Les zèbres qui vivent à Paris

Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Invité le Ven 23 Fév 2018 - 1:18

Bonsoir,

je me pose soudain une question. Comment vivent les zèbres à Paris? Il est admis que Paris plait ou ne plait pas. Certains y étouffent, y stressent, tournent en cage dans leur petit logement, ou vivent l'enfer du métro-boulot-dodo. Le zèbre ressentant tout en puissance 1000000, je me pose les questions suivantes :

- zèbres de Paris, devenez-vous fous devant le très grand dynamisme?
- n'est-il pas trop dur d'être confronté à la connerie humaine dans des proportions de capitale?
- n'est-ce pas trop dur de sentir le temps défiler pour celui qui passe sa vie au travail et dans les transport?
- le côté stress, vie à fond, jamais d'arrêt, n'est-il pas comme le flux incessant de questions, fatiguant?

J'ai toujours été attiré par Paris, pour le côté culturel, dynamique, toujours un truc à faire, mais j'ai toujours été révulsé par le snobisme, le parisianisme, le trop de monde, le trop cher, le pas assez de nature, les embouteillages, et le fait que les relations dans les capitales soient moins sincères et plus éphémères. En tant que zèbre, j'ai l'impression que je serais détruit rapidement par une telle vie.

Et pourtant, on trouve des zèbres qui ont plein de problèmes, partout, et finalement je vois peu de témoignage sur un problème lié aux grandes villes, aux capitale, dont Paris, alors que cela semble pulluler chez les non zèbres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Blackmail le Ven 23 Fév 2018 - 3:52



Pourtant Paris,
C'est toute ma vie
C'est la plus belle
J'en fais le pari
Il n'y a qu'elle
C'est bien l'ennui...


------

En clair, Paris, pour parler dans mon jargon d'urbaniste, c'est une des quatre métropoles de type alpha+ sur Terre (aux côtés de Londres, New-York et Tokyo), la ville la plus visitée du monde et celle qui cumule le plus d'offre culturelle (au monde également).

Difficile de tenir la comparaison. Des quatre alpha +, c'est également celle qui dispose des meilleurs indices concernant la qualité de vie générale, même si New York lui est supérieure concernant l'économie, la diversité et la richesse.

Et en termes littéraires, Paris, c'est évidemment "la capitale du XIXème siècle" pour parler comme l'ouvrage éponyme de Walter Benjamin.

Les zèbres qui vivent à Paris 005022723


Dernière édition par Blackmail le Ven 23 Fév 2018 - 4:42, édité 1 fois
Blackmail
Blackmail

Messages : 5116
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Blackmail le Ven 23 Fév 2018 - 3:59

Les zèbres qui vivent à Paris 6799266_nyc66960-1

Les zèbres qui vivent à Paris Image

Les zèbres qui vivent à Paris 26cfc548f9_57372_album-paris
Blackmail
Blackmail

Messages : 5116
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Blackmail le Ven 23 Fév 2018 - 4:04

Et j'oubliais...

Selon l'univers de Star Trek, Paris est appelée à devenir le siège de la fédération des planètes unies, c'est à dire rien moins que la capitale de ce cadrant de la galaxie.

Franchement, que dire de plus?!

Les zèbres qui vivent à Paris 1000?cb=20120727025420&path-prefix=en

Paris, en 2342...
Blackmail
Blackmail

Messages : 5116
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Blackmail le Ven 23 Fév 2018 - 4:44

Quart d'heure poétique, avec François Villon:


Quoiqu'on tient belles langagères
Florentines, Vénitiennes,
Assez pour être messagères,
Et mêmement les anciennes,
Mais soient Lombardes, Romaines.
Genevoises, à mes périls,
Pimontoises, savoisiennes,
Il n'est bon bec que de Paris.

De beau parler tiennent chaïères,
Ce dit-on, les Napolitaines,
Et sont très bonnes caquetières
Allemandes et Prussiennes ;
Soient Grecques, Egyptiennes,
De Hongrie ou d'autres pays,
Espagnoles ou Catelennes,
Il n'est bon bec que de Paris.

Brettes, Suisses n'y savent guères,
Gasconnes, n'aussi Toulousaines :
De Petit Pont deux harengères
Les concluront, et les Lorraines,
Angloises et Calaisiennes,
(Ai-je beaucoup de lieux compris ?)
Picardes de Valenciennes ;
Il n'est bon bec que de Paris.

Prince, aux dames parisiennes
De bien parler donnez le prix ;
Quoi que l'on die d'Italiennes,
Il n'est bon bec que de Paris.


(poème écrit en 1461... c'est dire si la réputation de cette ville ne date pas d'hier)
Blackmail
Blackmail

Messages : 5116
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Blackmail le Ven 23 Fév 2018 - 4:51

J'ai vu Paris dans l'ombre
Hypogée où l'on riait trop
Paris une grande améthyste
Ces soldats belges en troupe
Vieilles femmes habillées en Perrette
Après le pot-au-lait
L'officier-pilote raconte ses exploits
J'ai entendu la berloque
Mais quel sourire celui de celui qui eut sursis d'appel illimité
Ombre de la statue de Shakespeare sur le Boulevard Haussmann
Laideur des costumes civils des hommes qui ne sont pas partis
Les peintres travaillaient
Mon cœur t'adore


Apollinaire
Blackmail
Blackmail

Messages : 5116
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Invité le Ven 23 Fév 2018 - 16:31

Ouais, merci Blackmail pour ces précisions, mais ça c'est pour la poésie. Mes rares visites de Paris ont pas eu ce goût! Et j'ai bien mesuré la différence entre la représentation dont elle fait l'objet et la réalité. D'où mes craintes!

Je suis surpris d'apprendre que Paris est bien classée, c'est pas ce qu'on lit ça et là, ou alors faut vraiment être amateur du genre. Autant, Londres oui, mais Paris, ça reste petit, engoncé et très sale. Enfin c'est l'image que j'en ai en tout cas.

Si je débarque, ce serait à Neuilly, j'ai peur que ce soit un ghetto de bobos snobs, me trompe-je? Et la pollution on la ressent? Il faut combien de temps pour sortir de Paris?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Candy rathon le Ven 23 Fév 2018 - 17:10

Il y a du vrai dans ce que tu dis : Paris est une ville DE********* !
Il n’y a qu'à voir la façon dont les gens trient leurs poubelles ! Aucun respect pour l’employé qui vient nettoyer leur(s) me**** !
Oui, j’attribue cela aux autres car je trie correctement mes déchets.

Les transports en communs ne sont pas toujours bondés. Il y a ce qui s’appelle les heures de pointe : entre 6h et 8h et entre 17h et 18h30.

Les gens ne sont pas plus snobs qu’ailleurs, pas plus que dans une ville comme Nice. C’est très cosmopolite.

Enfin, à Neuilly on trouve surtout des nouveaux riches.

Les Bourgeois Bohèmes (bobo) sont beaucoup moins dans le paraître.
Ils aiment le vélo, le cinéma d’art et d’essai, consomment bio et sont écolos.



Candy rathon

Messages : 114
Date d'inscription : 20/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Invité le Ven 23 Fév 2018 - 17:15

arf déjà de penser aux bobos, ça m'énerve, (écolo à Paris, peut pas y avoir plus antithétique!) Oui Nice je déteste, je me garde bien d'y aller d'ailleurs, c'est une ville poubelle. Bon Toulouse et Montpellier aussi d'ailleurs!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Blackmail le Ven 23 Fév 2018 - 17:58

davidabricot a écrit:
Je suis surpris d'apprendre que Paris est bien classée, c'est pas ce qu'on lit ça et là, ou alors faut vraiment être amateur du genre. Autant, Londres oui, mais Paris, ça reste petit, engoncé et très sale. Enfin c'est l'image que j'en ai en tout cas.

Les indices de Londres sont assez médiocres par rapport à ses rivales.
C'est une ville moche, mal organisée, avec des transports publics chers et obsolètes, et surtout très inégalitaire dans sa répartition des biens et des richesses. Si tu as été par exemple à Whitechapel (que les londoniens surnomment affectueusement "Shitechapel"), tu comprendras que question crasse, on fait difficilement pire. C'est pour cela que curieusement, lorsqu'on teste l'état sanitaire des trottoirs, elle est en moyenne moins bien classée que Paris... même si certains de ses quartiers les plus branchés sont en revanche impeccables -et ne doivent cependant pas faire illusion-.
Le climat de Londres est également jugé comme étant le plus détestable des quatre... en revanche, son seul point positif, c'est la qualité de l'air qui y est un chouilla meilleure que dans ses rivales -de pas grand chose, il est vrai-.

Pour revenir à Paris, c'est une métropole parfois bourrée de paradoxes. Entendre critiquer ses fameuses "heures" de pointe"... certes... mais elle dispose pourtant du réseau de transports publics le plus dense et le plus efficace du monde. C'est vrai!
Il y a toujours une station de bus ou de métro située non loin... ce qui n'est pas du tout le cas ailleurs dans le monde!
En revanche, ce réseau pêche par d'autres points, à savoir son inadaptation aux personnes handicapées (là c'est New York qui est première), la mauvaise qualité de l'air qu'on y respire (toujours New York en tête), et par ses fréquentes grèves (en revanche, c'est à Tokyo que les trains sont toujours pile poil à l'heure).

Et Paris est également la plus densément peuplée des quatre... ce qui a des avantages comme des inconvénients.
Blackmail
Blackmail

Messages : 5116
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Blackmail le Ven 23 Fév 2018 - 18:07

davidabricot a écrit:arf déjà de penser aux bobos, ça m'énerve, (écolo à Paris, peut pas y avoir plus antithétique!) Oui Nice je déteste, je me garde bien d'y aller d'ailleurs, c'est une ville poubelle. Bon Toulouse et Montpellier aussi d'ailleurs!

Préjugés que tout cela!

L'empreinte carbone du mode de vie parisien est considérablement inférieure à celle d'un habitant des campagnes.
Il y a des économies d'échelle incroyables à vivre dans une ville dense... c'est même considéré comme le mode de vie le plus écologiquement viable, et je pourrais te donner d'innombrables références techniques et livresques te le démontrant (sans même parler de mes propres ouvrages).

Rien que ce résumé de l'OCDE:

Les zèbres qui vivent à Paris 50345595Table%202.1

Et enfin, c'est également à Paris que les gens sont en meilleure santé... de toute la France.
C'est une tendance générale que l'on observe partout dans le monde, rien de bien mystérieux. On souffre moins des pathologies modernes que sont l'obésité ou les maladies de la vieillesse (Alzheimer par exemple) lorsqu'on vit au coeur d'une ville dynamique et dense.
Le pire des modes de vie en revanche, c'est la banlieue pavillonnaire extensive, le sprawl péri-urbain entouré de supermarchés... pire encore que la campagne.


Dernière édition par Blackmail le Ven 23 Fév 2018 - 18:17, édité 1 fois
Blackmail
Blackmail

Messages : 5116
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Candy rathon le Ven 23 Fév 2018 - 18:15

Je n’aurais su avoir une présentation plus développée que celle de Blackmail. Tu es dans le juste pour ce qui est relatif aux transports Wink
Je veux bien des références auxquelles tu fais allusion mais ne me fais pas de chantage.
@ Judabricot : oui, un parisien « ecolo » c’est antithétique. Wink

Candy rathon

Messages : 114
Date d'inscription : 20/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Candy rathon le Ven 23 Fév 2018 - 18:18

Ok, merci pour la référence Wink

Candy rathon

Messages : 114
Date d'inscription : 20/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Invité le Ven 23 Fév 2018 - 18:22

Je n'ai pas franchement les mêmes chiffres que toi. Surtout que une grande partie des habitants de Paris centre ont les moyens de passer pas mal de temps en dehors de la capitale. Bon et puis peut-être pour les villes de grande taille, Paris n'est certainement pas l'endroit où l'on est en meilleure santé!

La capitale est peut-être mieux que ce que j'en connais, mais comme toute ville ça a son lot de désagrément. En fait, moi j'ai peur de la densité, j'aime pas trop les endroits serrés et trop peuplés. Sans doute pour cela que j'ai peur de Paris.

Pour le mode de vie, je n'en sais rien, je ne m'alimente pas en supermarché, ne prend jamais les transports en commun, et le métro parisien, il ne fait pas envie (celui de Lyon est pas mal). C'est clair que New York pour ça parait plus propre.

Ouais, en fait, je sais pas si c'est pour moi Paris, j'en ai marre de voir tout un tas de gens qui cherchent à la fuir. Si c'était si bien, pourquoi ils n'y restent pas? C'est bourré de travail hyper bien payé. Remarque j'ai du mal à concevoir comment l'on peut bien vivre sans maison seule et jardin. Parce que bon avoir une maison avec jardin à Paris 8ème, j'imagine que ce n'est pas donné à tout le monde... idem Neuilly.

Dans le cas où je vient à Neuilly, j'ai trouvé un logement en face la mairie, c'est bien comme endroit?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Blackmail le Ven 23 Fév 2018 - 18:42

davidabricot a écrit:Bon et puis peut-être pour les villes de grande taille, Paris n'est certainement pas l'endroit où l'on est en meilleure santé!

Détrompe-toi!
C'est vraiment là où les indices sanitaires généraux de la population sont les meilleurs.
Les parisiens sont les moins obèses, ils ont les artères en meilleur état, ont accès à une meilleure alimentation, plus variée notamment, souffrent moins de maladies chroniques ou neuro-dégénératives, sont mieux soignés en cas de pépin, et ont une occurrence assez faible concernant les cancers (ce qui est dû, encore une fois, à des politiques de dépistage précoce plus efficaces et mieux organisées).

En France, la seule ville d'importance pouvant s'enorgueillir de présenter une alternative éventuelle concernant l'efficacité de ce mode de vie, c'est Nantes... qui est très très bien classée, souvent pour d'autres raisons.

C'est clair que New York pour ça parait plus propre.

En moyenne des indices généraux et pour la catégorie alpha +, New York est en tête. Paris est seconde, Tokyo troisième, et Londres quatrième (pour la propreté des trottoirs en revanche, c'est Tokyo, New York, Paris puis Londres).
Et ce, même si les indices sont disparates et dépendent surtout de nos propre préférences. Il y a forcément une part d'arbitraire dans ces évaluations.
Au Japon par exemple, les valeurs civiles, de politesse et de courtoisie sont extrêmement développées [et j'y suis très sensible]... mais la société demeure peu accueillante pour les étrangers. C'est compliqué, et rien n'est parfait!!!

Parce que bon avoir une maison avec jardin à Paris 8ème, j'imagine que ce n'est pas donné à tout le monde... idem Neuilly.

Certes. Mon père possède cependant une maison avec jardin dans Paris intra-muros.... mais c'est rare quand même.

Dans le cas où je vient à Neuilly, j'ai trouvé un logement en face la mairie, c'est bien comme endroit?

Neuilly, je trouve cela ennuyeux et vide au possible... comme un succédané du 16ème arrondissement. Mais si ça se trouve, cela peut très bien te convenir, surtout si tu es modérément agoraphobe. Qui sait?
Blackmail
Blackmail

Messages : 5116
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Invité le Ven 23 Fév 2018 - 19:48

Je suis demi agoraphobe. J'aime les très grandes villes quand j'ai le temps, que je suis en vacances. Dès lors que j'ai à faire, le monde me gêne vide. Tant mieux si Neuilly est ennuyeux, d'autant plus que c'est à côté de Paris centre si le besoin de sortir se fait sentir. Mais là aussi tout est relatif, je suis sûr de m'ennuyer à Paris, hormis le théâtre, l'opéra, les bars, restaurants, tout cela, ne m'intéresse pas vraiment.
Le job est à Neuilly, et je veux pas faire de transport, donc ce serait l'idéal.

New York, j'ai vraiment aimé, je m'attendais à tellement pire concernant une si grande ville, et en fait il y a de l'espace, les gratte-ciel bien qu'immenses, ne cachent pas autant la lumière que ce que je pensais.

Par contre pour la qualité de vie, peut-être pour les villes d'importance, mais va savoir si un type qui vit à Osséja vit moins bien qu'à Paris. Bon et puis si on prend un agoraphobe, on pourra lui sortir tous les chiffres qu'on veut, il vivra mal à Paris. Ça reste quand même une affaire de goûts.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Blackmail le Ven 23 Fév 2018 - 20:00

Concernant les coûts en matière de ressources et d'écologie, voici un graphe tiré d'une étude canadienne sur la densité urbaine, afin que vous compreniez mieux le problème et pourquoi, malgré vos préjugés, Paris intra-muros est en réalité une ville très efficace, un modèle quasiment optimal de "cité compacte" et donc écologiquement plutôt viable (plus en tout cas que la plupart des villes de province à densité faible):

Les zèbres qui vivent à Paris Tumblr_nkt78x0gBb1qbazqao1_1280
Blackmail
Blackmail

Messages : 5116
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Invité le Ven 23 Fév 2018 - 20:10

Ouais enfin, on peut pas comparer les baraques canadiennes de banlieue avec les baraques de banlieue française. Et puis reste à savoir si on parle de banlieue (premier, deuxième ou xième cercle) ou maison de campagne.

J'habite en banlieue de Castres, premier cercle, je fais tout à pieds. En revanche les gens qui habitent à 10km en campagne sont effectivement tout le temps dans leur voiture pour tout et n'importe quoi.

Je ne dis pas que les grandes villes ne sont pas efficaces en terme d'écologie (pour leur centre du moins), car ce sont effectivement les zone commerciales, autoroutes, banlieues qui génèrent de la pollution. Mais on peut aussi penser que si les grandes villes n'avaient pas de monuments, boutiques, lieux culturels, tout ce monde ne viendrait pas polluer d'une certaine manière. Mais aussi, certainement que tous ces équipements ne seraient pas présents si des gens ne venaient pas de l'extérieur.

Ce que je disais c'est qu'un parisien ne peut pas être écologique car a priori il le vivrait mal, de voir :
- les voitures rouler à 2 à l'heure offrant leur pollution dans les bouchons
- les touristes irrespectueux
- l'amas d'industries polluantes, de banlieues générant la circulation de plein de gens, rien que parce que la France est centralisée et qu'on entasse tout à Paris
- les lumières jamais éteintes
etc...

Bon mais après il vivrait mal aussi la campagne. Qui n'est qu'une vaste industrie à ciel ouvert. Récemment j'avais vu qu'en France, les seules endroits non pollués étaient les Alpes (à partir de certaines altitudes) et les Pyrénées. Bon ce n'est pas surprenant puisque c'est vide d'humanité pour une grande partie de ces zones-là...

On dit aussi que Vannes, Nantes, Limoges seraient les moins polluées contre Marseille, Paris, Aix, Lyon, Grenoble pour les pires. Mais bon, ça change selon les années. Lyon est quand même hard, pour avoir testé!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par fift le Ven 23 Fév 2018 - 20:13

Merci pour ces données chiffrées Blackmail, qui illustrent une chose que je m'acharne à essayer de démontrer relativement souvent. A propos, madame Fift est urbaniste également Wink .

A noter que dans les causes de la meilleure santé, j'ajouterais la marche : la moindre utilisation de la voiture impose une plus forte proportion de marche que dans des villes moins denses (sans même parler de la campagne).

(au fait Blackmail -> MP).

davidabricot> il y a beaucoup de gens qui cherchent à s'en aller de la région parisienne - à ne pas confondre avec Paris : la vie en banlieue est relativement différente de celle dans Paris intra-muros. J'en connais peu qui souhaitent quitter Paris : il faut avouer que ne pas avoir besoin de voiture est un sacré confort.

fift

Messages : 4201
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 42
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Invité le Ven 23 Fév 2018 - 20:32

Après, il faut avoir envie de rester constamment dans Paris. Bon c'est vrai que dedans, c'est pas utile d'avoir une voiture. L'offre d'emploi qui est la mienne est un grand groupe français en 4 lettre commençant par L et finissant par H. Bon, le RH faisait que me dire "si vous venez en voiture", "avec la voiture". Au bout d'un moment je lui ai dit que je trouvais ça complètement fou de venir Avenue de Gaulle à Neuilly en voiture pour venir bosser dans une boîte qui n'a pas de parking. Je lui ai rappelé que le métro existait. Mais visiblement dans cette boîte, selon lui, on ne prend pas le métro... c'est populaire vous comprenez, on préfère tourner des heures avec sa voiture à 2km/h.

Bon, c'est ce genre de comportement qui me rend dingue. Après en banlieue ou ailleurs que Paris, on peut aussi choisir d'utiliser ses pieds au maximum, de ne pas posséder de 4x4 et de ne pas avoir de piscine.

Que Paris ne produise pas seule la pollution qu'elle subie, certes, mais il suffit de taper "pollution paris" dans google image pour se poser de sérieuses questions sur la qualité de vie concernant cet aspect.

@Blackmail
Par contre pour tes chiffres, ils ne caractérisent pas directement le coût écologique de la vie en ville vs la vie en banlieue. C'est surtout de dire qu'à vie équivalente (en terme d'activités) cela coûtera plus cher de vivre en banlieue qu'en centre (pour les US et le Canada), uniquement car les personnes s'installent en banlieue pensant que la commune va gérer le manque d'équipement, alors qu'en fait ils sont contrait de venir en ville pour en profiter, car les banlieues s'étalent à perte de vue. Dans des proportions particulièrement géantes pour les 2 pays cités.
Alors bien sûr, toutes ces maisons et ces trajets ont un impact écologique. Mais ce n'est pas ça que le coût affiché caractérise.
J'ai connu plein de gens qui quittaient Castres pour aller 15km dehors, avec une taxe d'habitation moins chère. Non seulement elle a désormais augmenté, comme l'essence, et la centaine d'euro de moins qu'ils doivent avoir en impôts est largement dépassée par le coût d'essence, d'usure auto, de temps de transport. Mais bon, ça on le savait depuis longtemps!

La meilleure manière de réduire le coût de la vie et de moins polluer et de pouvoir aller au travail sans sa voiture. Que l'on soit en centre-ville, en banlieue, dans une ville moyenne, grande ou à Paris.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Blackmail le Ven 23 Fév 2018 - 20:32

fift a écrit:
A noter que dans les causes de la meilleure santé, j'ajouterais la marche : la moindre utilisation de la voiture impose une plus forte proportion de marche que dans des villes moins denses (sans même parler de la campagne).

Absolument!

C'est ce qu'on appelle l'indice de marchabilité (en anglais: walkability), et la densité la favorise très fortement. Approuve
Marcher régulièrement tous les jours, même un peu (y compris grâce à l'usage des transports en communs), c'est cela qui explique que les parisiens aient le plus faible risque en France de développer une maladie cardio-vasculaire.
Blackmail
Blackmail

Messages : 5116
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par fift le Ven 23 Fév 2018 - 20:48

davidabricot a écrit:
La meilleure manière de réduire le coût de la vie et de moins polluer et de pouvoir aller au travail sans sa voiture. Que l'on soit en centre-ville, en banlieue, dans une ville moyenne, grande ou à Paris.

Pas que : la densité limite l'étalement, donc les distances de déplacement quel qu'en soit le motif (et invariablement l'usage de la voiture, car une proportion de ces déplacements se fera nécessairement en voiture). L'usage des ressources communes (services publics, loisirs, etc) et les approvisionnements en ressources (marchandises, eau, électricité, …) sont également optimisés par ce rapprochement géographique et l'élévation de la ville en hauteur.
En limitant l'étalement, l'augmentation de densité libère de fait des espaces naturels utilisables notamment pour augmenter les capacités de production agricoles biologiques - puisqu'à production identique, une agriculture biologique demande plus de surface qu'une agriculture conventionnelle.

Bref, pour en revenir à ce qu'écrivait Blackmail, la ville reste le modèle de vie sociale le plus écologique car le plus optimisé d'un point de vue consommation des ressources.

fift

Messages : 4201
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 42
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Invité le Ven 23 Fév 2018 - 21:58

Je sais pas si c'est vrai pour toutes les villes. Un type qui habite l'Union (31) et qui va au zénith, va faire 14km tout en ayant l'impression de rester à Toulouse. Un gars qui ira de Rochefort à la pointe de Fouras aura la sensation de quitter sa ville pour partir en campagne et en fait il fera autant de km.

Ça reste à voir en fonction de l'étendue de la ville, et de ce que l'on a à y faire.

Si je vais à Toulouse (75km), je mets moins de temps et dépense moins que si je vais à Albi (40km), tout simplement car la route d'Albi est horrible, embouteillée et que je roule à l'entrée de la ville à 5km/h en bouchons. Et ça fait 50min pour les deux trajets aux heures de pointe.

Du coup je dirais que l'étendue de banlieue vastes, ou de lotissement trop étalés favorise bien sûr la consommation de ressources, mais peut-être pas autant que ce qu'on croit.

Il y a aussi les faits de vie. Monsieur Quidam travaille à Levallois, là où il vit, il perd son travail et en retrouve un à Montreuil, sans pouvoir déménager. Par exemple.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par fift le Ven 23 Fév 2018 - 22:18

David, quand tu fais 75 km, tu consommes plus d'essence que quand tu en fais 40 même si tu mets moins de temps pour les parcourir : la consommation se mesure en litre / km, pas en litre / heure Wink .
Et puis, il faut raisonner en termes globaux, pas en prenant le cas de chaque individu. D'une manière générale, on peut prendre le problème dans le sens que l'on veut, une population X consommera moins de ressources si elle est rassemblée que si elle est dispersée.

fift

Messages : 4201
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 42
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Invité le Ven 23 Fév 2018 - 22:22

Je ne suis pas d'accord, 75km en régulateur à 90km/h est différent d'une route à 10 0000 rond-points, avec des virages dangereux, de fortes décélérations qui te font ré-accélérer ensuite + des bouchons qui peuvent durer 20 minutes, moteur allumé qui ronronne. Au final, pour avoir fait les 2 trajets pour le travail, je mettais bien plus souvent d'essence pour aller à Albi qu'à Toulouse.

Si c'était une route plus fluide, oui ce serait mieux. Bon je cite un exemple particulier quand même qui fait même les titres de la presse locale. La plupart des trajet de 45km consomment moins qu'un de 75km (heureusement!).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par Rebrousse-poil le Sam 2 Juin 2018 - 19:02

Ouah merci beaucoup @fift et @Blackmail pour toutes ces précisions intéressantes, circonstanciées et qui vont au delà des stéréotypes !

Pour apporter ma pierre à l'édifice : j'ai vécu en "moyennement loin" banlieue parisienne (populaire mais pas ZEP), puis dans "une préfécture" de la moitié nord de la France (plus pauvre globalement), et désormais en banlieue limitrophe de Paris plutôt populaire avec une panachage de bobo.

J'ai trouvé la "préfecture" sympa pour le côté tout à pied.
Par contre j'ai été frustrée par la faible offre culturelle (genre y'a pas intérêt à avoir des goûts "rares" sinon on fait des concerts tous les mille ans ou bien dans une autre ville, on rentre en voiture, donc dangereusement).
Dans mon cas c'était les zones fortement désindustrialisées, et j'ai été mal à l'aise avec le marasme social cumulé avec une très faible mobilité (genre des familles immobiles géographiquement et socialement depuis des génération, en IDF c'est super rare).
Par ailleurs j'ai été gênée du côté "village" genre croiser mes profs au centre ville, mes camardes de cours (enfin ceux que j'aimais pas trop) en rentrant du sport, tout le temps, partout ! L'agglo était de 300 000 habitants, pour moi c'est pas assez pour vivre ma vie peinard.
Je raconte ça pour montrer mes gouts car j'ai conscience que pour plein de gens "connaître" des gens dans sa ville est un plus, mais pour moi pas du tout.

La moyenne banlieue parisienne :
Pour moi le seul gros défaut c'est justement l'éloignement de paris (où il y a les études sup, le travail, les sorties), pire si tu es loin de la gare RER, il faut prendre un bus, qui passe quand il veut, faire 5, 10, parfois 20minutes de trajets (s'il y a des bouchon le matin, autant marcher), puis attendre le train qui peut avoir des avaries, encore 10, 20, parfois 40 minutes de trajet selon la localisation, puis prendre un métro, parfois 2.
Et puis les transports s'arrêtent super tôt genre avant 1h même le week-end donc c'est le syndrome de cendrillon, toujours partir avant minuit des soirées, ou alors rentrer à 6h...
Le livre de T. Guénolé sur les jeunes de banlieue explique assez justement ça.

Par contre, au delà des sorties, les heures de trains (pas voiture) ont un avantage insoupçonné pour peut qu'on ne soit pas psychorigide : on lit, on pense et on écrit comme jamais. Après je pense qu'il faut avoir un caractère un peu "stoïcien" pour en tirer avantage. En effet, j'ai remarqué que - à l'instar de la conduite auto et de l'alcool - les transports révèlent les gens : les casses-couilles le sont plus, les sympa le sont plus (j'ai plein d'anecdotes trop chou dans les rer), les aigris s'en donnent à cœur joie (après coup, en se plaignant de leur trajets minuscules à des gens qui se tapent le triple par exemple)...

Par contre (si on excepte quelques stages) je ne connais pas bien Neuilly et la zone dorée des haut de seine en générale (et même gain inespéré au loto, je compte bien mourir sans y vivre).

Pour Paris au sens large, je pense qu'il y a des tempéraments qui s'y plaisent et d'autres moins :
On est anonymes (moi j'adore).
On voit plein de choses et de saynettes.
C'est varié, on en a jamais fait le tour, il y en a pour tous les goûts.
Il y a du vert pour peut qu'on ai pas d’œillères (bois parisiens, plus loin chantilly, vallée de chevreuse, fontainebleau).
Quoi que prétendent les gens il y a une grande mixité culturelle nationnale et internationnale : souvent dès la 2nde génération, au pire la 3e (les "parents" étant arrivés en couple) on voit des couples breton-algerien, portugais-antillais, auvergnat-polonais, gitan-vietnamien. Bon, ça FDS trouverais que c'est un moins mais perso je trouve qu'on apprends plein de chose ainsi !
Par contre ça attire beaucoup de trouducs (genre tous les enfants de "notables de province" se précipitent pour faire venir grimper l’immobilier tout en disant que c'est nul par rapport à Reims/Besançon/Avigon - rayez la mention inutile -). D'ailleurs, souvent ce profil se recoupe avec "le bobo" sauf qu'il y a des bobo "utiles" (genre commerce équitable) et beaucoup de bobos "néfastes" (genre voyage en avion et renouvellement d'ordi permanent). Perso j'évite au max les zones branchées pour éviter d'en croiser trop.

Un truc où "j'ai du mal" : il y a beaucoup de SDF, surtout dans les zones huppées et centrales, et je doit reconnaître que je n'arrive pas "à m'en foutre". Du coup le contraste entre la grande richesse et la plus grande détresse me traumatise à chaque fois (c'est à dire très souvent, sur un trajet à pied de 20 minutes on croisera 4 ou 5 personnes qui sont visiblement SDF ou mendient).

Pour les incivilités : oui et non.
la ville est dégueue, cependant, qui n'a pas croisé plein de "dépots sauvages" en bord de route de campagne, en bord de champs (pour pas payer la décharge qui est super loin)... proportionnellement à la densité je me questionne...
Pareil pour la voiture, il y a un coté excité c'est vrai. On risque des mini-cartons à 20 à l'heure assez souvent... sur les nationales hors agglo les gens s'insultent moins, c'est vrai, mais quand il y a accident, il y a souvent des gros excès de vitesses (à Paris c'est trop dense pour ne serait-ce que l'envisager à part la nuit !), il y a souvent alcoolémie (Ni transports, ni taxis, trop loin pour marcher, comment rentrer sans voiture ?!). A tout prendre je préfères me faire klaxonnée que de mourir broyée dans ma voiture !

C'est forcément subjectif mais en tout cas voilà pour mes expériences.
Rebrousse-poil
Rebrousse-poil

Messages : 49
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres qui vivent à Paris Empty Re: Les zèbres qui vivent à Paris

Message par sangfin01 le Jeu 19 Juil 2018 - 10:20

Ah, Paris...

C'est une ville chère
C'est une ville qui pue
C'est une ville avec des cons et des voleurs
C'est une ville avec des co...ard qui klaxonne à pas d'heure.
C'est une ville ou il faut du fric pour en profiter
C'est une ville cosmopolitaine, le centre de la France le nombril du monde pour certain...

Mais Paris à son charme que chacun trouve petit à petit suivant ce qu'il est Smile

sangfin01
sangfin01

Messages : 43
Date d'inscription : 03/07/2018
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum