Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par zabrounette le Lun 25 Juil 2011 - 14:46

Bonjour,

Je suis nouvelle sur le forum. Je suis une jeune femme de 24 ans. Cela fait quelques mois que je vous lis de temps à autre depuis que j'ai découvert le livre de Jeanne Siaud-Facchin.

J'aimerai vous parler de mon cas car je suis dans le doute et j'éspère trouver auprès de vous des idées qui pourront m'aider à y voir plus clair.

Lorsque j'ai lu le livre " Trop intelligent pour être heureux ", j'ai trouvé qu'il y a plusieurs descriptions qui correspondent à ce que je suis.
En effet, je me suis toujours sentie un peu différente mais je ne me suis jamais sentie " sur-douée " et je ne pense toujours pas l'être. Permettez moi de vous parler un peu de mon histoire.

Enfant, je n'avais pas de difficulté à l'école certes. Je ne faisais pas beaucoup d'effort pour apprendre, je retenais vite et je faisais seule mes devoirs. L'école était une source de plaisir pour moi. Mais je n'étais pas TOUJOURS la première de la classe et je n'étais pas exceptionnellement douée en mathématiques. Je ne pense pas avoir été une enfant précoce. Par ailleurs, je n'appréciais pas la compagnie de tous les enfants de mon âge parce que je les trouvais pour la plupart ininteressants et ennuyeux. Je choisissais les " les plus sincères" pour jouer parce que j'étais très facilement déçue. Je cherchais chez les autres une loyauté pure.

Au collège, je pouvais avoir des 20/20 facilement après avoir étudié un peu mais je n'étudiais pas tout le temps parce que je préférais lire des bouquins que j'empruntais de la bibliothèque sur des sujets qui m'interessait personnellement. Au lycée, j'ai complètement décroché. Je me posais des questions métaphysiques auxquelles je me sentais dans l'obligation de trouver des réponses. J'avais tout le temps des idées fixes et des obsessions. Je ressentais une angoisse permanente. J'ai quand même eu mon bac avec un peu d'effort vers la fin du cycle secondaire. J'avais beaucoup de lacunes en mathématiques et pourtant j'ai choisi la filière mathématique à la fac. J'aime les maths mais comme je n'étudiais rien au lycée, j'ai eu des difficultés à suivre. ECHEC. j'ai réessayé, Echec et puis Très Grosse déprime.

Je suis une personne qui se pose beaucoup de questions. Je cherche des réponses dans leur plus grande précision. On m'a souvent dit " tu as un point d'interrogation à la place du cerveau " ou alors " il faut deux cerveau pour pouvoir te suivre et suivre toutes tes idées ". Je m'interesse à beaucoup de choses. Je suis une curieuse insatiable. Paradoxalement, je m'ennuie profondémment surtout en companie de gens que j'appelle " les comme - ça " ( ils acceptent presque tout et disent que c'est comme ça ! la vie est comme ça ! tout est comme ça ! ) les gens qui se contentent de mener une vie qui ne leur plait pas forcèment mais bon .. c'est comme ça ! ne cherche pas à savoir.

J'ai bien peur d'avoir l'air ridicule avec ce que je viens d'écrire mais je ne sais pas par quoi commencer, j'ai mis en vrac les idées qui me sont venus à l'esprit. J'aimerai avoir un retour d'experience et autre témoignes de la part de vrais "zebres"

merci de m'avoir lue jusqu'au bout. Il y a tant de choses à dire mais je préfère développer au fur et à mesure ..

zabrounette
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 1
Date d'inscription : 25/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Fata Morgana le Lun 25 Juil 2011 - 14:54

Le test peut être utile en l'espèce. S'il y a le moindre besoin de ça, il vaut mieux foncer que de passer des mois à se prendre la tête.
Bienvenue. Pas mal de tes questions ont d'ores et déjà reçues des réponses ici ou là. Et "ici ou là" sur ce forum, ça fait pas mal de lecture... Very Happy

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Ticmiss le Lun 25 Juil 2011 - 15:19

Je suis d'accord avec FM. Si le résultat confirme, tu pourras alors creuser dans cette direction, sinon, tu pourras explorer d'autres pistes pour trouver les réponses à tes interrogations. Mais dans tous les cas, tu franchiras une étape.

Et sinon, j'aime beaucoup le concept des " c'est comme-ça"... quand ils veillissent et s'abonnent à PsychoMag, ils se transforment en "faut lâcher prise". Ils ont raison en un sens, de ne pas se prendre la tête... si je pouvais, je ferais pareil, mais je peux pô !


Dernière édition par Ticmiss le Lun 25 Juil 2011 - 15:20, édité 1 fois (Raison : oooohhhh la fôôôte)

Ticmiss
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 27
Date d'inscription : 23/07/2011
Age : 40
Localisation : Francilie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Nicoco le Lun 25 Juil 2011 - 21:13


Very Happy Bienvenue sur le forum, zabrounette.

Se faire tester découle d'une démarche purement personnelle. Wink Tu ressentiras au fond de toi, alors, le "besoin" de le faire. Twisted Evil

Sinon, l'inscription sur le forum est totalement libre et emprunte d'aucune obligation, si ce n'est le respect de la charte, d'autrui, etc...

Il est chaudement recommandé de venir participer aux rencontres. Cela permet, souvent, des échanges qui font "accélérer" son/ses

cheminement(s) personnel. bounce

Nicoco
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3434
Date d'inscription : 15/09/2009
Age : 52
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Invité le Sam 30 Juil 2011 - 17:55

Nicoco a écrit:
Tu ressentiras au fond de toi, alors, le "besoin" de le faire. Twisted Evil

Moi ça a plutôt été un « ras le bol » de ne pas savoir. J'hésitais depuis des mois, et un jour, j'en ai eu marre, je me suis dit :
« Stop ! Assez de questions et de tournage en rond, assez de "peut-être" et de "et si" ! Au pire, je serai fixée. »

Et pour ne pas changer d'avis, j'ai pris rendez-vous dans la seconde suivante.

Le jour du test, j'ai eu envie de m'enfuir en courant, mais ma bonne éducation (merci papa, merci maman) et le ras le bol resurgissant ont eu raison de mon épouvante.

Et le jour du résultat, j'avais méga-peur et méga-hâte à la fois. Trop bizarre. Comme quelque chose qu'on redoute au plus haut point (et si... ?) et qu'on a en même temps très très envie de savoir (plus vite !). J'ai même failli interrompre la psychologue quand ses explications traînaient en longueur (bon, si c'est pour me lire le compte-rendu que vous m'avez imprimé, c'est pas la peine, hein)...

Mais il faut être prêt aussi. On apprend quelque chose d'énôôôrme sur soi-même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Inarius le Dim 31 Juil 2011 - 16:50

Bonjour Zabrounette.

Je suis actuellement dans la même situation que toi.
Ce que tu écris me rappelle beaucoup moi.
J'appréhende de faire le test. A la fois j'ai honte de me sentir prétentieux (moi ? penser de moi même que je suis un surdoué ? Je devrais avoir honte !), mais je sais que ça ne répond pas à la question.
J'ai donc peur de le faire (et si c'est pas ça, alors que je suis quoi ?), et en même temps plus longtemps je passe sur ce forum, et plus je sais qu'au fond de moi un jour je devrais le faire. Mais je ne sais pas me décider. D'où aussi ma peur d'assister à des rencontres entre zèbres, peur des gens que je vais découvrir...peur que ça marche trop bien...

Inarius
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 117
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Benjamin le Mar 9 Aoû 2011 - 21:36

si tu en as besoin, fais-le. Tu peux déjà te rassurer et apporter une réponse à tes questions avec un livre comme celui-ci : http://www.amazon.fr/Testez-votre-QI-Anne-Bacus/dp/2501066332/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1312921978&sr=8-1

si tu fais juste dans 90% des cas, en moins de temps qu'il n'en est donné, ça te confortera peut-être dans tes doutes.

Attention, ce genre de livres n'apporte en aucun cas une réponse fiable, et d'ailleurs certains exercices sont mal conçus. Je propose juste cela comme un moyen de se rassurer pour une poignée d'euros, et peut-être le moyen d'avoir assez confiance en toi pour se lancer dans un test officiel chez un spécialiste, si tu en ressens le besoin. Ne me faites pas dire Benjamin propose le "calculez votre qi chez vous avec un bouquin Laughing "

Benjamin
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 269
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 34
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par July le Mer 10 Aoû 2011 - 9:45

Aaaaah! J'adore ton expression, les "comme ça" !!! Hahaha !!! C'est exactement ça!!! "arrête de pinailler", sinon, c'est LA réponse qui me fait le plus hurler. A partir du moment où la personne m'a sorti cette remarque, c'est mort, mon coeur se glace, je sais que je ne pourrai plus jamais être entière avec elle. Mais "comme ça", c'est tellement pertinent! Tous ces gens qui acceptent les choses comme elles sont (tant mieux pour eux, peut-être? ) et qui nous regardent de haut pour nous poser des questions auxquelles ils ne pensent pas ! Mais ce n'est pas qu'une question de QI etc, c'est aussi une question d'ouverture d'esprit. Je continue à déranger pas mal de zèbres avec mes questions intempestives Sad Ne t'inquiète pas en tout cas, ce n'est pas toi qui es en tort !
Et merci pour cette expression métaphorique, je crois que je vais la garder ! Les "comme ça" ! cheers hehe !

Pour le test, je viens de le passer, alors je ne peux pas encore te conseiller, j'attends d'avoir le résultat pour parler Smile :p Mais je dirais qu'on a tous besoin de validation, pour arrêter justement de se poser la question, et aussi questionnable que soit cet outil, il est le seul à exister, alors...

Mais sinon, tu n'as pas des amis zèbres, qui pourraient confirmer un peu tes doutes, ou d'autres éléments ? J'ai tendance à penser que plus tu exploreras ces questions, plus tu liras ce forum, ou des articles sur le sujet, plus tu te rendras compte si ton fonctionnement est en effet différent, si tu te reconnais dans ces problèmes (ou pas forcément problème :p ), et que le test de QI n'est là que pour nous faire arrêter de douter en permanence.

July
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 10/04/2011
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par July le Mer 10 Aoû 2011 - 9:53

ps : ce que tu décris fait effectivement penser aux zèbres (ben oui, pauvre de toi, tu attends qu'on te rassure, et on te dit tous "ben ça peut être pas mal, le test"), c'est vraiment très difficile à dire comme ça, en un message, et sans t'avoir vue, mais tout ce que tu racontes ne me semble pas étranger. Est-ce que tu pourrais nous expliquer un peu en quoi tu t'es reconnue dans le livre ? Je sais qu'il est beaucoup critiqué, mais moi personnellement, quand je l'ai lu, il m'a bouleversée, j'avais l'impression qu'on avait écrit un livre sur moi, je me suis sentie comprise et acceptée instantanément, c'était fort. Je crois que ça peut être une bonne première approche quand on ne sait pas trop Smile

July
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 10/04/2011
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par MissMiaouw le Mer 10 Aoû 2011 - 10:03

Es-tu suivie par un psy? Ce serait p-e intéressant, dans un premier temps, de faire le bilan de tout ça :
- qu'est ce qui te fait souffrir dans ta situation et comment améliorer ça
- quelles sont tes compétences?
- qu'est ce qu'on peut attribuer à un surdon éventuel et qu'est ce qu'on attribue à autre chose : caractère, éducation, autres

En commençant par faire le ménage, tu pourrais te faire une idée plus précise de la nécessité du test proprement dit ainsi que de ce que tu en attends concrètement.

Qu'en penses-tu?

MissMiaouw
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 29/03/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Louisette le Mer 10 Aoû 2011 - 12:05

Moi aussi je suis dans cette interrogation.



Pour moi, le problème se pose comme ça:

1) je crois que je suis anormale depuis toute petite. Une sorte de monstre aux yeux de mon entourage.

2) Si je suis anormale, alors je suis folle ! Quelle autre raison ?

3) à 35 ans, je rencontre des copines avec qui je fais des études de psychologie via le CNED à Paris 8. Elle me font passer le fameux test en 10 points et j'ai 9/10. Elles me disent que je fais partie de leur clique ! Quelle clique ? Les zèbres ! Ah !!

4) je me renseigne et je réalise que si je suis anormale, je ne suis pas folle pour autant. Je suis un archétype de Zèbre même !

5) Je rencontre un Zèbre et toute sa famille de Zèbre, testés et catalogués THQI... Et ils me disent mais à quoi ça sert ? Tu es plus zèbre que nous encore !!!



Et là je suis dans la M...



C'est le fameux complexe de l'imposteur dont le syndrome de la légitimité est une exacerbation.... Et peur de retourner aux points 1 et 2. Insupportable !



Et je n'arrive pas à m'en moquer.



PS : on appelle ça un dilemme cornélien.... affraid

Louisette
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 49
Localisation : Paris 14

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par MissMiaouw le Mer 10 Aoû 2011 - 12:11

Le complexe de l'imposteur au sujet de la zébritude pourrait se règler avec un test. Si le test venait confirmer tes rayures, tes interrogations au sujet de ton décalage pourraient trouver une explication...mais pas une solution.

Si le complexe est plus profond, il peut aussi s'arnacher à d'autres sphères de ton existence.

Il y a aussi la piste du psy non spécialisé HP pour apprendre à t'accepter comme tu es. Le syndrome pourrait disparaitre aussi par ce biais. Tu verrais alors s'il t'est toujours utile de te tester ou si tu te sens bien comme ça.

Qu'en penses tu?

MissMiaouw
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 29/03/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Louisette le Mer 10 Aoû 2011 - 12:42

Le psy non spécialisé HP ? Tu as déjà eu affaire à ces gens ? Moi si... J'aime autant ne rien en dire. Bonne manière de finir en HP !

En même temps, le complexe de l'imposteur est bien plus profond et n'est pas lié au passage du test. Il fait souvent partie intégrante de la personnalité des zèbres (cf Siaud Facchin).



Je marne, je marne!!!

Louisette
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 49
Localisation : Paris 14

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par MissMiaouw le Mer 10 Aoû 2011 - 12:46

J'en ai une... Et ca fonctionne très bien. Elle m'a accrochée en sortant d'une dépression, m'a accompagnée sur le chemin de la guérison, m'a accompagnée sur le questionnement rayé et m'accompagne encore maintenant.

Ce complexe, j'en ai souffert et en souffre encore mais je le gère différemment, il ne me domine plus autant, plus aussi longtemps.

MissMiaouw
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 29/03/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Louisette le Mer 10 Aoû 2011 - 12:49

Je comprends très bien. Tout dépend des psys. Il y a psy et psy. Le problème, c'est que pour certains, les HP n'existent pas. Et là, ils te bourrent des médicaments mais ça ne sert à rien...



Seulement, difficile de savoir sur qui tu vas tomber...

Louisette
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 49
Localisation : Paris 14

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par July le Mer 10 Aoû 2011 - 12:52

Pourquoi un psy non spécialisé HP serait mieux selon toi ?
La syndrome de l'imposteur, louisette, tu l'as avec qui, dans quelles circonstances ? Tu l'as aussi avec les zèbres ? A ce moment là, est-ce qu'il ne suffirait pas, en effet, de passer le test? Et sinon, MissMiaouw, pour le reste, comment tu arrives à le gérer ?

July
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 10/04/2011
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par MissMiaouw le Mer 10 Aoû 2011 - 12:55

Ca, je te le concède volontiers!
Et la mienne n'est pas psychiatre, impossible de me bourrer de médicaments Smile

Il est certain qu'un bon psy est une notion rare et personnelle...et donc une denrée rare. Ceci dit, pour moi qui y suit depuis 6 ans, je ne peux pas dire que je le regrette.

En attendant, cette fameuse imposture, elle gache l'existence et il faudrait pouvoir la prendre au cou, une bonne fois pour toutes!

MissMiaouw
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 29/03/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par MissMiaouw le Mer 10 Aoû 2011 - 12:58

June a écrit:Pourquoi un psy non spécialisé HP serait mieux selon toi ?
La syndrome de l'imposteur, louisette, tu l'as avec qui, dans quelles circonstances ? Tu l'as aussi avec les zèbres ? A ce moment là, est-ce qu'il ne suffirait pas, en effet, de passer le test? Et sinon, MissMiaouw, pour le reste, comment tu arrives à le gérer ?

Je ne dis pas que ce serait mieux, je dis que ce serait une piste... parce que moins difficile à trouver, aussi.

Le syndrome de l'imposteur? Je pense que faire le test et recevoir ma drole d'étiquette m'a donné le début d'une place dans ce monde et une explication à des tas de choses.
Aujourd'hui, quand je le sens poindre, j'en parle avec un ami cher à mon coeur, qui m'a accompagné dans ma recherche de rayures. Ca dédramatise beaucoup.

MissMiaouw
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 29/03/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Louisette le Mer 10 Aoû 2011 - 13:12

Oui, je comprends ce que tu dis Miss Miaouw...



C'est une situation à la c... Mais, je ne désespère pas d'en sortir. Suspect Merci en tout cas

Louisette
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 49
Localisation : Paris 14

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par MissMiaouw le Mer 10 Aoû 2011 - 13:13

De rien, vraiment. Je suis sure que tu trouveras la sortie. La confiance en soi et l'estime de soi sont des muscles Smile

MissMiaouw
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 29/03/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par kissenbien le Dim 29 Juil 2012 - 10:53

faire ou pas le test?? moi aussi je me pose la question...mais je n'ai toujours rien décidé. J'ai beau lire tout ce que je veux ca me fait peur et envie de savoir. D'être enfin sur de quelque chose!! mais me connaissant je remettrais le test en question. Toutefois, je me dis, de le foirer c'est largement dans mes cordes consciemment ou pas d'ailleurs, mais si je le réussit, mon doute sera réduit (le foirer oui, mais le réussir ca veut bien dire quelque chose quand même...au pire je pourrais le passer une deuxième fois et le foirer ou pas... au final: pourquoi le passer? quelle est ma bonne raison? qu'est ce que ca ferait de plus, de moins ? j'en attends quoi? ....ben je sais pas!!!

kissenbien
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 236
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Nonmerci le Dim 29 Juil 2012 - 11:23

@zabrounette
Oh là là ... Toutes ces questions me donnent à penser que tu penses comme moi ... Tu as des doutes sur toi, c'est donc que tu ne devrais pas en avoir Rolling Eyes

je me suis toujours sentie un peu différente
je ne me suis jamais sentie " sur-douée "
je ne pense toujours pas l'être
Je ne faisais pas beaucoup d'effort pour apprendre
je retenais vite
je n'étais pas TOUJOURS la première de la classe
je n'appréciais pas la compagnie de tous les enfants de mon âge
je les trouvais pour la plupart ininteressants et ennuyeux.
Je choisissais les " les plus sincères"
Je cherchais chez les autres une loyauté pure.
je pouvais avoir des 20/20 [...] je n'étudiais pas tout le temps
je préférais lire des bouquins que j'empruntais de la bibliothèque
Je ressentais une angoisse permanente.
J'ai quand même eu mon bac avec un peu d'effort
Je m'interesse à beaucoup de choses. Je suis une curieuse insatiable.
je m'ennuie profondémment surtout en companie de gens que j'appelle " les comme - ça "
J'ai bien peur d'avoir l'air ridicule avec ce que je viens d'écrire
j'ai mis en vrac les idées qui me sont venus à l'esprit.
Voilà ce que j'ai retenu de ton message qui :
a) me fait penser que j'ai moi même écrit ta présentation (ça devient une habitude ici)
b) si tu n'es pas une zèbre, j'ai rien compris au concept !

Pour la nécessité du test : bof ! Pourquoi faire ? Mettre un chiffre, un nom, sur un "concept" dont tu es sûre au fond de toi ???

Dans ma tête, je suis un "petit zèbre" ... un QI un poil au dessus de la moyenne, mais rien de dingue ; une sensibilité un poil au dessus de la moyenne, des idées un poil plus nombreuses que la moyenne, une analyse du monde un poil plus poussée que la moyenne ..... BREF, quasi comme tout le monde ou presque Du coup, pourquoi un test ? le "PRESQUE" comme tout le monde remplace un test non ?
Peur de louper le test ? Relis le livre de Jeanne Siaud-Facchin. .... si tu loupes le test, ça ne prouvera rien, si tu le réussis idem pale
Ça me semble plus important d'apprivoiser tes modes de fonctionnement et d'en faire des atouts : être un caméléon, c'est cool, c'est génial de pouvoir devenir qui tu veux (le tout c'est de savoir un peu qui tu es quand même, sinon, c'est moins drôle !)

Nonmerci
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 26/07/2012
Age : 39
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par zebzeb le Lun 6 Aoû 2012 - 16:47

@ nonmerci


Dans ma tête, je suis un "petit zèbre" ... un QI un poil au dessus de la moyenne, mais rien de dingue ; une sensibilité un poil au dessus de la moyenne, des idées un poil plus nombreuses que la moyenne, une analyse du monde un poil plus poussée que la moyenne ..... BREF, quasi comme tout le monde ou presque Du coup, pourquoi un test ? le "PRESQUE" comme tout le monde remplace un test non ?

voilà une vision agréable de la zebritude !

perso depuis la lecture de TIPEH et autres livres sur le sujet je me suis pris vraiment la tête avec ca .

le film de sa vie qu'on refait dans tous les details, surtout les penibles...
tout ce que j'aurais pu faire et que je n'ai pas fait, dans mon ignorance...
mais?! j'en vois partout autour de moi maintenant! ...
et maintenant, que vais-je faire de ma vie avec ca? ...
etc ...

pérégrination obligatoire parait-il...


Dernière édition par zebzeb le Lun 6 Aoû 2012 - 16:48, édité 1 fois (Raison : pleonasme dans la premiere phrase.)

zebzeb
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 150
Date d'inscription : 25/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qu'en pensez-vous ?

Message par lilounada le Dim 7 Oct 2012 - 15:46

Bonjour!

Je me permets de poster à la suite de cette conversation, mais je ne suis pas sûre d'être là où il faudrait.
Je suis une étudiante de 24 ans, non testée, et étouffée par ses propres questions. J'ai hésité plusieurs semaines avant d'écrire ces premiers mots; je ne sais pas du tout par où commencer et comment rendre mes propos cohérents. Ma présentation et mes idées seront livrées en vrac. Veuillez excuser ma confusion.

Tout d'abord, j'ai souvent pensé être folle, ou ne pas être faite pour vivre ici et maintenant. Ma tête bouillonne sans relâche, mes pensées s'entrechoquent. Je pense souvent à plusieurs choses en même temps, sans que ces choses aient le moindre lien conscient. Bref, c'est l'bordel. Même quand je dors, je ne suis pas en repos. Je dors très peu et mal. Je suis inlassablement anxieuse, sans raison et même au sein de moments très agréables.
Ma tête surchauffe tellement que je doute en permanence. Je suis incapable de prendre une décision (comment faire un choix si je sais que je peux m'aveugler moi-même ? ).
On me dit "lente au démarrage", car avant de choisir un chemin, il faut que je prenne le temps d'éliminer tous les autres. Pour compliquer cela, je suis une pro de la procrastination!
Je ne me sens efficace que dans l'urgence; cela me permet de sélectionner rapidement les points clefs à étudier, alors que si je sais que j'ai du temps devant moi, je ne suis pas motivée et je me perds dans les méandres tortueux de ma caboche. L'urgence me motive superbement mais m'angoisse terriblement (vraiment pas nette cette fille ! ).
Je suis également dotée d'une imagination débordante, voire envahissante. J'imagine sans relâche, dans toute situation, en toute compagnie. Je me vois agir "comme à distance", et j'imagine ce qu'il pourrait se passer ou ce qu'il aurait pu se passer (tout en même temps que je vis la situation).
Je reviens toujours sur ce que j'ai vécu et j'anticipe toujours ce que je vais vivre. C'est très désagréable. J'ai de grandes ambitions mais ma lucidité me cloue au sol, ça me frustre terriblement et je suis malheureuse. Je gâche ma vie et je perds un temps fou à penser sans concrétisation vivante. J'aimerais juste vivre. Tout court.

On me dit brillante. Je sais, par expérience, avoir des capacités, mais je ne crois pas en moi. J'ai toujours l'impression d' "utiliser seulement 40 pour cent de moi". Je ne sais pas expliquer pourquoi ni comment je réussis; j'ai donc développé une peur maladive de l'échec (vu que je ne connais pas les "moyens" que j'emploie pour réussir, j'ai peur d'être incapable de réuissir une même chose plusieurs fois de suite).
J'ai également très très peur que tous ceux qui me considèrent brillante finissent par voir que ça n'est qu'un leurre et que je ne sais (et ne suis) pas grand chose.
Je suis ultra perfectionniste (je préfère ne rien faire plutôt que faire à moitié). C'est un perfectionnisme qui conduit à l'immobilisme. Je suis effrayée à l'idée de passer à côté de ma vie.

J'ai développé beaucoup de symptômes physiques (j'ai longtemps harcelé les médecins car je pensais être très malade): évanouissements intempestifs, céphalées, maux de ventre, etc. On me dagnostique spasmophile et hypersensible +++. A l'époque, je pensais avoir des troubles mentaux, j'ai donc consulté plusieurs psys, en ayant toujours l'impression qu'ils passaient "à côté de moi".
Je suis extrêmement sensible au bruit et à la lumière. Tout est toujours très intense pour moi, c'est exténuant.

J'ai un besoin intarissable d'attention et d'affection. J'interprète les faits, gestes et paroles des autres, pour découvrir leur sens implicite. C'est tuant, si bien que je suis entrée en léthargie depuis peu, pour ne plus rien ressentir.
Je ne me comprends pas: je réagis souvent comme une gamine, faisant preuve d'une spontanéité et d'une bêtise déconcertantes, alors que j'ai l'impression, parfois, d'être déjà incroyablement âgée.
Je suis en conflit permanent avec moi-même. Je ne sais pas qui je suis, ni qui je serai.
Je change beaucoup plus que les jeunes de mon âge; c'est comme si chacun de mes âges de conscience appartenait à une vie et à une personne différente. Voilà c'est ça: je peux SENTIR mon état de conscience évoluer (ça coûte l'internement à vie ce genre de phrase nan ? ).
Je n'ai pas confiance en ce que je suis mais j'ai confiance en ce que je veux être.

Je dois aussi toujours tout maîtriser. Je n'ai jamais supporté que l'on me dise "peut-être" mais j'ai appris à "faire avec".
L'éphémère me gène et me fascine. La fragilité de l'Homme me terrifie. Je ne comprends pas comment et pourquoi une "âme pensante" si précieuse peut être dépendante d'une corporalité si fragile. J'ai, depuis mon enfance, une peur panique de la mort, des accidents, des maladies, des virus... Je suis hypocondriaque et ai quelques phobies.
Je ne suis pas solitaire par nature, mais je sors peu. J'ai toujours l'impression que je ne suis pas là où je devrais être. Au sein d'un groupe, j'entends la conversation comme depuis une pièce voisine (sauf lorsque les propos tenus mes touchent). Je manipule souvent les autres, simplement parce qu'il est beaucoup plus facile pour moi d'ammener les gens là où je veux plutôt que de leur faire comprendre ce que je cherche.
Je ne me sens bien qu'avec de rares adultes. Je n'ai jamais été en couple qu'avec des hommes bien plus âgés que moi.
Je ne sais pas ce qui me gène le plus de l'incompréhension que je suscite chez les autres ou de l'incompréhension que les autres suscitent chez moi. Je suis perdue.

Petite, j'étais douée mais sans plus. Je devais entrer en CP avec un an d'avance (entrée en maternelle à 2 ans) mais la directrice à jugé que ma maturité intellectuelle (je savais lire) ne correspondait pas à ma maturité affective. J'ai donc fais une deuxième année de grande section qui est un mauvais souvenir (ennui, décalage, sentiment de persécution). En CP, ça s'est arrangé: je savais déjà écrire mais le maître me sollicitait beaucoup (abandon du Bic pour le stylo plume, exercices à part...). Puis, scolarité honorable, avec un blocage en maths (je compliquais sans cesse les problèmes simples et quand on me donnait la réponse, je me disait "ah, c'était juste ça!", mais j'étais incapable de réfléchir simplement).

Tout ce bla-bla pour dire que je ne pense pas être une zebrette, j'ai bien trop de lacunes, de faiblesses (ce que j'exprime dans ce post est d'ailleurs assez ridicule et puéril). Mais je me pose tout de même des questions, j'ai le sentiment que mes capacités s'étiolent.
Je m'ennuie mortellement depuis que je suis à la fac (après avoir fait Lettres Sup'). Je n'assiste jamais aux cours, je me présente simlement aux partiels (je n'ai jamais beaucoup travaillé pour réussir, et, d'ailleurs, j'ai remarqué que j'ai de meilleurs résultats quand je bosse moins que quand je m'acharne). Je ne poursuis mes études que parce que tout le monde me dit: "c'est tellement facile pour toi, tu n'as rien à faire! Ce serait un terrible gâchis!".
Pour ma dernière année de Master, je ne me suis même plus présentée aux partiels. J'ai échoué par démission.
Pourtant, je sais, je sens, que je suis une personne riche, vivante, passionnée (tout me fascine et je veux toujours tout apprendre), mais j'ai égaré mon mode d'emploi.

Je me sens comme mise en veille, et je ne trouve plus le bouton on/off (ou plutôt, j'ai peur d'y toucher).

Bref (lol), je voudrais savoir ce que vous pensez de tout ça. Même si je peine à croire à une éventuelle zébritude (je me suis habituée à être folle, depuis le temps!), les doutes sont trop brûlants.

Excusez ma prolixité, je m'engage à être un peu plus concise la fois prochaine.
Merci à tous ceux qui ont ingurgité ce pavé et à tous ceux qui me répondront (je l'espère).
Bon dimanche!


lilounada
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par nikoku74 le Lun 8 Oct 2012 - 16:08

j'ai personnellement eu ce besoin essentiel de passer le test.
Avant j'ai fait un tableau des "symptômes" du livre de M.De Kermadec avec les cases "tout à fait moi", "moi parfois", "pas moi du tout". J'avais plus de 70% de "tout à fait". ça doit convenir avec le bouquin de JSF. Cette méthode scientifique m'a permis de passer le test plus sereinement je pense. Avec les 2, la preuve était faite...

nikoku74
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1041
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 41
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je une zebrette ? Devrais-je passer le test et faire le bilan ? Perdue, éclairez-moi !

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum