'impression que plus rien n'a d'importance pour le moment. Sans compter que je suis totalement odieuse avec mon mari qui ne comprend pas ma nouvelle lubie (il en est encore à se demander d'où m'est venu cette idée !!). Bref, ça va pas du tout, du tout !
Je me sens terriblement mal, je crois que je vais retourner en hibernation intellectuelle ! Réveillez-moi au printemps !!!!!!!!!! ARRRGHHHHHHHHHHHHHHHHHHH.
rikignoule
rikignoule

Messages : 13
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 36
Localisation : ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum